Vous êtes sur la page 1sur 15

www.colsbleus.

fr

LE MAGAZINE DE LA MARINE NATIONALE HORS-SÉRIE - JANVIER 2021

DOSSIER D’INFORMATION

2021
4 G ÉOP OLIT IQ U E
Les enj eux m a r i t i m es

6 FONCT IONS ST R AT ÉG I Q U ES
Sur to u tes l es m er s d u m ond e

10 P OINTS D’ANC R AG E
L a Mari ne en tous l i eux

SOMMAIRE
12 RESSO URCES H U MA I N ES
Une Mari ne de tous l es t al ent s

16 ST RU CT URE
Une o rganisat i on s i m p l e et agi l e

18 ORDRE DE BATA I LLE


Une Mari ne de com bat

M OYENS DÉP LOYÉS


22 Lo i n, l o ng temps, en éq u i page

24 PRO G R AM M ES
Une Mari ne en p oi nte

26 FINANCES
LPM , année 3

LE MAGAZINE DE LA MARINE NATIONALE


Rédaction : Ministère des Armées, SIRPA Marine Balard parcelle Est Tour F, 60, bd du Général-Martial-Valin CS 21623 – 75509 Paris Cedex 15 Site : www.colsbleus.fr Directeur
de publication : CV Éric Lavault Adjoint du directeur de la publication : CF Julien Fort Rédacteur en chef : Hélène Perrin Rédacteur en chef adjoint : SACS Philippe Brichaut
Rédacteurs : EV1 Aude Bresson, EV1 Nicolas Cuoco, ASP Clovis Canivenc Direction artistique : Charline Normand Infographie : Lynce Lislet Secrétaire : MT Abdelhak Kays
Couverture : ©E.LEMESLE/MN Imprimerie : Direction de l’information légale et administrative (DILA), 26, rue Desaix, 75015 Paris Abonnements : Rachida Le Roux - Tél. : 01 49
60 52 44 E-mail : routage-abonnements@ecpad.fr Publicité, petites annonces : ECPAD, pôle commercial – 2 à 8, route du Fort, 94205 Ivry-sur-Seine Cedex – Karim Belguedour
– Tél. : 01 49 60 59 47 E-mail : regie-publicitaire@ecpad.fr – Les manuscrits ne sont pas rendus, les photos sont retournées sur demande. Pour la reproduction des articles, quel
que soit le support, consulter la rédaction. Commission paritaire : n° 0211 B 05692/28/02/2011 ISBN : 00 10 18 34 Dépôt légal : à parution
Photos : P 2 : ©P.DAGOIS/MN - P 6 : ©V.ORSIN/MN ; ©Y.BISSON/MN - P 7 : © K.AUGE/MNR ; ©F.ÉTOURNEAU/MN ; © A.THOMAS-TROPHIME/DICOD ; © B.PLANCAIS/MN ; ©
C.HUGÉ/EMA - P 8 : © T.WALLET/MN ; © P-D.COTTAIS/MN ; © C.MOTET/MN ; © EMA - P 9 : © P.SOLA/MN ; © Y.LETOURNEAU/MN ; © M.DENNIEL/MN ; © L.BERNARDIN/MN - P 12 :
© L.TURCI/MN - P 13 : ©B.EMILE/MN ; ©Y.BISSON/MN ; © T.TREBERN/MN - P 14-15 : © C.WASSILIEFF/MN ; © S.MARC/MN ; © C.LUU/MN ; ©L.BESSODES/MN - P 16 :  ©T.TREBERN/
MN ; ©B.EMILE/MN - P 17 : ©L.BESSODES/MN - P 24-25 : © C.LUU/MN ; © C.WASSILIEFF/MN ; © A.AGOSTINELLI/MN ; ©L.BERNARDIN/MN ; P 28 : ©Y.BISSON/MN
GÉOPOLITIQUE
Les enjeux maritimes 10,8m
de km2
d’espaces maritimes
français

Vierge de tout obstacle naturel, à l’inverse de la terre,


la mer est l’un des derniers espaces de manœuvre
« libres » et accessibles, pour qui se donne les moyens
d’en maîtriser l’usage.

Si cette grande liberté a permis une formidable


expansion du transport maritime de marchandises au
cours des trente dernières années, elle rend l’espace
marin très difficile à contrôler et à sécuriser. La densité LA
RO
du trafic représente ainsi un risque sur certaines U ST
R D-E
routes maritimes, à l’exemple du Pas-de-Calais, qui voit NO ROUTES

TE
E DU

DU
passer quotidiennement 700 à 800 navires sur ses 16 UT Principales routes maritimes
RO

NORD- O
nautiques de large, ce qui en fait le second détroit au PÉTROLE, LA PÉTROLE, Routes ouvertes durant
monde par sa fréquentation. La piraterie, menaçant le GAZ ET MINERAIS GAZ ET MINERAIS la fonte des glaces
commerce maritime, est loin d’être jugulée dans le golfe

U
de Guinée et le détroit de Malacca. Les trafics illégaux

ES
T
OCÉAN PACIFIQUE DÉTROITS ET CANAUX
perdurent, notamment en mer des Caraïbes et jusqu’en MINERAIS
Méditerranée. Enfin, la pandémie de Covid-19 souligne 1 Malacca 5 Dardanelles
le caractère, une fois encore, incontournable et vital SAINT-PIERRE-
Cherbourg 4 MÉTROPOLE 2 2 Panama 6 Suez
ET-MIQUELON Brest 371 096 km
du trafic maritime pour la survie des nations, dont les Lorient 3 Gibraltar 7 Bab el-Mandeb
économies sont interdépendantes : des frontières 12 387 km 2
Pas-de-Calais
4 8 Ormuz
Toulon 5
terrestres ont été fermées, des lignes aériennes coupées,
mais tout a été fait pour maintenir ouvertes les liaisons ZONES 3
PÉTROLE, GAZ RESSOURCES OFFSHORE
maritimes, sous peine de provoquer des pénuries de CONTESTÉES
6
produits de première nécessité inacceptables pour les MINERAIS IMMIGRATION MINERAIS Ressources hydrocarbures
8
populations. NARCOTRAFIC
Abou Dabi Ressources minérales marines
MER DE CHINE ANTILLES Dakar
CLIPPERTON 151 076 km 2 Ressources halieutiques
Les différentes revendications de souveraineté et les
436 431 km 2
nouvelles perspectives d’exploitation offshore suscitent PIRATERIE ET Djibouti 7
2 PÊCHE
également des tensions grandissantes. Un nombre
croissant d’acteurs, parfois non-étatiques, ont un recours CHARBON GUYANE NARCOTRAFIC INFRASTRUCTURE MONDIALE
1 2
201 461 km DES COMMUNICATIONS
désinhibé à la force, voire à la violence, dans un espace
maritime de plus en plus contesté. La découverte de PIRATERIE Câbles sous-marins en service
gisements pétro-gaziers en Méditerranée orientale WALLIS-ET-FUTUNA
envenime ainsi les relations entre les États riverains,
262 465 km 2 MINERAIS
OCÉAN INDIEN LA RÉUNION
qui peinent d’autant plus à établir les délimitations de MAYOTTE-ÎLES ÉPARSES PRÉSENCE FRANÇAISE
leurs espaces maritimes que leurs frontières terrestres MINERAIS
1 021 447 km 2
OCÉAN ATLANTIQUE CHARBON Points d’appui Marine
ne font pas consensus. Alors que l’économie de nombre
de pays repose sur les ressources maritimes, le pillage ou Espaces maritimes :
NOUVELLE- zones économiques exclusives,
la contestation des zones économiques exclusives (ZEE)
CALÉDONIE eaux intérieures
établies se font aussi de plus en plus courantes : dans le POLYNÉSIE FRANÇAISE et mers territoriales
1 440 161 km 2
golfe de Guinée par exemple, 40 % de la pêche est illicite. 4 793 620 km 2
Conscients de ces enjeux, les États affirment leur
puissance en mer, notamment dans leurs ZEE, et TERRES AUSTRALES ET
développent leurs flottes militaires ainsi que parfois des ANTARCTIQUES FRANÇAISES
2
milices maritimes. La France fait aujourd’hui partie du 2 070 356 km
cercle très restreint des puissances qui disposent d’un
outil naval complet et cohérent permettant tout à la
fois d’œuvrer sous la mer, à la surface, dans les airs et de
projeter des forces à terre pour défendre leurs intérêts
vitaux et stratégiques.

