Vous êtes sur la page 1sur 21

2018/

2019

L’ECHANTILLONNAGE
ALEATOIRE SIMPLE

MASTER : MARKETING ET STRATEGIES COMMERCIALES


Encadré par :
Mme .BELAHSEN

Elaboré par :
ABDELWAHED RAHALI
ALI EL MAALEM
ISMAIL LAMGHOUFEL
AYOUB ADRDOUR

Echantillonnage aléatoire simple Page 1


PLAN
INTRODUCTION
CHAPITRE 1 : PARTIE THEORIQUE SUR L’ECHANTILLONNAGE ALEATOIRE SIMPLE

SECTION A : ECHANTILLONNAGE ALEATOIRE SIMPLE

1- LES OPERATIONS D’ECHANTILLONNAGE


2- CONCEPT D’ECHANTILLONNAGE ALEATOIRE SIMPLE
3- LA METHODE D’ECHANTILLONNAGE ALEATOIRE SIMPLE

SECTION B : LE TIRAGE

1- LE TIRAGE SANS REMISE

2- LE TIRAGE AVEC REMISE

3- APPORTS ET LIMITES d’E.A.S

CHAPITRE 2 : PARTIE PRATIQUE SUR L’ECHANTILLONNAGE ALEATOIRE SIMPLE

SECTION A : EXERCICE D’APPLICATION : LE TIRAGE AVEC REMISE

SECTION B : EXERCICE D’APPLICATION : LE TIRAGE SANS REMISE

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

WEBOGRAPHIE

Echantillonnage aléatoire simple Page 2


INTRODUCTION
Les méthodes d’échantillonnage ont pour objectif de sélectionner un
échantillon qui assure la meilleure précision possible des résultats au moindre
cout, c'est-à-dire sélectionner des individus représentatives d’une population par
une procédure d’échantillonnage.

Pour cela deux grands catégories de méthodes utilisé :

 Méthode probabiliste ou aléatoire


 Méthode non probabiliste ou empirique

Au cours de cette présentation on va traiter l’un des méthodes probabiliste


ou aléatoire « L’échantillonnage aléatoire simple »

Généralement les méthodes probabiliste ou aléatoire signifient que chaque


personne de la population à une probabilité connue à l’avance d’être sélectionné.

Dans l’échantillonnage aléatoire simple, chaque élément de la population a


la même probabilité que les autres, connue à l’avance, de faire partie de
l’échantillon.

Cette méthode alloue une chance à tous les individus d’une population
d’être sélectionner. L’adoption de cette méthode est appropriée lorsque la
population est nombreuse et relativement homogène.

« Alors, en quoi consiste l’Echantillonnage Aléatoire Simple ? »

Echantillonnage aléatoire simple Page 3


CHAPITRE 1 : PARTIE THEORIQUE SUR L’ECHANTILLONNAGE
ALEATOIRE SIMPLE

SECTION A : ECHANTILLONNAGE ALEATOIRE SIMPLE

I-Opération
Opération d’échantillonnage
L’échantillonnage est une opération qui consiste une fraction d’une population plus vaste, en
plus c’set le passage d’une population à un échantillon qui présente une sous-partie
sous partie de toute la
population

1-définition
« L’échantillonnage est le procédé utilisé pour choisir un échantillon et qu’est à la base de
l’enquête par échantillon. »1

« L’échantillonnage est la phase qui consiste à sélectionner les individus que l’on souhaite
lation de base. »2
interroger au sein de la population

2-Taille de l’échantillon
 Est souvent entre le degré de précision à atteindre
tteindre et le budget de l’enquête mais aussi
d’autres contraintes opérationnelle
rationnelles comme le temps disponible.
 Repose notamment :
 La variabilité des caractéristiques que l’on mesure.
 La taille de la population.
 Leses méthodes d’échantillonnage
d’ et d’estimation.

