Vous êtes sur la page 1sur 4

‫بسم هللا الرحمن الرحيم‬

Lycée My Rachid Control surveillé n° 1 physique Classe : 2 SP B I O F


Arfoud 22/02/2019 Deuxième trimestre Durée : 2 h

PHYSIQUE 1( 6 pts )
On veut connaître les caractéristiques électriques de l’inductance L et de la résistance r d'une
bobine d'allumage B. On branche cette bobine en série avec un interrupteur K aux
bornes d'un générateur idéal de tension continue E=6V.

1- Établir l'équation différentielle donnant l'intensité du courant i(t) dans le circuit lorsque
l'on ferme l'interrupteur K .

2- Sachant que la solution de cette équation différentielle est donnée par.

Trouver l’expression de A et .

3- Un oscilloscope est branché entre les points A et M du circuit .


3 - 1- Quel graphe observe-t-on avant la fermeture de l'interrupteur?
3 – 2 - Quel graphe observe-t-on après la fermeture de l'interrupteur?

4- Un ampèremètre est inséré dans le circuit, après fermeture de l'interrupteur K ,

l'intensité du courant se stabilise à .


Calculer la résistance r de la bobine.

5 – Montrer que l’équation de la tangente à la courbe i = f ( t ) à

l’instant t = 0 s est et trouver de nouveau la constante


de temps .

6 - On associe en série avec la bobine B un résistor R =5Ω


, un oscilloscope à mémoire est placé aux bornes de R (figure 3 )
6 – 1 - Quelle est Im la valeur maxi de l'intensité du courant ?.
6 – 2 - Quelle est la constante de temps  ?
6 – 3 - Calculer L l'inductance de la bobine ? .

PHYSIQUE ( 7 pts )
On considère le circuit électrique comportant un condensateur de capacité C = 5 µF
initialement chargé , une bobine d’inductance L et de résistance négligeable , un conducteur
ohmique de résistance R et interrupteur K .

A l’instant initial t = 0 s on ferme l’interrupteur K, le circuit est le siège d’oscillations


électriques .la courbe ci-contre représente l’évolution en fonction du temps de la charge q de
l’armature positive du condensateur .

1 – Quel est le régime des oscillations observées ?


2 – Préciser la cause de ces amortissement .
3 – 1 - Etablir l’équation différentielle qui traduit l’évolution de la charge q .

3 – 2 Montrer que avec E l’énergie total du circuit .


3 – 3 En supposant que la période T de ces oscillations est égale à la période propre T 0 du circuit
LC idéal. Calculer L .
4 a -Calculer l’énergie total E0 à l’instant t0 = 0 s et E1 à l’instant t1 = 12ms
4 – b- En déduire le sens de variation de l’énergie total entre t 0 et t1
5 - Pour entretenir ces oscillation, on branche en série un générateur de tension tel que
ug(t)= R0.i(t) avec le circuit(R,L,C) . Pour quelle valeur de R0 permet-elle d’obtenir des
oscillations sinusoïdales ?

Chimie ( 7pts)
- On réalise une pile avec le matériel suivant :
+     plaque d’argent et plaque de cuivre
+      Pont salin au nitrate d’amonium ;( NH4+ + NO3- )
+      Solution aqueuse de nitrate d’argent (Ag+ + NO3-  )  : volume V = 50 mL ; [Ag+]i = 0,10 mol.L-1
+     Solution aqueuse sulfate de cuivre ( Cu2+ + SO42-): volume V = 50 mL ; [Cu2+]i = 0,10 mol.L-1

1 – Un voltmétre placé aux bornes de cette pile indique :


Préciser le borne positif (+ ) et la borne négatif ( - ) de la pile .
Schématisé le voltmétre avec sa borne V et sa borne com et préciser les sens de circulation des électrons
sur le schéma précédent.
Donner le schéma conventionnel de cette pile .
2 – A partir des couples oxydant/réducteur Cu2+/Cu et Ag+/Ag on peut envisager la transformations dont les
réactions peuvent être schématisées par l’ équations suivante :  

Cu + 2Ag+ 2Ag + Cu2+ 

Les constantes d'équilibres de cette réaction est K = 2,1 1015.


a - Rappeler le critère d'évolution spontanée.
b – Calculer Qr,i le quotient de réaction initial puis, déterminer le sens d'évolution prévu .
3) On relie la plaque d’argent et la plaque de cuivre par l’intermédiaire d’un conducteur ohmique.
Lorsque la pile débite un courant continu d’intensité constante I = 100 mA pendant une durée Δt =
10min30s
3 – 1 Déterminer la quantité d’électricité débitée par la pile en Δt .
3 – 2 calculer la variation de masse de chaque électrode au bout de Δt .
3 – 3 Calculer la concentration des solutions Cu2+ et Ag+ au bout de Δt
On donne : M( Cu ) = 63,5 g / mol M( Ag ) = 108 g / moL 1 F = 96500

Vous aimerez peut-être aussi