Vous êtes sur la page 1sur 2

Machine Translated by Google

Conception haute fréquence A partir de janvier 2003 Electronique Haute Fréquence


Droits d'auteur © 2003 Summit Technical Media, LLC
TUTORIEL BER

Le taux d'erreur binaire:

Concepts fondamentaux
et problèmes de mesure

Gary Race
Directeur d'édition

généralement décrit avec une probabilité de Rayleigh


Ce tutoriel décrit le que le numérique fonction de densité. Un signal Rayleigh, ou évanouissement,
moderne communique
principes du taux d'erreur binaire, un des changements chemin n'est pas du "bruit" au sens intuitif du
les facteurs qui l'affectent, systèmes d'information a sifflement familier de "bruit blanc", mais il
et les méthodes de sa apporté à l'ingénierie radio est est un processus aléatoire qui est analysé dans le
mesure, mais avec une le besoin de même manière que le bruit gaussien.
recommandation que performances de bout en bout Sans entrer dans les détails, les représentations
les lecteurs font une étude plus approfondie de
des mesures. La mesure de mathématiques de ces fonctions permettent
sa base mathématique cette performance l'analyse d'un système pour aider à prévoir ses
est généralement le taux d'erreur binaire performances. Une étude plus approfondie de l'analyse du
(BER), qui quantifie la fiabilité du bruit et des signaux statistiques est fortement recommandée.
tout le système radio de "bits in" à "bits out",
y compris l'électronique, les antennes et le signal Erreurs de quantification
chemin entre les deux. Les erreurs de quantification réduisent également les
En surface, le BER est un concept simple— performances du BER, en raison d'erreurs incorrectes ou ambiguës.
sa définition est simplement : reconstruction de la forme d'onde numérique. C'est
également décrit par une fonction de probabilité qui
BER = Erreurs/ Nombre total de bits définir la probabilité qu'une transition numérique
ou une erreur de détection de bord se produira. Ces erreurs
Avec un signal fort et un imperturbable sont principalement fonction de la précision des
chemin du signal, ce nombre si petit qu'il est processus de conversion numérique-analogique et
insignifiant Cela devient significatif lorsque nous analogique-numérique, et sont liés au nombre
souhaitent maintenir un rapport signal/bruit suffisant de bits utilisés à ces points du circuit.
rapport en présence d'une transmission imparfaite à travers La précision de la modulation analogique/
des circuits électroniques (amplificateurs, processus de démodulation et les effets du filtrage sur la
filtres, mélangeurs et convertisseurs numériques/analogiques) bande passante du signal et du bruit affectent également
et le milieu de propagation (par exemple la radio erreurs de quantification.
chemin ou fibre optique).
Toute analyse approfondie des processus qui Eb/No et BER
affecter le BER nécessitent des calculs mathématiques significatifs Le BER peut également être défini en termes de
Analyse. Je n'essaierai pas de le faire dans ce probabilité d'erreur (POE),
brève introduction et vue d'ensemble.
1
POE = ÿ1( ) /erf FR b ou
Bruit et BER deux

Le bruit est le principal ennemi des performances du


BER. Le bruit est un processus aléatoire, défini dans où erf est la fonction d'erreur, Eb est l'énergie dans un bit
termes de statistiques. Le bruit introduit par le et No est la densité spectrale de puissance de bruit
le circuit est décrit avec une fonction de densité de (puissance de bruit dans une largeur de bande de 1 Hz).
probabilité gaussienne, tandis que le chemin du signal est La fonction d'erreur est différente pour le

