Vous êtes sur la page 1sur 72

Favoriser la

compréhension de textes
narratifs au cycle 1
Organisation du stage
Jour 1
Horaires stage :
• Eléments théoriques, didactiques et pédagogiques pour mettre
en place des séances de compréhension explicite. 8h30 – 13h15
Jour 2 14h30- 15h30
• Construction d’une séance de compréhension de lecture
• Mise en œuvre de la séance dans une classe de cycle 1 Heure déjeuner à la
• Analyse des séances cantine : 13h15
Jour 3
• Préparation de séquences autour des albums et/textes apportés
par les stagiaires
• Présentation des séquences
• Préparation de la restitution
Résultats aux évaluations sur la compréhension
dans la zone

• Evaluations de la Niveaux de classe


Réussites aux items concernés
Moyenne
compréhension de lecture scores minimum – scores maximum

sur la zone à partir des :


CE1 56 à 77% 63%
• évaluations nationales CE1
CE2 59 à 82% 74%

• évaluations diagnostiques CM1 52 à 70% 61%


« Pontivy »
CM2 53 à 71% 62%
Echanges de pratiques

Comment avez-vous l’habitude


de travailler la compréhension
de textes avec vos élèves ?
Comprendre un texte, R. Goigoux, S. Cèbe

• Il était une fois un bébé lapin, tout blanc, qui s’appelait Zouzou. Zouzou
adorait dessiner et faire de la peinture. Le problème, c’est que chaque fois, il
salissait tout. Un jour, il avait fait un dessin avec de la peinture verte et il s’en
était mis partout. Sa maman l’envoya dehors pour se laver. Pendant que
Zouzou se roulait dans l’herbe, il entendit du bruit. C’était un renard qui avait
faim et qui voulait le manger. Zouzou eut très peur et il appela :
• « Maman ! ! ! ». Elle arriva tout de suite et vit le renard. Alors elle expliqua
au renard que Zouzou avait une maladie très grave et que, s’il le mangeait, il
deviendrait, lui aussi, tout vert. Le renard fut effrayé en pensant qu’il
deviendrait vert, et il partit en courant.
Hypothèses des maîtres inexpérimentés sur
l’origine des difficultés des élèves

le lexique
la syntaxe
les anaphores
les inférences
• la temporalité
• la spatialité
• les connaissances du domaine évoqué
(maladie, alimentation, peinture,
animaux, sentiments humains, etc.)
Ajouts des • les difficultés à accepter qu’une mère
maîtres puisse mentir
expérimentés • le raisonnement conditionnel
• le traitement des relations causales
implicites
• la théorie de l’esprit
• les connaissances sur les récits de ruses
Évaluation individuelle :
l’incompréhension de nombreux élèves

Plusieurs lectures avec explication du vocabulaire et syntaxe


adaptée (Boisseau)

Question : « Pourquoi le renard se sauve ?»

« Eh ben, parce que Zouzou il est malade ! Alors si le renard il le


mange il va être malade après ».
Une pratique d’enseignement fréquente mais inadéquate
(scénario n°1)
• Lecture à haute voix
• Echanges collectifs : « Vous avez aimé cette histoire ? »
• Questions de vérification de la compréhension
• De qui parle cette histoire ?
• Qu’est-ce qui arrive à Zouzou ?
• Que dit maman au renard ?
• Est-ce que le renard mange Zouzou ?
• Pourquoi le renard se sauve-t-il ?
• Activité individuelle de remise en ordre de 4 images réalisées
par l’institutrice
Trois tâches majoritaires à l’école maternelle
(Boiron, 2003)

1. Répondre aux questions de l’enseignant(e)


2. Remettre en ordre des images
3. Restituer un récit
Sept écueils à éviter :
les compétences
requises ne sont pas enseignées

