Vous êtes sur la page 1sur 9

Chapitre 4 : SYSTEMES TRIPHASES EQUILIBRES

4.1. Définitions :

4.1.1. Système triphasé :

Trois tensions (resp. courants) sinusoïdales, de même fréquence, forment un système


triphasées de tensions (resp. de courants) si elles sont déphasées les unes par rapport aux

autres de 120° ( rd ).
3
4.1.2. Système triphasé équilibré :

Un système triphasé est équilibré lorsqu’il est formé de trois grandeurs (tensions ou
courants) ayant la même valeur efficace.
Exemple : système de tensions triphasé équilibré :
u1 (t ) = U 2 cos(ω t )

u2 (t ) = U 2 cos(ω t − )
3

u3 (t ) = U 2 cos(ω t − )
3
La représentation cartésienne de ce système est donnée par la figure suivante :

4.1.3. Ligne triphasée :

Une ligne triphasée comporte trois fils identiques appelés phases. En régime équilibré,
ces trois fils sont traversés par des courants d’intensités i1, i2, i3 de même amplitude,
déphasées d’un angle φ par rapport aux tensions respectives e1, e2, e3 :

31
i1 (t ) = I 2 cos(ω t − ϕ )

i2 (t ) = I 2 cos(ω t − ϕ − )
3

i3 (t ) = I 2 cos(ω t − ϕ − )
3
Un quatrième fil, appelé neutre, relie les points Net N’ comme l’indique la figure suivante :

L1 i1 Z

u1 N'
N L2 i2 Z

u2
L3 i3 Z

u3

Source Charge

4.2. Tensions simples - Tension composées :

4.2.1. Définitions :
Les tensions simples v1 , v2 et v3 représentent les différences de potentiel entre chaque
fil de ligne (phase) et le neutre.
En régime équilibré les tensions simples ont même valeur efficace :
V1 = V2 =V3 = V
Les tensions composées u12 , u23 et u31 sont les différences de potentiel entre les phases.
Elles sont liées aux tensions simples par les relations suivantes :
u12 = v1 − v2 ; u23 =v2 − v3 et u31 = v3 − v1
En régime équilibré les tensions simples ont même valeur efficace :
U12 = U 23 =U 31 = U
i1 L1
v1 u12 i2 L2
v2 u23 i3 u31 L3
v3
N
iN
4.2.2. Représentation de Fresnel :

A chaque tension sinusoïdale on associe un vecteur de Fresnel. Avec les trois tensions
simples on obtiens le diagramme de la figure suivante (on choisis le sens trigonométrique
pour sens positif :

32
uur
V3


ur
− V1
3


uur 3
V2
On peut construire le diagramme de Fresnel des tensions composées à partir du diagramme
des tensions simples, en utilisant les relations entre les tensions composées et les tensions
simples (exemple : u23 = v2 – v3). Ce diagramme est donné par la figure suivante :
uuur
U 31 uur
uuur
V3 U 12
π
H
6

π ur
− O 6 V1
3


uur 3
V2 π
6

uur
−V 3 uuur
U 23

Les déphasages entre u12 et v1, u23 et v2, u31 et v3 sont égaux : le système des tensions
π
composées est en avance de rd sur le système des tensions simples.
6
4.2.3. Relation entre U et V :
D’après la figure précédente, si on projette le sommet d’une tension simple sur une
tension composée, sa projeté est le milieu du vecteur tension composée (H) :
π 3
U = 2OH = 2V cos( ) = 2V
6 2
U
⇒ U = 3V ou V =
3
4.3. Couplage des dipôles triphasés :

4.3.1. Couplage en étoile :

Dans un couplage en étoile, les éléments d’un générateur ou d’un récepteur sont
couplés comme l’indique les figures suivantes :

33
Z1 i1 Z1
L1
i1

Z1
i1
v1 Z2
Z2
Z2 i2 ou i2
N L2 i2

Z3
v2
Z3 i3
Z3 i3
L3 i3
v3
Couplage en étoile d'un générateur triphasé Couplage en étoile d'un récepteur triphasé

