Vous êtes sur la page 1sur 92

Université SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH

Ecole Nationale De Commerce et de Gestion

Fès

RAPPORT DE STAGE DE
PERFECTIONNEMENT:

ETUDE DE LA PROCÉDURE D’OCTROI DE


CRÉDIT PAR L’AGENCE

Banque populaire Fès-Taza / Agence


MOULOUK
Réalisé par : encadré par : BELHKOU Chaimae Mme.
ALAOUI TAIB Asmaa

Année universitaire : 2016-2017

Dédicace

Je dédie ce modeste travail à mes chers parents pour leurs Sacrifices


et leurs encouragements durant toute ma période d’étude.

A mes respectables professeurs pour leurs généreuses


orientations.

A toute personne ayant contribué de près ou de loin à la


réalisation de ce travail.
2

Remerciement
s

Avant tout développement sur mon expérience professionnelle, il


paraît opportun de commencer ce rapport par des remerciements même à
ceux qui ont eu la gentillesse de rendre ce stage un moment très profitable
particulièrement agréable.

Je tiens à présenter mes remerciements à : Tous et toutes Les professeurs


de l’ENCG - Fès qui m’ont aidé à bien définir les orientations qui sont
adéquates, aussi à surmonter les obstacles rencontrés pendant mes
années de formation. Je remercie Mme. Naima ait lhadj directrice de
l’agence MOULOUK qui m’a bien accueilli et m’a permis d’être un membre
de personnel même pour une période très courte ne dépassant pas les
30jours.

J’exprime aussi mes remerciements à tous les responsables et les agents


de cette institution pour l’aide et le soutien qu’ils n’ont pas cessé de
m’apporter durant toute ma période de stage.

Je tiens à remercier spécialement mon encadrante pédagogique Mme.


Alaoui Taib Asmae pour son aide et son encadrement durant mon stage.

Finalement, je remercier tous ceux, ou celles, qui ont collaboré de près ou


de loin à la contribution de ce travail

3
Table des matières Dédicace
.................................................................................................................................................. 2

Remerciements
........................................................................................................................................ 3

Introduction :
........................................................................................................................................... 6

Chapitre 1 : présentation de la banque populaire :


................................................................................. 8

Section 1 : historique du groupe populaire du Maroc :


........................................................................... 8

➢ La phase de complémentarité :
........................................................................................................ 8

➢ La phase de compétitivité :
.............................................................................................................. 9

➢ La phase de mondialisation :
........................................................................................................... 9

Section2 : Organisation du groupe banque populaire du Maroc :


......................................................... 10

➢ Le Comité Directeur :
.................................................................................................................... 10

➢ La Banque Centrale Populaire (BCP):


.......................................................................................... 10

➢ La Banque Populaire régionale (BPR):


......................................................................................... 11

➢ Les succursales :
............................................................................................................................ 11

➢ Les Agences :
................................................................................................................................ 13

Conclusion du chapitre :
........................................................................................................................ 13

Chapitre 2 : fonctionnement de l’agence :


............................................................................................. 15

Section 1 : moyens de paiement :


.......................................................................................................... 15

➢ Le Chèque :
................................................................................................................................... 15

➢ La Lettre de change :
..................................................................................................................... 17

➢ Le virement :
................................................................................................................................. 17

➢ L’avis de prélèvement :
................................................................................................................. 18

Section 2 : Les opérations effectuées par l’agence:


............................................................................... 18

➢ L’ouverture de compte
.................................................................................................................. 18

➢ Le versement
................................................................................................................................. 19

➢ Le retrait
........................................................................................................................................ 19

➢ Le virement
.................................................................................................................................... 20

➢ La mise à disposition
..................................................................................................................... 20

➢ Le change
...................................................................................................................................... 21

4
Section 3 : La liaison agence-siège :
..................................................................................................... 21
➢ Par serveur
..................................................................................................................................... 22

➢ Par courrier
.................................................................................................................................... 22

Conclusion du chapitre
.......................................................................................................................... 23

Chapitre 3 : l’étude de la procédure d’octroi de crédit :


........................................................................ 24

Section 1 : les types de crédits accordés par l’agence :


......................................................................... 24

➢ Crédit à la consommation :
............................................................................................................ 25

➢ Crédits immobiliers :
..................................................................................................................... 27

Section 2 : procédure d’octroi de crédit : les conditions d’octroi de crédit, caractéristiques,


garanties :
.........................................................................................................................................................
...... 28

1. La demande du prêt :
..................................................................................................................... 29

2. Simulation de crédit :
.................................................................................................................... 29

3. Le montage du dossier :
................................................................................................................. 30

4. Le versement du montant du crédit :


............................................................................................. 31

5. Quand le crédit arrive à sa fin :


..................................................................................................... 32

➢ Crédit immobilier
.......................................................................................................................... 33

➢ Crédit à la consommation :
............................................................................................................ 44
Section 3 : Etude de cas : Cas pratique d’octroi de crédit.
.................................................................... 49

Conclusion du chapitre :
........................................................................................................................ 57

Conclusion
............................................................................................................................................. 58

BIBLIOGRAPHIE :
.............................................................................................................................. 59

WEBOGRAPHIE :
................................................................................................................................ 59

Introduction :

Le secteur bancaire est un secteur très actif, il représente le pilier et le


moteur de l'économie national.
En effet, son évolution constatée est le fruit de la concurrence accrue entre
les Différents établissements, dont figure en leader la Banque Populaire
riche de son savoir-faire, de son image auprès des Clients et surtout de son
expérience depuis 50 ans. Dans le Cadre de la formation professionnelle
de l’ENCG-Fès, le stage est organisé afin de découvrir le monde de travail,
son fonctionnement ses activités et ses objectifs, il permet d’élargir les
connaissances des étudiants et d’acquérir une méthode de travail en
passant de la théorie à la pratique.

De ce fait la pratique du stage est une nécessité et une affirmation certaine


de la réussite dans le domaine professionnel ; elle permet de mesurer
l’écart existant entre l’étude théorique acquise dans les établissements
d’enseignement Supérieur et l’étude théorique acquise dans le domaine de
travail.

Ce rapport établit une synthèse de toutes les informations apprises durant


mon stage et les enseignements donnés par les employés de l’agence
MOULOUK.

Pour cela, la première partie de mon rapport sera une présentation de la


Banque Populaire en relatant son histoire et exposant son organisation
administrative. Puis la deuxième partie sera consacrée pour expliquer le
fonctionnement de cette agence à travers les moyens de paiement et les
différentes opérations effectuées par l’agence, la troisième partie sera
accordée pour le thème choisi « étude de la procédure d’octroi de crédit par
l’agence de la banque populaire », dans cette partie je vais faire une
présentation de ce thème en citant les différents types de crédits
disponibles chez l’agence tout en traitant les différentes étapes et
conditions de montage

6
du dossier de crédit. Mon travail va se conclure par l’élaboration d’un cas
réel d’octroi de crédit.

En préambule, je vais vous analyser les trois chapitres


suivants :

• CHAPITRE I : Présentation de la banque populaire.

• CHAPITRE II : Le Fonctionnement de l’agence.

• CHAPITRE III : L’étude de la procédure d’octroi de crédit par l’agence.


7

Chapitre 1 : présentation de
la banque populaire :

L’activité bancaire est un secteur stratégique dans toute économie. Elle


constitue un pôle de financement primordial pour les agents économiques.
Les entreprises s’endettent auprès des banques pour financer leurs
investissements. Les ménages eux aussi demandent des crédits pour
financer leurs besoins. Le Groupe Banque Populaire du Maroc est issu du
principe coopératif basé sur la solidarité et la régionalisation. Il a connu une
évolution continue qui est en corrélation avec celle de l’économie
marocaine. Ce chapitre sera un aperçu sur l'historique de la Banque
Populaire et son organisation Administrative.

Section 1 : historique du groupe populaire du


Maroc :

Trois phases essentielles caractérisent l'histoire de la Banque Populaire;


d'abord la phase de complémentarité allant des années 60 jusqu'à mi 70.
Ensuite la phase de compétitivité qui se situe entre 1968 et 1978. Enfin, la
dernière phase qui représente la Banque Populaire à l'heure actuelle,
c'est-à-dire face à la mondialisation.

➢ La phase de complémentarité
:

Durant cette période, la Banque Populaire, alors semi-publique, ne


concernait que l'artisanat, les petits commerces et les PME. Les autres
banques étaient spécialisées dans d'autres activités : la BMCE (les
opérations d'import et d'export) ; le CIH (le secteur immobilier et hôtelier) ;
la CNCA (le crédit agricole) etc.

8
La naissance de la Banque Populaire coïncide avec celle des OFS
(organismes financiers spécialisés), et celle des banques privées telles que
la BNP (à capitaux étrangers essentiellement)... Parallèlement, la Banque
Populaire bénéficiait de sa place monopolistique au sein du marché
Marocain. Ceci s'explique, d'une part, par le fait d'être exonérée de toute
imposition, ce qui n'est pas le cas pour les autres banques. Et d'autre part,
par la volonté d'attirer un maximum de capitaux étrangers.

