Vous êtes sur la page 1sur 17

ROYAUME DU MAROC

MINISTERE DE L'INTERIEUR
PROVINCE DE BERKANE
CERCLE D’AHFIR
CAIDAT DE LAATAMNA
COMMUNE DE LAATAMNA

MARCHE N° : 03/2021

TRAVAUX DE L’ELECTRIFICATION DE CERTAINS FOYERS


A LA COMMUNE DE LAATAMNA-PROVINCE DE BERKANE.

CAHIER DES PRESCRIPTIONS SPECIALES

C.P.S

-1-
ROYAUME DU MAROC MARCHE N° : 03/2021
MINISTERE DE L'INTERIEUR
PROVINCE DE BERKANE
CERCLE D’AHFIR
CAIDAT DE LAATAMNA
COMMUNE DE LAATAMNA

Marché N° :03/2021 passé par appel d’offres sur offres de prix en application de l'alinéa 2 du paragraphe 1
de l'article 16 et du paragraphe 1 de l'article 17 et l'alinéa 2 du paragraphe 3 de l'article 17 du Décret
n°2.12.349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013), relatif aux marchés publics.

ENTRE

Le Conseil Communal de Laatamna, représenté par son Président.

Désigné, dans ce qui suit par : Administration ou Maître d’ouvrage

D’UNE PART

Et Monsieur.........................................………………………............................................................

- Qualité ......…………………………......................................…………………………....................

- Agissant pour le compte de ............………………………........................................................

- Nature de l’Entreprise ................................………….........…………….…………………...........

- faisant élection de domicile à ..................................................…………………...………......

- Inscrit au registre de commerce sous N°..................................... à ................................……

- Affilié à la caisse nationale de sécurité sociale sous N°...........................à Casablanca

- Patente N° .........................………………………………..……………………………………….

- I. F. N° ………………………………………………………………………………………………

-Compte bancaire N°

Ouvert à ...............................................................................................................................................

D’AUTRE PART

Il a été convenu et arrêté ce qui suit

-2-
Article 01 - OBJET DU MARCHE ET PREPARTITION EN LOTS.
a-Le présent marché a pour objet : Travaux de l’électrification de certains foyers à la commune
de laatamna-Province de Berkane.
b- Le dossier d’appel d’offres concerne un marché lancé en lot unique.
PIECES CONSTITUTIVES DU MARCHE - DOCUMENTS GÉNÉRAUX
a - Pièces contractuelles constituant le marché seront par ordre de priorité :
1- L’acte d’engagement
1- Le présent cahier des prescriptions spéciales.
2- Le bordereau des prix - détail estimatif à prix unitaires
3- Le C.C.A.G .T.
En cas de contradiction ou de différences entre les pièces constitutives du marché, ces pièces prévalent dans
l’ordre où elles sont énumérées.

