Vous êtes sur la page 1sur 108

Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

TABLE DES MATIÈRES


Chapitre 1 : NOTIONS GENERALES…………………………………………………….3
1. DEFINITIONS
2. LE CANEVAS GEODESIQUE
3. SURFACE DE REFERENCE DE LA TERRE
4. SYSTEMES DE REPERE
5. DIRECTIONS

Chapitre 2 : LE NIVELLEMENT ……………………………………..…………..……….7


1. GENERALITE
2. NIVELLEMENT GEOMETRIQUE
3. NIVELLEMENT TRIGONOMETRIQUE OU INDIRECT
Chapitre 3 : MESURE DES ANGLES …………………………………………………28
1. PRINCIPE DES DETERMINATIONS PLANIMETRIQUES
2. MESURE DES ANGLES HORIZONTAUX
3. MESURE DES ANGLES VERTICAUX
Chapitre 4 : MESURE DES DISTANCES ………………………………..………..…..35
1. GENERALITE
2. LES METHODES DE MESURE DES DISTANCES
Chapitre 5 : LES PROCEDES DE LEVE : ……………………………………......…..41
1. GENERALITE
2. CANEVAS PLANIMETRIQUE
3. TRIANGULATION
4. INTERSECTION
5. RELEVEMENT
6. TRILATERATION
7. POLYGONATION

Mr BELHASSEN Abdessalem 1
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 6 : LEVE …………………………………..…………………………..….. 59

Chapitre 7 : IMPLANTATION………………………………………..……….. 64

TRAVAUX DIRIGES

TD1 : NIVELLEMENT ……………………………………………………………………..73


TD2 : MESURE DES ANGLES…………………………………………………….……82
TD3 : MESURE DES ANGLES ET DES DISTANCES……………………….84
TD4 : LES PROCEDES DE LEVE ……………………………………………..……89
DEVOIR A LA MAISON 1…………………………………………….………………….95
DEVOIR A LA MAISON 2……………………………………………………………….98
DEVOIR A LA MAISON 3……………………………………………………………….101
DEVOIR A LA MAISON 4……………………………………………………………….104

Mr BELHASSEN Abdessalem 2
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 1
NOTIONS GENERALES

1. DEFINITIONS :
La topographie est la technique de représentation graphique d’un lieu sur le papier. On
représente tous les détails du terrain qui s’y trouvent (routes, chemins, constructions…).
L’opération correspondante est appelée levé topographique. Comme résultat, on obtient une
carte ou un plan.
La topographie comprend deux disciplines : la topométrie et la topologie :
1.1. La topométrie : C’est la technique d’exécution des mesures du terrain. Elle
nécessite deux catégories de mesures :
- La planimétrie est la mesure des distances entre les différents points et à rattacher en
mesurant les angles horizontaux qu’ils fonts entre eux.
- L’altimétrie est la mesure des hauteurs, des altitudes et des dénivelées. Ces mesures
sont faites à partir d’un plan horizontal de référence.
1.2. La topologie : C’est la science qui étudie les formes du terrain (vallées, collines,
montagnes…).
Unités de mesure :
- Pour les longueurs : le mètre (m) avec ses multiples et sous-multiple
- Pour les angles : le grade (gr) et ses sous-multiple
Un tour d’horizon = 2πrd = 360 degrés = 400 grades
Le grade ou le gon est l'unité angulaire qui divise une circonférence en 400 grades. Le
grade est noté « gr ».

C'est une unité décimale dont les sous-multiples sont :


▪ le décigrade (dgr) : 1 dgr = 0.1 gr
▪ le centigrade (cgr) : 1 cg = 0.01 gr
▪ le milligrade (mgr) : 1 mgr = 0.001 gr
▪ le décimilligrade (dmgr) : 1 dmgr = 0.0001 gr.

Mr BELHASSEN Abdessalem 3
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2. LE CANEVAS GEODESIQUE

Le levé topographique à besoin d’être positionné par rapport à un certains points


géodésiques. Les coordonnées de ces points sont déterminées par la géodésie avec le maximum
de précision possible.
Le canevas géodésique est obtenu sur le terrain par le choix d’un ensemble de points élevés et
visibles entre eux qu’on relie par des visées formant des triangles. Les angles de ces derniers
sont mesurés à l’aide d’un théodolite.
En Tunisie, on distingue deux réseaux géodésiques terrestres:
2.1. Le Réseau Géodésique Primordial Tunisien: Ce sont les premiers à définir sur le
terrain. Les distances entre les points varient de 7-8 km à 15-23 km

2.2. Le Réseau Géodésique Secondaire Tunisien:


Ils sont définis à l’intérieur du réseau Primordial.
Les distances entre les points varient de 3- 4 km à 7-8

Mr BELHASSEN Abdessalem 4
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3. SURFACE DE REFERENCE DE LA TERRE :


La première idée est de retenir comme surface de référence le niveau moyen des mers
supposées prolongées sous les continents. Cette surface constitue le géoïde. La surface
mathématique qui se rapproche le plus du géoïde est un ellipsoïde de révolution aplati aux pôles.
Ellipsoïde de référence = ellipsoïde Clarke Français
Demi grand axe a = 6378, 249 Km
Demi petit axe b = 6356,515 Km
b

L’aplatissement est faible ; le globe terrestre peut être assimilé à une sphère de rayon 6370 Km.

4. SYSTEMES DE REPERE :
4.1. Système STT : Système Topographique Tunisien

(Nord L) x
Une direction AM est repérée par
M
son orientement ϴAM

ϴAM
(Ouest) y
A
4.2. Système IGN : Institut Géographie Nationale

Y (Nord L) M
Une direction AM est repérée par son

GAM gisement GAM

A X (Est)

Mr BELHASSEN Abdessalem 5
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

On passe des coordonnées (x,y) aux coordonnées (X,Y) translatées avec l’axe X vers l’Est et Y
vers le Nord par :

X = 500000.00 m – y
Y = 300000.00 m + x

5. DIRECTIONS :
5.1. Nord géographique : Il est défini comme la direction du pole nord
5.2. Nord magnétique : Il est indiqué, à un moment donné par la direction prise par
l’aiguille aimanté.
5.3. Gisement : On appelle gisement d’une direction l’angle que fait celle-ci avec l’axe
OY du système de coordonnées IGN. Cet angle est compté à partir du nord Lambert dans le sens
des aiguilles d’une montre de 0 à 400 gr (toujours positif).
5.4. Orientement : On appelle orientement d’une direction l’angle que fait cette
direction avec l’axe OX du système des coordonnées STT. Cet angle est compté à partir du nord
Lambert dans le sens inverse des aiguilles d’une montre de 0 à 400 gr (toujours positif).
On utilise les gisements ou les orientements suivant le sens dans lequel les cercles des
appareils de mesures (limbes) sont gradués.
5.5. Azimut : On appelle azimut (Z) d’une direction AB l’angle mesuré au point A dans
un plan horizontal entre la direction du nord géographique et la direction AB. Il est mesuré de 0
à 400 gr, dans le sens des aiguilles d’une montre à partir du nord (toujours positif).

NG
NM NL
ί β
A NM : Nord Magnétique
Z(O NG : Nord géographique
A)
a α NL : Nord Lambert
G(O  : 3,5 gr
A)
β : 0,14 gr
Z (OA) : Azimut de la direction OA
G (OA) : Gisement de la direction OA

Mr BELHASSEN Abdessalem 6
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 2
LE NIVELLEMENT

1- GENERALITE :
On appelle nivellement l’ensemble des opérations qui permettent de déterminer les altitudes et
les dénivelées (différence d’altitude).
L’altitude d’un point est la hauteur de ce point au dessus du niveau moyen de la mer qui est la
surface de référence conventionnelle pour le nivellement. On distingue :

• Le nivellement géométrique ou direct (on utilise le niveau et lecture sur mire)

• Le nivellement Trigonométrique (on utilise la station totale et on mesure Dp, V, ha et hr)

2- NIVELLEMENT GEOMETRIQUE :
2-1- Principe de nivellement géométrique :
Le nivellement géométrique consiste à déterminer la dénivelée entre deux points à l’aide d’un
niveau définissant un plan de visé horizontal et d’une échelle verticale appelée mire placée
successivement sur les deux points. La lunette permet de lire, sur une mire, la distance verticale
entre le point occupé par celle-ci et le plan de visé.

Visée horizontale Visée horizontale LB = LAV


LA = LAR

ΔZAB

ZA + LA = ZB + LB donc ΔZAB = ZB – ZA = LA – LB = LAR - LAV

Dans le cas où on choisi un sens de parcours de A vers B, la lecture en A sera considérée


comme lecture arrière et celle en B comme lecture avant. Donc ΔZAB = LAR - LAV
Le nivellement géométrique est généralement exécuté selon l’un des deux modes :
1- Nivellement par rayonnement
2- Nivellement par cheminement

Mr BELHASSEN Abdessalem 7
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2-2- Procédé du nivellement géométrique :


2-2-1- Nivellement par rayonnement :
a) Principe : à partir d’une seule station, on détermine les altitudes des différents points par
rapport à un repère connu

LAVR1 LAVR2

R1
LARRN R2

RN

b) Etapes de calcul : LAVR3

1- Altitude du plan de visé : ZPV = ZRN + LARRN


R3
2- Altitude des différents points : ZR1 = ZPV - LAVR1
ZR2 = ZPV - LAVR2
ZR3 = ZPV - LAVR3
ZRi = ZPV - LAVRi

3- Vérification de calcul : Σ ZRi = 3ZPV – Σ LAVRi


3ZPV = Σ ZRi + Σ LAVRi
n ZPV = Σ ZRi + Σ LAVRi n : nombre de points rayonés

c) Exemple: on donne ZRN = 15.398 m

Point visé RN R1 R2 R3
Lecture sur mire LRN = 1.598 LR1 = 1.302 LR2 = 1.523 LR3 = 1.050

Calculer les altitudes des différents points rayonnés

• 1ère méthode : (à partir de l’altitude du plan de visé)


- Contrôle de calcul des altitudes
- Calcul de ZPV
ZPV = …………………… = ………….. …… = …………………… = …………..
- Calcul des altitudes : 3ZPV =…………………… = …………..
ZRi =…………………… = …………..
Σ ZRi =……………………
ZR1 =…………………… = …………..
ZR2 = …………………… = ………….. Σ LAVRi = …………………
ZR3 =…………………… = ………….. Σ ZRi + Σ LAVRi =……………………
Mr BELHASSEN Abdessalem 8
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

• 2ème méthode : (à partir des dénivelés)

Carnet de nivellement par rayonnement :

Points Lecture Lecture Zimes


Arrière Avant Zi (m)
Nivelés + -

……… ……… .....................

……… ……… ...... ............. .....................

……… ……… ...... ............. .....................

……… ……… ...... ............. .....................

……… ……… ...... ............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. .....................

2-2-2- Nivellement par cheminement :


2-2-2-1- cheminement rattaché aux deux extrémités : (cheminement encadré)
a) Principe : c’est un cheminement qui part d’un repère origine connu en altitude, passe par
un certain nombre de points à déterminer, et se ferme sur un autre repère extrémité
également connu en altitude.
Données : ZRN1 et ZRN2 connus
But : détermination des altitudes des points 1, 2, 3, 4 et 5

Mr BELHASSEN Abdessalem 9
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

b) Mode opératoire :

Pour la première portée, on opère de la manière suivante :


- On place le niveau au milieu des points RN1 et 1 (avec le double pas) et on fait sa mise
en station
- On place la mire au point RN1 et on effectue avec le niveau la lecture LARRN1
- On place la mire au point 1 et on effectue avec le niveau la lecture LAv1
On opère de la même manière pour les cinq autres portées jusqu’au point RN2 extrémité du
cheminement
c) Calcul des altitudes :

✓ Calcul des dénivelées mesurées ΔZimes : ΔZ1mes = LARRN1 - LAV1


ΔZ2mes = LAR1 - LAV2
ΔZ3mes = LAR2 - LAV3
ΔZRN2mes = LAR3 - LAVRN2
ΔZimes = LARi-1 - LAVi
✓ Contrôle de calcul des ΔZimes : Σ ΔZimes = Σ LAR - Σ LAV

✓ Calcul de la fermeture de cheminement :

Z1mes = ZRN1 + ΔZ1mes


Z2mes = Z1mes + ΔZ2mes
Z3mes = Z2mes + ΔZ3mes
ZRN2mes = Z3mes + ΔZ4mes

ZRN2mes = ZRN1 + Σ ΔZimes

Suite aux erreurs de mesure sur le ΔZimes de chaque portée i, l’altitude ZRN2mes du point RN2 qui
est déterminée à partir de l’altitude de RN1 (ZRN1) et de la somme des ΔZimes sera donc peu
différente de ZRN2don. On appelle fermeture du cheminement ( fcht ) la quantité :
fcht = ZRN2mes - ZRN2don
Pour le calcul de cette fermeture de cheminement, on a donc :
fcht = ZRN2mes - ZRN2don avec ZRN2mes = ZRN1 + Σ ΔZimes
cette fermeture du cheminement ( fcht ) doit être inferieure à une tolérance de fermeture ( Tfcht )
dépendant de la longueur du cheminement et de la précision du niveau utilisé.

Mr BELHASSEN Abdessalem 10
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

La tolérance de fermeture du cheminement peut être calculée selon la formule suivante :


Tfch = 2,7 l 2 N Z Avec NΔZ : le nombre de dénivelées
l : l’écart type sur chaque lecture sur mire.
✓ Calcul des corrections Ci :

Faire la compensation du cheminement consiste à repartir l’erreur totale des mesures ( fcht ) sur
les différents ΔZimes en leur ajoutant des corrections Ci de signe opposé à la fermeture du
cheminement et dont la valeur peut être déterminée selon l’une des trois variantes suivantes :
− f cht
• Selon le nombre des dénivelées : Ci = C = ou n est le nombre des nivelées.
n
− f . z imes
• Selon la valeur des dénivelées : Ci =

 Z i
mes

− f cht .Dih
• Selon la longeur des nivelées : Cij = où Dih est la distance horizontale de la

D i
h portée i.

REMARQUE : pour les trois variantes citées ci-dessus, il est nécessaire de vérifier que :
Σ Ci = -fcht
• Calcul des dénivelées compensées : ΔZicompensée = ΔZimesurée + Ci
• Calcul des altitudes compensées des différents points:
Z1compensée = ZRN1 + ΔZ1compensée
Z2compensée = Z1compensée + ΔZ2compensée
Z3compensée = Z5compensée + ΔZ6compensée = ZRN2don

Mr BELHASSEN Abdessalem 11
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

d) Exemple: on donne ZRN1don = ……… m , ZRN1don = ……… m , l = ………..

Carnet de nivellement par cheminement

Lecture Lecture Zimes


Points Zicomp
Arrière Avant C Zi (m)
Nivelés + - + -

……… ……… ……… ...... .......... ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

Etapes de calcul :
• Calcul des ΔZimes
ΔZimes = ………………………….
ΔZimes = ………………………….= ………………………….= ………………………….
• Control de calcul des ΔZimes
………………. = ………………………….

• Calcul de la fermeture du cheminement


fcht = ………………………….