1. Sous-estimation des difficultés de compréhension des élèves


2. Activités solitaires et autonomes trop précoces: évaluer avant
d’enseigner
3. Surabondance de tâches d’anticipation et d’invention (versus
retour en arrière dans le texte)
4. Survalorisation du questionnement au détriment de la reformulation
5. Multiplication des expériences littéraires : privilégier la quantité à la
qualité
6. Confusion entre comprendre et interpréter.
Retrait de l’enseignant « pour ne pas imposer son interprétation aux
élèves »
7. Confusion sur la « construction » des apprentissages (dérive
constructiviste): ne pas montrer, ne pas expliquer « pour laisser les élèves
construire leur compréhension de manière autonome »
Des alternatives

• I. Tâches de découverte : aider les élèves à comprendre


• II. Tâches de transposition : approfondir et exercer la
compréhension
• III. Tâches de transfert : réinvestir les habiletés exercées (et
évaluer la compréhension)
• IV. Tâches décrochées : exercer des stratégies propres aux
tâches scolaires
Tâches de découverte : aider les
élèves à comprendre
Scénario n°2 (proposé dans le fichier PROG)
• « Je lis, vous écoutez. Vous allez fabriquer les images de
l’histoire dans votre tête »
• « Dites-moi ce que vous avez compris de cette histoire »
• Questions de la maîtresse pour aider à comprendre la ruse de
la maman :
- Est-ce que c’est vrai que Zouzou a une maladie ?
- Comment ça se fait qu’elle ne dit pas la vérité cette maman ?
- Est-ce que le renard sait que Zouzou a seulement de la peinture ?
• Récapituler l’histoire (activité collective et guidée)
• Relecture à haute voix
Scénario n°3 (maîtresse expérimentée, zone d’éducation prioritaire)
• Lecture à haute voix
• Premiers échanges : « qu’est-ce qu’elle raconte cette l’histoire ? » puis :
« est-ce que vous avez bien compris ? »
• Relecture de la première page : rappel immédiat (R1) (lapin, bébé,
blanc, Zouzou)
• Relecture de la seconde page : reformulation puis rappel des deux
premières pages (R 1+2)
(« C’est l’histoire de Zouzou. C’est un bébé lapin, il est blanc. Il aime
faire de la peinture mais il se salit beaucoup »)
• Relecture de la troisième page : nouvelle reformulation et nouveau
rappel (R1+2+3)
Scénario n°3 (maîtresse expérimentée, zone d’éducation prioritaire)

• R1+2+3 ; à l’issue de la lecture de la troisième page


« Zouzou c’est un bébé lapin tout blanc.
Il s’est mis de la peinture verte sur lui.
Sa maman lui dit d’aller dehors pour se laver dans l’herbe.
Mais le renard arrive pour le manger »
Scénario n°3 (maîtresse expérimentée, zone d’éducation prioritaire)
II. Tâches de transposition : approfondir
et exercer la compréhension
Trois activités fondamentales

Reformuler, paraphraser
Résumer, relier
Mémoriser, rappeler
Du dialogue au monologue

•Rappel du récit : raconter collectivement puis


individuellement
• Sans support mais avec l’aide de la maîtresse et/ou du groupe
• À l’aide de dessins déjà organisés chronologiquement
•Théâtralisation : jouer les dialogues (discours indirect /
discours direct)
• À l’aide d’une maquette et de figurines
La chaîne symbolique

Symbolisme corporel

Symbolisme ludique
corps
Symbolisme graphique
jeu
dessin Symbolisme oral
langage
écrit Symbolisme écrit
•Rappel du récit : raconter collectivement puis
individuellement
• Sans support mais avec l’aide de la maîtresse et/ou du groupe
• À l’aide de dessins déjà organisés chronologiquement
•Théâtralisation : jouer les dialogues (discours indirect /
discours direct)
• À l’aide d’une maquette et de figurines
Scénario n°4 : rappel de récit avec support

• Relire en prenant appui sur un décor (plan ou maquette) : les différents espaces dans lesquels
évoluent les personnages (ici le terrier, la prairie, le bois où vit le renard)

• Reprendre le récit en demandant aux élèves de venir chercher, dans une boîte, les choses dont on
a besoin pour raconter l’histoire (un petit lapin blanc, de la peinture verte, des pinceaux, une
feuille, une grande lapine, un renard, …).

