Vous êtes sur la page 1sur 8

BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

Chapitre VI : Les espaces vectoriels


I- But du chapitre :
1-Connaissance de l’espace vectoriel réel Rn et des sous-espaces vectoriels de Rn;
2- Maîtrise des règles de calcul dans l’espace vectoriel réel Rn
3- Connaissance du sous-espace vectoriel engendré par une famille de Rn, d’une famille
génératrice, d’une famille libre, d’une base et de la base canonique de Rn
4- Caractérisation d’une base de Rn en utilisant les déterminants ;
5- Connaissance de la dimension d’un sous-espace vectoriel de Rn
II- L’espace vectoriel Rn et ses sous espaces vectoriels
1- L’espace vectoriel Rn
1-1- Définition
 R² est l’ensemble des couples (x, y) de deux nombres réels x et y
 D’une manière générale, soit un entier n  1. Rn est l’ensemble des n-uplets :
X=(x1, x2,…. xn) de n nombres réels xi (1  i  n)
1-2- Exemple
 (3,5)
 (4/5,2)

  2, 3 
 (0, 0,0)

   , 2 , 5, 7 
1-3- Addition dans Rn
1-3-1. Définition

La Somme de deux vecteur X=(x1,x2,….,xi,…..xn) et Y=(y1,y2,….,yj,….yn) de Rn est le


vecteur X+Y=(x1+y1,x2+y2,……,xi+yj,……,xn+yn). On ne peut pas effectuer une somme entre
2 vecteurs qui appartiennent à deux espaces différents

1-3-2. Exemples

Calculez les sommes suivantes :

(4,7)+(9,31), (3,5 ;12)-(2,5) , (7,-5)+(-7,5) , (a ,b, a+b, a-b)+(b-a,3a,2b,4) , (3/4,2)+(0,0)

Mme. BENAZZOU Salma 1


BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

1-3-3. Propriété

L’addition définie sur Rn à la propriété suivante :


i- L’associativité : X  Rn , Y  Rn ,  Z  R n ,( X  Y )  Z  X  (Y  Z )

ii- La commutativité : X  Rn , Y  Rn , X  Y  Y  X

iii-L’existence d’un élément neutre : X  Rn , X  0  X , 0  (0,0,.......,0)

iv- Tout élément a un opposé X  Rn , Y  Rn , X  Y  0


1-4- Produit par un réel
1-4-1. Définition
Soit X=(x1,…,xn) un élément de Rn et k un réel. On a le produit kX=(kx1,…,kxn)
Le réel k s’appel un scalaire, et X s’appel un vecteur. Le réel k est toujours écrit à gauche de
l’élément X de Rn.

1-4-2. Propriété

Le produit par un réel d’un élément de Rn a les propriétés suivantes :

i- X  Rn ,1. X  X

ii-   R,   R, X  Rn ,( ) X   ( X )

iii-   R,   R, X  Rn ,(   ) X   X   X

iv-   R, X  Rn , Y  Rn ,  ( X  Y )   X  Y

Les propriétés vues pour l’addition et celles pour le produit par un scalaire sont
exactement celles qui permettent de définir un espace vectoriel.

2- Les sous espaces vectoriels de Rn


2-1- Définition

Soit F une partie de Rn. F est dit un s.e.v de Rn si :

 F≠∅ (0∈F)
 X  F , Y  F ,   R, X  Y  F
2-2- Exemple

1-Montrez que F= {(x, y) ∈ R²/ x+y=0} est un s.e.v de R²

3- Montrez que G= {(x, y) ∈R²/ x+y=2} n’est pas un s.e.v de R²

Mme. BENAZZOU Salma 2


BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

2-3- Nature des s.e.v réels

On considère que Rn est un s.e.v de lui-même et l’ensemble réduit à {0} est aussi un s.e.v de
Rn .

On va chercher quels sont les s.e.v possible de Rn.