Mr BELHASSEN Abdessalem 12
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

ZRN2mes = ………………………….= ………………………….= ………………………….


fcht = ………………………….= ………………………….= ………………………….
Tfcht = ………………………….= ………………………….= ………………………….
• Calcul des corrections Ci
Ci = ………………………….
Ci = ………………………….= ………………………….= ………………………….
• Calcul des dénivelées compensées : ΔZicompensée
ΔZicompensée = ………………………….
ΔZ1compensée = ………………………….= …………………………
• Calcul des altitudes compensées des différents points:
Z1compensée = ………………………….
Z2compensée = ………………………….
ZRN2compensée = ………………………….

2-2-2-2- cheminement encadré avec points de détails : (cheminement mixte)


a) Principe : c’est un procède utilisant simultanément le nivellement par cheminement et
par rayonnement. Il permet de déterminer en même temps les altitudes d’un certain
nombre de points de passage (point de cheminement) et celles d’autres points de détails
(points rayonnés)
b) Mode opératoire :
• Pour la première portée, on opère de la manière suivante :
- On place le niveau au milieu des points RN5 et 11 (avec le double pas) et on fait sa mise
en station
- On place la mire au point RN1 et on effectue avec le niveau la lecture LARRN1
- On place la mire au point 11 et on effectue avec le niveau la lecture LAv11
• Pour la deuxième portée, on opère de la manière suivante :
- On place le niveau au milieu des points 11 et 12 (avec le double pas) tout en assurant la
possibilité de réaliser des lectures sur la mire placée successivement sur les points R11,
R12 et R13 et on fait sa mise en station
- On place la mire au point 11 et on effectue avec le niveau la lecture LAR11
- On place ensuite la mire successivement sur les points R11, R12 et R13 et on effectue
avec le niveau les lectures relatives à ces points : LAvR11, LAvR12 et LAvR13
Mr BELHASSEN Abdessalem 13
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

- On place enfin la mire au point 12 et on effectue avec le niveau la lecture LAv12


• On opère de la même manière pour les autres portées jusqu’au point RN2 extrémité du
cheminement

c) Calcul des altitudes :


1- On calcule les altitudes des différents points du cheminement en appliquant la méthode
de calcul du cheminement encadré
• Calcul des dénivelées mesurées ΔZimes
• Contrôle de calcul des ΔZimes
• Calcul de la fermeture de cheminement ( fcht )
• Calcul de la tolérance de fermeture de cheminement ( Tfcht )
• Calcul des corrections Ci
• Calcul des dénivelées compensées : ΔZicompensée
• Calcul des altitudes compensées des différents points:
2- On calcule les altitudes des points de détail (rayonnés) en utilisant la méthode de calcul
du nivellement par rayonnement : (calcul de l’altitude du plan de visé, calcul des altitudes
des différents points rayonnés, vérification du calcul des altitudes)
EXEMPLE :
ZRN5don = ……… m , ZRN6don = ……… m , l = ………..

Mr BELHASSEN Abdessalem 14
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Lecture Lecture Lecture Zimes Altitude


Points Zicomp plan de
Arrière Avant Inerm C Zi (m)
Nivelés + - visé
+ -

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

……… ……… ……… ……… ...... ............. ........ .......... .............. .....................

Mr BELHASSEN Abdessalem 15
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Etapes de calcul :
Etape 1 : calcul des altitudes des points du cheminement

• Calcul des ΔZimes


ΔZimes = ………………………….
ΔZimes = ………………………….= ………………………….= ………………………….

• Control de calcul des ΔZimes


…………………. = ………………………….

• Calcul de la fermeture du cheminement


fcht = ………………………….
ZRN6mes = ………………………….= ………………………….= ………………………….
fcht = ………………………….= ………………………….= ………………………….
Tfcht = ………………………….= ………………………….= ………………………….

• Calcul des corrections Ci


Ci = ………………………….
Ci = ………………………….= ………………………….= ………………………….

• Calcul des dénivelées compensées : ΔZicompensée


ΔZicompensée = ………………………….
ΔZ1compensée = ………………………….= …………………………

• Calcul des altitudes compensées des différents points:


Z1compensée = ………………………….
Z2compensée = ………………………….
ZRN2compensée = ………………………….

Mr BELHASSEN Abdessalem 16
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Etape 2 : calcul des points de détail (rayonnée)

✓ Rayonnement 1
• Calcul de l’altitude du plan de visé : ZPV2
ZPV = …………………… = …………..

• Calcul des altitudes des differents points:


Z11 =…………………… = …………..
Z12 =…………………… = …………..
Z13= …………………… = …………..

- Contrôle de calcul des altitudes


……..… = …………………….……… = ………………………..
……..… = …………………….……… = ………………………..
……..… = …………………….……… = ………………………..

✓ Rayonnement 2
• Calcul de l’altitude du plan de visé : ZPV4
ZPV = …………………… = …………..

• Calcul des altitudes des différents points:


Z14 =…………………… = …………..
Z15 =…………………… = …………..

• Contrôle de calcul des altitudes


……..… = …………………….……… = ………………………..
……..… = …………………….……… = ………………………..

Mr BELHASSEN Abdessalem 17
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3- NIVELLEMENT TRIGONOMETRIQUE OU INDIRECT:


Le nivellement géométrique a des limites lorsque la pente est trop forte. Il est alors plus
commode de procéder par nivellement trigonométrique si la précision le permet (cm
prés).

3-1- Principe de nivellement trigonométrique :


Pour déterminer la dénivelée entre deux points A et B, on place une station totale au point A et
le réflecteur en B. On mesure de la distance selon la pente Dp. la distance zénithale VAB de la
visée AB, la hauteur de l’appareil en A(ha) et la hauteur du réflecteur en B (hr)

Dn DP hr
V
H
B
ha Z AB

On a : H = Dn + ha = Z AB + hr donc Z AB = Dn + ha - hr or Dn = DP cosV

D’ou Z AB = DP cos(V) + ha - hr  Z B = Z A + Z AB

3-2- Détermination de l'altitude d'un point :


Pour la suite du paragraphe, nous allons utiliser les notions suivantes :
Visée directe : - Station : point connus
- point visé (réflecteur) : point inconnu
Visée inverse : - Station : point inconnus
- point visé (réflecteur) : point connu

Mr BELHASSEN Abdessalem 18
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Visée ascendante : V < 100grad


Visée descendante : V > 100grad
Dénivelée (différence d’altitude) : ∆Z = Zpoint inconnu – Zpoint connu

3-2-1- Visée directe :

A : point connus (station) et B : point inconnus (réflecteur)


a) Visée ascendante : (V < 100grad)

Dn DP hr
V
H
B
ha Z AB

ZB = ZA + Dn + ha - hr avec Dn = DP cosV

D’ou Z AB = ZB – ZA = DP cos(V) + ha - hr  Z B = Z A + Z AB

b) Visée descendante : (V > 100grad)

Dn DP ha
H
A
hr Z AB

B
ZB = ZA + ha - Dn - hr avec Dn = DP cos(200-V) = - DP cosV

D’ou Z AB = ZB – ZA = DP cos(V) + ha - hr  Z B = Z A + Z AB

Z = + DP cos(V) + ha - hr
• 1ère conclusion : pour une visée directe on a :

Mr BELHASSEN Abdessalem 19
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3-2-2- Visée inverse :

A : point connus (réflecteur) et B : point inconnus (station)


a) Visée ascendante : (V < 100grad)

Dn DP hr
V
H
A
ha Z AB

ZB = ZA + hr - Dn - ha avec Dn = DP cosV
D’ou Z AB = ZB – ZA = - DP cos(V) - ha + hr = - [DP cos(V) + ha - hr ]

Z AB = ZB – ZA = - [ DP cos(V) + ha - hr ]  Z B = Z A + Z AB

b) Visée descendante : (V > 100grad)


V

Dn DP ha
H
B
hr Z AB

ZB = ZA + hr + Dn - ha avec Dn = DP cos(200-V) = - DP cosV

D’ou Z AB = ZB – ZA = - DP cos(V) - ha + hr = - [DP cos(V) + ha - hr ]

Z AB = ZB – ZA = - [ DP cos(V) + ha - hr ]  Z B = Z A + Z AB

Z = - [ DP cos(V) + ha - hr ]
• 2ème conclusion : pour une visée inverse on a :

Mr BELHASSEN Abdessalem 20
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3-3- Cheminement de nivellement trigonométrique :

3-3-1- Principe :

On se propose de déterminer l’altitude d’un certain nombre de points ( 1, 2 et 3) situés entre


deux points A et B d’altitude connues. Deux modes opératoires sont possibles :
• Cheminement principal : On stationne tous les sommets et toutes les visées sont
A
réciproques (direct et inverse)
A
R
A R
A
A R
R
R B

3
2
1
A

• Cheminement secondaire : un sommet sur deux est stationné, toutes les visées sont donc
unilatérales (direct ou inverse)

A
R

A
R
A
R B

3 A R
2
1 A R
A
B
OU
3
2
1
A

Mr BELHASSEN Abdessalem 21
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3-3-2- Etapes de calculs

1. Calcul des dénivelées mesurées

Visée directe : D P cos V + ha − hr


Z ijmes : Z ijmes =
Visée inverse : - (D P cos V + ha − hr )

(Z ijmes ) D + (Z ijmes ) I


(Z mes
ij ) moy =
2

2. Calcul de la fermeture altimetrique du cheminement :


fcht = ZBmes – ZBdon avec ZBmes = ZA + Σ ΔZijmes
3. compensation :
Faire la compensation du cheminement consiste à repartir l’erreur totale des mesures ( fcht ) sur
les différents ΔZimes en leur ajoutant des corrections Ci de signe opposé à la fermeture du
cheminement et dont la valeur peut être déterminée selon l’une des trois variantes suivantes :
− f cht
• Selon le nombre des dénivelées : Cij = C = ou n est le nombre des nivelées.
n
− f . z ijmes
• Selon la valeur des dénivelées : Cij =

 Z mes
ij

− f cht .Dih
• Selon la longeur des nivelées : Cij = où Dih est la distance horizontale de la

D i
h portée i.

REMARQUE : pour les trois variantes citées ci-dessus, il est nécessaire de vérifier que :
Σ Cij = -fcht

4. Calcul des dénivelées compensées : ΔZijcompensée = ΔZijmesurée + Cij


Calcul des altitudes compensées des différents points:
Zjcompensée = Zi + ΔZijcompensée
Z1compensée = ZA + ΔZ1compensée
Z2compensée = Z1compensée + ΔZ2compensée
Z3compensée = Z2compensée + ΔZ3compensée

ZBcompensée = Z3compensée + ΔZncompensée = ZBdon

Mr BELHASSEN Abdessalem 22
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021
A
3-3-3- Imprimé de nivellement trigonométrique par cheminement
A
R
a) Cheminement principal : A R
A
A R
R
R B

3
2
 Carnet de nivellement trigonometrique 1
A
Stations ha Points visés V Dp hr
A ............. 1 ............. ............. .............
A ............. ............. .............
1 .............
2 ............. ............. .............
1 ............. ............. .............
2 .............
3 ............. ............. .............
2 ............. ............. .............
3 .............
B ............. ............. .............
B ............. 3 ............. ............. .............

 Etapes de calcul :

Cotés Visée Dp V Dp.cosV ha hr ∆Zi ∆Zimoy


VD
A-1
VI
VD
1-2
VI
VD
2-3
VI
VD
3-B
VI

Zmes Zcomp
Points comp Zi
+ - + -
A * * * * *
1
2
3
B

Mr BELHASSEN Abdessalem 23
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

b) Cheminement secondaire : A
R

1èr cas :
A
R

R B

3
2
1
A

 Carnet de nivellement trigonometrique

Stations ha Points visés V Dp hr


A ............. ............. .............
1 .............
2 ............. ............. .............
2 ............. ............. .............
3 .............
B ............. ............. .............

 Etapes de calcul :

Cotés Visée Dp V Dp.cosV ha hr ∆Zimes


A-1 VI
1-2 VD
2-3 VI
3-B VD

Zmes Zcomp
Points comp Zi
+ - + -
A * * * * *
1
2
3
B

Mr BELHASSEN Abdessalem 24
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021
A
2ème cas :

A R

A R
B

3
2
1
A

 Carnet de nivellement trigonometrique

Stations ha Points visés V Dp hr


A ............. 1 ............. ............. .............
1 ............. ............. .............
2 .............
3 ............. ............. .............
B ............. 3 ............. ............. .............

 Etapes de calcul :

Cotés Visée Dp V Dp.cosV ha hr ∆Zimes


A-1 VD
1-2 VI
2-3 VD
3-B VI

Zmes Zcomp
Points comp Zi
+ - + -
A * * * * *
1
2
3
B

Mr BELHASSEN Abdessalem 25
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3-3-4- Application :
Calculer les altitudes des points 1 et 2 en faisant la compensation selon la valeur des
dénivelées sachant que :
• La tolérance de fermeture du cheminement est de 2cm
• Les points A et B ont pour altitudes : ZA = 143.796 m et ZB = 146.333 m.

Hauteur Distances Hauteur du


Lectures
Stations d’appareil Points visés selon la réflecteur
verticales
(m) pente (Dp) (hr)
A 1.6 1 99.032 146.783 1.58
A 100.972 146.785 1.6
1 1.58
2 99.153 163.542 1.62
1 100.851 163.54 1.58
2 1.62
B 100.796 152.784 1.59
B 1.59 2 99.208 152.787 1.62

 Etapes de calcul :

Cotés Visée Dp V Dp.cosV ha hr Zimes Zimesmoy

Zmes Zcomp
Points comp Zi
+ - + -
* * * * *

Mr BELHASSEN Abdessalem 26
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

• Calcul des ΔZimes


……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………….

• Calcul de la fermeture du cheminement


……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………

• Calcul des corrections Ci


……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………….

• Calcul des dénivelées compensées : ΔZicompensée


……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………

• Calcul des altitudes compensées des différents points:


……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………..

Mr BELHASSEN Abdessalem 27
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 3
MESURE DES ANGLES

1. PRINCIPE DES DETERMINATIONS PLANIMETRIQUES :


La réalisation d’un levé topographique consiste à déterminer la position de l’ensemble des
points de détail du terrain et de les reporter sur un plan.
On procède dans un premier temps à la détermination des coordonnées rectangulaires (x, y, z)
de ces points de détail. On effectue ensuite le tracé du plan. Les coordonnées rectangulaires (x,
y) de chaque point sont calculées de la manière suivante :

A : point connu
Y
M : point à déterminer
∆x M
yM Dr (A,M) : distance réduite à la projection
GAM : gisement de la direction AM
GAM ∆y
xM = xA + ∆x avec ∆x = Dr(A,M) sin GAM
Dr (A,M)
yM = yA + ∆y avec ∆y = Dr(A,M) cos GAM
X xM = xA + Dr(A,M) sin GAM
A xM
yM = yA + Dr(A,M) cos GAM

Exemple : A(562.84 ; 318.06)


Dr(A,M) = 13.53m et GAM = 111.538gr
xM = ………………………………………..
yM = ………………………………………..
M(…………… ; ……………….)

 La réalisation d’un levé topographique nécessite le développement des techniques


de mesure des angles pour aboutir à GAM et de distances pour aboutir à Dr(A,M), à
fin de déterminer les coordonnées rectangulaires de chaque point.

