Vous êtes sur la page 1sur 68

Ujiir'e iv'tPI 1"'

'
1'r :-'r t.

_a: :a '
: : -: e magazine ne sontjamaisvulgaires,
TOPSECRET nl confronter a lre a-:_a ::lmme
. : lren
::
' '. .hâmn d

=,;;;,Tiii"* ili"i;"",:ffJ:
l?,i"',1!.,[iÏ3i?ii:!iJJii:?

1
drontpraisirà lirece ragar r :: IOUS
revendiquors ur droiressertie: cÈ - : .t-.:lon5

nro,,ution,.o"'p1ïffJiî:Liiïiii,';"'f,?"'i:;i1"Jil"":hi:".|.iJj'#:|ff:: Certaines
qul efraient,or qu,tàcrent.ou,p( .\e l pë ë . .
droitde s'interroger est nonseulement un drot oe a :'ai! - ,, :
-: : :JE CE
-: I-:'l un
. -: ici s'avancentbien souventà la lisièreet mêmeau-delàde nos connaissances,
: I - .' : desexpériences relatéesdépendentde l'interprétation destémoinsqui es ont vécues,et droitnaturel,inaliénable et sacréde l'homme Precsa-: :-::-
certaines théories sont soumises aux limites de a compréhensiondes chercheurs et très attachéeaux valeurslaïquesde la républiquee: iia .: : :: :' ::::_ f,io
auteursqui ont étudiélesphénomenes s'v rar!a1:-: : t irdaer J .: . : : : ' : .
s o p h l q u e d ef 'sl a u r i c e A l a r d e t A r i sB l:,: ler
* - : - : e s é p a r a t l odne t o u t e sl e sé q l i s e esi a: ::::
| . .-, r. ventavecunefrontière troubleque a scier:: :- .
". u ! ' ' sésd'explore[et que nousavonsdécidéd'abo-c:- ]
cère.Sidonc,pouruneraisonquelconque, vouss:-:::
perturber,notre but nétant bien évldemmeni::: --
mandonsde ne pas poursuivrevotTelecturea: :a :
purementintellecLel, qui consiste a loL'

elle\-ieve
h t t p : / / w w w .i n f o t b s . c o m / v a n q u e l e f /
d é c o u v r i Ir' o e u v r ei m p o r t a n t ed e c e t t e
u f o l o g u ef r a n ç a i s e
crllQu e l e f

Lrs ntpesUFotoGIQUEs SoNTDEsÆsoci:.\: ]: =j-:]\CT]ONNANT SANS DEÀ4ANDE DECOTISATION.


iLsNr nrpnÉsrNrrNT AUcuNEAssoc,,rrc\ :\ :::-:,-:: :- -cJTEssoNr tNvrÉrs.LesnrpnsnÉuNtsseNr E5sENTIELLEMENT DEsPERsoNNES tlrÉnrssÉes ':
-::-- ETEsr
pARLEpHENSMENT ovNt, enoarÈurG, ::- , . r',3:: sÉRtEUX. Lr nÈeLeurNrtNrÉtteun DEsREPAS EsrslMPLE, NoN CoNTRAIGNANT
a e s És u n L t B o N s F N sF TL [ s À \ c ! . t : . . . . o DÀ - L M Ê \tTN V T E se,n É s r N - r z - v o uSsA, N AS U c u \ EA U r R tEo a M A L l r E .
.: : : - ' . i r ' / E R S
L q s N , l p l t c tr rÉa Ê v!r P o u n c o \ ' . - - : : E ,E N D E Z - v osuusRL Es l T ED EN o r R En v l G É n e n oL e g A r .
L AF R A N C R
l.: .r .r'i: ,-*.__
-r1)jt8tÉæF
\-.,-. ._ , .
l - - '

$ r J ,'-

http=lI ovniparanormal-over-blog.com .'


,';
,-1- ^ -.: :'
riqtl"l !e-cf
fe.Blog Y399,,,.
À PARIS
C ONFERENCE
l e s a m e d2i 8 m a r s2 0 0 9d e 1 9 h 3 0à 2 2 h 4 5
6 rue AlbertLapparent, 75007.(métroSégur/Sèvres-Lecourbe)
Organisée par l'Associatron : GIZA for HUMANITY'
"Quelques Mystères Anciens" \.
Intervenants: Jan Peter de JONG : Pérou.GIGAL : L'Egypte. Giancarlo BARBADOROet
.
Rosalba NATTERO: PaysCeltlque. Stéphane MUSSARD: île Maurice
J .1- 1 ",..
J . A r - * - Beaucoup de VIDEOSrareset de photos.
Entrée public: 20 Euros - Inscriptions : inscription-conference@inbox.com
!û;{É.!fgr ..- {.--.i -. . i. ù -

Partagezavec Gigal sa passion des


mystèresdu plateaude Giza et accédezà des
sites fermés au public dans un voyage rare et
inoubliableen un petit groupe.Avec visites pri- ;gç+r";fref'V
L ûr .|,h'
vées d'lllahun,d'Abusir,du Serapeumet de bien .irb:,1r. ;,rl> ,."r.

.b
'*.

rÛ,
:s
à,-
d'autresendroits. Ë * aùb .i;.! '"i*.

