Vous êtes sur la page 1sur 6

Introduction 

:
La génératrice est une machine à courant continu ayant des enroulements d’excitation
(parallèle ou Shunt et série) et un induit.

Suivant le type d’excitation, on peut avoir :

 Une génératrice à courant continu à excitation indépendante ou séparé.


 Une génératrice à courant continu à excitation parallèle ou Shunt.
 Une génératrice à courant continu à excitation série.
 Une génératrice à courant continu à excitation composée.

L’inducteur est un circuit magnétique immobile sur lequel un enroulement est bobiné afin de
produire un champ magnétique traversant le rotor.

L’induit est un cylindre qui est formé par des tôles magnétiques isolés entre elles et
perpendiculaire à l’axe du cylindre et qui contient le bobinage induit. Il est mobile autour de
son axe et est séparé de l’inducteur par un entrefer.

La génératrice fonctionne d’après la loi de Faraday (un conducteur en mouvement placée dans
une région ou règne un champ magnétique est le siège d’une f.e.m induite).

1) Objectif :
 Etudier le moteur à courant continu respectivement à excitation indépendante et à excitation
série
 Relever les caractéristiques électriques
 Déterminer les paramètres électriques de la machine shunt par des essais en génératrice, en
fonctionnement moteur
 observer le phénomène de démarrage puis effectuer un essai en charge nominale
 Discuter et observer la stabilité

2) Détermination de la caractéristique à vide :


 On détermine la caractéristique E0= f(j) a vitesse n=nN=cte

a) Plaque signalétique :
Un=380 V ;

In= 10.2 A ;nN= 1445tr/mn

 Mesurer les résistances d’induit et de l’inducteur shunt (montage volt ampère métrique,
méthode aval).
Ra= 3.3Ohm ; Ra+Raux=4.1 Ohm ; Rdsh =146.2Ohm
 Mesurer l’isolement des enroulements de la génératrice pris 2 à 2et entre chaque enroulement
et la masse.MOhm
Renr-enr= ∞MOhm; Renr-masse= ∞ MOhm

b) Montage :

c) Appareils nécessaires :
Désignation Caractéristiques nombre
Moteur d’entrainement  5 KW TRI 220 V 1
 5 KW TRI 380 V
 5 KW MONO/CONT 220V
Rhéostat d’excitation  ECO 1 TUBE 1
 470  1,2 A
 CEI1010 POI2 CATIII 250 V
Ampèremètre MA 602 shunt exterieur 100mV -10mA 2
Voltmètre 380V 50Hz TRI 1
Tachymètre / 1

d) Mode opératoire :
Après l’inversement de la rotation du moteur on constate qu’il n’y a pas d’amorçage.

Lorsqu’on inverse le courant dans l’inducteur on aura un amorçage.

e) Tableau de relevés :
n= n N =1500 tr/min

j croissant :
J(A) 0.29 0.35 0.4 0.45 0.5 0.55 0.6 0.65 0.7 0.75 j N =0.
8
E0 (V ) 180 196 266 219 225 230 236 240 249 250 254

j décroissant :
J(A) j N =0. 0.75 0.7 0.65 0.6 0.55 0.5 0.45 0.4 0.35 0.29
8
E0 (V ) 254 250 248 245 236 236 230 221 215 205 195
3) Détermination de la caractéristique en charge :
a) Montage :

b) Appareils nécessaires :
Désignation Caractéristiques nombre
Moteur d’entrainement  5 KW TRI 220 V 1
 5 KW TRI 380 V
 5 KW MONO/CONT 220V
Rhéostat d’excitation  ECO 1 TUBE 1
 470  1,2 A
 CEI1010 POI2 CATIII 250 V
Ampèremètre MA 602 shunt exterieur 100mV -10mA 2
Voltmètre 380V 50Hz TRI 1
Tachymètre / 1
Rhéostat de charge  ECO 1 TUBE 1
 470  1,2 A
 CEI1010 POI2 CATIII 250 V

c) Tableau de relevés :
j=jn=0.8A ; N=Nn=1500 tr/mn.

I(A) 0 2,4 3,8 6, 5 8,2 10,9 13,2 13,8


U(v) 250 248 245 240 235 239 227 225

4) Travail demandé :

a) Discussion du niveau d’isolement de la machine :


Pour Déterminer la réussite ou l’échecd’une fonction ou Dun processus. Lorsqu’ils
s’approchent d’uneunité de condensation, ils écoutent passent la main sur Lair de
décharge du condensateur puis d’aspiration, la conduite de fluide et la conduite de
décharge
b) Trace des caractéristiques  à vide:

caractéristique a vide
J (croissant)
300

250

200 U(V)

150

100

50

0
0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9

E0en fonction de j(A)

caractéristique a vide
J (décroissant)
300

250

200 U(V)

150

100

50

0
0.2 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9

E0en fonction de j(A)


Interprétation : la fem E ne passe pas par le zéro, car le matériau ferromagnétique présente
un champ rémanent au départ.

A lz donné la fem E est proportionnelle à la vitesse, et lorsqu’on garde la vitesse constante la


fem est donc devient proportionnelle au flux (E)=K.∅ .Ω ) et par conséquent du courant
d’excitation.

Apres la zone linéaire les possibilités de la machine n’évoluent plus (saturation), mais les
pertes par effet Joule dans l’inducteur augmentent puisque le courant d’excitation augmente.
La zone utile dans la caractéristique et au voisinage de la zone de coude de la courbe car la
tension nominale de la machine et habituellement située un peu plus haut que le coude de la
courbe de saturation.

Si on fait décroit la fem à partir le courant d’excitation, la fem E ne repasse pas par la même
courbe a cause de la sédimentation et l’aimantation(le phénomène d’hystérésis).

Interprétation de la courbe :

c)
La génératrice a un sens de rotation imposé comme nous avons vu dans la partie
précédente le changement de sens de rotation influx l’amorçage.

d) Trace de la caractéristique en charge :

e) Les domaines d’utilisation de la génératrice Shunt :


Les génératrices à courant continu sont surtout utilisées dans les installations isolées comme
excitatrices de moteurs dans :
 Les sous-marins ;
 Les automobiles ;
 Les avions ;
 Les trains.

Conclusion :
La machine a courant continu a été durant de nombreuses années l’actionneur principalement utilisé
dans les applications a vitesse variable .en effet, pour qu’il donne un rendement élevé il faut calculer
les pertes dans la machine afin de bien choisir les équipements de la machine pour réduire ces pertes et
aussi pour savoir varier la vitesse lorsqu’il fonctionne en moteur.

Vous aimerez peut-être aussi