2. MESURE DES ANGLES HORIZONTAUX:


2.1. Gisement d’une direction AB :
2.1.1. Définition:
le gisement GAB d’une direction AB est l’angle horizontal entre le nord Lambert (axe des Y)
passant par A et la direction AB compté dans le sens des aiguilles d’une montre.
Mr BELHASSEN Abdessalem 28
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Y GAB : gisement de la direction AB


GBA : gisement de la direction BA
GAB Y
GBA = GAB + 200gr
= GAB + 200gr – 400gr
A GAB
= GAB - 200gr

B
GBA
GBA = GAB ± 200gr

Exemples : GAB = 211,975gr donc GBA = …………………………………………..


GCD = 43,579gr donc GDC = …………………………………………..

2.2. Calcul du gisement à partir des coordonnées cartésiennes :


Soient A et B deux points de coordonnées connus A (xA, yA) et B (xB, yB)
Le calcul du gisement GAB de la direction AB se fait de la façon suivante :
- On calcule ∆xAB = xB - xA et ∆yAB = yB - yA
Le point B peut appartenir à l’un des quatre cadrons du cercle trigonométrique.
- On détermine le numéro du cadron selon le signe de ∆x et ∆y
X AB
- On calcule l’angle u à partir de la formule tg(u) =
YAB

- On détermine GAB à partir de u selon le cadron ou se trouve la direction AB

GSA = u
GAB = 400-u
B
∆xAB < 0 B ∆xAB > 0
IV I
∆yAB > 0 ∆yAB > 0

uu X

uu
∆xAB < 0 ∆xAB > 0
III II
∆yAB < 0 ∆yAB < 0
B B
GAB = 200+u GAB = 200-u

Mr BELHASSEN Abdessalem 29
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exemple 1 : Points A B

Données : x 9567.48 6493.94


y 7351.26 9025.58

- Calcul du gisement GAB de la direction AB


Direction ∆x ∆y N° cadron u G
AB ……………….. ……………….. ……………….. ……………….. ………………..

u = …………………………………………………………………..
GAB = ………………………………………………………………
Exemple 2 :

Données : A (10 ; 50) B(60 ; 10)

- Calcul du gisement GAB de la direction AB


Direction ∆x ∆y N° cadron u G
AB ……………….. ……………….. ……………….. ……………….. ………………..

u = …………………………………………………………………..
GAB = ………………………………………………………………
2.3. Détermination du gisement d’une direction :

Y
On considère deux points connus A et S.
A
La direction SA qui est alors connus (GSA) est prise
comme direction de référence. M
GSA
αM
Le point M est inconnu et par conséquent la direction
GSM
SM est inconnu (GSM)
X
S

On mesure avec un théodolite l’angle horizontal αM vu de la station S entre la direction SA et


SM.
Connaissant GSA, on en deduit GSM par la relation : GSM = GSA + αM
Avec : αM = (LHM – LHA) station S

Mr BELHASSEN Abdessalem 30
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exemple : Points S A Point visé Lecture horizontale


x 1283.41 2050.75 A 97.3332
Données :
y 796.15 930.06 M 310.6872

- Calcul du gisement GSA de la direction SA

Direction ∆x ∆y N° cadron u G
SA ……………….. ……………….. ……………….. ……………….. ………………..

- Calcul de l’angle αM
αM = ……………………………………………………………………….
- Calcul du gisement GSM
GSM = ……………………………………………………………………….

2.4. Le G0 de station :
Y
2.4.1. Définition:
Le G0 de station est le gisement du zéro du limbe horizontal.
Elle s’obtient facilement lorsqu’on connait le gisement d’une direction connue.
0.000
2.4.2. Calcul du G0 de station : G0St

Connaissant GSA, on peu obtenir G0St de station : LHA


GSA
St
G0 = GSA - LHA
S
Ensuite, pour une direction quelconque M, on aboutit à A
GSM à partir de la relation :
GSM = G0St + LHM

2.4.3. Gisement zéro moyen de station : G0moyst

La valeur de G0St déterminée à partir d’une seule direction est sans contrôle. Pour éliminer les
sources d’erreurs, il est nécessaire de réaliser un minimum de trois déterminations de G0St à
partir de trois directions connus et l’on adopte comme G0moyst la moyenne arithmétique des trois
valeurs déjà calculées.
Soient A, B et C trois points éloignés connus et S la station.

Mr BELHASSEN Abdessalem 31
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Y
A
A partir de A on a : G0 = GSA - LHA
A partir de B on a : G0B = GSB - LHB C 0.000
St
G0
A partir de C on a : G0C = GSC - LHC
LHA
Et par conséquent G0moyst sera égale à : GSA
M S
A
G0moyst= (G0A + G0B + G0C)/3

Pour le point inconnu M on aura :


B

GSM = G0moyst + LHM


Exemple :
Soient S, A, B et C quatre points ayant pour coordonnées :

Points S A B C
x 7365.24 11176.06 10583.92 2993.52
y 8451.96 11989.99 4891.04 9518.75

En stationnant au point S avec un théodolite dont le cercle horizontal est gradué dans l sens des
aiguilles d’une montre, on a réalisé les mesures :

Points visé A B M C
Lecture horizontale 84.735 185.591 278.654 347.612

1. Calculer Gomoy de la station au point S

Direction ∆x ∆y N° cadron u G LH G0

SA ………… ………… ………… ……… ……….….. ………… …………….

SB ………… ………… ………… ……… ……….….. ………… …………….

SC ………… ………… ………… ……… ……….….. ………… …………….

G0moyst = …………………………………………………………………………………..
2. déduire GSM
GSM = …………………………………………………………………………………..

Mr BELHASSEN Abdessalem 32
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2.5. Orientation générale de la station : détermination du Nord Nord

Pour la détermination de la direction Nord on procède de la manière suivante :


0.000
- Mise en station au point S
- On tourne l’appareil jusqu’à la lecture LH = GSR
- On bloque le cercle horizontal
GSR
- On vise le point R et on libère le cercle horizontal 300 100
S
- On tourne l’appareil jusqu’à la lecture LHNord = 0.000 R
 La direction obtenue est celle du Nord

2.6. Le tour d’horizon : 200


2.6.1. Définition:
On dit qu’on effectue un tour d’horizon lorsqu’on procède à la mesure de plusieurs angles
horizontaux à partir de cette station en choisissant une référence et en effectuant un tour de
400gr avec l’alidade pour la réalisation des lectures sur les différentes directions. Y

2.6.2. Mode opératoire: C 0.000

- On choisit parmi les points connus A comme référence


LHC LH
- On vise cette référence A et on effectue une lecture
horizontale LHA M S
A
- On vise ensuite successivement les points B, M et C et on LHM
aura donc LHB, LHM et LHC
- On vise à nouveau la référence A apres le point C et on LHB
B
effectue une nouvelle lecture sur la limbe horizontale.
On dit qu’on ferme le tour d’horizon.

- On calcule la différence entre la première et la deuxième lecture sur A. cette différence


est appelée écart de fermeture et elle doit être inferieure en valeur absolue à une tolérance
fixée en fonction de la précision de l’instrument
- Si l’écart est admissible, on adopte comme lecture sur référence la moyenne des deux
lectures déjà effectuées.

Mr BELHASSEN Abdessalem 33
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3. MESURE DES ANGLES VERTICAUX:


Verticale A
3.1. Définition:
VSA
L’angle vertical VSA est l’angle entre la verticale
ascendante passant par S et la direction SA S
Horizontale
VSA : distance Zénithale de la direction SA

3.2. Utilité de mesure des angles verticaux:


3.2.1. Réduction d’une distance selon la pente à une distance horizontale :
La plupart des distancemetres nous permettent de mesurer des distances selon la pente. Il est
donc nécessaire de connaitre l’angle vertical pout pouvoir les réduire à l’horizontale

DnAB VAB
DPAB hr

B
ha
ZAB

A DhAB
Avec VAB : distance Zénithale de la direction AB
Dp : distance selon la pente
Dh : distance horizontale Dh = DP . sin V et Dn = DP . cos V
ha : hauteur de l’appareil
hr : hauteur du reflecteur
3.2.2. Réduction d’une distance selon la pente à une distance horizontale :
Pour déterminer l’altitude d’un point B inconnus (ZB) à partir d’un point A d’altitude connus
(ZA), on prend les mesures suivantes
ZB = ZA + Dp(A, B) cos VAB + ha - hr

∆ZBA= ZB – ZA = Dp(A, B) cos VAB + ha - hr

Mr BELHASSEN Abdessalem 34
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 4
MESURE DES DISTANCES

1- GENERALITE :
La réalisation d’un levé topographique nécessite le développement des techniques de mesure
des angles pour aboutir à GAM et de distances pour aboutir à Dr(A,M), à fin de déterminer les
coordonnées rectangulaires de chaque point.
xM = xA + Dr(A,M) sin GAM
yM = yA + Dr(A,M) cos GAM

2- LES METHODES DE MESURE DES DISTANCES :


2-1- MESURE D’UNE DISTANCE PAR CHAINAGE AU RUBAN D’ACIER :
2-2-1- Principe:
C’est un procédé qui consiste à placer sur cet alignement un certain nombre de jalon qui
facilitent la mesure des distances partielles. Il permet de déterminer la distance selon la pente DP
entre deux points du terrain. Il est donc nécessaire de connaitre soit le pente du terrain, soit la
différence d’altitude entre les deux points pour réduire à l’horizon les distances mesurées par
chainage au sol.

Appoint
Lr
Lr B
Lr
Lr Z(AB)
Lr Dp (AB)

A Dh (AB)
2-1-2- Calcul de la distance mesurée:
Com
Pour un ruban on a : Lrub : longueur commerciale du ruban
Letal
rub : Longueur étalonnée du ruban (longueur réel)
La distance selon la pente mesurée est égale à :
DPmes = LCom
rub  N P + Appo int avec NP : le nombre de portées

Mr BELHASSEN Abdessalem 35
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

La longueur étalonnée du ruban est différente de sa longueur commerciale, il est donc nécessaire
d’apporter des corrections à la distance selon la pente mesurée
DPmes  Létalonnée
DPCorr = r
commercial
Lr

2-1-3- Calcul de la distance horizontale Dh:

Dh = (D Cor
p )2
− Z AB
2

2-1-4- Exemple:
On a mesuré une distance selon la pente entre les deux points A et B avec un ruban
métallique de longueur commercialisé 20 m . Ce ruban a été étalonné au laboratoire, sa
longueur étalon et de 19.997 m. (voir figure)

Appoint
Lr
Lr B
Lr
Lr Z(AB)
Lr Dp (AB)

A Dh (AB)

On donne : Z(AB) = 3.95m Appoint = 17.29m

1. Calculer la distance selon la pente mesurée Dpmes(AB)


Dpmes(AB) = ………………………………………………………………….

2. Calculer la distance selon la pente corrigée Dpcor(AB)


Dpcor(AB) = ………………………………………………………………….

3. Calculer la distance horizontale Dh (AB) après correction de la distance mesurée.

Dh (AB) = ………………………………………………………………….

Mr BELHASSEN Abdessalem 36
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2-2- MESURE ELECTRONIQUE DES DISTANCES :


2-2-1- Principe de mesure du distancemètre :
Le distancemètre est un appareil qui permet de mesurer électroniquement la distance selon la
pente entre deux points, il produit un train d’ondes électromagnétiques le projette sur un
réflecteur, analyse le retour et convertit le retard de phase de l’onde reçue en une distance.
2-2-2- La correction atmosphérique :
La vitesse de l’onde électromagnétique dépend de la température et de la pression. Pour réaliser
des mesures précises, il est donc nécessaire d’appliquer une correction atmosphérique,
proportionnelle à la distance mesurée et calculé selon la formule fournie par le constructeur.
Dpcorr = Dpmes ( 1 + Cm ) Cm :correction atmosphérique

2-2-3- Technique de mesure :


Le distancemètre peut être monté sur un théodolite pour former une station modulaire.
Dans le cas de la station totale, le distancemètre et le théodolite sont intégrés.
Soit à mesurer avec une station totale au point A et un réflecteur au point B. On vise le
réflecteur et on effectue la mesure de la distance selon la pente Dp. On mesure aussi l’angle
vertical VAB et on peut calculer ensuite la distance horizontale Dh et la distance verticale Dn

DnAB VAB
DPAB hr

B
ha
ZAB

A DhAB

Dh = DP . sin V et Dn = DP . cos V

Mr BELHASSEN Abdessalem 37
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3- REDUCTION DES DISTANCES :


Les mesures de distance se font généralement selon la pente du terrain. Or lorsqu’on
reporte en projection une longueur AB, mesurée selon la pente du terrain, il ya lieu de lui
apporter les trois réduction suivantes. DPDhD0 Dr.

Dp Réduction à Dh Réduction au D0 Réduction à Dr


distance distance réduite distance réduite distance réduite
l’horizontale niveau zéro la projection
selon la pente a l’horizon au niveau zéro à la projection

B
Dh
DP
A
D0

Dr

Mr BELHASSEN Abdessalem 38
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021
Plan horizontale passant par B
3-1- REDUCTION A L’HORIZONTALE :

B
Dp=AB : longueur AB mesuré selon la pente Dh

Dh : distance horizontale déterminée sur le plan


Dp
horizontal moyen d’altitude Zmoy

Z = Z +Z
A B
moy
2
A
Pour les distances courtes, on peut considérer que
Dh
les verticales en A et B sont // ; et dans ces conditions, on B
peut réaliser le calcul de Dh sur le plan horizontal passant Dp
par A VAB
VAB : distance zénithale de la visée AB
A
Dh = DP . sin VAB

3-2- REDUCTION AU NIVEAU ZERO :


B
Dh
C’est l’opération qui permet de passer de la distance ZB
horizontale Dh à la distance réduite au niveau zéro D0 Dp
AH BH
sur l’ellipsoïde (ou géoïde ou niveau moyen des mers).
Zmoy
D0 = A0B0 : distance réduite au niveau zéro
R : rayon de la terre A
Ω : centre de la terre D0 ZA
Les triangles ΩA0B0 et ΩAHBH sont semblable, on
A0
peut alors écrire : A0 B0 = AH BH
B0
R R + Z moy
R

Sachant que Dh<< R on peut donc assimiler A0B0 à D0 et AHBH à Dh

D 0
= D h
= R.D h

R R+Z
donc D 0
R+Z
moy moy

Avec Z = Z +Z
A B
moy
2

Mr BELHASSEN Abdessalem 39
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3-3- REDUCTION A LA SURFACE DE PROJECTION :

C’est l’opération qui permet de passer de D0 sur l’ellipsoïde, à la longueur Dr en projection


Dr = D 0 ( 1 + ε ) où ε : est l’altération linéaire
L’altération linéaire ε dépend des coordonnées de la zone concernée

EXEMPLE : on donne

DP (AB) = 721.187 m et VAB = 98.784 Gr


ZA = 147 m et ZB = 151 m
R = 6371 km
ε = - 23 cm/km

a) Calcul de la distance horizontale

Dh = ……………………….. = …………………………….. = …………………………….

b) Calcul de la distance réduite au niveau zéro

Zmoy = ………………………… = ………………………………… = ………………….

D0 = ………………………… = ………………………………… = ………………….

c) Calcul de la distance réduite à la projection

Dr = ………………………… = ………………………………… = ………………….