Prix du voyage par personne : 2300 € chambre fis-* rS,+ç


double et 2530 € chambre simple t
Le paiementse fait dansune agencede tourismefrançaise, à Paris,en directou par rna et
téléphone.Il est demandé50% à I'inscription et 50% au plustard 40 jours avantle départ.
e g y p t i e no r g a n i s a t e u'r, :r " ' r \ ' r . \a' at o u r -
P r o g r a r n mdeu v o y a g ev r s i b l es u r s i t ed u v o y a g i s t é
s e g y o t . c o r(nm ê m ec o m p a g n i q e u e w w w . s t y l i s h h o l i d a y s . ceotms)u r e s l t e ca rÊ '
"",."'.q
s e ar c n c. o m .
Gigalvousaccompagnera en permanence pendantce séjouret seraau départde Parisavec
/oyoge rrevu \'
vous.Grâceà son exceptionnelle connaissance des lieuxet des gens,il vousseraréservéle
meilleuraccueilen terre d'Egypte-Gigaldésirantdes personnesmotivées,les placesde ce
dv 2 ou l0 moi 2OO9
voyagesont limitées.Si ce voyagevous intéressesérieusementenvoyezd'abord un mail de
demandede pré-inscription à Gigal: Le magazineTopSecretet à traverslui la sociéléEdenEditionn'estpas l'orga-
phivortex@wanadoo.fr nisateurdu voyageet ne pourradonc pas être tenuresponsable d'unquelconque désaccord
ô,, d'évênn,êlq dicfôn.tiônnemênts Eden Editiondéclineainsitoutesresponsabilités inhé-
rgurrElEygiT I9U9 199 qgti|ilJ EIpguygir yeusinsçfifc ensuite, '9.les ? 19 '.,c,,,ageA ce !tre nous ne repondronspas aux questionsqui devrontêtre adres-
P o u r v o u s p r é - i n s c r i r e v o u s p o u v e z a p p e l e r a u 0 6 4 3 5 0 2 6 4 T ( u n l q u e m È r : ; . - sÊes
- ; - i 'exclusrvement
c: aux contactsindiquésplus haut.L'organisationdu voyagereposeentre
pas internet.Mercide votre compréhension.) es marnsd un voyagiste professionnel.Dansce cadfe,Gigallui-mêmen'agiraqu'entantqu'in-
parle gouvernement termédiare et ne devraêtreconsidéréque commeun accompagnateur de marque.
du programme
14aintien subitede ceftains
saufinterdiction laeux egypuen.
tK ^tt 9tt ^ -^-q ^ T ToPSECRET.Lnsrsor,rS
f&QIllU(0)]fllAlILa euÊrn, rouJouRs.. .
La recherche est pafois uneaflairede renon- L'affaire
du dronecalifornien(TSn'38) a excité dansle détailavecuneminutiequi appellerait
cement.Se lancer à la quêtede signesd'intel- un très grandnombrede chercheurs ; le dos- I'admiration si lbbjectifpremier,servipar un
ligenceextraterrestre revientà s'exposer à de sierStephenville,avecsesdonnéesradar,est doublediscourset saupoudré d'un parfumde
terriblesdoutes.Le premieret aussile plus une affaireon ne peut plus solide.Souvenez- raison,n'était pas de nier systématiquemenÇ
angoissant de tous, consisteà douterfinale- vousdu dossierdes torchères(TS no19)en parfoisavecunemauvaise foi et un partiprisà
ment de l'existence d'une intelligence sur la 2004.Nous pensionsencoreune fois tenir le faire grincer les dents.Qui lesfinance? Dbù
Terre,tantcessignessontténus.Touslescher- bon bout avecune divulgationde document sortent-ils ? Quianimecesgardiens du temple
cheurspassentun jour parce constat,à force vidéoofficielleen provenance de l'arméede qui nbnt mêmepasconscience du rôlequi leur
de se heurteraux quolibets,au mépris,à l'air mexicaine...
Quâ celane tienne,finale- incombe ? Au fondde quoiont-ilssi peur?
l'ignorance desgensqui nesaventrien,et par- mentce n'étaitpasdesovnisen pleinvol mais Autre question,autre dilemme: comment
foisaussià l'intolérance et lbrgueilde ceuxqui une confusionavecdes torchères.À chaque expliqueraprès60 ansde recherche, de pas-
croientsavoir. Tout quêteur de sel,toutegéné- foison se diÇce coup-cil'affaireva éclater...il sion,que les ovnisn'aientjamaiscommisla
rationconfondue, connaîtun jour cet effroi... faudraitêtreaveugleet sourd.,.justement,Et moindreerreur? Malgrélescrashsprésumés,
Depuis60 ans,aux prixde la sueuret d'une à chaquefois I'excitationretombe,et lbn les rumeursde collaboration dansdes bases
dépense dénergieincroyable, nousavonsévi- oubliejusquâce que survienne l?ffairesui- secrètes...S'il devaity avoiruneseulebonne
demmentavancé danslaconnaissance du phé- vante. Plusrécemment encore,cettehistoire raisonde douterfinalement de l'existence des
nomèneovni, bien que les questionssoient déoliennebrisée,torduequia tantdéfrayé la e)ûraterrestres,ceseraitbiencellelà,I'absence
aujourd'huiencoreplus nombreuses que les chroniqueen Angleterre aveccesdizainesde totaled'erreur, Commes'ilsavaientaussirésolu
réponses, maisde preuve,il n'en le problème de l'impondérable. Le
existetoujourspas.J'aidéjàparlé mondeest-ildoncunematrice? et
de la naturede la oreuvedans commedans le film "Matrix",les
léditorialdeTOPSECRET Nol,et ovnis ne sont-ilsque des bugs,
je n'yreviendrais doncpas.Cequi lémergence de programmes
mbccupeà présenÇ moiquiai eu obsolètes quiont refuséd êtremis
la "chance" de toucherdu doiqt au rebu. Comme oour cette
cette"vérité"l'espace d'uninstant curieuseéolienne.,, BOUM! Un
fugitif, cêst de comprendreles bug.,.Et puis...
règlesde cejeu du chatet de la Et puis,il y auraitbienune autre
sourisauquelnousnouslivronsï explication à vousdonnerle ver-
avectantd'enthousiasme
depuishP tige.Noncontentde maîtriser I'an-
tantd'annéessansjamais
enres- I li tigravitéet la totalitédesloisde la
sortirvainqueur.
NouscouronsI li
F Étr. n'*ie.- 3hvsilue,noncontentdemaî
derrièreles ovnissansjamais I ll - lêspritet la matière,nosvisiteurs
obtenirla moindrepreuvedéfinitive. Aussibien témoinsqui ont vu des lumières,des explo- auraient aussiprislecontrôledu temps.Unpeu
je pourraisvousdirequeje suisalléfairemes sions...Quâ celane tienne,ce nétait pasun commedanslefilm "DarkCity'1Et là,à chaque
coursesdansun hypermarché avecle colonel ovnimaisuneconfusion avecunfeud'aftifice... erreurcommise, il leursuffiraitsoitdêffacerla
Orielet un "grandblanc'ivousn?uriezfinale- Lecasle plusconnuest encoreceluidu crash mémoired'un témoin,façon"Menin black',
mentque ma bonhomiepourdéterminer si je de Roswell.Quâ celane tienne,ce n'étaitpas soitde remonterletempspourcorrigerl'erreur
vousdis la véritéou si je délire.CetteambF un ovni mais une confusionavec un ballon et effacercomplètement lespreuves; apporter
gurtésubtile,c'esttout ce qui nous resteà sondeet desmannequins I Lessceptiquesont la touched'uneconfusion commeorganiser un
défautd'une preuve.Et pourtant,des docu- réponseà tout. Ils sont organisés; ils sont feu d'artificepour un anniversaire.., Plusde
ments,il en existeunemultitude,desarchives informés,en tout point ils nousressemblent, preuve,que des doutes et des questions
desphotos,destémoignages
officielles, recou- maisc'estpourmieuxnousendormir... encore...Des questions,ce numérode TOP
pésd'imagesradar,et à chaquefoisque nous La question,c'estde comprendre ce qui les SECRET vousen réserve entrèsgrandnombre.
croyonsenfintenirla preuve... le dossiertel un motive.Queleurest-ildoncpassépar la tête, Alorsaccrochez-vous.
châteaude sables'effriteet se désagrège ; les quellefrustrationlestenailleà ce point,pour Quisaitpourquoielleestsi longuecetteroute
éléments s'évanouissent,
sedissolvenÇ perdent consacrerautantde tempset sacrifierleurvie qui mèneà "ShellBeach"lnerDark city)...?
de leurconsistance au fur et à mesureque le privéeà un phénomène dansle seulbutde le Rocn S.lûeurnr
tempspassepourfinalement disparaftre
de nos nier.Avec un acharnement et une dévotion roch@topsecret.fr
mémoires.Souvenez-vous, il existe des dignedesplusgrandsfanatiques religieux,les tû| Iil|h| - l5td tnù{Ftss -Zf. ù pût Pryrll
dizaines de castrèsDroches de nous. voilàqui s'emparent d'un dossier,lépluchent 3zf,IltIf,,nnûh
Tfl:nflfl3f i

