Vous êtes sur la page 1sur 12

I- PRESENTATION GENERALE DU PROJET

I- PRESENTATION GENERALE DU PROJET


1. Justificatifs

Création d’un centre de sportif privé municipal pour les jeunes

Le projet SD foot est un projet consistant à construire un complexe sportif constitué de deux
terrains de foot, un terrain de foot à 5 et d’un terrain de foot a 7 chaque commune de la banlieue
dakaroise en débutant dans la zone de Keur Massar. Ce projet part du constat que les jeunes de
la banlieue ne disposent pas de centre de sport moderne et se trouvent obliger de venir en ville
pour pouvoir jouir de ces loisirs dans des complexes comme Dakar Sacré cœur, SOW FOOT etc….

L’implémentation d’un terrain de foot permettra aux jeunes passionnés de disposer un terrain de
foot moderne qui abritera diverses activités comme des tournois, des séances d’entrainement
etc… L’activité principal sera la location du terrain sur un temps bien réparti ou un abonnement
mensuel ou annuel.

Nous allons jouer sur la proximité pour attirer une clientèle plus large notamment ceux habitant
dans la zone de Pikine, MBAO et environ. La population de cette zone est majoritairement
représentée par une population jeune qui disposent certes d’espace de jeux et de terrains de
foot mais ces derniers ont besoin d’un terrain moderne pour mieux s’épanouir dans leur passion.
Nous tacherons dans le long terme à implanter le même modèle dans toute la banlieue
dakaroise.

Cette zone abrite de nombreux clubs et écoles de foot et de nombreux passionnés qui seront nos
principaux partenaires pour influencer les autres à pratiquer plus de sport.

2. Statut juridique

Le SD FOOT sera le première filiale d’une société unipersonnelle à responsabilité limité dénommé
SD HOLDING.
3. Localisation

Région : DAKAR

Département : PIKINE

Commune : Keur Massar

Nombre d’habitants :1.170.791 habitants soit 1/3 de la population dakaroise

4.Presentation du terrain

Le complexe sportif sera composé de deux terrains de football, l’un d’une surface de 15×25 m2 et d’un
autre terrain plus grand d’une superficie de 15×10 m2 .

-Images du terrain de foot à 5


-Image du terrain de foot à 7
4. Présentation du terrain de FOOT
1. II-ETUDE DE MARCHE

1. Présentation du secteur d’activité́


Alors que la quasi-totalité des régions du monde sont en train de tirer profit de l’essor du marché
du sport qui, faut-il le rappeler, a contribué à hauteur de 1200 milliards d’euros dans l’économie
mondiale en 2017, soit 2% du PIB mondial, les pays Africains, à quelques exceptions près,
demeurent à la traine. Pourtant, les sportifs Africains brillent de mille feux sur tous les théâtres
de compétition du globe et ce n’est pas le moindre des paradoxes.
La location des mini-terrains de foot est un concept nouveau au Sénégal qui ne comptait pas
beaucoup de terrains de foot gazonné et ces stades n’étaient pas toujours accessible au grand
public. L’académie Dakar Sacré cœur a été le pionnier de cette activité qui en plus d’une école et
d’un club de foot, permettaient aux passionnés de pouvoir louer le terrain de foot ou une partie
du terrain pour une durée d’une heure. Ensuite d’autres enseignes se sont lancés dans ce secteur
à savoir SOW FOOT, Be SPORT, CFPT etc…. Ces complexes sportifs ne sont pas encore
décentralisés car ils sont tous concentrés dans la ville de Dakar.

Notre stratégie de différenciation sera de construire ces complexes dans la banlieue dakaroise où
se trouvent une proportion importante de la population jeune intéressé par le foot.
2. Analyse du marché́
a. Offre

On en dénombre une dizaine à Dakar. C’est dans le sillage de l’Institut Diambars, un centre de formation créé dans
les années 2000 et qui a ses propres installations sportives, que sont nés les complexes sportifs. Les infrastructures
mises en place par le président Saër Seck et ses partenaires, qui attirent même certaines sélections nationales,
vont inspirer beaucoup d’investisseurs. C’est ainsi que des complexes sportifs comme Dakar Sacré-Cœur, Be Sport
(Sénégal-Japon), Temple du foot… ont vu le jour. La liste est loin d'être exhaustive.

Les belles pelouses de ces complexes, l’organisation et l'ambiance qui y règne provoquent la ruée des populations
vers ces structures. ‘’Actuellement, les gens préfèrent ces services et ils viennent en nombre.

