Vous êtes sur la page 1sur 15

LA POSITION DU CHRETIEN

S’il y a une chose que le chrétien doit savoir pour ne plus être manipulé
par l’ennemi, c’est sa position en tant que chrétien. Nous entendons par
position les avantages, les droits et même le pouvoir que nous avons en tant
que chrétiens. La position que nous occupons dans la société ou dans une
entreprise indique si nous sommes des donneurs d’ordres ou des receveurs
d’ordres. Lorsque Dieu dit qu’Il fera de nous ( ceux qui lui obéissent) la tête et non
la queue, c’est déjà une manière d’évoquer la position du chrétien. La tête est
l’organe de décision et la queue ne fait qu’obéir ou alors subir les décisions de
la tête.

Cependant, il est regrettable de constater que beaucoup de chrétiens


aujourd’hui sont ignorants de leur position en christ ( je précise en christ parce qu’il
faut être en christ pour hériter de cette grâce ). Le diable fait tout pour que les
chrétiens soient ignorants de leur position et de leur pouvoir. Il utilise tous les
moyens possibles pour aveugler les enfants de Dieu : les faux enseignements,
les faux raisonnements, les coutumes, les pratiques anciennes qui se
transmettent de génération en génération, etc. La Bible dit dans Osée 4 :6 que :
« Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance… ». Retenons
que le manque de connaissance n’a pas empêché au peuple d’être détruit, ce
qui veut dire que l’ignorance n’est pas une excuse devant Dieu. Encore est-il
que c’est nous qui rejetons la connaissance selon la suite du verset que nous
venons de citer. L’ennemi pourra ne pas nous arracher le salut, mais nous faire
souffrir des maladies, oppressions, attaques diverses. Si le diable est jaloux de
notre salut, pensez-vous qu’il croisera les bras et nous laissera jouir de ce salut
en paix ? Il fera tout pour que nous regrettions d’avoir reçu Christ. C’est ainsi
qu’il amène beaucoup de chrétiens à fréquenter encore les marabouts et les
féticheurs.

En effet, une chose est importante : nous devons connaitre notre


position. Il ne suffit pas tout simplement de la connaitre, mais aussi de jouir de
tous les avantages et pouvoirs que nous procure cette position. De ce fait, nous

La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.


1
allons parler de l’homme à la création (I), de l’homme après la chute (II), nous
parlerons également de l’homme né de nouveau (III), pour terminer avec ce
que nous sommes en Christ (IV).

I) L’HOMME A LA CREATION

Lorsque nous parlons de l’homme à la création, nous faisons allusion à la


situation de l’homme avant la chute, c'est-à-dire avant le péché originel, celui
d’Adam et Eve. Dieu avait un plan très particulier pour l’homme quand Il le
créait. C’est la raison pour laquelle, à la création, l’homme avait une position
merveilleuse. Dieu avait et je dirai qu’Il a toujours de très grand projet pour
l’homme. Il l’a manifesté dans la Création de ce dernier. A la création, l’homme
jouissait de beaucoup d’avantages. Nous verrons quelques uns.

A) Créé à l’image et à la ressemblance de Dieu

Dans Genèse 1 :26, nous entendons Dieu dire : « Faisons l’homme à notre


image, selon notre ressemblance ». Etre créé à l’image et selon la ressemblance
de Dieu renvoie aux caractères, aux qualités et vertus et non à la constitution
physique. Généralement lorsque nous disons qu’un enfant ressemble à un de
ses parents nous faisons très souvent allusion à la constitution physique. En ce
qui concerne les hommes et Dieu, ce n’est pas le cas. Nous comprenons dès
lors qu’à la création, l’homme avait les caractères, qualités et vertus de Dieu le
créateur. Sachons que quand nous parlons de l’homme, il s’agit de l’être
humain, homme et femme. D’ailleurs, la femme a été tirée de l’homme, ce qui
veut dire que ce qui est en l’homme est également en la femme, ils ont les
mêmes substances. Nous comprenons que lorsque Dieu nous a créés, Il nous a
donné ses qualités. Lorsque nous lisons le Psaume 82, nous voyons Dieu dire au
verset 6 : « J’avais dit : Vous êtes des dieux, vous êtes tous des fils du Très-
Haut. ». Quand est-ce que Dieu avait dit cela ? C’est à la création, c’est lorsqu’Il
nous formait à son image et selon sa ressemblance. A la création, nous étions
comme Dieu. C’est la raison pour laquelle lorsque nous sommes sauvés par
Jésus-Christ, Dieu nous établit sur la terre comme ses ambassadeurs, c'est-à-
dire ses représentants.
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
2
B) Créé pour dominer sur toute la créature de Dieu

