Vous êtes sur la page 1sur 19

Owaise radi allahu anhu de Qarni.

À propos de Sohail Yemeni, le prophète salla allahu ta'ala'alayhi


wa sallam dit qu'il est supérieur à ses partisans en raison de sa
gentillesse et de sa faveur. Quand il y a des louanges par le
prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam alors que puis-je
décrire d'autre à son sujet. Parfois, le prophète salla allahu
ta'ala'alayhi wa sallam avait l'habitude de tourner son visage
vers le Yémen et disait: "Je sens la brise d'amour du Yémen." le
prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam a dit le jour du
jugement qu'Allah azzawajal créera 70 000 anges comme
Owaise radi allahu anhu de Qarni (clone) et quand Owaise radi
allahu anhu de Qarni viendra entre eux et se rendra au ciel,
personne ne le reconnaîtra sauf Allah azzawajal, parce que dans
le monde, il avait l'habitude d'adorer loin de l'humanité et ainsi il
sera tenu à l'écart de l'humanité le jour du jugement. Il est
mentionné que les amis d'Allah azzawajal seront gardés cachés
par lui, donc personne ne pourra les voir. Le jour du jugement,
le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam sortira de son
palais et dira : « où est Owaise radi allahu anhu, pour que je
puisse le voir ». bientôt il y aura un appel dans lequel il sera
entendu qui ne vous inquiétez pas à ce sujet, vous ne le verrez
pas ici comme vous ne l'avez pas vu dans le monde.

Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam a dit qu'il y avait


une personne parmi mes partisans et sa recommandation a été
acceptée qui était égale aux poils des moutons des tribus Rabiya
et Mizer d'Arabie. Il y avait deux tribus en Arabie qui avaient
beaucoup de moutons à cette époque. Les compagnons ont
demandé au prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam : « Qui
est cette personne ? il a dit: "Il est l'un des esclaves d'Allah
azzawajal." puis ils ont dit au prophète salla allahu ta'ala'alayhi
wa sallam qu'ils étaient aussi des esclaves d'Allah azzawajal,
mais quel était son nom. Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa
sallam leur a dit : "Son nom est Owaise radi allahu anhu et il est
de Qarni." ils lui ont demandé : « Où est-il ? Il a répondu: "Il est
à Qarni." puis des compagnons ont demandé au prophète salla
allahu ta'ala'alayhi wa sallam : « L'avez-vous vu ? » il a répondu
que même s'il ne l'avait pas vu physiquement mais qu'il était vu
par les yeux de la certitude. Les compagnons ont demandé
comment un tel amant n'était pas venu vous voir. Il a déclaré:
«Cela peut être dû à deux raisons, la première à cause de ses
conditions et la seconde est de respecter ma charia (loi
islamique), car sa mère est vieille et aveugle. Il s'occupe des
chameaux et gagne de l'argent pour la nourriture et les
vêtements de sa mère. Alors les compagnons ont demandé s'ils
pouvaient le voir. Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa
sallam a répondu qu'Abu Bakr radi allahu anhu ne le verra pas
mais Ali Ibn Taleb radi allahu anhu et Omer Farouq radi allahu
anhu le verront. Sur le corps d'Owaise radi allahu anhu Qarni il
y a des poils et sur sa poitrine et sur sa paume il y a de petites
marques blanches, qui ne sont pas de la lèpre. Le prophète salla
allahu ta'ala'alayhi wa sallam a dit à Omer Farouq radi allahu
anhu et Ali Ibn Taleb radi allahu anhu, "Quand vous le
rencontrerez, transmettez mon salam et demandez-lui de prier
pour les musulmans." le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa
sallam a dit qu'il est supérieur parmi les hommes d'Allah
azzawajal caché. Alors les compagnons ont demandé où
pouvaient-ils le trouver ? Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi
wa sallam a répondu: "Au Yémen, il y a un chameau qui regarde
Owaise radi allahu anhu et vous devez suivre ses pas."