 Dans R2 il y a 3 s.e.v :
 {0}
 {(x, y) /ax+by=0} l’ensemble des droites vectoriels
 R2, l’ensemble tout entier
 Dans R3 il y a 4 s.e.v :
 {0}
 {(x, y) /ax+by=0} l’ensemble des droites vectoriels
 {(x, y, z) /ax+by+cz=0} l’ensemble des plan vectoriels
 R3, l’ensemble tout entier
 En généralisant dans Rn, les éléments V=(x1, x2,…xn) qui vérifient l’équation
a1x1+a2x2+…….anxn=0 forment un s.e.v appelé hyperplan H de Rn
2-4- Equations des s.e.v

Les éléments V=(x1, x2,…xn) qui vérifient un système de p équations :

 a11 x1  a12 x2  .....  a1n xn  0( H1 )


 a x  a x  .....  a x  0( H )
 21 1 22 2 2n n 2

.

.
.

a p1 x1  a p 2 x2  .....  a pn xn  0( H p )

Forment un s.e.v de Rn. On remarque que ce s.e.v est une intersection d’hyperplans
H1 H2 ....... H p

Mme. BENAZZOU Salma 3


BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

2-5- Propriété
 L’intersection de deux s.e.v est un s.e.v
 La réunion de deux s.e.v n’est pas forcement un s.e.v
 La somme de deux s.e.v est un s.e.v, en plus il est le plus s.e.v qui contient les deux
s.e.v
2-6- Contre exemple

Soit A= {(x, 0) ∈R²/ x ∈R} et B= {(0, y) ∈R²/ y ∈R}

On a (1,0) ∈ A∪B et (0,1) ∈ A∪B mais (1,0) + (0,1) =(1,1)  A∪B

III- Les règles de calculs dans l’espace vectoriel réel Rn

Soit   R et X  Rn .On a :

1) 0. X= (0,0,……..,0)
2)  . (0,0,……..,0)= (0,0,……..,0)
3) (-1). X=-X
4)  . X= (0,0,…, 0)   =0 ou X= (0,0,……..,0)
IV- Les s.e.v engendrés par une famille de Rn, famille génératrice, famille libre ,base de
Rn, et base canonique.
1- Les s.e.v engendré par une famille de Rn, famille génératrice :
1-1- Les s.e.v engendré par une famille de Rn
1-1-1. La droite engendrée par un vecteur
1-1-1.1. propriété

Soit V un vecteur de Rn, l’ensemble des multiples de V constitue une droite, dite la droite
engendrée par V.

1-1-1.2. Exemple
 Le point (2, 4,-2) est sur la droite engendrée par le vecteur (1, 2,-1)
 Choisir un vecteur de R4 et indiquez deux points de la droite engendrée par ce vecteur

Mme. BENAZZOU Salma 4


BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

1-1-2. Le plan engendré par deux vecteurs


1-1-2.1. Propriété
Soit u et v deux vecteurs non proportionnels de Rn, l’ensemble de combinaisons linéaires de u
et v constitue un plan, le plan engendré par u et v
1-1-2.2. Exemple
Montrez que (2, 4,-3) est dans le plan engendré par les vecteurs (1, 2,0) et (0, 0,1)

1-1-3. La construction du vect

Etant donné un système (e1,…..,em) de vecteurs de Rn, on note vect (e1,…..,em) ou encore
<e1,…..,em > l’ensemble des combinaisons linéaires de (e1,…..,em) .On a alors :
vect(e1,…..,em) := 1e1  2e2  ........  mem / 1 , 2 ,..., m  R . On dit aussi que

vect(e1,…..,em) est le sous espace engendré par (e1,…..,em) et que les vecteurs (e1,…..,em) sont
des générateurs de vect(e1,…..,em) ou engendrent vect(e1,…..,em).

1-2- Famille génératrice


1-2-1. Définition

Une famille {e1,…..,ep} est dite génératrice de Rn , si tout vecteur de Rn est une combinaison
linéaire des vecteurs e1,…..,ep.

Autrement dit : V  Rn ; 1 ,.....p  R / V  1e1  2e2  .....p ep

1-2-2. Exemple

Soit F= {(2x-y+z, 3x+2y-z, z-y, x)/ x, y et z ∈R}

Montrez que F=vect (e1, e2, e3) où e1, e2 et e3 sont des vecteurs de R4 à déterminer

1-2-3. Proposition 1

Soit F= {e1,…..,ep} une famille génératrice de Rn, et F’={e1,…..,em} une famille de Rn. F’ est
aussi génératrice de Rn si et seulement si tout vecteur de F est une combinaison linéaire des
vecteurs de F’.