TOP SECRET,Mâgâzinebimestriel- Directeurde la publiction : Satiquere.Rsponsble EdF tion en Eison des difficults d'identification
liéesau réæauIntemet.De nombreuses Dhoto-
torial : RochSaùquere.Ont participéà la r&action : les auteuF,chercheurs qui ont $uhaité gÊphiesde ce magazineproviennent dessitesIntemetde ltSA, de la NASA,du bureaud'his-
partagerleursconnaisnces avs nous.Infogcphie: R.S.Corrections : DBG.SL. Imprimépar toire de la NASA,du centrede I'espaæde Kennedyet du centrede l'espacede lohnson.Cs
Lâ:nce-Deprez. -
Ruih France DistributionNMPP.Numérode Commission Paritaire:0311 K photogrâphis ont été rassembléesde diversessourcs publiques,et sont entrées dans le
87709.ISSN: 1638-0142 -Dépôtlégalà parution.TopSæretestéditépar EDENEDITIONSARL domainepublicsuf indl€tion contraire.Touts les photographisprcvenantde I'appareil
au apiTalde7622,45euros- Principal actionnaire : RæhSaûquere - Siège$cial : Hôteld'en- photoMareOrbiterCameËent utilisés parceque le MalinSpaceScienceSystemsle ærmet.
treprises- Z.A.du PontPeyrin- 32600L'IsleJourdain.Té1.| 06 6t 4234 16.Email: roch@top- En conformitéavæ le règlementsur I'utilistion de ces imags, l'intégrelitédu créditde æs
secret.frSite web : http://M.topsecret.fn Uéditeurdéclinetoute responsbilitéquant aux imagesappartientau NASA,/JPVlvlalin SpaæScienceSystems.De mêmequ'appartiennent à la
æntenuset opinionsfomulées par les articls contenusdans ls sits Internet référencés, Nasaou à I'ESAtoutes les imagesastronomiques prisespar les différentessondeset engins
cells-ci n'engageant que leumâuteure.Touslestextesont été soumisà I'acceptation par I'au- de I'explorationspatiale.Toutesces imagespeuventêtre téléchargéeset employéesdans
teur de leur libre publiGtiondans le journal.Toutereproduction, toute tEduction,pourtous n'importequel but non interditpar loi. Ellesne peuvent,cependant,seûir de labelou logo,
pays,et tout support,intégmlesou partiells, Faits sns le conæntement de I'auteursontilli- ni laisserentendrequ'ellesimpliquentun partenariatcommercialquelconqueentre la Nasa
cites.Toutecopieautrequedestinéeà un u$ge percnnel eststrictementinterdite.Tousdroits et une autre société,dansle but d'jnciterI'approbation de toute personnesur un produitou
réservés sur le matérielphotoqui n'auEitpasfait I'objetd'uneconventionantérieureà la paru- un seryice.

I0P$Cnfl j'r 3
:

,-5
.!

SOMMAIRT
^;,s

ovNI
I enrruoMENE 15

Æ
Ovniet
Chemtrails
rê;; Laconnexion
environnementale
ÉonoRnl 3
LESNEWSDETINSOUTE 5
par FabriceBonvin
UN REGARD SURTUFOLOGIE I
de l'esPace
OVNI: Lesfantômes
Kircher
Fabrice

S T2
EXPÉRIENCES-TÉMOIGNAGESRÉFLEION
Leslecteursréagissent
NASA
E DOSSIER
(0fI|tllrilDr
0-l0fI| 2I
(0lI|tI|{ilD{
ll|ruil{illJt[|t}0t 22
ApolloInsignia
DOSSIER OVNIS 24
Le codesecret
Leslumières partie)
(Seænde
de Stephenville desmissionsApollo
AlainMoreau
OVNIS
IÉNOTCITIRGES 32
D du GEIPAN
LesPANdecatégorie parAnonyme
CHASSEURS DANOMALIES 34
Uncrashd'ovnidansl'Utah.LecratèreKING.
t0pttcNl
$0)til{If|{ilTl 43 SECRETE
E HISTOIRE
(0l[|milNlt0l{$1{ 44

THÉoRIESECRÈTE 45
desCélestes
Lesinterventions Ledernier
Testament
danslAncienet le Nouveau secretdu
DanielMoirand
CodeMatrix
LIBRE
LESNEWSDETÉNERGIE 50
J. et B. Soarès

EXPERIENCE INTERDIÏE 53 par NéoTrouve


?
Bruitsdbutre-tombeou enregistrements
ThierryVande Leur

NEWSPUBLICATONS e4
(0tI|tI|{[N )
ILTIlll{Tlv{ 65
LESNEWSDE LA RFID 66
Surla routede "ShellBeach"
Un "ovni" heurte une éolienne
En matièred'écologie,les éoliennesn'ont gnie Ecotricityet propriétairedu site, I'inci-
peut-êtrêpas la cote avec les aliens ! Jugez dent est "exceptionnel": 'Nous n'avons
olutôt... aucune explication pour le moment.
Le 8 janvier 2009, dans la région du D'ordinaire ces pales sont extrêmement
Lincolnshire,en Angleterre,sur les coups de résisfantes."
4 heuresdu matin,des témoinsont entendu ll s'en est passé des choses dans cette
une forte explosionet vu une grosse lueur petite localité du Lincolnshiredurant cette
dans le ciel.Au petit matinsurprise: dans le nuitdu 7 au 8 janvier.
champ d'éoliennesde Conisholme,on a Les ufologuesdu pays sont très excités.
retrouvéune des turbinesdans un sale état. RobertPalmer,conseillerrégional,a déclaré
Elle avait perdu une pale de 20 mètres de avoir vu une lumière qui semblait station-
long. Une autre des pales était très abimée, naire au-dessusde la turbine : "Ce n'était
comme tordue, vrilléepar une force mysté- pas comme une fusée éclairante,c'était une
rieuse. L'ensembleest toujours en cours forme circulairede couleur blanche."
d'examen mais les résultats sont longs à Russ Kellett,du FlyingSaucerBureau,et les
ventr. ufologuesde la régionont reçu de nombreux
Les ufologuesqui se sontrendustôt sur le ter- rapports d'activitésaériennes inconnues
rain s'étonnentquant à eux de n'avoir pas dans cette zone, et leurs équipes sont sur
retrouvésur placela moindretracede la pale place à la recherched'indices.
manquante. Les autorités auraient-elles "Samedi soir, quelqu'un a vu ce qu'il a
emportécette pièce pour analyse,dès I'au- A la fin, qui peut nous dire où est vraiment d'abord pris pour un avion volant à basse
rore, un dimanche?... Voici un bel exemple passer la pale manquante?... A-t-elle été altitude. Un autre a entendu un bruit sourd et
Et pourquoitant de précipitation
d'efficacité. ? pulvérisée,désintégrée? violent dans la nuit de dimanche. J'ai reçu
Au fait ?... Qui peut nous dire qu'il a vu la On nousdit aujourd'hui qu'ellegisaitau sol... plus de 30 appels téléphoniques et des
pale brisée au sol ? Les technicienspré- Où sont les photosde cette pale ? Où sont emails." Russ Kellett ajoute : "Un objet capa-
sents ont-ils parlé ? Où sont les photos de d'ailleursles documentsphotographiques de ble de toucher deux des pales devrait au
cette pale ?... qualitése rapportantà cette affaire? moins mesurer 50 à 60 mètres de long."
Le terraina{-il été fermé au public pour de Une fois de plus le porte-paroledu Ministère
seulesraisonde sécurité? de la Défensea eu recours à cefte formule :
Les analyses vont-elles nous révéler que "Le MoD n'étudie que /es rapports permet-
l'éoliennea perdu sa pale à cause du froid tant d'établirsi I'espaceaérien de la Grande-
de I'hiver et qu'en tombant cette pale a Bretagne a été menacé par des activités
abîméla seconde?... hosfr/es ou de type militaires et non-autori-
Selon Dale Vince,fondateurde la compa- sées." En clair : "Circulez,y a rien à voir..."
Source: http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/ufos/article2108149.ec

