Vous êtes sur la page 1sur 47

2- Contrôle des pesticides dans

les eaux destinées à la


production d’eau potable

Lalla Khadija GHEDDA


Responsable du Service Etude de Pollution des
Ressources en Eaux
ONEP

Rabat le 27 AVRIL 2011


Introduction
•Le Maroc dispose d’un potentiel agricole considérable
•L’utilisation des engrais chimiques et des produits
phytosanitaires est une nécessité pour le développement
et l’amélioration de la production agricole mais
malheureusement leurs emploi accru et incontrôlé
constitue un risque sérieux de contamination des
ressources en eau

préoccupation majeure pour les producteurs d’eau

2
Historique
•L’ONEP assure depuis 1987 ( année de
l’invasion antiacridienne au Sud du pays) un
contrôle régulier de certains pesticides
organochlorés et organophosphorés dans les
eaux destinées à la production d’eau potable
PRINCIPAUX
OBJECTIFS
inventorier et caractériser les sources
de pollution &Y
V #Y V
#
Y
#
V
Y
&Y
V
&
&
&
#
#
V& $$
TANGER

TETO
Fnidq M'Di
IbnB atout aUAN
Sebta
q

$$ $$
Smi r

V&V & Y V
Y
## Asil ah09 Mar til

& Y V&
. A vri l
Dar Chao Ouad Laou

V V& LARACHE ahda Tnine Sidi El Yama


W
ui Nakhla

YV
&
##V& KhmisSahe Chefch
l
Ali Thail at ni
aouen El Jabha

Y V
& V& V
& V
& Ksar El Kbir
Al-Hoceima Mellilia

Etablir régulièrement l’état de la


Moulay bouss Bab Taza
Y#V
#&
Y V V&
#
#V #
##
Y # Brikcha TamassintImzouren
&Y Y #Y Y elham Arbaoua Nador Bni Ansar
V &Y V
&
N
&V &Y
#V
##
V
Y
Y#
&
& Y V
#&Y #
#V
V
&
& V &YY
##Y
YV&V
## &V&
YYV
& & V
V
&V
V
#
# & V
V
&
&&
&V &V &
Lalla Mimo
V V
& una
$
Ouezzane Zoumi
Makhazine
Targuist
$
Issaguen Bni Hafida
Abdelkr im El Ben Tayeb
Khat abi
Midar Driouch
Al Aaroui
Ras El Ma Madagh
Saidia

&YY V& VSouk El Arba Had Kourt Ahfir


#Y
Y#& Y #V
&V #&
V
&#&&V
#Y &
Y #V
# Ajdir Tizi Ouasli
Y#V #
Y #V
&Y #V V
Sidi Allal Tazi
Y
V
&
#
YV
Y
# # Ain Dorij Ghafsai Zaio

V&
V
#&Y#
##
Y
##Y
Y Y&YV
V
##
##
Y
V
&
##Y
Y
&
#
Y
Y
#V V
#
&
& #V
Y
V&# Y
Y
&
Y& V
#
& V V&& VV
&V
&&
Mehdia #Y
Y#Y
Y
Kenitra
#
# &V
V&
&
Khnichet J
Zir ara
orf El Melh
$$ $ a
Sahla
Bouhouda G uezna
Asfalou ya
Tainaste
Aknoul
$$
Machraƒ Ham
Mohamed V

El Aioun Sidi
madi
AklimBouhd Bni Drar
ila
MellloNeima
OUJDA

YYY
# & V
Y
&
Y #V
pollution des ressources en eau #Y Tissa Oulad Zbair
V&&V
V &Y#V
& V
Y&
#
Y RABATSale
V
Y& V
# & # Y V&& Sidi Taour irt Touissit

V& V VV
&
&&#V V & V&V &V
Skhir ate
Y #
TemaSira
V
&V&Y#V #
Y
YV
#& V
&Y V
#&
#Y
di Med Ben

$ #
Y#
Y
#V
Y&
AbdellahV
#
&
Y
Y
& V
V
#
Tif elt
Y
Ain Jemaa Kacem
$ Idr isspr emi
FES Matmatera
Taza

$
Guercif Jeada
Oued El Heim

$ $
Y & #
Y
Bouznika
& #
#
Y & YV
&
#
# #
#
Ouad Amlil El Ghr ass

V #
Y#
# Y
$
er
V
&&V V
& CASAB LAN
##
V
& V V&
V
&&V&#Y Y#
Y
#
Y
#YYY
#V Y Y
Y Tahl
Lout aa

