Vous êtes sur la page 1sur 9

Concepts d’onduleurs

Il existe différents concepts d’onduleur en fonction de la taille, de l’emplacement et


de la connexion dans le système :

 Les onduleurs centraux recueillent la puissance en courant continu de plusieurs


chaînes à travers une barre omnibus pour courant continu et fournit une puissance
CA à un seul emplacement. Ils ont la plus grande puissance nominale par
comparaison à d’autres concepts.
 Les onduleurs à chaîne convertissent la puissance CC d’une chaîne et s’alimentent
dans une barre omnibus pour courant alternatif. En comparaison aux onduleurs
centraux, le nombre d’onduleurs chaîne est supérieur dans un système de taille égale.
 Les onduleurs à module fournissent directement la puissance CA à l’arrière du module.

1
Chacune de ces configurations a ses avantages et ses défauts ; la sélection d’un concept
d’onduleur dépend non seulement de la taille du système, mais aussi d’aspects
supplémentaires et des exigences du système. Plus l’onduleur est proche du module, moins
le câblage CC est long. En outre, moins il y a de modules connectés par onduleur, plus le
point de puissance maximum peut être suivi individuellement et mieux les effets d’ombrage,
la contamination et le défaut d’adaptation du module peuvent être réduits au minimum.

D'autre part, un nombre moins important de grands onduleurs peut être une solution
économique car les prix au kW baissent en général proportionnellement à l’augmentation de
la sortie de puissance.

Les optimisateurs de puissance – une technologie relativement nouvelle – effectuent le suivi


de la puissance maximale au niveau du module. Comme leur sortie reste CC, les
optimisateurs de puissance peuvent être inclus dans tous les concepts d’onduleur et sur
l’augmentation moyenne de la puissance de sortie entre 12 et 15 %.

Les onduleurs du module peuvent aussi être appelés micro onduleurs. Ils sont plus onéreux
que d’autres concepts, mais sont capables d’augmenter la puissance de sortie de jusqu’à 25
%. Avec les optimisateurs de puissance, ils sont connus sous le nom d’électronique de
puissance niveau module (MLPE). Le MLPE permet l’installation de systèmes
photovoltaïques à des endroits qui seraient non indiqués sans MLPE en raison, par exemple,
à d’importantes conditions d’ombrage. Le marché des MLPE devrait plus que tripler entre
2014 et 2018 et un nombre croissant de fournisseurs fournissent des équipements MLPE.

2
Les systèmes photovoltaïques avec onduleurs à chaîne sont de conception modulaire. Les
onduleurs à chaîne sont connectés à une seule chaîne et ont en général une puissance
nominale inférieure à 10 kW. L’onduleur peut être proche de la chaîne afin de réduire au
minimum les longueurs du câble CC. Les lignes CC peuvent avoir un plus diamètre plus
important et peuvent donc être plus chères et plus difficiles à poser. Comparativement
aux concepts d’onduleur central, les pertes totales sur la ligne peuvent être semblables.
En raison de la proximité à la chaîne, il est souvent nécessaire d’installer l’onduleur à
l’extérieur, c’est-à-dire sur les murs, les poteaux, ou sur les structures de fixation des
modules, etc.

Lorsque vous utilisez des onduleurs à chaîne de type à module, l’orientation et le pas ainsi
que l’ombrage, et les températures peuvent varier entre les chaînes. Comme un MPP est suivi
par chaîne, un type de module doit être utilisé par chaîne et les conditions dans la chaîne
doivent être aussi semblables que possible afin d’éviter des pertes dues aux défauts
d’adaptation.

3
L’architecture décentralisée des onduleurs à chaîne augmente les besoins en contrôle et en
communication. Pour ce qui est de la redondance et du remplacement des onduleurs, le
concept d’onduleur à chaîne est avantageux car en cas de pannes, seule une chaîne est perdue
et son remplacement est simple et peu coûteux.
Dans les plus petits systèmes inférieurs à 350 kW, les onduleurs à chaîne ont un avantage au
niveau du coût. On peut obtenir des tailles de grands systèmes en utilisant plusieurs onduleurs
à chaîne qui sont connectés sur le côté CA.

4
Un onduleur central connecte des chaînes multiples et convertit l’entrée CC à un seul endroit.
La puissance nominale des onduleurs centraux commence dans la plage kW faible. En termes
d’investissement, les onduleurs centraux sont la solution la plus économique en raison de
leur bas prix au kW. Cependant, l’investissement initial ne doit pas être le seul critère lorsque
l’on sélectionne un concept d’onduleur.