➢ La phase de compétitivité
:

Elle se caractérise par une ouverture massive des banques sur le marché.
Elle est marquée aussi par plusieurs évènements à savoir la libéralisation
du secteur bancaire, le désencadrement des crédits, etc. Les banques se
sont donc inscrites, à partir, de là dans un contexte de libre concurrence qui
les a incité à développer davantage leurs compétences et leur savoir-faire.
Elle se caractérise également par une décentralisation du système
bancaire. Cette dernière avait pour but :

• La disponibilité de l'information au niveau agence.

• La réduction des circuits de traitement des


adhérents.

• La réponse immédiate aux réclamations de la


clientèle.

• L'allégement des services centraux de la Banque Centrale Populaire et


de la Banque Populaire Régionale.

➢ La phase de mondialisation
:

A l'heure actuelle on sait que les canaux d'information ne sont plus ce qu'ils
étaient et que le réseau Internet n'est plus un secret pour personne. A ce
propos, on a pu voir que la Banque Populaire a mis en place des produits
modernes lui permettant de s'inscrire dans la nouvelle ère. Parmi ces
produits, on

9
trouve « Châabi Mobile » et « Châabi Net », permettant d'obtenir des
informations relatives aux comptes des clients directement sur leurs boîtes
électroniques ou sur leur GSM.

Section2 : Organisation du groupe banque populaire du


Maroc :

➢ Le Comité Directeur :

Organe suprême de l'institution, le comité directeur est constitué


de :

• Cinq Présidents des conseils des Banques Populaires


Régionales;
• Cinq représentants du conseil de la Banque Centrale
Populaire;

Le Président du Comité Directeur est élu parmi les membres dudit Comité
et sa nomination est ratifiée par le Ministre chargé des Finances.

Ainsi le comité directeur exerce un contrôle administratif, technique et


financier sur l'organisation et la gestion de la Banque Centrale Populaire et
de chaque Banque Populaire Régionale. Il représente collectivement les
organismes du Crédit Populaire pour faire valoir leurs droits et intérêts
communs. Ainsi, le Comité Directeur a pour attributions principales de:

• Décider après accord des Banques Populaires Régionales


concernées, le transfert partiel entre elles de leur actif et passif.
• Ratifier les décisions d'ouverture, de fermeture ou de transfert dans la
même localité, tant au Maroc qu'à l'étranger, de filiales, de succursales,
d'agences, de guichets ...

➢ La Banque Centrale Populaire


(BCP):

Elle est chargée d'exécuter les décisions du CD notamment à l'égard des


Banques Populaires Régionales. Elle peut également effectuer directement
toute opération pratiquée par les banques en vertu des dispositions de la
loi bancaire.

10
Toutefois, elle ne peut intervenir directement dans les circonscriptions
territoriales où les Banques Populaires Régionales exercent leurs activités.
Par ailleurs, la BCP peut participer au capital d'une Banque Populaire
Régionale sans limitation des parts, à titre provisoire et exceptionnel,
lorsque la situation financière de la banque concernée le justifie. Elle peut
toutefois prendre 5% des parts du capital d'une Banque Populaire
Régionale ou d'un groupe de Banques Populaires à titre permanent.

➢ La Banque Populaire régionale


(BPR):

Elle a pour mission d’effectuer toutes les opérations bancaires susceptibles


de faciliter l'exercice normal de sa profession à savoir entre autre :
l'escompte et le recouvrement de toutes valeurs, l'avance sur titre, sur
marchandises et l'ouverture de crédit avec ou sans nantissement,
recouvrement des dépôts de fonds de toute personne physiques ou morale
etc.

Les banques populaires régionales constituent le levier du Crédit Populaire


du Maroc dans la collecte de l’épargne au niveau régional, sa mobilisation
et son utilisation dans la région où elle est collectée.

➢ Les succursales
:

Au vu de son positionnement au sein de la Banque Populaire


Régionale(BPR), en tant que niveau hiérarchique intermédiaire entre un
sous-réseau d'agences et le siège, la succursale apparaît comme un centre
d'animation commerciale et d'appui technique au réseau afin de:

• Rechercher l'amélioration continue de la réactivité commerciale de son


réseau.

• Rehausser et maintenir le niveau de qualité des prestations offertes par


le réseau de distribution.

11
C'est pour ces raisons que des aménagements sont apportés à
l'organisation actuelle de la succursale, s'inscrivant ainsi dans la continuité
des actions de normalisation, du mode de fonctionnement de la BPR.

Rattachée hiérarchiquement au président du directoire de la Banque


Populaire Casablanca, la succursale a pour principales missions :
• L'appui commercial aux agences relevant de son
autorité

• Le pilotage et le management du
sous-réseau.

• L'assistance technique au réseau notamment pour l'étude et la mise en


place des crédits.

• Le support aux dites agences dans le recouvrement à l'amiable des


créances en souffrance.

• L'apport de la technicité et les expertises nécessaires dans le cas où


l'une de ses agences n'en dispose pas (cas des dossiers crédits).

La succursale est alors organisée


autour :
• D'une entité « animation commerciale »,

• D'une entité « conseil et appui technique au réseau » constitué d'experts


polyvalents (cautions, garanties, bancassurance et monétique) ; de
chargés de recouvrement, et des aspects administratifs,

• D'une entité Back-office.

N.B : Back-office est constitué de l'ensemble des activités d'administration,


de contrôle et de supports d'une entreprise. Les activités de back-office
sont caractérisées par le fait qu'elles n'ont pas besoin d'être situées à
proximité de la clientèle de l'entreprise, et peuvent être aisément séparées
fonctionnellement et géographiquement du reste des opérations
quotidiennes.

12

➢ Les Agences :

L'agence représente le FRONT OFFICE de la Banque Populaire, où la


relation client et la qualité du service prime sur toute autre considération.
Le personnel de l'agence banque populaire est réparti comme suit :

• Chef d'agence : S'occupe en premier lieu de la commercialisation, de


l'octroi de crédit, de la gestion de l'agence, de la coordination avec la
succursale et avec la direction régionale...

• Responsable administratif (Chef de caisse) : Est responsable du


contrôle des opérations, autocontrôle des opérations de caisse, du SIMT
(Système interbancaire marocain de télé compensation), scannérisation
des chèques et des effets, des remises, la gestion des stock, traitement
des anomalies et des incidents et l’exécution de l’ordre de virement...

• Chargé de produit : Est responsable de la demande et de la remise


des cartes guichets, de la délivrance des carnets de chèque, de
l'ouverture et la clôture des comptes, la présentation des différents
produits et services offerts par la banque, la souscription en bourse et la
souscription des Dépôts à Terme (DAT)...

• Agent commercial : A pour mission le change des devises, les


versements, les retraits, les mises à disposition, le service Money Gram
et le service Western Union, l’alimentation du GAB (Guichet automatique
bancaire) et la vérification et pointage des pièces...

Conclusion du chapitre
:

Les banques jouent un rôle d’intermédiaires entre les agents économiques.


En principe, les agents disposant d’une capacité à financer prêtent des
capitaux à la banque qui fournit à leur tour des crédits aux agents se
trouvant dans une situation de déficit économique. Les agents
économiques auprès desquels elle prête de l’argent peuvent être des
particuliers ou des entreprises. Ce prêt se

13
manifeste sous forme de dépôts d’argent. Ce genre d’opération garantit le
bon fonctionnement du mouvement des capitaux qui est très favorable à
l’économie.
Dans la partie qui suit je vais traiter le fonctionnement de l’agence en
exposant les moyens de paiement et les opérations effectuées.
14
Chapitre 2 : fonctionnement
de l’agence :

L'agence représente le FRONT OFFICE de la Banque Populaire, où la


fidélisation des clients et la qualité du service offert est la préoccupation de
tous le personnel de chaque agence. Ce chapitre est une présentation des
différentes opérations effectuées par l’agence et les moyens de paiement
ainsi que la relation entre le siège de la banque populaire et l’agence.

Section 1 : moyens de
paiement :

Les moyens de paiement sont des outils d'échange, d'encaissement ou de


paiement utilisant le circuit bancaire et interbancaire.

Les moyens de paiement scripturaux éligibles au SIMT sont : les chèques,


la lettre de change normalisée (LCN), les virements et les avis de
prélèvement.

NB : Le Système Interbancaire Marocain de Télécompensation (SIMT)


: C’est un système de paiement dédié au transfert de fonds à travers les
échanges électroniques des opérations de masse (chèques, lettres de
change, virements domestiques et étrangers, prélèvements), s’est
substitué progressivement aux échanges interbancaires des valeurs sous
forme physique dans les chambres de compensation de Bank Al Maghrib.
➢ Le Chèque :

Le chèque est un écrit par lequel le client d’une banque ou d’un organisme
assimilé donne l’ordre à cette banque de payer une certaine somme à une
personne qu’il désigne. On appelle tireur celui qui établit le chèque, tiré la

15
banque sur laquelle le chèque est tracé ; et bénéficiaire, la personne en
faveur de laquelle il est établi.

