Vous êtes sur la page 1sur 7

Comment faire un 18-55 inversé ?

Les objectifs macros sont assez couteux. Celui qui suit est un objectif qui se rapproche des
caractéristiques du canon MP E 65. Quand on voit la différence de prix entre ce dernier et un simple 18-
55, on n’hésite pas longtemps à tenter l’expérience. La technique de l’inversion d’objectif existe depuis
longtemps avec des bagues d’inversion. Le souci est que le diaphragme n’est plus contrôlé, ce qui devient
gênant pour de la macro où l’on est régulièrement obligé de fermer pour avoir une profondeur de champ
correcte. Sur les anciens objectifs, le diaphragme était sélectionné par le biais d’une bague, ce qui était
moins contraignant.

Notez qu’en suivant ce montage, la mise au point est effectuée en faisant varier la distance sujet-
plan focal, la bague de zoom permettant de sélectionner le grossissement. La bague de mise au point est
donc totalement inutile. Si vous ne souhaitez pas la bloquer de suite, vous pourrez toujours le faire plus
tard. Dans tous les cas, pensez à mettre le commutateur de l’objectif sur le MF car l’autofocus ne pourra
pas faire la MAP. Dans le cas contraire, vous risquez d’endommager le moteur en tournant la bague de
focale (pour sélectionner le grossissement).

Je tiens à préciser que l’idée de ce bricolage n’est pas de moi (merci Olivier83 de PPS). J’ai testé
son bricolage et suite à pas mal de discussions, j’ai décidé de réaliser ce tutorial un peu plus détaillé sur la
marche à suivre.

Si vous ne souhaitez pas bricoler un canon 18-55 vous pouvez facilement prendre une bague
d’inversion simple et un objectif M42 avec la focale la plus courte possible (plus la focale est courte et
plus le grossissement sera important en inversé). Et si vous souhaitez tester l’inversion d’objectif sans les
bricoler tout en gardant les automatismes il existe un accessoire intéressant chez Novoflex… mais qui
coûte tout de même 300€. ICI

Outillage et accessoire :

-Un sac de courage et de patience


-Une Dremel ou autre outil de ce genre
-Des tournevis cruciformes
-De la colle
-Un fer à souder
-Une bague d’adaptation 58Î67mm
-Une nappe type informatique de minimum 7 conducteurs
1er étape : Démontage de la monture de l’objectif pour accéder à l’électronique.

Commencer par démonter les 2 petites vis du connecteur (flèches rouges), puis les 4 vis du dessus de la
monture (flèches vertes). Une fois les 6 vis démontées, retirer la monture tout en appuyant sur le
connecteur.

Une petite astuce pour la fin : une fois la monture démontée, la photocopier ou la placer sur une feuille
de papier et, à l’aide d’un stylo, faire le tour de la bague ainsi que l’intérieur et les 4 trous.

2ème étape : Retrait du circuit électronique.

A l’aide d’une pince d’électronique ou d’une pince à épiler, retirer les nappes une par une (il y en a trois).
Serrer bien fort et tirer vers l’arrière, il n’y a aucun risque. Dévisser ensuite les 2 vis chromées (flèches
bleues) qui sont sur le bord du circuit pour pouvoir enfin le soulever.
Attention : lorsque vous soulevez le circuit, ne pas tirer trop fort pour ne pas endommager les 2 fils
soudés (flèches rouges).
3ème étape : Blocage de la bague de MAP.

Pour bloquer la bague de MAP, rien de plus facile : une fois que vous avez démonté le circuit imprimé,
placez l’objectif sur la position 55mm. Ensuite, en regardant à l’intérieur de l’objectif, vous verrez un axe
qui va jusqu’au niveau de la lentille. Placez un point de colle à l’ endroit de la flèche, entre la roue dentée
et l’engrenage. Attention il est conseillé de ne pas la coller dans n’importe quelle position. Placez la
bague de MAP comme la photo 2 donc à peu près au milieu de la course de la bague de MAP. Cela
permettra de passer la nappe à l’intérieur si vous le souhaitez un jour.