Mr BELHASSEN Abdessalem 40
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 5
LES PROCEDES DE LEVE
1- GENERALITE :
Pour réaliser le levé d’une très grande zone, on effectue souvent un certain nombre
d’opérations enchaînées. Il faut réduire le nombre de mesures pour minimiser les erreurs
systématiques et accidentelles. On est donc amené à procéder en deux étapes :
• On détermine dans un premier temps un ossature de levé constitué par un nombre assez
réduit de points d’appuis. Ces points vont servir comme charpente du levé et ils
constituent le canevas planimétrique.
• On réalise en suite le levé de détail à partir du canevas planimétrique.
2- CANEVAS PLANIMETRIQUE :
Le levé topographique à besoin d’être positionné par rapport à un certains points géodésiques.
Les coordonnées de ces points sont déterminées par la géodésie avec le maximum de précision
possible.
Le canevas géodésique est obtenu sur le terrain par le choix d’un ensemble de points élevés et
visibles entre eux qu’on relie par des visées formant des triangles.
Les angles de ces derniers sont mesurés à l’aide d’un théodolite.
En Tunisie, on distingue deux réseaux géodésiques terrestres:
2.1. Le Réseau Géodésique Primordial Tunisien: Ce sont
les premiers à définir sur le terrain. Les distances entre les points
varient de 7-8 km à 15-23 km

2.2. Le Réseau Géodésique Secondaire Tunisien:


Ils sont définis à l’intérieur du réseau Primordial.
Les distances entre les points varient de 3- 4 km à 7-8

Mr BELHASSEN Abdessalem 41
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

En plus du réseau Géodésique Secondaire Tunisien, on densifie encore les points du canevas par
des levés de détails. Il ya plusieurs façons de procéder qui sont dans l’ensemble des mesures
combinées d’angles et de distances. On présente ci après les différents procédés de levé.

3- TRIANGULATION :
3-1- Principe :
Lorsqu’on ne dispose d’aucun canevas préexistant, le topographe est amené pour asseoir son
levé à effectuer une triangulation locale dans laquelle les opérations essentielles sont des
mesures d’angles.
La triangulation a pour but d’établir un canevas de points éloignés les uns des autres. Les points
sont reliés entre eux essentiellement par des opérations de mesure d’angles.
Les opérations comportent :
• Le choix d’une base et la mesure de sa longueur
• L’orientation de la base
• La mesure des angles au goniomètre
• Le calcul de la triangulation
• Eventuellement la mesure d’une base supplémentaire et l’ajustement des angles.

3-2- Choix et mesure de la base :


La base peut être :
• Rectiligne, formée d’un seul tronçon AB suffisamment long

Figure 1 : Triangulation a une base AB

Mr BELHASSEN Abdessalem 42
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

• Composée de deux ou trois tronçons consécutifs AM, MN, NB

M B
A N

Figure 2 : Triangulation avec plusieurs Bases consecutifs


• Composée de plusieurs segments AB, AC, AD aboutissant à un point commun A
B

C D

Figure 3 : Plusieurs bases aboutissants à un point commun

Après reconnaissance, on jalonne les extrémités des différents tronçons ou segments; on mesure
ensuite ses bases par un procédé suffisamment précis.
Les deux ou plusieurs extrémités de la base constituent deux sommets de la triangulation
proprement dite. On reconnaît les autres sommets de façon qu’ils soient visibles les uns des
autres et on les balise. En chaque sommet on effectue un tour d’horizon dans lequel on vise tous
les sommets environnants ; pour chaque triangle on vérifie que la somme des angles est égale à
200,0000Gr. L’erreur de mesure d’angle à l’intérieur du triangle est appelé erreur de fermeture
fa, il est répartit de façon égale entre les trois angles et on obtient ainsi les angles compensés.

Mr BELHASSEN Abdessalem 43
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3-3- Orientation de la base :


On commence par la mise en station au point A, et on effectue la mise à zéro sur le nord (c’est
l’orientation générale de la station). En connaissant le gisement de la base, on peut déterminer le
gisement des autres segments par simple opérations de mesure d’angles.
3-4- Calcul de triangulation :
Soit à déterminer les coordonnées du point C par triangulation à partir de la base AB (Voir la
figure si dessous mentionnée).
Nord

Distance AB, GAB, XA et YA sont connus


C
Objectif :
A A
Détermination des points B et C

• On stationne sur chaque point du triangle ABC et on mesure les angles intérieurs
du triangle
Tableau : mesure de triangulation
Lectures
Angles
Station Points visés horizontales
intérieurs (Gr)
(Gr)
C
A A
B
A
B B
C
B
C C
A

• Vérification : A + B + C = 200 Gr
• Calcul des angles compensés du triangle ABC :
La fermeture angulaire est donnée par l’expression suivante : fa =  i – 200Gr
Si fa ≤ Tfa avec Tfa = 2,7  n+1
Avec  = 2 mgr : l’écart type sur chaque angle i mesuré
Et n+1 est le nombre d’angle du triangle n+1 = 3

Mr BELHASSEN Abdessalem 44
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

− fa
On procède au calcul de la compensation angulaire : Ca =
3
i comp = i + Ca

• Calcul de GAC GAC = GAB - Acomp


AC AB
• Règle des sinus =
sin  B sin  C

AB
On a donc AC = sin  B
sin  C

• Calcul des coordonnées du point B et C


 X B = X A + AB sin G AB  X C = X A + AC sin G AC
 
YB = YA + AB cos G AB YC = YA + AC cos G AC
• Vérification :
 X C = X B + BC sin GBC AB
 Avec GBC = GBA + Bcomp – 400 et BC = sin  A
YC = YB + BC cos GBC sin  C

On calcule ensuite les coordonnées de tous les autres points du réseau

3-5- Application 1 :
Soient A et B deux points de coordonnées dans le système IGN :
On a réalisé les observations suivantes avec une station points A B
totale dont le cercle horizontal est gradué dans le sens X 2226.91 2688.04
Y 668.10 1386.33
des aiguilles d’une montre.
Lect.
Station Pt. visé
Hor.
C 0,000
A
B 67,532
A 0,000
B
C 58,217
B 0,000
C
A 74,254

Sachant que Dr=Do=Dh, on vous demande de calculer :


1- Les coordonnées du point C.
2- Faite le contrôle

Mr BELHASSEN Abdessalem 45
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

4- INTERSECTION :
4-1- Principe :
C’est un procédé de détermination planimétrique d’un point M par l’intersection de
visées directes issues de mesures d’angles effectuées à partir d’au moins trois points connus. Les
trois doivent se couper en M.
M
Nord

 2 C

 1

2
β2
A 1 β1
B
Soit à déterminer le point M à partir de trois points connus A, B et C. On stationne sur
chaque point connu et on mesure les angles 1, 2, β1, β2,  1 et  2 comme indiqué dans le
tableau de mesure suivant :
Lectures
Station Points visés horizontales
(Gr)
M
A C
B
A
B M
C
B
C A
M

Mr BELHASSEN Abdessalem 46
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

A partir des deux points A et B on peut déterminer les coordonnées approchées du point
M, soit M1. Le point C sera utilisé pour faire la vérification
A partir des deux points A et C on peut déterminer les coordonnées approchées du point
M, soit M2. Le point B sera utilisé pour faire la vérification.
A partir des deux points B et C on peut déterminer les coordonnées approchées du point
M, soit M3. Le point A sera utilisé pour faire la vérification.
La position du point M est à l’intérieur du triangle M1M2M3, ses coordonnées peuvent être
déterminé soit graphiquement soit par la méthode des moindres carrés. On présente si dessous la
méthode de calcul des coordonnées approchées du point M à partir de deux visées entre A et B.

4-2- Principe de détermination des coordonnées approchées du point M à partir de


la base AB
A partir des coordonnées des points A et B on calcul le gisement GAB on détermine GAM et GBM
en fonction des angles mesurés et des gisements GAB et GBA
GAM = GAB -  Avec  = 1 + 2 ou GAM = G 0
moy
st + LHM (station A)

GBM = GBA + β1 GBM = G 0


moy
st + LHM (station B)
On a tg GBM = (XM-XB) / (YM-YB)  XM-XB = (YM -YB) tg GBM (1)

De même tg GAM= (XM-XA) / (YM-YA)  XM-XA = (YM -YA) tg GAM (2)

(1) - (2)  XA-XB = (YM -YB) tg GBM - (YM –YA) tg GAM

XA-XB = YM (tg GBM - tg GAM) -YB tg GBM +YA tg GAM

XA-XB = YM (tg GBM - tg GAM) -YB tg GBM +YA tg GAM +YA tg GBM -YA tg

GBM

XA-XB = (YM-YA) (tg GBM - tg GAM) + (YA - YB) tg GBM

On obtient: ou encore

(Y A - YB ) tg G AM - (X A - X B ) (Y B - YA ) tg G BM - (X B - X A )
Y M -YB = Y M -YA =
tg G AM - tg G BM tg G BM - tg G AM

XM - XA = (YM -YA) tg GAM XM – XB = (YM –YB) tg GBM

Mr BELHASSEN Abdessalem 47
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

4-3- Vérification de l’intersection obtenue à partir de la base AB


A partir des coordonnées approchées déjà calculées du point M, on calcul GCM et on la compare
à celle calculer à partir de Gzéro de station en C. si la différence est inférieure à l’erreur de
mesure de l’appareil. On entame le calcul du point définitif.
• Calcul de GCM à partir de Gzéro moyen station en C.

G0 + G0
A B

st =
moy
Calcul de Gzéro moyen station en C G0
2

GCM est déterminé par l’expression : GCM = G 0


moy
st + LM(C)
• Calcul de GCM à partir des coordonnées du point M :

∆X = XM - XC
∆Y = YM – YC
X  X 
tg (u ) =  u = tg −1  
Y  Y 

A partir des signes de ∆X et ∆Y on place dans l’un des quatre cadrans et on calcule GCM
• Comparaison entre les deux résultats trouvés

4-4- Application 2 :
Soit A, B et C trois points de coordonnées points A B C
dans le système IGN : X 2226.91 2688.04 1880.74
Y 668.10 1386.33 1317.08
Avec un théodolite gradué dans le sens des aiguilles d’une montre, on a effectué les mesures
suivantes :
Lectures
Points
Station horizontales
visés
(Gr)
C 0.000
A M 36,800
B 67,532
A 91,663
1. Calculer les coordonnées approchées du point M
B M 118,111
à partir de la base AB. C 149,880
2. Faite le contrôle B 0,000
C M 37,279
A 74,254

Mr BELHASSEN Abdessalem 48
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

5- RELEVEMENT :

5-1- Principe :
Le relèvement consiste à déterminer les coordonnées d’un point en le stationnant et en
effectuant un tour d’horizon sur des points de coordonnées connues. Les visées doivent être
réparties aussi uniformément que possible autour du point et leur nombre doit être suffisant pour
assurer une détermination correcte. (Quartes visées au minimum : 3 pour calcul est 1 pour
vérification)

M(x,y) ??
Données :
- 4 points connus,
Les conditions :
- M est stationable.
- 4 points visibles à partir de M.
5-2- Coordonnées approchées à partir de trois visées :

On détermine les coordonnées d’un point approché Mo à


partir de trois visées de relèvement correctement choisies :
elles doivent être longues et bien réparties autour du point
cherché M et doivent se couper sous un angle favorable
(proche de 100 Grd) mais en évitant les couples de visées
parallèles.
Les coordonnées du point approché Mo sont calculées à partir des formules de Delambre pour le
relèvement, c’est-à-dire :

Ainsi le calcul de relèvement se réduit à un calcul d’intersection à partir de deux points A et B et


des gisements GAM et GBM. Soit M0 (X0, Y0) le point approché de M.

Mr BELHASSEN Abdessalem 49
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

5-3- Application 3 :
Soit A, B, C et D quatre points de coordonnées dans le système IGN :

points A B C D
X 2226.91 2688.04 1880.74 3274.16
Y 668.10 1386.33 1317.08 890.91

Afin de déterminer les coordonnées du point M, un topographe a


effectué les mesures suivantes avec une station totale graduée dans le sens
des aiguilles d’une montre.

Station Points visés lecture horizontales (Gr)


A 0,000
C 62,457
M
B 137,795
D 256,041

1- Calculer les coordonnées approché du point M a partir des points A, C et B


2- Effectuez le contrôle nécessaire à partir du point D

6- TRILATERATION:
6-1- Principe :
C’est un procédé de détermination planimétrique d’un point M par mesure de distances entre M
et au moins deux points connus. C’est une méthode très utilisée suite au développement des
appareils électroniques de mesure de distances. M

6-2- Mode opératoire :

Nord

β

A
B

Mr BELHASSEN Abdessalem 50
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

▪ On mesure les distances AM et BM par un distancemètre ou une station totale. On


calcule les angles intérieurs du triangle en utilisant la méthode de Pythagore
généralisée.
AM 2 = AB 2 + BM 2 − 2 * AB * BM * cos 

BM 2 + AB 2 − AM 2
 cos  =
2 * AB * BM

 BM 2 + AB 2 − AM 2 
  = cos −1  
 2 * AB * BM 
De même pour l’angle  : BM 2 = AB 2 + AM 2 − 2 * AB * AM * cos 

 AM 2 + AB 2 − BM 2 
  = cos −1  
 2 * AB * AM 
▪ A partir des angles calculés  et β, on détermine les Gisements observés GAM et
GBM. GAM = GAB -  et GBM = GBA + β
▪ Ainsi le calcul de trilatération se réduit à un calcul d’intersection à partir de deux
points A et B et les Gisements GAM et GBM.