Mme. BENAZZOU Salma 5


BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

1-2-4. Proposition 2

Si la famille de vecteurs F= {e1,…..,ep} engendre Rn et si l’un des vecteurs ( par exemple ep)
est combinaison linéaire des autres , alors la famille F/{ep}= {e1,……,ep-1} est génératrice de
Rn

2- Famille libre, famille liée


2-1- Définition

Soit {e1,…..,ep} une famille de vecteurs de Rn et ∝1,∝2,……,∝p des nombres réels .

 {e1,…..,ep} est dite libre si et seulement si 1 e1    p ep  0 1  ...  p  0

 {e1,…..,ep} est dite liée s’il existe ∝1,∝2,……,∝p non tous nul tel que
1 e1    p ep  0

2-2- Théorème

Une famille F= {e1,…..,ep} de p≥2 vecteurs de Rn est liée si et seulement si au moins un des
vecteurs de F est combinaison linéaire des autres vecteurs de F.

2-3- Exemple

Soit u1=(1,0,2) , u2=(0,3,0) et u3=(2,9,4)

Montrez que (u1, u2) est une famille libre

Montrez que (u1, u2, u3) est une famille liée

2-4- Proposition

Soit F= {e1,…..,ep} une famille de vecteurs de Rn , si p>n , alors F est une famille liée (F
contient plus de n éléments )

3- Base de Rn et base canonique de Rn


3-1- Base de Rn
3-1-1. Définition
 Une famille B= (V1, V2,……,Vp) de vecteurs de Rn est une base de Rn si B est une
famille libre et génératrice.
 Par convention ∅ est une base de {0}

Mme. BENAZZOU Salma 6


BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

3-1-2. Théorème

Soit B= (V1, V2,……,Vp) une base de Rn. Tout vecteur V de Rn s’exprime de façon unique
comme combinaison linéaire d’éléments de B .Autrement dit, il existe des scalaires uniques
∝1, ∝2,……, ∝p tel que V 1 V1    p Vp , les coefficients ∝1, ∝2,……, ∝p sont appelé

coordonnées du vecteur V dans la base B.

3-2- Base canonique de Rn

Soit X=(x1, x2,….., xn) un élément de Rn.

On a X=(x1, 0,….., 0)+ (0, x2,0,….., 0)+………..+ (0, 0,….., xn)

= x1 (1, 0,….., 0)+ x2 (0, 1,0,….., 0)+………..+ xn (0, 0,….., 1)

= x1 e1+ x2 e2+………..+ xnen

La famille (e1, e2,………, en) est appelé la base canonique de Rn

V- Caractérisation d’une base de Rn en utilisant les déterminants, et dimension d’un s.e.v


1- Caractérisation d’une base de Rn en utilisant les déterminants

(e1, e2,………, en) est une base de Rn  Det (e1, e2,………, en)≠0

2- dimension d’un s.e.v


a. Définition
Si la base d’un sous espace vectoriel de Rn est formé de k vecteurs alors sa dimension est k.
Par convention dim {0}=0
b. Exemple
Montrez que dim Rn= n

c. Lemme
Soit L une famille libre et G une famille génératrice de Rn, alors card L ≤ card G
d. Proposition
 Toute famille libre de Rn a au plus n éléments
 Toute famille génératrice de Rn a au moins n éléments
Mme. BENAZZOU Salma 7
BTS 2-SRI & 2-DSI 2017/2018

e. Théorème1
F= (e1, e2,………, en) une famille de n vecteurs de Rn .Il y a équivalence entre les assertions
suivantes :
(i) F est une base de Rn
(ii) F est une famille libre de Rn
(iii) F est une famille génératrice de Rn
f. Théorème 2
 Soit F un s.e.v de Rn, alors dim F ≤n
 Si dim F=n alors F= Rn
g. Corollaire
Soit F et G deux s.e.v de Rn
 F G
On a :   F G
dim F  dim G
h. Théorème 3
Soit F et G deux s.e.v de Rn.
On a dim (F+G)=dim F+ dim G – dim (F G)

Mme. BENAZZOU Salma 8

Vous aimerez peut-être aussi