&Y
Toulal
Y #Y
Bab

V&VV
& &Y#
V&
# Soualem
VV
&
#
CA
#Y
Y
Y
& &Y#V
#& V V
&
Maaziz
MEKNES Ouislane
Allal E lF ass
Bhalil
i
Zrarda Debdou
V& Lbir Jdid
Y
# Y#
Y Y# #
Y #
YY#
& YV &#& V
& #
Y
V
#
& Agourai El Hajeb Aggay Ain Bni Matha

&V
Ben SlimaR r

&V&V
Azemmour
& V
&
#
Y Y#
V
Y& Y
# # V V
&Y& Y
# #V ne
ommani Tiddas
#
Y Sefrou R ibat

UE
El Kheir
VV
&
& &V
Sidi Bouzid
V V
#
Y&V
&
Y# V
#
& Y#
Y#
Mediona Immouzer Kand
#Y Y
$
Oulmès
V
Sidi Abed
&V & # V
&
##Y V
& ar

destinées à l’AEP
Ifrane
V
& V
& ##YY O
#
Sid ulad
i SaŒd
Abbou
M ƒachou
#Y
Y # D
Berrechid eroua
#V
Y
El Gar a
Y#Y#& V
Y
V
# & Azrou Guigou

&Y #Y
Y #Y
&YV
&
#
Oulad Frej Ben Ahmed Moulay Bouaz Tighza
#Y Boulemane

#V Y V
#
Y&
#& $ V&V
Settat
V& V
&
#& V
V& Y
# # za

Q
& V
Loualidia
& Y
Sidi
#
YV
&Y V
#
&
Smai l Daourat e
#YY & V
#Y&Y ##Y Loulad
& Y Outat ElHaj

#V
Timahdite
V Y# Y V
&
# #V Y #
Oulad Said
V V
&
Boujniba Had Bouhs M' Rir t
#Y #
Y Y
$
Tendrara
Y Zemamra Laaoun
&Y &##

TI
soussen
# V &V &V
&V & V V
&
ateImf out
V
&V Y
Y V
&Y
# V
Guisser
& Y
#
Y#&Y
V
#
Y# ## Y
Khouribga# Oued Zem V
&
#
Y Kheni fra Missour

V
&
Hrara
V
&
Jmaat Shaim Karia
&Y # V
& V&
#
Y Y#Y # V
& Y V
#Y
#& Bejaad Itzer

N
# Y Kahf N'sour

$
Hattane
Safi
V
&
# VV #
Y Y# Skhour Rhamn
Y# #
Y YV#YV& El Borouj BradiaKasba
Zaida
V
&V Y V& V&#Y ar a
& V &V V
&
$
Al Massi
Boumia
& & &
SidiAhmed
Y# V
& V
&
# Y # Y#
YV
#& YV
#& & taTadla
Kasbat Tadl
Midelt

LA
V
& V V&#
Ben Guer ir Y Y#
Y
###Y V
& V
&
Dar Ould Zidou
YV
#
Y& Oulad Yaich El Ksiba
Ait Ishaq

Préciser les tendances de l’évolution de


El Kbab
Sebt Gzoula
&V
Echem maia
Y #V& # YV
Y
&#V
#
&
Y# #
Y # V
&
Sidi
h Jaber
Talmest
&Y # Y #
Y# # V
Y Y V
#Y
&Y
Y V& V
Y
& Y V
& Beni Mellal Aghbala
Tounfit Talsint

AT
V&
Ras El Ain
V
&Y & #V&
Kelaa Sragh Bzou
V&
$
na

## Y
Ighoud Afourar Errich Gourr ama Bouarfa
V& #V
V
Y
& & Y ##Y
Sidi Boubker
#Y #Y
Y V
&
#
Y Foum Jemaa
Y
#V
#& V &
Bin El Ouidane

V
& Ouaoui zaght V
& Bni Tadjit
YVV
& # &# Y Azilal
Essaouira
#Y
SidiMokhtar
## #V&V&
SidiZ ouineSidiBou Othman
Y # Y & #V
Y Tamelalt