b - Documents généraux
*Vu la loi organique n° 113.14 relatives aux communes promulguées par le dahir n° 1.15.85 du 07/07/2015.
* Le décret n° 2.12.349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013) relatif aux marchés publics.
* La loi n°112.13 du 29 rabii II 1436 (19 février 2015) relative au nantissement des marchés publics.
* Le Dahir n°1-03-194 du 14 Rajeb 1424 (11 septembre 2003) portant promulgation de la loi n°65-99
relative au code du travail ;
* Le Dahir n°1-85-347 du 07 Rabia II 1406 (20/12/1985) portant promulgation de la loi n°30-85 relative à la
taxe sur la valeur ajoutée (T.V.A)
* La circulaire n° : 4.59/ S.G.G/ C.A.B du 12 Février 1959 et l’instruction, n° : 23. 59/ S.G.G/ C.A.B du 6
Octobre 1959 relative aux travaux de l’Etat, des établissements publics et des collectivités locales.
* Le Dahir n°1-09-02 du 22 Safar 1430 (18 février 2009) portant promulgation de la loi n°45-08 relative à
l’organisation des finances des collectivités locales et de leurs groupements.
* Le décret n°2-73-685 du 12 Kaada 1393 (08/12/ 1973) portant revalorisation des salaires minimes
*Le Décret N° 2-14-394 du 6 chaabane 1437 (13 mai 2016) approuvant le cahier des clauses administratives
générales applicable aux marchés de travaux (C.C.A.G.T)
* Le décret n°2.17.451 du 23 novembre 2017 portant règlement de la comptabilité publics des communes et
des établissements de coopération intercommunal.
* Le décret n°2-16-344 du 17 chaoual 1437(22juillet2016) fixant les délais de paiement et aux intérêts
moratoires en matière relatifs aux commandes publiques.
* Circulaire n°72/CAB du 26 Novembre 1992 d’application du Dahir n°1-56-211 du 11 décembre 1956
relatif aux garanties pécuniaires des soumissionnaires et adjudicataires de marchés publics,
* Les textes officiels réglementant la main d’œuvre et les salaires.
* La circulaire 242 S.G.P du 13-06-1940 relative à la fourniture du ciment.
*La circulaire 1-61-S.G.G/C.A.B du 30/01/1961 relative à l’utilisation des produits d’origine de fabrication
nationale.
* L’arrêté du Ministre de l’Intérieur N°3610-13 du 8 safar 1435 (12 décembre 2013) fixant les autorités
habilitées à approuver les marchés des régions des préfectures, des provinces et des communes.
*l’arrêté du Chef du Gouvernement n° 3-302-15 du 27 novembre 2015 fixant les règles et les conditions de
révision des prix des marchés publics.
Tous les textes législatifs et réglementaires concernant l’emploi, les salaires de la main d’œuvre
particulièrement le décret royal n°2.73.685 du 12 Kaâda 1393 (08 Décembre 1973) portant revalorisation du
salaire minimum dans l’industrie, le commerce, les professions libérales et l’agriculture.
Tous les textes réglementaires ayant trait aux marchés de l’Etat rendus applicables à la date
de signature du marché.
L’arrêté ainsi que tous les textes réglementaires rendus applicables à la date de l'acte d'engagement.
Toute clause insérée dans les documents auxquels se réfère le présent marché et contraire aux dispositions
du décret n°2.12.349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013) doit être considéré comme abrogée.
TEXTES TECHNIQUES
1-Le Dahir 1-70-157 du 26 Joumada II (30 Juillet 1970) relatif à la normalisation industrielle en vue
de la recherche de la qualité et l’amélioration de la productivité rendant obligatoire l’utilisation des
produits normalisés.
2-Le règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant
du public. L’arrêt du 23 Mai 1956.
-3-
3-La circulaire n° : 6015 T.P du 01 Avril 1965 de Monsieur le Ministre des travaux publics et des
communications fixant l’application du cahier des prescriptions spéciales types.
4-L’instruction n° : 4/390 SGG du 08 Juillet 1957 prescrivant obligatoirement l’emploi des produits
ou des matériaux de production marocaine.
5-Le Décret Royal n° : 406-67 du 09 Rabia II 1378 (17 Juillet 1967) rendant le DGA applicable à tous
les travaux à usage administratif, industriel ou l’habitat et à tous les marchés des travaux publics
de bâtiments.
6-L’arrêté du Directeur Général des travaux publics portant règlement sur les installations électriques
et leurs dépenses du 07 Juin 1939.
7-Par dérogation à l’article III du D.G.A les règles pour le calcul et l’exécution des constructions en
béton armé, dites (règles B.A) 68 révisées en 1970 R.P.S 2000.
8-L’arrêté n° : 127-63 du 15 Mars 1963 du Ministre des travaux publics portant règlement sur les
conditions techniques auxquelles doivent satisfaire les distributions d’énergie.
9-Le CPC applicable aux Travaux Publics et de communications constituées comme Précisé dans la
circulaire n° 6019 TPC du 07 Juin 1972
10-Arrêté n°350.67 du Ministère des travaux publics et des communications de 15 juillet 1967 ainsi
qu’aux règles techniques P.N.M.7.II.cl 006 et 005 annexés à l’arrêté n°350.
11-La circulaire n°1-61 SGG du 30 janvier 1961 relative à l’utilisation des produits d’origine et de
fabrication marocaine
12-La circulaire 6001 Bis du 07/08/58 relative aux transports des matériaux et marchandises pour
l’exécution des travaux.
13-Tous les textes rendus applicables à la date de la soumission.
-L’entrepreneur ne pourra en aucun cas se prévaloir de l’ignorance de ces documents pour se
soustraire aux obligations qu’en découlent.
Article 02 - DELAI D’APPROBATION
Le présent marché ne sera valable ; définitif et exécutoire qu’après notification de son approbation
par l’autorité compétente.
L’approbation du marché doit être notifiée à l’attributaire dans un délai maximum de 75 jours à
compter de la date de l’ouverture des plis selon le nouveau décret n° 02.12.349 du 8 Joumada I Moharrem
1434 (20 Mars 2013).
Si la notification de l’approbation n’est pas intervenue dans ce délai l’attributaire est libéré
de son engagement vis-à-vis de l’administration. Dans ce cas, main levée lui est donnée, à sa demande de
son cautionnement provisoire conformément au décret n°12.02.349 du 8 Joumada I Moharrem 1434 (20
Mars 2013).
Article 03 - VALIDITE DU MARCHE - DELAI D’EXECUTION
Le présent marché ne sera valable, définitif et exécutoire qu’après son approbation par le maitre
d’ouvrage (ordonnateur).
Il est prévu un délai d’exécution globale de Trois (03) mois pour l’ensemble des travaux.
le délai prendra effet à compter du lendemain du jour de la notification de l’ordre de service prescrivant le
commencement des travaux.
Article 04 – PENALITES

En cas de retard dans l’exécution des travaux, qu’il s’agisse de l’ensemble du marché pour lequel un
délai d’exécution est fixée à Trois (03) mois, il est appliqué une pénalité journalière d’un pour mille
(1/1000) du montant du marché.
Les pénalités sont encourues de simple fait de la constatation du retard par le maître d’ouvrage qui
sans préjudice de toute autres méthodes de recouvrement, déduit d’office le montant de ces pénalités de
toutes les sommes dont le titulaire est redevable.
L’application de ces pénalités ne libère en rien Le titulaire de l’ensemble des autres obligations et
responsabilités qu’il a souscrites au titre du marché.
Le montant des pénalités est plafonné à huit pour cent (08%) du montant initial du marché. Lorsque le
plafond des pénalités est atteint l’autorité compétente est en droit de résilier le marché après mise en
demeure préalable et sans préjudice de l’application des autres mesures cœrcitives prévues par l’article 79 du
C.C.A.G-T.