• Prendre soin de placer des choses inutiles (un petit lapin marron, une poule, des feutres, un stylo
plume, un loup…).

• Demander systématiquement aux élèves de justifier leur choix (« Pourquoi ne prends-tu pas le petit
lapin marron ? »).

• Utiliser les données du texte pour argumenter.


Scénario n°4 : rappel de récit avec support

• Les élèves racontent à leur tour en prenant appui sur les figurines et accessoires
sélectionnés.

• Reprendre le récit et demander aux élèves de le mettre en scène (de déplacer les
personnages).

• Utiliser le même matériel (plan, personnages et objets) pour imaginer et de expliciter ce


que pensent les différents personnages aux différents moments du récit

• Mettre en mots des émotions et des intentions


III. Tâches de transfert :
réinvestir les habiletés exercées
(et évaluer la compréhension)
Scénario n°5, enrichir le texte en comblant les blancs

Imagine ce que se disent la maman et Zouzou :

•« Tu vois, dit la maman de Zouzou à son fils, pour tromper le renard,

il faut être plus malin que lui ! »

•Elle se mit à réfléchir et trouva une bonne idée.


Tâches de transfert : réinvestir les habiletés exercées

•Inventer une suite ou un dialogue qui ferait suite au dénouement


•Choisir une phrase « titre » ou « résumé » parmi plusieurs
proposées
•Raconter la même histoire des trois points de vue : Zouzou, sa
maman, le renard
•Détecter une erreur dans une relecture effectuée par la maîtresse
•Interpréter les erreurs d’autres enfants
Scénario n°6 : juger de la qualité de réponses d’élèves
fictifs (la meilleure, la pire, pourquoi…)

•Élève n°1
• La maman de Zouzou elle emmène Zouzou chez le docteur.
•Élève n°2
• La maman de Zouzou, elle dit : « on l’a bien eu ce renard ! »
•Élève n°3
• La maman de Zouzou elle pleure parce que le renard il a emporté son fils.
Scénario n°7: expliciter l’implicite

Un jour, il avait fait un dessin avec de la peinture verte et


il s’en était mis partout. Sa maman l’envoya dehors pour
se laver.
Pendant que Zouzou se roulait dans l’herbe, il entendit
du bruit. C’était un renard qui avait faim et qui voulait le
manger.
Scénario n°7: expliciter l’implicite
Un jour, il avait fait un dessin avec de la peinture verte et il s’en
était mis partout. Sa maman l’envoya dehors pour se laver.

•Comme l’herbe était mouillée, Zouzou essaya d’enlever la


peinture verte en se roulant dans l’herbe.
Une nouvelle inférence causale

Pendant que Zouzou se roulait dans l’herbe, il entendit du bruit.


C’était un renard qui avait faim et qui voulait le manger.
Scénario n°7: expliciter l’implicite

Zouzou eut très peur et il appela : « Maman ! ! ! ».

Elle arriva tout de suite et vit le renard.

•Alors elle expliqua au renard que Zouzou avait une


maladie très grave et que, s’il le mangeait, il deviendrait,
lui aussi, tout vert.
Scénario n°7: expliciter l’implicite

Zouzou eut très peur et il appela : « Maman ! ! ! ». Elle arriva


tout de suite et vit le renard.
Elle se mit à réfléchir pour sauver son fils. Elle trouva une
bonne idée : inventer un mensonge pour faire peur au renard.