Lorsque le moment de la mort du prophète salla allahu


ta'ala'alayhi wa sallam approchait, les compagnons demandèrent
à qui ils devaient donner sa robe. Il a dit, "à Owaise radi allahu
anhu de Qarni." Après la mort du prophète salla allahu
ta'ala'alayhi wa sallam Omer Farouq radi allahu anhu et Ali Ibn
Taleb radi allahu anhu sont allés à Koofa (Bagdad) et au
moment de prononcer le sermon Omer Farouq radi allahu anhu a
demandé aux habitants de Najd de debout et leur a demandé: "Y
a-t-il quelqu'un de Qarni?" ils ont dit "oui". alors Omer Farouq
radi allahu anhu leur a demandé s'ils connaissaient Owaise radi
allahu anhu de Qarni? Ils ont répondu : « non, mais il y a un fou
qui vit loin des gens ». Omer Farouq radi allahu anhu a demandé
où il habite. Ils ont répondu: "Il vit dans la vallée d'Arna et
s'occupe des chameaux, mange du pain sec la nuit, ne vient pas
au village ni ne parle aux gens." il ne mange pas ce que nous
mangeons et il ne connaît pas le chagrin et le bonheur. Quand
les gens rient, il pleure et quand les gens pleurent, il rit. Omer
Farouq radi allahu anhu et Ali Ibn Taleb radi allahu anhu sont
allés dans cette vallée et ont découvert qu'Owaise radi allahu
anhu de Qarni priait à ce moment-là. Allah azzawajal a ordonné
à ses anges de s'occuper de ses chameaux. Quand il y eut un son,
il termina sa prière et dit salam à Omer Farouq radi allahu anhu.
Omer Farouq radi allahu anhu lui a demandé : « Comment
s'appelle-t-il ? il a répondu: "Un esclave d'Allah azzawajal."
alors Omer Farouq radi allahu anhu a dit, "Nous sommes tous
esclaves deOwaise radi allahu anhu de Qarni.

À propos de Sohail Yemeni, le prophète salla allahu ta'ala'alayhi


wa sallam dit qu'il est supérieur à ses partisans en raison de sa
gentillesse et de sa faveur. Quand il y a des louanges par le
prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam alors que puis-je
décrire d'autre à son sujet. Parfois, le prophète salla allahu
ta'ala'alayhi wa sallam avait l'habitude de tourner son visage
vers le Yémen et disait: "Je sens la brise d'amour du Yémen." le
prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam a dit le jour du
jugement qu'Allah azzawajal créera 70 000 anges comme
Owaise radi allahu anhu de Qarni (clone) et quand Owaise radi
allahu anhu de Qarni viendra entre eux et se rendra au ciel,
personne ne le reconnaîtra sauf Allah azzawajal, parce que dans
le monde, il avait l'habitude d'adorer loin de l'humanité et ainsi il
sera tenu à l'écart de l'humanité le jour du jugement. Il est
mentionné que les amis d'Allah azzawajal seront gardés cachés
par lui, donc personne ne pourra les voir. Le jour du jugement,
le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam sortira de son
palais et dira : « où est Owaise radi allahu anhu, pour que je
puisse le voir ». bientôt il y aura un appel dans lequel il sera
entendu qui ne vous inquiétez pas à ce sujet, vous ne le verrez
pas ici comme vous ne l'avez pas vu dans le monde.

Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam a dit qu'il y avait


une personne parmi mes partisans et sa recommandation a été
acceptée qui était égale aux poils des moutons des tribus Rabiya
et Mizer d'Arabie. Il y avait deux tribus en Arabie qui avaient
beaucoup de moutons à cette époque. Les compagnons ont
demandé au prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam : « Qui
est cette personne ? il a dit: "Il est l'un des esclaves d'Allah
azzawajal." puis ils ont dit au prophète salla allahu ta'ala'alayhi
wa sallam qu'ils étaient aussi des esclaves d'Allah azzawajal,
mais quel était son nom. Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa
sallam leur a dit : "Son nom est Owaise radi allahu anhu et il est
de Qarni." ils lui ont demandé : « Où est-il ? Il a répondu: "Il est
à Qarni." puis des compagnons ont demandé au prophète salla
allahu ta'ala'alayhi wa sallam : « L'avez-vous vu ? » il a répondu
que même s'il ne l'avait pas vu physiquement mais qu'il était vu
par les yeux de la certitude. Les compagnons ont demandé
comment un tel amant n'était pas venu vous voir. Il a déclaré:
«Cela peut être dû à deux raisons, la première à cause de ses
conditions et la seconde est de respecter ma charia (loi
islamique), car sa mère est vieille et aveugle. Il s'occupe des
chameaux et gagne de l'argent pour la nourriture et les
vêtements de sa mère. Alors les compagnons ont demandé s'ils
pouvaient le voir. Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa
sallam a répondu qu'Abu Bakr radi allahu anhu ne le verra pas
mais Ali Ibn Taleb radi allahu anhu et Omer Farouq radi allahu
anhu le verront. Sur le corps d'Owaise radi allahu anhu Qarni il
y a des poils et sur sa poitrine et sur sa paume il y a de petites
marques blanches, qui ne sont pas de la lèpre. Le prophète salla
allahu ta'ala'alayhi wa sallam a dit à Omer Farouq radi allahu
anhu et Ali Ibn Taleb radi allahu anhu, "Quand vous le
rencontrerez, transmettez mon salam et demandez-lui de prier
pour les musulmans." le prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa
sallam a dit qu'il est supérieur parmi les hommes d'Allah
azzawajal caché. Alors les compagnons ont demandé où
pouvaient-ils le trouver ? Le prophète salla allahu ta'ala'alayhi
wa sallam a répondu: "Au Yémen, il y a un chameau qui regarde
Owaise radi allahu anhu et vous devez suivre ses pas."

Lorsque le moment de la mort du prophète salla allahu


ta'ala'alayhi wa sallam approchait, les compagnons demandèrent
à qui ils devaient donner sa robe. Il a dit, "à Owaise radi allahu
anhu de Qarni." Après la mort du prophète salla allahu
ta'ala'alayhi wa sallam Omer Farouq radi allahu anhu et Ali Ibn
Taleb radi allahu anhu sont allés à Koofa (Bagdad) et au
moment de prononcer le sermon Omer Farouq radi allahu anhu a
demandé aux habitants de Najd de debout et leur a demandé: "Y
a-t-il quelqu'un de Qarni?" ils ont dit "oui". alors Omer Farouq
radi allahu anhu leur a demandé s'ils connaissaient Owaise radi
allahu anhu de Qarni? Ils ont répondu : « non, mais il y a un fou
qui vit loin des gens ». Omer Farouq radi allahu anhu a demandé
où il habite. Ils ont répondu: "Il vit dans la vallée d'Arna et
s'occupe des chameaux, mange du pain sec la nuit, ne vient pas
au village ni ne parle aux gens." il ne mange pas ce que nous
mangeons et il ne connaît pas le chagrin et le bonheur. Quand
les gens rient, il pleure et quand les gens pleurent, il rit. Omer
Farouq radi allahu anhu et Ali Ibn Taleb radi allahu anhu sont
allés dans cette vallée et ont découvert qu'Owaise radi allahu
anhu de Qarni priait à ce moment-là. Allah azzawajal a ordonné
à ses anges de s'occuper de ses chameaux. Quand il y eut un son,
il termina sa prière et dit salam à Omer Farouq radi allahu anhu.
Omer Farouq radi allahu anhu lui a demandé : « Comment
s'appelle-t-il ? il a répondu: "Un esclave d'Allah azzawajal."
alors Omer Farouq radi allahu anhu a dit, "Nous sommes tous
esclaves dedemandé plus de conseils. Il a dit: "Oh Omer radi
allahu anhu, est-ce qu'Allah azzawajal te connaît." Il a dit oui."
alors il vaut mieux qu'Allah azzawajal vous connaisse mieux
que les autres. Alors Omer radi allahu anhu lui a dit de bien
vouloir attendre un peu, afin qu'il puisse apporter quelque chose
pour lui. Owaise radi allahu anhu de Qarni a sorti deux dinars de
sa poche et a dit : « C'est ce que je gagne du pâturage des
chameaux. Si vous garantissez que ces deux dinars suffisent
pour toute ma vie, j'accepterai les autres choses de votre part,
sinon je n'ai besoin de rien. alors Owaise radi allahu anhu de
Qarni les a remerciés d'être venus le voir après avoir fait face à
de nombreuses difficultés et leur a demandé de quitter les lieux.
Le Jour du Jugement est proche, où nous pouvons nous
rencontrer là-bas et de là nous ne nous séparerons pas du tout.
Maintenant je m'occupe de la préparation à la vie après la mort.
Quand Omer Farouq radi allahu anhu et Ali Ibn Taleb radi
allahu anhu ont quitté cet endroit, les gens de cet endroit ont
commencé à respecter Owaise radi allahu anhu de Qarni.