-4-
Article 05 - CAUTIONNEMENT
a/ le cautionnement provisoire est fixé à la somme de Six mille dirhams (6.000,00 Dhs)
b/ le cautionnement définitif est fixé à 3% du montant initial du marché arrondi à la dizaine de
dirhams supérieure et doit être constitué dans vingt (20 jours) après la notification de l’approbation du
marché. Il sera restitué après la réception définitive des travaux.
Conformément à l’article 15 du C.C.A.G-T, le cautionnement provisoire reste acquis à l’État dans les
cas suivants :
-Si le soumissionnaire retire son offre pendant le délai fixé aux articles 33 et 153 du décret n° :
2-12-349 du 8 joumada I 1434 (20 mars 2013) relatif aux marchés publics.
-Si le soumissionnaire n’accepte pas la correction du montant de l’acte d’engagement conformément
à l’article 40 décret n° 2-12-349 précité.
-Si l’attributaire refuse de signer le marché.
-Si le titulaire ne réalise pas le cautionnement définitif dans le délai fixé.
La retenue de garantie est effectuée comme il est prévu à l’article 64 du C.C.A.G-T.
- L’administration libérera le cautionnement définitif dès la signature du procès verbal de la réception
définitive des travaux des obligations de l’entrepreneur, y compris toute obligation de garantie, stipulée dans
le marché.

Article 06 - RETENUE DE GARANTIE


Conformément à l’article 64 du CCAGT, une retenue de un dixième (1/10) sera effectuée sur chaque
acompte à titre de garantie. La retenue de garantie cesse de croître lorsqu’elle atteint sept pour cent (7%) du
montant du détail estimatif.
La retenue de garantie est remplacée, à la demande du titulaire, par une caution personnelle et
solidaire dans les conditions prévues par la réglementation en vigueur.
La caution personnelle et solidaire qui en tient lieu peut être constituée par tranches successives d’un
montant égal à la valeur de la retenue de garantie de chaque décompte.
Article 07 - DOMICILE DU TITULAIRE
A défaut par l’entrepreneur de satisfaire aux prescriptions de l’article 20 du CCAGT, toutes les
notifications lui seront faites à l’adresse mentionnée dans le présent CPS.
Article 08 - CONDITIONS DE RESILIATION
Le présent marché peut être résilié :
a- de plein droit en cas de décès, faillit ou de liquidation judiciaire du titulaire du marché dans les
conditions prévues aux articles 50,51 et 52 du C.C.A.G.T.
b- Sur décision du maître d’ouvrage.
c- En cas de faute, manquement grave à ses obligations ou non respect des ordres du service qui lui
sont délivrés par le maître d’ouvrage (article 79 du C.C.A.G.T).
d- En cas d’inexactitude de la déclaration du titulaire du marché relative à sa situation fiscale
Article 09 - MESURES COERCITIVES
Lorsque Le titulaire ne se conforme pas soit aux stipulations du marché soit aux ordres de services
qui lui sont donnés par le maître d’ouvrage, l’autorité compétente peut appliquer à son encontre les mesures
prescrites à l’article 79 du C.C.A.G.T.
Article 10 - NANTISSEMENT
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement du présent marché, il est précisé que :
1- La liquidation des sommes dues par la commune de laatamna en exécution du présent marché sera
opérée par les soins de Monsieur le Président de Conseil communale de laatamna « Ordonnateur ».
2- La personne compétente pour fournir au titulaire du marché, ainsi qu’au bénéficiaire du nantissement ou
subrogation, Les renseignements et états prévus à l’article 8 de la loi n°112.13 du 29 rabii II 1436
(19 février 2015) relative au nantissement des marchés publics est Monsieur le Président de commune
de laatamna.
3- Les paiements prévus au présent marché seront effectués par Monsieur le Percepteur d’Ahfir
En cas de nantissement du présent marché, L’Administration délivrera au titulaire traitant sur sa demande et
contre un récépissé un exemplaire en copie conforme de son marché.
Les frais de timbres dudit exemplaire sont à la charge du titulaire

-5-
Article 11 - CONNAISSANCE DES LIEUX
Le titulaire est réputé avoir reconnu en personnel au fait reconnaître par un représentant qualifié
l’emplacement des ouvrages à réaliser et des gîte des matériaux de construction.
Il est censé avoir une parfaite connaissance des lieux et des sujétions d’exécution résultant
des conditions des sites du chantier.
Le titulaire ne peut en aucun cas formuler de réclamation basée sur une connaissance insuffisante des
lieux, des gîtes des matériaux et de condition d’exécution des travaux.
Article 12- VARIATION DES PRIX
En application du paragraphe 2 de l’article 12 du décret 02-12-349 du 20 Mars 2013.
le présent marché est passé à prix révisable.
L’arrêté du Chef du Gouvernement n° 3-302-15 du 27 novembre 2015 fixant les règles et les conditions de
révision des prix des marchés publics.