CHIFFRES
42 000 71% 70% 90% 99%
marins mobilisés en mer, de la planète est recouverte de la population mondiale du commerce mondial des télécommunications
clés à terre ou dans les airs, par les espaces maritimes,
2
vit en zone littorale, transite par transitent par des câbles
au service de la France soit 361 millions de km à moins de 100 km des côtes voie maritime sous-marins

4 5
Afin d’assurer la sécurité des Français, la Marine nationale opère 365 jours par an, 24 h/24, sur toutes
les mers du monde. Des eaux territoriales à la haute mer, elle conduit des missions de défense et de
P ROT ECT I ON
sécurité pour protéger les approches maritimes et les intérêts nationaux. Acteur central de la dissuasion La Marine nationale agit constamment sur le littoral, en mer,
nucléaire, elle intervient au plus proche des menaces et dans les zones de crise. Dissuader, protéger, sous les eaux et dans les airs, pour surveiller et protéger les
approches maritimes, à travers la posture permanente de
connaître et anticiper, intervenir, prévenir : c’est la raison d’être de la Marine. Des missions de police
sauvegarde maritime (PPSM) qui regroupe l’ensemble de ses
des pêches jusqu’aux frappes dans la profondeur, elle dispose des moyens et des compétences pour missions relevant de la défense maritime du territoire (DMT) et
agir sur l’ensemble du spectre et relever les défis du monde d’aujourd’hui et de demain. de l’action de l’État en mer (AEM).
F O N C T I O N S S T R AT É G I Q U E S

AC T ION D E L’ É TAT EN M ER
Subordonnée au préfet maritime en métropole et au délégué du
gouvernement outre-mer, l’AEM recouvre les missions maritimes
d’intérêt public exécutées par l’État. Acteur majeur de l’AEM, la Marine
fournit les moyens navals, aériens et terrestres permettant l’exercice
des actions de service public et de police en mer (police des pêches,
lutte contre les pollutions en mer, lutte contre les trafics illicites,
recherche et sauvetage en mer, neutralisation des engins explosifs
historiques).
Sur toutes les mers du monde

DÉ F E N SE M A RIT IM E D U T E RRITO IRE


Volet militaire de la posture permanente de sauvegarde maritime, la
DISSUASIO N défense maritime du territoire (DMT) vise à surveiller les approches
du territoire national sur ses façades maritimes, à renseigner
La crédibilité de la fonction dissuasion requiert un très haut niveau d’exigence, aussi
bien en matière de conception que de mise en œuvre. Elle repose sur l’existence de deux
composantes complémentaires : la composante océanique et la composante aéroportée.
La première, portée par la Force océanique stratégique (FOST), compte quatre sous-marins
nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) dont un au moins est en permanence à la mer, dilué
48
années de présence
ininterrompue
les autorités sur les activités suspectes ou hostiles en mer et les
menaces d’origine maritime et à s’opposer aux actions menées
contre le territoire depuis la mer. Sentinelle des mers, la Marine
participe en permanence à la protection du territoire national et
de ses approches avec ce dispositif permanent de surveillance et
dans l’immensité des océans. L’autre volet, la force aéronavale nucléaire (FANu), est la des SNLE à la mer d’intervention mis en place sur près de 20 000 km de côtes.
contribution de la Marine à la composante aéroportée. Elle est mise en œuvre à partir du
porte-avions Charles de Gaulle , qui embarque le Rafale Marine.
LU T T E A N T I P OLLU T I ON
Acteur de la sécurité environnementale, la Marine nationale est en
première ligne pour protéger les mers et le littoral grâce à un dispositif
d’alerte permanent et à sa capacité d’intervention lors de situations
extrêmes impliquant des navires en difficulté. Son centre d’expertises
Les acteurs opérationnels de la dissuasion océanique pratiques de lutte antipollution (CEPPOL), implanté à Brest, définit les
COFOST matériels dans ce domaine, assure une veille technologique, forme et
COM BREST
Centre opérationnel prépare ses équipes pour déployer des experts en cas de sinistre et
de contrôle des SNLE CENTRES DE
Centre de contrôle
en patrouille TRANSMISSIONS DÉDIÉS
conseiller sur les stratégies de lutte.
opérationnel des moyens
Sûreté, résilience
aéronavals en Atlantique et
des SNLE dans les approches

GENDARMERIE
BASE MARITIME
OPÉRATIONNELLE Protection
DE L’ILE LONGUE rapprochée
Soutien
opérationnel
FUSILIERS
BÂTIMENTS MARINS
HYDROGRAPHIQUES Protection
Connaissances rapprochée
hydrographiques SECO URS AUX P O P UL AT IO N S
HÉLICOPTÈRES Les moyens de la Marine sont capables de porter assistance aux
SATELLITES
Recueil de
SNLE Surveillance des populations confrontées à des situations d’urgence ou de crise.
approches
renseignement En 2020, ses porte-hélicoptères amphibies ont notamment été
engagés dans les opérations Résilience et Amitié. La première pour
Commandement contribuer au soutien des Français pour faire face à l’épidémie de
et transmissions
CAÏMAN MARINE
CHASSEURS DE MINES
Sécurisation des fonds
Covid-19 en métropole et outre-mer, en transportant malades, ASSISTA N CE E T SAU V E TAG E
FRÉGATES MULTI-MISSIONS denrées alimentaires et équipements médicaux ; la seconde pour
Protection
Sûreté apporter une aide matérielle à la population libanaise, touchée par La Marine sauve plus de 300 vies par an en participant aux opérations
Sûreté l’explosion d’un entrepôt à Beyrouth. de secours aux navires et aux personnes en détresse en mer,
coordonnées par les centres régionaux opérationnels de surveillance
Connaissance et anticipation, SOUS-MARINS et de sauvetage (CROSS). Dans le cadre de la capacité nationale
recueil de renseignement

Soutien opérationnel
PATROUILLEURS DE HAUTE MER
Escorteur d’accompagnement
ATLANTIQUE 2
Sûreté
NUCLÉAIRES D’ATTAQUE (SNA)
Sûreté
3000
mines, obus et munitions neutralisés
en moyenne chaque année
de renfort pour les interventions à bord des navires (CAPINAV), le
bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM) peut notamment
projeter en mer des moyens spécialisés de lutte contre les sinistres.

6 7
PR ÉVEN TION - CONNAISSANC E E T ANTI C I PAT I ON
Grâce aux différents moyens qu’elle déploie dans le électromagnétiques, acoustiques ou « image » voire
I N TERVEN TI ON
monde, la Marine dispose de nombreux capteurs lui humain. Dans les zones fragilisées par la piraterie La mer offre un accès privilégié aux zones
permettant d’entretenir sa connaissance des zones ou la pêche illicite, en plus de ses interventions, la de crise et permet de s’affranchir des
de crise potentielles et de détecter, au plus tôt, Marine fait de la prévention de crise et contribue à contraintes territoriales et diplomatiques.
l’apparition de nouvelles tensions. Chaque unité la sécurité maritime en organisant des formations De fait, la Marine est appelée à se déployer
déployée y participe, que ce soit dans les domaines et des entraînements au profit des marines locales. loin et longtemps pour assurer la défense des
intérêts de la France et de ses ressortissants
partout dans le monde. Avec ses moyens
Près de de projection de puissance et de force, elle
intervient au plus proche des menaces, inscrit

17 tonnes
de produits
stupéfiants purs saisis
son action dans la durée et se tient prête à
intervenir sans délai en cas de dégradation
de la situation en mer et à terre. Bien qu’elle
en 2019 par la Marine
G O L F E DE G UIN É E ait la capacité d’agir seule, elle inscrit le plus
À travers la mission Corymbe, la Marine déploie quasiment en souvent son action dans le cadre de coalitions
permanence un à deux bâtiments au large de l’Afrique de l’Ouest dans ou de coopérations multilatérales.
le golfe de Guinée. Cette présence permet d’améliorer la sécurité
maritime dans la zone, de soutenir les opérations des armées françaises
dans la région et d’engager depuis la mer, si nécessaire et sous faible
préavis, des moyens militaires en cas de crise. Tout en renforçant les
liens de la Marine avec les États riverains, la France travaille avec ses
partenaires européens pour agir de façon coordonnée dans la zone.
140
vols opérationnels depuis
le porte-avions Charles de
Gaulle en Méditerranée
orientale en 2019.

M ÉD I TE RR A NÉE OR I ENTAL E O CÉ AN INDIE N


La présence de la Marine en Méditerranée orientale participe à la La Marine déploie en permanence une frégate en océan Indien,
réponse au terrorisme islamiste au Moyen-Orient et confère aux autorités carrefour majeur du transit de matières premières et de produits
françaises une capacité autonome d’appréciation et d’anticipation de manufacturés destinés à l’Europe et lieu d’importantes tensions. Plus
la situation. À cette fin, des frégates y sont régulièrement déployées particulièrement intégrés à l’opération de sécurité maritime Agénor
pour pouvoir réagir sans délai en cas de crise. Depuis le lancement de dans le golfe Arabo-Persique et le détroit d’Ormuz, les moyens
l’opération Chammal, en 2014, une frégate patrouille en permanence aéromaritimes de la Marine française sont également engagés dans la
au large de la Syrie. lutte contre le terrorisme, aux côtés de marines alliées et partenaires.