L'aventure continue !
Pointe d'humour : on imagine la pale disparue
Voilàcommentdéfinirl'opérationSuricate: un grouped'indivi-
entreposéedans un hangar de la zone 51.,.
dus surveillantle ciel durantune nuit, et qui communiquent
entre eux pour prévenirdu passage d'un ovni dans telle ou
telle direction.
r . . : 1 , r '
Prochaine Opération Suricate le samedi 28 février 2009.
Créneauxhoraire: entre 20h et 04h
Un ovni et des faisceaux rouges
Pour vous inscrireenvoyerun email à :
ShellieWilliams,20 ans, et sa mamanBetty,53 ans, ont operation-suricate@hotmail.fr
filmé avec leurstéléphonesportablesun objet inconnu en indiouant:
planantau-dessusde Bristol.Le documentvidéomontre - un numéro de téléphonepour vous joindre en cas d'alerte
clairementque I'objetémettaitpar intermittence des fais- (nécessaireet confidentiel)
ceauxlumineuxrougeset blancsinvisiblesà l'æil nu. - votre nom ou pseudo(confidentiel)
Les témoinsqui ont observéle phénomènedans la rue, - votre lieu de surveillance
non loin de Hartcliffe,racontentque I'objetétait bizarreet - vos heuresde surveillance(heurede début et de fin)
qu'ilsse sentaienteffrayéspar ce qu'ilsvoyaient. - la liste du matérielà disposition
fiumelles-caméscope-etc)
Un voisin, Tony Jefferiesa indiquéqu'il avait vu ces une simplepaire d'yeuxsuffitbien souvent
lumièress'allumeret s'éteindrependantdeux semaines. - le nombrede participant
Une confusionrestepossiblecar I'objetse trouvaitexac- - si vous souhaitezplacer une webcam pour cette opération
tementdans la directiond'un mât de transmissionradio (nous vous indiqueronsla démarcheà suivre pour que nous
sur DundryHill. puissionsplacervotre webcamsur la page suricate)
Quoiqu'ilen soit,le contrôledu traficaériende I'aéropon Merci de penser à prendre des photos de votre installation,
ceci nous permettrad'agrémenterles comptes-rendus.
internationalde Bristola déclaréqu'il n'y avait eu aucun
Vous remerciantpar avancepour votre participation,
rapportd'une activitéanormaledans le secteur.La policede Somerseta dit
La Centraleufologique
que son hélicoptère n'étaitpas dans la zoneet qu'ellen'avaitpas eu de rap-
port d'observationsd'ovnisce soir-là.Le mystèrereste entier. www.la-centrale-ufologique.0rg.fr

Source : hftp://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/articlel
Bg8597.ece

T0PEI0IITril 5
Changementde direction au Geipan
le respon-
Le départà la retraitede JacquesPATENET
::r i-l , l ' : .4,td
'\t ÈË - " sable du GEIPANa été effectifle
:'-' I, r-,-
I "r ÎsF *tu
31 décembre2008.
Explosions nucléaires Son successeura été nommé,il
Un siteinternetprâend que s'agit de MonsieurYvan Blanc,
9 explosionsnucléairesont 56 ans, qui, depuis de nom-
eu lieu en Arctiqueentre le breusesannées au CNES, est
17 novembre et le 18 responsable de projets scienti-
novembre 2008. Toute fiques,notammentd'astronomie.
entre 4,7 et 5,7 de magni- Yvan Blanc prendra ses fonc-
tude à environ10 km de tions le premier janvier Pro-
orofondeur. chain, mais Jacques PATENET
Ce qui est sûr Cestque les continuera d'exercer une acti-
sites de surveillancesismique répertorient ces étranges vité de conseil auprès du nou-
séismes,commeI'USGS: veau responsable,en Prenant
lrlaps'1
0/24
http://earthquake.usgs.gov/eqcenter/recenteqswn notamment en charge le suivi Bureaudu
0_80.php des enquêtesavec les IPN et les Geipan
experts et la mise en Place de
Source: http://educate- documentsméthodologiques. Yvan Blanc
yourself 8novO8.shtml/
.org/zsl/arcticnukesl
Source : http://wvwv.cnes-geipan.frl

" ' r il. . f{*l ' ' :.


i."
,l' ' i;
"-,-;
Les mystères de I'Alchimie révélés pour la première fois
GeorgesCombe est réalisateur.Homme de télévisionil a produitet réaliséplusieursfilms
sur dés sujetsaussi variés que la franc-maçonnerie, Rennes-le-Château, les mystèresde
Camac.t'ordredes templiersà Vienne....ll vientde finir une sériede documentairessur I'al-
chimie. Le premier volet de sa série est titré "Le voyage alchimique, sur les cheminsde la
Pierre Philosophale,Bruxellesla Grand-PIace".
Dans ce premieropus, il y en aura six autres,GeorgesCombea suivi PatrickBurensteinas,
alchimistequi a acceptéde se laisserfilmer et de révéler pour la premièrefois certains
secrets de cette antique disciplineempiriquequ'est I'alchimie.Ces révélationsprojettent
finalementl'alchimiecomme sciencedu futur !
"Le VoyageAtchimique"n'a pas pour but de faire de ses spectateursde futurs alchimistes.
ll a notammentpour objectifde décrypterles arcanesde I'alchimie.Tout le long du voyage
le spectateurrencontrele souveniret I'espritdes contesde fées,des opéras(l'Orfeo,la Flûte
Enchantée,Siegfried),des romans(Don Quichotte.Gargantua),des tableaux(Brueghel),etc...CEuvres qui sont ici décodées.Est-ceà dire
nbst qu'unleurre,et la pierrePhilosophale
que I'alchimie un mythe? Chacunen jugera,maiscertainesimagesdu film sontchoc : notamment
de la pierrephilosophab! Ce voyagedémontreI'importance
cellesou I'onvoit la réalisation que la penséealchimiquea pu avoirdans toute
la cultureoccidentale, qu,ellesoit ou
littéraire Par
scientifique. ce voyage alchimique, il est fait oeuvrede connaissance et d'humanisme.
Source : http://www.voyage-alchimique.com