Alors elle expliqua au renard que Zouzou avait une maladie


très grave et que, s’il le mangeait, il deviendrait, lui aussi, tout
vert.
Scénario n°7: expliciter l’implicite
Débattre et conclure qu’on ne peut pas toujours trancher (indécidable) :
pourquoi la maman de Zouzou lui demande -t- elle de sortir pour se laver ?
• « peut-être elle veut pas qu’il salisse la salle de bain »
• « peut-être y a pas d’eau dans la maison de Zouzou »
• « peut-être y a de l’eau dehors »
• « peut-être c’est comme à l’école : on sort de la classe pour aller se laver »
• « peut-être que chez les lapins on se lave dans l’herbe mouillée, on se roule
dedans »
Scénario n°7: expliciter l’implicite
Pourquoi Zouzou se roule-t-il dans l’herbe?
• « Pour se laver parce que l’herbe est pleine d’eau »
• « Pour s’amuser parce qu’il a oublié qu’il devait se laver »
• « Pour se salir un peu plus avant d’aller se laver »
• Etc.
Distinguer cette incertitude des certitudes imposées par le texte :

on est certain que le renard s’est enfui sans manger Zouzou, que Zouzou
n’était pas malade, que Maman a menti pour sauver son fils, etc.
IV. Tâches décrochées : exercer des
stratégies propres aux tâches
scolaires
Scénario n°8 : apprendre à mettre des images en ordre
• Faire observer et décrire très précisément les cinq images qui représentent les
différentes scènes (montrées dans le désordre)
• Montrer une image intrus et demander aux élèves de dire pourquoi cette image ne
convient pas.
• Placer ensuite toutes les images dans une boîte et demander aux élèves de décrire celle
qui sera placé au début (celle qui illustre le début de l’histoire).
• Inciter à justifier leur choix en ayant recours au texte.
• Demande à un élève de venir chercher la bonne image, de justifier son choix et
d’expliquer pourquoi les autres ne conviennent pas.
• Procéder de la même manière jusqu’à la fin de l’histoire.
• Demande aux élèves de venir, à tour de rôle, raconter l’histoire en s’aidant des images.
Fabriquer un livre
Matériel :
• Une feuille de papier A4
• Des ciseaux
Déroulement
• Plier la feuille en 2, puis encore en 2
• Déplier la feuille
• Découper le pli central
• Replier pour former un livre

• https://www.youtube.com/watch?v=vyVQ48Z3akw
Séances en classe
Stagiaire 1 Stagiaire 2 Stagiaire 3
GS M.E.
Cousein
9h50-10h30 MS F. Chloé Isabelle Emina
Rarchaert
MS I. Brault Fanny Andronique Yannick

PS N. Gradea Elisa Christelle Isabelle


10h30-11h00
PS C. Fréal Anne Irina Nathalie

10h45-11h10 GS S. Soller Catherine M. Dilek Virginie

11h15- 12h00 MS D. Huot Catherine G Catherine V Garina


Narramus
Sylvie Cèbe, Roland Goigoux, RETZ
https://www.editions-retz.com/pedagogie/francais/narramus-le-machin-album-et-cd-rom-
9782725636269.html
La sieste de Moussa, Zemanel &
Madeleine Brunelet
Père Castor Flammarion

Couché dans son lit, Moussa est bien


fatigué. Ses yeux sont presque fermés.
Soudain il entend un bruit qui vient le
déranger : ça grignote et ça crie, c'est
une souris.
Moussa se lève et lui demande
gentiment : "Veux-tu bien partir pour
que je puisse dormir ?" Mais la souris
refuse et continue de crier et de
grignoter.
Avec un bruit comme ça, Moussa ne
s'endort pas.
La sieste de Moussa, Zemanel & Madeleine Brunelet
Père Castor Flammarion

Il appelle alors son chat qui accourt à petits pas. La souris


disparaît aussitôt qu'elle le voit.
Moussa retourne dans son lit. Mais il entend toujours du
bruit : ça ronronne et ça griffe, c'est le chat qui s'étire sur son
matelas.
Moussa se lève et lui demande gentiment : "Veux-tu bien t'en
aller pour que je puisse me reposer ?"
Mais le chat refuse et continue de griffer et de ronronner.
Avec un bruit comme ça, Moussa ne s'endort pas
La sieste de Moussa, Zemanel & Madeleine Brunelet
Père Castor Flammarion