3-les
les méthodes d’échantillonnage

1
http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/echantillonnage
2
http://www.definitions-marketing.com/Definition
marketing.com/Definition-Echantillonnage-etude
Echantillonnage aléatoire simple Page 4
4-les
les étapes d’élaboration de l’échantillonnage

5-Paramètres
Paramètres de la Population et de la l’échantillon

II-Concept d’échantillonnage aléatoire simple


Le principe de prélèvement au hasard d’un échantillon de taille donnée. Consiste à choisir des
individus de telle sorte que chaque membre de la population a une chance égale de figurer dans
l’échantillon.

3
M. NEVEU – Techniques d'enquête et Méthode de Sondage. 2005
Echantillonnage aléatoire simple Page 5
1-Définition
Consiste à choisir des unités statistiques d’une population au hasard, une à une, en suivant le
principe de base que unité chaque statistique ait la même probabilité d’être choisie pour faire
partie de l’échantillon, se choix peut se faire avec remise ou sans remise.
4
2- Les caractéristiques d’un échantillon
L’échantillon doit remplir trois conditions de base :

1- L'échantillon doit être représentatif de la population d'origine.

2 - une chance égale pour tous les membres de la communauté d'origine de faire partie de l'échantillon
sélectionné.

3- La taille de l'échantillon doit être juste par rapport à la taille de la population

III- La méthode d’échantillonnage aléatoire simple


5
Un échantillonnage aléatoire simple est basé sur le principe que tous les éléments de la
population ont une probabilité égale (non nulle) de faire partie de l’échantillon : c'est une
méthode d'échantillonnage permettant de choisir n unités parmi les N de la population de façon
aléatoire

6
Exemple :

 1000 étudiants prélevés au hassard auprès de l’ensemble des étudiants inscrits à la faculté
 75 salariés ayant un salaire mensuel supérieur à 3000 DH
 Le choix au hassard d’un million d’abonnés au service du Maroc-Télécom

Ce choix peut se faire avec remise ou sans remise :

o Avec remise : un individu peut être choisi plusieurs fois, Nous l'exprimons par la relation :

4 http://www.alloprof.qc.ca/forums/lists/discussions(8/3/2019)
5
https://www.modalisa.com/support/lexique/echantillonnage-aleatoire-simple.php(8/3/2019)
6 Abdeljabar RAFIKI, Statistique Descriptive, 2017, (8/3/2019)
Echantillonnage aléatoire simple Page 6
Nn

o Sans remise : un individu déjà choisi ne peut l’être de nouveau. C’est le cas habituel. Nous
l'exprimons par la relation : N!
C Nn 
n!( N  n)!

1.3. L’objectif

Son but suprême est l’atteinte d’une représentativité impartiale de la population à l’étude pour
que toute estimation basée sur l’échantillon soit sans biais et inférée à la population

2.3. Les étapes de l’échantillonnage aléatoire simple

Echantillonnage aléatoire simple on peut le choisir par plusieurs méthodes et étapes mais la plus générale
est :

1. On se procure une liste de toutes les unités statistiques de la population et on les


numérote de 1 à N.
2. On choisit au hasard « n » nombres différents correspondants aux « n » unités statistiques
qui devront faire partie de l’échantillon. Ces nombres sont souvent choisis à l’aide des
générateurs de nombres pseudo-aléatoire d’un logiciel (EXCEL) ou d’une calculatrice

(touche « RANDOM ») ou l’utilisation d’une table de nombres aléatoires (FISHER,


RAND CORPORATION-TIPPETT-KENDALL)

Et on obtient des nombres aléatoires comportant le nombre de chiffres désiré.

3. On sélectionne les nombres qui coïncident avec la liste. On rejette les nombres qui ne coïncident
pas avec la liste ou qui se répètent, on s’arrête après avoir sélectionné n individus.

Echantillonnage aléatoire simple Page 7


Exemple N° 1(calculatrice) :

 On veut prélever, de façon aléatoire, 8 étudiants dans une classe à fsjes meknes qui comporte
40 étudiants.