46 Electronique Haute Fréquence


Machine Translated by Google

Conception haute fréquence


TUTORIEL BER

chacune des diverses méthodes de modulation. Ce qui est plus Mesure du TEB
important à noter, c'est que POE est proportionnel à Eb/No, qui est une Bien que le concept de base de la mesure du BER soit simple
forme de rapport signal sur bruit. (envoyer un flux de données à travers le système et comparer la sortie
L'énergie par bit, Eb, peut être déterminée en divisant la puissance à l'entrée), son exécution n'est pas triviale. Sur une période de temps
de la porteuse par le débit binaire. En tant que mesure d'énergie, Eb a infiniment longue, on peut supposer qu'une transmission de données
l'unité de joules. No est en puissance (joules par seconde) par Hz est un processus aléatoire. Cependant, nous ne voulons pas attendre
(secondes), donc Eb/No est un terme sans dimension, ou simplement, indéfiniment pour effectuer une mesure du BERÿ! Une séquence de
un rapport numérique. données pseudo -aléatoire est donc utilisée pour ce test. Nous l'appelons
"pseudo" aléatoire car nous ne pouvons pas créer un signal véritablement
Facteurs affectant le BER aléatoire à l'aide de méthodes déterministes (mathématiques).
Une façon de réduire la densité de bruit spectral consiste à réduire Heureusement, certains mathématiciens intelligents ont élaboré
la bande passante, mais nous sommes limités par la largeur de bande suffisamment d'approximations du comportement aléatoire pour que
nécessaire pour transmettre le débit binaire souhaité (critères de nous puissions rapidement effectuer des mesures précises du BER.
Nyquist). Nous pouvons également augmenter l'énergie par bit en Le prochain problème de mesure est d'ordre pratique : nous ne
utilisant une transmission de puissance plus élevée, mais les voulons pas installer complètement notre système pour effectuer le test.
interférences avec d'autres systèmes peuvent limiter cette option. Un Il serait beaucoup trop coûteux et trop long de construire des radios
débit binaire inférieur augmente l'énergie par bit, mais nous perdons de entières et de les installer avec des lignes de transmission, des tours et
des ces
la capacité. En fin de compte, l'optimisation Eb/No est un acte d'équilibre entre antennes, juste pour tester les performances du taux d'erreur binaire
facteurs.
d'un schéma de filtrage ou d'un circuit de démodulation particulier.

Revenons au sujet du bruit. Le bruit radio est gaussien dans sa


densité de puissance spectrale. Cela inclut le bruit de jonction des semi-
conducteurs (en pleine conduction) et le bruit thermique dans les
résistances. Des «diodes de bruit» spécialement conçues peuvent être
utilisées pour générer du bruit avec des caractéristiques spectrales
prévisibles, qui peuvent être ajoutées au trajet du signal dans un
environnement de laboratoire contrôlé.
Il est également possible d'ajouter des caractéristiques de Rayleigh
(évanouissement) au signal, en utilisant plusieurs canaux avec des
retards variables pour simuler des conditions de trajet changeantes. La
combinaison du bruit gaussien et de l'évanouissement de Rayleigh est
devenue extrêmement importante dans le développement de nouveaux
équipements et systèmes de communications numériques, car ils
permettent des tests pratiques. La nature mathématique de la
transmission du signal numérique permet également la simulation par
ordinateur, mais avec les limites pratiques imposées par les variations
de production des composants du système.

Comment utilisons-nous les données BER ?


Lorsque le BER menace l'utilité d'un système, il existe de
nombreuses pistes d'action. Tout d'abord, le processus de dépannage
doit identifier la cause des erreurs. Est-ce lié au circuit ou au chemin?
Quel est le coût du remède ?
Doit-on améliorer le matériel, poursuivre les modifications de
l'environnement de transmission ou choisir un autre format de
modulation ?
Parfois, la solution est la correction d'erreurs basée sur un logiciel.
Ces techniques sont utilisées depuis de nombreuses années dans les
communications terrestres et par satellite, au prix d'un débit de données
plus faible, mais elles peuvent effectivement réduire le BER.

Cette courte introduction ne peut pas décrire tous les problèmes


liés au BER, mais nous espérons qu'il vous encourage à faire des
lectures et des études supplémentaires sur ce sujet important.

48 Electronique Haute Fréquence

Vous aimerez peut-être aussi