Vous êtes sur la page 1sur 6

TP 1

Mécanique
des sols
Essai œdométrique
[Document subtitle]

2021/2022
But de l’essai  :
La manipulation a pour but de déterminer les caractéristiques de compressibilité d’un sol qui
permettent d’estimer le tassement d’un massif de sol, par exemple sous une fondation
superficielle :
Sous l’effet des charges appliquées, le sol va se déformer : il va subir un tassement. Pour en
évaluer l’ampleur, on reproduit le phénomène au laboratoire.

Principe de l’essai
Le sol est placé dans une enveloppe rigide, on exerce sur sa partie supérieure une pression
variable à l’aide d’un piston et on mesure les affaissements observés après stabilisation. On
détermine ainsi la relation entre les contraintes effectives et les déformations verticales.
Par analogie avec le module d’Young E (théorie de l’élasticité linéaire), on va définir le module
Œdométrique : Eoed exprimé en MPa

Appareillage de l’essai

Moule œdométrique ayant une paroi lisse indéformable. Bâti de chargement. Il comprend
essentiellement un levier Qui transmet les surcharges au piston
 Disques de poids connus pour charger l’échantillon.
 Comparateur mécanique pour la mesure des tassements.
 Deux pierres poreuses avec le papier filtrent.
Ce dernier sert à protéger les pierres du colmatage dû aux grains fins.
 Chronomètre donnant la seconde.

Mise en place d’un échantillon de sable


 Préparer environ 500g de sable sec tamisé.
 Mettre en place le disque drainant inférieur au fond du moule.
 Remplir le moule avec du sable sec (attention : ne pas dépasser les orifices de drainage)
 Araser avec soin la surface du matériau et placer le disque drainant supérieur. Vérifier
son horizontalité par 3 mesures au pied à coulisse et mettre en place le piston.
 Déterminer au pied à coulisse la hauteur (en mm) du piston au-dessus du moule («
hauteur après remplissage »). En déduire la hauteur initiale de l’échantillon sec
 Déterminer le poids de l’ensemble « moule, disques drainants, sable sec et piston ». En
Déduire le poids du sable sec.

Réalisation de l’essai  :

Un essai œdométrique par paliers comporte l’application d’une série de pressions dont chacune
peut durer 24 heures.
On se propose dans cette expérience d’étudier un échantillon sableux sec, pour lequel le
tassement est essentiellement instantané et peut éventuellement évoluer par fluage.
Le programme de chargement de l’échantillon exprime en termes d’effort vertical applique par
le piston, est comme suit : 3,75 ; 9,75 ; 20 ; 75 ; 9,75 ; 3,75 et enfin 0 kg.
Chaque palier doit durer 5 minutes.
 On mesure le tassement suivant la cadence suivante : 0,15 secondes, 30 s, 45 s, 1 min et 2
minutes.
 On mesure les dimensions du moule et celles de chaque pierre poreuse.
 On Mesure le bras de levier permettant de calculer l’effort revenant au moule.
 On Pèse le moule œdométrique vide et la pierre poreuse munie d’un papier filtre et on
mettre la pierre poreuse inférieure à la base du moule.
Le bac contenant le moule doit être sec tel que La pierre poreuse joue ici le rôle d’une
base pour le moule œdométrique.
 On Remplir le moule par du sable sec à partir d’une hauteur de 20 cm par rapport à la
pierre poreuse. Les mains doivent former ainsi un entonnoir de faible ouverture.
 Une fois le moule rempli, on arase la surface supérieure à l’aide d’une règle ou d’un
élément rigide et plan et on poser la pierre poreuse supérieure.
 On pèse l’ensemble moule + échantillon + pierres poreuses et on fixe le moule sur le bac
et serre les vis de fixation.
 Par mettre en place le piston et régler le comparateur à zéro on pose le poids
correspondant au premier chargement et on repérer tout de suite la position du
comparateur, et ainsi de suite.
 Une fois qu’on atteint l’effort maximum, on procède d’une façon identique au
chargement de l’échantillon.

Calcul  :

On donne sur l’échantillon :

 Contrainte σ ' =21 KPa .