6-3- Application 4 :

Soit A, B et C trois points de coordonnées dans le système IGN :

points A B C
4028,71
X 4566,77 4860,92
1515,78
Y 887,59 1410,68

Avec une station totale on a effectué les mesures de distance suivantes :

Station Points visés Distance horizontales (m)


A 445,09
M B 459,51
C 438,59

1. Calculer les coordonnées approchées du point M


2. Effectuez le contrôle nécessaire

Mr BELHASSEN Abdessalem 51
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

7- POLYGONATION :
D
C
α1

P1 P3
A B
β1 P2
Pour réaliser les mesures de les mesures de cette polygonale, on va stationner successivement
sur les points A, P1, P2, P3 et B. On commence ces mesures d’angles et de distances effectuées
à partir du point A, point de départ de la polygonale, et on les enchaine jusqu’au point B point
de fermeture de cette polygonale.
Tableau : Mesure de polygonation
Lectures Lectures Distances
Station Points visés horizontales verticales selon la pente hr
(Gr) (Gr) Dp (m) (m)
A C ---
(ha=…) P1 --- --- ---
P1 A --- --- ---
(ha=…) P2 --- --- ---
P2 P1 --- --- ---
(ha=…) P3 --- --- ---
P3 P2 --- --- ---
(ha=…) B --- --- ---
B P3 --- --- ---
(ha=…) D ---

1.1. Calcul des gisements compensés des différents côtés de la polygonale:

a- Calcul des gisements mesurés :


Pour un point Pi : un angle intérieur Pimes = (LHPi+1 – LHPi-1 )station Pi
Ames = (LHP1 – LHC)station A
P1mes = (LHP2 – LHA)station P1
P2mes = (LHP3 – LHP1)station P2
P3mes = (LHB – LHP2)station P3
Bmes = (LHD – LHP3)station B

Mr BELHASSEN Abdessalem 52
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

GPiPi+1mes =GPiPi-1mes + imes = G Pi-1Pimes + imes – 200


GAP1mes = GAC + Ames = GCA + Ames – 200
GP1P2 mes = GAP1mes + P1mes – 200
GP2P3 mes = GP1P2mes + P2mes – 200
GP3B mes = GP2P3mes + P3mes – 200
GBD mes = GP3Bmes + Bmes – 200
La somme : GBD mes = GAC + Ʃ Pimes – 4 x 200

b- Calcul de la fermeture angulaire de la polygonale


fa = GBDmes - GBDdonné
c- Calcul de la Tolérance de fermeture angulaire
Soit  l’écart type sur chaque angle observé Pi. Puisqu’on stationne (n-1) sommets
intermédiaire, plus A et B, le nombre total d’angles observés est (n+1). Les erreurs accidentelles
en tous les sommets se composent pour donner en B, sur l’orientement final une erreur moyenne
résultante de :  n + 1 . L’erreur maximum correspondante est appelée tolérance de fermeture
angulaire : Tfa Tfa = 2,7  n+1

Avec  = 2 mgr : l’écart type sur chaque angle i mesuré


n: nombre de cotés et n+1 est le nombre d’angles mesurés
Vérifier si ǀfaǀ ≤ Tfa = 2,7  n+1
d- Calcul de la compensation angulaire Ca
La répartition de l’écart de fermeture angulaire est faite également entre tous les angles
− fa
mesurés, chaque angle étant corrigé de la quantité : Ca = où n : nombre des
n +1
cotés Picomp = Pimes + Ca

e- Calcul des gisements Compensés des différents côtés de la polygonale :


GAP1 comp = GAC + Acomp = GCA + Acomp – 200 correction : Ca pour le 1èr gisement
GP1P2 comp = GAP1comp + P1comp – 200 correction : 2Ca pour le 2ème gisement
GP2P3 comp = GP1P2 comp + P2 comp – 200 correction : 3Ca pour le 3ème gisement
GP3B comp = GP2P3 comp + P3 comp – 200
GBDcomp = GP3Bcomp + Bcomp – 200 = GBDdonné (contrôle de calcul de gisement compensé)

Mr BELHASSEN Abdessalem 53
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

7.2. Calcul des distances réduites à la projection (Dr) des différents côtés de la polygonale :
Pour chaque côté de la polygonale on applique les réductions suivantes :
• Réduction a l’horizon : Dh = Dp sin V

i
=
(Dpi sinV i) + (Dpi sinV i)
direct inverse

D h
2

AP1i
=
(Dp AP1 sinV AP1) direct
+ (Dp P1A sinV P1A) inverse

D h
2
i AP1
• Réduction au niveau zéro : R. Dh
=
R. D h
D0 =
i AP1

R + Z moyen D 0
R + Z moyen

• Réduction à la projection sur plan et carte topographique :


Dri = D0i (1+  ) DrAP1 = D0AP1 (1+  )
Avec  est la constante d’altération diffère d’une région à une autre.
7.3. Calcul des coordonnées componsées des différents sommets de la polygonale :
On connait :
- Les coordonnées de départ et d’arrivée du cheminement,
- Les gisements compensés,
- Les distances réduites à la projection des cotés
On peut donc calculer les X et Y des sommets successifs
a- Calcul des X mes et Ymes pour chaque côté i de la polygonale
Ximes = Dri sin Gicomp XAP1mes = DrAP1 sin GAP1comp
Yimes = Dri cos Gicomp YAP1mes = DrAP1 cos GAP1comp
b- Calcul des fermetures planimétriques : fx et fy
En raison des erreurs de mesure on obtient pour Bdon, par l’enchaînement considéré, un point
Bmes(XBmes, YBmes) différent de sa position exacte Bdon (XBdon, YBdon). l’écart BmesBdon s’appelle
écart de fermeture linéaire. L’opération qui consiste à voir si l’écart de fermeture est acceptable
s’appelle la fermeture du cheminement polygonale ; celle-ci donne une vérification des mesures
et permet de compenser les erreurs.
• Les composantes de l’écart de fermeture linéaire du cheminement polygonale suivant
l’axe des abscisses et des ordonnées : Y
Bmes
fy
fx = −
mes donné
X B X B

=Y −Y
mes donné
fy B B
X
fx
Bdon
Mr BELHASSEN Abdessalem 54
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Avec : f x est l’écart de fermeture en X


f y est l’écart de fermeture en y

XP1mes = XA + XAP1mes YP1mes = YA + YAP1mes


XP2mes = XP1mes + XP1P2mes YP2mes = YP1mes + YP1P2mes
XP3mes = XP2mes + XP2P3mes YP3mes = YP2mes + YP2P3mes
XBmes = XP3mes + XP3Bmes YBmes = YP3mes + YP3Bmes
La somme : XBmes = XA + Ʃ Ximes YBmes = YA + Ʃ Yimes
fx = XBmes – XBdon avec XBmes = XA + Ʃ Ximes
fy = YBmes – YBdon avec YBmes = YA + Ʃ Yimes

Soit F le module de fermeture planimétrique : F = fx 2 + fy 2

c- Calcul de la Tolérance de fermeture planimetrique :


L’expression de la tolérence de fermeture planimétrique est très complexe. Elle dépend : de la
forme du cheminement (encadré, fermé, tendu, semi-circulaire, etc…), de la longueur des cotés
(longs ou courts, inégalité de leur longueur etc…)
Dans le cadre de ce cours, nous prenons le cas d’un cheminement tendu dont les cotés ont
sensiblement la meme longueur.

➢ Tolerences planimetriques en direction (Td) et en longueur (TL)


Les tolerences planimetriques en direction (Td) et en longueur (TL) sont les erreurs maximales
admises. Leur composition quadratique forme le module de tolerence de fermeture

planimetrique (TF). TF = TL2 + Td2


Pour s’assurer de l’exactitude des mesures sur le terrain et de celle des calculs, il faut que :

ǀFǀ ≤ TF C’est-à-dire : fx2 + fy2  TL2 + Td2

- La tolerence planimetrique en direction (Td) est donnée par l’equation suivante :

n Dans laquelle :
Td = 2,7 Lm 
3 Lm = longueur totale du cheminement
σα = précision de la mesure de l’angle (en radians)
n = nombre de cotés du cheminement
Mr BELHASSEN Abdessalem 55
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

- La tolerence planimetrique en longueur (TL) est donnée par l’equation suivante :

TL = 2,7 l n Dans laquelle :


σl = précision de la mesure d’un coté
n = nombre de cotés du cheminement

d- Calcul des compensations Cx et Cy


- Compensation parallèle simple : Elle est appliquée dans le cas ou les cotés du
cheminement sont sensiblement égaux. La répartition est faite selon le nombre de
cotés

fx fy
Cx = − C
et y = − avec n est le nombre de côté de la polygonale
n n
- Compensation parallèle proportionnelle
La répartition est faite proportionnellement à la longueur de chaque coté
Dri Dri
Cx = − f x = − fy
i i
et Cy
 Di  Di
- Compensation par projection proportionnelle

X imes Yi mes


Cx = − f x Cy = − f y
i i
et
 X i
mes
 Y i
mes

e- Calcul de X comp et Y comp pour chaque côté i de la polygonale


Xi comp = Xi mes + Cxi XAP1comp = XAP1mes + CxAP1
Yi comp
= Yi mes + Cyi YAP1comp = YAP1mes + CyAP1

➢ Calcul des coordonnées compensées (Xi comp , Yi comp)


On calcule à partir des coordonnées de l’origine de la polygonale, des Xi comp et des Yi comp
déjà determines les coordonés des different sommets de la polygonale.

Xi+1 comp = Xi + Xi i+1comp XP1 comp = XA + XAP1comp


Yi+1 comp = Yi + Yi i+1comp YP1 comp = YA + YAP1comp
XP2 comp = XP1 comp + XP1P2comp XP3 comp = XP2 comp + XP2P3comp
YP2 comp = YP1 comp + YP1P2comp YP3 comp = YP2 comp + YP2P2comp

Mr BELHASSEN Abdessalem 56
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

7.4. Calcul des altitudes componsées des différents sommets de la polygonale :

a- Calcul des dénivelées mesurées :


Visée directe : D P cos V + ha − hr
Z ijmes : Z ijmes =
Visée inverse : - (D P cos V + ha − hr )

(Z ijmes ) D + (Z ijmes ) I


(Z mes
ij ) moy =
2

b- Calcul de la fermeture altimetrique du cheminement :


fcht = ZBmes – ZBdon avec ZBmes = ZA + Σ ΔZijmes

c- compensation :
La valeur de la compensation peut être déterminée selon l’une des trois variantes suivantes :
− f cht
• Selon le nombre des dénivelées : Cij = C = ou n est le nombre des nivelées.
n
− f . z ijmes
• Selon la valeur des dénivelées : Cij =

 Z mes
ij

− f cht .Dih
• Selon la longeur des nivelées : Cij = où Dih est la distance horizontale de la

D i
h portée i.

d- Calcul des dénivelées compensées : ΔZijcompensée = ΔZijmesurée + Cij

e- Calcul des altitudes compensées des différents points:


ZP1compensée = ZA + ΔZP1compensée
ZP2compensée = ZP1compensée + ΔZP2compensée
ZP3compensée = ZP2compensée + ΔZP3compensée

ZBcompensée = ZP3compensée + ΔZBcompensée = ZBdon

Mr BELHASSEN Abdessalem 57
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

7.5. Application 5 :

Soient A, B, R1 et R2 des points de triangulation de coordonnées dans le système IGN :

Points R1 A B R2
Y (m) 880.13 1200.20 1965.97 2276.00
X (m) 1509.35 1500.30 1245.25 1082.30

Afin de déterminer les coordonnées des points 1, 2, 3 un topographe a effectué les


mesures suivantes avec une station totale graduée dans le sens des aiguilles d’une montre.

Distances
Lectures Lectures
Stations Points visés selon la
horizontales verticales
pente (Dp)
R1 0.000 - -
A
1 189.586 96.985 220.502
A 0.000 103.519 220.592
1
2 195.196 104.129 180.595
1 0.000 94.988 180.775
2
3 190.205 105.915 241.604
2 0.000 94.195 241.562
3
B 201.005 98.102 170.230
3 0.000 102.015 170.241
B
R2 195.011 - -

Calculer les coordonnées (X , Y) des points 1, 2, 3 après compensation selon les longueurs
des côtés de la polygonale, tout en sachant que :
- L’altération linéaire est  = -15cm/km,
- l’altitude moyenne de la région est Hmoy = 256m,
- le rayon de la terre est R=6371km
- la tolérance de fermeture angulaire est : Tfa = 2,7  n+1
avec n : le nombre de cotés de la polygonale
 = 2 mgr. : L’écart type sur chaque angle i mesuré

Mr BELHASSEN Abdessalem 58
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 6
LEVE TOPOGRAPHIQUE

1- LE LEVE DE DETAIL :
1-1- Principe :
Le levé de détails est l’ensemble des opérations intervenant dans un levé topographique et
consistant à déterminer à partir des points du canevas, la position des différents objets d’origine
naturelle ou artificielle existant sur le terrain.
On commence par déterminer les points de canevas puis, lorsque leurs coordonnées sont
calculées et vérifiées, on passe alors au levé des points de détail. On réalise ensuite en utilisant
des logiciels de graphisme le tracé du plan à partir du fichier point et des codes enregistrées sur
terrain.
1-2- Croquis de levé
Chaque levé de détails doit s’accompagner d’un croquis de levé aussi précis, soigné et descriptif
que possible. Ce croquis est d’une aide précieuse, voire indispensable, lors de l’établissement du
plan définitif.
1-3- Levé avec station totale
La station totale est l’instrument idéal pour le levé précis d’un grand nombre de points. La
station est équipée d’un distancemètre, permet de mesurer et d’enregistrer distances et angles en
une seule manipulation. Ces données peuvent être enregistrées sur un support informatique en
vue d’un traitement par ordinateur
1-4- Déroulement du levé
Lors du déroulement du levé, le porte-réflecteur y dirige les opérations.
Le porte-réflecteur choisit les points à lever et l’ordre dans lequel il les stationne : cela est
fonction de la codification des points et doit être pensé sur le terrain en vue d’un gain de temps
lors de la phase de report. Pour des raisons de visibilité, il peut être ponctuellement nécessaire
de modifier la hauteur de voyant. Une pratique courante est d’utiliser toujours la même hauteur
de réflecteur qui devient la hauteur par défaut égale a la hauteur de l’appareil) et d’utiliser, en
cas de problèmes de visibilité, des hauteurs standard (1,2 m et 2 m) : cela peut permettre de
lever certains doutes ou de remédier à des oublis...
Il peut faire un croquis au fur et à mesure du levé. Dans un souci de gain de temps, il est
préférable qu’une troisième personne effectue ce croquis. À défaut, le porte-miroir peut préparer

Mr BELHASSEN Abdessalem 59
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

un croquis du terrain pendant les temps de déplacement de station et de mise en station ;


l’opérateur reportera alors sur ce croquis les numéros des points levés.
L’opérateur installé derrière la station totale vise à chaque point le centre du réflecteur et
déclenche la mesure. Sur une station total une touche permet de déclencher à la fois la mesure
de distance et l’enregistrement des données. Il peut également faire un croquis du lever et y
reporter les numéros des points levés.
1-5- Mesure des points des détails à partir des sommets de la polygonale :
On stationne une station total gradué dans le sens des aiguilles d’une montre, sur un point de la
polygonale et on mesure l’angle horizontale entre une côté du polygonal et la direction de détail
et la distance du cotés de détail (on considère les points de détails comme point avant).
Remarque : les mesures sur les points de détails est en même temps avec les mesures des points
de canevas (polygonale, ….).
R2
R1
3
1

P1 Pn-1
P2 Pn-2 B
A
2

Mr BELHASSEN Abdessalem 60
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

 Calcul des coordonnées et des altitudes des points des détails


Après avoir terminé les mesures sur terrain, on procède au calcul des coordonnées des points de
détail après avoir effectué le calcul de la compensation de la polygonale.
Considérant un point de détail M déterminé à partir de la station P2 et ayant comme point arrière
le point P1. P1 et P2 sont deux points de la polygonale donc de coordonnées connues.
Y

αM
P1 GP2M

P3
P4

P2

GP2P1

a) Calcul de Dr(P2,M) et GP2M


R. D (P , M )
D (P , M ) = (1 +  ). D (P , M ) = (1 +  ) R +
r 2 0 2
h 2

Z moyen

R. D (P , M ). sin V
D (P , M ) = (1 +  )
r 2
R+Z
P 2 P2M

G = G +  avec  = (L M H −LH )
moyen

P1
P 2− M P 2− P1 M M stationP2

b) Calcul des coordonnées de M

xM = xP2 + Dr (P2,M) sin GP2-M

yM = yP2 + Dr (P2,M) cos GP2-M

c) Calcul de l’altitude de M

ZM = ZP2 + DP (P2,M) cos VP2-M + haP2 - hrM

Mr BELHASSEN Abdessalem 61
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

1-6- Lever par rayonnement :


Cette technique s’apparente au lever de détails effectué avec les stations totales.
Chaque point est alors connu :
✓ En planimétrie par ses coordonnées polaires par rapport au point de station et à la
référence angulaire choisie ;
✓ En altimétrie par rapport à un point de référence connu en altitude.
Y
R1

GS1R1

α2

a) Calcul de Dr(S1,2) et GS1-2


R. DP (S 1 ,2). sin V S1−2
D (S ,2) = (1 +  )
r 1
R + Z moyen

G S1−2
= GS1−R1 +  2 avec  2
= (L2H − L RH1)
stationS1

b) Calcul des coordonnées Du point 2

x2 = xS1 + Dr (S1,2) sin GS1-2

y2 = yS1 + Dr (S1,2) cos GS1-2

c) Calcul de l’altitude de M
Z2 = ZS1 + DP (S1,2) cos VS1-2 + haS1 - hr2

Mr BELHASSEN Abdessalem 62
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2- Application :

Soient A et C deux points de coordonnées dans le système IGN :


A(1512.240 ;958.480) et C(1901.010 ;-386.460).
On a réalisé les observations suivantes avec une station totale dont le cercle horizontal est
gradué dans le sens des aiguilles d’une montre.