P = Po. (0, 15 + 0, 85(BAT3/ BAT3.o)


Définition des symboles et index
Po = Montant initial hors taxe de la prestation considérée ;
P = Montant hors taxe révisé de la prestation considérée ;
BAT3.o = index global d’électricité à la date d’ouverture des plis.
BAT3 = La valeur du même index à la date d’exigibilité de la révision.
Article 13- NATURE DES PRIX
Conformément à l’article 53 du C.C.A. G-T, les prix du présent marché comprennent le bénéfice
ainsi que tous droits, taxes, faux frais et d’une façon générale toutes dépenses qui sont conséquence
nécessaire et directe du travail. Ces prix sont réputés comprendre, en sus, les dépenses et marges.
Article 14- CARACTERE DES PRIX :
Il est formellement stipulé que l’entrepreneur est réputé avoir une parfaite connaissance
de la nature, des conditions et des difficultés d’exécution du projet, pour avoir personnellement, visité
l’emplacement des futurs travaux, avoir examiné dans leur détails les pièces du projet établi par
l’administration, s’être entouré de tous les renseignements nécessaires à la composition des prix et avoir
obtenu toutes les précisions désirables pour que l’ouvrage fini soit conforme à toutes les règles de l’art et aux
prescriptions du présent CPS et des normes en vigueur.
Les prix établis par l’entrepreneur correspondent à des ouvrages en parfait état d’achèvement et de
fonctionnement, ils comprennent également tous les percements, saignées, rebouches, raccords de toute
nature et en général toutes sujétions nécessaires pour une meilleure réalisation des ouvrages.
Ils tiennent compte également de :
1- Tous les frais généraux et bénéfices de l’Entreprise.
2- Toutes les charges sociales et fiscales y compris la T.V.A.
3- Toutes frais d’achat de matériaux, matières consommables et fournitures diverses (combustibles,
eaux, électricité,… etc.).
4- Tous frais de main d’œuvre, de gardiennage et signalisation de chantier.
5- Tous frais de transport de main d’œuvre, matériaux ou matériels concernant l’exécution de ses
travaux.
6- Tous frais résultant du maintien de la circulation sur les voies se raccordant ou traversant le
chantier, ainsi que les frais résultants de l’occupation temporaire de la chaussé et le maintien de
l’accès normal aux propriétés riveraines.
7- Tous frais d’équipement, de blindage et d’épuisement des eaux s’il y a lieu.
8- De l’établissement des métrés d’exécution, des plans de recollement,
9- Des essais et d’analyses de laboratoire et des études complémentaires.
10- Des frais de branchement aux réseaux d’eau potable, l’électricité et de téléphone, ainsi que les frais de
consommations correspondants.
11- De tous les frais du compte prorata.
Article 15- COMMENCEMENT DES TRAVAUX
Le commencement des travaux intervient sur ordre de service du maître d’ouvrage qui doit être
donné dans un délai maximum de trente (30) jours qui suit la date de la notification de l’approbation du
marché. Conformément à l’article 40 du C.C.A.G.T

-6-
Le titulaire doit commencer les travaux dans les délais fixés par l’ordre de service du maître
d’ouvrage du lendemain de la date de notification de l’ordre de service.
Article 16- CHANGEMENT DANS LA MASSE DES OUVRAGES (AUGMENTATION
OU DIMINUTION)
Se référer aux articles 57 et 58 du C.C.A.G.T approuvé par le décret N°2-14-394 du 6 Moharrem
1437 (13Mai 2016).
Article 17- RECEPTION PROVISOIRE
Conformément à l’article 73 du C.C.A.G-T ; les ouvrages ne sont réceptionnés qu’après avoir subi aux frais du
titulaire, les contrôles de conformité des travaux avec l’ensemble des obligations du marché et en particulier, avec les
spécifications techniques. Le titulaire avise le maître d’ouvrage par écrit de la date à laquelle il estime que les travaux
ont été achevés ou le seront.
Le maître d’ouvrage procède, Le titulaire ayant été convoqué, aux opérations préalables à la réception des ouvrages
dans un délai de dix (10) jours, à compter de la date de réception de l’avis mentionnée ci- dessus ou de la date indiquée
dans cet avis pour l’achèvement des travaux si cette dernière date est postérieure.
En cas d’absence du titulaire à ses opérations, il en est fait mentionnée au procès-verbal et ce procès verbal lui est alors
notifié.
La réception provisoire, si elle est prononcée, prend effet à la date d’achèvement des travaux constatée par le maître de
l’ouvrage.
S’il apparaît que certains travaux prévus au marché et devant encore donner lieu à règlement n’ont pas été exécutées,
le maître d’ouvrage peut décider de prononcer la réception provisoire, sous réserve que Le titulaire s’engage à exécuter
ces travaux dans un délai qui n’excède pas un mois. La constatation de l’exécution de ces travaux doit donner lieu à un
procès verbal dressé dans les mêmes conditions que le procès verbal des opérations préalables à la réception. Lorsque
la réception provisoire est assortie de réserves, Le titulaire doit remédier aux imperfections et malfaçons
correspondantes dans le délai fixé par le maître d’ouvrage par ordre de service.
Toute prise de possession des ouvrages par le maître d’ouvrage doit être précédée de leur réception.
Toute fois, s’il y a urgence, la prise de possession peut intervenir antérieurement à la réception, sous réserve de
l’établissement préalable d’un état contradictoire des lieux.
La réception provisoire entraîne le transfert de la propriété et des risques au profit du maître d’ouvrage et constitue le
point de départ de l’obligation de garantie contractuelle.
A l’issue de la réception provisoire, Le titulaire peut être autorisé par le maître d’ouvrage à conserver sur le site de
chantier jusqu’à la fin de délai de garantie, tous les équipements, fournitures, matériels, matériaux et ouvrages
provisoires dont il a besoin pour remplir ses obligations au cours de la période de garantie.
Article 18- RECEPTION DEFINITIVE
La réception définitive sera prononcée un (1) an après la date du procès verbal de la réception
provisoire. Durant cette période, Le titulaire est tenu à l’obligation de garantie contractuelle prévue par
l’article 75 du C.C.A.G.T.
En outre, le maître d’ouvrage adressera au titulaire, au plus tard dix (10) mois après la réception
provisoire, les listes détaillées des imperfections ou malfaçon relevées, par des tiers.
Le titulaire disposera d’un délai de deux (2) mois pour y apporter remède dans les conditions du
marché. Il retournera au maître d’ouvrage les listes des imperfections ou malfaçons complétées par le détail
des travaux effectués.
Article 19- MODE D’EVALUATION DES OUVRAGES
Les ouvrages seront évalués suivant les devis quantitatifs et estimatifs complétés par le titulaire et
annexés au marché d’après les métrés détaillés des quantités des travaux réellement exécutées. Les relevés
feront l’objet d’un plan d’attachement établi en doubles exemplaires signés des deux parties.
Article 20- MODE D’EXECUTION DES OUVRAGES
D’une manière générale, les travaux seront exécutés suivant les règles de l’art, et conformément aux
dessins et plans qui seront notifiés au titulaire visé « Bon pour exécution ».
Les plans restent toujours la base de l’ouvrage, tous les dessins à annexer devront s’y conformer.
Les travaux ne pourront être menés avec la seule utilisation des plans de béton, les erreurs qui
pourraient parvenir de ce fait seront obligatoirement corrigées selon les indications des plans.
Si les désignations du C.P.S. ou des plans ne sont pas suffisantes, il demeure bien entendu que la
signature du marché implique que les renseignements complémentaires ont été obtenus par l’entreprise avant
la remise de ses offres de prix.