Y#V
Y&
#
Y#Y V
Y& Y
# V
&
Y & V
Tleta Henc Chichaoua
#V & ##
Y##Y#Y
#Y #
Y#Y Y
MARRAKE
## #
e
Y# Y
CHSidi RahhAit Adel Demnate
$ # V $ HassanAd Bouanane

N
Y Y ## #Y V&
#
Y &
Dakhil

Smimou
V&
hane
Y
Y#
Y YV&Y V
Y&
#Y
Y Y
##Y
# Y#
Y V
&
# V&# Y Y al
#Y
Y
Y#&
V
Errachidia
Boudenib Figuig
Y
$ V V
&
la qualité de l’eau;
&

EA
Y # Imi n'Tanoute
Y#
TamesLalohte

##
V
&
Tahan
l aTaker koust
e

#
Y
oute
Ait Our ir

V&
#
Goulmi ma
Tamanar
V# V
Y
&
# & Y V&
# ## Y
V
&
Y
Y V#&
Amizmiz
Moulay Brahim YV
&
# Y Tinghir
Tinejdad

#Y
Sebt Ait Da
oud
#
Y V& V &
Kelaa M'Goun alne
Boum Jorf

C
Y V#Y
&
Y
# V
#&
#
Y V
&
# a
Arfoud
Immouzzer
Y#V Y Skoura Y Rissani

O
Marmoucha
Aourir &
V
&
#&
AGADIR
V
&
Y
###
Abdelm o

Y
#
#Y
##&V
$
um en

#Y #V#
Y
& $$
Oulad Berhil AoulouzChakoukane
Ait Iaaza
Y YY
V
##
Y#
&
YV
#Y& Y#
V
&
Y#
Tabounte
El Mansour

Ouarzazate $
Ed Dahbi V& Moulay Ali
Cherif

V
Y#V
V
& &Y
##V #V ##
Y V
& Agdz
#YY
V
#
Y& Y#
& &
Y V
#&
Tali ouine
V&
Y#
& V
Mesurer les impacts sur les ressources
Inezgane
Y#
Y
Y#
Y V
&Y Taroudannt
Y #& #
Y
Y Taznakht

# Y
V
Lgliaa Biougra El Guer dane
#
Y Y#YV
VY
&#Y
Massa
Y V
#Y&Ait Baha Igher m
# Zagora

V $
Tiznit
&
Youssef B en
Tachf ine

Tafraoute
V&
V
&Y
#
#
Y # V
Foum Zguid
&
Y#
#YV
&
## YY#s ##VTata Y
#Y YY &
en eau des principales sources de
Sidi Ifni
Y Y # LV
V
Y
& akhsa
& Akka
#
##ijt Fam El Hisn V &
Bou Izakarn
Y## m V Y
&
#GY
#Y
Y V
#Y
&Y
#
uelmi
YY
Taghj
V& V&
El Ouatia
V
&Tan-Tan #Y#
#Y
pollution; V& Y Y# V
Assa
&Y##
Tarfaya
V#
&Y
#
Y # Y
Y
Zag
V
&
#
Y
El MarsaLaayoune
#
Y

Détecter d’éventuels nouveaux types de &V


V &Y
#
Essemar a
V
&

dégradation des milieux récepteurs;


Boujdour
V
&

Délimiter et cartographier les zones à


risques et identifier des solutions V
&
Dakhla

El Argoub
V
&

adéquates pour la protection des RE;


Alerter les pouvoirs publics sur les
risques éventuels de la pollution et son V
&
Lagoui ra

impact sur l ’AEP

Points rejets Eaux souterraines Eaux de surface et de mer


Réseau de surveillance pesticides
Le programme de surveillance
des eaux susceptible d’être
contaminées par les
pesticides concerne les RE
exploitées par l’ONEP ou
susceptibles de l’être

Le choix des points de


prélèvement est basé sur la
proximité des points d’eau
exploités par l’ONEP dans des
zones à activité agricole
intense.
En 2010, le réseau comprend
environ 100 sites
Les eaux souterraines
représentent environ 38%
Un contrôle adapté
 Un contrôle régulier

 Une adaptation possible en fonction des conditions de


protection des captages et du risque à la pollution par les
pesticides

 Un suivi renforcé en cas de dépassement des limites de


qualité

 Des études spécifiques Cas du Loukkous


Moyens pour réaliser le contrôle de la qualité des eaux

Réseau laboratoires LC
2011

1 LABO CENTRAL

64LABO DECENTRALISES (
LR+LP+LST)