 Section de l’éprouvette S=3805 cm2 .
 Une hauteur H 0=24.34 mm.
 Poids Mu=132 g
3
γs=26.5 KN /m .
Calcul de hp et l ' indice de vide e .

ωd 0.132× 9.8 ×10−2


hp= = =12.94
γs× S 26.5× 38.5× 10−4
h 0−hp
e= =0.88
hp
Tableaux des résultats de l’essai :
H=h 0−∆ h
h 0−hp
e=
hp
Contrainte (σv en Mpa) Tassement ΔΗ en mm H (mm) e
0,000  0,000 24,340 0,881
5,000 4,000 24,300 0,878
10,400 14,100 24,199 0,870
15,000 23,000 24,110 0,863
21,000 28,250 24,058 0,859
31,500 54,250 23,798 0,839
47,200 88,000 23,460 0,813
70,800 137,000 22,970 0,775
150,000 317,000 21,170 0,636
300,000 564,750 18,693 0,445
600,000 806,500 16,275 0,258
800,000 806,500 16,275 0,258
200,000 786,400 16,476 0,273
50,000 766,000 16,680 0,289
5,000 726,000 17,080 0,320

Courbe d’œdométrique (de compression)

Interprétation
La contrainte de pré consolidation σp comme la contrainte correspondant au point d'intersection
des deux droites tangentes.

σp=80 MPa
L’indice de compressibilité Cc comme la pente (au signe près) de la courbe de consolidation vierge

C C=
| Δⅇ
Δ ( log σ )|=
0.85−0. 26
60 0−80
=113,46 ×10−5

L’indice de gonflement Cs comme la pente moyenne (au signe près) de la courbe de compressibilité
calculée sur un cycle de déchargement-rechargement. En général est de l'ordre de Cc /10

C s=
| Δⅇ
|
Δ ( log σ )
=
0. 32−0. 26
600−4
=10 , 06 ×10−5

Tableau des résultats de consolidation selon la méthode de Taylor pour une pression
appliqué égale a 150 KPa.

Temp (min) √t −2
ΔΗ 10 mm H ΔΗ / H
0,000 0,000 144,500 22,895 0,063
0,250 0,500 163,000 22,710 0,072
0,500 0,707 168,500 22,655 0,074
1,000 1,000 175,000 22,590 0,077
2,000 1,414 185,000 22,490 0,082
4,000 2,000 198,000 22,360 0,089
8,000 2,828 215,000 22,190 0,097
15,000 3,873 234,000 22,000 0,106
30,000 5,477 252,200 21,818 0,116
60,000 7,746 271,000 21,630 0,125
120,000 10,954 285,000 21,490 0,133
240,000 15,492 297,000 21,370 0,139
480,000 21,909 305,000 21,290 0,143
1440,000 37,947 317,000 21,170 0,150

Courbe de Tylor
Interprétation :
y=ax+ b

y 2− y 1 0,16−0,06
a= = =1,25 %
x 2−x 1 8−0

b=0,06

y=1.25 %x +0.06

y '=a ' x+ b=1,45 x +0,06

On utilise la méthode de Tylor pour déterminer Cv. Cette méthode consiste à tracer la courbe

∆h
=f ( √ t)
h
tc× h/2
Cv=
t 90
Avec t 90=4,5 min d’après la courbe de Tylor1

−3
841× 24.34 ×10 /2
Cv= =0.038
4.5 × 60

Conclusion  :
Pour le tracé des droites utilisées pour déterminer les points caractéristiques des diagrammes de
compressibilité et de consolidation, ont une influence sensible sur les résultats obtenus. Des
procédures d'essai plus précises sur ces différents points sensibles devraient être rédigées si l'on
veut améliorer la fiabilité des données œdométriques courantes. Un élément a priori important de
l'essai œdométrique (la suite des valeurs des charges successivement appliquées) s'est, par contre,
avéré sans influence sensible, ce qui est important pour le choix pratique des paliers de chargement,
dans les limites autorisées par le mode opératoire de l'essai.

Vous aimerez peut-être aussi