Vous êtes sur la page 1sur 2

GROG n° 38

2010-2011
mercredi
25 mai

Nord-Est 2011

Le Réseau des GROG est


membre des réseaux
européens
En partenariat avec Bilan GROG n°5 EISN
EuroFlu
l’Institut de Veille Sanitaire Fluresp
I-Move

Deuxième bilan interrégional de la saison : le Nord-Est, zone géographique regroupant


7 régions, 23% de la population française, 33% des médecins généralistes et 26% des
pédiatres GROG.
Dans cette interrégion, la vague de grippe a eu une chronologie comparable à celle observée au
plan national mais de moindre intensité.
Interrégion Nord-Est : composition du Réseau des GROG
Saison 2010/2011 du 6 septembre 2010 au 17 avril 2011
  Coordination  Médecins  Pédiatres Pharmacies Médecins  Médecins  Médecins  Médecins
3
régionale  généralistes  (% de  (% de  militaires  d’urgence  TRS   EHPA 
1 2
assurée par  (% de  représentativité )  représentativité )  (Nombre  (Nombre 
1
représentativité )  d’unités) de SOS) 
4
Alsace  AGR /URPS  16 (0,78%)  21 (22,58%)  2 (0,27%)    2    14 
Bourgogne  AGR/URPS  41 (2,57%)  1 (2,78%)  1 (0,10%)  1  4    4 
5
Ch‐Ardenne  AGR/c. nat.   9 (0,68%)  6 (15,38%)  2 (0,30%)    2    1 
Fr‐Comté  AGR /ORS  17 (1,39%)  2 (5,26%)  1 (0,16%)  1  1    2 
Lorraine  ORS  19 (0,79%)  4 (4,17%)    3  1  4  4 
Nord‐P.‐Calais  AGR /URPS  20 (0,45%)    1 (0,05%)  1  3  7  4 
Picardie  ORS  22 (1,25%)    1 (0,11%)  1  2    2 
NORD EST    144 (0,97%)  34 (7,50%)  8 (0,12%)  7  15  11  31 
 
1 source : DREES estimation des médecins au 01/01/10 2 source : DREES estimation des professionnels de santé au 01/01/10
3 Médecins généralistes ou pédiatres utilisant des Tests Rapides de Surveillance 4 AGR : Association GROG Régionale
5 c. nat. : coordination nationale
Interrégion Nord-Est : taux moyen de participation des vigies GROG sur l’ensemble de la saison
Saison 2010/2011 du 6 septembre 2010 au 17 avril 2011
(en italique taux de participation 2009/2010)
Taux de participation   Médecins  Pédiatres  Pharmacies  Médecins Taux de participation 
(vacances incluses)  généralistes  %  %  EHPA % 

Alsace  77 (72)  80 (82)  91 (50)  71 (67)  Un médecin est considéré comme 
Bourgogne  63 (68)    100  72 (46)  participant pour une semaine s’il 
Ch‐Ardenne  62 (62)  66 (78)  88 (79)  96 (83)  transmet des données cliniques.  
Franche‐Comté  57 (65)    88 79 (67) Un médecin en vacances  n’est pas 
Lorraine  84 (88)  68 (79)    79 (72)  considéré comme participant, 
Nord‐Pas de Calais  77 (80)    94 (45)  98 (55)  même si ses vacances ont été 
Picardie  78 (91)    100 (61)  73 (81)  annoncées. 
NORD EST  71 (75)  76 (81)  92 (59) 77 (65)
  Pic national
200 200
(100=moyenne du mois d'octobre 2010)

Interrégion Nord-Est :
isolements et détections des virus

Pic
régional 180
Infections Respiratoires Aiguës
160
150 (IRA) en médecine générale
IRA/acte en base 100