Il siffle alors son chien qui se poste à l'entrée. Le chat s'enfuit


par la fenêtre sans chercher à discuter.
Moussa retourne dans son lit. Mais il entend toujours du
bruit : ça jappe et ça aboie, c'est le chien qui mordille ses
jouets en bois.
Moussa se lève et lui demande gentiment : "Veux-tu bien
aller te promener pour que je puisse sommeiller ?" Mais le
chien refuse et continue de japper et d'aboyer.
Avec un bruit comme ça, Moussa ne s'endort pas.
La sieste de Moussa, Zemanel & Madeleine Brunelet
Père Castor Flammarion

Il demande alors l'aide du lion qui arrive en trois bonds. Le


chien décampe sans poser de question.
Moussa retourne dans son lit. Mais il entend toujours du
bruit : ça remue et ça rugit, c'est le lion qui tourne en rond.
Moussa lui demande gentiment : "Veux-tu bien aller chasser
pour que je puisse me relaxer ?" Mais le lion refuse et
continue de rugir et de tourner en rond.
Avec un bruit comme ça, Moussa ne s'endort pas.
La sieste de Moussa, Zemanel & Madeleine Brunelet
Père Castor Flammarion

Il fait alors appel à l'éléphant qui s'approche à pas lents. Le


lion n'insiste pas et file comme le vent.
Moussa retourne dans son lit. Mais un éléphant, même très
sage, cela fait beaucoup de bruit : ça souffle et ça barrit, ça
écrase tout sur son passage.
Moussa lui demande gentiment : "Veux-tu bien te pousser
pour que je puisse respirer ?" Mais l'éléphant refuse et
continue de barrir et de souffler.
Avec un bruit comme ça, Moussa ne s'endort pas.
La sieste de Moussa, Zemanel & Madeleine Brunelet
Père Castor Flammarion

Moussa ne sait plus quoi faire. Alors il réfléchit et décide de


rappeler la petite souris. L'éléphant se carapate sans tarder,
car chacun sait que la terreur des éléphants, c'est la souris
évidemment !
Moussa peut enfin commencer à rêver.
Il y a toujours des petits bruits de souris, mais, comparés à
des bruits d'éléphant, ils sont beaucoup moins gênants !
Découvrir le début de l’histoire et bien
le comprendre
Un fonctionnement ritualisé
Le matériel

Un album
Un CD Rom
Un guide pédagogique

http://extranet.editis.com/it-
yonixweb/images/322/art/doc/6/69a5402fc531353032323836343034313836343731.pdf
Les objectifs

• mémoriser le vocabulaire,
• acquérir de nouvelles tournures syntaxiques,
• retenir les idées principales de l’histoire,
• s’interroger sur les pensées des personnages,
• comprendre l’implicite du récit !
Objectif du scénario

● Apprendre à raconter individuellement l’histoire La sieste de Moussa.

• Présenter cet objectif aux élèves :


« On va étudier, ensemble, une histoire qui s’appelle La sieste de Moussa. On va
travailler longtemps sur cette histoire pour que vous la compreniez bien et pour
qu’à la fin, quand on aura beaucoup travaillé, vous soyez capables de la raconter
en entier, tout.es seul.es, à la maison. »
Objectif du scénario

●Objectif du module

Mettre en mémoire les évènements des pages 4 à 7

Présenter cet objectif aux élèves:

« Pour raconter une histoire, il faut bien comprendre et bien mettre dans sa

mémoire tout ce qui se passe. Aujourd’hui, vous allez étudier le début de l’histoire

La sieste de Moussa. »
Objectif du scénario

Matériel

● Les images pour mettre en mémoire les mots de l’histoire.

