Vous êtes sur la page 1sur 51

Le GPRS

1
Les réseaux de 1ère et 2ème génération
Première génération
• Réseaux cellulaires analogiques
– AMPS : Advanced Mobile Phone System 1979 USA
– NMT : Nordic Mobile Telephone 1981 Europe
– TACS : Total Access Communication System 1985 USA
– Radiocom 2000 : 1985 France
• Réseaux sans fils
– Terminaux CT0 : bon marché, légers, performances faibles
(interférences)
manque de sécurité, faible autonomie, faible qualité de parole
– Terminaux CT1 : 1983, 11 pays européens, 900 MHz
il existe des différences entre les différentes versions des différents
pays

2
Les réseaux de 1ère et 2ème génération
Deuxième génération
• Problèmes des systèmes analogiques
– Faible capacité : ne peut faire face à la demande croissante
– Aucune interopérabilité entre les différents réseaux
• Réseaux cellulaires : GSM
– 1990 : spécifications GSM 900 figées
– 1991 : spécifications DCS 1800 figées
– 1992 : mise en service des réseaux
– 1995 : spécifications de la phase 2
• Réseaux sans-fil : CT2 et DECT
– 1984 : CT2 → Rabbit, Bi-Bop, Greenpoint, CITEL
Échecs commerciaux, seuls les P.-B. continuent l’exploitation de
leur réseau
– DECT : spectre de fréquences paneuropéen : 1800 MHz et 1900
MHz
3
Les réseaux de 1ère et 2ème génération
Deuxième génération
• Systèmes satellitaires
– Complètes les offres des sans-fil et des cellulaires : Globalstar, ICO,
Irridium
– Différents systèmes :
• Satellites géostationnaires : GEO (Geostationary Earth Orbit )
Peu de satellites pour une couverture mondiale ; Antennes importantes
nécessaires (10m) ; délai important (300 ms) ; durée de vie 12 à 15 ans
→ ORBCOM, Inmarsat, Eutelsat

4
Les réseaux de 1ère et 2ème génération
Deuxième génération
• Systèmes satellitaires
– Complètes les offres des sans-fil et des cellulaires : Globalstar, ICO,
Irridium
– Différents systèmes :
• Satellites en orbite basse : LEO (Low Earth Orbit)
Forte capacité ; délais de propagation réduits (15 à 30 ms) ; constellation
de 20 à 70 satellites pour une couverture mondiale ; durée de vie 5 à 8
ans ; complexité dans la gestion radio (satellites en mouvement)
→ Globalstar (48+8 satellites indépendants à 1414 km et plan à 45º)
→ Irridium (66+6 satellites à 780 km et plan incliné à 86,4º + liaisons
intersat.)

5
Les réseaux de 1ère et 2ème génération
Deuxième génération
• Systèmes satellitaires
– Complètes les offres des sans-fil et des cellulaires : Globalstar, ICO,
Irridium
– Différents systèmes :
• Satellites en orbite intermédiaire : MEO (Medium Earth Orbit)
Système de complexité intermédiaire ; 9 à 12 satellites à 10 à 20000 km
délais de propagation de 80 à 120 ms ;
→ ICO (10 satellites à 10000 km)

6
Le WAP et l’Internet mobile
Présentation
• Le WAP en quelques mots
– Permet de se connecter à Internet et transmettre textes, images et
sons
– Ne permet pas une connexion directe, mais uniquement à des sites
adaptés
– Intégration d’un navigateur basé sur le WML (Wireless Markup
Language)

7
Le WAP et l’Internet mobile
Présentation
• Les éléments indispensables
– Deux phases :
1. Mise en réseaux à l’aide d’un mode de transmission commun à tous les
éléments connectés (HTTP, IP)
2. Utilisation d’un langage commun : HTML
– Pour répondre aux spécificités des mobiles :
• HTTP → WTP (Wireless Transaction Protocol)
• HTML → WML (Wireless Markup Language)
– Six éléments indispensable :
Passerelle Portail de l’opérateur
Site WAP Terminal mobile
Accès à Internet Micro-ordinateur