Ë#effi&,u"*
L,équipede transitionde Barack Obama avait au départ créé un espace sur internetpour permettrede poser des
questionsau nouveauprésidentélu.
Ùne nouvelleinitiativeressembleà un cahierde doléancesélectronique, qui seraitrédigéen ligneet soumisaux votes :
les idées sont émisespar les intemautes.puis commentéeset encouragées- ou désapprouvées.
La demande concernant la Divulgationcte la vérité sur les Ovnis :End the Truth Embargo on Extratenestrials(UFO
Disclosure)"- arriveactuellementen très bonne position.
ll y a plusieursrequêtesdans le même sens, et un risquede dispersion.C'est.celui-ciqui est en tête.
CépenOantsi on additionneles scoresdes sujetssimilaires,le thème de la véritésur les Ovnisoccupeune place pri-
vilégiéeparmitoutesles propositions. bien avantl'égalitédes sexesdans le travail,I'assurance-santéou les questions
d'environnement.
S'inscrireest simple et ne nécessiteque de préciserson nom et une adresseemail. Les citoyensaméricainsn'ont
gov/
qu'à se rendresur le web à I'adresse. http:/icitizensbriefingbook.change

Source : http://ovnis-usa.com

"Partagezros idées,etpubliezaos
collnnentni res.L esplas appréciées
dansunLiure,
serontrassetnblées
leRappoft desCitoyuts,qui sero
revnismrPrésiduùObama
dèssonentréeanfonctiovL"

It tEtr
Ovni au décollage Une observation convaincante
Le 12 janvier2009,le contactéWhitleyStrieber Des témoinsont vu passerau-dessusde leur tête, à
a publiésur son site http://www.unknowncoun- Vendenheimen Alsace,des lumièresétrangesqu'ils
try.com/cette imaged'un Ovni au sol. ont réussi à filmer avec un portable.Voici les com-

v
Voici les commen- mentairesaccompagnantla vidéo diffuséesur le site
Dailymotion:
^
tairesqui accompa-
gnent la photo : http://www.dailymotion.com/video/x7 1pq3_ovni-au-
"EIle a été prise au dessus-de-vendenheim-en-als webcam.
sud du Texasdans "Le samedi 11 octobre 2008 à 22h39, ma famille et nos voisins aper-
Ia nuit du 11 jan- çoivent d'abordun point lumineux puissantde couleurrouge dans le ciel,
vier 2009, prês de celuïci se déplace du nord vers le sud. Puis soudain nous apercevons un -(
second puis un troisième point lumineux toujours de couleur rouge qui
Harlingen, par une /
viennent rejoindre le premier. On ne voit pas très nettement sur la vidéo

d
jeune femme qui
mais les pointsde couleur sont rouge très vif, /s ressemb/enfâ des boules
est une lectrice de ce de feu. Le premierpoint était beaucoup plusgros avant que nous ayons
BIog, et c'est une personne digne de confiance. filmé mais il a rétréci au fur et à mesure comme les autres pointsqui au
Cet objet n'esf resfé au sol que quelques
secondes. Le témoin se trouvait à moins de 200
mètres. ll était paiaitement silencieux, et il a
décollé vers le ciel extrêmementrapidement."
bout d'un certainmomentont égalementdisparu.Aucun de ces enginsn'a
émis de bruit, Ia nuit était calme et silencieuse,on ne voyait dans le ciel,
qu'une seule étoile, d'ailleurs un des ovnls esf re sté stationné à côté d'elle.
Je ne pense pas que ce soit desmontgolfières,car ellesne voyagentpas
v
vraiment la nuit, leur feu n'esf pas rouge et suttout, Ie feu d'une montgol- (
Source : htto://ovnis-usa.com/ fière ne s'éteintpas sinon,cette dernièren'a plus de gaz et chute".
Source : http://www.dailymotion.com/

Une série d'observations troublantes deux cas précis. Aucun vol officiel n'a été répeftorié au centre
Cette news est à relier directementà la news de Joël d'essal en vol de la base aérienne 125 d'lstresce soir-là.La ç
'g
Mesnard,responsabledu magazine"Lumièresdans la nuit", base aérienne 701 de Salon-de-Provence déclare avoir
parue dans TOP SECRETN"40 page 7, intitulée"Qui veut recensé une activité nocturne cette nuit-là, mais qu'elle .l

voir des ovnis !" n'explique pas Ie nombre de lumières impaires en formation
Des témoinsont observédepuis chez eux un curieuxphé- aperçues dans le ciel du Vaucluse.
nomène dans le ciel de Saint-Saturnin-Lés-Aot dans le Aujourd'hui aucune explication n'a été donnée sur cet
incroyablephénomène." N
Vaucluse.
Voici les commentairesaccompagnantla vidéo disponible ll se trouve oue cette observationressemblebeaucouoà I
sur le web : http://www.mystere{v.com/un-ovni-dans-le- cellede Venellesdu 2 juillet1999et dontla
,l
vaucluse-v1 77.html vidéo est disooniblesur YouTubeà cette
Wous sommes Ie 4 juillet 2008 à Saint-Saturnin-Lés-Apt adresse:
dans Ie Vaucluse. http://fr.youtube.com/watch?v=
Ce soir-làaux environs QFSYKB2_tyl
22h00, Robert D ainsiqu'à celledu 4 juillet2003,filméen
dans Ie ciel un PACA,toujoursdans la même région.
La vidéotournéeen PACAest visiblesur I
incroyable événement.
Dans le ciel, d'étranges le site de YouTube à cette adresse : {
lumières blanches étin- h t t p : / / f r y. o u t ub e . c o m / w a t c h? v =
{
Fi1C223Nvjc&N R=1
La thèse de la oatrouillede France est récurrentemais {
déclarera : "Ces
à I'horizon- depuistoutesces annéesnousavonsapprisque les ovnis â
tale pendant quelques sont passésmaîtresdans I'artdu mimétisme.
secondes, n'émettenl La date du 4 juillet,jour de "l'lndependence Day" ne laisse *
aucun bruit. pas non plus indifférent.
C'esf /e silence complef. E//es se démultiplient,puis deux Ceux qui souhaitent
nlrrc .le nréniqinnq on
paraissentse détacher..."
trouveront dans les
Deux jours auparavant, à quelques kilomètres de là un
numéros 380, 391 et
autre témoin dit avoir vu dans le ciel le même phénomène
392 de LumièresDans
et en a fait à peu près la même description.Cinq lumières La Nuit (BP 3, 86800
dans le ciel clignotant,formant un arc de cercle. S a i n t ^ J u l i e n - l ' A r sl l)s
Ce témoin revenu le lendemain sur les lieux va être une peuvent aussi consul-
nouvelle fois témoin de cet incroyable phénomène et r ^ . l ^ ô i + ^ . , ^ , . r ,, h ^
rsr rE Jrrç yuuruuq.
,^;
udr-
déclarera : "C'était comme une soucoupe, comme dans l y m o t i o nl ,d l n . n e ti ,c i e t -
les films,j'en suls sûr. Un truc bizarre, flottant dans le ciel. m a i n t e n a n te t l a p r o -
J'en suis toujours secoué!". vence.com
La piste d'avions civils ou militairesa été écartée dans ces

