Vous êtes sur la page 1sur 4

Côte d'Ivoire : Francs-maçons clé du contrôle impérialiste

By Par Gary K. Bush


Jan 12, 2011 - 11:19:35 AM

Traduit de l͛anglais par Marie-Louise

‘ 
   
  
 
 Par Gary K. Bush

6 Janvier 2011.

 
       
 ‘ 

 
 ‘
 
!
 
  "
  #
$

  
  

  


%& ' #
dans ocnus.net, le 5 janvier 2011
(Condensé par Henry Makow)

 
  $
 et les dirigeants de la loge africaine jouent un rôle clé dans l'impasse
actuelle en Côte d'Ivoire.

Pratiquement tous les dirigeants africains ligués contre Laurent Gbagbo et qui soutiennent le cadre
d͛élite des entreprises françaises et les dirigeants politiques sont des Francs-Maçons affiliés aux
mêmes loges que l'élite française des affaires et groupe politique. Il est impossible de comprendre le
fonctionnement de la Françafrique sans référence aux Maçons. () 
!   
! 
  *+
  å å
 
$ )# # 
!     
    %  , -
Les Maçons français représentent l'élite de français du monde des affaires et de la politique () 
!  .

 "% . $ - La plupart d'entre eux ont été instruits ensemble
dans les deux mêmes grandes écoles et la plupart poursuit une carrière dans le gouvernement
français ou dans les affaires. Ces écoles sont l͛École Nationale d'Administration et l'École
Polytechnique.
  $
  
 $$
  
,    

 
.  
   ,
 $
    
  
  
  
 
 
$  $$ $
   
 /   
 
   


!0 ,
 . () +
 

  
  $
 



1
  
 
 ! 
% . $ 
 
$ )# #  -
‘


  
  
"/ $
 
Par exemple : Le Président congolais Denis Sassou N͛Guesso est le Grand maître de la Grande Loge
du Congo - Brazzaville liée à la Grande Loge Nationale de France (GLNF) ; Le président Mamadou
Tanja du Niger ; le tchadien Idriss Deby et François Bozizé, de la République centrafricaine sont parmi
la douzaine au moins de présidents africains liés aux Maçons. En novembre 2009 Ali Bongo, le
nouveau président gabonais a été ordonné grand maître de la Grand Loge du Gabon (GLB) et le
Grand Rite Equatorial, les deux ordres francs-maçons prédominants au Gabon. [ii]
Les Maçons ont toujours fourni les dirigeants et le personnel du colonialisme français. François
Xavier-Verschave a décrit le système de contrôle secret de ses dirigeants comme 
  

,  #  #,
   !$
  2 

) ! 

  #3 

Selon la tradition en France, les affaires étrangères sont le domaine privé du président français. Le
ministre des affaires étrangères ne fait qu͛appliquer ses politiques. La France est le seul pays
occidental, où la politique étrangère n'est pas un sujet de débat dans les corps législatifs nationaux.
La souveraineté du peuple français ne compte pas pour quoi que ce soit, même si elle a élu le
président directement. Le Parlement ne dispose d'aucun pouvoir de contrôle et est relégué
tranquillement aux affaires domestiques.
La guerre des Français contre la Côte d'Ivoire était une guerre de Jacques Chirac contre la Côte
d'Ivoire. C'est par pur dépit qu͛il a ordonné aux « casques bleus » français d'attaquer et de détruire la
force aérienne de Côte d'Ivoire. C͛était son ordre d'envoyer une centaine de chars d͛encercler l'hôtel
d'Ivoire et la maison du Président Gbagbo. C'est sa décision d͛autoriser ses soldats à ouvrir le feu sur
une foule de jeunes qui chantaient, totalement désarmés et non menaçants, qui cherchaient
seulement à empêcher les Français de faire un coup d'État ou de tuer le Président Gbagbo.
  $
   
 3 
 
  $
  3$

4
 
  /  

  


  
 5
 
 

   3


 


$
 !   ! 