Toujours dans le passage de Genèse que nous avons cité plus haut, Dieu
continue en disant : « et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux
du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la
terre ». L’homme avait reçu de Dieu le pouvoir de dominer sur tout ce qu’Il a
créé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle c’est l’homme qui a donné les noms
à tous les animaux. Pourquoi Dieu n’avait-Il pas donné Lui-même les noms à
tous ces animaux avant de les présenter à l’homme ? C’est parce que Dieu
savait que l’homme en donnant les noms, serait en train d’exercer ainsi son
pouvoir sur ces animaux. S’il nous est demandé de donner les noms à certaines
choses, il serait insensé de donner un nom qui soit au dessus de nous ou un
nom qui ait plus de pouvoir que nous. Les noms ont un pouvoir. Le nom que
nous donnons à une chose détermine le pouvoir que cette chose aura. Si nous
lui donnons un pouvoir supérieur au nôtre, alors nous subirons les
conséquences. Dieu connaissait tout ceci, c’est pourquoi Il a laissé que ce soit
l’homme qui donne les noms aux animaux. Il y a une chose que nous allons
remarquer dans ce passage. Dieu dit que l’homme doit dominer sur les
poissons, les oiseaux, le bétail, sur toute la terre, et Il ne s’arrête pas. Il
continue en disant « et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre ». Pourquoi
Dieu parle des reptiles et non du lion, de la panthère, en bref de ces animaux
féroces que nous connaissons ? Le reptile par excellence c’est le serpent. Nous
savons tous que le serpent est l’image de Satan. La Bible l’appelle même le
serpent ancien. Après la rébellion de Satan, il fut précipité sur la terre avec les
anges qui ont suivi sa rébellion. Ces anges déchus sont appelés aujourd’hui les
démons. Au regard de notre passage, je crois que nous comprenons déjà que
Dieu à la création à donné à l’homme le pouvoir de dominer même sur le
diable. Quand Satan s’est révolté contre Dieu, celui-ci pouvait le détruire d’un
coup. Mais Il ne l’a pas fait parce qu’Il voulait que ce soit la créature qui
combatte la créature (car Satan est aussi la créature de Dieu). C’est pourquoi Dieu a
créé l’homme et lui a dit : « vas combattre Satan », ce faisant, Dieu lui a donné
le pouvoir de dominer. Dieu est très grand pour se mettre à combattre une
simple créature. L’homme à la création était chargé de le faire.
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
3
C) Créé et placé dans le Jardin d’Eden

Lorsque nous lisons dans Genèse 2 :8-15, nous voyons que Dieu avait
planté un jardin où Il plaça l’homme qu’il avait formé. Quand nous disons que
nous avons un jardin, on s’attend à y voir une certaine beauté. Un jardin est
toujours beau. De même, la beauté de ce jardin d’Eden est décrite dans ce
passage. Le verset 9 nous fait comprendre que l’Eternel Dieu fit pousser du sol
des arbres de toute espèce, agréable à voir et bon à manger. Les versets 11 et
12 nous font savoir que dans ce jardin il y avait de l’or, du bdellium, et de la
pierre d’onyx. Nous pouvons encore voir la beauté de ce jardin dans Ezéchiel
28 :13. Je crois de tout mon cœur qu’il n’y a aucun jardin sur cette terre qui est
d’une telle beauté. En effet à la création, Dieu avait voulu que l’homme jouisse
de toute la beauté de sa créature. L’homme a été créé pour vivre dans un
bonheur sans pareil. Les fleuves qui coulaient dans le jardin montraient que le
jardin ne devait jamais connaitre la sècheresse. Les arbres du jardin devaient à
tout moment porter du fruit. Le jardin devait connaitre une verdure continue.
Ce qui implique sa beauté, le bonheur de celui qui y vit, un bien-être
incomparable. Nous voyons par là dans quelle condition l’homme était appelé à
vivre. Il ne devait lui manqué de rien. L’homme ne devait pas connaitre ce
qu’on appelle crise économique ou financière, pénurie de telle ou telle denrée
alimentaire, maladie curable ou incurable, etc.
Au regard de tout ce qui précède, nous voyons que l’homme n’a pas été
créé pour devenir tout ce que nous constatons de nos jours. Nous allons peut-
être nous poser la question de savoir pourquoi l’homme a-t-il perdu tout ces
privilèges ? La réponse est très simple : C’est à cause du péché. C’est le péché
qui est à l’origine des malheurs de l’homme. Il ne sert à rien d’accuser Adam et
Eve. Notre comportement face au péché ( je parle aux chrétiens) montre que si
c’était nous à la place d’Adam et Eve, nous aurions fait la même chose.
Regardons maintenant ce qui c’est passé après la chute.

II) L’HOMME APRES LA CHUTE

La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.


