Vous êtes sur la page 1sur 2

SESSION 2021-2022

B- ELECTROMAGNETISME/ELECTRICITE
B-1 ELECTOMAGNETISME
EXERCICES D’ENTRAINEMENT
Exercice 01 : Un solénoïde de longueur ℓ = 40 𝑐𝑚, comportant 1250 spires par mètre, de rayon 𝑅 =
2 𝑐𝑚, est parcouru par un courant 𝐼 = 5 𝐴.
1. Ce solénoïde est-il infiniment long ? Justifier votre réponse.
2. Calculer le champ magnétique créé au centre O du solénoïde par le passage du courant.
3. En supposant que le champ magnétique est uniforme à l’intérieur du solénoïde, calculer le flux
propre de ce solénoïde. En déduire son inductance L.
On donne : 𝜇0 = 4𝜋. 10−7 𝑆𝐼.
Exercice 02 :Une bobine de longueur ℓ constituée de N spires de section S a une inductance L. Elle
est parcourue par un courant dont l’intensité est donnée par 𝐼 = 𝐾𝑡 (𝐾 𝑐𝑜𝑛𝑠𝑡𝑎𝑛𝑡𝑒).
1. Donner les caractéristiques du champ magnétique au centre de la bobine (considéré comme un
solénoïde infiniment long).
2. Etablir l’expression du flux propre d’induction à travers la bobine.
3. En déduire l’expression de l’inductance en fonction des caractéristiques de la bobine. La calculer
numériquement : ℓ = 50 𝑐𝑚, 𝑆 = 20 𝑐𝑚2 , 𝑁 = 2000, 𝐾 = 5,0 𝐴/𝑠.
4. Quelle est la f.é.m auto-induite dans la bobine ?
5. La bobine ayant une résistance négligeable, quelle est la différence de potentiel à ses bornes ?
6. Calculer l’énergie emmagasinée dans la bobine à l’instant 𝑡 = 1,0 𝑠.
Exercice 03 : Un solénoïde de longueur ℓ très grande devant son rayon, comporte N spires enroulées
sur un cylindre de section S.
1. Rappeler la définition de l’inductance propre L de ce solénoïde, puis établir son expression en
fonction de 𝜇0 , N, ℓ et S.
Application numérique : 𝑁 = 104 spires ; ℓ = 0,5 𝑚 ; 𝑆 = 40𝑐𝑚2 ; 𝜇0 = 4𝜋. 10−7 U.S.I.
2. Ce solénoïde est parcouru par un courant dont l’intensité varie linéairement de 0 à 10 A en 5
secondes.
a. Etablir en fonction du temps, l’expression du champ magnétique B créé à l’intérieur du solénoïde.
b. On place à l’intérieur du solénoïde une bobine de 500 spires, ayant le même axe, de résistance égale
à 20 Ω, constitué par un fil conducteur enroulé sur un cylindre de rayon 1 cm. Calculer l’intensité du
courant induit dans la bobine intérieure.
Exercice 04 : Soit le dispositif représenté ci-contre (𝑀𝑁 = ℓ = 10 𝑐𝑚; 𝑅 = 20 Ω).
On déplace la barre de cuivre parallèlement à elle-même de 20 𝑐𝑚 en 0,1 𝑠 d’un mouvement de
translation rectiligne uniforme vers la droite de la figure dans une région de l’espace où règne un
champ magnétique 𝐵 ⃗ vertical orienté de haut en bas.

1. Donner l’expression du flux coupé par le conducteur.


2. Déterminer la f.é.m induite. On donne 𝐵 = 1,5 𝑇.
3. Préciser le sens et l’intensité du courant induit. On négligera la résistance de tous les conducteurs.
4. Quelle est la force de Laplace due au courant induit ?
Quelle force doit appliquer l’expérimentateur à la barre pour maintenir la vitesse constante ?
5. Quelle est la puissance mécanique fournie ? Quelle est la puissance joule dépensée dans la
résistance ?
Exercice 05 : On désire obtenir un champ magnétique 𝐵 = 2. 10−7 𝑇 dans un solénoïde de longueur
ℓ = 75 𝑐𝑚, comportant 1500 spires. Cette valeur de 𝐵 sera conservée dans toutes les questions.
a. Calculer l’intensité I du courant en donnant le champ B au centre du solénoïde.
b. Calculer l’inductance 𝐿 du solénoïde sachant que son diamètre est de 10 𝑐𝑚.
2a. On place dans le solénoïde une bobine plate circulaire, de diamètre 8 𝑐𝑚, comportant 250 spires,
de façon que le flux qui la traverse soit maximal. Préciser la position de la bobine et calculer le flux
qui la traverse.
b. On fait alors tourner la bobine autour d’un axe perpendiculaire à celui du solénoïde, avec une
vitesse de rotation de 4500 𝑡𝑟. 𝑚𝑖𝑛−1. Exprimer en fonction du temps la f.é.m d’induction dans la
bobine, en choisissant la date 𝑡 = 0 au moment où le flux à travers la bobine est maximal. Calculer la
valeur efficace de cette f.é.m.
Exercice 06 :En ne faisant aucune approximation, la valeur du champ magnétique créé au centre
d’une bobine de longueur ℓ, de diamètre 𝑑 et comprenant N spires circulaires parcourues par un
courant d’intensité I, est :
𝑁. 𝐼
𝐵 = 𝜇0 .
√ℓ2 + 𝑑²
1. A quelle condition cette relation peut-elle être assimilée à celle donnée dans le cours ?

2. Quelle valeur minimale le rapport 𝑑
doit-il prendre si l’on veut assimiler les deux relations avec une
précision supérieure à 1% ? supérieure à 1‰ ?
1
𝜀
Donnée : (1 + 𝜀)−2 = 1 − 2 pour 𝜀 ≪ 1.
Exercice 07 : Un solénoïde long est constitué par cinq couches de fil à spires jointives ; le fil a un
diamètre 1 𝑚𝑚, isolant compris. L’axe du solénoïde horizontal est perpendiculaire au méridien
magnétique. Une boussole est placée en son centre.
1. Dessiner une vue de dessus.
2. On fait dans le solénoïde un courant de 5 𝑚𝐴.
a. Indiquer sur le schéma le sens du courant et le sens de rotation de l’aiguille aimantée.
b. De quel angle l’aiguille tourne-t-elle ?
Donnée : 𝐵ℎ = 2. 10−5 𝑇.

Vous aimerez peut-être aussi