Le manuel des pompiers US parle des attaques d'OVNI


Une vidéo montre comment la FEMA (l'agencefédérale de gestion
d'urgenceaméricaine)se prépareà des menacescrédiblescomme
les ouragansou les attaquesterroristes,mais aussi à des menaces GUIDETO
crédiblescomme les attaquesextraterrestreset les crashsd'OVNI : il DISASTER
y a un chapitreentierdédiéà ce sujetdansleurguidedu bon pompier. CONTROT
Source : Zone-7.
http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article4459

nP $ffltl
D{I.T|JT{|JT
NDIODOI
FabriceKircherest un auteur
de grande éruditionOue| ::fre
nous appréclonstout parti-
culièrement.Son travail
méticuleuxet sobre, sans
esbroufe, son élégance de
style, donnent à son oeuvre
encoreplusde valeur.Encol-
laboration avec Dominique
Becker, il cosigne depuis
quelques années de magnifiques
ouvrages.Chercheurpassionné,déni-'
chant des petits textes rares qul sans
lui resteralentà jamais ignorés,cet
#ês
'fgt grB

respectionsson travailmême si nous


n'adhérons pas forcément à ses
I a nouvelle direction du GEIPAN.tout comme les conclusions. À chacunde voiret de se
I rédacteurs du rapport COMETA,du fait de leurs forger son opinion, mais pour notre
physiques exceptionnelles,sem- part, nous vous encourageonsvive
hperformances
ment à découvrirson dernier livre
blent privilégier une piste "rétro" quant à I'origine des coécrit avec DanielKircher,paru aux
ovnis : des engins extraterrestresen provenanced'une éditionsdu TempsPrésent.Ce qu'ils
planèteinconnue. ont vu à bord dessoucoupesvolantes"

Vitessede pointephénoménale, maniabilité,


courseserratiques,invisibilitéà volonté,
etc.,aucunavionou astronefterrestre n'est
capablede rivaliseravec les "soucoupes
volantes". Oncomprend doncparfaitement
que des militairesou des scientifiques
soientdésireux de connaîtreun peumieux
ou mêmede s'approprier unetelletechno-
logiede pointe.
L'ennui, c'estque leuravisest basésur un
nombretrès réduitde témoignages (obser-
vationsde pilotes,tracesradars),en reje-
tant la grandemajoritédesdossiers.
Or,ceuxqui ont observéde prèsdes sou-
coupesvolantes,ou discutésavec leurs
pilotes,nousfonttrèsbienconnaîtreI'aspect
"mâænique" de cesengins.EÇfranchemenÇ
il estdouteuxqu'onpuisseentirerdesensei-
gnementsnouveaux,puisqueles modèles La datê de cette photo est controversée. Certains parlent de 1870, 1880 ou 1896.
d'ovnisque nous connaissons, sont tous Elle aurait été prise dans le New Hampshire. Ce genre d'ovni très classique a été
copiéssur des enginsterrestresexistants souvent observé à la fin du XIXè'"siècle, époque des premiers ballons dirigeables.
Notez d'ailleurs la ressemblance avec les premiers ballons conçus à la même
(danslesfaitsou dansnotreimagination), époque. Get art du mimétisme des ovnis est très troublant.

lttBftr
Ainsi,lorsde la vaguede 1892le capitaine nossavantsde s'intéresser à cesvieilleries
?
Hootoneut I'occasion de s'entreteniravec Les témoignagesmodernessont de la
un des passagers d'un airship.Il apprit mêmeveine.Le 24 octobre1954,un ber-
ainsique "l'aéroplane" utilisaitI'air com- ger pyrénéenaperçutun ovni en forme
priméet un genrede frein"Westinghouse". d'obus,visiblementen panne.C'étaitune
L'engin,parailleurs,étaitun bateaumâtiné sorte de gros obus, d'au moins trois
de locomotive. La mêmeannée,à Merkel, mètres,muni d'hélices,en positionhori-
au Têxas,le 26 avril, le "bateauaérien" zontale.À l'etrémité la pluslargese trou-
traînaitune ancreau bout d'une corde ; vait unesortede trépiedrecourbé. Au bout Dessinsdu dirigeablede
GharlesPagé.1879,Montréal.
une ancrequi restamêmeaccrochée à un d'un moment,le témoinvit deuxhommes
rail. Une anecdotesemblable se déroula s'approcherdu vaisseau,le remettre aussiindigent.Un tableaude commande
quelquessièclesplus tôt en lrlande,vers debout-de leursseulesmains!- en posi- orné parfoisd'un levier,de gros boutons
I'an950.Prèsde Cloera,lesgensqui sor- tion verticale.Le trépieddevaitêtre une lumineux,quelquestouches,c'esttout et
taientde l'église,un dimanche, virentun softede catapulte,car l'engindécollarapi- c'est bien maigre.Certes,les ufonautes
bateauvolantavecson équipage.Dansce dement hélicestournoyantes, pour dispa- apportentparfoisunenuancede confortou
cas également,se balançaitune ancre raîtrebientôtde sa vue. d'exotisme, avec,parexemple,deslavabos
reliée au vaisseaupar une corde. Elle Aveccettehistoire,on se rendcomptequ'on et des couchettesrabattablesdissimulés
accrochaune arche de l'église,puis la se fait bien des idéesfaussessur l'hyper- dansun mur,signalés par F.Scully,deslits
cordefut coupéepar un de ces "marins technologie dessoucoupes volantes,Unovni flottantdanslesairsou encoreunevérita-
célestes". aussilégerque du plastique,qui se lance bleforêtplantéedansun ovni,détailsmen-
Un autre de ces vaisseauxaériensfut manuellement, avecunecatapulteint{;rée, tionnéspar les patientsdu Dr Mack; mais
aperçu en L743, à Peibio, près de et se dirigeà I'aidede banaleshélices... en quoi ces curiositéssont-ellessuscepti-
bles d'intéressernos scientifiques ? Nous
faisonsaussibien,sinonmieux.
* # Prèsdedel'église,
Cloera,les gensqui sortaient
un dimanche,virent
Onpourraitme rétorquerque la supertech-
nologiedesaliensrésidepeut-êtredansla
maîtrisedu mentaldeshumains.Unsavoir-
un bateauvolantavecson équipage ffi faireassimiléà la techniquedu camouflage
-r.€ et qui expliquerait les multiplesformes
d'ovnis et d'ufonautesobservéspar les
Holyhead, danslïe dAnglesayau Paysde En novembre1954,on en a aperçuune témoins,CettepistepourraitsusciterI'inté-
Galles.Deux fermiersoccupésdans les muniede ski ! Certaines sontéquipéesde rêt des militaires.Maiscette technologie
champsl'aperçurent. lJobjetétait incontes- roues;commecetairshipgui en perditune, existe-t-elleréellement? ou n'est-elle
tablementun bateauqui voguaitdansles en avril1897,alorsqu'ilsuruolait
un champ qu'untrompe-l'oeil ?
airs,sesvoilesflottantau vent, D'aprèsles du Michigan.D'autresdisposentde pots La thèse des extra-planétaires se heurte,
observateurs,l'objet devait peser 90 d'échappement, commede vulgairesvoi- en effet, au nombreinvraisemblable de
tonneset se déplaçait à unealtituded'en- tures. Et certainsufonautesutilisentde cesobservations, signaléesde tout temps,
viron400 mètres.Le navireaérienressem- banaleséchellespoursortirou regrimper de nosjoursjusquedansle passéle plus
blait aux vieux paquebotsqui faisaientla dansleurengin. reculé : des dessins de soucouoes
navetteentreHolyhead et I'Irlande.Ils pré- fintérieurdessoucoupes volantesestd'ail- volantesn'ornent-ilspascertainesgrottes
cisèrentmêmeque le fonddu navireétait leurstout aussidécevant.Il y en a qui ne préhistoriques? Dansquelbutviennent-ils
parfaitementvisiblequand il passajuste disposentmêmepasde moteur.FrankScull chaparderlapinset clapiers,déroberle
au-dessus d'eux. y signalait
cetteanomalie dès1950,quifut pantalond'un industrielparisien,prélever
Bref,les ovnisressemblent à des locomo- égalementrelevéepar des ufologuesde des plantsde lavandin,voler le bouquet
tives,despaquebots, destrois-mâtsmunis renom comme Jean Sider. La salle de d'oeilletsd'unebraveménagère italienne,
intérêtpournosmilitaires
d'ancres...quel et contrôleou le postede pilotageest tout subtiliserun steak sur le porte-bagage