4
Nous venons de voir le plan de Dieu lorsqu’Il créait l’homme. Nous avons
vu la position qu’occupait l’homme face à toute la créature de Dieu, même face
au diable. Nous avons vu dans quel bonheur vivait l’homme.
Malheureusement, après le péché d’Adam et Eve dans le jardin l’homme a tout
perdu.

A) L’homme est chassé du jardin

Si nous lisons le chapitre 3 du livre de la Genèse, nous verrons les


conséquences du péché originel. Ici, il faudrait que nous regardions beaucoup
plus les versets 17 à 19 et le verset 23. Au verset 23, nous remarquons que
Dieu avait chassé l’homme du jardin pour l’envoyer sur la terre, c'est-à-dire
hors du jardin. Nous comprenons que lorsque Dieu avait créé la terre, Il avait
aussi créé un jardin à un endroit de la terre (verset 8). Dès que l’homme a
péché, il fut chassé du jardin. Il devait aller sur la terre simple qui n’avait pas les
mêmes richesses que le jardin. Au verset 17, la Bible dit que le sol sera maudit
à cause de la désobéissance de l’homme. Cette malédiction prononcée sur le
sol continue jusqu’aujourd’hui. Dieu dit « C’est à force de peine que tu en
tireras ta nourriture tous les jours de ta vie, il te produira des épines et des
ronces, et tu mangeras de l’herbe des champs. » (Versets 17-18). Nous nous
rendons compte que toutes les difficultés que nous rencontrons de nos jours
ont pour principale source le péché de l’homme. Il convient de préciser que les
épines et les ronces que produira la terre ne renvoient pas seulement à la
verdure, mais également aux souffrances que l’on rencontre sur cette terre : les
maladies, les sècheresses, les calamités, etc.
Lorsque nous regardons tout ce qui se passe comme catastrophe dans ce
monde, l’on comprend que c’est la conséquence du péché. La preuve est que la
plupart des gens atteint du VIH ne consomment que le fruit de leur péché. A
cause de l’homosexualité, des sectes pernicieuses, de la criminalité croissante
et nous en passons, le monde souffre de plusieurs désastres. Le péché est la
cause de la souffrance de l’humanité. Que ce soit le péché originel ou les
péchés que les hommes commettent aujourd’hui. C’est à cause du péché et
nous ne cesserons de le dire que nous sommes hors du jardin de Dieu. C’est
pour cette raison que nous sommes dans un monde qui ne produit que des

La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.


5
épines et des ronces. Mais, si nous voulons, nous pouvons retourner au jardin
et Dieu nous accueillera.

B) L’inimitié entre l’homme et le serpent

Au départ, il était question que l’homme devait dominer sur le serpent.


Lorsque Dieu donnait le pouvoir à l’homme sur le serpent, Il n’avait pas parlé
d’inimitié. C’est quand l’homme a péché que Dieu a parlé d’inimitié. Nous
allons certainement nous demander pourquoi ? Cela ne veut pas dire qu’avant
la chute, l’homme et le serpent devaient s’entendre. Avant la chute, l’homme
dominait. L’homme devait certainement avoir le pouvoir sur le serpent, mais ce
dernier ne pouvait rien faire qui puisse nuire à l’homme, rien du tout.
Cependant, après la chute, Dieu déclare l’inimitié entre l’homme et le serpent,
entre la postérité de l’homme et celle du serpent. Nous lisons ceci au verset 15
du chapitre 3 de Genèse. Au départ, le serpent n’avait pas le pouvoir de blesser
le talon de l’homme, mais après la chute il pouvait le faire. Nous comprenons
que le péché a fait perdre à l’homme une bonne partie de son pouvoir. Les
conséquences de cette perte de pouvoir sont nombreuses. Aujourd’hui,
combien de personnes vivent sous la possession démoniaque dans nos rues et
même dans nos églises ? Combien parmi nous sont victimes des maladies
démoniaques ? Combien voient leurs projets échoué à cause du diable ? Nous
ne pouvons pas compter ceux-là qui sont constamment oppressés par Satan. Le
serpent est en train de mordre les talons de beaucoup d’hommes dans ce
monde. C’est tellement important qu’on fini parfois par se familiariser à ces
blessures sous prétexte que c’est la volonté de Dieu.
Au verset 14, Dieu dit au serpent qu’il mangera la poussière tous les
jours de sa vie. En réalité le serpent se nourrit des petits animaux tels que les
lézards, les souris, les crustacés, etc. Au verset 19, Dieu dit à l’homme « tu es
poussière et tu retourneras dans la poussière ». Nous voyons ici Dieu donner le
pouvoir à Satan de manger l’homme. En effet, tout homme qui n’est pas en
Jésus est la nourriture de Satan. C’est la conséquence de la chute.