La méthode

 La première opération consiste à numéroter les 40 étudiants dans une liste de 1 à 40.
 On activer la touche « RANDOM » d’une calculatrice
 On fait la formule suivante : « N x RANDOM + 1 » (40x RANDOM + 1) pour obtenir la 1er
étudiant dans l’échantillon
 Puis on appuie autre fois sur la touche « = », pour relever la 2éme etc. Le nombre de fois
dépond de la taille d’échantillon qu’on veut prendre.
A chaque fois on ne retient que la partie entière du nombre obtenu par exemple 7,7 On
prend seulement 7

NB :
La façon pour utiliser la touche « RANDOM » de la calculatrice pour sélectionner « n »
nombre entre 1 et N :

 En utilisant la touche « RANDOM » d’une calculatrice, on obtient des nombres entre 0 et


0,999.
 En multipliant par N ; on obtient des nombres entre 0 et un peu moins que N.

En effet 0 x N = 0 et RANDOM x N = un peu moins que N

 En ajoutant 1, on obtient des nombres entre 1 et un peu plus que N

En effet 0 x N + 1 = 1 et 0,999 x N + 1 = plus que N

 On prend seulement la partie entière.


 En résumer il faut qu’on choisi la formule suivante : « N x RANDOM + 1 »
 Puis on appuie « n » fois sur la touche « = », le nombre de fois dépond de la taille
d’échantillon qu’on veut prendre. A chaque fois on ne retient que la partie entière du
nombre obtenu par exemple 7,7

Cette méthode nous permet de définir qui représente bien toute la population sur laquelle porte
l’étude en plus de cela elle est simple. Néanmoins il faut prendre en considération certains défis
ou entraves il faut posséder d’une bonne base de sondage, c'est-à-dire une base complète (à jour)
de toutes les unités statistiques de la population sans répétition, encore peut être long à effectuer
si l’on n’utilise pas un ordinateur pour générer les grands échantillons.

Echantillonnage aléatoire simple Page 8


Exemple N° 2 (table de nombres au hasard):
Nous prendrons un extrait de table de Kendall et Babington Smith
.

TABLE DE KENDALL ET BABINGTON SMITH


12345 6 10 15 20 25 30 35 40 45 50
1 13407 62899 78937 90525 25033 56358 78902 47008 72488 57949
2 50230 63237 94083 93634 71652 02656 57532 60307 91619 48916

3 84980 62458 09703 78397 66179 46982 67619 39254 90763 74056

4 22116 33646 17545 31321 65772 86506 09811 82848 92211 51178

5 68645 15068 56898 84021 40115 27524 42221 88293 67592 06430
26518 39122 96561 56004 50260 68648 85596 83979 09041 62350
36493 41666 27871 71329 69212 57932 65281 57233 07732 58439
77402 12994 59892 85581 70823 53338 34405 67080 16568 00854
83679 97154 40341 84741 08967 73287 94952 59008 95774 44927
10 71802 39356 02981 89107 79788 51330 37129 31898 34011 43304

Les données nécessaires pour construire un échantillon sont : (N, n, Point d’entrée)
 On veut prélever, de façon aléatoire, 8 individus dans une population de 850 individus.

Il s'agit donc ici de 8 tirages successifs au hasard sans remise.

La méthode :

 La première opération consiste à numéroter les 850 individus de 1 à 850.


  On part de la ligne 10 et de la colonne 6 (point d'entrée dans la table).

  On va de la gauche vers la droite.

 On prend les chiffres par "paquets" de 3.

Dans la table, on lit les nombres suivants : 393, 560, 298, 189, 107, 797, 885, 133, 037,
129, 318...

On ne retient dans cette liste que les 8 premiers nombres inférieurs ou égaux à 850.

Les 8 individus constituant l’échantillon sont donc les individus respectivement


numérotés : 393, 560, 298, 189, 107, 797, 133 et 037.

En effet, le nombre 885 n’est pas retenu, car il ne correspond à aucun individu.
Echantillonnage aléatoire simple Page 9
Exemple N° 3 (Logiciel Excel):
Excel

 On veut prélever,
ver, de façon aléatoire, 8 étudiants dans une classe à fsjes Meknès qui comporte
40 étudiants. (même 1er exemple)
exemple
La méthode
1. La première opération
ion consiste à numéroter les 40 étudiants dans une liste de 1 à 40
40.