PRO J EC T IO N DE P UISSA N C E FO C US S U R LE M I SS I LE D E CROI S I ER E


Le groupe aéronaval, centré sur le porte-avions Charles de Gaulle, N AVA L
constitue un outil souverain de projection de puissance dans la durée : Outil de projection de puissance, le missile de croisière naval (MdCN),
son déploiement est indépendant de l’autorisation d’États tiers. Les embarqué et mis en œuvre par les frégates multi-missions et les
missions Arromanches et Foch en Méditerranée orientale et dans le nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque de classe Suffren, offre au
golfe Arabo-Persique témoignent du savoir-faire de la Marine nationale, chef des armées des options stratégiques complémentaires du groupe
qui a la capacité d’agir sans préavis en interopérabilité avec ses alliés aéronaval. Ce missile permet à la Marine de conduire des frappes vers
européens et américains. la terre dans la profondeur.

PRO J ECT I ON D E FORCE


Capables d’accueillir un état-major embarqué, les porte-hélicoptères
G R A N D N OR D MISS IO N HYDRO GR APHIQ UE amphibies sont également à même de projeter des forces amphibies,
terrestres ou aériennes. Les commandos Marine, ou « forces spéciales
Le réchauffement climatique et les intérêts de puissance mettent La capacité hydrographique militaire contribue à améliorer la mer », réalisent des actions de combat ciblées : des opérations spéciales
en évidence l’importance stratégique grandissante du Grand Nord. connaissance d’une zone en soutien aux opérations, qu’il s’agisse de aéromaritimes, comme des assauts à la mer, de la reconnaissance, des
La Marine y déploie régulièrement des moyens pour améliorer sa missions de dissuasion ou d’interventions. Elle est mise en œuvre par missions de lutte contre la piraterie et les trafics, ainsi que des opérations
connaissance de la zone, démontrer l’intérêt de la France pour cette le service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM). spéciales à terre, comme la libération d’otages ou l’évacuation de
région ainsi que son attachement à la liberté de navigation, dans le ressortissants.
respect du droit international.

8 9
DUNKERQUE

P O I N T S D ’A N C R A G E
A VA L E
NN
IO
T

AC
D’
F OR C E
CHERBOURG
La Marine en tous lieux COMNORD
FOSIT
T
IO
NN
A VA L E LE HAVRE

AC
D’
F OR CE
BREST LANDIVISIAU
CECLANT
ALFOST
ALFAN BREST
CEPPOL
CRGE MARINE SAINTE-ASSISE
ESNLE
FOSIT
SLM
HOUILLES
SSF
COMGENDMAR
ILE LONGUE
LANVÉOC PARIS
TOURS
DPMM GESTION EMM dont EMO-M
CESM
LANN-BIHOUÉ
NANTES COMAR
CéLAé
CPPE
ROSNAY DCSSF
DPMM
LORIENT IMN
ALFUSCO SIRPA MARINE
COMMANDOS SRM
Jaubert SPM
Kieffer
De Montfort
De Penfentenyo
Ponchardier
Trepel
SAINT-PIERRE- BORDEAUX
ET-MIQUELON

ABOU DABI

ANTILLES DAKAR DJIBOUTI


ABIDJAN HYÈRES
GUYANE
CEPA/ 10S
PORT-DE-BOUC
POLYNÉSIE FRANÇAISE MAYOTTE MARSEILLE
FRANCE SUD
A VA L E
NN
IO
T

BMPM

AC
D’
F OR C E
LA RÉUNION NOUVELLE-CALÉDONIE
TOULON
SAINT-MANDRIER CECMED AJACCIO
La Marine nationale est présente COMMANDO Hubert ALFAN
sur tout le littoral métropolitain, ALAVIA
CEPN
notamment grâce au maillage de ses CIRA
58 sémaphores. DSLM
ESNA
FOSIT
SLM
SSF

LIEUX D’IMPLANTATIONS AUTORITÉS DE ZONE FORCES GENDARMERIE MARITIME BMPM : Bataillon de marins-pompiers de Marseille DPMM : Direction du personnel militaire de la Marine
IO
NN
A VA L E
CECLANT : Commandant de l’arrondissement maritime Atlantique DSLM : Direction du service logistique de la Marine
Base navale TITRE Commandant d’arrondissement maritime Groupement de
T

Force d’action navale


AC
D’
F OR CE

CECMED : Commandant de l’arrondissement maritime Méditerranée EMM : État-Major de la Marine


Préfet maritime - commandant de zone maritime gendarmerie maritime
CéLAé : Centre logistique de l’aéronautique navale EMO-M : État-Major des opérations de la Marine
Point d’appui Base aéronautique navale Peloton de sureté maritime
Commandant de la Marine en un lieu CEPA / 10S : Centre d’expérimentations pratiques et de réception ESNA : Escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque
déterminé et portuaire
de l’aéronautique navale ESNLE : Escadrille des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins
Port nucléaire Force océanique stratégique
CEPN : Centre d’expertise des programmes navals FOSIT : Formation opérationnelle de surveillance et d’information territoriale
CEPPOL : Centre d’expertises pratiques de la lutte antipollution IMN : Inspection de la Marine nationale
Commandos Marine CESM : Centre d’études stratégiques de la Marine SIRPA : Service d’information et de relations publiques des armées
Échelon central de la Marine
CIRA : Centre d’interprétation et de reconnaissance acoustique SLM : Service logistique de la Marine
Bataillons et compagnies de COMNORD : Commandant de l’arrondissement de la Manche et de la Mer du Nord SPM : Service de psychologie de la Marine
Sémaphore fusiliers marins CPPE : Commission permanente des programmes et essais SRM : Service de recrutement de la Marine
CRGE Marine : Centre de renseignement et de guerre électronique SSF :
DCSSF :

10 11
RESSOURCES HUMAINES Qui sont les marins ?
Une Marine de tous les talents AU MOMENT DE LEUR ENGAGEMENT UNE FOIS DANS LA MARINE

8% 7% 70%
BAC +3 sans
et plus diplôme
des marins sont en
8% couple. Parmi eux :
BAC +2
Dans un contexte d’engagement opérationnel durable et de ainsi que sur la mixité au sein des unités opérationnelles,
26%
fort renouvellement de ses capacités, la Marine poursuit la volonté portée par le plan Mercator. BEP/BEPC/CAP
modernisation de sa politique de ressources humaines. Recherche
Acquisition et développement des compétences du marin, tout de 13%
Le marin se situe au cœur du système de combat naval. au long de sa carrière sont au cœur du dispositif de formation. discipline 6% sont célibataires sont en couple
Esprit de
L’objectif est de construire, avec lui et son commandement, Des formations spécifiques et modulaires permettent de et de
cohésion géographiques avec un militaire
un parcours en adéquation avec ses aspirations et les besoins répondre aux besoins des unités. La politique de partenariat rigueur
de la Marine et des Armées. Il s’agit de recruter, d’orienter, de ambitieuse avec l’Éducation nationale et les acteurs du monde Sentiment
d’utilité
former, de spécialiser, d’enrichir par l’expérience et de faire maritime permet à la Marine d’intégrer le bagage académique
progresser en compétences. L’épanouissement personnel et civil et les expériences de chacun au sein de parcours évolutifs Âge moyen
professionnel de chacun est une préoccupation centrale pour et attractifs. MOTIVATIONS À L’ENGAGEMENT 33 ans
la Marine. 51%
Enfin, pour conserver ses talents, la Marine doit relever le défi
BAC
Le recrutement, la formation et l’attractivité restent les défis de l’attractivité, en premier lieu par celle liée à l’emploi. Cela
RH majeurs et structurants. Recruter est une priorité pour passe par l’attention apportée à l’environnement de travail, à Ancienneté
moyenne Âge moyen à
l’avenir de la Marine. Elle a besoin de jeunes volontaires et aux la valorisation de l’activité professionnelle et aux contraintes
13 ans bord 28 ans
motivations affirmées. Pour attirer ces nouveaux talents, elle personnelles de chacun. Pour être plus attractif, il convient LES JEUNES ENGAGÉS...
adapte ses modes de recrutement. Présente sur les plateformes pour la Marine de mieux entendre et prendre en compte les
professionnelles et numériques, elle développe également aspirations professionnelles des marins et de leurs familles
ont postulé uniquement dans la Marine 82%
des partenariats forts auxquels prennent part les marins ainsi que leur épanouissement personnel tout au long de leur
eux-mêmes, véritables ambassadeurs de leurs métiers. Une carrière.
attention particulière est portée sur les micro-filières du cyber,
du nucléaire, de l’aéronautique ou encore de la restauration ont un parent ou un proche qui est
60%

© H.COURTIN/MN
ou a été militaire
LES FEMMES REPRÉSENTENT...