C) L’homme devient mortel


La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
6
L’homme selon la volonté de Dieu était créé pour vivre éternellement.
C’était ça son plan. Dieu dit dans Genèse 2 :17 que le jour où l’homme mangera
le fruit de l’arbre qui lui était défendu, il mourra. Une manière de dire que s’il
ne mange pas, il ne mourra pas. L’homme devait donc vivre éternellement dans
le jardin. Quel bonheur ! Si les hommes ne mouraient pas, c’est que nous ne
regrettons pas le départ de nos êtres chers. Retenons tout de même qu’après
que l’homme ait péché, Dieu avait bien fait d’empêcher qu’il mange le fruit de
l’arbre de vie afin de vivre éternellement. Car si l’homme après la chute avait
mangé du fruit de cet arbre, c’est que la terre est insupportable. La chute de
l’homme a ouvert la porte à toute sorte de méchanceté sur la terre. Imaginez
tout simplement un Hitler encore vivant de nos jours. Imaginez tous ces grands
sorciers et malfaiteurs de nos villages toujours vivants aujourd’hui. Nous
devons rendre grâce à Dieu d’avoir fait que l’homme soit mortel après la chute.

III) L’HOMME NE DE NOUVEAU

Qu’il nous soit permis de dire que l’homme né de nouveau est l’homme
qui a expérimenté la nouvelle naissance en Jésus-Christ. C’est dommage que
dans nos églises aujourd’hui, on rencontre beaucoup de personnes qui n’ont
jamais fait cette expérience fondamentale. On pourrait se poser certaines
questions : Qu’est ce que la nouvelle naissance ? Quelles sont les répercutions
physiques de la nouvelle naissance ? Un homme né de nouveau peut-il être
manipulé par l’ennemi ? En effet, nous allons essayer de trouver des réponses à
ces questions.

A) Qu’est ce que la nouvelle naissance ?

Dans l’évangile de Jean, au chapitre 3 nous entendons Jésus parler de la


nouvelle naissance. C’est ainsi que dans Jean 3 :3, Jésus dit a Nicodème que si
un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. Jésus n’a
pas dit que si un homme ne va pas à l’église ( quelque soit la dénomination), il ne
peut voir le royaume de Dieu. La nouvelle naissance est la condition
indispensable pour celui qui veut être sauvé. Beaucoup de personnes pensent
que fréquenter une église, avoir un poste dans une église, avoir un membre de

La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.


7
la famille ou un proche qui est membre d’une église conduit au ciel. Lorsqu’on
écoute Jésus, c’est la nouvelle naissance qui ouvre la porte du salut. Nicodème
était un pharisien. Ce qui implique qu’il était bien encré dans les activités
religieuses. Il avait même beaucoup de connaissance des saintes écritures. Il
avait un poste très important, car il était chef des juifs. Au verset 2 nous voyons
qu’il avait même une connaissance de la personne de Jésus. Mais, il fallait qu’il
expérimente la nouvelle naissance. Qu’en est-il de toi ?
La raison pour laquelle l’homme doit absolument naître de nouveau pour
être sauvé est que le péché originel a fait que l’homme devienne un être
charnel selon l’épitre de Paul aux Romains. L’homme charnel est celui-là qui vit
selon les désirs de la nature humaine. L’homme est naturellement attiré par le
mal, par ce qui est une offense à Dieu. L’homme de par ses propres efforts ne
peut pas se passer de commettre le péché. C’est pourquoi dans Romains 7 : 15,
Paul dit qu’il ne fait point ce qu’il veut, mais il fait ce qu’il hait. Au verset 18, il
dit : « Ce qui est bon, je le sais n’habite pas en moi, c'est-à-dire dans ma chair :
j’ai la volonté, mais non le pouvoir de faire le bien. » Il faudrait lire tout le
chapitre. Au verset 7 du chapitre 8 de Romains, l’apôtre Paul nous fait
comprendre que l’affection de la chair ne peut pas se soumettre à la loi de
Dieu. On aura beau avoir la bonne volonté, mais si on n’est pas né de nouveau,
on ne peut pas plaire à Dieu. Par nos propres efforts, nous ne pouvons pas ne
plus pécher. Il faut naître de nouveau.
La nouvelle naissance consiste à naître d’eau et d’Esprit selon Jean3 :5.
Dans l’ancien testament, l’eau avait un rôle purificateur. C’est la raison pour
laquelle lorsqu’un homme voulait se convertir à la religion juive, il passait par le
baptême d’eau. Ce qui était le symbole de la purification et marquait ainsi le
début d’une nouvelle vie. Tout ceci se faisait physiquement. Lorsque Jésus dit
de naître d’eau et d’Esprit, cela veut dire que c’est le Saint-Esprit qui fait le
travail que l’eau fait en l’homme. C’est le Saint-Esprit qui fait l’œuvre de
purification. L’Esprit de Dieu enlève la saleté, Il nous débarrasse du vieil
homme, de la nature de pécheur, pour mettre en nous la nature divine. C’est
pourquoi la Bible dit dans 2Cor5 :17 que si quelqu’un est en Christ, il est une
nouvelle création. En effet, par la nouvelle naissance, Dieu nous crée à
nouveau. Notre homme intérieur est créé à nouveau et obtient de ce fait la
nature divine. La nouvelle naissance c’est le fait de donner sa vie à Jésus et de
recevoir la vie de Jésus en nous selon Galates 2 :20. La nouvelle naissance
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
8
consiste donc à crucifier l’ancienne nature, qui est la nature de péché et qui ne
peut plaire à Dieu pour accepter la nature de Dieu par Jésus-Christ. Dans
Tite3 :5, la Bible dit que Dieu nous a sauvés par le baptême de la régénération
et le renouvellement du Saint-Esprit. Régénération vient du verbe régénérer
qui veut dire renouveler en redonnant les qualités perdus. A la création, nous
avions des qualités que nous avons vues plus haut. Le péché nous a fait perdre
ces qualités. Par la nouvelle naissance, nous les recouvrons. La nouvelle
naissance est aussi une œuvre de recouvrement. Toujours dans ce verset, nous
constatons que c’est le Saint-Esprit qui nous renouvelle le jour où nous
décidons d’accepter Jésus-Christ selon Jean3 :16.
Notons que l’œuvre de régénération se perfectionne au fur et à mesure que
nous étudions la Parole de Dieu et que nous le contemplons : 1Pierre1 :23 ;
2Cor3 :18.

