Vous êtes sur la page 1sur 4

Fiche Prévention - J1 F 09 14

Choix d’un équipement de travail en hauteur


Plate-forme suspendue
à niveau variable

PIR-PIRL

Échafaudage roulant

Échafaudage de pied

Échafaudage
sur consoles

Échafaudage sur tréteaux

PEMP à élévation
multidirectionnelle

PEMP à élévation
verticale

Plate-forme de travail
se déplaçant le long de
mât(s)

Plate-forme suspendue

© Mustang
à niveau variable

Le choix d’un équipement de travail approprié est un élément essentiel aussi bien pour de
bonnes conditions de travail des opérateurs et la prévention des risques que pour la réalisa-
tion d’un travail de qualité dans les délais impartis.
Chaque équipement de travail a un domaine d’utilisation préférentiel suivant ses caractéris-
tiques techniques et la tâche à réaliser. Cette fiche décrit de façon succincte :
– le domaine et les conditions d’utilisation de la plate-forme suspendue à niveau variable ;
– les avantages et les contraintes de cet équipement.

Une plate-forme suspendue à niveau variable (TSP pour Temporary Suspended Platform au sens de
la norme EN 1808) est un équipement de travail temporaire constitué d’une plate-forme s’élevant à
l’aide de treuils le long de câbles reliés à un dispositif de suspension.
La plate-forme monobloc (nacelle individuelle notamment) ou modulaire est constituée d’un plancher
de travail entouré d’un garde-corps comportant un portillon d’accès équipé d’un système de ver-
rouillage. Elle est déplaçable avec sa charge jusqu’à la position de travail suivant un axe en général
vertical.
Les dispositifs de suspension sont des structures aisément démontables en vue de leur réinstallation.
Ce sont des poutres de suspension, des consoles d’acrotère ou un système suspendu sur mâts. Leur
stabilité est obtenue par fixation à la structure porteuse ou par contrepoids.
Chaque treuil utilise deux câbles : un de travail et un de
sécurité. Les treuils sont munis de dispositifs de sécuri- Avant de choisir une TSP pour effectuer un
té : système parachute sur le(s) câble(s) de sécurité, fins travail temporaire en hauteur, il est nécessaire de
de course, limiteurs de charge et de dévers, frein de ser-
réaliser un examen d’adéquation de l’équipement.
vice, etc. Les treuils peuvent être manuels, électriques,
pneumatiques ou hydrauliques. Celui-ci consiste à s’assurer que la plate-forme
suspendue est bien adaptée à l’opération à
Les TSP sont utilisées pour réaliser des travaux de
laquelle elle est destinée, aux contraintes de
maintenance, de ravalement, de peinture, de rénovation
sur les façades des constructions de grande hauteur l’environnement de travail et aux risques auxquels
présentant la possibilité de mettre en place des dispo- les salariés peuvent être exposés.
sitifs de suspension. Elles permettent un accès et un Cet examen d’adéquation est à réaliser par
réglage du poste de travail à la hauteur souhaitée et l’encadrement du chantier directement impliqué
d’embarquer des charges en petite quantité (personnel, dans le choix et l’utilisation de la TSP.
matériaux et matériel).

Conditions d’utilisation Contraintes d’installation


• Une TSP ne doit jamais être utilisée sur un chantier occupant un seul • Repérage et identification des obstacles situés dans la zone
opérateur. d’implantation et d’évolution de la TSP : lignes électriques, contraintes
• Formation spécifique tant théorique que pratique pour le montage, de voirie, dénivellations et réservations dans le sol, présence et
le démontage et la modification des TSP. Il existe un certificat de activités de tiers, etc.
qualification professionnelle « Monteur de plates-formes suspendues • Type et résistance de la toiture qui détermineront le choix du dispositif
mues mécaniquement » développé par la profession (durée 3 jours). de suspension.
• Formation spécifique tant théorique que pratique pour l’utilisation • Caractéristiques de l’ouvrage contre lequel l’équipement est
en sécurité. Il existe une formation complémentaire, « Utilisation de positionné : hauteur, inclinaison, obstacles sur la façade tels que
plates-formes suspendues motorisées », développée par la profession balcons, tuyauteries, etc.
(durée 1 jour). • Accessibilité pour le montage et le déplacement au sol de la plate-
• Absence de contre-indication médicale à l’utilisation après examen par forme de travail.
le médecin du travail. • Accessibilité et sécurité du poste de travail en hauteur lors du montage
• Connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le ou les et du déplacement du dispositif de suspension.
sites d’utilisation. • Présence et mise à disposition des énergies répondant aux
• Délivrance d’une autorisation d’utilisation par le chef d’entreprise ou caractéristiques de l’équipement (puissance, tension, pression…).
son représentant.
• Disponibilité et connaissance de la notice d’instructions du fabricant
ou de la notice d’utilisation simplifiée rédigée par le loueur.
• Vérification de mise ou de remise en service lors de la mise en œuvre
de la machine et vérification générale périodique ensuite (semestrielle
pour les TSP mues mécaniquement et trimestrielle pour les TSP mues
manuellement).
• Contrôle journalier de l’équipement et de son fonctionnement avant
utilisation.