Il quitta cet endroit et atteignit Koofa. Après cela, personne ne


l'a vu, mais Harm, le fils de Huban, lorsqu'il a entendu parler de
la grandeur de la recommandation d'Owaise radi allahu anhu de
Qarni, il était impatient de le voir. Il se rendit à Koofa pour le
voir, le fouilla et par hasard il le trouva sur la rivière Farat où il
faisait ses ablutions et lavait ses vêtements. Il a dit: "Je t'ai
reconnu en raison de ta grandeur et de ce que j'ai entendu parler
de toi." Il lui a payé le salam; il l'a répondu et il m'a regardé
attentivement. J'ai voulu lui serrer la main mais il ne m'a pas
donné la main. J'ai dit: "Oh Owaise radi allahu anhu, Allah
azzawajal t'a béni, a accordé sa miséricorde et t'a pardonné." J'ai
pleuré dans son amitié et sur sa faible condition, Owaise radi
allahu anhu de Qarni a également pleuré. Owaise radi allahu
anhu a dit : « Oh Harm, le fils de Huban, que Dieu te bénisse.
Quelle chose vous avez apporté ici et qui vous a montré mon
adresse. Harm lui répondit: "Comment connais-tu mon nom et le
nom de mon père, car je ne t'ai jamais vu auparavant." Owaise
radi allahu anhu a dit : « Allah azzawajal m'a dit, qui sait tout.
Mon âme a reconnu votre âme, comme l'âme des musulmans se
connaît. Je lui ai demandé de rapporter toute parole du prophète
salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam. Il a dit qu'il n'a pas rencontré
le prophète et qu'il a entendu ses qualités des autres et qu'il ne
veut pas devenir un érudit de la tradition du prophète salla allahu
ta'ala'alayhi wa sallam, car il a beaucoup de choses à faire. Puis
il lui a demandé de réciter n'importe quel verset du Coran. Il a
récité. "A'oodhu billahi minash shaitan rajeem" et il a commencé
à pleurer. Il a dit qu'Allah azzawajal dit dans le Coran, "wama
khalaqtul jinna wal insa illa li-ya'budoon." il a récité et il a
pleuré à tue-tête alors j'ai pensé qu'il était devenu fou. Il m'a de
nouveau demandé ce qui l'avait amené là. Je lui ai dit que je
voulais ton amitié et réussir. Il a répondu que celui qui connaît
Allah azzawajal n'a pas besoin de l'amour et de l'affection des
autres et qu'il est réconforté par les autres. Je lui ai demandé de
me conseiller. Il m'a dit que lorsque vous dormez, pensez que
votre mort est sous votre oreiller. Lorsque vous vous réveillez,
n'ayez pas beaucoup d'espoirs et ne considérez aucun péché
comme plus petit, mais pensez qu'il est grand. Si vous pensez
qu'un péché est plus petit, alors vous pensez qu'Allah azzawajal
est petit et vous deviendrez un pécheur. Je lui ai demandé : «
Que dis-tu de mon séjour ? il m'a dit d'aller en Syrie. Alors j'ai
demandé comment j'allais trouver mon gagne-pain là-bas?
Owaise radi allahu anhu de Qarni a déclaré : « Il est très triste