B) Répercutions physique de la nouvelle naissance


La nouvelle naissance est une expérience spirituelle qui a des
répercutions sur le plan physique. Lorsque nous parlons du plan physique, il
faut entendre par là le vécu quotidien, la vie de chaque jour. La vie chrétienne
ou la foi n’est pas seulement dans le cœur comme beaucoup le prétendent. Elle
est visible.
La Bible nous dit même que de l’abondance du cœur la bouche parle.
Quand nous lisons dans Romains 6 :4-6, nous comprenons qu’avec la nouvelle
naissance, nous sommes appelés à marcher en nouveauté de vie. Par la
nouvelle naissance, nous recevons la capacité de mener une vie agréable à
Dieu. Il est donc hors de question que le chrétien vive encore dans ses
anciennes voies. L’homme né de nouveau a la haine du péché donc ne se plaît
plus dans le péché comme nous le constatons dans beaucoup de nos églises.
Lisons Ezéchiel36 :26-27 « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en
vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous
donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai que vous
suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois. » Une
personne née de nouveau reçoit un cœur nouveau et un esprit nouveau qui lui
permettent d’obéir à la Parole de Dieu. Une personne qui pratique le péché et
s’y plaît, même si elle est un membre influent dans l’église n’a pas encore
expérimentée la nouvelle naissance. Nous pouvons aussi méditer Eph4 :20-25.
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
9
C) Le chrétien peut-il être manipulé par Satan ?