2. Ajoutez une nouvelle colonne à la feuille de calcul et nommez-la


nommez Numéro aléatoire
aléatoire.
3. Dans la première cellule sous l’en-tête
l’en de la ligne, tapez “= alea()”.
4. Appuyez sur Entrée et un nombre aléatoire va apparaître dans la cellule.

Echantillonnage aléatoire simple Page 10


5. Copiez-collez
collez la première cellule dans les autres cellules de la colonne. Ou soit on activer
l’option tableau automatique pour conclure le résultat pour toutes les colonnes.

6. Une fois que chaque ligne contient un nombre aléatoire, triez les enregistrements par la plus
petit au plus grand ou soit le contraire
Automatiquement le numéro des étudiants va changer aléatoirement.

Echantillonnage aléatoire simple Page 11


7. Sélectionnez les 8 premières étudiantes. Cela constituera notre échantillon aléatoire de 8
étudiants sur 40

4-en résume
Si on veut effectuer la méthode d’échantillonnage aléatoire simple, il faut suivre les points
suivants :

1. Posséder la liste de tous les individus de la population et numéroter


numéroter chacun d’eux de 1 à
N.
2. Décider de la taille « n » de l’échantillon.
3. Choisir « n » nombres de 1 à N au hasard.
4. Constituer l’échantillon avec les individus portants les numéros choisis.

SECTION B : LE TIRAGE
1. TYPE DE TIRAGE

Il y a deux méthodes pour sélectionner des individus pour constituer un échantillon S.

La première méthode : Tirage avec Remise

Elle consiste à replacer chaque valeur observée dans la population U avant le tirage
suivant et cela n fois de suite.

Echantillonnage aléatoire simple Page 12


 Tirage avec remise. Ce type de sondage est dit sondage à probabilités égales avec
remise (PEAR).

La deuxième méthode : Tirage sans Remise

Elle consiste à ne pas remettre l’individu dans la population U à chaque tirage.

Tirage sans remise. Ce type de sondage est dit sondage à probabilités égales sans
remise (PESR).

Sondage Aléatoire Simple à Probabilités Egales Avec Remise

Dans ce cas, il y a Nn échantillons S possibles. Chaque valeur observée est prise


indépendamment des autres

Remarques

Un même individu peut-être sélectionné plusieurs fois !

À chaque tirage, la population U est toujours la même.

 Dans le Tirage avec remise : Risque d’interroger plusieurs fois la même personne au lieu
d’unités différentes.
 Equiprobabilité : tous les individus ont la même probabilité (1/N) d’être choisis à
chaque tirage.
 Probabilité que l’individu ne soit pas choisi au cours d’un tirage est 1 - 1/N.
 Probabilité qu’il ne figure pas dans l’échantillon est : Pr ({ non choisi au 1er
tirage} { non choisi au 2ème tirage} …{ non choisi au nième tirage}).
 Tout individu a la même probabilité de figurer dans l’échantillon. Lorsque N est
grand, cette probabilité est peu différente du taux de sondage n/N.

Sondage Aléatoire Simple à Probabilités Egales Sans Remise

Un sondage aléatoire simple est sans remise si l’observation prélevée au i-ème tirage n’est
pas replacée dans la population avant les prélèvements suivants. Ce type de sondage est
appelé un sondage à probabilités égales sans remise (PESR)

Echantillonnage aléatoire simple Page 13


Remarque

Un individu est choisi au plus une fois, chaque tirage fait décroître la
population U d’une unité.

 Les observations ne sont plus des variables aléatoires indépendantes les unes
des autres.

 Dans le Tirage sans remise : variables aléatoires non indépendantes.


 Probabilité que l’individu ( = 1 à N) appartienne à l’échantillon avant le ième tirage (i = 1 à
n) :
 i - 1 individus ont été tirés

 N – (i-1) individus peuvent encore être tirés au cours du ième choix.