-7-
Article 21- ORGANISATION DE POLICE DES CHANTIERS APPLICABLE A TOUS LES
TRAVAUX
-Le titulaire doit reconnaître les emplacements réservés aux chantiers ainsi que les moyens d’accès et
s’informer de tous règlements auxquels il doit se conformer pour l’exécution des travaux.
-Le titulaire est tenu de respecter tous les règlements et consignes des autorités concernées du lieu où
sont effectués les travaux.
-Le titulaire doit se conformer aux ordres qui sont donnés par le maître d’ouvrage pour la police des
chantiers.
-Il assure, à ses frais, l’exécution des mesures de police ou autres qui sont ou seront prescrites par les
autorités concernées.
-Le titulaire est responsable de tous dommages résultants, pour les propriétés publiques ou particulières,
du mode d’organisation et de fonctionnement de ses chantiers. Dans le cas d’accident, comme dans
celui de dommages, la surveillance des agents du maître d’ouvrage ne le décharge en rien de cette
responsabilité. Il n’aura cas de recours contre le maître d’ouvrage ou ses agents.
-Un panneau de présentation des plans du projet format A0, avec trépieds en aluminium, couvre-pieds
plexiglas, sont à réaliser à la charge l’entreprise et doivent être présentés dans le bureau de chantier
durant le déroulement des travaux.

Article 22- SOINS, SECOURS ET INDEMNITES AUX OUVRIERS ET EMPLOYES


Conformément à l’article 34 du CCAGT, Le titulaire est tenu d’organiser le service médical de ses
chantiers conformément au textes en vigueur et d’assurer, à ses frais, les soins médicaux et les fournitures
pharmaceutiques aux ouvriers et employés victimes d’accident ou de maladies survenus du fait des travaux
ainsi que le paiement des indemnités dues tant à eux-mêmes qu’à leurs ayants droit. Il doit prendre à ses frais
toutes les mesures indiquées par les services compétents, pour assurer la salubrité de ses chantiers,y prévenir
les épidémies et, notamment faire pratiquer des vaccinations ordonnées à des fins d’hygiène.
Faute par lui de se conformer aux prescriptions des ordres de services qui lui sont notifiés pour
l’application des mesures d’hygiène et de salubrité demandées par les services compétents, il y sera procédé
d’office par le maître d’ouvrage, aux frais de Le titulaire, après mise en demeure préalable.
Article 23 - RESTRICTION DANS L’EMPLOI DE LA MAIN D’ŒUVRE
La main d’œuvre nécessaire à l’exécution des travaux sera recrutée par Le titulaire sous sa
responsabilité. La main d’œuvre devra être recrutée suivant les règlements en vigueur, notamment les
articles 23 du CCAGT en particulier le titulaire devra soumettre au visa du bureau de placement le plus
proche du chantier, la liste des ouvriers permanents de son entreprise, qu’il a l’intention d’employer sur le
chantier.
Le titulaire devra respecter la législation en vigueur ou à venir portant réglementation
du travail et des salaires au Maroc.
Article 24-TRANSPORTS
Le titulaire doit se conformer à la législation et à la réglementation en vigueur en matière de transport
de matériaux et matériel nécessaires à l’exécution des travaux objet du marché.
En cas d’infraction aux dispositions sus indiquées, il est fait application des mesures coercitives
fixées par l’article 79 du CCAGT.
Article 25- TROUS ET SCELLEMNTS
Il est rappelé aux entreprises que les percements et scellements sont strictement interdits.
Il est strictement spécifié que les éléments de structures en B.A, ne doivent pas être touchés.
Il importe donc que les différents corps de métier précisent dès le début des travaux leur plans de montage
et de percement, afin de prévoir initialement la pose de tampons en bois panneaux dans les coffrages ou
fourreaux pour permettre les scellements et passages sans distinctions.
Les saignées dans les cloisons seront rigoureusement interdites dans le cas ou les percements scellements
ou saignées seraient indispensables.
Ils seront effectués après accord du maître d’ouvrage, mais le rebouchage et raccord nécessaires, seront
obligatoirement fait par frais de l’entreprise.
Article 26- ATTACHEMENTS
Les attachements sont pris conformément à l’article 61 du C.C.A.G-T.