8
Le WAP et l’Internet mobile
Spécificités du WAP
• Nécessité d’utiliser aussi peu de ressources que possibles
• L’architecture WAP laisse libre le choix de la présentation
des pages
• Indépendant du support de communication :
– GSM 900, DCS 1800 et 1900 MHz, HSCSD, GPRS, EDGE, UMTS,
PDC, IS-95, IS-136, W-CDMA, IMT2000
• Différents modes de paiement disponible
– Au temps de communication
– À la connexion
– À la quantité de données
• Le GSM fonctionne en mode connexion
– Peu adapté au transfert de données
– Besoin d’une norme de transmission en mode paquet
9
Présentation et services du
GPRS
• TRANSMISSION DE DONNEES SUR RESEAU MOBILE
• COMMUTATION DE CIRCUIT vs COMMUTATION DE PAQUETS
• GPRS: DEFINITION ET PRINCIPES GENERAUX
• SERVICES ET APPLICATIONS GPRS
• QUALITE DE SERVICE
• FACTURATION DES SERVICES GPRS
• TERMINAUX GPRS
• OFFRE DE SERVICES GPRS SFR

10
Transmission de données sur réseau
mobile
• CONVERGENCE DE DEUX TECHNOLOGIES
• Téléphonie mobile (GSM)
• Internet (IP)
• DIFFERENTES APPROCHES
• HSCSD (High Speed Circuit Switched Data): utilisation de plusieurs
canaux radio.
• GPRS (General Packet Radio Service): accès radio aux réseaux de
données par commutation par paquet de type X.25 ou IP.
• EDGE (Enhanced Data rate for GSM Evolution) : augmentation du
débit grâce à l’amélioration des techniques de modulation.
• UMTS (Universal Mobile Telecommunications System) : utilisation du
WCDMA (Wide band Code Division Multiple Access) pour atteindre des
débits allant jusqu’à 2 Mbits/s.

11
Transmission de données sur réseau
mobile

Débit théorique max Technologie Date d'ouverture du service Service


2 Mbps WCDMA 2002-2004 Multimédia
384 kbps EDGE 2002-2003 Multimédia
170 kbps GPRS 2001-2002 Internet/multimédia
57,6 kbps HSCSD 2000 Voix
9,6 kbps GSM 1990 Voix

12
Commutation de circuit vs commutation
Commutation de paquets de paquets
• Principe
– Dans ce mode de commutation les ressources ne sont allouées que
lorsqu’on en a besoin.
– Le mobile n’a donc accès au canal que si des données doivent être
transmises (émission ou réception).
• Avantages
– La commutation de paquets est particulièrement adaptée aux
applications générant un trafic sporadique.
– La facturation est alors basée sur la quantité de données transmises.
– De plus, ce mode de commutation permet une exploitation optimale
des ressources grâce à une allocation dynamique de canal.
• Inconvénient
– Le principal inconvénient de ce mode de transfert est l’augmentation
des délais de transfert par rapport à la commutation de circuit.
13
GPRS : définition et principes généraux
Définition
• Le service GPRS définit une architecture réseau à
commutation de paquets avec gestion de la mobilité et accès
par voie radio.
• Un réseau GPRS fournit à ses abonnés, qu’ils soient fixes ou
mobiles, un accès à divers réseaux de données utilisant le
protocole IP (Internet Protocol).

• Le réseau GPRS offre deux modes de communication :


– en mode transparent, le réseau GPRS intègre un ISP interne et
l’utilisateur accède aux services Internet sans préciser d’adresse ISP.
– en mode non transparent, l’utilisateur a le choix entre plusieurs ISP.
En revanche, il doit spécifier une adresse ISP pour accéder à l’Internet.

14
GPRS : définition et principes généraux
Architecture globale du GPRS

NSS PSTN
A

[MSC]

BSS

PDN IP
GPRS
Gb

PDN IP
GSS
[Routeur IP] Gi
15
GPRS : définition et principes généraux
Mode Transparent

ISP
Internet
Réseau GPRS
Adresse IP
137.194.x.y
137.194 Intranet

Mode non transparent Internet


ISP 1
137.85

ISP 2
Réseau GPRS 141.218 210.171.114
Adresse IP Intranet
137.85.x.y 210.171.114.4 210.171.114.16
210.171.114.z

16
GPRS : définition et principes généraux
Attentes des utilisateurs et des opérateurs

Attente des Attente des


Opérateurs Utilisateurs

• Utilisation optimale des • Des prix plus attractifs pour


ressources radio accéder aux réseaux publics
• Simplification de l’accès de données (PDN)
aux réseaux de données • Des services utiles et
• Attirer de nouveaux pratiques
utilisateurs • De meilleurs débits
• Une plus grande flexibilité
(mobilité, itinérance).