Lect. Lect. Dist.


Station ha Pt. visé hr
Hor. Ver. Dp
C 1.515 0.000 99.957 -
A 1.475
10 1.525 62.136 99.749 -
10 1.525 0.000 99.838 -
C 1.515
A 1.475 49.567 100.043 -
A 1.475 0.000 100.251 -
C 1.515 88.303 100.162 -
1 1.525 101.308 99.658 61.513
10 1.525
2 1.525 188.412 100.342 50.019
3 1.525 291.614 99.548 52.126
4 1.525 382.517 100.452 62.416

Sachant que Dr=Do=Dh, on vous demande de calculer :

1- Les coordonnées du point 10. Faite le contrôle


2- L’altitude du point 10 en considérant que ZA=4.258.
3- Les coordonnées des points 1, 2, 3 et 4.
4- Les distances horizontales Dh(1-2), Dh(2-3), Dh(3-4) et Dh(4-1).

Mr BELHASSEN Abdessalem 63
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Chapitre 7
IMPLANTATION
1- Principe :
A l’inverse du levé qui consiste à reporter sur un plan ce qui existe sur le terrain, l’implantation
consiste à tracer sur le terrain, suivant les indications d’un plan, la position de bâtiments, d’axes
ou de points isolés dans un but de construction ou de repérage. La plupart des tracés
d’implantation sont constitués de droites, de courbes et de points isolés.
Les méthodes topométriques et les instruments utilisés lors des travaux d'implantation sont
identiques à ceux mis en œuvre pour les opérations de levé.
Généralement, une implantation nécessite des travaux préparatoires qui peuvent comprendre :
- La reconnaissance du site d'implantation,
- L’étude de la chronologie des opérations d'implantation,
- Le calcul des éléments d'implantation et de contrôle.
Les principes suivants doivent être respectés :
 Nécessité d’utiliser un canevas de base. Dans bien des cas, celui qui a servi au levé du
terrain est utilisé pour l’implantation.
 Etablir la chronologie des opérations en respectant le principe fondamental de ne jamais
faire une mesure sans prévoir un canevas.
 Il est essentiel de respecter le principe fondamental qui consiste à effectuer les opérations
allant du général au détail. La priorité est donc accordée à la mise en place des grands
axes du projet, des grandes dimensions de l'ouvrage. Les détails sont ensuite implantés en
se référant à l'ossature générale préalablement piquetée.
 Une implantation doit nécessairement être contrôlée. Les mesures de contrôle font donc
partie intégrante de la préparation des éléments d'implantation. La hiérarchie des
contrôles doit, elle aussi, être respectée. C'est-à-dire qu'un point piqueté ne doit pas être
utilisé comme nouvelle base d'implantation avant d'avoir fait l'objet d'un contrôle.
Une implantation comporte deux phases d’exécution :
- Exploitation des documents de terrain ou des plans dont on dispose pour en extraire par
lecture directe ou par calculs les éléments d’implantation.
- Application sur le terrain des moyens et des procédés nécessaires à l’implantation.
Les moyens et procédés nécessaires à l’implantation sont examinés ci-après.

Mr BELHASSEN Abdessalem 64
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2- Techniques d’implantation :
2-1- Implantation d’alignements :
a- Implantation d’un alignement par un polygonale :
Lorsque l'extrémité B de l'alignement n'est pas visible depuis A, nous pouvons relier les
points A et B par un cheminement polygonal.

Dans un système quelconque de coordonnées rectangulaire, avec un gisement fictif de


départ on calcule les coordonnées respectives de A, S1, S2, S3, S4, B.
Sur l’alignement AB dont le gisement est connu on calcule les coordonnées de points
intermédiaires proches des sommets du cheminement. Par exemple les points P1 et P2 proches
des sommets S1 et S2. Les distances AP1 et AP2 sont prises sur un report graphique à grande
échelle du cheminement. Les coordonnées respectives des points P1, P2, S1, S2 permettent de
calculer les éléments d’implantation des points P1 et P2 à partir des sommets S1 et S2 (gisements
et distances entre S1/P1 et S2/P2)
Les contrôles sont obtenus par une double implantation des points de l'alignement ou par
une vérification de l'alignement.
b- Implantation d’un alignement par tronçons Successifs
L'implantation d'un alignement par tronçons successifs revient à implanter une polygonale
avec des angles aux sommets de 200 gons. Ce cas de figure se présente lors d'implantations de
tunnels, de galeries, etc.

Mr BELHASSEN Abdessalem 65
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2-2- Prolonger un alignement au-delà d’un obstacle:

L’alignement AB doit être prolongé au-delà d’un obstacle.


- Si l’on ne dispose pas d’un théodolite, on peut construire un alignement A’B’ parallèle à AB à
une distance d suffisante pour contourner l’obstacle. On revient sur le prolongement de
l’alignement AB en construisant l’alignement parallèle à A’B’ à la distance d

- Si l’on dispose d’un théodolite en station sur A, on implante un point E permettant de


contourner l’obstacle, on mesure l’angle = BAE et la distance d = AE. Ensuite, en station E, on
ouvre de l’angle (200 – 2.) depuis A pour obtenir la direction EC sur laquelle on reporte la
distance d : cela donne le point C. Enfin en station en C, on ouvre de l’angle a depuis E et on
obtient la direction CD. Le triangle AEC est isocèle.

2-3- Tracer une perpendiculaire à un alignement existant avec un théodolite


ou un niveau équipé d’un cercle horizontal

Stationner en B (ou en A) et mesurer l’angle α = C B A.


Il faut ensuite stationner sur C et implanter la perpendiculaire à AB
en ouvrant d’un angle de 100 – α depuis B. Il reste à construire
l’intersection entre l’alignement AB et la perpendiculaire issue de C
On contrôlera que AC2 = AP2 + PC2 .
Si le point donné C est sur l’alignement AB, il suffit de stationner C,
de viser A (ou B) et de pivoter l’appareil de 100 gon (ou 300 gon).

Mr BELHASSEN Abdessalem 66
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2-4- Tracer une parallèle à un alignement existant


Si l’on dispose d’un théodolite, on peut stationner le point A et mesurer l’angle α = CAB. On
stationne ensuite en C et on ouvre de l’angle α à partir de la ligne CA pour obtenir la direction
CC’ parallèle à AB.
Cette méthode, qui s’applique sur tout type de terrain, est certainement la plus précise. Pour
implanter le point C situé à la distance d de AB, l’opérateur peut procéder par rayonnement : il
se fixe une valeur arbitraire de l’angle α et en déduit que :

On contrôlera que la perpendiculaire à CC’ passant par B est de longueur d.

2-5- Implantation des points en planimétrie :


Pour tout chantier, il est indispensable de disposer de points de référence en planimétrie. Ces
points permettent l’implantation des travaux et le contrôle de leur avancement. Ils doivent être
matérialisés par des bornes ou des repères durables situés à proximité immédiate du chantier,
mais hors de l’emprise des travaux. Deux points au minimum sont nécessaires, par exemple A et
B, station A et orientation sur B.
a- Par abscisses et ordonnées:

À partir d’un alignement de référence AB, on implante


un point P à partir de ses coordonnées rectangulaires
dans le repère (A, x, y), l’axe des x étant la ligne AB ;
on reporte la cote xP sur AB (point H) puis on trace la
perpendiculaire à AB passant par H et on y reporte la
cote yP.
On contrôle que : AP2 = xP2 + yP2.

Mr BELHASSEN Abdessalem 67
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

b- Par rayonnement:
L’implantation par rayonnement prend le point A comme pôle et la ligne AB comme axe
polaire.

La position du point P peut alors être implantée à partir du point de repère A à l’aide de la
distance (D) et l’angle α
Le contrôle est effectué en calculant BP et en vérifiant cette cote sur le terrain. BP est calculée
par résolution du triangle ABP dans lequel on connaît AB, AP et α.

 Implanter avec gisement et distance

Il arrive fréquemment que l’on connaisse les coordonnées des points à implanter et des points de
référence A et B. Dans ce cas, si l’on ne dispose que d’un théodolite, sans fonctions de calculs
de coordonnées, il est pratique de calculer les coordonnées polaires des points à implanter :
distance horizontale et gisement, et de les reporter directement sur le terrain. Pour cela, il suffit
de calculer au préalable le gisement GAB et, lors de la mise en station de l’appareil en A,
d’afficher GAB sur B.
Pour implanter un point P, on affiche GAP sur le théodolite et on matérialise P à la distance
horizontale Dh.

Mr BELHASSEN Abdessalem 68
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2-6- Implantation des courbes circulaires :

Les éléments connus et à calculer pour l'implantation des courbes circulaires peuvent être très
différents selon les cas. Nous ne présentons donc dans ce paragraphe que la situation la plus
simple et la plus fréquente qui concerne l’implantation sur la tangente
.

Données : O : origine de la courbe


r : rayon du cercle
t : tangente au cercle
Objectif : Implantation d'un point quelconque P
En choisissant une valeur de l'abscisse Xp, nous calculons l'ordonnée par :

2-7- Implantation de repères altimétriques:

Sur un chantier, des repères altimétriques sont indispensables. Ils sont implantés par des
nivellements rattachés au réseau (NGT). On place ainsi sur le chantier plusieurs bornes ou
repères de nivellement qui doivent être répartis sur l’emprise du chantier et positionnés de sorte
qu’ils restent en place pendant la durée des travaux. Le plus simple est de niveler les points qui
servent aussi de référence en planimétrie. En théorie, un seul repère de nivellement est
nécessaire, dans la pratique, il est préférable d’en implanter plusieurs.

Mr BELHASSEN Abdessalem 69
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

➢ Pose d’un trait de niveau

Les repères de nivellement servent d’origine à des cheminements courts ou à des visées
directes permettant de placer des repères d’altitude en cotes entières appelés traits de niveau. On
les réalise au cordex sur des murs existants, des piquets, etc.
Par exemple, pour réaliser l’implantation du trait de niveau 110,00 m sur un mur existant, on
stationne le niveau à mi-distance entre le mur et le repère altimétrique A le plus proche. On vise
une mire en A et l’on en déduit l’altitude du plan de visée : Zplan de visée = ZA + Lmire

Ici, ZP = 107,94 + 1,78 = 109,72 m. L’opérateur vise ensuite le mur sur lequel un aide déplace
un mètre de poche jusqu’à ce que l’opérateur lise la graduation 28 cm (110 – 109,72) sur le
mètre. L’aide place alors un trait sur le mur. On répète la dernière opération plus loin et l’on
joint les deux repères au cordex pour obtenir le trait de niveau.

Mr BELHASSEN Abdessalem 70
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

3- Application 1 :
Un promoteur immobilier, client du cabinet de géomètre dans lequel vous travaillez, vous a
remis l’esquisse de l’implantation d’un ensemble de trois bâtiments d’habitation sur le terrain
dont vous aviez précédemment effectué le lever.
Sachant que les points P1, P2, P3 et P4 ont été calculés en coordonnées :

Points P1 P2 P3 P4
X 4657,37 4658,49 4720,48 4716,46
Y 1730 ,34 1777,28 1777,13 1734,81

1. Calculer les coordonnées des points A1,A2, A3, A4 et B1


2. Calculer les éléments nécessaires (angle, distance) et de contrôle à l'implantation
des points A1, A2, A3 et A4 en prenant S comme station et le point B comme
référence

Points S B
X 4678,99 2661,30
Y 1738,24 -286,19

Mr BELHASSEN Abdessalem 71
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

➢ Application 2 :

Une société immobilière a prévu l’implantation de plusieurs bâtiments contigus. Elle vous
demande de matérialiser l’emprise du premier, défini par les points M, N, O et P.
Vous disposez de deux bornes stationnables A et B : AB = 20.00 m

6.80

1- Calculer les coordonnées rectangulaires des points M, N, O et P.


2- Déterminer les valeurs d’implantation (angle et distance) des points M, N, O et P en
vous mettant en station sur le point A et en prenant comme visée de référence le
point B.
3- Quels contrôles prévoyez-vous ? indiquez les valeurs

Mr BELHASSEN Abdessalem 72
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

TD1 : NIVELLEMENT
Exercice N° 1
Un topographe a été chargé du nivellement d’un
ensemble de points 1, 2, 3, et 4 en fonction d’un
repère R d’altitude ZR = 17,594 m 2
Il a rédigé le carnet de nivellement si dessous
mentionné : 1
Lecture Lecture
Point 3
arrière avant
R 1,358
1 1,741
2 0,919
3 0,84
4 1,165
R 4
Calculer les altitudes de tous les points

Exercice N° 2

Un topographe a été chargé du nivellement d’un projet de


canalisation entre deux points R1 et R2 d’altitudes Lecture Lecture
Point
respectives arrière avant
R1 1.895
ZR1 = 15.615m et ZR2 = 17.315m.
1 2.213 1.701
Il a rédigé le carnet de cheminement (de R1 vers R2)
2 1.953 2.012
Calculer les altitudes de tous les points après 3 1.652 1.743
compensation selon la valeur de dénivelée, sachant que 4 2.105 2.051
5 2.365 2.326
la valeur maximale de la fermeture est de 20mm
6 2.015 1.969
7 1.952 1.798
8 1.561 1.465
9 1.406 1.365
10 1.202 1.214
R2 0.988

Mr BELHASSEN Abdessalem 73
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Lecture Lecture Zimes


Points Zicomp
Arrière Avant C Zi (m)
Nivelés + - + -

Mr BELHASSEN Abdessalem 74
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 3

On a réalisé les mesures suivantes de nivellement :


Lecture Lecture Lecture
Points
arrière avant Inter.
RN1 0.763
1 1.282 1.766
2 1.287 2.685
A1 1,192
A2 1,577
A3 1,261
3 2.762 1.198
4 2.183 1.319
B1 2.345
B2 2.563
5 1.552 1.033
6 1.161 1.809
7 1.283 1.874
RN2 1.582

Déterminer les altitudes des différents points en faisant la compensation selon la valeur
des dénivelées et tout en sachant que :
- Les altitudes des points RN1 et RN2 sont:
ZRN1 = 14.615m et ZRN2 = 13.630m
La tolérance de fermeture du cheminement est sous la forme :
Tfch = 2,7 l 2n Avec n : le nombre de dénivelées
l = 1mm : l’écart type sur chaque lecture sur mire.

