Vous êtes sur la page 1sur 12

Ministère de l’enseignement supérieur et de recherche

scientifique
Institut des sciences et des techniques appliquées

Les distributeurs pneumatiques

Nom  : Bensaid
Prénom  : Roumaissa
DISTRIBUER L’ENERGIE
LES DISTRIBUTEURS

L’énergie
pneumatique est Chaîne d'action
distribuée à
l’actionneur sur
ordre de l’unité de TRAITER DISTRIBUER TRANSFORMER
traitement. W
méca
Cette énergie W pneu
nique
pneumatique est
transformée en
énergie mécanique
afin de
mouvoir les
effecteurs.

Introduction :

Les distributeurs pneumatiques sont des éléments de la chaîne


d’énergie.
Ils distribuent de l’air comprimé aux actionneurs pneumatiques
(vérins, générateurs de vide, moteurs à palettes...) à partir d’un signal
de commande (pilotage).
Principe de fonctionnement :

Les distributeurs sont réalisés suivant deux technologies de


commutation différentes.

 Les distributeurs à clapets


Ils sont constitués d'équipements mobiles à clapets munis de
joints qui, en se déplaçant d'un siège à l'autre, ouvrent ou
obturent le passage de l'air comprimé.

Les distributeurs à clapets sont


réservés aux petits distributeurs à
faible débit. Ils sont robustes car ils
s’accommodent d’air, même non
lubrifié.
En général un distributeur à clapet
est réservé à la commande de vérins
jusqu’à un Ø de 25 mm.
 Les distributeurs à tiroirs
L'équipement mobile de ce type d'appareil comprend un axe
épaulé, appelé tiroir, qui, en se déplaçant à l'intérieur d'un
corps muni de joints d'étanchéité, met les orifices d'utilisation
en communication.

51 3 51 3

12 14 12

4 2 4 2

Les distributeurs à tiroirs peuvent commander tous types de


vérins grâce à leurs capacités de débit qui peuvent être importa
Représentation schématique :
Distributeur 4/2 à tiroir plan
Commandes manuelles ou électriques

Pilotages
pneumatiques

1
1.

Chaque position du tiroir du distributeur est représentée par une case


:

carrée

Puisque le tiroir peut occuper deux positions,


on dessinera deux cases :

Les canalisations sont représentées par des flèches dont le


sens indique le passage de l’air comprimé :

Les extrémités des flèches sont placées


en regard des tuyaux qui vont vers les
chambres du vérin, de l’alimentation en
air et de l’échappement.
A un instant donné, seule une des deux
cases est utilisée. On ne câble donc les
tuyaux que d’un côté.
Lorsque le tiroir se déplace, les tuyaux
ne bougeant pas, les flèches doivent se
retrouver en face des canalisations.

1. Le distributeur 3/2 est utilisé pour les vérins simple effet. Il


n’a qu’un orifice pour l’alimentation du vérin puisqu’une
seule chambre peut être connectée au distributeur.

2.Le distributeur 5/2 est utilisé pour les vérins double-effet au


même titre qu’un distributeur 4/2. Le 5/2 possède un orifice
d’échappement par chambre du vérin.
1. Les pilotages (la c mande des distributeurs)
Les pilotages des distributeurs commandent le déplacement du tiroir
en fonction de la consigne opérative issue de la partie commande.

2.Il existe un grand nombre de pilotages possibles, mais les plus


om
Courants sont les suivants :

Il y a, bien entendu,
un pilotage par case.

Le pilotage dessiné à
gauche permet
d’obtenir les
branchements selon
la case de gauche.
De même, il faut
dessiner un pilotage
pour la case de
Certains distributeurs droite.
sont à pré pilotage.
Ce second pilotage
est, soit de même
nature que le
premier, soit un
ressort.
3. Distributeurs monostables et bistables
Si le distributeur possède une commande par ressort, il est
Monostable (ou à simple pilotage).