Cette scène a été filmée au début des années 70, On y voit un ovni qui se métamorphose avant de disparaître complètement.
Avons-nous affaire ici à un voyageur interplanétaireou bien à un engin interdimensionnel? Toute la question est là. Quoi qu'il
en soit I'engin ressemble beaucoup aux observations d'ovnis qui eurent lieu aux Etats-Unisdurant la fin du XIXè* siècle.
0nF. us trillrt r tlt'lSt

Yolac Vicnnc
I ht - lrrr Jôrr rnofl l'nnr coctob a ri Jrr- t|iriln
rit r'cccroepirdmr rrl chitr h Ôovrt Yoici h glur ltrongc dr toot.r l.t toucosPc!ôrerrécr iurqu'olor' En
---
I ëËotLhï-lto.-1r'l formr dr bolcar, dc coulclr rocat, (af Gnlin drclri donr l' ci'l coû'
i b.-d- ht.'h yrrt .. Mb fir, rth Ô è.rr.|.
I
gomit à to boro uat lodt ô lial pirircçrr. Obrrrré pcr Mll' ùFtr'

Difficilede ne pas comparerles observatqr ôr XUb. siècle avec celles de la fameusevaguede 1954(TS N'15)
dont voici trois illustrationsptrr dans le journal "FranceDimanche"le 2411011954.

d'une bicyclette,et nousfaire passerdes tres,rnÉrt ..), créerdesartefactsdurant Dans les religionsjudéo-chrétiennes, ce
examensmédicaux à la chaîne,s'ilsvisitent un qrtt !r ê gnps. sont les démons qui sont stigmatisés.
la Terre deouis des dizainesde milliers Cesêfcs iærnrâJiairesentre I'hommeet Qualifiésd'angesrebelles,ils sontconsidé-
d'années? .. la divhilÉ rÉ qre leur facultéd'illusion rés comme concupiscents et trompeurs,
La solutiondu problèmene résidedonc. sont ard tËr qrnus des religionséta- entreautresdéfauts.
sûrementpasdansl'hypothèse extraterres- blies q: rF tnditions populaires.Le Ceux-ci,commelesfantômes,sontsuscep-
tre pureet dure.Parcontre,unepistedéjà Coranhfr: qæ lesdjinnsfont partiede tiblesde laisserdestracesde leurpassage.
évoquée par des chercheurs sérieux la cré*irr dAEr, mais qu'ils sont diffé- Tout aussi banalesou illusoiresque les
comme Vallée et Preuves maté-
sider, pour ne riellesen ufolo-
I {
citer qu'eux, ffi e* Une piste mérite tOute notre attentiOn: Celle sie'Ainsi,
dans
mérite.toutenotre d'une humanité parallèle.qui coexisteraitavec nous
attention : celle
ÏyT:::1:
Ûons, l'or remls
d,unehumanité dans notre monde, mais sur un autre plan I t partÉdiabreoure
parallèle, qui { { lutin se trans-
coexisteraitavec forme raPide-
nousdansnotremonde,maissur un autre rentsdesturc, lb possèdentcertaines menten charbon ou en quelqueautreobjet
plan. caract&istitË ê fêbe humaintellesque trivial.Le revenanÇde même,peut émet-
Nous sommes des êtres formés en 3 I'intellig€rr, b dsnement le librearbi- tre destracesde sonpassage, Si nouspre-
dimensions (longueur, largeur, épaisseur) ; tre, maÈ ar rb capacitésdépassant nons le seul exemplede I'auto-stoppeur
cespara-humains devraient disposer d'une celles des hdrr Par exemple,leur fantôme,il peutlaisserderrièrelui un vête-
dimension supplémentaire puisqu'ilsdispo- faculté æ râruphoses (animal, ment,un objet(mêmedespapiersd'iden-
sent de pouvoirssupérieursau commun oiseau...),ar É tb se déplaceren un tité...),une odeur,qui témoignentde sa
des mortels: invisibilitéà volonté,lire nos instantsr rh gElts distances(Coran, présence temporaire.
pensées,traverserla matière(murs,fenê- 27,39). Le mondede ces créaturesen 4 dimen-
sionsse superpose au nôtre,
@iffustrationSfardusf.Le Mystèrcde L'étoile.Mafth€ttsb ff). Noussommes
là encoredans le récit d'uneaventurequi se dérouleb r û dimension. Ces entités nous croisent vivent parmi
nous,noustraversentpadois,sansmême
que I'on s'en rendecompte.Donnonsun
exempletiré desdossiersufologiques.
Un Français,afftrblédu pseudonymede
GammaDelta,révéla,sousrégression hyp-
notique,avoirété "invité"dansun ovni,le
7 novembre 1979,Cedernierdécolla,prit
de I'altitude,survolaunevallée.Le témoin
étaitinquiet,puiseffrayéen constatant que
I'appareilpiquaitvers une maison.Son
inquiétudefit place à la terreur lorsque
l'engintraversala maisoncommesi elle
avait été un rideaude fumée ! Il hurla :
"Anêtez! Arrêtez/" maisI'enginpoursuivit
sonvol, malgrésessuppliques, et traversa

rrrEtfl
0u]lts.
tE tril0ffs DIL'ttPtGt

tres avaientpour cadreles lieuxpublics, avait-il formulé sa requêtequ'il fit très