Mr BELHASSEN Abdessalem 75
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Lecture Lecture Lecture Zimes Altitude


Points Zicomp plan de visé
Arrière Avant Interm C Zi (m)
Nivelés + - + -

Exercice N° 4

Un topographe a réalisé un cheminement géométrique entre les points repères RN1 et RN2.
La figure 1 montre les différentes mesures effectuées sur terrain, de RN1 vers RN2.
1. Donner le nom du cheminement géométrique employé
2. Déterminer les altitudes des différents points en faisant la compensation selon la valeur
des dénivelées et tout en sachant que : (9.5 points)
- Les altitudes des points RN1 et RN2 sont: ZRN1 = 158 ,795m et ZRN2 = 158 ,592m
La tolérance de fermeture du cheminement est sous la forme :
Tfch = 2,7 l 2n Avec n : le nombre de dénivelées
l = 1mm : l’écart type sur chaque lecture sur mire.

Mr BELHASSEN Abdessalem 76
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

sens de cheminement

1,251
1,147 1,357
1,235

R1
Station 1
RN1 1

1,378 Station 2
1,358
1,223

R2
2

1,561

Station 3
1,429
R3 1,357

1,458
3
1,147 1,578
RN2 1,657
Station 4

Station 5 4 1,572 R4

R5
3
Mr BELHASSEN Abdessalem 77
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Lecture Lecture Lecture Altitude


Zimes Zicomp plan de visé
Points Arrière Avant Interm
C Zi (m)
Nivelés
+ - + -

Mr BELHASSEN Abdessalem 78
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 5
Soient A et B deux points d’altitude :

Altitudes Z
Points
(m)
A 88.869
B 103.450

Afin de déterminer les coordonnées des points 1, 2, 3 et 4 un topographe a effectué les


mesures suivantes avec une station totale graduée dans le sens des aiguilles d’une montre.

Distances Hauteur du
Lectures Lectures
Stations Points visés selon la réflecteur
horizontales verticales
pente (Dp) (hr)
A R1 0.000 - - -
ha=1.65 1 139.485 99.569 190.961 1.63
1 A 0.000 - - -
ha=1.60 2 140.029 98.698 198.697 1.57
2 1 0.000 - - -
ha=1.62 3 270.482 97.988 166.04 1.82
3 2 0.000 - - -
ha=1.64 4 49.999 99.995 198.335 1.88
4 3 0.000 - - -
ha=1.61 B 299.999 98.652 201.072 1.50
B 4 0.000 - - -
ha=1.63 R2 174.223 - - -

• Déterminer les altitudes des points 1, 2, 3 et 4 après compensation selon la valeur des
dénivelées.(La tolérance de fermeture du cheminement est de 2cm)

✓ Tableaux de réponse :

Cotés Dp V Dp cosV ha hr Visée ∆Zi

Mr BELHASSEN Abdessalem 79
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Zmes Zcomp
Points comp Zi
+ - + -
A

1
2

3
4

Exercice N° 6

Calculer les altitudes des points P1, P2 et P3 en faisant la compensation selon la valeur des
dénivelées sachant que :
• La tolérance de fermeture du cheminement est de 3cm
• Les points 10 et 20 ont pour altitudes : Z10 = 34.216 m et Z20 = 29.704 m.

Hauteur Distances Hauteur du


Lectures
Stations d’appareil Points visés selon la réflecteur
verticales
(m) pente (Dp) (hr)
10 1.57 P1 99.124 189.248 1.60
10 100.874 189.243 1.57
P1 1.60
P2 100.653 201.175 1.62
P1 99.345 201.179 1.60
P2 1.62
P3 101.278 195.654 1.58
P2 98.720 195.650 1.62
P3 1.58
20 100.371 184.922 1.59
20 1.59 P3 99.627 184.926 1.58

Mr BELHASSEN Abdessalem 80
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

✓ Tableaux de réponse :

Cotés Visée Dp V Dp cosV ha hr ∆Zi ∆Zimoy

VD
10-P1
VI

VD
P1-P2
VI

VD
P2-P3
VI

VD
P3-20
VI

Zmes Zcomp
Points comp Zi
+ - + -
10
P1
P2
P3
20

Mr BELHASSEN Abdessalem 81
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

TD2 : MESURE DES ANGLES


Exercice N° 1

Soit A et B deux points de triangulation de coordonnées dans le système IGN si dessous


mentionné :
points X(m) Y(m)
A 10056.50 10589.25
B 9726.20 10979.50
A l’aide d’un théodolite gradué dans le sens des aiguilles d’une montre on a effectué les
mesures suivantes
Lectures
Station Points visés horizontales
(Gr)
B 0.000
A
1 275.674
A 0.000
1
2 120.614
1 0.000
2
3 65.981

1. Rappeler en vous aidant avec un croquis, la définition du gisement d’une direction SR.
2. Calculer le gisement GAB
3. Calculer les gisements GA-1 ,G1-2 et G2-3

Exercice N° 2
Soient A et B deux points connus ayant pour coordonnées dans le système IGN.

Point A B
X [m] 6578,14 8568,17
Y [m] 5342,87 4534,35

? ?

1. Calculer le gisement GAB de la direction AB.


2. Déterminer les angles horizontaux αA et αB sachant que les directions AC et BC ont pour
gisements : GAC=58,236 gr et GBC=382,051 gr.

Mr BELHASSEN Abdessalem 82
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 3

Soient S, A, B et C quatre points de coordonnées dans le système IGN connues :

Points S A B C
X 2000.20 1957.78 1777.39 2057.42
Y -2200.20 -2087.94 -2313.69 -2338.80

A l'aide d'une station totale graduée dans le sens des aiguilles d'une montre, on a effectué les
mesures suivantes :

Lecture Distance Hauteur du


Lecture
Station Point visé horizontale selon la pente réflecteur (m)
verticale (Gr)
(Gr) (m)
C 0.0000 - - -

B 94.9340 - - -
S
Has = 1.48
A 201.9253 - - -
1.48
P1 323.9251 103.251 193.013
-
S 0.0000 - -
P1 1.51
P2 151.0005 98.095 220.055
Hap1 = 1.51
1.51
171.0003 101.195 161.655
P3

1. Calculer Gomoy de la station au point S en déduire GSP1

2. Calculer les gisements GP1P2 et GP1P3

3. Calculer les distances horizontales des directions P1S, P1P2 et P1P3

4. Calculer les altitudes des points P1, P2 et P3 sachant que Zs=31

Mr BELHASSEN Abdessalem 83
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

TD3 : MESURE DES ANGLES ET DES DISTANCES


Exercice N° 1 :

A l'aide d'un ruban d'acier de 20 m dont la longueur étalonnée est de 20,005 m, on a mesuré
une distance selon la pente AB.
AB est caractérisé par des déclivités régulières de A vers C, de C vers D, et de D vers B,
comme indique la figure1 si dessous mentionnée.
Les mesures de chainage effectuées sur terrain sont présentées dans le tableau suivant :

Tronçon Nbre de portée Appoint (m) ∆Z (m)

AC 5 17.42 4.65

CD 6 8.72 5.94

DB 5 2.73 18.49

Figure 1 : Dessin simplifié du cheminement AB


B

ZDB

ZCD
C

ZAC

1. Calculer la distance horizontale Dh (AB).

Mr BELHASSEN Abdessalem 84
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 2 :

Soient S, A, B et C quatre points de coordonnées dans le système IGN :

Points S A B C
X 1550.32 1293.24 1549.32 1814.11
Y -2530.18 -2347.97 -2618.74 -2338.80

A l'aide d'une station totale graduée dans le sens des aiguilles d'une montre, on a effectué les
mesures suivantes :

Lecture Lecture Distance Hauteur du


Station Point visé horizontale verticale selon la réflecteur
(Gr) (Gr) pente (m) (m)
C 0.0000 - - -
S B 140.6756 - - -
ha = 1.51
A 279.2095 - - -
D 301.2001 103.251 193.013 1.50
S 0.0000 96.791 193.010 1.50
D
ha = 1.62 M 251.0006 98.099 88.450 1.50
N 372.0003 102.135 91.489 1.50

1. Calculer Gomoy de la station au point S et en déduire GSD


2. Déterminer les gisements GDM et GDN
3. Calculer la distance réduite à la projection de la direction SD,
On donne : Le rayon de la terre est : R = 6371 km
L’altitude moyenne de la région est : Zmoy = 732m
L’altération linéaire est : ɛ = 15 cm / km
4. Calculer les coordonnés du point D
5. Calculer les distances horizontales des directions DM et DN

Mr BELHASSEN Abdessalem 85
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 3 :
A l'aide d'un ruban d'acier de 50 m dont la longueur étalonné est de 49,993 m, on a mesuré 2
fois une distance AB selon la pente. Celte pente est régulière de A vers C, de C vers D. et de D
vers B
On a réalisé les mesures suivantes : Pour AC : 292.84 m puis 292,86 m
Pour CD : 107,22 m puis 107,19 m
Pour DB : 302,19 m puis 302,16 m

1. Calculer la distance horizontale DhAB après correction de la distance mesurée.


On donne : Z(AC) = 3.234m

Z(CD) = 2.324m

Z(DB) = 4.255m
2. Calculer la distance réduite à la projection de la direction AB,
On donne : Le rayon de la terre est : R = 6371 km
L’altitude moyenne de la région est : Zmoy = 376m
L’altération linéaire est : ɛ = -20 cm / km
Exercice N° 4 :

A l'aide d'une station totale graduée dans le sens des aiguilles d'une montre on a
effectué les mesures suivantes.

Station Point visé Lecture Lecture Distance Dp


horizontale verticale
A C 0.000 ********** **********
B 54.9960 99.4560 298.376
B A 0.000 100.2543 298.367
C 75.9782 ********** **********

1. Calculer la distance horizontale moyenne Dh(AB). En déduire la distance réduite à la


projection Dr(AB), sachant que :

- Le rayon de la terre R= 6400km


- la constante d'altération  = -15.10-5
- l'altitude du point A :Zm=200.955m
Mr BELHASSEN Abdessalem 86
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2. Déterminer les distances Dr(AC) et Dr(BC) A C

3. Le gisement de la direction AB est égal à 150.004Gr.

Calculer les gisements GAC et GBC B

Exercice N° 5 :

Soit A, B, C, D quatre points de coordonnées dans le système IGN connus :


Points A B C D
X -200,040 -230,040 -230,040 -170,040
Y -180,030 -200,030 -160,030 - 160,030

On a réalisé les observations suivantes avec une station totale graduée dans le sens des
aiguilles d'une montre.
Lectures hr
Station Point visé Lectures
vertical (m)
horizontales(gr)
(gr)
B 0,000 ******* *******
A
C 74,866 ******* *******
ha = 1,54 D 200,000 95.635 1,63
E 200,000 85.541 *******

1. Calculer Gomoy de la station au point A


2. Calculer le gisement GAE
3. calculer la hauteur du réservoir H sachant que Dh = D0 = Dr (voir Figure )

Mr BELHASSEN Abdessalem 87
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 6 :

Afin de déterminer la distance horizontale entre les minarets de deux mosquées Ml et M2


( voir figure)

M2

M1

A B

Un topographe a réalisé les opérations suivantes avec un théodolite gradué dans le sens
des aiguilles d'une montre et un distancemètre.

Lecture Lecture Distance selon


Station Point visée
horizontal (gr) verticale la
Ml 0.0684 94.4157
(gr) *******
pente (m)
A
M2 94.9203 93.3241 *******
B 117.2166 96.2123 643.136
A 0.0484 103.7877 643.140
B Ml 33.0299 99.9055 *******
M2 132.1780 90.7542 *******

1. Calculez la distance horizontale moyenne entre les deux points A et B


2. Calculez la distance moyenne entre les points Ml et M2 à partir des points A et B
3. Calculez l'altitude du point B sachant que ZA=120,44m (ha = hr)
4. Calculez les altitudes ZM1 et ZM2

Mr BELHASSEN Abdessalem 88
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

TD4 : LES PROCEDES DE LEVE


Exercice N° 1 (triangulation, intersection)

Soient A et B deux points de coordonnées dans le Système IGN :


A B
Y 1305.30 1243.75
X 1848.30 2023.30

Après calcul GAB = 121,531 Gr


A l’aide d’un théodolite gradué dans le sens des aiguilles d’une montre, on a réalisé
les mesures suivantes :
Lectures
Station Points visés
horizontales
P1 0.000
A P2 32.859
B 54.838
A 0.000
B P1 101.127
P2 151.081
P2 0.000
P1 B 48.709
A 92.742

1- Calculez, à partir du tableau de mesure et des coordonnées du point A, les


coordonnées du point P1 par triangulation

2- Le calcul des coordonnées du point P1 par triangulation a donné le résultat


suivant
P1
Y 1450,6
X 2100,198

Faites la vérification d’exactitude des coordonnées du point P1


3- Calculez les coordonnées approchées du point P2 par intersection à partir de
la base BP1

Mr BELHASSEN Abdessalem 89
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

4- Le calcul des coordonnées approchées du point P2 par intersection à partir de


la base BP1, a donné les résultats suivants :
P2
Y 1307,511
X 2162,25

Vérifier l’exactitude des coordonnées du point P2 à partir de la station A.

Exercice N° 2 : (relèvement)

Pour les besoins d’un chantier de génie civil, un géomètre est amené à créer une station S. il
installe sa station dans une zone du chantier qui ne sera plus concernée par les travaux. Après
avoir mis son appareil en station, il marque au sol le point ainsi créé. Pour en déterminer les
coordonnées, il dispose de quatre références.
points B A D C
7 015,49
X 2 661,30 1 916,94 5 812,86

Y -286,19 2 473,41 4 302,64 1 895,54

Il choisit donc d’effectuer les mesures angulaires suivantes depuis sa seule station.

Sachant que Dh = Dr
1- Calculez les coordonnées approché de sa station S (a partir des points A et C) et effectuez
tous les contrôles nécessaires.
2- On donne les coordonnées du point S (YS =1738 ,24 et XS = 4678,99)
Calculer les coordonnées des points P1, P2, P3 et P4

Mr BELHASSEN Abdessalem 90
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 3: (trilateration)

Un topographe dispose sur chantier de trois points repères A, B et C de coordonnées dans le


système IGN indiquées au tableau ci-dessous :

Points A B C
X 2474,24 2375,39 2367,52
Y 3945,1 4015,69 3938,54

Pour la détermination des coordonnées du point S, il choisi d’effectuer les mesures de distances
suivantes : B S
β
Points Distances
Station
visés horizontales (m)
A 75,133
S B 68,348
C 107,062
α

1°) Calculer les coordonnées approchées du point S par trilateration à partir des deux points
A
repères A et B
2°) Faire le contrôle nécessaire

Mr BELHASSEN Abdessalem 91
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 4

Soient A et B deux points de triangulation

Points Y (m) X(m)


A 535,356 -514,365
B 1026,887 -69,234

Afin de déterminer les coordonnées des points 1, 2, 3 et 4 un topographe a effectué


les mesures suivantes avec une station totale graduée dans le sens des aiguilles d’une
montre.