que leurs cœurs soient pleins de doutes et de suspicions et qu'ils
n'acceptent pas les conseils. Je lui ai demandé d'autres conseils
pour moi. Il a dit : « Oh fils de Huban, ton père est mort. Adam
alayhi salaam, Eve alayhi salaam, Noah alayhi salaam, Abraham
alayhi salaam, Moïse alayhi salaam, David alayhi salaam sont
également morts. Abu bakr radi allahu anhu est mort qui était le
premier calife, mon frère Omer radi allahu anhu est également
mort. puis il a dit: "Oh Omer radi allahu anhu, que Dieu vous
bénisse." Omer radi allahu anhu est toujours en vie. Il dit, Allah
azzawajal l'a informé que Omer radi allahu anhu est décédé. Il
m'a dit que toi et moi sommes entre deux morts. Il récita la
bénédiction et commença à prier. Il m'a conseillé de suivre le
livre saint et le droit chemin et de ne pas oublier la mort à aucun
moment. Lorsque vous atteignez votre peuple, conseillez-le et
conseillez également l'humanité. Suivez toujours les étapes du
prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam, sinon vous serez
hors de la religion et serez éligible pour l'enfer. Il a ensuite
conseillé quelques prières et m'a demandé d'y aller. Il a dit: «Oh
fils de Huban, tu ne me verras pas et je ne te reverrai plus, mais
souviens-toi de moi dans tes prières, car je me souviendrai de toi
dans mes prières. Vous continuez par ce chemin et je suivrai ce
chemin. J'avais envie de le suivre depuis un certain temps mais
il ne m'a pas permis. Il a pleuré et j'ai aussi pleuré. Je le
regardais de dos mais après un certain temps il a disparu. Après
cela, il n'y a plus eu de nouvelles de lui. Le fils de Huban a dit
que Owaise radi allahdemandé plus de conseils. Il a dit: "Oh
Omer radi allahu anhu, est-ce qu'Allah azzawajal te connaît." Il
a dit oui." alors il vaut mieux qu'Allah azzawajal vous connaisse
mieux que les autres. Alors Omer radi allahu anhu lui a dit de
bien vouloir attendre un peu, afin qu'il puisse apporter quelque
chose pour lui. Owaise radi allahu anhu de Qarni a sorti deux
dinars de sa poche et a dit : « C'est ce que je gagne du pâturage
des chameaux. Si vous garantissez que ces deux dinars suffisent
pour toute ma vie, j'accepterai les autres choses de votre part,
sinon je n'ai besoin de rien. alors Owaise radi allahu anhu de
Qarni les a remerciés d'être venus le voir après avoir fait face à
de nombreuses difficultés et leur a demandé de quitter les lieux.
Le Jour du Jugement est proche, où nous pouvons nous
rencontrer là-bas et de là nous ne nous séparerons pas du tout.
Maintenant je m'occupe de la préparation à la vie après la mort.
Quand Omer Farouq radi allahu anhu et Ali Ibn Taleb radi
allahu anhu ont quitté cet endroit, les gens de cet endroit ont
commencé à respecter Owaise radi allahu anhu de Qarni.