Les genres de chèque utilisés sont les


suivant :

• Le chèque au porteur : versé à toute personne qui a remis ce


chèque

• Le chèque barré : Ce chèque ne peut être versé que dans un compte et


ne peut en aucun cas être encaissé en espèce.

• Le chèque non endossable : ne peut être versé que pour celui dont le
nom figure sur ce chèque bénéficiaire.

• Le chèque certifié et chèque de banque : Sont des chèques non


endossables et portant le nom du bénéficiaire, garantie par la banque.

Pour être valide, un chèque doit comporter 6 mentions obligatoires : Le


montant en chiffre et en lettre, le nom du tireur et du bénéficiaire, la
signature, la date et le lieu.
Lors de la remise en compte d'un chèque par un client, ce dernier n'est
crédité du montant du chèque qu'après 48 heures.

NB : Le client peut être crédité le jour même à condition de bénéficier d'un


escompte chèque.

En cas d’incident de paiement le client émetteur de chèque sans provisions


est interdit de chéquier. Pour régulariser cet incident de paiement, l’agent
commercial avertit le client pour qu’il règle son compte le plus tôt possible.
Si le client règle sa dette le problème est réglé, sinon il devra payer une
pénalité qui est de 5% de la valeur pour le 1ere incident, 10% pour le 2éme
et 20% pour le 3eme, ainsi que le tireur est interdit de chéquier et d'effets
jusqu'à régularisation de l'incident.

16

➢ La Lettre de change :

La lettre de change est un effet de commerce constituant un mandat pur et


simple dans lequel une personne créancière désignée, le tireur, donne
l’ordre à une autre personne désignée, le tiré, de régler à une échéance
convenue une somme déterminée à un bénéficiaire désigné ou au porteur
de la lettre.

La lettre de change dont l’échéance n’est pas indiquée est considérée


comme payable à vue. Pour permettre l’éligibilité de la lettre de change
dans le SIMT, le titre de paiement doit répondre à certaines spécifications
techniques, conformément à la décision réglementaire de Bank Al-Maghrib
N° D20/G/07 du 27 février 2007 relative à la lettre de change normalisée
dite LCN, notamment :

• La lisibilité des informations écrites à la main ou imprimée sur le


document original ou sur une reproduction à partir d’un microfilm, d’une
image ou d’une photocopie.

• La bande de marquage magnétique dite « CMC7 » et autres


permettant le traitement informatisé de l’image de ce titre.

Les clients peuvent demander un escompte afin d'encaisser leurs effets


avant échéance.

Et ainsi et chaque jour, le responsable administratif consulte l’état des


chèques et des effets reçus par la compensation afin de pouvoir prendre la
décision vis-à- vis de ces derniers.

➢ Le virement :

Le virement est une opération bancaire par laquelle le compte d’un


déposant est, sur l’ordre écrit de celui-ci, débité pour un montant destiné à
être porté au crédit d’un autre compte.

17
➢ L’avis de prélèvement :

L’avis de prélèvement est un mandat donné par un débiteur à son banquier


de payer un créancier sur la présentation d’une autorisation de
prélèvement. Cet instrument est généralement utilisé pour le règlement
répétitif de factures auprès d’opérateurs ou de prestataires de service.

Section 2 : Les opérations effectuées par


l’agence:

➢ L’ouverture de compte

L’ouverture d’un compte est un acte important. Il marque l’entrée en relation


entre une banque et un Client. C`est une véritable manifestation de
confiance. Ouvrir un compte est donc plus qu’une simple formalité
matérielle. Il s’agit d’une convention qui comporte des droits et des
obligations pour chacune des deux parties.

• Les conditions Générales d’ouverture de


compte :

Pour le banquier, le client doit être de bonne moralité et présente un certain


intérêt. A cet effet, les personnes jugées de moralité douteuses, la banque
est amenée à refuser l’ouverture de compte en leurs faveurs.
• Les conditions relatives à l’identité de la
clientèle :

Avant d’entamer la procédure d’ouverture de compte, le banquier doit


s’assurer toujours de l’identité des personnes concernées :

18
Les personnes
physiques :

L’identité d’une personne physique est déterminée par une pièce d’identité
officielle en cours de validité, telle que la carte d’identité nationale (CIN) qui
est devenue obligatoire aujourd’hui dans les affaires bancaires, en plus
d’un passeport pour les MDM (Marocains du Monde) et les personnes
physiques non- résidents.

Les personnes
morales :

Concernant l’ouverture de compte pour une personne morale, le banquier


prend soin de constituer le dossier juridique de celle-ci qui doit comprendre
un certain nombre de pièces qui se diffère selon le statut de la personne
morale en question : société de personnes ou société de capitaux.

➢ Le versement

C’est la première opération qui suit l’ouverture de compte, le versement


s’effectue par le truchement de la transaction « VER » qui peut être soit :
• VER 01 : versement par le titulaire du compte
• VER 02 : versement par un tiers
• VER 03 : versement compte sur carnet.

➢ Le retrait

Les clients ont la possibilité de retirer leurs fonds et cela passe par la
commande « RET » qui peut être soit :
• RET 01 : Retrait par le client lui-même
• RET 02 : Retrait par une tierce personne
• RET 03 : Retrait par un chèque guichet
• RET 04 : Retrait pour le compte sur carnet

En cas de déplacement et si le client ne détient pas son carnet de chèque,


il peut

recourir à Chaabi Cash qui est un service offert par la banque populaire, il

19
consiste à contacter l’agence gérante du client par le biais du fax (l’agent
doit

remplir un imprimé tout en précisant le montant demandé par le client, cet

imprimé doit être signé par le client, l’agent commercial et le responsable

administratif et cacheté). Pour ceux qui détient un carnet de chèque ils ont
la

possibilité de tirer jusqu’à 5000 Dirhams sans


formalité.
Pour chaque retrait il est important de vérifier l’identité de la personne, ainsi
que

la validité de sa carte d’identité, et pour le retrait par une tierce personne


l’agent

doit vérifier la signature et saisir l’identité du


bénéficiaire.

➢ Le virement

Le virement est le moyen par lequel un client ‘’ donneur d’ordre’’ invite son

banquier à prélever une certaine somme sur son compte en vue de la


transférer

sur un autre compte appartenant à une tierce personne nommée


‘’bénéficiaire’’

Cette opération permet la réalisation d’un transfert de fonds


soit :

• Entre deux personnes ayant leurs comptes dans la même agence de la

banque populaire ou entre deux agences dans la même région


(ROV)

• Entre deux comptes appartenant à deux agences de la banque


populaire

de régions différentes ou entre un compte d’une agence de la banque

populaire et une banque concurrente


(VIR)
➢ La mise à
disposition

Elle consiste à recueillir auprès d’un donneur d’ordre les fonds soit via son

versement en espèce ou par le débit de son compte pour arriver à payer


par

caisse la personne qu’elle


désigne.

Les transactions qui permettent cette opération


sont :

20
• Applicatif MAD sous « e-Mansour » : La mise à disposition par le débit

du compte (client)

• Applicatif MDN sous « e-Mansour » : la mise à disposition par le biais

d’un versement en espèce (client et non


client).

N.B : e-Mansour est un logiciel qui a un domaine de couverture très large,


son

architecture informatique est très simple et efficace, elle permet d’effectuer

presque la majorité des transactions bancaires grâce a une abréviation


dans le
système. On doit saisir l’abréviation selon la tâche qu’on veut exécuter.

Exemple : l’abréviation CMD sert à effectuer les opérations de versement,

retrait, mise à disposition,


change...

➢ Le change

L’opération de change reste une opération quasiment périodique, ce qui


veut dire que le change prend son ampleur juste à l’été par rapport aux
autres saisons. Les transactions de change sont :
• ADE : L’achat des devises
• VDE : La vente des devises
• MCR : La mise à jour des cours des devises

A cet effet, l’agent a l’obligation d’établir une situation de caisse


quotidienne, dans laquelle, il doit mentionner le rapport des devises en
possession, qui doit être par la suite céder au BAM.

Section 3 : La liaison
agence-siège :

L’agence est en liaison continue avec le siège régional de la banque


populaire Fès-Taza, ce qui permet de transmettre en temps réel les
opérations effectuées, de suivre le fonctionnement de l’agence, de
centraliser les informations et
21
données et ainsi d’éviter d’éventuelles erreurs qui peuvent être commises
durant la saisie ou l’enregistrement de ces opérations.

La liaison se fait par deux moyens : Par serveur ou par


courrier

➢ Par serveur

A la saisie de chaque chèque, effet ou autre valeur, l'opération est


directement enregistrée dans la base de données du siège régional BP à
travers « Le fil d'eau » qui est un programme informatique reliant l'agence
au siège.