03 LABO MOBILES

12 MICROENTREPRISES
2- Laboratoire Central:
Un outil pour la maitrise de la pollution à travers des analyses
fiables:

Des équipements performants permettant d’effectuer, au laboratoire ou sur site,


des analyses susceptibles de couvrir le cycle de vie d’un produit, et de déterminer
son impact sur l'eau
 Du personnel qualifié bénéficiant d’une formation continue.
Des méthodes normalisées mises à jour à travers une veille normative.
Contrôle systématique des résultats d’analyses en Interne (matériaux de
référence certifiés et cartes de contrôle) et en externe (participation aux EIL).
Reconnaissances nationales et internationales
La Direction Contrôle Qualité des Eaux ( DCE) de l’ONEP est reconnue depuis 1994

Centre Collaborateur de l’OMS

en matière de Contrôle de la Qualité de l’Eau et de Recherche Appliquée

Deux accréditations pour le Laboratoire Central de l’ONEP

L’activité analytique de la DCE est accréditée selon la Norme ISO/CEI 17025

Par le Ministère du Développement Durable, de Par le Ministère de l’Industrie, du


l’Environnement et des Parcs du Québec, Commerce (Maroc).
Depuis Septembre 2002 Depuis Septembre 2003

Les activités de prélèvement et Le laboratoire mobile de La Direction Contrôle


Qualité des Eaux sont accrédités selon la Norme ISO/CEI 17025 depuis 2008
Outil pour le traitement de l’information :
logiciel GDAL

Planification des prélèvements

Gestion des missions

Tarification et facturation
Réception des échantillons

Édition des bulletins d’analyses Composition des séries d’analyses

Suivi et gestion des résultats d’analyses


Suivi de la qualité des eaux

L’étude de la qualité des eaux comporte quatre étapes :


• Choix du lieu de prélèvement
• Echantillonnage
• Analyse
• Interprétation Références des méthodes : ISO, NM, EPA,

Pesticides Echantillonnage Analyse

Contrôle

Blanc, duplicata, ajout dosé, étalon interne


& analogue, MR et MRC
11
CAUSES D’ERREURS DANS
L’ANALYSE
Ex : Résidus de pesticides
Echantillonnage

Environnement
Interprétation
Verrerie
des résultats

Equipement Réactifs
(vérification , ..) étalons

Méthode de dosage
(Extraction, concentration,
analyse)
Echantillonnage

Sélectif ou ponctuel
Au fil de l'eau (cas des sources, des cours d’eau ou plan d’eau)
Au prélèvement à la pompe
Au robinet (cas des ouvrages équipés de pompes et possédant un
robinet)

PLUS DE 80 % DES ERREURS


D’ANALYSES SONT ATTRIBUABLES
A L’ECHANTILLONNAGE

13
Méthodes d’analyse des pesticides
Organochlorés

Analyse de 17 composés par


chromatographie en phase gazeuse avec un
détecteur µECD (GC/µECD)

Méthode utilisée: Extraction liquide


liquide par l’hexane.

Composés :
Aldrine, DDD, Dieldrine, DDE, DDT,
Heptachlore, Heptachlore époxyde,  HCB,
 HCB, Lindane (HCB) , Δ HCB,
Endosulfan 1, Endosulfane 2, Endosulfan
Sulfate,Endrine, Endrine aldéhyde, et le
Methoxychlore
14
Méthodes d’analyse des pesticides
Organophosphorés

Analyse de 5 composés par chromatographie en phase


gazeuse avec un détecteur NPD(GC/NPD)

Méthode utilisée : Extraction liquide liquide par


l’hexane.

Composés : Diazinon, Ethion, Parathion,


Méthylparathion et le Fénitrothion

15
Méthode d’analyse
3 familles de pesticides

Pour améliorer la productivité et les délais d’analyse

Mise au point d’une méthode regroupant


3 familles de pesticides : GC/MS – Extraction liquide-
liquide avec le dichlorométhane.

16
Les composés du mélange de
pesticides recherchés
Méthode GC/MS
 Pesticide Organophosphorés

Diazinon, Méthyl-parathion, Fénitrothion, Parathion, Ethion.