Chaque élément est traversé par le courant qui parcourt la ligne à laquelle il est relié.
U
La tension aux bornes de chaque élément est la tension simple V =
3
4.3.2. Couplage en triangle :

Dans un couplage en triangle, les éléments d’un générateur ou d’un récepteur sont
couplés comme l’indique les figures suivantes :
L1 i1
j1
Z1 i1 L1 Z1 u12 u31
i1
v1
Z2
Z2 i2 Ou I2
L2 i2 j3
v2
L2 j2
Z3
Z3 i3 L3 I3 u23
i3 L3
v3
Couplage en triangle d'un générateur triphasé Couplage en triangle d'un récepteur triphasé

La tension aux bornes de chaque élément est la tension composée U = 3V


Le courant qui traverse chaque élément n’est plus le courant qui parcoure une ligne. En
appliquant la loi des nœuds aux sommets du couplage triangle, on peut écrire :
i1 = j1 − j3 ; i2 = j2 − j1 ; i3 = j3 − j2
La représentation de Fresnel des courants est analogue à celle des tensions, donnée par la
figure suivante : ur
I3

π
uur 6
J3

4π uur
− O J1
3 π uur

6 − J3
− H
ur
3 I1
π
6
uur
I2 uur
J2

34
π
On observe que le système des intensités ligne est en retard, de rd sur le système
6
des intensités traversant chaque élément.
La relation entre les valeurs efficaces des intensités en lignes et celles dans les
éléments est analogue à la relation entre les valeurs efficaces des tensions simples et
composées de la forme :
I
I = 3J ou J =
3

4.3.3. Application :

Sur la plaque signalétique d’un moteur triphasé équilibré on relève les indications
suivantes : 220 V/ 380 V ; 6.2 A / 3.6 A
Quelle est la signification de ces différentes indications ?

Solution :
La plaque signalétique du moteur donne les conditions normales de fonctionnement
(conditions nominales). Généralement, ce sont les conditions pour lesquelles le rendement du
moteur est plus élevé
¾ Indication : 220 V/ 380 V : la plus petite des deux valeurs (220 V) indique la tension
efficace nominale aux bornes d’un enroulement. Les enroulements seront couplés de
telle sorte que chacun d’entre eux soit soumis à une tension efficace de 220 V.
Dans ce cas pour un réseau d’alimentation 380 V entre phases, le couplage de ce
moteur doit être en étoile.
¾ Indication 6.2 A / 3.6 A : C’est l’intensité efficace nominale I du courant traversant
chaque fil de phase avec le couplage adapté au réseau. Si le réseau est de 380 V entre
phases et couplage étoile, I = 6.2 A.

4.4. Les puissances en régime triphasé équilibré :


4.4.1. Expression des puissances :

Un récepteur triphasé équilibré peut être considéré comme étant l’association de trois
récepteurs monophasés identiques :
La puissance active reçue par l’ensemble est donc égale à la somme des puissances
actives reçues par ces trois récepteurs monophasés.
De même Un générateur triphasé équilibré peut être considéré comme étant
l’association de trois générateur monophasés identiques :
La puissance active fournie par l’ensemble est donc égale à la somme des puissances
actives fournies par ces trois générateurs monophasés.

4.4.1.1. Couplage en étoile :

Chaque élément du couplage en étoile est soumis à la tension simple de valeur efficace V et
est traversé par le courant en ligne de valeur efficace I, comme l’indique la figure suivante :

35
L1
i1
v1

N v2
v3
L2
i2
L3
i3
La puissance active absorbée par un récepteur triphasé équilibré, couplé en étoile, est :
P = 3VI cos(ϕ )
ϕ Étant le déphasage de l’intensité ik du courant en ligne par rapport à la tension simple vk
correspondante (k = 1, 2 ou 3).
La puissance réactive dissipée par un récepteur triphasé équilibré, couplé en
étoile, est :
Q = 3VI sin(ϕ )
La puissance apparente consommée par un récepteur triphasé équilibré, couplé en
étoile, est :
S = 3VI
U
Comme V = , les relations précédentes s’écrivent :
3
P = 3UI cos(ϕ ) Q = 3UI sin(ϕ ) S = 3UI = P 2 + Q 2