En effet, la remise de chèque au siège à la fin de chaque journée


s'accompagne par une opération comptable automatisée (à l'aide du
logiciel NACOM) qui consiste en le débit du compte siège du montant du
total des chèques et du crédit du compte agence. A la fin de la journée, si
une opération comptable n'a pas été correctement régularisée, on aura un
rejet fil eau avec un crédit ou un débit en suspens. Le serveur en outre,
enregistre l'ensemble des opérations quotidiennes sur une disquette qui est
gardée comme pièce de preuve en cas de problèmes ou de révisions.

➢ Par courrier

A la fin de chaque journée, l'agence envoie tous les chèques remis par les
clients au siège. L'agence réunit les pièces comptables justificatives de
l'ensemble des opérations effectuées, qui seront ensuite renvoyées au
service archivage du siège régional afin de tenir la comptabilité de la
banque. Ces pièces ne doivent pas dépasser 6 mois à l'agence. Le contrôle
des situations de fin de mois se fait à la fin de chaque mois afin de les
envoyer au service administratif et financier du siège régional.

22

Conclusion du
chapitre

Maintenir une Bonne relation avec les clients est l’élément clé du bon

fonctionnement de chaque agence, le facteur de son succès et la preuve


de sa

bonne performance, c’est pour cela on trouve que la satisfaction des


besoins des

clients est la première préoccupation de l’agence vise à atteindre à travers


ses

différents produits et services offerts et ainsi à travers le bon comportement


de

son personnels
23

Chapitre 3 : l’étude de la
procédure d’octroi de crédit :
Les agences bancaires peuvent être plus ou moins spécialisées selon
l'activité ou le marché.
L’agence ‘MOULOUK’ de la banque populaire est une agence plus au
moins destinée à la clientèle de particulier, octroyer des crédits aux
particuliers est l’un de ses principaux services offerts à sa clientèle, ils
constituent un axe majeur de conquête et de fidélisation dans un
environnement très concurrentiel.

Les particuliers utilisent différents types de crédits, de la facilité de caisse à


court terme jusqu'au crédit immobilier à long terme, pour financer des
besoins très variés. Dans ce chapitre qui est réservé au thème choisi «
l’étude de la procédure d’octroi de crédit par l’agence » nous allons
citer les différents types de crédits proposés aux particuliers par l’agence
ainsi que le cadre général dans lequel les crédits les plus demandés
peuvent être octroyés et nous allons conclure le chapitre par un cas réel
d’octroi de crédit.

Section 1 : les types de crédits accordés par


l’agence :

Un crédit est une mise à disposition d'argent sous forme de prêt, consentie
par un créancier (prêteur) à un débiteur (emprunteur). Pour le créancier,
l'opération donne naissance à une créance sur l'emprunteur, en vertu de
laquelle il pourra obtenir remboursement des fonds et paiement d'une
rémunération (intérêt) selon un échéancier prévu. Pour l'emprunteur, qu'il
s'agisse d'une entreprise ou d'un particulier, le crédit consacre l'existence
d'une dette et ouvre la mise à disposition d'une ressource financière à
caractère temporaire.

Dans le souci de répondre aux différents besoins de sa clientèle (les


particuliers) la banque populaire propose une panoplie de crédits, chacun
étant conçu pour répondre à un besoin bien précis.
On distingue généralement entre deux grandes catégories de crédits
destinés aux particuliers, crédit à la consommation et crédit immobilier.

24

➢ Crédit à la consommation
:

C’est un crédit accordé à un particulier, ce crédit a pour objet le


financement des dépenses de la vie courante et de l’équipement, à
l’exclusion des biens immobiliers, il est destiné au financement de besoins
privés, c'est-à-dire sans rapport avec l’activité professionnelle de
l’emprunteur.

La relative bonne tenue de la consommation des ménages, la forte


concurrence des établissements de crédit sur ce marché, la diversification
de la gamme des produits et services financiers proposés à la clientèle et
l’évolution des taux d’intérêt sont des facteurs qui peuvent expliquer la
demande soutenue de crédits à la consommation au cours dernières
années au MAROC.

Quant à cette catégorie (crédit à la consommation) la banque populaire met


à la disposition de ses clients une liste des produits variés qui leurs
permettent le financement de leurs différents besoins, on trouve :

a) Crédit MOUJOUD :

Appellation commerciale de la banque populaire donnée au crédit de


consommation destiné à sa clientèle pour financer un besoin sans le
justifier. Il s’agit d’un crédit non affecté.

MOUJOUD est un crédit sur mesure et pratique qui permet au client


de :

• Choisir le montant du crédit selon ses


capacités.

• Choisir les modalités de remboursement en fonction de la fréquence de

ses rentrées : mensuelles ou


trimestrielles.

• Profiter d'un taux d'intérêt des plus bas.

• Étaler votre remboursement sur une durée pouvant atteindre 84


mois

• Obtenir un montant pouvant atteindre 500.000


DH.

25
b) Découvert YOUSR

Pour faire face à des dépenses imprévues sans déséquilibrer le budget du


client, la c’est une facilité, allant jusqu’à 100% de revenu du client et à
hauteur de 50.000 DH, qui est adossée au compte chèque et utilisable
durant le mois, quel que soit le support de paiement (carte bancaire,
chèque, virement, prélèvement automatique, ...). Le remboursement du
montant utilisé de l’autorisation est effectué en totalité à la fin du mois.
c) Crédit personnel voiture
neuve

LE CREDIT PERSONNEL VOITURE NEUVE est un prêt qui permet de


financer jusqu'à 75% l'achat d'une voiture neuve avec un plafond de
500.000 DH et une durée de remboursement pouvant aller jusqu'à 60 mois.

d) Crédit personnel d’opportunité


:

Le crédit d’opportunité fait partie de la panoplie des crédits personnels que


la banque populaire offre à sa clientèle pour financer un projet
d’investissement à réaliser à titre individuel notamment :
• Achat d'actions hors opérations de bourse
;

• Achat d'immeubles de rapport, de terrains


agricoles,...

• Prise de participation dans des sociétés, augmentation de capital,


etc.

Il permet également de Cumuler plusieurs types de crédits consentis par la


Banque Populaire ou d'autres organismes avec une charge de
remboursement pouvant aller jusqu'à 40% à 50% de revenu net du client.
26

➢ Crédits immobiliers :

Le crédit immobilier est un crédit à long terme obtenu auprès d'un


établissement de crédit et qui est destiné à financer tout ou partie d'un
achat immobilier, d'une opération de construction immobilière, ou des
travaux pour un bien immobilier.

Les produits de financement de l’immobilier constituent le meilleur moyen


de fidélisation de longue durée de la clientèle et sont assimilés également à
des produits d’appel eu égard aux conditions tarifaires avantageuses
adaptées à chaque segment de la clientèle et à la délégation du pouvoir
très élargie accordée au réseau en la matière.

L’offre immobilière banque populaire est principalement de deux grands


types :

• crédit personnel immobilier « Salaf mabrouk »

• crédits couverts par les fonds de garantie « FOGALEF- FOGALOG-


FOGARIM »

a) SALAF MABROUK :

SALAF MABROUK est un crédit immobilier qui répond au besoin du client


pour le financement de :

• l’achat d’une résidence principale ou secondaire neuve ou


ancienne,
• la construction d’une maison,
• les travaux d’aménagement,
• l’acquisition d’un terrain pour construction.

27

b) CREDIT FOGARIM:

C’est un crédit immobilier destiné à des populations à revenus modestes ou


non réguliers qui ne peuvent pas présenter des justificatifs d’un revenu. Ce
prêt et garanti à hauteur de 70% par la caisse centrale de garanti (CCG).

c) CREDIT FOGALEF :

Un crédit à taux bonifié réservé au corps enseignant adhérant à la


fondation Mohammed VI. Elle a pour but de leur aider à financer
l’acquisition d’un logement principal, d’un terrain et de sa construction.

d) CREDIT FOGALOGE :

Un prêt immobilier, accessible en toute liberté et garanti par la caisse


centrale de garantie (CCG), il offre la possibilité d’acquérir un logement
principal : acheter un logement neuf ou ancien ou encore construire un
logement sur un terrain déjà acquis

Section 2 : procédure d’octroi de crédit : les conditions


d’octroi de crédit, caractéristiques, garanties :

La constitution, l'étude et l'acceptation d'un dossier de crédit sont soumis à


un certain formalisme. Ce formalisme concerne plusieurs aspects :
élaboration du dossier, contraintes légales, garanties ou sûretés que le
banquier peut être amené à prendre.

28
En matière d’octroi de crédit, la problématique du banquier va se
positionner entre gérer les risques et satisfaire les besoins de ses clients
dans le cadre de son activité commerciale.