Beaucoup de chrétiens dans les églises aujourd’hui pensent qu’une fois


devenu enfant de Dieu, on ne peut plus être animé par un esprit impur.
Cependant, force est de constater que la majorité de ceux qui pensent ainsi
sont sous une influence démoniaque. Nous allons étudier ensemble.
Dans Galates3 :1, l’apôtre Paul dit « O Galates dépourvus de sens ! ». Une
personne dépourvue de sens est une personne insensée. C'est-à-dire une
personne qui ne voit plus les choses comme cela se doit. Elle ne voit plus les
choses selon la vérité, la droiture. Elle a sa propre interprétation des choses.
Combien de personnes dans nos assemblées n’interprètent plus la Parole de
Dieu comme il se doit ? L’apôtre Paul continu en demandant celui qui a fasciné
les Galates. Dans d’autres versions de la Bible, il est dit « qui vous a ensorcelés,
qui vous a envoutés ? » Dans le dictionnaire français, fasciner veut dire
hypnotiser, charmer, séduire. Si nous continuons la lecture, nous verrons
pourquoi Paul posait cette question. Les Galates avaient commencé la vie
chrétienne en comptant sur le Saint-Esprit, mais à cause de certains
prédicateurs, ils ont abandonné l’Esprit pour compter sur la chair. Compter sur
la chair c’est croire que c’est par nos propres efforts que nous pouvons plaire à
Dieu. C’est croire que c’est par notre mérite que nous sommes sauvés. La Bible
nous dit que c’est Jésus qui a ôté l’acte dont les ordonnances nous
condamnaient. Nous n’avons rien fait pour que cela arrive.
Jésus était peint aux yeux des Galates comme crucifié. Si Jésus est peint à
nos yeux comme crucifié, nous saurons que la croix est le passage obligatoire
pour chaque chrétien. A la croix on meurt, la chair est détruite. Tout ce que
nous faisons après la croix c’est par la foi en celui-là aux travers de qui nous
sommes crucifiés. Faire prévaloir la chair c’est chercher à réveiller ce qui est
mort et cela ne vient pas de Dieu, selon Galates 5 :7-8.
Regardons encore un autre personnage dans la Bible. Nous voulons
parler de Balaam. Il faudrait que nous voyions comment ce prophète est
devenu un instrument entre les mains du diable. En analysant comment cela a
pu lui arriver, nous soulignerons un principe important valable pour nous, afin
de nous tenir en garde contre certaines choses qui nous détournent de la
Parole du Seigneur. Dans Nombres 22 à 24, on voit un certain nombre de
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
10
choses qui nous prouvent que Balaam était vraiment un prophète de Dieu. Sans
toute fois entrer dans les détails nous allons juste énumérer quelques éléments
qui prouvent que Balaam était au départ un bon prophète. Dieu lui parlait
directement. Il a confessé que l'Eternel est son Dieu. Dieu mettait directement
Ses paroles dans sa bouche. Si nous lisons le verset 17 du chapitre 24, nous
verrons que dans ses prophéties, il a révélé des choses cachées annonçant le
Messie qui viendrait dans des temps futurs.
Mais comment s’est-il détourné ? Qu'est-ce qui est arrivé à ce grand prophète
et qui pourrait nous arriver, à nous, que nous soyons grands prophètes de
l'Eternel, ou que nous ayons tous les dons de l'Eternel. Regardons dans
Nombres 22, au verset 8, quand Balaam reçoit les invités du roi païen, il leur dit
« Passez ici la nuit et je vous donnerai réponse d'après ce que l'Eternel me dira.
Et les chefs de Moab restèrent chez Balaam. » Dieu lui parle pendant la nuit et
lui dit : « Tu n'iras pas avec eux, tu ne maudiras pas ce peuple car il est béni. »
Ce ne peut pas être plus clair. Dieu lui dit, "Je t'interdis d'y aller, tu n'iras pas les
maudire, c'est un peuple béni" Et Balaam se leva le matin et dit aux chefs de
Balak : Allez dans votre pays, l'Eternel refuse de me laisser aller avec vous. Mais
regardons comment Satan travaille. Il reviendra toujours attaquer nos points
faibles, nous devons les connaître et nous devons les régler devant Dieu. Balak
dit : « Bon, il n'a pas marché avec les premiers, on va lui envoyer une
délégation encore plus importante de Ministres, d'Ambassadeurs... ». Combien
nous aimons les honneurs ! Etant attiré par l’honneur, Balaam reçoit les
messagers et leur demande d’attendre qu’il écoute ce que Dieu lui dira à
nouveau. C’est là le grand échec de Balaam. C’est cet échec qui a ouvert la
porte à tous les dérapages du prophète. C'est le fait d'interroger Dieu
davantage sur ce que nous avons à faire, alors qu'Il nous a clairement révélé sa
volonté, soit par sa Parole écrite, la Bible, soit par une révélation directe.
Beaucoup de chrétiens chutent là-dessus. Ceci à cause soit de l’argent, des
honneurs, des titres ou postes, etc. Bien-aimés frères et sœurs, nous n’allons
pas étudier toute l’histoire de ce prophète, mais ce que nous avons vu nous
permet de comprendre que nous pouvons, bien qu’étant des enfants oints,
remplis du Saint-Esprit être manipulés par Satan.

IV) CE QUE NOUS SOMMES EN JESUS

La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.


