Vous êtes sur la page 1sur 3

ACTIVITÉ 1 : APPLICATION DES

DES PRINCIPES DE LA DATATION


DATATION RELATIVE

A  LE PRINCIPE DE SUPERPOSITION
SUPERPOSITION : ( Bordas p.164-166)

Q°1-Sachant que les couches sédimentaires


se sont déposées à l’horizontale dans un
bassin sédimentaire, effectuez une
datation relative des strates visibles sur
cet affleurement.

Q°2- Pour cela, un principe simple de


stratigraphie est utilisé : le principe de
superposition. Que peut-il bien énoncer ?

Empilement de couches (strates)


de calcaires et de marnes

B  LE PRINCIPE DE RECOUPEMENT
RECOUPEMENT ET D ’ INCLUSION :

 Il permet de dater relativement et de manière logique toutes les situations d’intersection entre couches
ou structures géologiques variées (failles, plis, chevauchement, …). Lorsque deux structures géologiques se
recoupent, la plus récente recoupe la plus ancienne. Toute inclusion est plus ancienne que la structure
qui l’entoure.

Q°3-Appliquez ces deux premiers principes de la datation relative pour retrouvez la chronologie des
évènements géologiques visibles sur ces affleurements sédimentaires.

Une falaise de roches sédimentaires plissées

Un affleurement de roches sédimentaires 1


avec une faille visible
 Les discordances angulaires : On observe parfois une discordance angulaire lorsque des terrains
sédimentaires plissés/obliques sont recouverts par d’autres terrains sédimentaires horizontaux.

Q°4- Cette discordance angulaire implique une succession d’évènements géologiques. Par l’application des
principes énoncés replacez dans l’ordre chronologique les évènements qui ont affectés cette région : érosion,
dépôt de sédiments horizontaux par retour de la mer, plissement, émersion des roches plissées, dépôt de
sédiments.

Q°5- Replacez dans


l’ordre chronologique
les évènements qui ont
affectés cette région :
plissement, dépôt d’un
ensemble sédimentaire,
chevauchement,
érosion.

Auréole d’hornblende autour d’un pyroxène dans un


Enclave de granite dans un basalte métagabbro (lame mince, LPNA)

Q°6- Expliquez le raisonnement qui permet d’établir une chronologie relative lorsqu’un objet est inclus dans un
autre. Appliquez ce raisonnement à l’échantillon de roche et à la lame mince.

2
C  LE PRINCIPE DE CONTINUITÉ
CONTINUITÉ :

 Si en différents points d’une région, on peut établir qu’on est en présence d’une même strate, on
considère qu’elle a le même âge sur toute son étendue.
Pour établir qu’il s’agit d’une même couche, il est nécessaire d’observer les strates qui les encadrent, la
strate inférieure (= mur) et la strate supérieure (= toit).

Coupe géologique réalisée à partir de la carte géologique au 1/50000ème de Lagny (région parisienne)

Q°7- Appliquez le principe de continuité aux affleurements de marnes (g1a), qui sont séparés sur le plateau.
Q°8- Expliquez pourquoi les deux faciès présentés par la couche e7a sont contemporains. Proposez une
hypothèse expliquant les modifications de faciès au sein d’une même couche.

D  LE PRINCIPE D’IDENTITÉ PALÉONTOLOGIQUE


PALÉONTOLOG IQUE : (Bordas p.167-169)

 On considère que deux formations sédimentaires contenant les mêmes fossiles stratigraphiques sont
de même âge. Ce principe permet de donner un âge identique à deux couches pour lesquelles il est impossible
d’appliquer le principe de continuité (couches sur des continents différents par exemple).

Q°9- Doc.3 : Énoncez les critères que doivent posséder un fossile pour être considéré comme un bon fossile
stratigraphique.
Q°10-Doc.3/4 : Des terrains sédimentaires qui ont le même âge
n’ont pas obligatoirement le même contenu paléontologique.
Recherchez des explications possibles à ce constat.

Q°11-Doc.3/4 : Déterminez l’âge de la strate contenant


l’ensemble des fossiles A à E. Quel est le meilleur fossile
stratigraphique de cette strate ?