15% des marins


étaient étudiants avant
45% 11% des marins embarqués
de s’engager
Les effectifs de la Marine 13% des officiers

38 829 marins militaires :

À J O U R LE 30/11 /2020
65% 35%
sous contrat de carrière

5 025 officiers 25 345 officiers mariniers


RECRU T E M E N T :
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
D E CIVIL À MA R I N
8 312 quartier-maîtres de 147 volontaires
Pour entretenir ses savoir-faire et maintenir sa capacité Marine et son réseau de 47 bureaux de recrutement implantés
la flotte et équipages
opérationnelle, la Marine nationale recrute et forme chaque en métropole et 6 outre-mer, au sein des centres d’information
année 4 000 jeunes femmes et hommes de 16 à 30 ans, du et de recrutement des forces armées (CIRFA). Près de 300
niveau de la classe de 3e à bac + 5. Suivant une logique de flux, marins, tous issus des forces, arment les CIRFA.
2 700 personnels civils 6 500 réservistes : la Marine renouvelle 10 % de ses effectifs chaque année, afin
La Marine compte également sur l’ensemble de ses marins pour
employés par la Marine de conserver des équipages jeunes, combatifs et pleinement
recruter. Elle s’appuie pour cela sur l’investissement des unités,
engagés dans leurs missions.

4000
jeunes recrutés
en 2020
6 000 réservistes
opérationnels

500 réservistes
La Marine est donc un acteur clé de l’emploi et de la formation
qualifiante des jeunes, en proposant une palette de plus de
50 métiers, répartis dans 12 grands domaines de spécialité.
qui coordonnent leurs actions avec le SRM par l’intermédiaire
de leurs référents recrutement. Le site Internet etremarin.fr
permet aux internautes de découvrir l’ensemble des offres
d’emploi, de postuler en ligne, de contacter le CIRFA le plus
citoyens Pour recruter, elle s’appuie sur le service de recrutement de la proche et d’échanger avec des marins ambassadeurs.

12 13
RESSOURCES HUMAINES
Une Marine de tous les talents
23
jours de
formation
Brest
EGDM
Les écoles et centres de formation de la Marine CEFAÉ : Centre d’entraînement et de formation
de l’aéronautique navale

en moyenne ENSM CIRA : Centre d’interprétation et de reconnaissance acoustique


Centre d’instruction naval (CIN)
par an et par École des mousses
marin EDM CISMF : Centre interarmées de soutien météo-océanographique
Lycée Naval des forces

EAMEA : École des applications militaires de l’énergie atomique

Cherbourg EAN : École de l’aéronautique navale et ses détachements


JEAN BART TOURVILLE COLBERT DUQUESNE SUFFREN

EAMEA
EMMAC Ecoplong : École de plongée
École des fourriers
Ecomarin : É

Lanvéoc EDM : École de maistrance

EIP 50S EGDM : École de guerre des mines


ESHE 22S
EIP 50S : École d’initiation au pilotage/Escadrille 50S

EMMAC : École des mousses et des matelots à Cherbourg


(rattachée au CIN de Brest)
Cognac
Saint-Mandrier EMPM : École de marins-pompiers de Marseille
EAN
Pôle écoles Méditerranée (PEM)
ESTLN ENSM : École de navigation sous-marine
ESCO
Ecoplong ENSM/BPN : École de navigation sous-marine/
Toulouse Hyères
Bâtiments à propulsion nucléaire
CISMF Ecomarin EPPE
Antenne EDM EPPE : École du personnel du pont d’envol

FO R M AT ION S : ESCO : École des systèmes de combat et opérations


aéromaritimes
Marseille
V E RS UN E E XP ERTI S E CROISSANTE EMPM ESHE 22S : École de spécialisation sur hélicoptères embarqués/
Escadrille 22S
Toulon
ENSM/BPN ESTLN : École des systèmes, technologies et logistique navals
La Marine opère à la fois dans les milieux maritime, subaquatique, aérien, terrestre et cyber en mettant en œuvre des CIRA
équipements toujours plus complexes. Elle doit donc disposer d’un large panel de savoir-faire et d’un dispositif de formation
professionnelle agile, répondant à des évolutions technologiques rapides.
Générer des compétences pointues requiert une progression professionnelle continue, adossée à une formation initiale Après avoir formé et aguerri des marins qui possèdent mesures d’accompagnement des conjoints et de

D’U N ÉQ UIL IB R E
AT TR ACT I V I T É :
robuste et à des formations techniques de cursus et d’adaptation à l’emploi délivrées par 15 écoles et centres de formation. alors des compétences rares et recherchées, la la parentalité, récemment renforcées par le Plan

L A RECHE RCHE
La Marine propose des formations en ligne, adapte sa pédagogie, développe des partenariats avec l’Éducation nationale Marine nationale doit être en capacité de conserver famille, permettent de mieux prendre en compte
et l’Enseignement supérieur et ouvre des cursus accélérés adaptés aux acquis académiques civils. Elle valorise également ces talents. les foyers.
la démarche de certification professionnelle, source d’attractivité. Actuellement une soixantaine de ses certifications sont L’attractivité est donc une préoccupation L’attractivité tout au long de la carrière, c’est enfin
ainsi enregistrées au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). permanente qui passe par des mesures concrètes valoriser le marin dans son activité professionnelle.
Les 4 000 jeunes Français recrutés chaque année deviendront, pour les non-officiers, des opérateurs élémentaires dans 10 visant notamment à mieux concilier vie Ainsi, la Marine propose à chacun des parcours
métiers de base, puis des opérateurs confirmés et des chefs d’équipe dans 30 spécialités, et enfin des cadres de maîtrise professionnelle et vie privée. L’expérimentation attractifs pour développer ses compétences et
dans 50 domaines d’expertise, hyperspécialisés grâce à plus de 800 stages ciblés sur des équipements ou une fonction des bâtiments à double équipage sur quelques progresser au sein de l’institution. À travers les
particulière. Pour les officiers, l’objectif est de développer leurs aptitudes au commandement des unités de la Marine, ainsi bâtiments de la Force d’action navale, sur le modèle chantiers structurants que sont la réforme des
qu’à l’exercice de responsabilités de direction et de conception au sein du ministère des Armées. déjà éprouvé dans les forces sous-marines, donne pensions ou la nouvelle politique de rémunération
ainsi plus de visibilité à ces marins embarqués sur des militaires, la défense des spécificités du marin
l’alternance des périodes en mer et à terre. Les est également au cœur des enjeux RH de la Marine.

41%
des officiers sont
d’anciens officiers
mariniers

14 15
STRU CT URE
Une organisation simple et agile

Les unités de la Marine nationale dépendent de deux chaînes de commandement distinctes :


le commandement organique, qui prépare les forces à l’action, et le commandement
opérationnel, qui les emploie en opérations.

LE COMMA ND EMEN T O RGANI Q UE


Le chef d’état-major de la Marine (CEMM) a la l’amiral commandant la Force de l’aéronautique
responsabilité de tenir à disposition du chef d’état- navale (ALAVIA) pour les aéronefs ; l’amiral
major des armées (CEMA) une Marine prête au commandant la Force maritime des fusiliers marins
combat. Cela nécessite d’assurer la préparation et commandos (ALFUSCO) pour les fusiliers marins et
matérielle de ses forces, de les entraîner et de les les commandos Marine.
qualifier pour les opérations. À cette fin, la Marine Le CEMM s’appuie également sur une cinquième
est organisée selon une logique de milieu et quatre force : la gendarmerie maritime, formation
autorités organiques sont chargées de la préparation spécialisée de la Gendarmerie nationale placée pour
opérationnelle des forces : l’amiral commandant la emploi auprès du CEMM et dont le commandement
Force d’action navale (ALFAN) pour les bâtiments de est exercé par le commandant de la gendarmerie
surface ; l’amiral commandant la Force océanique maritime (COMGENDMAR).
stratégique (ALFOST) pour les sous-marins ;
Préparation et emploi des forces

LE COMMA ND EMEN T O P ÉR ATI ON N E L PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE


PREMIER MINISTRE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE LA MER (SGMer)
Les opérations militaires sont commandées par l’étranger (COMFOR).
MINISTRE DES ARMÉES
le CEMA. L’autorité militaire responsable de la Les missions relevant de l’action de l’État en mer
zone géographique concernée assure le contrôle (AEM) relèvent de la responsabilité du Premier CHEF D’ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES CENTRE DE PLANIFICATION ET DE CONDUITE DES OPÉRATIONS (CPCO)
opérationnel des unités déployées. Il s’agit des Ministre et sont réalisées sous la coordination des CHEF D’ÉTAT-MAJOR
commandants de zone maritime (CZM), des préfets maritimes (PREMAR) en métropole et des DE LA MARINE
commandants supérieurs des forces armées outre- délégués du Gouvernement pour l’action de l’État
mer (COMSUP) ou des commandants des forces en mer, outre-mer, assisté des commandants de zone
de présence de souveraineté prépositionnées à maritime.
DIRECTION DU PERSONNEL ÉTAT-MAJOR
MILITAIRE DE LA MARINE (DPMM) DE LA MARINE (EMM)