-8-
Les attachements seront pris contradictoirement en présence de représentants de l'entrepreneur et de
l’Administration. Les situations mensuelles seront présentées sous forme cumulative et remise en triples
exemplaires à l’Administration.
Au cas où l’entrepreneur n’assiste pas aux prises d’attachement ou ne les signent pas, ils lui seront
transmis sous plis recommandés par l’Administration et lui sera accordé un délai d’acceptation. Passé ce
délai, les attachements sont censés être acceptés par lui comme s’ils étaient signés sans aucune réserve.
Article 27- DECOMPTES PROVISOIRES
Conformément à l’article 62 du CCAGT, les décomptes provisoires sont établis mensuellement où à
chaque fois qu’il est nécessaire et à partir des attachements admis par le maître d’ouvrage, un décompte
provisoire des travaux exécutés valant procès-verbal du service fait, et serviront de base au versement
d’acompte à Le titulaire.
Les décomptes provisoires sont établis dans un délai n’excédant pas un mois après la date d’acceptation
des attachements par Le titulaire ou des situations par le maître d’ouvrage.
Une copie de ce décompte est transmise au titulaire dans un délai de dix (10) jours à partir de la date de
son établissement ; lorsque le marché est nanti cette copie doit être accompagnée d’une attestation des droits
constatés signée par le maître d’ouvrage conformément à la réglementation en vigueur.
Article 28- DECOMPTE DEFINITIF
Le décompte définitif est établi lorsque les travaux résultant de l’exécution des marchés sont achevés.
Le décompte définitif est dressé conformément aux prescriptions de l’article 68 du CCAG-T.
Article 29-CESSATION DES TRAVAUX
Lorsque le maître d’ouvrage prescrit par ordre de service la cessation des travaux, le marché est
immédiatement résilié et une indemnité est allouée au titulaire si un préjudice est dûment constaté.
La demande du titulaire n’est recevable que si elle présentée par écrit, dans un délai de quarante jours (40)
jours à dater de la notification de l’ordre de service prescrivant la cessation des travaux.
Si les travaux ont reçu un commencement d’exécution, le titulaire peut requérir qu’il soit procédé
immédiatement à la réception provisoire des ouvrages exécutés puis à la leur réception définitive après
l’expiration du délai de garantie. Suit à l’article 49 du C.C.A.G-T
Article 30- SOUS – TRAITANCE
Le titulaire pourra sous traiter une partie des travaux faisant l’objet du marché conformément au décret
n°2.12.349 du 18 Joumada Ier 1434 (20 Mars 2013) notamment l’article 158.
Ces dispositions ne réduiront en aucune façon les responsabilités de Le titulaire, notamment au sujet des
travaux exécutés par les sous traitants.
Article 31- BASES DE REGLEMENT DES COMPTES :
Le décompte est établi en appliquant aux quantités d’ouvrages réellement exécutées
et régulièrement constatées, les prix unitaires du bordereau des prix modifiés, s’il y’a lieu.
Toutefois, dans le cas prévu au troisième paragraphe de l’article 43 du C.C.A.G-T, lorsque
la valeur des ouvrages exécutés est supérieure à celle des ouvrages prescrits par le C.P.S ou les ordres de
service, les comptes sont établis sur la base de la valeur de ces derniers ouvrages.
Article 32- ASSURANCES ET RESPONSABLITE
Le titulaire doit souscrire un contrat d’assurance conformément à l’article 25 du C.C.A.G.T.
Article 33- REGLEMENT JUDICIAIRE DES LITIGES
Conformément à l’article 81 a 83 ; Tout litige pouvant survenir entre l’entreprise et le maître
d’ouvrage seront portés devant les tribunaux compétents.
Article 34- FRAIS DE L’ENREGISTREMENT
Conformément à l’article 7 du C.C.A.G.T Le titulaire acquitte les droits auxquels peuvent donner lieu
l’enregistrement du marché tel que ces droits résultent des lois et règlement en vigueur.
Article 35- RENDEZ-VOUS DE CHANTIER
L’entrepreneur est tenu d’assister personnellement aux réunions de chantier et de coordination,
lorsqu’il aura été invité par lettre ou sur le procès verbal de la dernière réunion.
Il est précisé que le représentant de l’entreprise devra être qualifié et habilité à prendre toutes
décisions. En outre, il devra être agrée par l’administration. Cet agrément peut être retiré sans que
l’administration ait à justifier les raisons de sa décision.