4.4.1.2. Couplage en triangle :

Chaque élément du couplage en triangle est soumis à la tension composée de valeur


efficace U et est traversé par un courant de valeur efficace J, comme l’indique la figure
suivante :

L1 i1
j1
u12 u31
I2 j3
L2 j2
I3 u23
L3
La puissance active absorbée par un récepteur triphasé équilibré, couplé en triangle,
est :
P = 3UJ cos(ϕ )
ϕ Étant le déphasage de l’intensité jk du courant dans un branche par rapport à la tension
composée uk correspondante (k = 1, 2 ou 3).
La puissance réactive dissipée par un récepteur triphasé équilibré, couplé en
triangle, est :
Q = 3UJ sin(ϕ )
La puissance apparente consommée par un récepteur triphasé équilibré, couplé en
étoile, est :
S = 3UJ
I
Comme J = , les relations précédentes s’écrivent :
3

36
P = 3UI cos(ϕ ) Q = 3UI sin(ϕ ) S = 3UI = P 2 + Q 2
Quelque soit le coulage, les puissances active, réactive et apparente d’exprime
respectivement de la même façon.
La connaissance de U, I et ϕ permet la détermination de ces puissances sans avoir à se
préoccuper du couplage interne d’une machine ou d’une installation.

4.4.2. Mesure de la puissance active :

4.4.2.1. Ligne à quatre fils :

Dans le cas d’une ligne à quatre fils, le neutre est accessible. Il est alors possible de
mesurer la puissance active transmise par phase comme l’indique la figure suivante :

W1 L1
v1
W2 L2
v2
W3 L3
v3
N

Le wattmètre W1, branché entre la phase 1 et le neutre, mesure la puissance fournie


entre les bornes 1 et N :
P1 = V1 I1 cos(ϕ1 )
ϕ1 Étant le déphasage de i1 par rapport à v1.
Les wattmètres W2 et W3 mesurent les puissances fournies respectivement entre les
bornes 2 et N et les bornes 3 et N :

P2 = V2 I 2 cos(ϕ 2 ) et P3 = V3 I 3 cos(ϕ 3 )
La puissance active P transmise par la ligne triphasée est égale à :
P = P1 + P2 + P3
En régime équilibré, on a :
I1 = I 2 = I 3 = I ; V1 = V2 = V3 = V et ϕ1 = ϕ 2 = ϕ 3 = ϕ d'où P = 3VI cos(ϕ )
Donc, si le montage est parfaitement équilibré, un seul Wattmètre suffit :
La valeur de la puissance P cherchée est égale à trois fois l’indication du
Wattmètre.

4.4.2.2. Ligne à trois fils :

La méthode dite des deux wattmètres permet de mesurer la puissance active transmise
par la ligne triphasée équilibrée comme l’indique la figure suivante :
i1
W1 L1
u13 i2
W2 L2
Le wattmètre W1 mesure uune 23 puissance fictive qui serait fournie par la ligne 1 sous la tension
composée u13 : L3

37
u·r uuur
P1 ' = U13 I1 cos( I1 ;U13 )
Le wattmètre W2 mesure une puissance fictive qui serait fournie par la ligne 2 sous la tension
composée u23 :
u·ur uuur
P2 ' = U 23 I 2 cos( I 2 ;U 23 )
Or d’après la représentation de Fresnel des tensions et des courants simples et composés, on
a:
u·r uuur u·r ur · ur uuur π π ⎫
( I1 ;U13 ) = ( I1 ;V1 ) + (V1 ;U13 ) = ϕ1 − = ϕ −
14 2 43 6 6 ⎪ ⎧ π 3 1
π ⎪ ⎪ P1 ' = UI cos(ϕ − ) = UI cos(ϕ ) + UI sin(ϕ )