Seule la position obtenue grâce au


ressort est stable : en l’absence d’un
signal de pilotage extérieur, le tiroir se
déplace automatiquement dans la
position du ressort.

Si le distributeur possède deux pilotages de même nature, il est


Bistable (ou à double pilotage).

Les deux positions sont des positions stables


: en l’absence d’un signal de commande
extérieur, le tiroir ne bouge pas et reste dans
la position qu’il occupe.

Attention : le choix d’une commande monostable ou bistable dépend


exclusivement de considérations liées à la partie commande. Une
erreur trop fréquente consiste à penser qu’il y a un rapport entre un
vérin simple effet et un distributeur monostable !
2. Codification des orifices d’un distributeur
Le repérage ainsi que la codification des différents orifices d’un
distributeur suivent une règle normalisée. Ainsi, le repérage des
connexions sera identique d’un fabricant à un autre.
L’alimentation en pression est repérée 1.
Les orifices d’échappement sont repérés 3 et 5 (lorsqu’il n’y
en a qu’un, c’est le numéro 3 qui est conservé).
Les orifices d’alimentation des chambres du vérin sont
repérés 2 et 4 (lorsqu’il n’y en a qu’un, c’est le numéro 2 qui
est conservé).
Les pilotages sont repérés 12 et 14 :
o Le pilotage 12 permet de mettre en relation l’alimentation
1 avec la chambre 2
o Le pilotage 14 permet de mettre en relation l’alimentation
1 avec la chambre 4
5.Règles de câblage
Dans le cas d’un distributeur 3/2 ou 4/2, l’alimentation en
pression se fait par l’orifice de gauche de la case concernée.
Il faut câbler qu’une seule case, la case correspondant à la
position du pilotage actif dans le schéma. Dans le cas des
distributeurs monostables, c’est souvent la case ressort (sauf si la
partie commande est représentée et que l’autre pilotage se trouve
activé).
L’état de la tige du vérin (tige rentrée ou sortie) doit être en
rapport avec le câblage dessiné.

Vérin double effet


piloté par un
Vérin double effet piloté par
distributeur 4/2
un distributeur 4/2 bistable.
monostable.
Selon la case active, la tige
Selon que le pilotage
est rentrée ou sortie.
pneumatique est
alimenté ou non, la
case câblée change.

7.Exemples de désignation

Distributeur 4/2 bistable à commande


pneumatique directe.
Commandes ou pilotages :
Sur le côté libre des cases, le dispositif de commande est représenté
dans le respect des conventions. Les codes de représentation sont
sensiblement les mêmes que pour les composants électrotechniques.
La nature des commandes peut être très variée, simple ou parfois
multiple :

 commande manuelle par poussoir, coup de poing, levier ou pédale,


 commande électrique par solénoïde,
 commande hydraulique ou pneumatique,
 commande mécanique pour les capteurs,
 commande par ressort (il s'agit alors de distributeurs monostables).

Par défaut, la case centrale correspond à une situation stable, forcée par
un ou plusieurs ressorts.

Exemples présentés, et usage


L'illustration de la section ci-dessus donne la représentation de cas
très courants, et leur emploi :

 2/2 NO monostable par bouton poussoir : bouton de commande.


 3/2 NF capteur à galet : détection de présence mécanique
 4/2 à commandes pneumatiques : alimentation de vérin à double
effet
 5/2 à commandes électriques ou manuelles : alimentation de vérin à
double effet, pilotage direct par automate.
 4/3 à commande par levier et sortie progressive (joystick) :
commande d'engin hydraulique
Même si sur le plan théorique, certains capteurs ou boutons de
commande fonctionnent comme des distributeurs, ils sont très
différents technologiquement des composants de puissance. En
pratique, on ne désigne par distributeur que les pré actionneurs
chargés de contrôler l'énergie envoyée aux vérins et autres moteurs.

Vous aimerez peut-être aussi