Distances Hauteur du
Lectures Lectures
Stations Points visés selon la réflecteur
horizontales verticales
pente (Dp) (hr)
A R1 0.000 - - -
ha=1.65 1 139.485 99.569 190.961 1.63
1 A 0.000 - - -
ha=1.60 2 140.029 98.698 198.697 1.57
2 1 0.000 - - -
ha=1.62 3 270.482 97.988 166.04 1.82
3 2 0.000 - - -
ha=1.64 4 49.999 99.995 198.335 1.88
4 3 0.000 - - -
ha=1.61 B 299.999 98.652 201.072 1.50
B 4 0.000 - - -
ha=1.63 R2 174.223 - - -

Calculer les coordonnées (X, Y) des points 1, 2, 3 et 4 après compensation selon le


nombre de côtés de la polygonale, tout en sachant que :
- GAR1 = 350.000 gr et GBR2 = 24.223 gr
- D0=Dh et l’altération linéaire ( ) est de 15cm/km
Mr BELHASSEN Abdessalem 92
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 5

Un topographe a effectué les mesures suivantes avec une station totale graduée dans le sens des aiguilles
d’une montre.

1°) déterminer les coordonnées (x,y) des points 21, 22, 23 et 24 tout en précisant les différentes étapes
de calcul et les formules utilisées dans chaque étape et en faisant la compensation selon le nombre de
côtés de la polygonale, tout en sachant que :
- Le gisement de la direction A-R1 est : GA-R1 = 50.001gr
- Le gisement de la direction B-R2 est : GB-R2 = 124.233gr
- La tolérance de fermeture angulaire est déterminée par la relation :
Tfa = 2,7 α (Ncotés+1)1/2 avec α= 2mgr
- Dr = D0 = Dh
- Les points A et B ont pour coordonnées dans le système IGN :
Points A B
X 2650,20 3388,904
Y 3821,17 3132,747

- La tolérance sur le module de la fermeture planimétrique est de 15 cm

Mr BELHASSEN Abdessalem 93
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice N° 6

Soit la polygonale suivante dont le cheminement est de E vers F tel que :


E (782 875,12 ; 215 320,46) et F (783 228, 94 ; 215 327,80)

GR1E= 251,324gr
R1

GFR2= 130,154gr

E F

R2

Calculer les coordonnées (X , Y) des points 1, 2, 3 et 4 après compensation selon les


longueurs des côtés de la polygonale, tout en sachant que :
- L’altération linéaire est  = -15cm/km,
- l’altitude moyenne de la région est Zmoy = 123m,
- le rayon de la terre est R=6371km
- la tolérance de fermeture angulaire est : Tfa = 2,7  n+1
avec n : le nombre de cotés de la polygonale
 = 4 mgr. : L’écart type sur chaque angle i mesuré

Mr BELHASSEN Abdessalem 94
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

DEVOIR A LA MAISON 1
Exercice 1:

Un topographe a réalisé un nivellement par cheminement encadré avec points de détails entre
deux points de référence RN1 et RN2. Les différentes mesures effectuées sur le terrain sont
inscrites sur le croquis suivant :

On demande de :
1- calculer les altitudes des différents points du cheminement sur le tableau (page 3). en
faisant la compensation selon la valeur des dénivelées

On donne :
ZRN1 = 147,741 m et ZRN2 = 147,200 m.

La tolérance de fermeture du cheminement est déterminée par la formule suivante:


Tfch = 2,7 l 2n Avec n : le nombre de dénivelées
l = 2mm : l’écart type sur chaque lecture sur une mire.

Mr BELHASSEN Abdessalem 95
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice 2 :

Dans le but de déterminer les coordonnées, l'altitude et la distance entre deux points
inaccessible A et B (voir figure), un topographe a effectué les mesures angulaires et de
distances suivantes :
Lecture Lecture Distance Hauteur du
Points
Stations horizontale verticale selon la pente réflecteur
visés
LH (gr) V (gr) Dp (m) hr (m)
R1 399,999 **** **** ****
A 31,363 93,986 **** ****
S1
S2 75,273 100,893 60,004 1,5
ha=1.55m
B 115,183 **** **** ****
B 399,999 **** **** ****
S2 S1 41,101 99,118 60.003 1.69
ha=1.6m A 81,007 **** **** ****

Les points connus S1 et R1 ayant pour coordonnées dans le système IGN : R1


Points S1 R1 A
X (m) 256,75 270,56
Y (m) 1350,25 1384,00 αS1
S1 S2
βS2
1) Définir le gisement zéro de la station S (G0(stS)) à partir d’un croquis
2) Calculer les gisements GS1R1, GS1A, GS1S2 et GS2B. (2pts)

3) Calculer la distance réduite à la projection Dr(S1S2) (1pt) B

On donne : Le rayon de la terre est : R = 6371 km


L’altitude moyenne de la région est : Zmoy = 530m
L’altération linéaire est : ɛ = + 15 cm / km
4) Dans le triangle S1AS2, calculer les angles intérieurs αi et déduire la distance Dr(S1A)
5) Dans le triangle S1S2B, calculer les angles intérieurs βi et déduire la distance Dr(S1B)
6) Dans le triangle S1AB, calculer la distance réduite à la projection Dr(AB)
7) Déterminer les coordonnées des points A et S2
8) Déterminer les altitudes des points A et S2 sachant que l’altitude du point S1 est
ZS1=529,8m.

Mr BELHASSEN Abdessalem 96
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Points Lecture Lecture Lecture ΔZimes ΔZicomp Altitude


nivelés arrière avant interm. C du plan Zi (m)
+ - + - de visé

Mr BELHASSEN Abdessalem 97
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

DEVOIR A LA MAISON 2
Exercice 1: (7 pts)

Un topographe a réalisé un cheminement géométrique entre les points repères A et G.


La figure 1 montre les différentes mesures effectuées sur terrain, de A vers G.
3. Déterminer les altitudes des différents points en faisant la compensation selon la valeur
des dénivelées et tout en sachant que :
- Les altitudes des points A et G sont: ZA = 9,900m et ZG = 9,580m
La tolérance de fermeture du cheminement est sous la forme :
Tfch = 2,7 l 2 NZ Avec l = 1mm : l’écart type sur chaque lecture
sur mire.
1.261 1.168
1.881
1.154
1.373

1.355
1.020

0.637

1.904

2.001

1.891 1.503

1.779

1.469

1.493

1.191

1.887

2.028

2.056

Figure 1

Mr BELHASSEN Abdessalem 98
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice 2 :

Soient A, B, C et D quatre points de coordonnées dans le système IGN connues :


Points A B C D
X - 8578,124 - 9246,324 - 8750,890 - 7896,368
Y 1102,235 1587,245 1054,157 1325,541

A l'aide d'une station totale graduée dans le sens des aiguilles d'une montre, on a effectué les
mesures suivantes :
Lecture Lecture Distance Hauteur du
Station Point visé horizontale verticale selon la réflecteur
(Gr) (Gr) pente (m) (m)
B 0,000 97,185 ******** ********
N 65,935 99,861 ******** ********
A
M 109,886 98,036 122,654 1,52
haA = 1.58
D 139,881 96,832 ******** ********
C 342,753 95,481 ******** ********
M A 0,000 101,976 122,658 1.738
HaM = 1.66 N 145,438 98,242 ******** ********

1. Calculer Gomoy de la station au point A , et en déduire GAM

2. Déterminer le gisement de la direction GMN N


αN
3. Calculer la distance réduite à la projection Dr(A, M), sachant que :

Le rayon de la terre est : R = 6371 km αM M

L’altitude moyenne de la région est : Zmoy = 713m


L’altération linéaire est : ɛ = - 25 cm / km αA

4. Déterminer les coordonnées planimétriques (x, y) du point M.


A
5. Déterminer l’altitude ZMmoy du point M sachant que ZA = 18,115m.
- Dans le triangle AMC, on vous demande de :

Déterminer les angles horizontaux αA, αM et αN

- Calculer les distances réduites à la projection Dr (AN) et Dr (MN)

- Calculer la distance horizontale Dh (AN)

- Déterminer l’altitude ZN du point N à partir du point A.

Mr BELHASSEN Abdessalem 99
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Points Lecture Lecture Lecture ΔZimes ΔZicomp Altitude


nivelés arrière avant interm. C du plan Zi (m)
+ - + - de visé

Mr BELHASSEN Abdessalem 100


Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

DEVOIR A LA MAISON 3
Exercice 1:

Un topographe a réalisé un cheminement géométrique entre les points repères RN1 et RN2
d’altitudes respectives ZRN1 = 13,991m et ZRN2 = 13,943m.
St 2

St 1

St 3

RN1

St 4

RN2
St 5

Sur la mire de nivellement placée sur les differents points, vous avez affectuez les lectures
inscrites ci-dessous

Calculer les altitudes de tous les points après compensation selon la valeur des
dénivelées, sachant que la valeur maximale de la fermeture est de 10 mm
Mr BELHASSEN Abdessalem 101
Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Exercice 2 :

Dans le but de déterminer les coordonnées et l'altitude de deux châteaux d'eaux inaccessibles A et
B (voir figure 2), un topographe a effectué des mesures angulaires et de distances. (voir tableau
page suivante) R

S1 S2

αA
Figure 2
A
Soient S1 et R deux points de coordonnées dans le système IGN : αB
Point S1 R
X [m] 6510,2 6630,7 B
Y [m] 2940,5 3050,4

A l'aide d'une station totale graduée dans le sens des aiguilles d'une montre, le topographe a
effectué les mesures suivantes :
Lecture Lecture Distance
Points
Station horizontale verticale selon la
visés
(gr) (gr) pente (m)
R 0,000 **** ****
S2 49,123 98,985 236,119
S1
ha=1.6m B 83,954 **** ****
A 186,468 93,359 ****
B 0,000 92,003 ****
S2 A 111,924 **** ****
ha=1.62m S1 145,849 101,017 236,123

1. Calculer la distance réduite à la projection Dr(S1S2) de la direction S1S2

On donne : Le rayon de la terre est : R = 6371 km


L’altitude moyenne de la région est : Zmoy = 132m
L’altération linéaire est : ɛ = 15 cm / km

Mr BELHASSEN Abdessalem 102


Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

2. Déterminer les angles αA et αB

3. Calculer les distances Dr(S1A) et Dr(S2B)

4. Déterminer les gisements des directions GS1S2 , GS1A et GS2B sachant que

GS1R=52,927 gr

5. Calculer les coordonnés (X, Y) des points S2, A et B

6. Déduire la distance Dr(AB)

Carnet de nivellement

Lecture Lecture Lecture Zimes Altitude


Points Zicomp plan de visé
Arrière Avant Interm C Zi (m)
Nivelés + - + -

Mr BELHASSEN Abdessalem 103


Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

DEVOIR A LA MAISON 4
PROBLEME
Pour réaliser l’implantation du plan de fondation d’un immeuble au centre ville de Sfax, un
géomètre à besoin de créer un point repère S à proximité du chantier (voir figure 1).

À partir du point S et à cause des obstacles (immeubles), le géomètre ne peut viser aucun point
du canevas géodésique. La solution est de déterminer par relèvement les coordonnées de trois points A,
B et C situés sur les terrasses des immeubles voisins et de les utiliser pour calculer les coordonnées du
point M par intersection.
C
Bâtiment
R+5

P1

P2
Bâtiment 201
à construire
S B

Bâtiment
R+4 Bâtiment
A R+2

200

Figure 1
Les coordonnées des points A, B et C dans le Système IGN sont :

Points XIGN (m) YIGN (m)


A 634,03 331,37
B 666,37 343,02
C 640,95 374,48

Mr BELHASSEN Abdessalem 104


Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Partie 1: Calcul d’intersection

A l’aide d’un théodolite gradué dans le sens des aiguilles d’une montre, le géomètre a réalisé les
mesures suivantes :

Lectures
Station Points visés
horizontales (gr)
C 0,000
A S 47,233
B 67,853
B 0,000
C S 17,027
A 53,400
A 0,000
B S 38,538
C 78,747

1. Calculer les coordonnées approchées du point S par intersection à partir de la base


AB.
2. Le calcul des coordonnées approchées du point S par intersection à partir de la base
AB a donné les résultats suivants :

Points S
X 653,17
Y 346,53

- Effectuer le contrôle de calcul du point S.

On donne : Formule de DELAMBRE pour l’intersection à partir de la base AB

(Y B - YA ) tg G BM - (X B - X A )
Y M -YA =
tg G BM - tg G AM
XM - XA = (YM -YA) tg GAM

Mr BELHASSEN Abdessalem 105


Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Partie 2: levé de détails :

Le topographe a réalisé les opérations suivantes avec un théodolite gradué dans le sens des
aiguilles d'une montre et un distancemètre.

ha (m) Lecture Lecture Distance selon hr (m)


Station Point visée
horizontale verticale la
A (gr)
0,000 (gr)
******* pente (m)
******* *******
1.52 201 239,059 101,279 13,867 1,60
S
200 335,133 101,321 27,977 1,60

3. Calculez les coordonnées et l’altitude des points 200 et 201 sachant que :
Zs = 9,832m
On prend : Dr = D0 = Dh

Partie 3 : Implantation

Les points P1et P2 à implanter sur le terrain (voir figure 1), de coordonnées indiquées au tableau
si dessous :
Points P1 P2

X 650,349 623,723
Y 361,404 350,323

4. Calculer les éléments nécessaires (angles, distances) à l’implantation des points P1 et


P2, en prenant S comme station et A comme référence.

Mr BELHASSEN Abdessalem 106


Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

EXERCICE POLYGONATION
Soient A1 et A5 deux points, ayant pour coordonnées dans le système I.G.N:
Points X Y
A1 1000,00 1000,00
A5 3419,65 1062,39

Un topographe a réalisé, avec une station totale graduée dans le sens des aiguilles d’une montre,
les mesures suivantes :
Hauteurs Hauteurs
Lectures Lectures Distances selon
de la Points du
horizontales verticales la pente
Stations station visés réflecteur
(gr) (gr) (m)
(m) (m)
B 0 - - -
A1
1,650 A2 111.181 101.340 591.589 1.660

A1 0.000 - - -
A2
1,700 A3 247.978 99.607 582.236 1.605

A2 0.000 - - -
A3
1,670 A4 163.533 101.658 670.348 1.640

A3 0.000 - - -
A4
1,620 A5 216.867 99.103 671.918 1.640

A4 0.000 - - -
A5
1,680 C 173.633 - - -

Compléter le tableau (feuille de réponse page5) et déterminer les coordonnées (x,y) des points
A2, A3 et A4 en faisant la compensation selon la longueur des côtés de la polygonale, tout en
sachant que :
- Le gisement de la direction A1-B est : GA1-B = 365,489gr
- Le gisement de la direction A5-C est : GA5-C = 78,691gr
- La tolérance de fermeture angulaire est déterminée par la relation :
Tfa = 2,7 α (Ncotés+1)1/2 avec α= 2mg
- Dr = D0 = Dh

Mr BELHASSEN Abdessalem 107


Support de cours de Topographie Année Universitaire 2020/2021

Mr BELHASSEN Abdessalem 1

Vous aimerez peut-être aussi