Certains ont flairé le profit et ont décidé de se lancer dans ce business qui rapporte. C’est le cas du Centre de
formation professionnelle et technique (Cfpt Sénégal-Japon). Cette structure, qui œuvre dans l’éducation et la
formation, a ainsi ouvert ses portes au sport pour en tirer des profits. ‘’Nous sommes un centre autonome qui a
besoin de générer des ressources pour bien fonctionner. C’est dans ce cadre qu’on a été approché par des
partenaires sportifs et financiers pour voir comment exploiter nos terrains pour satisfaire nos étudiants sur le plan
sportif et faire des bénéfices. Lesquels seront partagés entre les différentes parties’’, explique Babacar Seck,
Directeur du Cfpt Sénégal-Japon.

Pour attirer la clientèle, les investisseurs n'hésitent pas à casquer fort pour augmenter la qualité de service. Au
complexe Be Sport, l'heure est à la rénovation. Pour faire face à la concurrence, les propriétaires sont en train de
poser un nouveau gazon synthétique. ‘’Nous sommes en train de faire les finitions de la pause de la nouvelle
pelouse d'un montant de plus de 100 millions de francs Cfa’’, explique El Hadj Dieng.

Des lieux ‘’idéals pour des retrouvailles’’


Aujourd'hui, en plus d'être un endroit pour la pratique du beau jeu, ils sont, pour certains, le lieu idéal pour des
retrouvailles entre amis et collègues. L’objectif est de permettre aux travailleurs de pouvoir se détendre, à la
descente, en pratiquant le sport dans de bonnes conditions.

‘’Mbaxal’’ pour jouer

Pourtant, jouer sur ces terrains n’est pas donné à n’importe qui. Pour avoir le privilège de fouler ces pelouses, il
faut débourser entre 30 et 90 mille francs Cfa pour une heure de jeu. Pour certains qui ont des terrains de 5x5, les
grilles tarifaires sont fixées entre 30 et 50 mille francs Cfa. Pour les grands terrains, il faut entre 80 et 90 mille francs
Cfa l'heure.

Les prix sont fixés selon l'investissement que l'on fait, mais également avec les prix que proposent les concurrents.

Si certains n’ont pas de problème avec les prix de location, une frange de la population, par contre, juge les tarifs
chers. ‘’On veut y jouer toutes les semaines, mais nous n’avons pas la possibilité. La location est chère’’, lance
Khadim, habitant de la Patte d’Oie.

Malick Diop et ses amis, à Grand-Dakar, quant à eux, ont une astuce pour avoir une heure de partie de foot sur un
bon terrain gazonné. ‘’On préfère faire du ‘’mbaxal’’ (cotiser) 2 000 F Cfa par personne que de jouer sur du sable,
confie-t-il. Comme on joue seulement pour le plaisir les week-ends, on ne va pas se bousculer avec les joueurs de
navétanes sur les terrains de quartier. On cotise chaque samedi pour aller jouer sur un terrain privé’’.

Pour Pierre Dao, gérant de Temple Foot, les prix fixés sont raisonnables et chacun y trouve son compte. ‘’Nous
avons des terrains de mini-foot. Ce sont des matches à 5 joueurs dans chaque équipe. Ceux qui ont les moyens
vont venir avec ce nombre et se partager la somme à 10. D’autres vont venir à 15 et chacun va donner 1 000 F Cfa.
Donc, tout le monde y trouve son compte’’, dit-il.

Un business fructifiant

A Dakar Sacré-Cœur comme dans les autres complexes sportifs de Dakar, les matches s’enchainent. Les week-
ends, les rencontres peuvent se succéder jusqu’à 2 h du matin. Avec à 30 mille francs Cfa ou plus l’heure, ceux qui
ont deux à trois terrains se frottent les mains. ‘’Si on investit autant d’argent dans ces projets, c’est parce que c’est
un business qui marche. Il y a une forte demande et les gens apprécient nos services’’, confirme El Hadj Dieng.

D’autres, par contre, affirment le contraire. ‘’Les revenus ne sont pas aussi conséquents que les gens le pensent,
par rapport aux investissements. Mettre en place un complexe sportif n’est pas à la portée de n’importe qui. Il faut
casquer fort pour mettre en place des installations dignes de ce nom. C’est à long terme qu’on peut récupérer ce
qu’on a investi. Rien que la pelouse coûte des centaines de millions sans compter l’entretien’’, renseigne un
membre d’un célèbre complexe sportif sous le couvert de l'anonymat.