ÉTAT-MAJOR
DES OPÉRATIONS MARINE (EMO)

PRÉPARATION DES FORCES EMPLOI DES FORCES

OPÉRATIONS ACTION
MILITAIRES DE L’ÉTAT EN MER
10 100 4 450
Commandant Préfet
de zone maritime maritime

ZONES MARITIMES

Emploi des forces

Fonctions opérationnelles
Action de l’État en mer

16 17
O R D R E D E B ATA I L L E
Une Marine de combat
BÂTIMENT DE SOUTIEN PATROUILLEUR DE SERVICE
PATROUILLEUR BÂTIMENT HYDROGRAPHIQUE REMORQUEUR
ET D’ASSISTANCE OUTRE-MER PUBLIC (PSP)
DE HAUTE MER (PHM) ET OCÉANOGRAPHIQUE PORTUAIRE CÔTIER
FORCE D’ACTION NAVALE 6
(BSAOM)
3 (BH ET BHO)
3
Déplacement : 1342 t
4 Déplacement : 406 t 4 Déplacement : 228 t
Déplacement : 2300 t Missions d’hydrographie côtières et
85 MARINS 21 MARINS hauturières civiles et militaires, 6 MARINS
PORTE-AVIONS (PA) 24 MARINS Relèvement des côtes et des fonds
Défense maritime du territoire, Défense maritime du territoire, marins pour l’établissement Assistance aux manœuvres,
Surveillance Police des pêches,
1 FRÉGATE FRÉGATE de l’espace maritime,
Surveillance et protection maritime,
Lutte contre la pollution,
des cartes marines, Remorquage d’engins de servitude,
Projection de forces de police ou de Connaissance de l’environnement
MULTI-MISSIONS (FREMM) ANTIAÉRIENNE (FAA) Capacité anti-sous-marine, Sauvetage en mer
Soutien incendie,
Déplacement : 41 333 t gendarmerie, maritime opérationnel
Action de police en haute mer Lutte anti-pollution
Assistance aux populations
6 1 P 676 Flamant
1900 MARINS A758 Beautemps-Beauprè A 636 Maïto
F 792 PM L’Her A 621 D’Entrecasteaux, P 677 Cormoran
Déplacement : 6 278 t Déplacement : 5000 t F 793 CDT Blaison A 791 Lapérouse A 637 Maroa
A 622 Bougainville, P 678 Pluvier
avec le groupe aérien F 794 EV Jacoubet A 792 Borda A 638 Manini
A 623 Champlain
et l’état-major embarqués 108 MARINS F 795 CDT Ducuing A 793 Laplace
230 MARINS A 624 Dumont D’Urville
F 796 CDT Birot
Projection de puissance, Lutte anti-sous-marine F 797 CDT Bouant
Défense aérienne,
Gestion de crise, et antiaérienne, Lutte contre la menace CHALAND DE TRANSPORT
Suprématie aéromaritime, Frappe dans la profondeur, aérienne, BÂTIMENT REMORQUEUR BÂTIMENT D’ESSAIS DE MATERIEL (CTM)
Dissuasion nucléaire Protection de forces navales Contrôle de l’espace aérien CHASSEUR DE MINES
DE SONAR (BRS) ET DE MESURES (BEM)
TRIPARTITES (CMT)
R 91 Charles de Gaulle BÂTIMENT DE SOUTIEN 11
D 650 Aquitaine D 615 Jean Bart ET D’ASSISTANCE 10 3 1
D 651 Normandie 8 pour la flottille amphibie,
MÉTROPOLITAIN (BSAM)
D 652 Provence Déplacement : 684 t Déplacement : 326 t Déplacement : 21 040 t 3 en soutien à Djibouti,
Mayotte et Lorient
D 653 Languedoc 4 45 MARINS Remplacés progressivement par les
D 654 Auvergne 21 MARINS 174 MARINS
PORTE-HÉLICOPTÈRES Déplacement : 2950 t EDA-S à compter de 2021
D 655 Bretagne Sécurisation des accès aux ports
AMPHIBIE (PHA) Déminage et surveillance des chenaux
17 MARINS stratégiques militaires et civils, Recueil de données,
FRÉGATE TYPE LA Détection et neutralisation de la
stratégiques Suivi des tirs de missiles BÂTIMENT ÉCOLE
3 FAYETTE (FLF) menace mine,
Soutien des forces,
Sauvegarde des personnes Soutien à la dissuasion
M 770 Antarès A 601 Monge 8
Déplacement : 21 500 t 5 et des biens
M 771 Altaïr
M 772 Aldebaran BÂTIMENT D’INSTRUCTION
Déplacement : 3700 t M 642 Cassiopée
177 MARINS A 602 Loire M 643 Andromède
À LA NAVIGATION
A 603 Rhône
150 MARINS
A 604 Seine
M 644 Pégase 2
État-major embarqué : M 645 Orion BÂTIMENT D’EXPÉRIMENTATION
jusqu’à 200 personnes A 605 Garonne M 646 Croix du Sud
Intervention en haute mer DE GUERRE DES MINES VOILIER
Troupes : jusqu’à 900 soldats FRÉGATE MULTI-MISSIONS À M 647 L’Aigle
et zone de crise,
CAPACITE DE DÉFENSE AERIENNE
Patrouille et escorte, M 648 Lyre
BÂTIMENT DE 1 4
Commandement et projection RENFORCÉE (FREMM – DA) Lutte antinavire, M 650 Sagittaire
de forces aéromobile COMMANDEMENT Déplacement : 950 t
Formation et entraînement
Surveillance de l’espace PATROUILLEUR M 652 Céphée
et amphibie, 2 M 653 Capricorne
ET DE RAVITAILLEMENT (BCR)
maritime ANTILLES GUYANE
Transport opérationnel, 38 MARINS
Soutien médical et humanitaire, Déplacement : 6 278 t (PAG) 3
F 710 La Fayette
École d’application des officiers A 785 Thétis
de marine 118 MARINS F 711 Surcouf 3 Déplacement : 17 480 t
F 712 Courbet
Déplacement : 776 t BÂTIMENT BASE DE 157 MARINS
Lutte anti-sous-marine, F 713 Aconit
L 9013 Mistral PLONGEURS DÉMINEURS (BBPD)
Protection de forces navales, F 714 Guépratte 23 MARINS
L9014 Tonnerre Ravitaillement des forces,
L 9015 Dixmude Lutte antiaérienne
Surveillance de l’espace
4 Commandement d’opérations,
Soutien à la guerre des mines PATROUILLEUR POLAIRE
D 656 Alsace maritime outre-mer, PATROUILLEUR
Déplacement : 490 t
Contrôle de la zone
D 657 Lorraine
économique exclusive, A 608 Var 1 CÔTIER DE GENDARMERIE
16 MARINS A 630 Marne
FRÉGATE
Police des pêches,
A 631 Somme
Déplacement : 4200 t 6
Protection du centre spatial guyanais
DE SURVEILLANCE (FS) Identification, classification et Action de l’État en mer,
21 marins
FRÉGATE DE DÉFENSE P 733 La Confiance destruction de mines, Sauvegarde maritime,
AÉRIENNE (FDA) 6 P734 La Résolue Déminage et surveillance des
Contrôle de la zone économique
Surveillance des pêches
P 735 La Combattante chenaux
Déplacement : 2950 t exclusive,
2 M 611 Vulcain Surveillance de l’espace maritime VEDETTE CÔTIÈRE DE
BÂTIMENT dans les TAAF,
FRÉGATE 100 MARINS M 613 Achéron D’EXPÉRIMENTATION SURVEILLANCE MARITIME
M 614 Styx Soutien à la logistique antarctique,
Déplacement : 7 000 t ANTI-SOUS-MARINE (FASM)
Défense maritime du territoire,
PATROUILLEUR M 622 Pluton Assistance aux populations, 24
1 Lutte contre la pêche illégale
195 MARINS 1 Surveillance de l’espace maritime
4 Contrôle en mer,
outre-mer, A759 Dupuy de Lôme Secours et assistance,
Déplacement : 4910 t Lutte contre les trafics illicites Défense maritime du territoire, P 800 L’Astrolabe
Protection aéronavale, Surveillance des pêches
Contrôle de de l’espace Police des pêches,
aéromaritime, 244 MARINS F730 Floréal Lutte contre la pollution, ENGIN DE DÉBARQUEMENT
F 731 Prairial Sauvetage en mer AMPHIBIE RAPIDE (EDA-R) VEDETTE DE SÛRETÉ
GENDARMERIE
Coordination des activités
aériennes depuis la mer Lutte anti-sous-marine, F732 Nivôse MARITIME ET PORTUAIRE
Protection de forces navales F 733 Ventôse P675 Arago
4 9
MARITIME
D 620 Forbin F 734 Vendémiaire P 686 La Glorieuse
D 621 Chevalier Paul D 646 Latouche-Tréville F 735 Germinal P 701 Le Malin
Flottille amphibie Sûreté maritime et portuaire
P 740 Fulmar