⎪ ⎪ 6 2 2
⇒ P1 '+ P2 ' = 3UI cos(ϕ ) = P
6
u·ur uuur u·ur uur · uur uuur ⎬⇒⎨
π π
( I 2 ;U 23 ) = ( I 2 ;V2 ) + (V2 ;U 23 ) = ϕ 2 + = ϕ + ⎪ ⎪ P2 ' = UI cos(ϕ + π ) = 3 1
UI cos(ϕ ) − UI sin(ϕ )
14 2 43 6 6 ⎪ ⎩⎪ 6 2 2
π
6
⎪⎭

P = P1 '+ P2 '

4.4.3. Mesure de la puissance réactive :

Pour un système triphasé équilibré, la puissance réactive est :


Q = UI sin(ϕ )
La puissance réactive peut également se calculer à partir des résultats de la mesure de
la puissance active P par la méthode des deux wattmètres. Pour une ligne triphasée équilibrée
et d’après les expressions de P1 ' et P2 ' trouvées dans 4.4.2.2. On a :
Q = 3( P1 '− P2 ')
La puissance réactive Q absorbée par une installation triphasée peut être obtenue à
partir de la lecture L d’un seul wattmètre branché comme l’indique la figure suivante :

i1
W L1

L2
u23
L3

Le Wattmètre indique une lecture L qui correspond à la puissance fictive qui sera
fournie par la ligne 1 sous la tension composée u23 :
u·r uuur
L = U 23 I1 cos( I1 ;U 23 )
Or d’après la représentation de Fresnel des tensions et des courants simples et composés, on
a:

u·r uuur u·r ur · ur uuur π π ⎪⎪ ⎧ π Q
( I1 ;U 23 ) = ( I1 ;V1 ) + (V1 ;U 23 ) = ϕ1 − = ϕ − ⎬ ⇒ ⎨ L = UI cos(ϕ − ) = UI sin(ϕ ) = ⇒ Q = 3L
14 2 43 2 2⎪ ⎩ 2 3
2π π π
− + =−
3 6 2 ⎪⎭

4.4.4. Application :

38
Les trois enroulements d’un récepteur triphasé sont identiques. Couplés en
triangle sur un réseau 380V, 50Hz (tension entre phases), la mesure des puissances par la
méthode des deux wattmètres à donné : P’1=800W et P’2=400W.
1. Calculer la puissance active et la puissance réactive consommée par le récepteur et
déduire la puissance apparente.
2. Quelle est la valeur efficace de l’intensité du courant traversant :
a) Chaque fil de ligne ?
b) Chaque enroulement ?
3. Quelle est l’impédance, la résistance et l’inductance de chaque enroulement ?
Solution :
1. On a :
¾ P = P1 '+ P2 ' ⇒ P = 800 + 400 = 1200W = 1.2kW .

¾ Q = 3( P1 '− P2 ') ⇒ Q = 3(800 − 400) ; 393VAR

¾ S = P 2 + Q 2 ⇒ S = 12002 + 6932 ; 1386VA

S 1386
2. a) on a S = 3UI ⇒ I = = ; 2.1A .
3U 380 3
I 2.1
b) On a le récepteur est couplé en triangle d’où : J = ⇒J= ; 1.2 A
3 3
3.
¾ On a l’impédance de chaque enroulement du récepteur est soumis à la tension
U 380
composée U et parcourue par le courant J d’où Z = ⇒Z = ; 317Ω
J 1.2
¾ On a :

⎧ P 1200
⎪ R = Z cos(ϕ ) = Z 3UI ⇒ R = 317 3380 × 2.1 ; 275Ω

Z = R + jLω ⇒ ⎨
⎪ Lω = Z sin(ϕ ) = Z Q ⇒ L = Z Q 693
⇒ L = 317 ; 0.5 H
⎪⎩ 3UI 2π f 3UI 3314 × 380 × 2.1

39

Vous aimerez peut-être aussi