Il quitta cet endroit et atteignit Koofa. Après cela, personne ne


l'a vu, mais Harm, le fils de Huban, lorsqu'il a entendu parler de
la grandeur de la recommandation d'Owaise radi allahu anhu de
Qarni, il était impatient de le voir. Il se rendit à Koofa pour le
voir, le fouilla et par hasard il le trouva sur la rivière Farat où il
faisait ses ablutions et lavait ses vêtements. Il a dit: "Je t'ai
reconnu en raison de ta grandeur et de ce que j'ai entendu parler
de toi." Il lui a payé le salam; il l'a répondu et il m'a regardé
attentivement. J'ai voulu lui serrer la main mais il ne m'a pas
donné la main. J'ai dit: "Oh Owaise radi allahu anhu, Allah
azzawajal t'a béni, a accordé sa miséricorde et t'a pardonné." J'ai
pleuré dans son amitié et sur sa faible condition, Owaise radi
allahu anhu de Qarni a également pleuré. Owaise radi allahu
anhu a dit : « Oh Harm, le fils de Huban, que Dieu te bénisse.
Quelle chose vous avez apporté ici et qui vous a montré mon
adresse. Harm lui répondit: "Comment connais-tu mon nom et le
nom de mon père, car je ne t'ai jamais vu auparavant." Owaise
radi allahu anhu a dit : « Allah azzawajal m'a dit, qui sait tout.
Mon âme a reconnu votre âme, comme l'âme des musulmans se
connaît. Je lui ai demandé de rapporter toute parole du prophète
salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam. Il a dit qu'il n'a pas rencontré
le prophète et qu'il a entendu ses qualités des autres et qu'il ne
veut pas devenir un érudit de la tradition du prophète salla allahu
ta'ala'alayhi wa sallam, car il a beaucoup de choses à faire. Puis
il lui a demandé de réciter n'importe quel verset du Coran. Il a
récité. "A'oodhu billahi minash shaitan rajeem" et il a commencé
à pleurer. Il a dit qu'Allah azzawajal dit dans le Coran, "wama
khalaqtul jinna wal insa illa li-ya'budoon." il a récité et il a
pleuré à tue-tête alors j'ai pensé qu'il était devenu fou. Il m'a de
nouveau demandé ce qui l'avait amené là. Je lui ai dit que je
voulais ton amitié et réussir. Il a répondu que celui qui connaît
Allah azzawajal n'a pas besoin de l'amour et de l'affection des
autres et qu'il est réconforté par les autres. Je lui ai demandé de
me conseiller. Il m'a dit que lorsque vous dormez, pensez que
votre mort est sous votre oreiller. Lorsque vous vous réveillez,
n'ayez pas beaucoup d'espoirs et ne considérez aucun péché
comme plus petit, mais pensez qu'il est grand. Si vous pensez
qu'un péché est plus petit, alors vous pensez qu'Allah azzawajal
est petit et vous deviendrez un pécheur. Je lui ai demandé : «
Que dis-tu de mon séjour ? il m'a dit d'aller en Syrie. Alors j'ai
demandé comment j'allais trouver mon gagne-pain là-bas?
Owaise radi allahu anhu de Qarni a déclaré : « Il est très triste
que leurs cœurs soient pleins de doutes et de suspicions et qu'ils
n'acceptent pas les conseils. Je lui ai demandé d'autres conseils
pour moi. Il a dit : « Oh fils de Huban, ton père est mort. Adam
alayhi salaam, Eve alayhi salaam, Noah alayhi salaam, Abraham
alayhi salaam, Moïse alayhi salaam, David alayhi salaam sont
également morts. Abu bakr radi allahu anhu est mort qui était le
premier calife, mon frère Omer radi allahu anhu est également
mort. puis il a dit: "Oh Omer radi allahu anhu, que Dieu vous
bénisse." Omer radi allahu anhu est toujours en vie. Il dit, Allah
azzawajal l'a informé que Omer radi allahu anhu est décédé. Il
m'a dit que toi et moi sommes entre deux morts. Il récita la
bénédiction et commença à prier. Il m'a conseillé de suivre le
livre saint et le droit chemin et de ne pas oublier la mort à aucun
moment. Lorsque vous atteignez votre peuple, conseillez-le et
conseillez également l'humanité. Suivez toujours les étapes du
prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam, sinon vous serez
hors de la religion et serez éligible pour l'enfer. Il a ensuite
conseillé quelques prières et m'a demandé d'y aller. Il a dit: «Oh
fils de Huban, tu ne me verras pas et je ne te reverrai plus, mais
souviens-toi de moi dans tes prières, car je me souviendrai de toi
dans mes prières. Vous continuez par ce chemin et je suivrai ce
chemin. J'avais envie de le suivre depuis un certain temps mais
il ne m'a pas permis. Il a pleuré et j'ai aussi pleuré. Je le
regardais de dos mais après un certain temps il a disparu. Après
cela, il n'y a plus eu de nouvelles de lui. Le fils de Huban a dit
que Owaise radi allahu anhu de Qarni lui a d'abord parlé des
quatre califes du prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam.