  $
   

La méthode française pour faire un coup d'État a été bien documentée dans un rapport de
renseignement sur une réunion au Burkina Faso. Les parallèles avec Madagascarsont clairs. Ils ont
décidé de promouvoir un coup d'État à Abidjan le 22 mars 2006.
Alassane Ouattara [maintenant soutenu par l'Occident pour remplacer Gbagbo] avait ouvert la
réunion et présenté Pouchet. Il a parlé et dit qu'il était venu directement de la part de Chirac avec le
message que « ADO (Ouattara) votre fils et frère sera président de la République de Côte d'Ivoire
avant les élections de 2005. » Chirac a promis qu͛« il y n'aura aucun désarmement en Côte d'Ivoire
sans notre accord. Il est nécessaire que les accords d'ACCRA III soient votés avant qu'ils puissent
exiger le désarmement.
Toute la France et JACQUES CHIRAC soutiennent ADO pour le conduire à prendre le pouvoir en cinq
mois ; c'est-à-dire en mars. Nous avons recruté des mercenaires qui s͛entraînent actuellement au
Mali et au Burkina Faso. En mars nous mènerons ADO au pouvoir avec l'aide de mercenaires qui
s͛entraînent avec des agents burkinabais et maliens. Notre objectif est de mettre ADO au pouvoir". Je
vais revenir en décembre, avec le Président Compaoré et vous présenterai les mercenaires. Ouattara
reviendra en mars pour prendre le pouvoir. »
L'orateur suivant était Blaise Compaoré, le président du Burkina Faso, qui a remercié Pouchet et
Chirac. Il a critiqué le gouvernement de Côte d'Ivoire qui ignorait les droits de Ouattara et a dit "C'est
mon nom qui est entaché dans cette affaire. Au Burkina, mes agents font un travail remarquable
avec les mercenaires pour les rendre prêts. Je vous soutiens. Nous allons mettre les choses en place à
partir de là pour vous. N͛ayez crainte ; nous allons vous faire gagner la bataille dans peu de temps.
Dans cinq mois tout sera prêt ».
% 
  $
/

  ! 
   

 0# D'autres ont échoué par manque d'intérêt.
Dans presque tous les cas, les participants actifs ont été envoyés de France, associés à des éléments
des casques bleus français (ONU) et des présidents africains locaux, liés par leurs attaches
maçonniques au monde des affaires et aux élites politiques françaises... Les parties mises en œuvre
et les fournisseurs logistiques étaient des agents français travaillant dans les principales
multinationales françaises à Abidjan.

Il s'agit là d͛un comportement de néocolonial français normal. On a toujours agi au nom de la France,
mais sans aucun débat démocratique. On favorise les intérêts des entreprises françaises et on
récompense la présidence. ‘  ‘ 
  

$
  0 
    0 

‘$  

 
 3
   
 
+
   
$
  
     $
  

  

 
   
,
 
   ,
 
 ,
 

 ! %    
  % 
  
  
" !  !    
   ! 
, 
 
#


1 
 " ! 

 $
    
 
3

     6
 
 
 

  7  

 $ "    " 
  
#  

4"

8$
  !     4 
  


 ‘ 
   .
 

  .
Ce n'est probablement pas une surprise pour les autres Africains, que les tentatives de Gbagbo à se
libérer de ces chaînes ont irrité les Français.  
  $
     


4
$
          
 

 
$
     

 94
   " .  
  
$
  #:;<

#  =
 

 


 %

 ,
"    $
 
!4     

Ce qui est un mystère pour beaucoup sur le continent africain (sinon parmi les doux rêveurs de
l'Ouest), c'est pourquoi l'Organisation des Nations Unies et la communauté internationale prendrait
le parti des parrains de la France au lieu des victimes en Afrique. ()  
 !  
3!    $$  

* >?5

 ! 
% . $ 

  
,
 $
3# 
  +

  ! % . $ 
! % 
 $  
    +=   
  
   
 
 ! 
 %   
   
 
   
 #   ! 

 / 5 )%5 -
Cette politique française et ce système maçonnique (

)# # -n'est certainement pas
l'avenir de l'Afrique et l'envoi de troupes pour tuer des Africains innocents pour soutenir cette
corruption éhontée et mortelle n'est pas l'idée commune d'un processus démocratique.

Article original en anglais http://www.henrymakow.com/french_imperialism_freemasonry.html

Article de l͛express du 17/04/2011 : http://www.lexpress.fr/informations/l-afrique-aux-premieres-


loges_722487.html

Réaction à l͛article de l͛Express : http://www.xibar.net/ENQUETE-SUR-DES-CHEFS-D-ETAT-AFRICAINS-


FRANC-MACONS-Les-terribles-revelations-de-L-express_a9388.html

Article de l͛Express du 22/01/2009 suite à la réaction de certains chefs d͛état africains à l͛article
d͛avril 2008 : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/chefs-d-etat-africains-et-francs-
macons_738027.html