18 19
O R D R E D E B ATA I L L E PATROUILLE ET HÉLICOPTÈRES DE COMBAT HÉLICOPTÈRES DE SOUTIEN
Une Marine de combat SURVEILLANCE MARITIME ET DE SAUVETAGE ET DE SERVICE PUBLIC

AÉRO -
NAU TIQ UE
FORCES SO US-MARINES NAVALE ATLANTIQUE 2 (ATL 2) CAÏMAN MARINE DAUPHIN SP

6
FORCE O CÉ ANIQ UE 22
2 PILOTES
26
1 PILOTE 2 PILOTES

STR ATÉGIQ UE
1 MÉCANICIEN
SOUS-MARIN NUCLÉAIRE 2 MÉCANICIENS 1 PERSONNEL TACTIQUE
1 PLONGEUR SAUVETEUR
LANCEUR D’ENGINS (SNLE) 9 OPÉRATEURS SYSTÈME 1 OPÉRATEUR
Sauvetage en mer
Patrouille maritime, sûreté et mise en Combat aéromaritime, lutte
4 condition des SNLE, anti-sous-marine et anti-navires,
sûreté de forces aéronavales, DAUPHIN N3+
Déplacement : 14 300 t opérations spéciales,
GROUPE AÉRIEN maîtrise du combat
aéromaritime, contre-terrorisme maritime, sauvetage
2 ÉQUIPAGES DE 110 MARINS EMBARQUÉ sauvegarde maritime et sûreté des en mer 2
approches maritimes, appui aux
Permanence de la dissuasion
nucléaire à la mer F USILIERS MARINS opérations terrestres et
aéroterrestres
Flottille 31F et 33F 2 PILOTES
1 MÉCANICIEN
1 PLONGEUR SAUVETEUR
S 616 Le Triomphant
S 617 Le Téméraire E T COMMAND OS RAFALE MARINE
Flottilles 21F et 23F
Sauvetage en mer
S 618 Le Vigilant
Flottille 35F
S 619 Le Terrible COMMANDO MARINE
42
PANTHER DAUPHIN N3
7 1 PILOTE
(flotte intérimaire)
Unités Combat maritime et terrestre, 16
interception, assaut, appui
2 PILOTES
7
700 COMMANDOS MARINE aérien, reconnaissance FALCON 50 M
tactique, dissuasion nucléaire 1 OPÉRATEUR 2 PILOTES
SOUS-MARIN NUCLÉAIRE Opérations spéciales au large, 8 1 MÉCANICIEN
D’ATTAQUE (SNA) Flottilles 11F, 12F et 17F Lutte anti-navires, contre-terrorisme 1 PLONGEUR SAUVETEUR
Opérations spéciales depuis la mer vers la terre,
2 PILOTES maritime, lutte contre les trafics
Opérations spéciales à terre
illicites, sauvetage en mer Sauvetage en mer
5 3 OPÉRATEURS

Déplacement : 2 670 t Protection des espaces Flottille 36F Flottille 35F


maritimes, lutte contre les trafics illi- Flottille 34F/ESHE
2 ÉQUIPAGES DE 68 MARINS cites, recherche et sauvetage en mer

HAWKEYE (E2C) Flottille 24F


Sûreté et soutien des SNLE,
Protection d’une force
FUSILIERS MARINS COMMANDO COMMANDO D’ACTION
aéronavale,
D’ASSAUT 3
Renseignement, SOUS-MARINE FALCON 200 (GARDIAN) DAUPHIN PEDRO
Intervention 2 PILOTES ALOUETTE III
3 4 1 3 OFFICIERS SYSTÈME D’ARME 5 3
S 601 Rubis 10
Bataillons Jaubert Hubert Détection aérienne avancée,
S 603 Casabianca Surveillance des approches maritimes, 2 PILOTES
De Montfort commandement et contrôle, 1 MÉCANICIEN 2 PILOTES
S 604 Emeraude recherches et sauvetage en mer
Trépel Capacité gestion de l’espace 1 PLONGEUR SAUVETEUR 1 OPÉRATEUR
S 605 Améthyste 6 De Penfentenyo d’action aéromaritime Flottille 25 F
S 606 Perle Sauvegarde pendant les manœuvres Soutien des forces à la mer, formation
Compagnies subaquatique,
Surveillance et Flottille 4 F aviation à bord du porte-avions
Contre-terrorisme
neutralisation d’objectifs, Flottille 34F/ESHE
et libération d’otages
Contre-terrorisme Flottille 35F
1 700 FUSILIERS MARINS
et libération d’otages
Défense militaire et défense maritime
du territoire,
SOUS-MARIN NUCLÉAIRE Appui aux opérations aéronavales, AVIONS DE SOUTIEN MARITIME
D’ATTAQUE TYPE SUFFREN Participation aux opérations de
projection de force
(SNA)
COMMANDO D’APPUI SPÉCIALISÉ
Bataillons de fusiliers marins
1
Amyot d’Inville (Brest) 2 FALCON 10 M XINGU CAP 10M CIRRUS SR20
Déplacement : 6 278 t De Morsier (Crozon) (flotte intérimaire)
Détroyat (Toulon) Kieffer 6 10 6
2 ÉQUIPAGES DE 65 MARINS
Compagnies de fusiliers marins Capacité de commandement, 3 MARINS 2 PILOTES 2 PILOTES 5
Sûreté et soutien des SNLE, Le Goffic (Cherbourg) Appuis spécialisés (cynotechnie, drones, NRBC, renseignement, appui 7 PASSAGERS 6 PASSAGERS
Protection d’une force aéronavale, Bernier (Lanvéoc) électronique, explosifs et appui numérique) Sélection initiale 2 PILOTES
Renseignement, Brière (Lann-Bihoué) Formation instruction et Transport léger, formation,
Intervention, Morel (Sainte Assise) Ponchardier entraînement des pilotes de chasse, soutien logistique, liaison Escadrille 50S Formation
Attaque de cible terrestre Le Sant (Rosnay) liaisons d’autorités, soutien du groupe d’autorités
Colmay (France-Sud) Appuis à la mobilité (maritime, terrestre et aérienne), aérien embarqué Escadrille 50S
S 635 Suffren Soutiens opérationnels spécialisés (armements, munitions, Flottille 28F
transmissions…) Escadrille 57S

20 21
M OY E N S D É P LOY É S
Loin, longtemps, en équipage

FAÇADE ATLANTIQUE (BREST, LORIENT, LANVÉOC-POULMIC, LANDIVISIAU, ILE LONGUE) FAÇADE MANCHE-MER DU NORD FAÇADE MÉDITERRANÉENNE (TOULON, MARSEILLE, SAINT-MANDRIER, HYÈRES, FRANCE SUD)
(CHERBOURG)
Bataillon

4 42 12 3 13 2 de fusiliers marins
Sous-marins nucléaires
3 Bâtiments hydrographiques - BH Rafale Marine 6 Sous-marins nucléaires Frégates Caïman Marine - NH90
+ et compagnie de
lanceurs d’engins - SNLE Caïman Marine - NH90
3 Patrouilleurs
de service public - PSP
d’attaque - SNA multi-missions - FREMM
unités
fusiliers marins

4 Frégates multi-missions - FREMM 1 Bâtiment base de 10 1 Dauphin SPI 1 2 14 Panther


Xingu Bâtiments de soutien et
+
plongeurs démineurs - BBPD
1 Bâtiment base
Porte-avions - PA d’assistance métropolitains - BSAM 1
unité
22
Commandos Marine
1
de plongeurs démineurs - BBPD
7 3
3 5
Frégates anti-sous-marines - FASM Falcon 50 M Atlantique 2 - ATL2 Dauphin Pedro
Bâtiments remorqueurs
3 Frégates type La Fayette - FLF
1
1
de sonar - BRS Porte-hélicoptères amphibies

11 1 PHA Groupe de plongeurs

1
Caïman Marine - NH90 Dauphin SPI
4
démineurs
Bâtiment de commandement
et de ravitaillement - BCR 2 Bâtiments d’expérimentations
Dauphin N3
Avions école
2 Bâtiments de commandement 4 Dauphin SPI

Bataillons 1 1 2 Frégates de défense


et de ravitaillement - BCR
1 Bataillon des
marins-pompiers

7 4 de fusiliers marins Compagnie de Groupe de plongeurs


aérienne - FDA
3
bataillon
de Marseille
3 1
démineurs
Patrouilleurs + fusiliers marins
de haute mer - PHM
Bâtiment d'essais
et de mesures - BEM
Alouette III unités et compagnies de
fusiliers marins 3 Patrouilleurs de haute-mer - PHM
Dauphin N3