 Pesticides Organoazotés

Simazine, Atrazine, Terbu tylazine, Amétryne, Prométryne

 Pesticides organochlorés

Alpha-BHC, Bêta-BHC, (lindane), Δ-BHC, Heptachlore, Aldrine, Epoxyde


d’heptachlore, Endosulfan1, Endosulfan2, Endosulfane Sulfate Dieldrine,
Endrine, Endrine Aldehyde, DDE, DDD, DDT, Méthoxychlore.

17
Pollution par les pesticides

Périodes d’observation:
• 2000 – 2005
•2006/2010
2- Qualité des eaux
traitées
La surveillance de la qualité des eaux
traitées n’a pas montré de signe de
présence des pesticides durant la
période d’observation : 2000 -2010
RESULTATS / Période 2000 -2005
1 333 prélèvements d’échantillons d’eau brute pour
analyse des pesticides entre 2000- 2005
Points contrôlés
Oueds Retenues de barrages
Eaux souterraines Autres
2%
16%
11%

71%

29 326 analyses de molécules de pesticides


soit en moyenne 22 molécules par prélèvement
RESULTATS / Période 2000 -2005
Pesticides détectés au niveau des eaux brutes avec
des valeurs supérieures aux normes en vigueur
 Aldrine, DDD, Dieldrine, DDE, Endrine, DDT,
Heptachlore époxyde,  BHC, Lindane (  BHC), Δ
BHC, Endosulfane 2, Endosulfan Sulfate,
Diazinon et le Fénitrothion

5.25 % des sites prospectés présentent des valeurs


supérieures à la norme

Sites concernés:
Oued OER, Oued Sebou, oued Beht, El Massira, El
Kansera, Lalla Aicha, B.garde Allal Tazi, Bahira et Rmel
( puits particuliers)
PESTICIDES ORGANOCHLORES PESTICIDES
 ALD [ <0.01 – 0.10] Bahira ORGANOPHOSPHORES
 DDD [ <0.02 – 1.86] Beht
 DDE [ <0.02 – 0.13] --
 DDT [ <0.02 – 0.77] Sebou
 DIA [ <0.05 – 0.28] Loukkous
 DIE [ <0.01 – 0.16] Bahira  ETA < 0.05
 EN AL <0.02  FENI < 0.05
 END [ <0.02 – 0.16] --
 END1 <0.02  MPA < 0.05
 END2 [ <0.02 – 0.40] Sebou  PART [ < 0.05 – 0.26] Beht
 ENSU [ <0.02 – 0.39] Beht
 -HCB <0.02
 -HCB [ <0.02 – 0.12] Sebou
 Δ –HCB [ <0.02 – 0.12] Bahira
 HEEP [ <0.01 – 0.15] --
 HEP <0.02
 LIN [ <0.02 – 0.12] --
 METH <0.02
RESULTATS / Période 2006 -2010
1218 prélèvements d’échantillons pour analyse
des pesticides entre 2006- 2010
26 796 analyses de molécules de pesticides
soit en moyenne 22 molécules par
prélèvement

3.11% des sites prospectés présentent des


valeurs supérieures à la norme 3.11%
Les substances identifiés sont:
Aldrine, Heptachlore , Heptachlore
époxyde,  HCB, Δ HCB, Endosulfane 2,
Endosulfane sulfate, Methoxychlore et
Diazinon
PESTICIDES PESTICIDES
ORGANOCHLORES
 ALD [ <0.01 – 0.83] Sebou ORGANOPHOSPHORES
[ <0.01 – 0.0.04] OER
 DDD <0.02
 DDE <0.02  DIA [ <0.05 – 0.94] Sebou
 DDT <0.02
[ <0.05 – 0.24] OER
 DIE <0.01
 EN AL <0.02  ETA < 0.05
 END <0.02  FENI < 0.05
 END1 <0.02
 MPA < 0.05
 END2 [ <0.02 – 0.85] Safi
 ENSU [ <0.02 – 0.16] Loukkous  PART < 0.05
 -HCB <0.02
 -HCB <0.02 [ <0.02 – 0.21] Sebou
 Δ –HCB [ <0.02 – 0.47] Loukkous
[ <0.02 – 0.33] Sebou
 HEEP [ <0.01 – 0.04] Loukkous
[<0.02 – 0.03] OER + Sebou
 HEP [<0.02 – 0.03] Loukkous+ Sebou
 LIN <0.02
 METH [<0.02 – 0.18] Sidi Taibi
[<0.02 – 0.13] Loukkous+ Sebou
Pollution par les pesticides / Sebou
1
Aldrine
0,8
Diazinon
0,6
HCB
0,4
HEP
0,2
HEEP
0
METH