Avantages Les TSP peuvent offrir une surface de travail de grandes


u 
dimensions avec, la plupart du temps, un plancher
La modularité des TSP permet de choisir la plus
u  antidérapant.
adaptée aux travaux à réaliser : nacelle individuelle, Largeur minimale de la plate-forme : 0,50 m.
sellette, section d’angle, longueur de plate-forme la plus Les matériaux ou les matériels transportés doivent être répartis sur
adaptée. la surface du plancher et stabilisés.
Elles sont disponibles à la location.
• L’utilisateur remet au loueur un descriptif des exigences La plate-forme peut s’adapter à des architectures
u 
et des besoins résultant de l’examen d’adéquation. complexes.
• Pour des travaux sur une grande surface, une plate-forme • Modularité de la longueur de la plate-forme.
suspendue permet de remplacer avantageusement un • Section d’angle réglable.
échafaudage de pied (diminution des risques de lombalgie et
de TMS dus au montage et au démontage de l’échafaudage et La plate-forme peut être amenée rapidement au niveau
u 
à l’approvisionnement des matériaux) sans créer d’obstacle désiré et permet d’avoir le poste de travail à la hauteur
permanent devant les façades. optimale.

2
Fiche Prévention - J1 F 09 14 - © oppbtp - Edition : septembre 2014
Les treuils favorisent un réglage fin du niveau de la Le nombre maximal d’opérateurs et la masse des
u 
plate-forme. matériaux et matériels embarqués sur la plate-forme
• La vitesse maximale est de 18 m/min avec des treuils électriques, sont limités par la conception de l’équipement et en
pneumatiques ou hydrauliques. fonction de la capacité de charge de la TSP.
• Les treuils manuels permettent une vitesse d’ascension de 3 m • Les caractéristiques de la TSP sont indiquées sur une plaque
à 4 m/min. placée sur l’étrier à l’intérieur de la plate-forme.
• Les treuils sont équipés d’un frein de service en mesure d’arrêter • Pour les plates-formes modulaires, un diagramme indique
la plate-forme sur une distance de 10 cm. les différentes valeurs maximales suivant les configurations
possibles.
Les TSP sont adaptées aux travaux sur les façades des
u 
immeubles de grande hauteur. Les hauteurs de travail À la livraison de la TSP, vérifier l’adéquation de la
u 
possibles peuvent être importantes. machine et la présence des documents obligatoires
(notice d’instructions du fabricant ou notice d’utilisation
• Un même équipement peut être utilisé sur des chantiers
simplifiée rédigée par le loueur…).
de différentes hauteurs y compris de très grande hauteur.
• La longueur des câbles acier doit atteindre au moins la hauteur L’absence de notice d’instructions doit conduire le responsable du
chantier à ne pas utiliser la plate-forme.
du bâtiment.
• Pour des hauteurs d’ascension importantes, éviter le recours
Au-delà d’une hauteur de 40 m ou lors de l’utilisation
u 
à des treuils manuels.
dans des zones exposées à des vents de plus de
(Voir le chapitre Contraintes pour les configurations au-delà de 40 m
50 km/h, un système de guidage doit être fixé à
de hauteur.)
l’ouvrage pour éviter le balancement de la plate-forme.
Présence de divers dispositifs de sécurité :
u  Les plates-formes guidées ne doivent pas être utilisées
