Vous êtes sur la page 1sur 9

UNIVERSITÉ MOHAMED KHIDER DE BISKRA

FACULTE DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE

DEPARTEMENT D’ARCHITECTURE

MODULE : HQE ET NOUVELLES TECHNIQUES DE


CONSTRUCTION
(MAEZA) MASTER I

COUR 3 : ECOCONSTRUCTION
‘chantier à faible nuisances’
(Suite)

ENSEIGNANTE CHARGEE DU MODULE :


Mme DAICH Safa

ANNEE UNIVERSITAIRE 2014/2013


Cible n° 3 : Chantiers à faibles nuisances

Gestion Réduction des Minimiser des bruits


différenciée pollutions sur la de chantier et les
des déchets parcelle et dans nuisances
de chantier le voisinage /des riverains

 Intégrer en amont les mesures permettant la maîtrise des déchets de


chantier et la réduction des nuisances (bruit, poussières, boue...)

 Réduire la consommation d'énergie et la pollution de l'air par les chantiers

 Réduire la consommation d'eau et la pollution de l’eau et des sols durant les


chantiers

 Améliorer les conditions de travail des ouvriers


Qu’est ce qu’un chantier à faible nuisances ?

Un chantier à faibles nuisances “chantier vert” se doit de respecter des objectifs


de limitation des nuisances, de limitation des pollutions, de meilleure gestion des
déchets et améliore les conditions de travail des ouvriers.

Les chantiers doivent répondre à des préoccupations:

D’hygiène De sécurité De santé

La publication d’une
Des chantiers documentation Des changements de
expérimentaux spécifique sur ce sujet comportements,

Limiter tous les impacts d’un chantier sur l’environnement.


Les impacts d’un chantier sur l’environnement

Les Les Les la dégradation les gênes


boues bruit poussières d’aspect du site causées par les
mouvements
d’engins et les
livraisons

OPTIMISATION DE LA GESTION DES DECHETS

1- Optimisation de la gestion des déchets

Concernant la gestion des déchets de chantier, l’entreprise se


conformera aux lois, décrets, arrêtés, documents réglementaires et
normatifs en vigueur à la date de notification du marché.
2- Limitation des volumes et des quantités

La production de déchets peut-être réduite par :

•Le choix de systèmes constructifs générateurs de moins de déchets (préfabrication,


calepinage…),
•Le retour des palettes bois au fournisseur,
•Le choix de modes de conditionnement adaptés et générant le moins possible de déchets
d’emballage, etc.

3- Tri et recyclage

Le tri et le recyclage des déchets respecteront la réglementation en vigueur :

•Les déchets recyclables (chute de revêtements muraux, emballage plastique, carton,


emballage papier, bois) seront valorisés en centre de recyclage.
•Les déchets dangereux (peintures, colles, emballages souillés)
•Les déchets inertes (gravas, placo) seront mis en décharge contrôlée.
1 - La maîtrise des déchets de chantier (une gestion spécifique)

Cette maîtrise devrait idéalement commencer lors de la conception par le choix des
systèmes et constructifs (choix de techniques élaborées, produits et matériaux
réutilisables ou recyclables, calepinages, …).

Ultérieurement, une gestion spécifique des déchets de chantier sera indispensable,


l’objectif étant de limiter les déchets à la source, de les trier en vue de valorisation
et de réduire leur volume lors de la mise en décharge

Sur ces trois aspects, la réflexion doit être engagée par les concepteurs lors du
choix des techniques, des matériaux et des produits (y compris leurs emballages et
conditionnements), poursuivie avec les entreprises (motivation du personnel
d’encadrement, sensibilisation des ouvriers) lors de la phase de préparation de
chantier.
2- La lutte contre la pollution de l’air, de l’eau et des sols

Consistera à réduire les substances rejetées et renversées dans le sol :

Liquide (boues, huiles Gazeuse (poussières de


de coffrage, laitances Solide ciment, solvants,
de béton, … peintures, …).

La pollution les nappes phréatiques ou les réseaux collectifs.

Afin de limiter ces types de pollution, il sera nécessaire de :

Organiser des aires les eaux polluées devant, quant à elles,


de collecte ou de être stockées dans des bassins de
nettoyage décantation, avant d’être recyclées
3- La lutte contre les bruits de chantier et les nuisances

De limiter les bruits élevés et répétitifs des engins et matériels de chantier qui
peuvent entraîner des conséquences graves sur l’audition,

De lutter contre l’émission de poussières et émanations dues à certains produits ou


procédés de mise œuvre qui peuvent se révéler nocives à plus ou moins long terme.

Ces risques et ces nuisances seront réduits par :

Le choix techniques : Le port de des principes d’organisation des


types de matériels, protections tâches et des approvisionnements
banches à clés,.. individuelles (L’insonorisation des engins)
Exemple : Restructuration et extension du groupe
scolaire Les arcades à Viroflay

L’emprise des constructions neuves a été réduite grâce à l’exploitation de toutes


les possibilités offertes par le bâti existant : locaux semi-enterrés, reprises en sous-
œuvre, surélévation. L’intégrité a été respectée.

Afin de conserver un maximum d’espaces extérieurs, les bâtiments neufs ont été
construits sur pilotis.

La mise en place de mesures réduisant les nuisances pour les riverains. Une
construction “sèche”, combinant bois et métal, et la préfabrication de nombreux
composants en atelier ont favorisé un chantier propre et rapide.

Vous aimerez peut-être aussi