Vous êtes sur la page 1sur 3

BTS CG P2 Janvier 2022

Chapitre 1 partie 1 : Synthèse


I- L’établissement des comptes annuels et l’inventaire
Les comptes annuels comprennent le bilan, le compte de résultat et l’annexe ; ils forment un tout
indissociable. Ces comptes annuels doivent être établis à la clôture de l’exercice au vu des
enregistrements comptables et de l’inventaire par toute personne physique ou morale ayant la qualité
de commerçant.
Ils doivent être réguliers et sincères, et donner une image fidèle du patrimoine, de la situation
financière et du résultat de l’entreprise.

L’inventaire est un relevé de tous les éléments d’actif et de passif. Les écritures d’inventaire
également appelées OD ont pour objet de traduire en comptabilité, selon les règles existantes, les
corrections mises en évidence par le recensement et l’évaluation des éléments du patrimoine.
Les travaux d’inventaire concernant les immobilisations consistent notamment à constater leurs
amortissements.

II- Définition
Immobilisation amortissable : C’est une immobilisation pour laquelle la durée n’est déterminable.
Amortissement : C’est une perte de valeur d’un élément d’actif (consommation des avantages
économique attendus) qui résulte de l’usage, du temps, d'obsolescence ou d’autres règles juridiques
dont les effets sont jugés irréversibles.
Plus simplement, il consiste dans l'étalement de la valeur des biens amortissables sur leur durée
d’utilisation, conformément au plan d'amortissement.
Principe de prudence : L’amortissement est réalisé dans le respect du principe de prudence qui
consiste à anticiper toute perte probable, dès que cette perte est envisagée, et ne pas tenir compte
des profits, même s'ils sont probables.

III- Les traitements comptables d’amortissements économiques


On distingue deux modes d’amortissement :
● le mode linéaire : lorsque l’utilisation est constante sur toute la durée de vie
Base amortissable = Coût acquis-Valeur résiduelle
Valeur résiduelle = Montant de revente estimé lors de l’acquisition
Annuité d’amortissement = Base x 1/durée x Prorata temporis.
Le prorata temporis est le temps de consommation entre la date de mise en service et le 31/12 (pour
la 1ère annuité) ou entre le 01/01 et la date de fin d’utilisation (pour la dernière annuité). Il s’exprime
en jour/360 ou en mois/12.
Le cumul d’amortissement = Somme des annuités
VNC = Valeur nette comptable = Coût acquisition - Cumul d’amortissement

1
BTS CG P2 Janvier 2022

 le mode non linéaire (variable ou par UO) : la perte de valeur est variable, elle dépend du
rythme des consommations (kilomètres parcourus, heures machines consommées…). C’est un
amortissement par unité d’œuvre.
Seule l’annuité change de calcul : Base x nombre UO consommées de l’année / Total UO

● Forme du plan d’amortissement :

IV-La cession des immobilisations


Concernant un bien qui a été cédé durant l’exercice, la revente de l’immobilisation est normalement
soumise à TVA au taux normal.
La cession s’enregistre dans le compte “775” un compte de produits exceptionnels car la cession de
l’immo ne relève pas de l’activité courante de l’entreprise

Hormis l’enregistrement de la cession, il convient aussi de :


- Constater l’amortissement du bien entre le premier jour de l’exercice et le jour de la cession.
Pour cela on calcule (base x 1/durée x prorata) et comptabilise une dotation d’amortissement

- Sortir l’immobilisation du patrimoine de l’entreprise. Les comptes d’immobilisation et


d’amortissement sont soldés dans une même écriture

V- Mise au rebut
La mise au rebut consiste à mettre hors service une immobilisation et à la retirer du bilan de
l’entreprise. Le prix de vente est donc nul. Il y a 3 écritures à comptabiliser :
 Il faut comme pour les cessions comptabiliser la dernière annuité d’amortissement.
OD 31-Dec 6811 Pour la dernière annuité d'amortissement  D
281 jusqu'à la mise au rebut C

 Le bien est considéré comme inutilisable, il doit donc être totalement amorti.
OD 31-Dec 6811 Pour la dernière annuité d'amortissement  D
281 jusqu'à la mise au rebut C

 Le bien est retirer du patrimoine de l’entreprise comme pour la cession.


OD 31-Dec 6811 Pour la dernière annuité d'amortissement  D
281 jusqu'à la mise au rebut C

2
BTS CG P2 Janvier 2022

VI- Les tableaux d’annexe


On distingue le tableau des immobilisations et le tableau d’amortissement. Ils permettent de mettre
en évidence la variation du patrimoine imputable aux acquisitions, aux sorties du patrimoine et à la
constatation des amortissements des biens amortissables.

Tableau des immobilisations :

Montant brut des immos au Acquisition au cout Sortie du patrimoine Montant brut des immos au
bilan de N-1 d’acquisition en N au cout d’acquisition bilan de N
en N

Tableau des amortissements

Montant du cumul des Montant du cumul des


amortissements au bilan Dotations Sortie du patrimoine
comptabilisées en N amortissements au bilan
de N-1 pour le cumul des de N
amortissements

Vous aimerez peut-être aussi