Rabiya raconte qu'il est allé voir Owaise radi allahu anhu de
Qarni et qu'il l'a vu alors qu'il accomplissait la prière du matin.
Après la prière, il était occupé à la glorification d'Allah
azzawajal jusqu'à l'heure de la prière de midi. Il était occupé par
son travail jusqu'à l'heure de la prochaine prière et de cette façon
il était très occupé jusqu'à la prière du lendemain matin. Pendant
trois jours, il n'a rien mangé ni bu, ni même dormi. La quatrième
nuit, il a dormi pendant un certain temps, puis s'est réveillé et a
commencé des hymnes, dans lesquels il a dit: "Oh Allah
azzawajal, éloigne-moi du sommeil complet et de la nourriture
complète dans l'estomac et cela me suffit et je suis revenu à toi."
on dit qu'il ne dormait jamais la nuit. Il disait que la nuit était
pour se prosterner, s'incliner et se tenir devant Dieu. Il avait
l'habitude de garder chaque nuit en vie. Quand les gens lui ont
demandé : « Comment prient-ils ? il a dit: «Je veux que ce soit
l'aube avant que je n'aie pas dit« Subhan Allah azzawajal »dans
la prosternation. Comme je veux adorer comme le font les anges
dans le ciel. Quand les gens lui ont demandé: "Qu'est-ce que le
khudo (attention) dans les prières?" Il a dit: "S'il y a une blessure
de lance sur votre corps mais que vous ne l'avez pas remarqué."
Les gens lui ont demandé : « Comment vas-tu ? comment sera-t-
il, quand il se réveillera le matin et que la mort lui permettra
d'être en vie ou non jusqu'au soir ? Quand les gens lui ont posé
des questions sur son travail, il a répondu : "Oh, le voyage est
long mais pas de préparatifs du tout ?"

Owaise radi allahu anhu de Qarni a dit que si vous adorez Allah
azzawajal et si le même est égal au culte de toutes les créations
d'Allah azzawajal dans le ciel et la terre, mais Allah azzawajal
n'acceptera pas la même chose à moins que vous ayez foi en lui.
Les gens lui ont demandé plus loin, comment nous devons
garder la foi en Allah azzawajal. Il a dit qu'au moment de
l'adoration, ne pensez pas à d'autres choses qu'Allah azzawajal
vous a réservées. Il a dit: "Celui qui aime les trois choses
suivantes, pour lui l'enfer sera près du nerf de son cou."

1.Bonne nourriture
2.Bonne robe
3. S'asseoir avec des gens riches

Les gens ont dit à Owaise radi allahu anhu de Qarni qu'il y a un
homme qui est assis dans la tombe depuis 30 ans et qui porte un
linceul autour du cou et qui pleure. Il a dit : « Amenez-moi à
cette personne pour que je puisse la voir. les gens l'ont emmené
vers cette personne et il a vu cet homme qui est devenu maigre
en pleurant. Il lui dit: "Oh mec, le linceul et la tombe t'ont
éloigné d'Allah azzawajal, et ces deux choses dérangent sur ton
chemin." En raison de son apparence divine, cette personne a pu
voir ces choses sur lui et sa condition lui a été révélée. Il est
mort dans la tombe. Pensez donc que si la tombe et le linceul
sont vus, alors d'autres choses peuvent également être vues. Il
est rapporté qu'Owaise radi allahu anhu n'a rien mangé ni même
bu d'eau pendant trois jours. Le quatrième jour, il reçut un dinar
en route. Il n'a pas pris ce dinar et il a pensé qu'il appartenait à
quelqu'un d'autre et il est allé de l'avant pour manger de l'herbe.
Puis il vit une brebis et dans sa bouche il y avait du pain chaud
et la brebis gardait ce pain devant lui. Mais il pensait qu'il
appartenait à quelqu'un d'autre. Le mouton lui a dit: "Je suis
l'esclave d'Allah azzawajal comme toi." puis il a pris ce pain et
cette brebis a disparu. Ses louanges et ses qualités sont trop
nombreuses et grandes. Au début, Shaikh Abul Qasim Gorgani
était le disciple d'Owaise radi allahu anhu de Qarni. Owaise de
Qarni dit que celui qui connaît Allah azzawajal d'Allah
azzawajal, et puis il sait tout. Il a dit : « La sécurité est dans la
solitude. La personne qui est célibataire et seule et qui ne pense
pas aux autres dans son cœur est en sécurité, car il n'est pas bon
de penser aux autres dans la solitude. Satan (diable) s'enfuira
lorsque deux personnes se rencontreront. Il n'y est donc pas allé
car il savait qu'il n'était pas nécessaire de les égarer, car ces
personnes sont occupées les unes avec les autres et ont oublié
Allah azzawajal. Owaise radi allahu anhu de Qarni a suggéré de
garder le contrôle sur le cœur afin qu'aucune autre personne
(diable) ne puisse y entrer.