● Les cartes «mémoire des mots ».

● Une boite, type boite à chaussures, sur laquelle est collée l’image de la
couverture de l’album.

● Le texte ou le dessin des pages 4 à 7 de l’histoire.

● Les deux premières doubles pages, sans texte.

● L’histoire à écouter des pages 4 à 7 (et/ou la version expansée).


S’approprier le vocabulaire :

Les auteurs proposent de prendre d’abord connaissance des mots qui pourraient
être un frein à la compréhension du texte.

Aussi, tout est prévu pour que les élèves se familiarisent avec les mots qu’ils vont
rencontrer dans le texte qui suit: images, mises en scènes animées, boite-mémoire,
petits exercices de ritualisation etc…

Voici quelques activités qui permettent l’appropriation du vocabulaire.

http://objectifmaternelle.fr/2018/01/langage-narramus-sieste-de-moussa/
Comprendre le texte, mémoriser l’histoire et raconter seul :
L’un des objectifs de Narramus est d’apprendre à raconter. Grâce à l’étude du vocabulaire
et aux différentes activités ritualisées qui permettent aux élèves de bien comprendre et de
mémoriser le déroulement de l’histoire, ces derniers vont pouvoir raconter La sieste de
Moussa seul ou à plusieurs, à l’école comme à la maison.
Lorsqu’ils le souhaitent, les enfants utilisent la maquette, les personnages mobiles et les
masques pour jouer l’histoire.
Des activités travaillées en groupe leur permettent d’apprendre à se mettre à la place des
personnages (analyse du ressenti). Ils utilisent alors des tournures de phrases qu’ils n’ont
pas entendues dans le texte lu :
« Viens mon chat. Il y a une petite souris qui m’embête! » , « J’en ai assez, j’ai envie de
dormir! » etc…
Lien avec les familles
Raconter l’histoire à la maison à l’aide du matériel de l’école!

Les élèves vont emporter chez eux le matériel pour raconter l’histoire, la jouer, la lire et
dire les mots de vocabulaire.

Une grande poche est toujours prête pour l’élève qui souhaite prendre le matériel chez lui.

Elle contient : la maquette, les personnages mobiles, les masques, la boite mémoire avec
les images plastifiées et l’album.

Le tout doit être rapporté le lendemain matin ou au retour du week-end (à la fin du guide
pédagogique, on trouve un mot explicatif à imprimer à l’attention des parents).
Le dictionnaire
de Moussa
Pour en savoir plus

• Conférence de Sylvie Cèbe :


• https://edu1d.ac-toulouse.fr/politique-educative-31/ien31-fonsorbes/archives/4841
La démarche de Narramus
• Séance de découverte du texte
• Apprentissage du vocabulaire
• Début de l’histoire
• Séances suivantes :
- Rappel des épisodes précédents R1+R2+…
- Révision vocabulaire et acquisition nouveau vocabulaire
- L’enseignant.e lit l’histoire sans le texte
- Découverte des illustrations
- Se mettre à la place des personnages
- Jouer l’histoire (masques puis maquettes et figurines)
• A la fin de l’histoire
- S’interroger sur les actions des personnages (implicite du texte)
D’autres ressources
ROLL: http://www.roll-descartes.net/
D’autres ressources
https://www.editions-cigale.com/4895613e
D’autres ressources
Des séances prêtes à l’emploi
• Atchoum-Popo
http://www.ac-grenoble.fr/ien.bourgoin2/IMG/pdf/atchoum_popo.pdf
Comprendre notamment les liens de causalités implicites entre les événements

• Petite Lune
http://www.ac-grenoble.fr/ien.bourgoin2/IMG/pdf/petite_lune.pdf
Apprendre notamment à prélever des indices pour identifier les intentions des personnages et en tirer
une interprétation