17
GPRS : définition et principes généraux
Caractéristiques de la technologie radio GPRS
• Les spécifications GPRS de la première phase réutilisent le
système radio GSM. La principale nouveauté est l’allocation
dynamique de canal; ce qui autorise des transferts à débit
variable.
• Le GPRS est capable d’allouer :
– le même timeslot à plusieurs utilisateurs
• partage des ressources lors des périodes chargées
– plusieurs timeslots à un seul utilisateur (maximum 8)
• atteinte de hauts débits (maximum théorique 171,2 kbits/s)
• Les canaux UL et DL sont réservés séparément et il est
possible que les services GPRS et GSM utilisent
alternativement le même timeslot.

18
GPRS : définition et principes généraux

• Différents formats de codage


– La norme prévoit quatre formats de codage (Coding Scheme) de
trames sur la voie radio : CS1, CS2, CS3 et CS4.
– Plus un format de codage est résistant aux interférences plus son
débit instantané est faible.

Code 1 slot 8 slots


CS1 9.05 kb/s 72.4 kb/s
CS2 13.6 kb/s 108.8 kb/s
CS3 15.7 kb/s 125.6 kb/s
CS4 21.4 kb/s 171.2 kb/s
• Les phases d’évolution du GPRS
– Phase 1: introduction de CS1 et CS2
– Phase 2: introduction de CS3 et CS4 puis gestion du «Master
PDCH»
19
GPRS : définition et principes généraux

25

20
User Data Throughput (Kbit/s)

15

10

CS-1
5
CS-2
CS-3
CS-4

0
4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26 28 30
C / I ( dB )

Débit utilisateur par format de codage, en fonction du rapport signal/bruit

20
Services et applications GPRS

• Deux types de services sont prévus


– Services Point à Point ou services PTP (Point To Point)
• Les services PTP-CONS (Point To Point - Connection Oriented Network
Service) supportent les applications nécessitant une connexion fiable.
• Les services PTP-CLNS (Point To Point - ConnectionLess Network
Service) sont adaptés aux applications Internet (navigation et
messagerie).
– Services Point To Multipoint (PTM)
Ce sont des services de diffusion de messages à un ensemble
d’utilisateurs. La norme distingue deux types de services PTM :
• Les services PTM-B (Point To Multipoint Broadcast) permettent de
diffuser un message vers l’ensemble des mobiles en veille.
• Les services PTM-G (Point To Multipoint Group) servent à la diffusion
vers un groupe d’utilisateurs bien déterminé.

21
Services et applications GPRS
Applications GPRS
• Accès au Web
• Messagerie électronique
• Transfert de fichier
• Commerce électronique
• Services d’information
– météo,
– résultats sportifs,
– trafic routier.

22
Services et applications GPRS
Applications GPRS
• Télémétrie
– distributeurs automatiques,
– gestion de flottes (taxis, bus, navires, etc.),
– contrôle d’équipements à distance,
– remontées de mesures.
• Services de messagerie courte (SMS)

23
Qualité de service
Intérêt
Le GPRS supporte différents niveaux de qualité de service
(QoS). Cette caractéristique permet aux opérateurs de
facturer les services GPRS selon le profil de QoS souscrit à
l’abonnement.

Quatre paramètres définissent la qualité de service:


– Classe de priorité
– Classe de fiabilité
– Classe de délai / retard
– Classe de débit

24
Qualité de service
Négociation de la QoS
De nombreuses combinaisons de classes sont possibles, ce
qui permet de définir plusieurs profils QoS.
Lorsqu’un abonné veut établir une session, le réseau lui
attribue une qualité de service négociée sur la base :
– du profil QoS demandé par l’utilisateur pour cette session,
– du profil QoS disponible en fonction des ressources libres actuelles
du réseau GPRS.

25
Qualité de service : priorité
Classes de priorité
La priorité de service indique l’importance relative de
maintenir le service promis lors de conditions anormales.
Par exemple certains paquets, selon leur classe de priorité,
sont détruits lors du manque de ressources radio ou de
congestion du réseau.
Classe Priorité Description
Les services de cette classe seront maintenus
1 Haute
en cas de congestion.
Le maintien des paquets de cette classe se
2 Normale
fera après les paquets de priorité haute.
Les services de cette classe seront les
3 Basse
premiers supprimés en cas de problème.