Dans cette partie nous allons essayer de présenter en général les


principales étapes de la procédure d’octroi de crédits aux particuliers, puis
nous allons voir les conditions d’octroi et les caractéristiques de chaque
crédit en particulier.
1. La demande du prêt :

Le point de départ de la procédure d’octroi du crédit commence avec la


communication du client avec son banquier les informations suivantes :

Une demande de crédit où il mentionne


:
• La nature de son crédit (consommation ou
immobilier)
• Le montant du crédit souhaité

Pour être éligible à une demande de crédit, chaque emprunteur doit tout
d’abord réunir quelque conditions d’un point de vue légale : être une
personne majeure, être non frappé d’une incapacité ou d’une perte de
droits civiques.

2. Simulation de crédit :

Une étape importante dans le processus d’octroi de crédit, cette simulation


est rapide, gratuite et indispensable. Il s’agit d’un calcul qui permet de
connaître les conditions de crédit.la simulation est faite par le chef
d’agence, elle tient en compte de divers paramètres tels que le revenus de
l’emprunteur, de sa capacité des remboursements et de son taux
d’endettement, de la stabilité de sa situation financière. Le calcul se fait en
fonction du taux d’intérêt appliqué, du montant du crédit et de mensualités
souhaitées.

A partir de cette simulation le chef d’agence accepte ou refuse la demande


du crédit.

29

3. Le montage du dossier
:

Après l’acceptation et l’enregistrement de la demande du crédit le banquier


demande une liste des documents et des pièces justificatives pour le
montage du dossier de crédit et pour prouver l’identité du client et justifier
son domicile, son patrimoine... (Carte d'identité, bulletin de salaire,
compromis de vente dans le cas de crédit immobilier....).

Naturellement, si le client est déjà connu chez l’agence, les formalités


seront réduites.

Les documents peuvent différer selon l’activité de l’emprunteur (professions


libérales, commerçants, salariés secteur public...). La liste peut également
s’étendre dépendamment du sujet de financement, ainsi que le montant du
financement objet du contrat.

 La maitrise du risque de crédit est au cœur du métier du banquier car


il détermine la rentabilité des opérations effectuées, c’est pour cela lors
du montage de dossier de crédit la banque impose à l’emprunteur
certaines garanties qui permettent la minoration du risque de crédit.
Parmi ces garanties on trouve :
• L'ouverture d'un compte dans la banque :

Dans la très grande majorité des cas, la banque demandera que le client
domicilie tout ou partie de son revenu sur un compte chez elle

• L’assurance :

L'assurance Lors de l'établissement du contrat de crédit, la banque


propose au client, voire lui impose l'adhésion à une assurance, le but étant
que cette assurance se substitue à lui s’il ne peut plus rembourser en cas
de décès ou

30
d'invalidité totale et permanente. Le faible coût de l’assurance et les
avantages qu'elle offre doivent inciter le client à y souscrire. C'est une
sécurité pour les vôtres. Dans le cas d’un crédit immobilier, le client souscrit
une assurance incendie.

• L'hypothèque :

La banque lors d’un crédit immobilier accordé demande généralement une


hypothèque sur le bien à financer. C'est un moyen pour elle d'être certaine
de récupérer ce qui lui est dû, si l'emprunteur ne rembourse pas son prêt.
En tant que créancier, elle aura le droit de faire vendre le bien pour
récupérer les sommes qui lui sont encore dues.
• Le gage :

Lors de l'établissement du contrat de prêt, le prêteur peut demander


l'établissement d'une convention de mise en gage. Ce type de garantie est
généralement pratiqué pour le crédit automobile à travers le barrement de
la carte grise.

4. Le versement du montant du crédit


:

Après avoir rassembler et fournir tous les documents et les pièces


justificatives par l’emprunteur et faire preuve de capacité de rembourser au
cours de la période fixée, et après avoir effectuer toutes les études et les
analyses financières nécessaires par la banque, cette dernière donne son
accord pour le versement du crédit demandé.

31
Le versement du montant du crédit demandé par la
banque :
• Pour un crédit à la consommation, la banque
:
✓ règle le fournisseur du bien acheté à crédit, dans le cas d’un
prêt affecté à l’achat d’un bien domestique ou d’un véhicule
automobile. ✓ remet au client un chèque ou ouvre une réserve
d’argent, dans le
cas d’un prêt non affecté.

• Pour un crédit immobilier :

Après formalisation des garanties par le client (signature de l'autorisation


de prélèvement sur le compte bancaire, de la domiciliation de salaire, de la
souscription d'assurance...), le déblocage des fonds s'effectue soit entre les
mains du notaire, soit au nom du client si ce dernier a déjà inscrit
l'hypothèque. Dans le cas où le bien à financer rentre dans le cadre de la
copropriété, le recours au notaire est obligatoire.

• Pour ce qui est du crédit construction


:

Le déblocage des fonds se fait en plusieurs tranches et intervient au fur et


à mesure de l'avancement des travaux de construction par le client.

5. Quand le crédit arrive à sa fin


:
• Pour un crédit de consommation, la banque doit fournir une main levée
à son client,
• Pour un crédit immobilier : et sur une simple demande de client, la
mainlevée est établie soit par le notaire dans le cas où le bien à financer
rentre dans le cadre de la copropriété, soit par l’organisme de crédit pour
les autres types de logement (logement individuel, construction ETC...).

32
la mainlevée est ensuite transmise à la conservation foncière pour
aider l’hypothèque sur le bien .

Après la présentation de la procédure suivie lors d’octroi de crédit par la


banque nous allons voir par la suite les conditions d’octroi et les
caractéristiques des crédits octroyés par l’agence de la banque populaire

➢ Crédit immobilier

• SALAF mabrouk :

Les conditions d’octroi


:

✓ Objet :

• acquisition de terrain et sa construction pour logement


individuel.
• Construction logement individuel sur terrain déjà
existant.
• Les travaux d’aménagement d’une habitation
personnelle.
• Financement d’une résidence
secondaire.
• Acquisition d’un terrain nu pour y défier ultérieurement un logement
personnel.

✓ Bénéficiaire :

• Personnes physiques marocains ou étrangères résidentes au Maroc


exerçant une activité salariale, commerciale ou professionnelle.
• Personnes physiques marocaines résidentes à l’étranger MDM
(marocains du monde) exerçant une activité salariale, commerciale ou
professionnelle
• pensionnés et retraités locaux ou MDM

A préciser que l’âge limite de ces bénéficiaires ne doit pas dépasser 70 ans
à la dernière échéance du crédit accordé.

33

✓ Revenu :

Le revenu mensuel minimum exigé est de 2000 DH et est constitué de la


façon suivante :

Salariés ou pensionnés : le salaire ou la pension sont assimilés à un


revenu on peut ajouter tout revenu dûment justifié.
Personnes physiques n’ayant pas une activité salariale c’est à
dire :

• Commerçants et professionnels, leur revenu est apprécié à partir des


justificatifs produits tels que la déclaration fiscale, contrat de location,
revenu de placement... et/ ou par l’étude de mouvement créditeur moyen
net de tous les déblocages crédits confié à la banque ou à une banque
confrère et ce en plus de la déclaration sur l’honneur du client.
• Agriculteurs, non soumis à l’IR, la banque se contente de la déclaration
sur l’honneur et du mouvement moyen confié après vérification de la
qualité d’agriculteur par production un certificat de propriété ou contrat
de location de terrain agricole exploité.

L’appréciation du mouvement créditeur moyen confié se calcule comme


suit :

• Commerçant et artisans : 10%


• Agriculteurs : 20%
• Pharmaciens : 20%
• Professions libérales : 50%

A préciser par ailleurs qu’aucune ancienneté de compte n’est


exigée.

Ces conditions doivent faire l’objet d’un suivi particulier de la


part du chargé du dossier jusqu’à sa concrétisation dans un
délai maximum de 3 mois.
34
✓ Garanties :

• Domiciliation du salaire/ou prélèvement à la source pour la


clientèle locale employée dans le secteur public.
• Ordre de virement irrévocable et permanent du salaire pour la
clientèle locale salariée du secteur privé.
• délégation d’assurance invalidité, décès toutes
causes.
• délégation d’assurance incendie-explosion sauf si le financement
porte sur un terrain nu.
• hypothèque en premier rang ou en 2eme rang après le service de
l’enregistrement et timbres sur la totalité du titre foncier ou
réquisition relatif au bien à financer.

Une garantie hypothécaire ou caution hypothécaire peuvent être


envisagées en tant que garantie de substitution dans le cas de non
immatriculé auprès de la conservation foncière.

Comme l’offre immobilière peut être garantie par un nantissement


immobilier en premier rang avec dépôt de l’acte de Moulkia relatif au bien
financé sans que le montant du crédit autorisé ne dépasse 250 000DH.

Les caractéristiques du crédit SALAF


mabrouk :
✓ Quotité de financement :

• Cas d’achat de logement : 100% maximum d’acquisition composé du


prix d’achat majoré des frais annexes dûment justifiés sans dépasser
10% du montant figurant sur le compromis de vente.
• cas d’achat du terrain nu destiné à la construction du logement :
90% maximum du coût d’chat majoré des frais annexes justifiés
• cas de construction d’un logement terrain compris : 90% maximum
des dépenses à engager des annexes justifiés.
• cas de financement des constructions terrain non compris : 100%
du programme c-à-d des dépenses des constructions et des frais.