si la vitesse de vent est supérieure à 72 km/h.
– câble de levage et câble de sécurité fixés en deux
Les utilisateurs doivent être informés de ces conditions
points distincts ;
météorologiques défavorables par un système d’alerte adapté.
– dispositif parachute mécanique sur le câble de
sécurité ;
En phase de montage :
u 
– frein de service automatique ;
–a
 ménager les accès et la zone de stockage du matériel
– interrupteurs de fin de course haut et bas ;
(au sol et en hauteur) ;
– détecteurs de surcharge, de dévers ;
–m
 ettre en sécurité la zone de montage de la structure
– système manuel de descente de dépannage.
de suspension (risques de chute de hauteur, accès des
Tous ces dispositifs de sécurité doivent être conçus et essayés tiers, etc.).
suivant les prescriptions de la norme NF EN 1808 et entretenus
En cas de coactivité ou d’intervention en site occupé, s’appuyer sur
suivant les préconisations du constructeur.
les préconisations du coordonnateur SPS ou du maître d’œuvre,
sous la responsabilité du maître d’ouvrage.
Présence de dispositifs de protection contre les chocs
u 
au contact de la façade. Ils évitent la rotation et le Utiliser des moyens de manutention mécanique pour
u 
balancement excessif de la plate-forme. Ils protègent la l’installation, le déplacement et le repli du dispositif de
façade. suspension.
Équipements variés : rouleaux pare-chocs, roues gonflables, bandes Le choix des moyens de manutention adaptés sera déterminé
de protection, etc. suivant la configuration du chantier : utilisation de grues mobiles
au sol, de potences de levage en toiture, de l’ascenseur de
Pour les chantiers sur des sites présentant un risque
u  l’immeuble…
d’explosion ou d’incendie (chimie, agroalimentaire…),
les treuils électriques peuvent être remplacés par des Au sol, nécessité de protéger la zone d’installation et
u 
treuils pneumatiques ou hydrauliques. d’utilisation de la plate-forme (risque de chute d’objet,
de heurt par un autre engin).
Contraintes • Demander les autorisations de voirie si présence sur le domaine
public.
• Clôturer ou baliser au sol la zone de travail surplombée par la
Les TSP ne doivent pas être utilisées pour l’exécution de
u  plate-forme.
travaux nécessitant la mise en œuvre de fortes charges • Positionner une signalétique appropriée au niveau du balisage
ou de matériaux volumineux. pour en empêcher l’accès aux tiers.
Les forces horizontales que peuvent exercer les
Énergie électrique : vérifier la compatibilité de la source
u 
opérateurs sont faibles et réduisent la gamme des
disponible avec les besoins spécifiques de l’équipement
tâches possibles.
(tension, puissance).
• La capacité de charge des TSP est inférieure à celle des plates-
formes de travail se déplaçant le long de mât(s). Prévoir une alimentation par une ligne distincte et
u 
• La résistance du plancher est au moins de 200 daN/m2. protégée par un disjoncteur différentiel 30 mA.
•U  n détecteur de surcharge arrête le mouvement de levage de la L’installation électrique doit être réalisée par une personne ayant
plate-forme si la force dans le(s) câble(s) de suspension dépasse l’habilitation électrique adéquate et vérifiée par une personne
le seuil de déclenchement. compétente.