-9-
Article 36- INSTALLATION ET ORGANISATION DU CHANTIER
L’entrepreneur procédera à l’installation du chantier de manière à ne pas entraver le déroulement de la
circulation dans la partie existante, et il devra garantir la sécurité dans la partie existante, et il devra garantir
la sécurité des personnes circulant dans les abords immédiats du chantier.
Toutefois l’entrepreneur devra prévoir une baraque de chantier ainsi que ses équipements.
Les frais de l’installation de chantier sont à la charge de l’entrepreneur. A cet effet, il devra souscrire une
assurance spéciale qui aura effet pendant la durée des travaux.

A/ Aménagement divers
À tout moment, les fouilles, formes et couches de fondations doivent être maintenues hors d'eau, aux
frais de l'entrepreneur.

B/ Branchements
L'entrepreneur pourvoira par ses propres moyens aux fournitures d'eau et d'électricité. Il pourra se
brancher sur le réseau existant sous réserve de l'accord de l’administration..
C/ Clôture de chantier
Celle ci devra isoler le chantier afin de ne pas perturber le bon fonctionnement de la partie existant.
Article 37- NETTOYAGE DU CHANTIER
L’entreprise adjudicataire du présent marché est tenue d’évacuer des locaux où il travaille, des gravois ou
débris provenant de son activité.
L’administration peut à tout moment exiger ce nettoyage.
En application de l’article 44 du CCAGT, le délai pour le dégagement, le nettoyage et
la remise en état des emplacements mis à la disposition de l’administration est fixé le jour
de la réception provisoire.
En outre, une pénalité spéciale de deux cent dirhams (200 Dhs) par jour de retard sera appliquée en cas
de retard à compter de la date d’expiration du délai de huit jours indiqué plus haut.
Article 38- DOCUMENT A ETABLIR PAR LE TITULAIRE
Le titulaire doit, à compter de la date de notification de l’approbation du marché ou du démarrage des
travaux, soumettre à l’agrément du maître d’ouvrage, d’une part le calendrier d’exécution des travaux et les
mesures générales qu’il entend prendre à cet effet, d’autre part, les dessins ou tout autre document dont
l’établissement lui incombe, tel que mémoire technique d’exécution et cahier de chantier, etc, assortis de
toutes justification utile.
ARTICLE 39- SUIVI ET CONTROLE DES TRAVAUX
Le suivi et le contrôle des travaux seront assurés par les services de l’O.N.E. E/ Branche Electricité
de Berkane en coordination avec les services concernés de la Commune de laatamna.
ARTICLE 40- CHOIX DES MATERIAUX
Les matériaux destinés à l’exécution des travaux faisant objet du présent C.P.S devront répondre aux prescriptions de
l’article 42 du CCAG-T .
L’entrepreneur devra prendre toutes dispositions utiles pour avoir sur son chantier la quantité des matériaux vérifies et
acceptés, indispensable à la bonne marche des travaux et dont l’échantillonnage aura été agrée par le maitre d’ouvrage.
La demande de réception d’un matériau autre que les matériaux préfabriqués devra être faite avant son emploi pour les
matériaux préfabriqués.
Les matériaux refusés seront immédiatement évacués du chantier et les ouvrages éventuellement commencés avec ces
matériaux de rebut seront démolis et refaits aux frais de l’entrepreneur.
Il sera procédé à des essais ayant pour but de préciser et reconnaitre les qualités auxquelles doivent répondre un certain
nombre de matériaux, les échantillons seront prélevés dans les travaux susceptibles d’être reçues, ils seront fournis
gratuitement par l’entrepreneur.
ARTICLE 41- MATERIEL A FOURNIR PAR LE CONTRACTANT
Le matériel dont la fourniture est à la charge du contractant devra être agrée par l’O.N.E.E/ Branche
Electricité.
ARTICLE 42- DESCRIPTIF TECHNIQUE DES TRAVAUX :
Les articles objet du Bordereau des prix détail estimatif sont gérés par un manuel descriptif de
l’O.N.E. E/ Branche Electricité ‘’Edition Février 2000’’ et série des prix l’O.N.E. E/ Branche Electricité
‘’Edition Avril 2006’’.
-10-
ARTICLE 43- FRAIS DES PRESTATIONS DE L’ONE  :
Les frais des prestations de l’ONE (Peines et soins, raccordement BT, participation sur la puissance
installée et toute autre charge exigée par les services de l’O.N.E. E/ Branche Electricité sont à la charge de la
société, et seront payés aux services de l’O.N.E. E/ Branche Electricité avant le commencement des travaux.