Bassin SEBOU– Pesticides: 2006 -2009


ETAT DE LA QUALITE DES EAUX DE L’OUED SEBOU
2008
Cr
P14 Cr
56 P12
DCO 87
DCO 54
DBO5 24 Phénols DBO5 Phénols
O2 O2
12 11 14
6 5 9

P10 DCO Cr
Cr P9 DCO
Prise de 64
53 170
196
DBO5 Ni
KBM DBO5
O2 29 90
Prise de O2 52
4.4
M’Kansa 1.4

KBM P8bis DCO Cr


280 268
DBO5
P14 101
P10 O2
0.99
P12

P9
Classement de la qualité des eaux : Cr

Excellente
P8 334
P8bis DCO
223
Bonne O2
DBO5
82
Moyenne 1.1
P8
Mauvaise
Très mauvaise
RF Prise de Fès
Cr
154
Légende : P6 P6

P 6bis : Amont Prise de Fès Fès DCO


Ni
85
P6 : Prise de Fès O2 DBO5 46
RF : Rejets de Fès 6.8 8
P6bis
P8 : Sebou à 2 Km après confluence oued
Fès P6bis
DBO5
DCO
P 8bis : Aval P8 (douar Zroula) O2
7.1
8
9

P9 : Sebou (douar Hamria) à 22 Km du RF


P 10 : Aval confluence oued Inaouène-oued
Leben
P 12 : Prise Kariat Ba Med (KBM) à 76 Km du
RF
P 14 : Prise M’Kansa à 110 Km du RF

O2, DBO5 et DCO en mgO2/l


Cr, Ni et phénols en µg/l.
Pollution par les pesticides/ OER
0,4
0,3
0,2
Aldrine
0,1
Diazinon
0
HCB
HEEP

Bassin Oum Er Rabia – Pesticides: 2006 -2009


Bge Oued El
Makhazine

Larache
Barrage Oued El Makhazine

Nappe de R’Mel

vulnérabilité ( nature du sol et du sous sol


à prédominance sableuse, faible profondeur
de la nappe
développement intensif de l’agriculture
irriguée des cultures maraichères dans la
région.
lARACHE

Océan Loukkous
atlantique

Plan piézométrique

i: 0.7 – 1.6 %
Culture Matière active

Agrumes Chlorpyriphos ethyl


Dimethoate +Malathion
Endosulfan
Fenazaquin
Tetradifon
Methomyl
Fraise Alphamethrine
Bifanthrine
Bromopropylate
Bromure de methyl
Buprimate
Captane
Chlorothalonil
Chlorpyriphos ethyl
Cuivre
Deltametrine
Dichlofluanide
Dicofol+Tetradifon
Dimethoate
Diniconazole
Pomme de terre Benalaxyl+Mancozebe
Cypermethrine
Endosulfan
Deltametrine
Mancozebe
Metalaxyl+Mancozebe
Tomate industrielle Bacillus Thuringiensis
Endosulfan
Lufenuron
Mancozebe
Methomyl
Problèmes inhérents à la mauvaise utilisation
•Ignorance des agriculteurs
•Méconnaissance ou non respect
de la réglementation
•Utilisation trop intensive
•Non respect des doses à
appliquer
•Non respect des délais avant
récolte
•Manipulation incorrecte
•Marché informel
Taux moyens d’application (kg/ha)
Cultures dans le périmètre des captages ONEP
Principales rotations du périmètre
 pomme de terre primeur - arachide variété "Haimer" - pomme de terre
d'arrière saison

 pomme de terre primeur - arachide variété "Jumbo" - pomme de terre


primeur

 pomme de terre - blé tendre - pomme de terre

 canne à sucre (sur 3 années / vers fin février) - arachide / jachère -


fraise - fraise - (melon ou pastèque ou tomate)
Schéma d’aménagement des points
d’échantillonnage des eaux souterraines
Données techniques des ouvrages
1376