Owaise radi allahu anhu des paroles de Qarni


1.Quand j'ai demandé un grand respect, je l'ai obtenu dans le
service.
2. Quand j'ai demandé le leadership et le statut, je l'ai obtenu
dans les conseils des gens.
3. Quand j'ai demandé de la gentillesse et du service, je l'ai
obtenu dans la vérité et le droit chemin.
4.Quand j'ai demandé la fierté et la grandeur, je l'ai obtenu dans
la pauvreté et la misère.
5. Quand j'ai demandé un lien, je l'ai obtenu dans la bonté et
dans la crainte de Dieu.
6.Quand j'ai demandé la renommée, je l'ai obtenue dans le culte.
7.Quand j'ai demandé de la négligence, je l'ai obtenu dans la
confiance de Dieu.

On rapporte que les voisins d'Owaise radi allahu anhu de Qarni


lui ont dit qu'ils le considéraient comme un fou. Ils ont collecté
de l'argent et construit une maison pour lui. Il vivait dans cette
maison. Il n'y avait rien à manger dans la maison au moment du
petit-déjeuner. Il a essayé de gagner de l'argent en récoltant des
graines de dattes et en les vendant. Avec cet argent, il gérait sa
nourriture. S'il collectionnait les dattes, il noused pour les vendre
et que l'argent a été dépensé pour l'organisme de bienfaisance.
Sa robe était vieille et pas en bon état. Il fabriquait sa robe avec
la peau de cheval qu'il utilisait pour se nettoyer. Il avait
l'habitude de quitter la maison à l'heure de la prière du matin et
d'entrer dans la maison après la prière du soir. Partout où il
allait, les enfants lui lançaient des pierres. Il a demandé aux
enfants de lui jeter de petites pierres pour éviter que son corps ne
saigne et pour ne pas gâcher ses ablutions. Il n'était pas inquiet
pour ses jambes mais il était inquiet pour ses prières.

Dans ses derniers jours, il rencontra Ali Ibn Taleb radi allahu
anhu et participa à la guerre de Seffin et y mourut. Il y a un
groupe de personnes qui se considèrent comme Owaisia radi
allahu anhu. Pour eux, il n'y a pas besoin d'enseignant et ils n'ont
aucune source avec eux comme Owaise radi allahu anhu de
Qarni, mais ils sont sur le droit chemin de la religion grâce à la
grâce de Dieu.

Owaise radi allahu anhu de Qarni n'a pas vu le prophète mais le


prophète salla allahu ta'ala'alayhi wa sallam a fait sa formation
interne et c'est un fait. Sa position est très élevée et il est difficile
pour quiconque d'atteindre une position aussi élevée. Une telle
grandeur est due à la bonté et à la miséricorde de Dieu. Celui
que Dieu aime, recevra une si grande position.

Sa tombe se trouve dans un petit village du Yémen, loin de la


capitale Sana.

Traduit de l'ourdou vers l'anglais par Mohammed A .Hafeez,


B.Com.
HYDERABAD, INDE.,

Livre de référence
Tazkeratul Aoulia de Shaikh Farid Attar (Livre des saints et
mystiques musulmans), traduction en ourdou publiée par le
dépôt de livres Anwar,
Delhi, Inde.

Articles Liés
Qu'est-ce que Imaan-e-Kaamil -[ Imaan parfait]
(madinasharif.wordpress.com)
Il n'est pas nécessaire pour le respect, que la personne respectée
soit présente (madinasharif.wordpress.com)
Malfoozat E AlaHazrat radi allahu anhu | La secte Wahabi
existait-elle à l'époque des Khulafaa-e-Rashideen ?
(madinasharif.wordpress.com)
Partagez ceci pour Sadaqa e Jariyya :

Vous aimerez peut-être aussi