1 1 Patrouilleur côtier

7 3 2 Patrouilleurs côtiers 4 Vedettes côtières de


Frégate antiaérienne - FAA
7 de gendarmerie
Chasseurs de mines - CMT 1 Bâtiment de soutien Hawkeye - E2C 6 + de gendarmerie surveillance maritime (VCSM) 3 Chasseurs de mines - CMT
Vedettes côtières de
surveillance maritime (VCSM)
et d’assistance métropolitain - BSAM
unités Commandos Marine Groupement
Groupement
2 1 de gendarmerie
1
Bâtiments base de

1 Bâtiment hydrographique Bâtiments


6 Falcon 10 M
de gendarmes maritimes
plongeurs démineurs - BBPD maritime
et océanographique - BHO 2 d'instruction à la
navigation
1 Groupe de plongeurs
démineurs
ZONE MARITIME RESTE DE LA MÉTROPOLE
MANCHE - MER DU NORD
4 Voiliers 8 Bâtiments
école NOUVELLE-CALÉDONIE (NOUMÉA)
SAINT-PIERRE-ET-MIQUELON
Cherbourg
Brest
2 Compagnies de
Groupement (SAINT-PIERRE)
1
fusiliers marins
1 Patrouilleur côtier 8 Vedettes côtières de de gendarmes
maritimes 1 Frégate de 2 Falcon 200
de gendarmerie surveillance maritime (VCSM)
1 Patrouilleur
Toulon
ZONE MARITIME Abou Dabi
surveillance - FS

MÉDITERANNÉE

ZONE MARITIME
OCÉAN ATLANTIQUE
Dijbouti 1 Détachement
de fusiliers marins
1 Bâtiment de soutien
1 Alouette III
ANTILLES et d’assistance outre-mer
OCÉAN PACIFIQUE
1 1 Détachement
de fusiliers
BSAOM
Falcon 50 M marins
ZONE MARITIME ANTILLES Dakar 1 Commandos 1 Patrouilleur
1 Détachement
OCÉAN PACIFIQUE Pointe-à-Pitre Fort-de-France unité Marine type P400 de fusiliers marins
MAYOTTE (MAYOTTE)
GUYANE ANTILLES
CLIPPERTON
Cayenne
GUYANE (CAYENNE) 1 Vedette côtière de
2 Frégates de surveillance - FS
2 Vedettes côtière de surveillance maritime (VCSM)
surveillance maritime (VCSM)
POLYNÉSIE FRANÇAISE
Papeete
2 Patrouilleurs Antilles
Guyane - PAG
OCÉAN INDIEN
LA RÉUNION (PORT DES GALETS)
1 Patrouilleur Antilles
Guyane - PAG
2 Vedettes côtières de
2
surveillance maritime (VCSM) Frégates de
WALLIS-ET-FUTUNA
ZONE MARITIME
POLYNÉSIE FRANÇAISE
1 Remorqueur portuaire
côtier
surveillance - FS
Mata-Utu

LA RÉUNION, MAYOTTE, 1 Bâtiment de soutien NOUVELLE-CALÉDONIE


POLYNÉSIE FRANÇAISE (PAPEETE) 1 Panther
1 Alouette III
ÎLES ÉPARSES et d’assistance outre-mer - BSAOM Nouméa
PORT DES GALETS
Le Port
1

À J O U R LE 01/01/2 021
1 Frégate 1 Patrouilleur 1 Alouette III 1 Détachement
de fusiliers marins
Patrouilleur
de surveillance - FS
1 Patrouilleur polaire - PP

1 Bâtiment de soutien 1 Patrouilleur côtier 2 Dauphin N3+ 1 Bâtiment de soutien


et d’assistance
outre-mer - BSAOM
de gendarmerie et d’assistance outre-mer - BSAOM
TERRES AUSTRALES 1 Panther
ZONE MARITIME
ET ANTARCTIQUES FRANÇAISES NOUVELLE-CALÉDONIE

2 Remorqueurs 3 Falcon 200


1 Détachement
de fusiliers marins ZONE MARITIME 1 Patrouilleur côtier
de gendarmerie
ZONE MARITIME SUD
OCÉAN INDIEN 1
Détachement
de fusiliers marins
portuaires côtiers - RPC ATLANTIQUE

22 23
PROGRAMMES
Une Marine en pointe

Le système de drone aérien pour la


Marine (SDAM) participera à une
Le programme AVSIMAR vise à série de vols d’essais à terre et en
Les capacités de lutte contre les
Construction de la Marine de demain mines, actuellement constituées
renouveler le segment aérien de
l’aviation de surveillance et
mer dès 2021 pour préparer une
campagne d’appontages automa-
de chasseurs de mines, de d’intervention maritime, en tiques sur FREMM l’année suivante. À
bâtiments remorqueurs de sonar remplacement des 5 Falcon 200 compter de 2024, un premier
prototype sera déployé sur un
Depuis 2017, la Marine s’équipe Jusqu’en 2021, l’ensemble des Les nouveaux sous-marins nucléaires et des groupes de plongeurs Gardian et des 8 Falcon 50M bâtiment de combat. Ce système
de missiles de croisière navals Rafale Marine sera modifié pour être d’attaque de type Suffren livrés à partir Les patrouilleurs outre-mer démineurs, seront renouvelées dont la Marine dispose actuelle- sera mis en œuvre par des marins
(MdCN) mis au standard F3R. Parallèlement, les de 2020, constituent une avancée (POM) assureront des entre 2022 et 2030 par des ment. Le programme prévoit 12 dans le cadre d’expérimentations Le porte-avions nouvelle génération
de frapper dans la profondeur armées lancent le développement du majeure comparativement à ceux de missions de souveraineté et bâtiments dédiés mettant en avions de type Falcon 2 000 LXS, opérationnelles et il participera à la (PA Ng), à propulsion nucléaire,
d’un territoire. En armant Standard F4, axé sur 4 piliers : type Rubis. Avec la torpille F21 et le MdCN, de sauvegarde maritime oeuvre des systèmes de drones baptisés Albatros, qui seront livrés définition des systèmes qui seront serait équipé de catapultes
l’engagement, la connectivité, le leur capacité de combat sera outre-mer. Ces bâtiments à de surface et sous-marins pour à compter de 2025 pour couvrir livrés à la Marine nationale à partir électromagnétiques et de brins
différents bâtiments, cette munition
de 2029. Le SDAM contribuera alors
stratégique qui dispose d’une soutien et la survivabilité. La mise en accrue. Ils pourront aussi s’intégrer propulsion hybride feront éloigner au maximum l’homme un premier incrément, qui sera d’arrêt de nouvelle génération. Il
directement à l’extension de la
portée d’environ 1000 kilomètres service opérationnel de cette davantage dans les réseaux des preuve d’une robustesse et de la menace. C’est l’enjeu du suivi d’un second permettant de performance des capteurs des emportera une trentaine de
dernière version se fera en trois forces navales et mener des actions d’une autonomie programme SLAMF : système compléter le besoin de bâtiments de combat en complé- chasseurs SCAF (système de combat
porteur et de la liberté des mers. étapes, à compter de 2024. spéciales subaquatiques. remarquables. de lutte anti-mines futur. surveillance. ment des hélicoptères embarqués. aérien du futur).

2012-20 2019-20 2022-20 2025-2029


22 24 29
Livraison
1
des 202 Rétrofit des 023 Programme
201 0 - Rénovation 2021-2 Programme Programme 2 028 -
FREMM RAFALE Marine ATL2 BRF 2022-2030 PO Programme 2036
POM Programme
dont 2 FREMM-DA SDAM
Programme Programme Livraison des SNA Programme AVSIMAR
MdCN Rénovation Programme Programme PA-Ng
NH90 30 type Suffren 25 SLAMF
8-20 des FLF 3-20 FDI
201 202 031 202
9
HIL
20 5-2 38
202 22-2 202 -20
0 -2030 03 0 2025