Un argument botté en touche par des habitués de ces terrains de football. La plupart des gens qui fréquent ces
terrains privés soutiennent que les propriétaires gagnent des sommes colossales, alors que l'entretien laisse à
désirer. D'autres pensent même que les prix sont très élevés par rapport à l’offre. ‘’Tout ce qui intéresse ces gens-
là, c’est l’argent. Ils en gagnent beaucoup et leur pelouse et la logistique ne méritent pas de tels prix. Ils devraient
revoir leurs tarifs’’, s’exclame Mouhamed Samb.
Dans tous les cas, ces terrains de football bien bâtis sont devenus la préférence des footballeurs amateurs de Dakar.
Ce sont les endroits prisés par beaucoup de Sénégalais qui jouent pour le plaisir et ils sont prêts à mettre la main à
la poche.

Mais aujourd'hui, c'est la dèche. Avec le coronavirus, toutes les activités sportives sont à l’arrêt. Avec l’interdiction
des rassemblements, les complexes sont obligés de fermer porte. Des centaines de personnes mises au chômage
technique. A Dsc, la mesure a touché 130 agents. ‘’Dès l’instant que nous fermons nos portes, on n'a plus de
revenus, tout simplement. Vous comprenez l’ampleur de notre situation’’, soutenait Mathieu Chupin dans un
entretien avec le quotidien ‘’Stades’’.

En réalité, même pour certains clubs de l'élite, les revenus tirés des complexes sportifs sont de loin plus importants
que la vente de joueurs ou les rentrées d’argent provenant de la Ligue Pro. ‘’On n’attend pas beaucoup de la vente
des joueurs et les primes des compétitions. L'essentiel de nos ressources vient de la location des terrains. Avec
l'arrêt des activités, Dsc perd 70 % de son chiffre d'affaires’’, regrette M. Chupin

L'idée derrière le développement est d'alléger la pression démographique sur Dakar. Une fois achevée, la
nouvelle ville sera reliée à Dakar par une autoroute express de 32 km, ce qui réduira le temps de trajet de
90 minutes à 30 minutes en moyenne.
Après une visite en novembre 2017, le ministre en charge du projet, Cheikh Kanté, a qualifié le site de
«terminé à 80%». [2] Les premières zones résidentielles avaient été achevées, tout comme plusieurs
hôtels desservant initialement le nouvel aéroport. Les zones de fabrication, l'Université Amadou-Mahtar-
Mbow et la gare ferroviaire projetée, qui fait partie du Train Express Regional , font face à des retards. [2]

b. Demande

Le Sénégal est un pays ou regorge plusieurs talents tel que notre star mondial SADIO MANE
joueur international du FC Liverpool. De nombreux jeunes au Sénégal sont passionnés de football
et rêvent tous de devenir professionnel. Le loisir n1 pour la plupart des hommes sénégalais est le
football. L’implémentation de nos complexes sportifs permettront aux jeunes qui veulent jouer
dans des terrains gazonnés d’avoir accès à ce service mais aussi pour les adultes qui veulent jouer
après le travail ou le week-end entre amis pour s’amuser. L’implémentation du terrain dans cette
zone nous permettra de bénéficier de la clientèle de l’ensemble des zones proches de Keur
Massar tel que la zone de MBAO, ville de Pikine etc…

Keur Massar : La commune est de plus en plus habitée, la zone de plus en peuplée. Elle compte
aujourd’hui 593000 habitants dont la majeure partie de cette population est très jeune.

Pikine : Notre cible sera plus large car elle inclut tous ceux habitant dans la commune de Pikine
qui compte 1 170 791 habitants, ceux qui représentent près 1/3 de la population dakaroise. La
zone compte plusieurs écoles et académies de foot qui pourraient constituer une franche
importante de notre clientèle.
Diamnadio : Diamniadio fait partie du programme de développement collectif du gouvernement du
Sénégal sous la direction du président Macky Sall pour revitaliser l'économie sénégalaise. Le
développement de la nouvelle ville se déroule à environ 30 km de Dakar, à proximité de l' aéroport
international Blaise Diagne , inauguré en décembre 2017. [1] Le Diamniadio Lake City est l'une de ses
banlieues.

5. Stratégie marketing
A-Prix

 Terrain de foot à 7

Horaire Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche

16H- 20h 20.000FCFA 20.000 25000 20.000 25.000 FCFA 25.000 FCFA 25.000
FCFA

20h-3H 25.000 25.000 30.000 25.000 30.000 FCFA 3.000 FCFA 25.000
FCFA FCFA FCFA FCFA FCFA

Nous allons aussi établir une grille tarifaire pour les abonnements mensuels

Fréquence PRIX

2fois/ par mois 35.000 FCFA

4 fois/ mois 70.000 FCFA

8 fois /mois 150.000 FCFA


 Terrain de foot à 5

Horaire Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche

16H- 20h 20.000FCFA 20.000 25000 20.000 25.000 FCFA 25.000 FCFA 25.000
FCFA

20h-3H 25.000 25.000 30.000 25.000 30.000 FCFA 3.000 FCFA 25.000
FCFA FCFA FCFA FCFA FCFA

B- Service

L’activité principale du complexe est la location du terrain de foot que ce soit pour un temps déterminé
ou pour des abonnements mensuels. Nous allons proposer des services pour des organisations qui
veulent organiser des tournois de foot en leur appuyant dans leur évènement tel que la confection de
maillots, du coup, des médailles etc…