35
• Cas de financement des travaux d’aménagement : 90% maximum
des dépenses à engager y compris les frais annexes.

✓ Durée de crédit :

• dans les cas d’acquisitions et des constructions, elle est de 25 ans y


compris le différé quel que soit l’option du taux, fixe ou variable.
• Dans le cas d’achat du terrain, elle est de 7 ans avec un différé de 3
mois maximum.
• dans le cas des aménagements, elle est de 10 ans y compris le différé
de 6 mois maximum.

✓ Modalités de remboursement
:
• Pour les salariés : le remboursement est
mensuel
• Pour les non salariés : le remboursement est mensuel ou
trimestriel.

✓ Charge de remboursement : elle est de 50% maximum du


revenu.

✓ Les conditions tarifaires


:

• le taux d’intérêt à appliquer : il peut être fixé ou variable selon le choix


du client qui doit l’exprimer dans sa demande de crédit.
• La grille des taux est définie par la banque centrale populaire en tant
que taux standards. Une dérogation à ces taux peut y avoir lieu pour
alignement avec les taux de la concurrence ou pour une satisfaction de
la clientèle à fort pouvoir de négociation.
• frais du dossier : sont de 0.3% avec un minimum de 1000dh et un
maximum de 3000dh. Certains crédits conventionnés ou adossés à un
Pack sont exonérés de ces frais.
• prime d’assurance décès toutes causes et invalidité absolue et
définitive : elle varie en fonction du montant et en fonction de la durée du
prêt.
• prime d’assurance incendie explosion

36
Les conditions d’octroi
:

✓ Objet du Crédit :

• L’acquisition de logements principaux neuf ou


anciens.
• L’acquisition de terrain et sa construction dans le cadre du
programme VSB (ville sans bidonvilles) ou HMR (Habitat
Menaçant Ruine).
• La construction de logement principal sur un terrain déjà acquis.
Le bien à financer peut être dans n’importe quelle ville avec la
seule condition que le bénéficiaire ne soit pas déjà propriétaire.
• L’acquisition de terrain dans le cadre du programme VSB ou
HMR.

Le financement des terrains hors ces programmes est


exclu

✓ Personnes éligibles
:

• Etre de nationalité marocaine, Ne pas être fonctionnaire,


employé titulaire du secteur public, agent temporaire de l’Etat
ayant plus de 7ans d’ancienneté, ou employé affilié à la CNSS du
secteur privé.
• Ne pas avoir bénéficié auparavant d’un prêt garanti par un fond
étatique de garantie des prêts dédié aux logements sociaux ;
déclaration sur l’honneur
• Exercer une activité génératrice de revenu. Rapport d’activité est
recommandé pour vérifier cette condition ou autres comme
quittance de loyer, d’eau, d’électricité ou autre document.
• Ne pas être propriétaire à titre individuel d’un logement à usage
d’habitation dans la Wilaya ou la province où se situe le terrain ou
logement à acquérir ou à construire. Un certificat de
non-imposition à délivrer indiquant que le bénéficiaire n’est pas
imposable à la Taxe D’Habitation et Taxe service communaux dans
le ressort de la ville.
• Crédit FOGARIM :
37
Caractéristiques

Montant du crédit ne dépasse en aucun cas 250 000 DH hors


TVA

✓ Quantum de financement

Peut atteindre 100% dans tous les cas suscités en objet de


crédit.

✓ Charge remboursable :

La charge globale de remboursement est de 40 % y compris la prime


actuarielle sans que le montant de l’échéance mensuelle obligatoirement
soit supérieur à 1750 DH en capital et intérêts TTC.
Cette charge est déterminée sur la base du revenu indiqué par le
bénéficiaire sur sa déclaration de revenu.

✓ Durée du crédit :

300 mois maximum avec un différé de 2 mois maximum en cas


d’acquisition et 24 mois en cas de construction.
• L’âge limite du bénéficiaire à la date de la dernière échéance du
crédit ne doit pas dépasser 70 ans.

✓ Garanties à prendre :

• Hypothèque en 1er rang ou en 2éme rang après le service


d’enregistrement et du timbre sur le terrain ou logement financé par le
prêt garanti sur le fonds
• Promesse d’hypothèque dûment signée et légalisée par l’emprunteur
dans l’attente de l’éclatement du titre foncier Mère uniquement pour les
programmes VSB.
• Délégation d’assurance incendie-explosion
• Délégation d’assurance IN validité, Décès toutes
causes.
• Aval du fonds de garantie FOGARIM à hauteur de
70%.
• Engagement de réserver le logement financé l’habitation
personnelle
38

Condition d’octroi :

✓ Objet de crédit :
• l’acquisition de terrain nu pour y éviter ultérieurement un logement
principal
• l’acquisition de logements principaux neuf ou
anciens
• l’acquisition de terrain et sa construction pour le logement principal du
bénéficiaire.
• la construction de logement principal sur un terrain déjà
acquis.
• Le bien à financer peut être dans n’importe quelle ville avec la seule
condition que le bénéficiaire ne soit pas déjà propriétaire.

✓ Personnes
éligibles:

Personnel de l’enseignement Public adhérent à la fondation Mohamed 5 de


promotion des œuvres sociales de l’éducation formation et également les
cades établissements de formation ci-après :

• Institut agronomique et vétérinaire HASSAN 2


• école nationale d’agriculture de Meknès
• Institut supérieur de commerce et d’administration des
Entreprises. condition d’âge : 65 ans maximum
✓ Taux d’intérêts : Taux fixe de 6%+TVA ✓ Frais de dossiers :
Exonérés. Commissions sur établissement contrats :
200dh / crédit
• Crédit FOGALEF
39
✓ Nature des crédits :
Deux types de crédits peuvent être accordés à un même
bénéficiaire :

• Le crédit subventionné pour lequel la fondation prend en charge


une partie des intérêts

• Le crédit complémentaire sans ristourne d’intérêts, destiné à


compléter le financement du programme, si le crédit subventionné
s’avère insuffisant.

Les caractéristiques de crédit


:

✓ Quantum de financement :

• Peut atteindre 100% du prix d’acquisition figurant dans le contrat


d’achat ou coût de construction, les frais annexes n’étant pas finançable.
• Le plafond de ces deux crédits ne peut pas excéder 500 000 DH par
Bénéficiaire.

✓ Charge de remboursement
:

La charge globale de remboursement de tous les crédits contractés par


l’adhérent doit être max 45% du salaire net figurant sur l’état d’engagement
à produire par le client. Revenu supplémentaire n’est pas pris en
considération.
✓ Durée des crédits : 240 mois. Si le montant du subventionné est de
80 000 DH, durée est de 10 ans
maximum.

✓ Taux d’intérêts :
• Subventionné : 2 ,50% +TVA
• Non Subventionné : 4.50%+TVA

En cas d’une durée inférieure à 84 mois. Ces taux sont respectivement de


2,86% et 4,86% avec codification spéciale FGSM-FGCM.

40
Si le montant du crédit et inférieur ou égal à 80 000 DH, le taux est
0.57%

✓ Frais de dossiers :

• -Exonérés
• Commissions sur établissement contrats : 200
DH/Crédit

✓ Garanties à prendre :

• Hypothèque en 1er rang à HT 200 000 DH du crédit (du bien à acquérir


au titre du crédit subventionné)
• Hypothèque en 2ème rang à HT 300 000 DH du crédit (du bien à
acquérir au titre non complémentaire)
• Aval de la caisse centrale de garantie (CCG) à hauteur de
70%
• Assurance décès invalidité

Observation :

Si le bien à financer répond aux critères de logements économiques c à d


le projet fait l’objet d’une convention entre l’état et le promoteur et dont la
valeur ne dépasse pas de250 000 DH HT avec mention sur le compromis
que la TVA à régler par l’état, les garanties à prendre se présentent comme
suit pour un crédit de 250mdh :

• hypothèque en premier rang à Hauteur de 200 000 DH « C.


subventionné »
• hypothèque en troisième rang à Hauteur de 50000dh après nous
–même ( la banque) et l’état.

41

Conditions d’octroi :

✓ Objet de financement :

Le terrain ou logement doit être destiné à usage d’habitation personnelle du


bénéficiaire et/ou ses ascendants ou descendants de 1er degré d’où un
Engagement sur l’honneur à produire à cet effet :

• L’acquisition de logements principaux neuf ou


anciens
• L’acquisition de terrain et sa construction dans le cadre du
programme VSB ou HMR
• La construction de logement principal sur un terrain déjà
acquis.
• L’acquisition de terrain dans le cadre du programme VSB ou
HMR

Le financement de terrain hors ces programmes est


exclu.