 Probabilité que l’individu n’ait pas été désigné au cours des i-1 premiers tirages,
donc qu’il figure parmi les N-1 restants : (N-i+1)/N

 Probabilité que l’individusoit tiré au ième choix, sachant qu’il ne l’a pas été avant :
1/(N-i+1)
 Probabilité que l’individu soit choisi au ième tirage est égale au produit de la probabilité qu’il ne
l’ait pas été avant par la probabilité qu’il le soit à ce ième tirage : 1/N

 A chaque tirage, un individu a donc la même probabilité 1/N d’être choisi. La probabilité qu’il
figure dans l’échantillon est :

 Pr ({choisi au 1er tirage} U {choisi au 2ème tirage} U … {choisi au nième tirage})

 Les évènements { choisi au ième tirage} étant incompatibles, cette probabilité est égale à la
somme des probabilités { choisi au ième tirage}, soit n/N.

Echantillonnage aléatoire simple Page 14


2. 3- APPORTS ET LIMITES d’E.A.S

3.1 LES APPORTS d’E.A.S

– Réduction des coûts

– Meilleure qualité de l’observation chez chaque sujet (enquête,


questionnaire, investigation clinique)

– Délai d’obtention des résultats plus rapide

– L’E.A.S ne requiert aucune connaissance


connaissance a priori sur la population

3-2
2 LIMITES d’E.A.S

– il est nécessaire d’avoir une base de sondage fiable

– l’E.A.S offre une précision minimale se traduisant par une variance


élevée des estimateurs

– Il peut être difficile à réaliser car il nécessite


nécessite une procédure de tirage
aléatoire qui puisse inclure n’importe quels éléments de la population

Echantillonnage aléatoire simple Page 15


CHAPITRE 2 : PARTIE PRATIQUE SUR
L’ECHANTILLONNAGE ALEATOIRE SIMPLE

SECTION A : EXERCICE D’APPLICATION : LE


TIRAGE AVEC REMISE

Questions :

Réponses :

Echantillonnage aléatoire simple Page 16


Echantillonnage aléatoire simple Page 17
SECTION B : EXERCICE D’APPLICATION : LE TIRAGE
SANS REMISE
On a une population finie composée de 3 éléments, P= (1, 2,3). On va effectuer des
prélèvements des échantillons de taille (n = 2)

Questions :
 Quelle est le nombre des échantillons qui peuvent être prélevés à partir
de cette population ?
 Effectuez le prélèvement de ces échantillons. ?
 Etablir une distribution d’échantillonnage des moyens ?.
 Calculez la moyenne de la distribution d’échantillonnage
d’échantillonnage des moyenne
X?
 Calculez l’écart-type
l’écart de la distribution d’échantillonnage
’échantillonnage des moyennes

σ?

Réponses :
Echantillonnage aléatoire simple Page 19
CONCLUSION

L’Echantillonnage Aléatoire Simple est basé sur le


principe que tous les éléments de la population ont une
probabilité égale (non nulle) de faire partie de l’échantillon.
Un échantillon créé de manière aléatoire simple présente
l’intérêt d’obtenir une estimation de la moyenne et la variance
de la population
Ce tirage au hasard s’appuie sur un générateur de
nombres aléatoires
Cette méthode n’est applicable que lorsqu’il existe une liste
exhaustive de toute la population.

Echantillonnage aléatoire simple Page 20


Wébliograhie

 http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/echantillonnage

 http://www.definitions-marketing.com/Definition-Echantillonnage-etude

 http://www.alloprof.qc.ca/forums/lists/discussions(8/3/2019)

 https://www.modalisa.com/support/lexique/echantillonnage-aleatoire-

simple.php(8/3/2019)

Bibliographie

 Abdeljabar RAFIKI, Statistique Descriptive, 2017, (8/3/2019)

 M. NEVEU – Techniques d'enquête et Méthode de Sondage. 2005

Echantillonnage aléatoire simple Page 21

Vous aimerez peut-être aussi