Vous êtes sur la page 1sur 2

1260, 1290, 1335 jours — Daniel 12:7, 11, 12

Christian Briem
Traduit de l’allemand « Antworten auf Fragen zu biblischen Themen » = Réponses
à des questions sur des thèmes bibliques, Ed. CSV, 2005 — p. 368
1 - Question
En Apoc. 12:6 et Daniel 12:11-12, on trouve trois données de temps pour les
derniers trois ans et demi avant la venue de Christ pour établir Son règne : 1260,
1290, 1335 jours. Quelle est leur signification ? Certains commentateurs pensent
qu’il ne s’agit pas de jours, mais d’années. Est-ce possible ?

2 - Réponse
Commençons par la deuxième question. Quand dans deux livres prophétiques de
l’Écriture sainte, il est parlé manifestement de la même époque, et sa durée est
donnée chaque fois avec tel et tel nombre de jours, on devrait sûrement être plus
que prudent avant d’affirmer simplement qu’il ne s’agit pas du tout de jours, mais de
mois et d’années. Car qu’y a-t-il de plausible et de compréhensible qui puisse
justifier l’interprétation selon laquelle le mot « jours » signifie « années » ? En
outre, les données de temps d’Apocalypse (12:14) et de Daniel (12:7) concordent :
« un temps, des temps, et une moitié de temps » ; or il est notoire que cela signifie
les 3.5 ans qui s’écoulent depuis l’établissement de l’abomination de la désolation
dans le lieu saint (Daniel 12:11 et Matt. 24:15) jusqu’à la venue du Seigneur en
puissance et dans une grande gloire (Matt. 24:29-31).
Venons-en maintenant à la première partie de la question. L’établissement de
l’abomination de la désolation dans le temple à Jérusalem débute le temps de la
grande tribulation pour le Résidu Juif, qui dure 1260 jours (= 30 jours x 12 mois x
3.5 ans). Mais la bénédiction d’Israël ne peut manifestement pas être établie
soudainement et en une seule étape. Beaucoup d’événements doivent se dérouler
pour purifier la terre lors de la venue du Seigneur. C’est pourquoi deux périodes
supplémentaires sont données, qui rajoutent 30 jours = un mois (1290-1260 = 30)
et 75 jours = 2.5 mois (1335-1260 = 75) aux 1260 jours précédents.
La première chose que le Seigneur Jésus fera à Son arrivée sur la terre, c’est-à-dire
au terme des 1260 jours de grande tribulation, sera de saisir la « bête » (le chef de
l’empire romain) et le « faux prophète » (l’antichrist), et de les jeter vivants dans
l’étang de feu (Apoc. 19:20). Mais il reste alors beaucoup d’autres jugements à
exécuter sur les différents ennemis du Seigneur et d’Israël avant que puisse débuter
l’époque de bénédiction millénaire. Rappelons simplement l’élimination des
puissantes armées Occidentales et d’Extrême-Orient et le jugement des vivants. Le
premier de ces deux jugements a le caractère de jugement guerrier, le second a un
caractère de jugement judiciaire. Il semble ressortir de Daniel 11 que l’un des
derniers ennemis à éliminer, sinon même LE dernier, sera le « roi du nord ». Cette
pensée s’appuie sur Ésaïe 10:12 : « Et il arrivera que, quand le Seigneur aura
achevé toute son œuvre contre la montagne de Sion et contre Jérusalem, je
visiterai le fruit de l’arrogance du cœur du roi d’Assyrie et la gloire de la fierté de
ses yeux » (*).
Ainsi donc, après les 1260 jours, il y aura encore deux courtes périodes
intermédiaires avant que puisse enfin débuter les jours de bénédiction tant attendus
par beaucoup, et c'est pourquoi il est dit : « Bienheureux celui qui attend et qui
parvient à mille trois cent trente-cinq jours ! » (Daniel 12:12).

(*) Note Bibliquest : On note que l’auteur assimile le « roi du nord » et


« l’Assyrien ». Cette assimilation prend une résonnance particulière de nos jours où
l’Iran développe son appui à la Syrie.

Vous aimerez peut-être aussi