✓ Personnes éligibles
:

1. Pour les bénéficiaires résidents au


Maroc :

• employé du secteur privé affilié à la CNSS


• fonctionnaire ou agent de l’Etat titularisé,
• Professionnel exerçant pour son propre compte,et ne pas être éligible
au fonds FOGALEF.

2. Pour LES MDM :

• Justifier la qualité du MDM par la production d’un titre de séjour


ou d’une pièce d’identité étrangère valide.
• Disposer de revenu justifié permettant le remboursement du
crédit.

3. Les bénéficiaires dans le cas du programme HMR : ils doivent figurer


sur
la liste des attributaires au niveau de la
CCG.
• Crédit FOGALOGE:
42
Caractéristiques du crédit:

✓ Quantum de financement : peut atteindre 100% dans tous les cas


suscités en objet du crédit y compris les frais annexes dans la limite de
10% du prix d’acquisition du logement ou du cout d’acquisition du terrain
plus sa construction.

✓ Charge de remboursement : la charge globale de remboursement


est de
50% y compris la prime actuarielle. Le remboursement est
mensuel.

✓ Durée de crédit : 300 mois maximum avec un différé de 6 mois


maximum en cas d’acquisition et 24 mois en cas de
construction.

✓ Taux d’intérêt : taux fixe HT : 5,50%


✓ Frais de dossier : Exonérés. Commissions sur établissement
contrats :
200 DH /crédit.

✓ Garanties à prendre :

• hypothèque en 1er rang ou en 2éme rang après le service


d’enregistrement et du timbre sur le terrain ou logement financé par le
prêt garanti par le fonds.
• Etre de nationalité marocaine attesté par une copie de
CIN
• Ne pas avoir bénéficié d’un prêt garanti par un fonds étatique : A
confirmer par production d’une déclaration sur l’honneur.
• Ne pas être propriétaire à titre individuel d’un logement à usage
d’habitation dans la Wilaya ou la province où se situe le terrain ou
logement à acquérir où à construire. Un certificat de non-imposition à
délivrer indiquant que le bénéficiaire n’est pas imposable à la Taxe
d’habitation (HT) et des services communaux (TSC) précise sa
qualité de propriétaire dans l’indivision.
• L’âge limite du bénéficiaire à la date de la dernière échéance du
crédit ne doit pas dépasser 70 ans.
43
• promesse d’hypothèque dûment signée et légalisée par l’emprunteur
dans l’attente de l’éclatement du titre foncier Mère uniquement pour les
programmes VSB (ville sans bidonvilles)
• délégation d’assurance
incendie-explosion.
• délégation d’assurance In validité, décès toutes
causes.
• aval du Fonds de garanties FOGALOGE à hauteur de
50%

✓ Conditions spéciales
:

• engagement de l’emprunteur de supporter par des propres fonds tout


dépassement sur le programme arrêté initialement.
• engagement de réserver le logement financé à l’habitation
personnelle.
• déclaration sur l’honneur de ne pas avoir bénéficié d’un prêt garanti par
un fonds étatique.
• pour les salaries locaux du secteur public, il y a lieu de produire
l’engagement à domicilier le salaire à la Banque populaire domiciliataire
du compte ou d’autoriser cette dernière à procéder au prélèvement
irrévocable à la source des échéances du crédit pour les fonctionnaires
des établissements publics soit auprès de tout employeur pour les
autres bénéficiaires.
• Ordre de Virement Irrévocable pour les salariés du secteur
privé.

➢ Crédit à la consommation
:

• Crédit MOUJOUD :
Appellation commerciale de la banque populaire donnée au crédit de
consommation destiné au crédit de consommation destiné à sa clientèle
pour financer un besoin sans le justifier. Il s’agit d’un crédit non affecté

Les caractéristiques appliquées aux trois marchés des particuliers locaux,


des MDM et des professionnels et/ou commerçant se définissent ainsi :

44
✓ Age limite :
• 70 ans à la date de la dernière échéance du
crédit.

✓ Durée :
• 84 mois avec un différé de 1à 3mois

✓ Revenu :
• 1500 DH est le revenu minimum exigé

✓ Ancienneté du compte
:

• 3mois pour la clientèle locale sauf dérogation à cette règle si le client à


fort potentiel commercial : revenu supérieur à 7000dh-retenue à la
source- stabilité à l’emploi
• 12 mois pour la clientèle MDM (marocains du
monde)
✓ Charge de remboursement : « clientèle locale
»:

• 40% du revenu si celui-ci est inférieur ou égal à 20 000


DH
• 5O% du revenu si celui-ci est sup à 20 000 et également dans le cas
où le crédit Moujoud est cumulé à un crédit immobilier.

✓ Charge de remboursement : « clientèle MDM


»:

• 3O% du revenu justifié


• 45% du revenu justifié si le client bénéficiaire en sus d’un crédit Habitat
(crédit immobilier)

✓ Plafond du crédit :

• 500000 Dh pour la clientèle locale.


• 100000 dh pour les MDM
• Agents temporaire de l’Etat ayant au moins 7 ans
d’ancienneté : -60 000 dh avec garantie. -20 000 DH sans
garantie.

45

✓ Modalités de remboursement
:
• Mensuelles pour les salariés.
• Mensuelles ou trimestrielle pour les non
salariés.

✓ Garanties à prendre :
• Contrat de crédit
• Ordre de virement irrévocable permanent pour les employés du
secteur privé.
• Prélèvement à la source pour les fonctionnaires de l’Etat ayant souscrit
au PACK PUBLIC
• Garantie réelle si le montant est jugé important et en fonction du profil
du bénéficiaire.

✓ Conditions spéciales
:

• Domiciliation effective du virement pour les salariés privés ou


publics
• Engagement de maintenir la souscription au pack durant la durée du
crédit si celui-ci est assorti de conditions préférentielles du taux et de
frais liées au pack.
• Absence d’incidents CIP (incidence de
paiement)
• Absence d’information négative sur le rapport de
solvabilité.

✓ Conditions tarifaires :
• Taux : 9% HTVA appliqué à la clientèle non conventionnée et non
équipée en package assortis de conditions de financement
avantageuses.
• Frais : 1,25% du montant de crédit non conventionné avec un minimum
150 DH et max 1500 DH.

46
✓ Détermination revenu :

• Clientèle salariée et pensionnée : le revenu est appréhendé pour les


salariés sur la base du salaire figurant sur le bulletin de paie ou sur
l’attestation du travail daté de moins de 3mois. Pour les pensionnés, le
revenu est justifié par attestation délivré par l’organisme chargé de
verser la pension. D’autres revenus peuvent être pris en considération
une fois justifiés sans qu’ils soient obligatoirement domiciliés tels que
revenus locatifs ou de placement.

• Clientèle non salariée : son revenu peut-être apprécié à partir de la


déclaration fiscale, du résultat annuel du bilan en tenant compte de sa
part dans le capital de la société sur la base des statuts produits et/ou
par l’étude du mouvement confié à notre banque ou à une banque
confrère appuyée par la déclaration sur l’honneur du revenu du
bénéficiaire, le revenu déterminé à partir du mouvement créditeur moyen
net de tous déblocages est de :

• 10% : pour les commerçants


• 10% : pour les artisans
• 20% : pour les pharmaciens
• 50% : pour les médecins et autres professions
libérales
• 20% : pour les agriculteurs qui ne sont pas soumis à
l’IR.

• Crédit d’opportunité :

Conditions d’octroi

✓ Objet :

-achat d’actions ou de parts sociales hors opération de


bourse.

-apport en compte courant d’associés dans une


société.

-Acquisition d’un terrai agricole.

-Acquisition d’immeuble de rapport qui genre un revenu supplémentaire


notamment locatif

47

✓ Granites à prendre :

Elles sont liées à l’objet du crédit avec souscription à la délégation


d’assurance décès toutes causes. Toutefois la banque peut exiger comme
dans tous les cas toutes autres garanties supplémentaires.

Caractéristiques de crédit
:
✓ Quantum de financement :

• 75% du programme d’investissement avec un maximum de 200 MDH


pour la clientèle MDM ✓ Durée :

• 84 mois maximum avec un différé allant jusqu’au


3mois

✓ Charge de remboursement
:

• Pour la clientèle locale :

Si le revenu est inférieur ou égal à 20 000 dh, 40% du revenu « tous crédits
confondus sauf immobilier ».

50% du revenu : « tous crédits confondus y compris crédit


immobilier »

Si le revenu est supérieur à 20 000 DH 50 % du revenu : « tous crédits


confondus »

• Pour la clientèle MDM :

30% du revenu justifié du client.

✓ Modalités de remboursement : mensualité ou


trimestrialité
48
✓ Conditions tarifaires :

• Le taux d’intérêt débiteur en vigueur, actuellement de 9% mais peut


faire l’objet d’une diminution pour la clientèle à fort pouvoir de
négociation.

• Les frais de dossier : 0.2% du montant du crédit avec minimum de


500 DH et un maximum de 2500 DH.

Section 3 : Etude de cas : Cas pratique d’octroi de


crédit.