1381

1382

1387

1416

1419

1439

1535

1661

1663

1685

1951

1954

1379

1690

1737

1994

1362

1402
514

417

718

10

11

14

17

24

26

27

36
3

5
0

20

40
réseau ONEP-gtz
profondeur [m sous margelle]

(puits traditionnels)
60
11
80

100 forages ONEP/RADEEL


(puits d'exploitation)

120
8

140
réseau DRH (piézomètres)
13 Total : 32
160
Peu de detection de pesticides
Substance Point de suivi Concentration (µg/l)
Suivi ONEP 2006 - 2008
HCB P10 0.03
P7 0.47
ALD P10 0.02
END1 P10 0.05
END2 P10 0.09
ENSU P10 0.16
HEEP P7 0.04
PART P11 0.04
METH P7 0.11
p419 0.02

Analyse de contrôle du Laboratoire Wesling


Atrasine 24 0.13
Methyl atrasine 24 0.40
Carbétamide 1610/3 0.13
Bromacil 1994 0.06
Recommandations/Liste des molécules ciblées
Aldrine Chlorpyripos ethyl Endrine Metalaxyl
Atrazine Cyperméthrine Fenazaquin Méthidathion
Atrazine Déséthyl DDD Glyphosate Methomyl
Azinphos Methyl DDE HCH Metoxychlore
B-HCB DDT Heptachlore Oxadixyl
Bénomyl Deltamethrine Heptachlore Epoxyde Paraquat
Bromacil Dicofol Hexaconazole Parathion
Captane Dieldrine Lindane Parathion Méthyl
Carbétamide Dimétoate Linuron Pyrimicarbe
C-HCB Endosulfan I Malathion Simazine
Chlordane Endosulfan II Mancozèbe Tetradifon
Chlorothalonil Endosulfan Sulfate Manèbe Triadiménol
Molécules à rechercher ayant un indice GUS > 2.8
(Groundwater Ubiquity Score ; Gustafson, 1989, 1993).

Les cas de pollution correspondent


généralement à des pesticides ayant
un indice GUS supérieur à 2,8, tandis
que les pesticides ayant un indice
inférieur à 1,8 sont rarement
retrouvés dans l’eau
D’après Jury et al, 1987
Molécule Indice GUS Molécule Indice GUS
Flutriafol 5,29 Triadiménol 3,75
Bromacil 4,44 Ethofumesate 3,38
Lénacile 4,25 S-Metolachlore 3,32
Tetradifon 4,10 Myclobutanil 3,20
Carbofuran 3,85 Metamitrone 3,09
Trichlorfon 3,77 Oxamil 2,88
Atrazine 3,75 Carbétamide 2,87

Molécules ayant un indice GUS > 2.8 au niveau de la


zone d’étude
Choix des périodes d’échantillonnage
Tient compte de:
•la pluviométrie
•les périodes de traitements
phytosanitaires des différentes cultures

Applications intensifs phytosanitaires


Pluviométrie

Culture Jan Fév Mars Avril Mai Juin Juil Août Sept Oct Nov Déc
Fraise
Pomme de terre
Tomate
Melon
Agrumes
Arachide
Recommandations/ Analyses
• Développer de nouvelles méthodes de préparation :
extraction solide/liquide en utilisant des cartouches SPE,
SPME (micro extraction en phase solide…… )

•Acquérir de nouveaux équipements qui permettront


d’élargir la gamme des composés recherchés :
GC/MS/MS, LC/MS/MS

•Rechercher des méthodes rapides.


Recommandations/ Protection des ressources en eau

•Protège le captage
contre la pollution
bactériologique

Protège le captage des •Donne une marge de


influences négatives à sécurité pour
long terme intervenir en cas de
pollution chimique
•Pollution chimique peu ou accidentelle
dégradable III
•Pollution radioactive
II
I

Protége le captage et ses équipements


Dimensionnement indépendant du contexte géologique
et hydrogéologique du milieu
Actions curatives contre la pollution diffuse
Traitement des pesticides dans la filière de potabilisation
Actions curatives contre la pollution diffuse
 Actions curatives durables

 Interdiction de toutes ou de certaines molécules


 Changement de cultures ou de pratiques culturales

 Actions de prévention contre la pollution diffuse agricole

 Sensibilisation, conseil et formation


 Bonnes Pratiques Agricoles
 Mesures d'aménagement du territoire
 Mesures de renforcement du programme de réduction de la pollution

Vous aimerez peut-être aussi