Vous êtes sur la page 1sur 3

A.

U : 2020/2021

Institut supérieur des Etudes Technologiques de Radès

Département Génie Mécanique

Correction Série de révision Statistiques :

Exercice 1:

Une urne contient trois boules B1,B2 et B3 indiscernables au toucher. On vide l’urne par tirage
successifs des boules.
1) Déterminer le nombre de tirages possibles.
Le nombre de tirages possibles est 3 ! = 6.L’univers est :
Ω ={(𝐵1 , 𝐵2 , 𝐵3 ); (𝐵1 , 𝐵3 , 𝐵2 ); (𝐵2 , 𝐵1 , 𝐵3 ); (𝐵2 , 𝐵3 , 𝐵1 ); (𝐵3 , 𝐵1 , 𝐵2 ); (𝐵3 , 𝐵2 , 𝐵1 )}
2) On considère les événements suivants :
• A : « la boule B1 est extraite de l’urne avant B2»
• B : « la boule B1 est extraite au premier tirage»
• C : « la boule B1 est extraite au deuxième tirage»
Les événements A et B sont-ils indépendants ?
1
A={(𝐵1 , 𝐵2 , 𝐵3 ); (𝐵1 , 𝐵3 , 𝐵2 ); (𝐵3 , 𝐵1 , 𝐵2 )} ; p(A) =
2
1
B={(𝐵1 , 𝐵2 , 𝐵3 ); (𝐵1 , 𝐵3 , 𝐵2 )} ; p(B) =3.
1
A⋂ 𝐵 =𝐵 ; donc p(A⋂ 𝐵)=3.
p(A⋂ 𝐵)≠ p(A)p(B) donc A et B ne sont pas indépendants.
Les événements A et C sont-ils indépendants ?
1
A={(𝐵1 , 𝐵2 , 𝐵3 ); (𝐵1 , 𝐵3 , 𝐵2 ); (𝐵3 , 𝐵1 , 𝐵2 )} ; p(A) =
2
1
C={(𝐵2 , 𝐵1 , 𝐵3 ); (𝐵3 , 𝐵1 , 𝐵2 )} ; p(C) =
3
1
A⋂ 𝐶 = {(𝐵3 , 𝐵1 , 𝐵2 )} ; p(A⋂ 𝐶)= .
6
p(A⋂ 𝐶)= p(A)p(C) donc A et C sont indépendants.

Exercice 2:

Trois ateliers A1, A2 et A3 fabriquent des pièces métalliques. A1 assure 40% de la production, A2
25% et le reste est fabriqué par A3. 2% des pièces fabriquées par A1 sont défectueuses, 5% des
pièces fabriquées par A2 sont défectueuses et 4% des pièces fabriquées par A3 sont défectueuses.

1) On prend une pièce au hasard. Elle est défectueuse. Quelle est la probabilité qu’elle soit
fabriquée par A2?
𝑝(𝐷/𝐴2 )𝑝(𝐴2 )
Formule de Bayes p(A2/D) = 𝑝(𝐷/𝐴 )𝑝(𝐴 )+𝑝(𝐷/𝐴
=
1 1 2 )𝑝(𝐴2 )+𝑝(𝐷/𝐴3 )𝑝(𝐴3 )
0,05×0,25 0,0125 125 25
= = = ≈0,362
0,02×0,4+0,05×0,25+0,04×0,35 0,0345 345 69
2) On prend une pièce au hasard. Elle n’est pas défectueuse. Quelle est la probabilité qu’elle
soit fabriquée par A1 ?
̅ /𝐴1 )𝑝(𝐴1 )
𝑝(𝐷 0,98×0,4 0,392
̅) =
p(A1/𝐷 =0,98×0,4+0,95×0,25+0,96×0,35=0,9655≈0,406
̅ /𝐴
𝑝(𝐷 1 )𝑝(𝐴1 ̅
)+𝑝(𝐷 /𝐴2 )𝑝(𝐴2 ̅
)+𝑝(𝐷 /𝐴3 )𝑝(𝐴3 )
Exercice 3:

Une agence de location de voiture dispose de trois voitures qu’elle loue à la journée. On admet que
la demande journalière de véhicules est une variable aléatoire dont la la loi de probabilité est donnée
par le tableau suivant :

xi 0 1 2 3 4 50
P(X=xi) 0,22 0,37 0 ,24 0,10 0,05 0 ,02
On suppose que tous les véhicules sont en état de marche.