Pour élucider un peu le sujet de mon rapport, j’ai décidé dans cette
dernière partie de vous présenter un cas pratique.

Le choix s’est porté sur un dossier de crédit à la consommation (crédit


MOUJOUD), le dossier de Monsieur AHMED RACHIDI qui veut emprunter
un montant de 20 000 DH pour financer le réaménagement de sa petite
maison.

Le 22/05/2017 AHMED RACHIDI a déposé une demande de crédit chez le


chef d’agence où il mentionne la nature de son crédit, (crédit pour des
besoins personnels) et le montant de son crédit : 20 000 DH.

49
Prénom, Nom : AHMED RACHIDI
Adresse : RUE NAJAH,ROUTE
SEFROU Code postal – Ville .30080
-FES

Destinataire : Directrice agence MOULOUK


Adresse : ROUTE IMMOUZZER, FES

À FES, le 22/05/2017

Objet : Demande de prêt

Madame,

Je me permets de solliciter les services de votre établissement pour un prêt


bancaire de 20 000 DH, à fin de pouvoir financer des besoins personnels que
mes ressources actuelles ne me permettent pas de les réaliser sans un appui
financier complémentaire.

En vous remerciant par avance de l’attention que vous porterez à ma demande,


je vous prie d’agréer, Madame, l’expression de mes salutations distinguées.

Signature : AHMED RACHIDI

50

• Le chef d’agence reçoit monsieur Rachidi, il traite sa demande et il lui


pose certaines questions qui permettent de mieux faire sa connaissance et
apprécier les différentes conditions à partir desquelles il va faire la
simulation.

D’après les questions posées, le chef d’agence a pu savoir que


MONSIEUR AHMED RACHIDI est :

• -Marié, il n’a pas encore d’enfants


• -livreur dans une société privé
• -affilié à la CNSS
• -la durée de crédit qu’il veut est de 48 mois (4
ans)

• Après il procède à une simulation de son crédit à l’aide d’un logiciel qui
permet de connaître les conditions de crédit. Cette simulation tient en
compte plusieurs paramètres tels que les revenus de l’emprunteur, de sa
capacité des remboursements et de son taux d’endettement, de la
stabilité de sa situation financière. Le calcul se fait en fonction du taux
d’intérêt appliqué, du montant du crédit et de mensualités souhaitées.

Lors de la simulation, il parait que monsieur RACHIDI est capable de


supporter toutes les charges de son crédit, et puis il obtient l’accord du chef
d’agence.

• Pour le montage du dossier de crédit le chef d’agence à réclamer à


monsieur RACHIDI certains documents indispensables.

51
Eléments constitutifs du
Dossier :
• attestation de travail et de salaire datant de moins de 3mois, indiquant
le numéro d’affiliation à la CNSS en précisant la date de recrutement
(parceque c’est un salarié du secteur privé)
• Rapport CIP (Rapport d’incidence de
paiement)
• Rapport de solvabilité
• Hard copie du site de la CNSS pour les salariés du secteur privé en
consultant www.Cnss.com afin de vérifier la conformité de l’ancienneté
dans l’emploi sur l’attestation du travail et celle sur la déclaration CNSS.

Monsieur Rachidi est un salarié du secteur privé, et il n’ya aucune


convention entre la banque et la société qui l’emploi donc la banque
va appliquer les conditions tarifaires suivantes :

• Taux : 9% HTVA appliqué à la clientèle non conventionnée et non


équipée en package assortis de conditions de financement
avantageuses.
• Frais : 1,25% du montant de crédit non conventionné avec un minimum
150 DH et maximum 1500 DH.

De plus, La banque va imposer à monsieur AHMED RACHIDI certaines


garanties qui permettent la minoration du risque de crédit. Parmi ces
garanties :

Garanties détenues :
• Domiciliation effective du compte
Garanties à prendre :
• Contrat de crédit
• Ordre de virement irrévocable permanent pour les employés du
secteur privé.
• Garantie réelle si le montant est jugé important et en fonction du profil
du bénéficiaire (dans ce cas ce n’est pas obligatoire)

52

• Le 24/05 /2017 monsieur AHMED RACHIDI a apporté toutes les pièces


nécessaires pour le montage de son dossier, le chef d’agence a vérifié la
conformité de ces pièces et élabore une fiche sur laquelle vont
apparaitre toutes les informations concernant le bénéficiaire, son revenu,
ses relations bancaires, description du crédit demandé et la décision (
acceptation ou refus) de la banque .
53

Banque populaire
Agence MOULOUK

DEMANDE DE PRET CLIENTELE LOCALE : crédit Moujoud

BP : FES-TAZA le23/05/2017 comité du : 24/05/2017 Compte n° :21111 431565


0008

Ouvert le : 18/03/2013
BENEFICIAIRE

Nom et prénom : AHMED RACHIDI Date et


lieu de naissance : Fès le 08/12/1980
Situation familiale : MARIE NOMBRE
d’enfants : 0 CIN& Date de validité :
CD512933 Adresse : RUE NAJAH,
ROUTE SEFROU Ville : FES
Profession ou activité : LIVREUR Raison sociale
employeur : Consortium Pharmaceutique De
Répartition (CPRE) REVENU

Adresse employeur : 808 RUE FARABI SIDI


Personnels Conjoint Allocations
BRAHIM FES AFF CNSS Ancienneté
auprès d’employeur : 18/02/2013 Incidents familiales
de paiement SCIP : Néant Autres Revenus Total

3244 - - - 3224
54
Relations bancaires
Solde du compte principal : 86000 DH CR
Mouvement confies ENGAGEMENTS ANTERIEURS
ANNEE MONTANT NATURE AUTORISATIONS ENCOURS CONSTANTE CHARGE de
Remboursement
2016 56 000 MOUJOUD 30000 00 00
2017 24 000 CETELEM 6598 599.9 18%
CETELEM 331 165.8 5%
Incidents relevés : néant
Crédit sollicité
Nature montant taux Durée Différé
En moi
Remboursement
mode Constante CHARGE
MOUJOUD 20 000
DH
9%+
48 01 mensualité 518.94 CHARGE TVA
du Crédit
Charge globale
16% 39%
Capital+intérêts 24390 .18
Renseignements sur projet
OBJET: crédit pour besoins personnelles.
CARACTERISTIQUES DU PÊT :
Montant échéance : 518.94
Charge de Remboursement totale : 39%
Taux fixe : 9%
55
Plan Programme d’investissements :
de financement : Autofinancement : Montant du crédit : 20 000,00 DH
Crédit sollicité : 20000,00 DH Total : 20 000,00 DH
Total : 20000,00 DH
Garanties détenues : Salaire Domicile
Garanties à prendre : * contrat de prêt *ordre de virement irrévocable * assurance
décès et invalidité
Conditions spéciales : Incidents SCIP : néant Rapport de solvabilité : néant
Commentaire et avis banque populaire
Monsieur RACHIDI n’a pas d’incident de paiement ni un rapport de solvabilité, il a
apporté toutes les garanties nécessaires et fait preuve de capacité de
remboursement dans les délais prévus
DECISION Accord de 20 000 DH sur 48 mois
Signature accréditées : Chef d’agence
56
Conclusion du chapitre : Les données et les informations relatives à
l’octroi du crédit bancaire sont correspondantes à une étude sur le passé,
le présent et le future du client , ainsi que toute étude de crédit effectué doit
aboutir à une conclusion motivée et objective parce que les crédits aux
particuliers contribuent de façon récurrente et significative aux résultats de
la banque populaire.
57

Conclusio
n

Le Stage reste toujours le moyen idéal pour se familiariser avec le monde


de
l’entreprise, acquérir des connaissances et des nouvelles idées sur le
monde du

travail, il reste toujours un moyen d’apprentissage utile et efficace pour

s’intégrer dans la vie professionnelle le plus positivement possible et de se

comporter en tant qu’un vrai


professionnel

Le stage que j’ai effectué au sein de l’agence MOULOUK de la banque

populaire m’a permis, de développer mon sens de contact avec le


personnel,

ainsi que mon sens d’organisation et de


responsabilité.

Durant mon stage j’ai eu l’opportunité d’explorer les mécanismes de


travail au

sein de la banque ainsi que ses différents organes de gestion, de


fonctionnement

et l’organisation de ses divisions et


services.

Tout cela m’a permis de développer le sens de responsabilité et d’explorer


les exigences que nous réserve le monde de travail tant sur le plan humain
que sur le plan professionnel.

En guise de conclusion j’ai constaté chez l’agence MOULOUK de la


banque

populaire un esprit d’organisation très professionnel qui permet au groupe


de la
banque populaire d’être le leader sur le marché bancaire marocain et qui
doit

être l’exemple à suivre par toutes les banques


marocaines.

58

BIBLIOGRAPHIE :
• Document interne de la banque
populaire
• Guide crédits

WEBOGRAPHIE :
• www.gbp.ma
• www.gsimt.ma
• www.banque-info.com

59

Vous aimerez peut-être aussi