Vous êtes sur la page 1sur 8

CONTRÔLE

DE
GESTION 
RÉSUMÉ

RÉALISÉ PAR   :         


CHAIMAE ES-SADQEY
 Définition :
Le contrôle de gestion consiste à piloter l’atteinte de résultats de l’entreprise.

Le pilotage est l’observation du déroulement en cours d’une action et de le comparer avec


l’action visée pour prendre à temps les décisions correctives.

 Positionnement du contrôle de gestion :

 Rôle du contrôle de gestion :

― Fournir les informations aux managers : Analyse et prévision.

― Planification et coordination.

― Evaluer les performances des services opérationnels.

 Les outils du contrôle de gestion :

 Gestion prévisionnelle :

La planification sur laquelle est basé le contrôle sert de cadre à l’action et sert
ensuite d’apprécier les résultats.

Budget : une prévision émanant des centres de responsabilités de l’entreprise. Il


représente la traduction chiffrée des objectifs et des plans d’actions pour un période
déterminée limitée au court terme.
Le contrôle de gestion décompose l’entreprise en centres de responsabilité.
Un centre de responsabilité est constitué d’un groupe d’acteurs de l’entreprise
regroupés autour d’un responsable disposant de moyens pour réaliser l’objectif qui
lui a été attribué.
On distingue 4 types de centre de responsabilité :

Centre de Objectif Indicateur de suivi Pouvoir du


responsabilité responsable
Centre de chiffre Maximiser le CA CA et les coûts relation client,
d’affaires commerciaux gestion d’équipe
commerciale et de
l’enveloppe
commerciale
Fournir des coût relation fournisseurs
prestations de et organisation de la
Centre de coûts service au moindre production
de coût (dans les
délais et pour la
qualité souhaitée)
maximiser le chiffre Profit gestion fournisseurs
Centre de profit d’affaires et et clients
minimiser les coûts
Centre Maximiser le résultat Résultat / capitaux tous
d’investissement propres + dettes

 Rôle et intérêt du budget :


― S’assurer que l’allocation des ressources est en conformité avec les objectifs
stratégiques

― Coordonner, prévoir et simuler

― S’assurer de l’équilibre financier.

― Motiver (en fixant des objectifs) et évaluer (en comparant le prévu et le réalisé)

 Procédure budgétaire :

― Fixation des objectifs par la direction et négociation avec les responsables des
centres

― Projets de budget dans les centres de responsabilité

― Consolidation des différents budgets

 Construction des budgets :


1. Budgétisation : élaborer tous les budgets en partant des deux budgets
déterminants, ventes et produits, pour aboutir à l’articulation complète dans
le budget général.

2. Contrôle budgétaire : calculer l’écart entre prévision et réalisation en


partant du budget général pour remonter aux différentes composantes.

 Prévision de la fonction commerciale :

C’est une politique commerciale qui s’inscrit dans une démarche stratégique globale et
aboutit à la mise en place d’un mix marketing (produits vendus, prix, communication et
distribution).

Les ventes de l’entreprise résultent :


–d’éléments indépendants de l’entreprise (pouvoir d’achat des consommateurs,
concurrence …).

–d’une action commerciale ciblée (prix, budget publicitaire, force de vente).

La prévision des ventes se fait par 2 méthodes :

 Ajustement linéaire : estimer les ventes futures à partir des ventes passées par la
fonction linéaire : y = ax + b.
Avec y : la valeur des ventes
x : la période observée

La corrélation : relation de dépendance entre y et x :

 Elasticité de la demande par rapport au prix : mesure la réaction de la demande


d’un produit suite à la variation de son prix :
Contrôle des budgets des ventes : comparaison entre les ventes réalisées et celles prévues.

Ecart total = Chiffre d'affaires réelles – Chiffre d'affaires prévisionnelles

Le chiffre d'affaires =quantité vendue *prix de vente


Ecart sur quantité = (quantité réelle – quantité prévue) * prix prévu

Ecart sur prix = (prix réel – prix prévu) * quantité réelle


 Prévision de la fonction de production :
Le budget des ventes permet d’élaborer le programme de production. La sous-production
est liée aux contraintes des machines, de la main d’œuvre ou de stockage. Cette prévision
est faite à l’aide de la programmation linéaire.
Prévision de la fonction d’approvisionnement :

L’approvisionnement doit permettre a l’entreprise de disposer, au moment opportun, des


matières premières nécessaires a la production. L’approvisionnement doit suivre le rythme
de production.

Pour minimiser le coût d’approvisionnement pour une unité de temps, le modèle de Wilson
est adopté puisqu’il permet de déterminer le volume optimal à commander et la période
optimal permettant de minimiser le coût de réapprovisionnement :

 Segmentation stratégique :
C’est la première étape de l’analyse stratégique qui consiste au découpage des activités de
l’entreprise en domaines d’activité stratégiques (D.A.S).
Le D.A.S est un couple produit/marché homogène auquel on peut appliquer une stratégie
unique et il est défini à partir des 3 critères :
 Comptabilité analytique :

C’est l’ensemble des données nécessaires aux utilisateurs internes qui permet de calculer les
coûts d’achat, de production et hors production.

Elle permet donc d’ :

― Analyser les performances de l’organisation actuelle par activité/produit

― Evaluer les stocks (inventaire permanent)

― Prévoir des résultats futurs et mettre en évidence des écarts

Le coût est l’ensemble des charges directes et indirectes relatives à un élément de l’activité
de l’organisation.

Les charges directes : affectées directement au coût.

Les charges indirectes : subissent un calcul intermédiaire via un tableau de répartition des
charges. Elles sont réparties entre les centres d’analyse avant d’être imputées entre les
produits en fonction d’unités d’œuvre.
Un centre d’analyse est un compartiment comptable regroupant des éléments de charges
indirectes homogènes avant de les imputer aux produits.il peut être organisé en unité
d’œuvre UO (heure de main d’œuvre, heure de machine, unité de fourniture).Donc c’est une
subdivision de l’entreprise pour l’analyse des charges indirectes

Coût d’achat = prix d’achat + frais accessoires (transport, service approvisionnement, …)

Coût de production = coût d’achat + coût de fabrication (main d’œuvre, machines, …)

Coût de revient = coût de production + coût hors production (distribution, publicité,


administratif)

Coût d’achat total = Prix d’achat + Charges directes d’achat + Charges indirectes d’achat

Coût de production total= Coût d’achat des matières premières utilisées + Charges de main
d’œuvre directe de production + Charges indirectes de production imputées

Résultat de Gestion = Chiffre d'Affaires - Coût de revient des quantités vendues ou des
prestations réalisées

On distingue deux types de centres d’analyse :


― Centres principaux : ajoutent une valeur perceptible par le client.
― Centres auxiliaires : ils fournissent des prestations aux centres principaux et autres
centres auxiliaires afin qu’ils soient
 Répartition des charges indirectes :
― La répartition primaire est l’attribution des charges indirectes aux centres principaux
ou auxiliaires.
― La répartition secondaire est la répartition des prestations des centres auxiliaires
entre les centres principaux.
Le schéma ci-après présente une synthèse de la manière dont sont affectées les charges :

Vous aimerez peut-être aussi