140
et en pédiatrie
grippaux

120
100 100 et nombre de virus grippaux
80 isolés ou détectés en ville
60 Saison 2010/2011
50
40 (comparaison avec IRA MG
20 en France)
0 0 Sources : Réseau des GROG, laboratoires
36 38 40 42 44 46 48 50 52 2 4 6 8 10 12 14 vigies GROG (Pr Stoll-Keller, Strasbourg ;
semaine
Pr Andreoletti, Reims ; Pr Pothier, Dijon),
grippe GROG IRA MG IRA ped France IRA MG CNR des virus influenzae région Nord
Signalement et question de vigies GROG Interrégion Nord-Est : circulation du virus grippal en ville
Saison 2010/2011
Deux médecins vigies GROG nous ont ré- Sources : Réseau des GROG, laboratoires vigies GROG (Pr Stoll-Keller, Strasbourg ;
cemment signalé 2 cas de rougeole, chez 2 Dr Andreoletti, Reims ; Pr Pothier, Dijon), CNR des virus influenzae région Nord
enfants correctement vaccinés (2 injections). Semaine et type du 1  cas  
er
Semaine de  Semaine  Durée de 
de grippe  franchissement du  du pic  franchissement du 
Réponse GROG (avec l’aide du Pr Floret). (détection/isolement)  seuil épidémique  seuil épidémique 
La vaccination n’est jamais efficace à 100%. Alsace 48/2010 ‐ B  50‐08  05/11  11 
Dans le cas de la rougeole, on sait qu'il y a Bourgogne  39/2010 ‐ A  50‐08  06/11  11 
10% de « non répondeurs » après la première Ch‐Ardenne  50/2010 – A(H1N1)pdm09  50‐07  05/11  10 
Franche‐Comté  46/2010 ‐ B  50‐06  07/11  9 
dose de ROR ; parmi eux, 90% vont répondre Lorraine 48/2010 ‐  A(H1N1)pdm09 52‐07  06/11  8
à la 2ème dose, ce qui fait que l’on peut atten- 47/2010 
Nord‐Pas de Calais  49‐04  02/11  8 
dre 1% de « non répondeurs » après 2 doses. B et  A(H1N1)pdm09 
Picardie  47/2010 ‐  A(H1N1)pdm09  50‐05  04/11  8 
Actuellement, dans les cas déclarés, on relève NORD EST 39/2010 ‐ B 50‐07  06/11  10
environ 3% de sujets vaccinés avec 2 doses. Il  
y a donc manifestement plus que l’explication Interrégion Nord-Est : Infections Respiratoires Aiguës (IRA) et grippes
« non répondeurs ». Plusieurs pistes complé- ayant motivé une consultation en médecine générale ou en pédiatrie
mentaires sont envisageables : vaccins pro- Saison 2010/2011
ches de leur date limite d’utilisation peut être Sources : Réseau des GROG, laboratoires vigies GROG (Strasbourg, Reims, Dijon),
moins efficaces, problème de respect de la CNR des virus influenzae région Nord
chaîne du froid... 350000
estimation grippe prélèvement protocole*
Seule l’obtention d’une couverture vaccinale *L’estimation du
estimation grippe tous prélèvements
nombre des cas 300000
suffisante (au moins 95%) de la population IRA