3
Fiche Prévention - J1 F 09 14 - © oppbtp - Edition : septembre 2014
Dispositif de suspension par poutres avec contrepoids :
u 
– respecter les prescriptions de la notice du fabricant Réglementation
pour le poids des lests à mettre en œuvre ;
• Code du travail. Article R.4323-55 à 57 – Conduite
– à défaut, calculer ou faire calculer le poids des lests des équipements de travail mobiles ou servant au
nécessaires ; levage de charges.
– vérifier la résistance du support au droit des appuis
• Code du travail. Article R.4323-22 à 27 –
avant et arrière (poinçonnement du complexe
Vérifications des équipements de travail.
d’étanchéité avec isolant compressible, résistance de
la structure). • Arrêté du 1er mars 2004 relatif aux vérifications
• Privilégier ce dispositif. des appareils et accessoires de levage.
• L’installation est considérée comme stable si le moment de • Arrêté du 2 mars 2004 relatif au carnet de
stabilité est égal à 3 fois le moment de renversement. maintenance des appareils de levage.
• Utiliser des lests calibrés à 25 kg maximum et marqués, munis de
• Circulaire DRT 99/7 du 15 juin 1999. Précisions
poignées facilitant la manutention.
réglementaires antérieures sur les plates-formes
• Ces lests seront reliés (câbles ou autres moyens) pour former un
suspendues motorisées et mues à la main.
ensemble solidaire.
• Recommandation CNAMTS R.433. Exploitation
Dispositif de suspension avec amarrage à la structure :
u  des plates-formes suspendues motorisées.
– sur consoles d’acrotères. N’envisager cette solution
qu’avec l’avis notifié du maître d’œuvre ou de son
bureau d’études techniques (connaissance de la
résistance de la structure).
À consulter
– par ancrage dans la structure. Cette solution implique
un contrôle de résistance des ancrages et des
Documentation
dispositions pour le maintien de l’étanchéité.
• Vérifications réglementaires des équipements
• Proscrire l’amarrage sur les acrotères préfabriqués.
• Éviter l’accrochage sur charpentes, cheminées ou édicules.
de travail utilisés pour le levage de charges,
l’élévation des postes de travail ou le transport
Contrôle des câbles et treuils :
u  en élévation des personnes. Fiche prévention
– respecter les prescriptions de maintenance de la C3 F 01 09, OPPBTP.
notice d’utilisation du constructeur ; • Plate-forme individuelle roulante/légère
– contrôler les câbles (fils cassés, réduction du diamètre, (PIR-PIRL). Fiche prévention J1 F 01 14, OPPBTP.
boucles ou déformations anormales) ; • Échafaudage roulant. Fiche prévention J1 F 02 14,
– entretenir et nettoyer ces composants notamment s’ils OPPBTP.
sont exposés à des ambiances agressives (poussières • Échafaudage de pied. Fiche prévention J1 F 03 14,
abrasives, produits chimiques, milieu marin…). OPPBTP.
Tenir à jour le carnet de maintenance (propriétaire) ou s’assurer que • Échafaudage sur consoles. Fiche prévention
le carnet de maintenance est tenu à jour (locataire). J1 F 04 14, OPPBTP.
• Échafaudage sur tréteaux. Fiche prévention
Contexte réglementaire J1 F 05 14, OPPBTP.
• PEMP à élévation multidirectionnelle.
spécifique Fiche prévention J1 F 06 14, OPPBTP.
Conduite. « Pour l’utilisation des plates-formes suspendues • PEMP à élévation verticale. Fiche prévention
à niveau variable, les travailleurs doivent être titulaires d’une J1 F 07 14, OPPBTP.
autorisation d’utilisation établie et délivrée au travailleur par le • Plate-forme de travail se déplaçant le long de
chef d’établissement sur la base d’une évaluation effectuée mât(s). Fiche prévention J1 F 08 14, OPPBTP.
par ce dernier. » • Prévention des risques de chutes de hauteur.
Vérification de remise en service après le montage de l’ap- Guide ED 6110, CNAMTS, INRS, OPPBTP.
pareil sur un ouvrage. Elle comprend les examens d’adéqua- • Nacelles, plates-formes, ascenseurs de chantier.
tion, de montage et d’installation, de l’état de conservation, Prévention BTP, hors série 2014, n° 178.
l’essai de fonctionnement des dispositifs de sécurité et les
épreuves statique et dynamique. Normes
Pour les appareils déplacés sur un même immeuble et sans • NF EN 1808 + A1 de septembre 2010.
changement de configuration, cette vérification est réalisée Exigences de sécurité des plates-formes suspendues
sans épreuves. à niveau variable.
Vérification générale périodique (VGP) pour les TSP moto-
risées installées depuis 6 mois et pour les TSP mues manuel-
lement installées depuis 3 mois.

Conforme à la
réglementation en
vigueur à la date
OPPBTP de parution.
25, avenue du Général Leclerc - 92660 Boulogne-Billancourt Cedex - 01 46 09 27 00 - www.preventionbtp.fr
4
Fiche Prévention - J1 F 09 14 - © oppbtp - Edition : septembre 2014

Vous aimerez peut-être aussi