Vous êtes sur la page 1sur 6

Méthode électrique

I- Les méthodes de prospection électrique (courant continu)


I-1-La polarisation spontanée

La polarisation spontanée enregistre des différences de potentiel électrique dues à des causes
naturelles. La PS est causée par des forces électromotrices d'origine électrochimique et
électrocinétique.

1-1-1-Origine des potentiels naturels


On rencontre deux types de potentiels
- Potentiel d’origine mécanique ou électro-cinétique,
- Potentiel d’origine chimique.

1-1-1-1-Potentiel mécanique

Fig. 1: Potentiel associé à un écoulement d’un électrolyte à travers un matériau poreux et


perméable (courant continu dans les capillaires).

Lorsque ces ions sont transportés par les molécules d’eau lors d’un écoulement dans le milieu
poreux d’une roche, il se crée une source de courant d’origine électrocinétique, appelée
électrofiltration.

Ce phénomène a donc une origine mécanique (Influence de la gravité). Le potentiel ainsi créé
est exprimé de la façon suivante:
1
viscosité dynamique en poise dynes S-1cm-2
= résistivité de la solution en ohm-m,
P= différence de pression en Atm ou en bar,
= Porosité effective en % ou en énergie/masse
= constante diélectrique de la solution ou perméabilité électrique relative du milieu par
rapport à celle du vide.

Fig. 2: Mouvement de fluides = Anomalie de potentiel spontané.

1-1-1-2-Potentiel chimique

Potentiel de électro-diffusion: ions = porteurs de charges.

a-Potentiel de membrane
Il est généré à la suite d’un contact entre deux formations de résistivité différente:

Ex.
Le cas des argiles en présence de deux fluides de salinités différentes se comportent comme
une membrane cationique, c'est à dire qu'elles laissent passer librement les cations Na+, mais
sont imperméables aux anions Cl-.

La boue de forage diffère chimiquement de l'eau renfermée dans les formations traversées.
C'est la mise en contact de ces fluides dissemblables qui provoque l'apparition de potentiels
naturels.
Les argiles séparant deux solutions de salinités différentes se comportent comme une
membrane cationique ; elles laissent passer les cations mais s'opposent au passage des anions.
L'ensemble constitue une pile de concentration dont le pôle positif correspond à la formation
la moins saline. Une telle pile donne naissance à une force électromotrice. Le potentiel ainsi
crée est appelé «potentiel de membrane».

2
Fig. 3: Potentiel de membrane
Rmf = résistivité du filtrat
Rw= résistivité de l’eau
Ce potentiel est exprimé par:

Em = -K1 Log(Rmf/Rw)

Avec k1 = 59 pour des solutions de Nacl à 25 °C


K=déflexion (changement de direction de l’écoulement de l’électrolyte) qui dépend de la
température.

b-Potentiel de diffusion

Une autre force électromotrice est associée au potentiel de membrane qui prend naissance à la
limite de la zone envahie. En effet, lorsque deux solutions de concentrations différentes sont
mises en contact, il apparaît une force électromotrice de jonction liquide provoquée par la
différence de mobilité entre les cations et les anions, la mobilité de ces derniers étant plus
rapide. Il en résulte un flux de charge négative vers la solution la moins concentrée et la
création d'une force électromotrice qui vient s'ajouter à celle associée aux substances
argileuses. Le potentiel ainsi crée est appelé Potentiel de diffusion.

Fig.4: Potentiel de diffusion

Ce potentiel est donné par l’expression suivante:

Ej = -K2 Log (Rmf/Rw)

k2 = 11,6 pour des solutions de Nacl à 25 °C

3
Ex: Potentiel redox (électrons en mouvement)

Dégradation de la matière organique + percolation des fluides = panache de contaminants

Fig.5: Potentiel redox (V. Naudet, 2004).

Les mesures de PS peuvent être réalisées avec un équipement très simple constitué d’un voltmètre
et de deux électrodes passives non polarisables: une des électrodes reste fixe et sert de référence alors
que la seconde est déplacée pour chaque mesure (figure 6).

Figure 6a
-Acquisition sur le terrain

Figure 7 : Mise en œuvre sur le terrain

4
1-1-2- Intérêts du log PS:
La PS permet:
- de mettre en évidence les bancs poreux et perméables;
- de localiser certains niveaux imperméables;
- d'apprécier le pourcentage d'argile contenue dans la roche réservoir;
- d'apprécier la résistivité de l'eau d'imbibition Rw ce qui permet d'obtenir la salinité et donc
la qualité chimique de cette eau.

1-1-3- Exemple d’application:


Ex.1-exploration minière

Figure 8: Anomalie PS au contact de l’emplacement d’un gisement de sulfures

Ex.2-Détection de dolines

Figure 9

5
Figure 10
(chalk= craie, clay with flint =argile à silex)

Vous aimerez peut-être aussi