Vous êtes sur la page 1sur 4

Activités Technologiques de Biochimie Biologie Biotechnologies

TSTL – 2021/2022

IDENTIFICATION BACTERIENNE

CONTEXTE
L’infection post-opératoire est une complication grave pouvant compromettre le pronostic vital. Cette complication est
fréquente, elle peut représenter 7% des interventions (Source : http://www.santetropicale.com/Resume/93904.pdf).

Emilie SEPTIC, patiente âgée de 30 ans, a subi une opération chirurgicale pour se faire retirer
l’appendice. Le lendemain, elle présente une suppuration au niveau de la cicatrice et de la fièvre.
Le praticien réalise un prélèvement au niveau de la cicatrice qui est envoyé au laboratoire pour
identification bactérienne.

OBJECTIFS
Les bactéries sont étudiées en commençant par
-Etude macroscopique sur gélose ordinaire type TCS  Réaliser une identification
-Etude microscopique dichotomique de la famille
-Test enzymatique adapté  Utiliser une micro-galerie pour
l’espèce
Avec ses informations vous aurez déterminer la famille
 Comparer tests biochimiques en
micro et macrogalerie

Pour confirmer la famille : -Encemensement d’une VF pour le type respiratoire

Pour connaitre l’espèce il faut étudier les caractères biochimiques de la souche : La présence ou l’absence
d’enzymes capables de fermenter certains sucres ou d’utiliser certains acides aminés pour leur développement.

GUILLOUX A. 1 HEMMEN F.
Activités Technologiques de Biochimie Biologie Biotechnologies
TSTL – 2021/2022

Pour cette famille il faudrait ensemencer les milieux suivants

- Kigler Hajna
- Hugh-Leifson
- Citrate de Simmons
- urée-indole
- Clark et Lubs ( 2mL)
- LDC / ODC / ADH
- mannitol-mobilité

Chaque milieu apporte des informations sur des caractères biochimiques et permettent d’identifier l’espèces.

Nous vous avons préparé seulement 2 milieux (voir leur fiche technique)
Kigler Hajna, ensemencement par piqure centrale puis des stries sur la pente sans recharger l’anse
Mannitol mobilité nitrate, ensemencement par piqure centrale.

Pour avoir tous les caractères vous ensemencerez une galerie API (voir fiche technique).
Elle contient des mileux déhydratés qu’on ensemence avec une suspension bactérienne diluée.
Voir le protocole dans le lutin. Une galerie est toujours accompagnée d’un isolement sur TCS pour vérifier la pureté de la
suspension.

Les bactéries peuvent être isolées à partir d'un prélèvement


sur un milieu sélectif. Pour cette famille dont vous disposez
une gélose drigalski à ensemencer en cadran et
une gélose au vert brillant en faisant des stries sur la pente

Réflexion préliminaire

Q1. Réaliser un organigramme présentant les étapes à effectuer pour identifier une souche
bactérienne à partir d’une souche pure présente sur TCS.
Q2. Rappeler le principe de la coloration de Gram et expliquer le rôle de chaque étape.

Réalisation pratique

Jour 1

IDENTIFICATION BACTERIENNE
La souche isolée du pus est présentée sur gélose ordinaire (TCS).

M1. Réaliser la description macroscopique. Vérifier la pureté de la souche isolée sur la gélose

M2. Sur une suspension à partir d’une colonie, réaliser les examens microscopiques suivants : état-
frais et coloration de Gram. N’oubliez pas de noter vos observations microscopiques.

 Présenter un champ microscopique à l’examinateur

M3. Réaliser le test enzymatique adapté en présence de l’examinateur.

GUILLOUX A. 2 HEMMEN F.
Activités Technologiques de Biochimie Biologie Biotechnologies
TSTL – 2021/2022

M4. À l’aide du tableau dichotomique 1, réaliser l’orientation de votre souche.

M5. Lister les milieux nécessaires pour identifier la bactérie.

M6. Ensemencer les milieux donnés par l’examinateur selon les fiches dans le lutin.
L’isolement sur TCS est réalisé à partir de l’ampoule préparée pour la microgalerie après celle-ci.

Jour 2

M7. Vérifier la pureté de votre souche par la lecture de votre gélose ordinaire.

M8. Réaliser la lecture de la VF ensemencés en jour 1.

M9 Mettre les réactifs de la galerie API à l’aide de la fiche dans le lutin et interpréter à l’aide du
logiciel https://lab.upbm.org/identifieur/

M10.Lire les résultats des milieux de la macrogalerie et des milieux sélectifs

Présentation et exploitation des résultats

Q3. Présenter sous forme de compte rendu approprié, l’ensemble des résultats obtenus au cours des
séances (J1 et J2)

Q4.Comparer les résultats de la macro et de la microgalerie dans un tableau lorsque c’est possible.

- CONCLUSION GENERALE
Q5. A partir de vos résultats, conclure en proposant une identification du genre bactérien
responsable de l’infection de la patiente.

Q6. Donner le nom du test complémentaire à réaliser.

GUILLOUX A. 3 HEMMEN F.
Activités Technologiques de Biochimie Biologie Biotechnologies
TSTL – 2021/2022

Dossier Technique

Document 1a Tableau simplifié pour l’orientation bactérienne

Tableau différentiel des principaux groupes de


Document 1b
bacilles à Gram négatif, non exigeants

GUILLOUX A. 4 HEMMEN F.

Vous aimerez peut-être aussi