26
Qualité de service : fiabilité
Classes de fiabilité
La fiabilité de la transmission de données est définie en
terme d’erreurs résiduelles : probabilité de perte de
données, probabilité de données hors séquence, probabilité
de données dupliquées et probabilité de corruption de
données.
Probabilité Probabilité
Probabilité Probabilité de
Classe de d'erreur
de perte déséquencement
duplication résiduelle
1 10−9
−4
2 10 10−5 10−6
−2 −2
3 10 10−5 10

27
Qualité de service : délai
Classes de délai
Les classes de délai sont liées aux délais dus aux limites techniques de
la transmission à travers le système.
Sont pris en compte dans le calcul du délai: le temps d’accès radio, le
temps de transit radio et le temps de transit au niveau du réseau GPRS.
Quatre classes sont spécifiées par la norme. Un réseau doit supporter
au minimum la classe 4 « best effort ».

SDU de 128 octets SDU de 1024 octets


Classe
Délai moyen Délai à 95% Délai moyen Délai à 95%
1 < 0,5 s < 1,5 s <2s <7s
2 <5s < 25 s < 15 s < 75 s
3 < 50 s < 250 s < 75 s < 375 s
4 Non spécifié (best effort)

28
Qualité de service : débit
Classes de débit
Une classe de débit caractérise la bande passante
demandée par l’utilisateur pour une session. Le débit peut
être négocié suivant deux classes
• Classe de débit maximum
– Cette classe définit le débit maximum atteignable lors de la session.
– Même si le réseau possède des ressources supérieures, il peut
limiter l’abonné à ce débit négocié.
– Par contre, ce débit n’est pas forcément atteint lors de la session.
Tout dépend des performances du mobile et des ressources radio
disponibles. Le débit est exprimé en octets/s.
• Classe de débit moyen
Cette classe définit le débit moyen de transfert attendu
durant une session. Le débit est mesuré en octets/h.

29
Facturation des services GPRS

• Des informations de taxation sont collectées pour chaque


mobile attaché au réseau par les différents SGSN et GGSN
qui le desservent.

• Chaque opérateur définit sa propre politique de facturation


des services GPRS. De ce fait, le traitement et l’exploitation
des informations de taxation collectées par le SGSN et le
GGSN sont spécifiques à chaque opérateur.

30
Facturation des services GPRS

• Le SGSN collecte des éléments de facturation relatifs à


l’utilisation des ressources radio tandis que le GGSN
rassemble les éléments concernant l’utilisation des réseaux
externes de données. Ces deux entités collecte également
diverses informations sur l’utilisation des ressources du
réseau GPRS.

• Ces différentes informations sont délivrées sous forme de


CDR (Compte rendu d’appel). Il existe trois types de CDR :
– M_CDR (mobilité) créé au SGSN lors d’un attach, fermé sur detach
ou sur changement de SGSN
– G_CDR créé au GGSN, lors d’une activation de session GPRS
– S_CDR créé au SGSN, lors d’une activation de session GPRS

31
Facturation des services GPRS

• Le SGSN doit au minimum collecter les informations


suivantes:
– utilisation de l’interface radio: quantité de données transmises MO et
MT avec mention de la QoS et des protocoles utilisateurs.
– Utilisation des adresses PDP: durée totale d’utilisation des adresses
PDP par le mobile.
– Utilisation globale des ressources GPRSb : description de l’utilisation
des ressources GPRS suite à l’activité du mobile (ex : Mobility
Management).
– Localisation du mobile: HPLMN, VPLMN, etc.

32
Facturation des services GPRS

• Le GGSN quant à lui doit recueillir au moins les informations


suivantes :
– Origine et destination des transferts: spécification des adresses
source et destination avec une précision explicitée par l’opérateur.
– Utilisation des réseaux externes: volume de données envoyées ou
reçus des réseaux externes de données.
– Utilisation des adresses PDP: durée totale d’utilisation des adresses
PDP par le mobile.
– Localisation du mobile: HPLMN, VPLMN, etc.

33
Terminaux GPRS

• Les terminaux GPRS sont groupés en trois classes dont les


caractéristiques sont les suivantes:

– Mobile de classe A - Attachement au GSM et au GPRS.