Les onduleurs centraux nécessitent un câblage CC plus long entre les modules et l’onduleur
que les onduleurs à chaîne. Le transport des onduleurs centraux peut être onéreux et
complexe – les grands onduleurs centraux pèsent plus de 1 t -, ce qui complique
particulièrement la tâche lorsque l’accès au site est limitée. En raison de leur poids, les
onduleurs centraux doivent être installés sur une fondation en béton. Comparativement à un
grand nombre d’onduleurs à chaîne, la surveillance du système est plus facile.

Comme il n’y a pas de redondance, les pannes des onduleurs centraux entraînent une perte
totale d’énergie.

5
L’entretien des onduleurs centraux, d'autre part, est moins complexe étant donné qu’il y a
moins de composants à entretenir.
À moins que l’onduleur central ait de multiples entrées CC avec un suivi individuel de MPP,
le MPP de l’ensemble du champ photovoltaïque est suivi, ce qui n’est l’idéal lorsqu’on veut
maximiser la sortie des modules individuels. Par conséquent, les conditions du module (ex.:
orientation, température et ombrage)

doivent être aussi semblables que possible sur chaque endroit dans le champ et les modules
doivent être du même type afin d’éviter les pertes liées aux pertes dues aux défauts
d'adaptation.

Au lieu de suivre le MPP de tout le champ, les onduleurs CC/CC qui suivent le MPP des
chaînes individuelles peuvent être utilisés. Dans ce cas, une barre omnibus pour courant
continu à tension constant connecte les onduleurs CC/CC et l’onduleur central. En outre, les
optimisateurs de puissance peuvent être directement appliqués aux modules.

Pour améliorer l’efficacité à charge partielle, un concept maître /esclave peut être utilisé. Au
lieu d’utiliser un seul onduleur avec une grande puissance nominale, de multiples onduleurs
plus petits fonctionnent en parallèle. Le concept maître/esclave est fréquent chez les grands
onduleurs (> 20 kW), mais a été élargi aux puissances nominales en-deçà de 5 kW. Dans le
fonctionnement maître/esclave, l’onduleur maître fonctionnent comme onduleur unique
jusqu’à ce qu'il ait atteint de sa puissance limite. Lorsque la puissance augmente, les
onduleurs esclaves sont activés.

6
7
Les tableaux ci-dessus résument les avantages et les inconvénients des configurations à
chaîne et centraux d’onduleurs.

Les onduleurs à chaîne favorisent une conception flexible : de systèmes plus grands peuvent
être constitué de manière modulaire. Quant à eux, les systèmes à onduleur central nécessitent
que l’ensemble du système soit canalisé par un point unique (l’onduleur central) avant qu’ils
ne puissent être raccordés au réseau public.

L’installation d’onduleurs à chaîne est plus complexe car il y a plus de composants


impliqués, tandis que l’effort d’installation d’un grand onduleur unique est moindre.

Les onduleurs à chaîne fournissent déjà la surveillance de la chaîne, laquelle doit être ajoutée
lorsque l’on utilise des onduleurs centraux.

Les pertes CC dans les concepts centraux sont plus élevées comparativement aux onduleurs
à chaîne et se font avec les câbles CC, alors que l’essentiel du câblage dans un concept
d’onduleur à chaîne est un câblage CA. Lorsque vous utilisez des concepts à chaîne, un plus
grand nombre de suiveurs MPP sont impliqués. Par conséquent, les effets d’ombrage sont
faciles à réduire au minimum lorsque vous utilisez les onduleurs à chaîne, car ils sont
capables de suivre le MPP de la chaîne et éviter des pertes dues aux défauts d’adaptation
entre les chaînes.
Plusieurs concepteurs préfèrent installer les onduleurs à chaîne même pour de grandes
installations en raison de leur redondance et la facilité d’entretien. S’il y a un défaut dans la
chaîne, seule cette chaîne arrête de fonctionner tandis que le reste de l’installation continue
à fonctionner. En outre, les onduleurs à chaîne de secours peuvent facilement être conservés
en stock, afin que le remplacement d’onduleurs défectueux se fasse plus facilement. Le
dispositif défectueux peut être renvoyé au fabricant pour réparation tandis que le système
continue de fonctionner à plein régime.

Avec les onduleurs centraux, une grande partie du système arrête de générer de l’électricité
si une panne d’onduleur survient. Les pannes sont moins fréquentes, mais l’entretien et
l’échange de composants est plus complexe et vorace en temps. Par conséquent, un contrat
de garantie avec le fabricant de l’onduleur est nécessaire.

Source : renac.de

8
9

Vous aimerez peut-être aussi