Vous êtes sur la page 1sur 6

Compte rendu

Université de Sousse
Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de
Technologie de Sousse Département de Génie Mécanique

Compte rendu tp N°2


Mangnétoscopie

LAGM-03-02

Organisé par :
Baha eddine abdallah
Fatma ben lazreg
Compte rendu

I. Introduction :

La magnétoscopie est une technique de contrôle non destructif


qui consiste à créer un flux magnétique intense à l’intérieur d’un
matériau ferromagnétique. Lors de la présence d’un défaut sur
son chemin, le flux magnétique est dévié et crée une fuite qui, en
attirant les particules (colorées ou fluorescentes) d’un produit
révélateur, fournit une signature particulière caractéristique du
défaut.
II. Objectif :

Le contrôle non destructif par magnétoscopie a pour objectif de


détecter des défauts superficiels débouchant ou sous-jacents
dans les matériaux ferromagnétiques.

III. Manipulation :
A. Mode opératoire :

Le principe de ce TP consiste à soumettre la pièce à un champ magnétique


d’une intensité suffisante de manière à travailler dans une zone située au-
dessus de la valeur maximale de la perméabilité magnétique du matériau.
Le champ magnétique nécessaire à la visualisation des criques est produit
dans la pièce contrôlée soit par aimantation directe par passage d’un
champ magnétique longitudinal (solénoïde) où la pièce est mise dans le
champ au contact de pièces polaires, soit par aimantation indirecte
(passage de courant) produisant un champ magnétique dans lequel se
trouve placée la pièce
Compte rendu

 Dans ce TP, nous avons réalisé un contrôle de ressuage


sur une pièce prismatique (pièce 11616). En utilisant un
révélateur (noir et fluorescent) et un fond blanc.

Un révélateur noir

Un fond blanc

Un révélateur
fluorescent

 Après le nettoyage et le dégraissage de la pièce on a


appliqué, en premier lieu, une couche fine du fond blanc
sur la zone à contrôler.
Compte rendu

 Après un temps de pause pour que le fond blanc se sèche,


on a placé l’électro-aimant de façon à ce que les lignes de
champs générées soient perpendiculaires à la ligne
analysée. Puis on a aimanté la pièce environ 5s et en
même temps pulvérisé une fine couche de la liqueur
magnétique noire sur la zone de la pièce à contrôler.

 Après le nettoyage, on a refait la couche fine du fond


blanc sur la zone à contrôler.
Compte rendu

 Après un temps de pause, on a fait le même travail mais


avec le révélateur fluorescent. On a utilisé la lumière UV
pour voir les défauts sur la surface.

B. Description de résultat attendu :


1. La magnétoscopie est utilisée pour détecter des
discontinuités de surface, débouchant en surface ou sous-
cutanées (dans certaines conditions, jusqu'à quelques
millimètres de profondeur), exclusivement sur matériaux
ferromagnétiques.
2. La méthode est relativement simple de mise en œuvre.
Elle permet une localisation précise des défauts de
surface ou légèrement sous-jacentes et une appréciation
de leur longueur. Les différentes séquences de la mise en
œuvre se prêtent bien à l’automatisation. Mais elle ne
s’applique que sur les matériaux ferromagnétiques et la
sensibilité est dépendante de l’orientation du défaut par
rapport à la direction générale des lignes d’introduction.

3. La magnétoscopie est ainsi une méthode largement utilisée dans le


domaine des END et plus particulièrement dans des secteurs tels
que : transport (aéronautique, automobile, ferroviaire, marine,
remontées mécaniques), énergie (pétrole, thermique, hydraulique,
nucléaire), chaudronnerie, métallurgie (fonderie, forge).
Compte rendu

4. Pour la préparation de la pièce à examiner, on doit la


nettoyer, dégraisser et sécher. La technique de nettoyage
à mettre en œuvre doit être choisie en fonction de la
nature de la contamination. Une fois elle est prête on doit
passer de quelque étapes jusqu’à atteindre le but de notre
essai.
 Mise en place du fond blanc.
 Alimentation et application du révélateur.
 Lecture des défauts.
 Nettoyage de la surface.

5. Nature des produits utilisés pour le contrôle par ressuage :


 Un fond blanc.
 Révélateur noir.
 Révélateur fluorescent.

6.

7. Conclusion :
La magnétoscopie est une technique de contrôle non destructif
très éprouvée pour laquelle des méthodes ou des techniques de
mise en œuvre alternatives permettant de répondre à diverse
problématiques particulières existent.

Vous aimerez peut-être aussi