4ème étage : Verrouillage du capteur de focale

Cette étape n’est pas obligatoire non plus, mais permet d’éviter des soucis avec un flash en E-TTL. En
effet, pour votre boitier, cet objectif, même inversé, est toujours un zoom et non un objectif macro. Or, si
vous utilisez un flash, celui-ci aura tendance à régler son angle de diffusion de l’éclair en fonction de la
position du zoom. Pas pratique du tout : à 18mm (grossissement maxi) vous aurez donc un éclair très
large et donc un risque de sous-exposition, tandis qu’à 55mm, là où vous avez le moins besoin de lumière,
votre sujet sera totalement cramé. Cette étape vous permettra de faire croire à votre boitier que votre
zoom est toujours en position 35mm. Ce qui permet à un flash standard une fois réglé de ne pas se
dérégler lors des changements de focales (zooming).

Des pistes se trouvent au dos du circuit imprimé que vous avez démonté. Sur l’objectif se trouve un petit
peigne fixé par une vis. Enlevez le peigne puis faites une soudure regroupant quasiment toute les pistes,
comme sur la photo ci-dessous. Et voila c’est fini.
5ème étape : Soudure et montage de la monture sur l’avant de l’objectif

Commencez par dessouder la nappe de liaison entre le connecteur et le circuit. Elle ne sera pas réutilisée,
donc pas de soucis si elle fond lors de l’intervention. Une fois cette opération réalisée, soudez sur le
connecteur une nappe assez grande pour pouvoir traverser l’objectif + quelques centimètres.

Réaliser une fente sur l’avant de l’objectif comme la photo ci-dessous mais faire très attention à son
positionnement car il n’y a pas de place de partout pour le passage de la nappe. La nappe devra se situer
comme sur la première photo ci-dessous. A savoir que si vous faites une erreur de positionnement il est
possible de faire tourner la lentille frontale grâce a un outil. Pour plus de détails à ce sujet n’hésitez pas à
poster sur le forum.

Une fois cette opération réalisée, montez la bague d’adaptation 58-67 sur le filetage de l’objectif. Puis
faites passer la nappe dans le trou réalisé tout en vrillant la nappe sur 180° comme sur la photo ci-dessous.
6ème étape : Remontage du circuit imprimé et de la monture

Maintenant que la nappe est passée à travers l’objectif et que la monture EF-S est bien plaquée sur la
bague d’adaptation, il ne nous reste plus qu’à souder la nappe sur le circuit imprimé pour finaliser la
communication.

Avant de couper la nappe, faites attention qu’elle soit à la bonne longueur. Pour cela il faut se mettre sur
la position 55mm qui est la focale où l’objectif est le plus long. Pensez à garder un peu de mou pour
pouvoir faire la soudure mais pas trop non plus car cela pourrait gêner la mécanique de l’objectif. Un petit
centimètre par rapport au bord de l’objectif me semble pas mal.

Une fois les soudures réalisées, plier un petit peu la nappe pour qu’elle forme un S. C’est dans cet
évidemment du circuit imprimé que passe le « surplus » de nappe lorsque la longueur de l’objectif
diminue (surplus maximal à la focale de 24mm). Vous pouvez maintenant remonter le circuit imprimé et
remettre les 2 vis. Placez l’objectif sur la position 24mm et faites en sorte que le S passe par le trou du
circuit imprimé.
7ème étape : Réalisation du cache avant de l’objectif.

Plusieurs méthodes sont possibles pour réaliser cette dernière étape. Etant personnellement équipé d’un
tour, j’ai pu réaliser une pièce pour boucher la partie frontale de l’objectif tout en permettant la fixation
d’un flash macro Canon. Schéma ci-dessous :

Si vous ne disposez pas d’un tour, il est tout à fait possible de réaliser un cache sans soucis. Pour cela
vous avez récupéré le gabarit de la monture dans l’étape 1. Il suffit de la tracer sur une plaque de matière
rigide et de la découper ensuite. Ne pas réaliser cette pièce en acier ou aluminium car cela risquerait de
faire des courts-circuits sur la carte électronique qui est derrière, à moins que vous pensiez à l’isoler. Sans
aller chercher bien loin, une simple pochette rigide plastifiée que l’on trouve dans toutes les grandes
surfaces suffit amplement à faire ce cache. Si vous souhaitez mettre un bouchon par la suite sur l’avant de
l’objectif pour éviter que les poussières n’entrent, vous pouvez coller un simple filtre en 52mm et y
monter un bouchon dessus.
Résultat

Objectif seul :

Objectif avec flash macro Canon :

Voilà, j’espère avoir été assez précis et explicite dans mes explications. Si vous avez des soucis pour le
montage, n’hésitez pas à me contacter par email :

macro69@free.fr

Si vous avez d’autres bricolages du même style n’hésitez pas, je suis toujours preneur.