Les frégates multi-missions (FREMM) Hélicoptères de combat L’Atlantique 2 bénéficie d’une La rénovation des 3 frégates de Les bâtiments de commandement et Bâtiments de premier rang, Les patrouilleurs océaniques Le programme HIL a pour but
constituent la colonne vertébrale multi-rôles embarqués, les 27 rénovation profonde de son type La Fayette permet de de ravitaillement (BCR) actuels seront les 5 frégates de défense et (PO) permettront de renouveler de fournir un hélicoptère
des forces de surface. Fortement Caïman Marine sont en cours système de combat. Le standard 6 sécuriser le format à 15 remplacés par des bâtiments d’intervention (FDI) bénéficieront la flotte des patrouilleurs de destiné aux trois armées, sur
armées, elles sont capables de livraison jusqu’en 2021. Afin de l’avion est doté d’un radar à frégates, avant l’arrivée des ravitailleurs de forces (BRF) plus des avancées les plus récentes haute mer (ex-avisos) et des une base commune. Les 49
de remplir les missions les plus d’uniformiser au standard MR1 antenne active, d’un système de frégates de défense et performants et dotés d’une double dans le domaine cyber et avec un patrouilleurs de service public. Guépard prévus pour la
exigeantes : protection anti-sous- les premiers appareils reçus, traitement acoustique numérique, d’intervention (FDI). Elle coque. Livrés entre 2022 et 2029, ils radar plaque parmi les plus Ces navires intègreront de Marine remplaceront à
marine de bâtiments, frappe dans la des chantiers de rétrofit ont lieu d’une optronique de nouvelle prévoit la modernisation de leur présenteront un emport en fret performants du monde. Armés par nombreuses innovations, terme les Alouette III, les
profondeur, opérations spéciales, depuis 2017. Cela permettra génération, le tout servi par de système de combat, le dimensionné pour soutenir le groupe 125 marins, ces bâtiments de 4500 notamment au niveau des Dauphin et les Panther.
capacité anti-aérienne. de disposer d’une flotte nouvelles consoles tactiques. Les 3 remplacement de leur système aéronaval en combustible, munitions, tonnes, évolutifs et innovants, moyens de communications et Embarqués avec le missile
homogène en 2023, avant premiers exemplaires livrés sont de défense anti-aérienne, rechanges et vivres. Ils disposeront pourront opérer de manière de la lutte contre les menaces anti-navire léger (ANL)
d’aborder la rénovation du actuellement en évaluation l’amélioration de leur stabilité et également de capacités d’action autonome ou au sein d’un groupe asymétriques. notamment, ils seront
système de mission à compter opérationnelle. La mise en service l’ajout d’un sonar de coque leur permettant de faire face à une aéronaval. spécialisés dans la lutte
de 2027. opérationnel est prévue fin 2021. 18 pour mener des missions de menace de type asymétrique. anti-surface.
appareils seront modifiés jusqu’en lutte anti-sous-marine.
2024.

24 25
FINANCES LES GRADES ET APPELLATIONS
LPM, année 3 DANS LA MARINE

En 2021, le budget des Armées est porté à 39,2 milliards d’euros, numérisation, passage en double équipage de quelques MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE

soit 1,7 milliard d’euros de plus qu’en 2020, conformément à la bâtiments, etc.) ; OFFICIERS GÉNÉRAUX
loi de programmation militaire 2019-2025. Le projet de loi de - intensifier l’effort sur l’activité, y compris pour la préparation
finances 2021 octroie ainsi à la défense un budget en hausse de opérationnelle des équipages, afin de développer leur savoir-
4,5 % par rapport au budget 2020. faire et leur capacité à mener le combat ;
Cette poursuite de l’effort budgétaire donne à la Marine - 
disposer de stocks de munitions suffisants et tirer
les moyens de poursuivre les nombreux chantiers du plan régulièrement pour garantir l’entraînement des forces et la AMIRAL VICE-AMIRAL VICE-AMIRAL CONTRE- OFFICIERS OFFICIERS
Mercator : fiabilité des armes, y compris complexes. ‘‘Amiral’’ D’ESCADRE ‘‘Amiral’’ AMIRAL MARINIERS SUPÉRIEURS MARINIERS
‘‘Amiral’’ ‘‘Amiral’’
- 
renouveler et renforcer les moyens et les équipements
2021 sera également une année charnière avec l’actualisation
(modernisation des outils de combat, innovation,
de la loi de programmation militaire 2019-2025 qui s’inscrit
expérimentation de drones, études du porte-avions nouvelle
dans un contexte géopolitique de retour de l’usage stratégique OFFICIERS SUPÉRIEURS
génération, etc.) ;
de la mer qui nécessite que les capacités de la Marine soient
- 
recruter, former les marins et soutenir l’attractivité
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE
MARINE NATIONALE
NATIONALE MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE MARINE
MARINENATIONALE
NATIONALE

renforcées afin de lui permettre de remplir l’ensemble du MAJOR MAÎTRE PREMIER MAÎTRE SECOND MAISTRANCIER
(amélioration des conditions de vie embarquée et à terre, spectre de ses missions. ‘‘Major’’ PRINCIPAL MAÎTRE ‘‘Maître’’ MAÎTRE ‘‘Quartier-maître’’
‘‘Maître ‘‘Premier ‘‘Second
principal’’ maître’’ maître’’
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALEMARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE MARINEMARINE
NATIONALE
NATIONALE MARINE NATIONALE

CAPITAINE CAPITAINE CAPITAINE


BUDGET 2021 BUDGET 2021 DE LA MISSION « DÉFENSE »* DE VAISSEAU DE FRÉGATE DE CORVETTE
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
ÉQUIPAGE
‘‘Commandant’’ ‘‘Commandant’’ ‘‘Commandant’’

en milliards d’euros (Md€) en milliards d’euros (Md€) MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE

OFFICIERS SUBALTERNES
500 488,4
MARINE
MARINE
MARINE NATIONALE NATIONALE
NATIONALE MARINEMARINE
MARINE NATIONALE NATIONALE
NATIONALE MARINEMARINE
MARINE NATIONALE NATIONALE
NATIONALE

450 39, 2 Md € Programme 178


QUARTIER-MAÎTRE QUARTIER-MAÎTRE MATELOT
« Préparation et emploi MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE MARINE NATIONALE DE 1RE CLASSE DE 2E CLASSE BREVETÉ
400
4% des forces » 10,3 Md€ MARINE
MARINE
MARINE
MARINE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE MARINE
MARINE
MARINE
MARINE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE MARINE
MARINE
MARINE
MARINE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE ‘‘Quartier-maître’’ ‘‘Quartier-maître’’ ‘‘Matelot’’

Dépenses totales de l’État Programme 146


LIEUTENANT DE ENSEIGNE ENSEIGNE ASPIRANT
Mission « défense »* 35% 26% « Équipement des forces » VAISSEAU DE VAISSEAU DE VAISSEAU ‘‘Lieutenant’’
13,7 Md€ ‘‘Capitaine’’ DE 1RE CLASSE DE 2E CLASSE
Programme 178 ‘‘Lieutenant’’ ‘‘Lieutenant’’

BOP « Marine » Programme 212


« Soutien de la politique
de la défense » 13,6 Md€ MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE
MARINEMARINE
NATIONALE
NATIONALE MARINEMARINE
MARINE NATIONALE
NATIONALE
MARINE NATIONALE
NATIONALE
MARINE NATIONALE
MARINE NATIONALE

(12,3 Md€ T2 + 1,3 Md€ hors T2)


Continuez à nous suivre

35%
Programme 144
« Environnement et prospective SUR LES SITES DE RÉFÉRENCE
39,2 de la défense » 1,6 Md€
10,3 2, 6
dont dont dont *Hors CAS pension, hors fonds de concours MARINE
MARINE
MARINE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE MARINE
MARINE
MARINE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE MARINE
MARINE
MARINE
NATIONALE
NATIONALE
NATIONALE

et attributions de produits

LE SITE DE COLS BLEUS LE SITE DU MINISTÈRE DES ARMÉES


CRÉDITS CONSACRÉS www.defense.gouv.fr
À LA PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE CRÉDITS CONSACRÉS www.colsbleus.fr

ET À L’ACTIVITÉ DES FORCES DE LA MARINE AUX DÉPENSES DE PERSONNEL - Toute l’actualité de la Marine nationale au quotidien
- Consultation des contenus du magazine
- Immersion 360° au coeur des unités de la Marine nationale
LE SITE DE RECRUTEMENT
en millions d’euros (M€) en millions d’euros (M€) DE LA MARINE NATIONALE
www.etremarin.fr
1640 M€ LE MAGAZINE MENSUEL COLS BLEUS
2, 6 Md€
- Des dossiers de fond sur les grands enjeux de la Marine LE SITE POUR LES FAMILLES
- Des instantannés de la vie des marins dans les unités DES MARINS
17
9M Entretien des matériels Carburants opérationnels ARINE N ATIONAL
- Des hors séries thématiques www.famillesdemarins.com
€ 96 M€ - 4%
1 907 M€ - 72%
1 907 M€
205 M€ LA LETTRE HEBDOMADAIRE
- Chaque vendredi, le résumé de l’actualité LES RÉSEAUX SOCIAUX OFFICIELS DE LA MARINE NATIONALE
et l’agenda de la semaine
€ Fonctionnement Matériels et munitions rémunération Rejoignez la communauté !
3M - Inscription sur www.colsbleus.fr
22 223 M€ - 9% 205 M€ - 8% hors CAS pension

hors bop 0178-0021


M

(BOP 0178-0021)
96

Infrastructures
179 M€ - 7%

26 27

Vous aimerez peut-être aussi