Estimation du nombre de cas
de grippe à partir
concernée (enfants et jeunes adultes jusqu’à des données du 250000
30 ans) permettra d’enrayer la recrudescence protocole prélè- 200000
épidémique actuelle et limitera les contacts vement n’est
avec le virus pour ce petit groupe de possible que lors- 150000
« vaccinés non protégés ». qu'il est activé.
100000
Sources :http://www.inpes.sante.fr/ (cette saison :
CFESBases/catalogue/pdf/1174.pdf semaines 52/2010 50000
à 11/2011)
http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/
0
catalogue/pdf/1173.pdf 36 38 40 42 44 46 48 50 52 2 4 6 8 10 12 14
semaine
En pratique, au cours de la saison 2010/2011 (de septembre à avril) dans l’interrégion Nord-Est :
 La circulation des virus grippaux A et B a entrainé un franchissement du seuil épidémique GROG de 10 semaines
(durée moyenne des épidémies de grippe depuis 1989 : 8 semaines).
 L’épidémie, un peu moins intense m ais avec la même chronologie que celle observée au plan national, a culminé pen-
dant la première quinzaine de février (semaines 4 à 6) et s’est terminée deux semaines après.
 Au pic de la vague épidémique, la proportion des infections respiratoires aiguës (IRA) d’allure grippale au sein des
actes de médecine générale était augmentée de 62 % par rapport à la moyenne du mois d’octobre 2010.
 Pendant la période épidémique, l’activité des associations SOS Médecins de la région a culminé à + 55% et la distribu-
tion du panel OCP** à + 24% par rapport à la moyenne d’octobre.
 Les médecins vigies ont effectué 1611 prélèvements (31,7% des prélèvements GROG de la saison) et au total 558
virus grippaux ont été détectés ou isolés dans ces prélèvements (34,6% de positivité).
 Comme au plan national, les virus grippaux de type A et B ont co-circulé avec une très légère prédominance du virus
grippal de type A (54% des prélèvements positifs pour la grippe), dont plus de 4/5 liés au sous-type A(H1N1)pdm09.
 L’extrapolation des données GROG collectées permet d’estimer à 6,6 millions le nombre de patients ayant consulté un
médecin généraliste ou un pédiatre pour un tableau d’IRA.
 Selon la méthodologie GROG, un premier calcul fait à partir de ces données pendant la période d’activation nationale
du protocole prélèvement (soit cette saison entre la fin décembre et la mi-mars) permet d’estimer à 1 263 000 le nom-
bre de patients consultant pour une grippe virologiquement confirmée. Près de 50% de ces patients ayant consulté pour
une grippe étaient âgés de moins de 15 ans, alors que cette tranche d’âge représente 19% de la population de la région.
**Panel OCP : suivi de la distribution en officine d’un panel de médicaments fréquemment utilisés dans le traitement des infections d’allure grippale

Bulletin rédigé par Anne Mosnier, Jean Marie Cohen, Isabelle Daviaud, Marion Quesne, Marie Forestier, Françoise Barat et Tan Tai Bui avec
l’aide de Catherine Toucas, Emmanuel Debost, Jean-Louis Bensoussan, Martine Valette, Sylvie van der Werf, Dominique Rousset, Bruno Lina,
Vincent Enouf, Pierre Pothier, Marcel Ruetsch, Hervé Berche, Marie-Claire Servais, Sylvie Laganier et des membres du Réseau des GROG et des
réseaux RENAL, EISN, Euroflu, Fluresp et I-Move.
Réseau des GROG France 2010-2011
Financement : Institut de Veille Sanitaire, Laboratoires Sanofi Pasteur MSD, Laboratoire Abbott Products SAS, Laboratoire Roche, Laboratoire Argène,
Laboratoire GSK. L’association Réseau des GROG est financée à 78% par des fonds provenant d’organismes publics.
Autres partenariats : Institut Pasteur, Service de Santé des Armées, SCHS Mairie de St Etienne, Service médical PSA Citroën Rennes, EDF-GDF,
OCP-Répartition, SOS Médecins France, MEDI’call Concept, Association Médecins de Montagne, DomusVi Dolcéa, RENAL, Open Rome.
Responsabilité scientifique : Réseau des GROG, CNR des virus influenzae Régions Nord (Institut Pasteur-Paris) et Sud (HCL-Lyon), virologie CHU Dijon.
Coordination nationale : Réseau des GROG avec l’aide d’Open Rome, 67 rue du Poteau, 75018 Paris.
Tél: 01.56.55.51.68 Fax: 01.56.55.51.52 E-mail: grog@grog.org Site Web http://www.grog.org
Bulletin national du Réseau des GROG 2 n° 38 - mercredi 25 mai 2011