• Signalisation/connexion GPRS et GSM simultanément
• Données simultanées de Voix et de Paquets
• Deux canaux radio sont nécessaires.

34
Terminaux GPRS

• Les terminaux GPRS sont groupés en trois classes dont les


caractéristiques sont les suivantes:

– Mobile de classe B - Attachement au GSM et au GPRS.


• Signalisation GSM et GPRS simultanément; Connexion GSM ou GPRS
exclusif (Lors d’un appel téléphonique, la connexion GPRS passe à l’état
« Busy or Held »)
• Mode Voix et Paquets à l’alternat
• Implémentation complexe

35
Terminaux GPRS

• Les terminaux GPRS sont groupés en trois classes dont les


caractéristiques sont les suivantes:

– Mobile de classe C - Attachement au GSM ou au GPRS.


• Signalisation/connexion GPRS OU Signalisation/connexion GSM
• La commutation entre les deux services est manuelle
• Implémentation simple

36
Terminaux GPRS

• Classes multislot des terminaux GPRS


Le GPRS définit 29 classes de terminaux afin de pouvoir
profiter d’un débit supérieur au débit maximal accessible
avec 1 time slot (21,4 kbits/s).
• Les terminaux multislots peuvent selon les classes
transmettre ou recevoir sur un nombre défini de timeslots en
uplink et en downlink.
– La classe 1 correspond aux mobiles classiques ne pouvant
transmettre ou recevoir que sur un seul TS
– Les classes 13 à 18 correspondent à des terminaux full-duplex,
adaptés aux débits élevés, qui sont capables de recevoir et de
transmettre simultanément.
– Les classes 1 à 12 et 19 à 29 peuvent être supportées par des
mobiles half-duplex grâce à une allocation judicieuse des TS. Ces
classes ont des débits modérés. 37
Terminaux GPRS

• L’usage attendu du GPRS est la consultation interactive de


serveurs, elle nécessite un débit plus important sur la voie
descendante que sur la voie montante.
• La norme spécifie donc sur la voie descendante des
contraintes égales ou plus importantes que sur la voie
montante. On rencontre donc plus couramment des classes
de type : « 2+1 », « 3+1 » ou « 4+1 ».

38
Terminaux GPRS : Classes Multislots
Multislot Maximum number Minimum number Type
class of slots of slots
Rx Tx Sum T ta T tb T ra T rb
1 1 1 2 3 2 4 2 1
2 2 1 3 3 2 3 1 1
3 2 2 3 3 2 3 1 1
4 3 1 4 3 1 3 1 1
5 2 2 4 3 1 3 1 1
6 3 2 4 3 1 3 1 1
7 3 3 4 3 1 3 1 1
8 4 1 5 3 1 2 1 1
9 3 2 5 3 1 2 1 1
10 4 2 5 3 1 2 1 1
11 4 3 5 3 1 2 1 1
12 4 4 5 2 1 2 1 1
13 3 3 NA NA a) 3 a) 2
14 4 4 NA NA a) 3 a) 2
15 5 5 NA NA a) 3 a) 2 a) = 1 with frequency hopping.
16 6 6 NA NA a) 2 a) 2 = 0 without frequency hopping.
17 7 7 NA NA a) 1 0 2
18 8 8 NA NA 0 0 0 2 b) = 1 with frequency hopping or
19 6 2 NA 3 b) 2 c) 1 change from Rx to Tx.
20 6 3 NA 3 b) 2 c) 1
= 0 without frequency hopping
21 6 4 NA 3 b) 2 c) 1
and no change from Rx to Tx.
22 6 4 NA 2 b) 2 c) 1
23 6 6 NA 2 b) 2 c) 1
24 8 2 NA 3 b) 2 c) 1 c) = 1 with frequency hopping or
25 8 3 NA 3 b) 2 c) 1 change from Tx to Rx.
26 8 4 NA 3 b) 2 c) 1 = 0 without frequency hopping
27 8 4 NA 2 b) 2 c) 1 and no change from Tx to Rx.
28 8 6 NA 2 b) 2 c) 1
29 8 8 NA 2 b) 2 c) 1

39
Terminaux GPRS

• Exemple de fonctionnement d’un mobile « 3+1 »


Pour un tel mobile on dispose de 3 TS en Downlink et 1 TS
en Uplink.
3 3
voie descendante 0
0 0
BTS courante