-11-
DESCRIPTIF TECHNIQUE
Il est formellement stipulé que le titulaire du marché est réputé avoir une parfaite connaissance de
la nature, des conditions et des difficultés d’exécution des travaux, pour avoir personnellement visité
l’emplacement des différents foyers à électrifiés, s’être entouré de tous les renseignement nécessaires à la
composition des prix et avoir obtenu toutes les précisions désirables pour que les travaux d’électrification
soient conforme aux règles de l’art et aux prescription du CPS et des normes en vigueur. Les prix établis par
l’entreprise correspondent à des ouvrages en parfaite état d’achèvement et de fonctionnement, ils
comprennent également tous percements, saignées, rebouchages, raccords de toute nature en général toutes
sujétions nécessaires pour une meilleure réalisation des ouvrages.
Les travaux seront réalisés par une société agrées par l’ONEE –B. électricité- conformément aux
normes en vigueur et aux spécifications de l’ONEE –Branche électricité.

Prix n°01 : Poteau béton armé classe A 8 m 150 daN


Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 02-02-01
Prix n°02 : Poteau béton armé classe A 8 m 300 daN
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 02-02-02
Prix n°03  : Poteau béton armé classe A 8 m 500 daN
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 02-02-03
Prix n°04 : Poteau béton armé classe A 8 m 700 daN
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 02-02-04
Prix n°05 : Poteau béton armé classe A 9 m 500 daN
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 02-02-08
Prix n°06 : Destruction poteau béton irrécupérable MT
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 02-03-01
Prix n°07 : modification orientation poteaux en béton armé quelque soit la hauteur et l'effort
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 02-07-01
Prix n°08 : Massif de fondation normal
Ce prix rémunère au mètre cube, référence au n° de service 03-02 -02
Prix n°09 : Terre de réseau
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 20-02-01
Prix n°10 : Appareil d'éclairage public (sur poteau, candélabre ou façade), équipé de tous les accessoires
d'alimentation nécessaires pour lampe à vapeur de mercure 125 W
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 21-02-02
Prix n°11 : Câble isolé pré assemblé en aluminium avec porteur en Almelec 3x35 Alu +16 Alu +54,60 Alm
Ce prix rémunère au mètre, référence au n° de service 34-00-04
Prix n°12 : Câble isolé préassemblé en aluminium avec porteur en Almelec 3x70 Alu +16 Alu +54,60 Alm
Ce prix rémunère au mètre, référence au n° de service 34-00-06
Prix n°13 : Pose sans accessoires câble isolé préassemblé en aluminium (y compris manchons de
jonctions éventuelles) diverses sections
Ce prix rémunère au mètre, référence au n° de service 34-01-04
Prix n°14 : Dépose câble préassemblé quelque soit la section, tendu sur poteau ou façade (accessoires à
conserver)
Ce prix rémunère au mètre, référence au n° de service 34-03-01
Prix n°15 : dépose câble préassemblé quelque soit la section tendue sur poteau ou potelet (y compris les
accessoires)
Ce prix rémunère au mètre, référence au n° de service 34-04-01
Prix n°16 : Transfèrement branchement en torsadé quelque soit la section 2 fils y compris les accessoires
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 34-06-01
Prix n°17 : Accessoires pour câble isolé torsadé préassemblé tendu sur poteau ou potelet ensemble
d'alignement
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 36-02-01
Prix n°18 : Accessoires pour câble isolé torsadé préassemblé tendu sur poteau ou potelet ensemble
d'ancrage simple
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 36-02-02
Prix n°19 : Accessoires pour câble isolé torsadé préassemblé tendu sur poteau ou potelet ensemble
d'ancrage double
-12-
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 36-02-03
Prix n°20 : Accessoires pour câble isolé préassemblé tendu sur façade (compris remise en état) ensemble
d'encrage simple avec console en L de 300X30X3 mm
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 36-02-10
Prix n°21 : Accessoires de fixation pour câble isolé préassemblé ou autoporté posé sur façade (3 colliers
au mètre compris remisent en état)
Ce prix rémunère au mètre, référence au n° de service 36-02-15
Prix n°22 : Connecteur de dérivation à perforation d'isolant réseau en câble pré assemblé isolé de à 6kv
de 35 à70 mm2 Alu
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 36-02-27
Prix n°23 : connecteur simple dérivation à perforation d'isolant isolé à 6 kV pour section de 1,5 à 25mm²
sur conducteur d'EP
Ce prix rémunère à l’unité, référence au n° de service 36-02-28

-13-
BORDEREAU DES PRIX ET DETAIL ESTIMATIF

-14-
-15-
Page n°16 et dernière

Marché n° :03/2021 passé après appel d’offres ouvert sur offres de prix en application de l'alinéa 2
du paragraphe 1 de l'article 16 et du paragraphe 1 de l'article 17 et l'alinéa 3 du paragraphe3de l’article 17 du
décret n°:2-12-349 du 8 Joumada I 1434 (20 Mars 2013), relatif aux marches publics.

Objet du marché : Travaux de l’électrification de certains foyers à la commune de laatamna – Province


de Berkane.

Montant du marché : …………………………………………………………………………….


..……………………………………………………………………..…….

Dressé par le Service technique Lu, accepté et complété


Par le Concurrent

A Laatamna Le ………… A……………. Le …………….

Bureau des marchés publics Vu et présenté par le Président


de la Commune de Laatamna

A Laatamna Le :………….. A Laatamna Le :……………..

Visé par le Comptable Public d’Ahfir

Ahfir le : ………………

Approuvé par Le Président


Ordonnateur de la Commune de Laatamna

A Laatamna Le :…………..
-16-
-17-

Vous aimerez peut-être aussi