D. Promotion

Nous allons pour faire connaitre notre enseigne se concentrer sur le marketing digital à travers les
réseaux sans pour autant négliger le marketing traditionnel surtout pour la campagne de lancement.

o Location du panneau publicitaire se situant sur le rond-point de Keur Massar.


o Panneau d’indication tous les 100 m dans les zones environnantes.
o Distributions de flyers dans les terrains et espaces de jeunes
o Organisation d’un tournoi pour les jeunes du quartier
o Création de vidéo de présentation et de contenu pour les réseaux sociaux
C-ANALYSE SWOT

L’analyse ou matrice SWOT, de l'anglais Strengths (forces), Weaknesses (faiblesses), Opportunités


(opportunités), Threats (menaces) est un outil de stratégie d'entreprise permettant de déterminer les
options offertes dans un domaine d'activité stratégique. On parle aussi d'analyse FFOM (Forces -
Faiblesses - Opportunités - Menaces) ou AFOM (Atouts - Faiblesses - Opportunités - Menaces).

La Commission européenne définit l'analyse – ou la matrice – SWOT comme « un outil d'analyse


stratégique. Il combine l'étude des forces et des faiblesses d'une organisation, d'un territoire, d'un
secteur, etc.2 avec celle des atouts et des menaces de son environnement, afin d'aider à la définition
d'une stratégie de développement. »
FORCES FAIBLESSES

 Premier complexe sportif dans


notre zone d’implémentation  Pouvoir d’achat faible des
habitants
 La pratique du sport est très
adoptée par les jeunes de cette
zone

 Zone peuple et centre de


plusieurs autres localités

 On pourrait bénéficier de la
clientèle des zones
environnantes

OPPORTUNITES MENACES

 Financement disponible  La zone dispose de plusieurs


terrains de foot sablo et espaces
 Terrain à notre disposition de jeux

 Absence de concurrence

 Demande très importante

1. Besoin d’investissement

Immobilisation incorporelles

Notaire 400000

frais de constitution 25000

Frais d’enregistrement SARL 25000

Timbre fiscaux 6400

Total frais d’établissement 456400

Frais de publicité 500.000

Frais ouverture de compte 25000


Frais étude de projet 0

Frais de transport 25000

Total frais d’étude et publicité 550.000 FCFA

Total immobilisation incorporelles 1.006.400 FCFA

Immobilisation corporelle

Construction du terrain de foot 5.000.000 FCFA

Extension du terrain de foot 7.000.000 FCFA

Matériel de sport 300.000

Total immobilisation corporelles 12.300.000 FCFA

Cout du projet 13.300.000

2.Modalité́ de financement
Nous allons négocier avec la mairie pour avoir en location un terrain en location bail, financer
avec nos moyens propres 3.000.000 et emprunter les 10.300.00 a la banque ou dans une autre
institution de financement

2. L’étude prévisionnelles des produits et charges


a-Etude prévisionnelle des produits

Année 1 Année 2 Année 3 Total


CA 36.000.000FCFA 43.200.000FCFA 50.400.000FCFA
previsionelle
Total 36.400.000FCFA 43.200.000 50.400.000
FCFA FCFA
129.600.000
FCFA
Nous visons avec les politiques établis de pouvoir louer le terrain en moyenne les 5 heures de la journée
et au fil du temps nous espérons que chaque année ces 5 heures vont augmenter au moins d’une heure
par jour.

 Prévisions des charges

Année 1 Année 2 Année 3 Total


Salaire 1.200.000 FCFA 1.200.000 FCFA 1.200.000 FCFA
(Gérant 7.200.000 FCFA
matin)
Salaire 1.200.000 FCFA 1.200.000 FCFA 1.200.000 FCFA
(Gérant soir)
Entretien du 1.800.000 FCFA 1.800.000 FCFA 1.800.000 FCFA 5.400.000 FCFA
terrain
Electricité 600.000 FCFA 600.000 FCFA 600.000 FCFA 1.800.000 FCFA
TOTAL 4.800.000 FCFA 4.800.000 FCFA 4.800.000 FCFA 14.400.000

Vous aimerez peut-être aussi