11
Au début de cet enseignement, nous avons parlé de l’homme à la
création. Dans cette partie, nous avons montré tout l’héritage que l’homme
avait reçu de Dieu après sa création. Dans la deuxième partie, nous avons
montré comment par la chute l’homme a perdu cet héritage. Dans cette partie,
nous voulons juste montrer qu’avec la nouvelle naissance, l’homme recouvre
sa place initiale. C’est pourquoi nous avons dit que la nouvelle naissance est
aussi une œuvre de recouvrement. N’oublions pas que la nouvelle naissance
c’est le fait d’être régénérer. Ce qui veut dire renouveler en redonnant les
qualités perdus. Nous allons voir quelques vérités qui montrent notre héritage
en Christ. Nous croyons que si le chrétien connait quel est sont héritage en
Christ, il fera des exploits avec son Dieu. Si nous connaissons notre héritage en
Christ, nous ne serons plus la proie de ces faux prédicateurs ou enseignants qui
passent leur temps à ensorceler et à séduire les enfants de Dieu ignorants.
a) En Jésus, nous sommes une nouvelle création : 2Cor5 :17. Nous voulons
que cette vérité soit claire pour chacun de nous. En Jésus, nous sommes créés à
nouveau. Ephésien2 :10 dit que nous sommes son ouvrage (de Dieu), ayant été
créé en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres. Le chrétien n’est pas une
personne raccommodée en qui on peut voir encore des traces de l’ancienne
vie. Certaines personnes pensent que lorsqu’on vient à Jésus, Il conserve ce qui
est bon et change ce qui est mauvais en nous. Sachons qu’une personne sans
Jésus n’a rien de bon. Même s’il n’a jamais péché ( ce qui n’est pas vrai), il porte en
lui la nature du péché. En Jésus, l’ancienne nature est ôtée et toutes choses
deviennent nouvelles, par le mystère de la nouvelle création. C’est pourquoi
l’homme né de nouveau n’est plus attiré par le péché, mais par la crainte de
Dieu, par la recherche de la pureté, de la sanctification, de la justice.
b) En Jésus, nous sommes libérés du pouvoir du péché : Rom8 :1-2 ;
Rom6 :6. L’homme non régénéré ne peut pas éviter le péché. Nous l’avons
expliqué plus haut. La nature adamique qu’il hérite le lie au péché. Quelque
soit ses efforts, il ne pourra jamais se détacher du péché. En effet, le péché est
lié à l’ancienne nature. En Jésus, l’ancienne nature est crucifié et nous recevons
l’homme nouveau créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit
la vérité : Eph4 :24. Cela veut dire que la vérité qui est Jésus que nous recevons
produit la sainteté et la justice. En Jésus, on doit marcher dans la sainteté et la
justice et non plus dans le péché. Permettez-nous de dire que certains
chrétiens vivent dans le péché parce qu’ils n’ont pas reçu cet enseignement
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
12
leur montrant que Jésus en eux doit produire la sainteté et la justice. Il suffit de
prendre conscience de cette vérité, de l’accepter par la foi, de permettre à
Jésus de faire son œuvre en nous et cela se produira. Si nous le faisons, bien-
aimés nous n’allons même pas savoir quand est-ce que nous avons commis le
péché qui nous attachait pour la dernière fois. Nous voulons dire que nous
nous rendrons compte que ça fait longtemps que nous cessé de commettre ce
péché. Laissons Jésus agir en nous et nous verrons beaucoup de merveilles se
produire dans nos vies.
c) En Jésus, nous sommes délivrés de toute malédictions et puissance des
ténèbres : Col1 :12-13 ; Col2 :14-15 ; Luc1 :74. La Bible dit que Jésus à effacé
l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous.
L’acte est au singulier parce que c’est un mot générique qui désigne toute
sorte de péché. C’est comme le mot «voies » qui est un mot générique qui
désigne les chemins, les routes, les rues, etc. Le mot acte regroupe donc tous
les péchés que nous connaissons. Ces péchés permettent que nous soyons la
proie des dominations et des autorités. Jésus a effacé cet acte en le clouant à la
croix. Nous voulons signaler que beaucoup de ces péchés entrainant la
malédiction ont été commis longtemps avant notre naissance. Jésus les a
effacés à la croix, car lorsqu’Il était à la croix, nous étions en Lui, c'est-à-dire
nous étions aussi à la croix avec lui. C’est pourquoi la Bible dit que nous avons
été crucifiés avec Lui. La Bible nous enseigne que Dieu nous a délivrés de la
puissance des ténèbres en nous transportant dans le royaume du Fils de son
amour qui est Jésus. Grâce à la nouvelle naissance, il y a eu un transport
spirituel. Il y a eu un délogement spirituel. Nous avons changé de domicile
spirituel et maintenant nous vivons dans la maison des bénédictions. Le Chef
de la maison dans laquelle nous habitons n’est plus le diable, mais le Seigneur
et Sauveur JESUS-CHRIST. Soyons conscient de cette vérité et nous verrons ce
qui se passera dans nos vies.
d) En Jésus, nous sommes plus que vainqueurs : Rom8 :37. On dit de
quelqu’un qu’il est plus que vainqueur lorsqu’il n’a pas combattu, mais a