Soit Y la variable aléatoire égale au nombre de véhicules loués à la journée.

1) Déterminer la loi de Y, son espérance et sa variance.


Y(Ω) ={0; 1; 2; 3}
P(Y=0)=P(X=0)=0,22
P(Y=1) = p(X=1) = 0,37
P(Y=2)=p(X=2) = 0,24
P(Y=3) = P(X≥3) = 0 ,1+0 ,05+0,02=0,17
La loi de Y est :
yi 0 1 2 3
P(Y=yi) 0,22 0,37 0,24 0,17
E(Y) = 0×0,22+1×0,37+2×0,24+3×0,17 =1,36
V(Y)= 02×0,22+12×0,37+22×0,24+32×0,17 -1,362 = 1,0104
2) Le prix de location par jour et par voiture est de 50d. Les frais supportés par l’agence sont en
moyenne de 10d par voiture et par jour, que le véhicule soit loué ou non, et de 10d par
véhicule loué.
a) Exprimer la variable aléatoire B égale au bénéfice journalier en fonction de Y.
B= 50Y-50-10Y= 40Y-50
b) Calculer l’espérance de B.
E(Y) = E(40Y-50) = 40E(Y)-50 = 40×1,36-50 = 4,4 dinars.
Un bénéfice très bas, il vaut mieux fermer l’agence.

Exercice 4:

Le coût de production d’un objet est de 950d.

Cet objet peut présenter un défaut A, un défaut B, ou bien en même temps le défaut A et le défaut B.
La garantie permet de faire des réparations aux frais du fabricant avec les coûts suivants :

100 dinars pour le défaut A et 150 dinars pour le défaut B.

On admet que 90% des objets produits n’ont aucun défaut, 5% ont au moins le défaut A, et 4% ont
les défauts A et B.

1) On note X la variable aléatoire qui, à chaque objet choisi au hasard, associe son prix de
revient, c’est-à-dire son coût de production augmenté du coût de réparation éventuel.

Déterminer la loi de probabilité de X.

Les valeurs prises par X sont : 950 ;1050 ;1100 ;1200 .


On note A « l’objet a le défaut A» et B « l’objet a le défaut B»

P(X=950) = p(𝐴̅ ⋂ 𝐵̅) = 0,9

P(X=1050)=p( 𝐴 ⋂ 𝐵̅) = p(A)-p(A∩B) = 0,05-0,04=0,01

P(X=1200)= p(𝐴 ⋂ 𝐵)=0,04

P(X=1100)= p(𝐴̅ ⋂ 𝐵)=1-(0 ,9+0 ,01+0 ,04)= 0,05

La loi de X est :

xi 950 1050 1100 1200


p(X= xi) 0,9 0,01 0,05 0,04

2) Calculer l’espérance mathématique de X. Que représente cette espérance ?


E(X) = 0,9×950+0,01×1050+0,04×1100+0,05×1250 = 968,5 dinars
Cette espérance représente le coût moyen d’un objet fabriqué .
3) On admet que tous les objets produits sont vendus.
a) L’usine peut-elle espérer des bénéfices en vendant 960 d l’objet ?
Non puisque le prix moyen est de 968,5 dinars.
b) L’usine veut réaliser un bénéfice moyen de 100d. Quel doit être le prix de vente
d’un objet ?
Le prix de vente sera de 1068,5 dinars pour réaliser un bénéfice de 100 dinars
par objet.

Vous aimerez peut-être aussi