• L’Ogre de Mouflette Papillon


http://www.ac-grenoble.fr/ien.bourgoin2/IMG/pdf/module_de_Mouflette_Papillon.pdf
(Identifier les personnages et comprendre les liens de causalité)
• Méthodolgie
http://www.ac-
grenoble.fr/ien.bourgoin2/IMG/pdf/La_comprehension_des_textes_litteraires_en_maternelle.pdf
D’autres ressources
Des séances prêtes à l’emploi
• Méthodologie
http://www.ac-
grenoble.fr/ien.bourgoin2/IMG/pdf/La_comprehension_des_textes_litteraires_en_m
aternelle.pdf

• Des albums : Bébés chouettes, Une soupe aux cailloux, Berthe aux grands pieds
http://www.crdp-
strasbourg.fr/maternelle/dom_act/dom_ecrit/ecrit2.php?parent=15
Lier images et son pour mieux comprendre

Dessins animés pour les plus petits avec un personnage récurrent


• Petit ours brun : https://www.dailymotion.com/video/x2l436z
• Trotro : https://www.youtube.com/watch?v=GXHtYOsLw48

• Boucle d’Or et les trois ours (images non animées)


https://www.youtube.com/watch?v=gsc4VNCtKK4
• La petite poule rousse
https://www.youtube.com/watch?v=Zj8FsRGHfI4
• Roule galette https://www.youtube.com/watch?v=0GUPO8cpzs4
Lier images et son pour mieux comprendre

TV5 monde : http://focus.tv5monde.com/1001histoires/

Des classiques de la littérature jeunesse en vidéo


• Loulou, Solotareff : https://www.dailymotion.com/video/x1elzmt
En résumé
Lors de ma séquence de lecture compréhension
Je reste vigilante à construire une séquence qui veillera à
équilibrer ces activités
Activités d’explicitation
1/ Je précise aux élèves ce qu’ils vont apprendre à :
- Lire entre les lignes
- Enrichir leur lexique
- Raconter une histoire à d’autres

Pour mieux comprendre tout ce qu’ils lisent


En résumé
Lors de ma séquence de lecture compréhension

Faire du lexique un objectif permanent


J’élucide les mots qui peuvent poser problème et je prévois des
activités pour les employer à nouveau
Boîte mots
En résumé
Lors de ma séquence de lecture compréhension

Se fabriquer les images mentales de l’histoire

Je fais reformuler le texte ou l’extrait ou plusieurs extraits par un ou


plusieurs élèves

Je raconte l’histoire sans le texte

Je demande aux élèves d’anticiper la suite de l’histoire


En résumé

Lors de ma séquence de lecture compréhension

Elaborer le concept de personnage

J’identifie les personnages


Je fais jouer l’histoire grâce à des supports (marottes, masques …)

Je fais dessiner l’histoire


En résumé

Lors de ma séquence de lecture


compréhension

Lever l’implicite du texte


Je questionner pour combler les blancs du texte

Je raconte le texte de manière plus explicite


En résumé
Lors de ma séquence de lecture compréhension

Je construis une première culture littéraire en :


Construisant des personnages archétypaux (loup,
sorcière…) qui permettront de comprendre l’implicite
par la suite.
Présentant plusieurs albums d’un même auteur
(thématiques à retrouver, illustrations …)
Pour aider à la construction syntaxique je propose
régulièrement des récits en randonnée.
Ressources
• Narramus – RETZ, Sylvie Cèbe et Roland Goigoux
• La lecture : De la théorie à la pratique – Jocelyne Giasson
• La lecture : Apprentissages et difficultés – Jocelyne Giasson
• CLEO, CEP-CE1 – Antoine Fetet (pour les inférences)
• Chut je lis – Joëlle Thébault et Annick Vinot
• Je lis, je comprends – du CE1 au CM2- Académie Orléans-Tours-
document à télécharger
• Ressources EDUSCOL
http://eduscol.education.fr/cid107470/francais-cycle-lecture-comprehension-
ecrit.html#lien0
A vous de jouer !

Vous aimerez peut-être aussi