obtenu la récompense de celui qui a combattu et a vaincu. En quelques sortes,
il y a quelqu’un qui a combattu et a gagné, mais c’est nous qui sommes
récompensés. Jésus a combattu, il a vaincu, le trophée qui lui revenait nous a
été donné. La victoire que Jésus a obtenue nous a été attribuée. En sorte
qu’aujourd’hui, c’est comme si c’est nous qui avions combattu pour vaincre. En
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
13
effet, Jésus n’avait pas besoin de combattre, car Il est Lui-même la victoire.
Mais s’Il a combattu, c’est pour nous. C’était pour que nous entrions dans sa
victoire. C’est la raison pour laquelle lorsque nous faisons les prières de
combat, nous devons les faire avec l’esprit et la pensée des vainqueurs ( voir
l’enseignement sur la vie de vainqueurs). Nous allons au combat en vainqueur, juste
pour concrétiser cette victoire. Elle est déjà là. D’ailleurs, nous prions au nom
de Jésus. La Bible nous dit dans Phil2 :9-10 qu’Il a reçu le nom au-dessus de
tout nom, au nom de Jésus tout genou fléchit dans les cieux, sur la terre et sous
la terre. Gloire au nom de Jésus !
e) En Jésus nous avons le pouvoir sur Satan : Luc10 :19 ; Matt28 :18. Jésus
dit qu’Il nous a donné le pouvoir. Il ne nous donnera pas plus tard. Il nous l’a
déjà donné. Nous pouvons marcher sur les serpents et les scorpions et sur
toute la puissance de l’ennemi. Le pouvoir que Jésus nous a donné permet que
rien ne puisse nous nuire. Cela veut dire que ce n’est pas un pouvoir limité. Ce
n’est pas un pouvoir qui peut être renversé par un autre pouvoir. C’est un
pouvoir qui est au dessus de tout autre pouvoir. C’est pourquoi Jésus dit que
Tout pouvoir lui a été donné. Dans Col1 :16, C’est Jésus qui a crée toute
autorité. Le diable et les démons ont été créés par Jésus et sont dans le monde.
Or la Bible nous dit que celui qui est en nous est plus grand que celui qui est
dans le monde. C’est la raison pour laquelle rien ne pourra nous nuire. Il y a un
cantique qui dit que « Si l’ennemi redouble d’effort, redoublez de courage ».
C’est le courage qui manque à beaucoup d’enfants de Dieu. Le diable sait ça.
Quand nous lisons dans Josué 1, nous voyons qu’après avoir donné les missions
de Josué, la première recommandation que Dieu lui fait c’est de prendre
courage. Il en est de même pour nous. Nous n’avons plus à prier et demander
le pouvoir, nous l’avons déjà. Le pouvoir que nous avons est au dessus des
pouvoirs de ce monde. Il faut l’exercer.
f) En Jésus, nous sommes assis dans les lieux célestes : Eph2 :6. Au
chapitre 1 d’Ephésien, la Bible nous dit aux versets 20 et 21 que Dieu a
ressuscité christ et l’a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au dessus
de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et
de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais
encore dans le siècle à venir. Au verset 6 du chapitre 2, nous voyons que nous
sommes aussi assis dans les lieux célestes en Christ. C'est-à-dire,
spirituellement là où Christ est assis, nous y sommes aussi. Si Christ est au
La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.
14
dessus de tout ce que nous venons de citer, c’est que nous y sommes aussi.
Pensez-vous qu’il existe une force ou puissance au dessus de nous ? Nous
disons qu’il n’existe même aucune malédiction qui peut nous lier et nous
empêcher d’atteindre notre destinée. Que ce soit maintenant ou dans les
années ou siècles à venir. Considérons notre position et laissons que cela
puisse avoir effet en nous.
g) En Jésus, nous sommes bénis de toute sorte de bénédiction spirituelle :
Col2 :10 ; Eph1 :3. En Jésus nous avons tout ce que les hommes ont besoin sur
cette terre. Sachons que c’est le spirituel qui conditionne le physique. Les gens
de ce monde savent cela. C’est pourquoi ils arrangent tout d’abord dans leur
monde mystique. Si nous sommes bénis spirituellement, nous avons juste
besoin de la foi pour concrétiser ces bénédictions. C’est pourquoi nous disons
souvent que le chrétien ne doit pas toujours dire Seigneur bénis moi, mais il
doit aussi chercher à voir s’il n’y a pas un blocage à l’accomplissement de ses
bénédictions. Très souvent, nos vies sont des blocages et le diable nous aveugle
afin que nous ne nous rendions pas compte. C’est généralement le cas de ceux
qui pensent que c’est en donnant toujours ou en faisant tel ou tel sacrifice pour
Dieu qu’on est béni. Cependant, on peut faire tout cela en vivant dans le péché.
L’expérience montre que les sectaires sont des grands donateurs et font
souvent de grands sacrifices. Il peut aussi arriver que le temps de Dieu pour
nous les donner ne soit pas encore venu. Dans tous les cas, si nous sommes
sincères, Dieu nous dira pourquoi nous n’avons pas encore telle ou telle chose
que nous désirons.
Ma prière est que chaque chrétien soit conscient de sa
position en Christ afin de ne plus se laissé séduire.

PUISSE DIEU BENIR SA PAROLE !

La position du chrétien ; Fr Ghislain NGATCHOU ; Tel : (+237) 77 94 12 54 ; 90 32 59 52.


15

Vous aimerez peut-être aussi