1 1
voie montante
BTS courante

voie descendante 0
BTS voisine
émission

Activité du mobile réception mesure réception


voisine

40
Terminaux GPRS

• Ce mobile est de type half-duplex, c’est-à-dire que


l’émission et la réception ne s’effectuent pas dans la même
trame TDMA.
• Le terminal doit commuter rapidement entre les 3 phases de
réception, transmission et mesure. Ceci implique le
changement de porteuse et passage en émission/réception.
• Les constructeurs ont déjà mis sur le marché plusieurs
modèles de terminaux GPRS multislots. On peut citer :
– en « 4+1 » : Siemens S45, Motorola T280.
– en « 3+1 » : Motorola T260.

41
Architecture d’un réseau
GPRS

42
Architecture du GPRS
Présentation de l’architecture
SMS-GMSC
SMS-SC
SMS-IWMSC

E C

Gd
D
MSC/VLR HLR
Gr
A Gs Gc
R Um Gb Gn Gi Réseau
TE MT BSS SGSN GGSN de données TE
par paquets

Gn Gp Gf
EIR

SGSN GGSN
Interface de signalisation
Autre réseau
Interface pour le transfert de la
GPRS
Signalisation et des données

43
Architecture du GPRS
Présentation de l’architecture
• TE : Terminal Equipment :
– combiné téléphonique utilisé pour accéder aux réseaux

• MT : Mobile Terminal :
– téléphone mobile

• BSS : Base Station Subsystem :


– sous-système radio du GSM

44
Architecture du GPRS
Présentation de l’architecture
• MSC/VLR : Mobile services Switching Centre / Visitor
Location Register :
– MSC : commutateur du réseau GSM
– VLR : base de données locale contenant le profile des abonnés
présents dans la zone

• HLR : Home Location Register :


– Base de données globale

• EIR : Equipment Identity Register :


– Base de données contenant les numéros d’identification des
terminaux (IMEI)

45
Architecture du GPRS
Présentation de l’architecture
• SGSN : Serving GPRS Support Node :
– Serveur d’accès au service GPRS

• GGSN : Gateway GPRS Support Node :


– Routeur IP connectant le réseau GPRS et un réseau externe de
commutation par paquets (IP ou X.25)

• SMS-GMSC : Short Message Service – Gateway Mobile


services Switching Centre et SMS-IWMSC : Short Message
Service – InterWorking MSC :
– Commutateurs dédiés au SMS

• SMS-SC : Short Message Service – Service Centre :


– Traitement des messages courts

46
Architecture du GPRS
Présentation de l’architecture
• Le terminal GPRS est raccordé au sous-système radio
(BSS) identique à celui du GSM

• Le BSS est connecté :


– au sous-système réseau GSM via l’interface A MSC/VLR
– au sous-système réseau GPRS via l’interface Gb SGSN

47
Architecture du GPRS
Présentation de l’architecture
• Le sous-système réseau GSM se compose :
– des MSC/VLR (une 60aine par réseau)
– des HLR
– des EIR

• Le sous-système réseau GPRS se compose :


– des SGSN
– des GGSN

48
Architecture du GPRS
Interfaces
• Il existe de nombreuses interfaces permettant aux SGSN et
GGSN de fonctionner avec les entités physiques existantes
du GSM
• Interfaces obligatoires :
– Gb (BSS / SGSN)
– Gn (SGSN / GGSN)
– Gr (SGSN / HLR)

• Interfaces utiles pour le raccordement du GPRS au GSM :


– Gs (SGSN / MSC/VLR)
– Gd (SGSN / commutateurs SMS)

49
Architecture du GPRS
Interfaces : Gb
• Similaire à l’interface A
• Partage le même lien de transmission entre plusieurs
utilisateurs
• Les ressources sont allouées si nécessaire uniquement
• Les protocoles de l’interface Gb sont :
LLC

Relay
BSSGP
RLC BSSGP
Network Network
MAC
Service Service
L1 L1

BSS/PCU Gb SGSN
PCU : Packet Control Unit : souvent intégré dans le BSS, gère les fonctions des
couches basses de l’interface Um 50
Architecture du GPRS
Interfaces : Gb
• Raccordement du réseau GPRS au BSS selon 3 modes :
– Direct : liaison point à point
– Réseau intermédiaire en relais de trames
– Indirect : en traversant un MSC existant

51

Vous aimerez peut-être aussi