Timothytentadoncsa chance. exactement le gestedemandé!
Il interpella,muettement,l'assistance: "S17 Commenousle voyons,il s'agitbiend'une
y a parmi vous un visiteur d'un autre sorte d'humanitéparallèle, qui s'implique
monde,qu'il viennes'asseoirprèsde moi et de tempsà autredansnotremonde,dans
me Ie fassecomprendred'une manièreou notrevie,pourdesraisons qui nouséchap-
d'uneautre". pent parfois. Quel intérêt auraientles
Au coursde la demi-heure qui suivit,il ne représentantsd'unecivilisation
extraterres-
se passapasgrandchose.Mais,soudain, tre de se comporterde la sorte?Il est plus
un hommeentra,dont le comportement logiquede penserqu'ils'agitlà d'un phé-
attira immédiatement son attention.Vêtu nomène qui a toujours accompagné
Colmer
l c p l u r p u r d ' u a c t o s c o v p c . t , g o r c0 l t a m o t q u a r oI ' o n a c o ! c l r ' d'un costume gris foncé,d'une chemise I'homme,et qui s'adapteà ses croyances
,erm!l dc d,!lrngucr l'cngrn d'un rimplc drigcoblc ObrcFi blancheet d'une cravatenoire,il aurait du moment.
rnc dcnr.hcurc ou-dcttu! dr h Forêt.No're 90r M. Mullèr
aisémentpu passerpourun hommed'af- Avec, parfois,un léger décalage,vers le
une secondemaison.Le témoin,médusé, faires de MadisonAvenue.Il mesurait passéou le futur,S'imprégnant de la pen-
réalisaqu'ily avaitun hommedanscette environt,70 m, avecdes cheveuxblonds sée de I'homme,ces entitésont ainsides
ferme,juché sur une chaise,en train de et bouclés,un visagebronzéet des traits difficultéspour percevoirles différences
rangerdes objetssur l'étagèresupérieure réguliers. entrela science"savante", la technologie
d'unplacardI Unhommequin'avaitpasdu Il paraissaitla trentaine,L'inconnuvint réelle,et la science-fiction. C'estla raison
tout conscience qu'unesoucoupe volante s'asseoirà côté de lui, d'un air exagéré- pour laquellefurent visionnéspar les
traversaità la fois sa demeureet son mentdétachéet sortitde sonattaché-case témoinsdes vaisseaux parfoisincongrus,
proprecorps. commeI'airship,
Commeindiquépour {- t - - qui prenaitson
itspeuventt
tesdjinns, il S'imprégnant de la pensée de l'homme, ces entités modètedans
tout à fait prendre ont ainsi des difficultés pour percevoir les "tAtbatros"
de
notreapparence et difféfenCes entfe la SCienCe"Savante", Verne,
Jules ou

:i:.,n,":îiï latechnolosie
réelle,
et lascience-fiction
f '7I il,.*ll"lli!
TimothyGood.Dans les romans
un de ses livres,il indiquequ'enfévrier un exemplaire du "NewYorkTimes".Il le d'anticipation.
1967,il étaità NewYorkpourunesériede feuilletade manièretrès artificielle
et le Pourquoi le font-ils? Pourse dissimuler de
concertsdu LondonSymphony Orchestraà replia peu après. Good pensaqu'il était nous? Oupournouscomplaire ? Il estpar-
Carnegie Hall.Un après-midi, le musicien tempsd'entreren communication aveclui ticulièrement difficilede comprendre leurs
se trouvaitdansle hallde I'hôtelSheraton par télépathie.Il lui demandadonc, en motivations.
et tenta une expérience de télépathie.Il pensée,dansle cas où il viendraitd'une Ce qui est ceftain,par contre,c'estqu'il
venaitde rencontrerMadeleine Rodefferà autreplanète,de le fairesavoiren plaçant faut chercher la solutiondu mystèreà I'in-
Washington, quiluiavaitaffirméquela plu- sonindexdroitsur l'ailede sonnez. térieurde nous-même. Lesscientifiqueset
part des rencontresavecdes extraterres- La réponsefut immédiate.À peineGood lesmilitaires,eux,n'ontrienà attendrede
nos"fantômes de l'esoace".
Souvenez vousausside cetteobservation de SaintJosephsur !'llede la Réunion.
On a d'abordcru que I'objetétaitun ballonsonde,puis un ballondirigeable.
Finalement ces pistesont étéabandonnées.
lalrtuffmlm
L'affaire,à ce jour, n'a jamaisété élucidée.(Journalde L'lle.26/08/05) Pilr Écûîùfilûf,r. uontmt0r
lar6ûrstln:
roc[@fi[$oGrstfr

ID$ffNTI|5 11
Ovnis? Photos d'ovnis
Bonjour, Bonjourà toute l'équipe, AveÉissement:
Voicideuxphotosprisesau télescopedébutsep- Voici4 photosprisesle 5 décembredansla ré9ion @tte rubrique présente un âiantillon de témoi-
de Montpellier(près de Saint Mathieude Treviers) gnages,d'exÉriences, et de réflexionsque nous rece-
tembre2007,le dimanche à th30,entrela tour
en fin d'aprèsmidi(17h30)par mon frèreavecson vons de la part de no6 lecteuts. Noustenions à réser-
Eiffelet l'églisede SaintOuenavenueGabriel
ver un espacede liberté d'exprsion à tous læ pas-
Péri.Cequbn a vu deuxfoisauxinfosn'estpas téléphonepoftable3.2 megapixelnokia.
sionnés de mydÈre. Cependant,ne perdons pas de
unemétéorite! Il roulait à bord de son véhicule(camion 2.5 t
vue que ces couriers ne sont absolumentpas reprê
Unlecteur type "paysagiste") a 80 km/h quand il a vu dans
sentatib d'une quelconqueopinion de la rÉlaction.
le ciel comme un avion lointainet sa traînée.Il
n'y a d'abord pas prêté attention.Cependant1
Révélationd'Aldrin
minute plus tard il a été surprisde voir toujours 2008,je regardais sur
Le soirdu 21 décembre
l'objet devant lui alors que la route avait bien
France5 un reportagesur la premièremission
tourné. Il a pris ces 4 photos(pendantqu'il rou- sur la LuneinTitulé: "ApolloXI, mis-
américaine
lait a 80 km/h) à intervalled'environ45 secondes, sion Lune",réalisationTom Whitter.Il y avait
puisla routea tournéet il a perdul'objetde vue).
entreautresAldrinqui racontait son aventure.
Remarque: il a pris les photosà traversla vitre soudaindire que
de son camion (on la voit entrouvertedans la
Quellesurprisede l'entendre
lorsdu trajetTerreLune,ils ont été suivisparun
paftiesupérieuredroitedes photos)et elle n'était qu'il s'est
autreengin,un OvniI Si longtemps
pas parfaitementpropre.
endormipour.à son réveil,voir la cabinetraver-
Ps : si vous avez une ébauched'explicationà ce quesescollègues consta-
séedeflashslumineux
phénomène,nousserionstrès heureuxque vous de l'engin.
tèrent aussi,avant la disparition
nous en fassiezproflter. Pendant qu'ilparlait,par moments étaitmontré
AdrienC.
un enginlumineux, il sembleque c'estce qu'ils
La rédaction : Ne peut-il s'agir d'un reflet sur la
ont filmédepuisApollo.
vitre justement ? pourtousceuxquiont manqué cette
Souhaitons
révélationde celuiqui a été le secondà poserle
piedsurle sollunaire quecetteémission repasse
Dendantcette annéedu 40è'" anniversaire de
de l'homme
l'arrivée surla Lune.
Bonneannéeà tous,
SeraeB

Coordonnées Google
de I'article le désert dltacama (TS 40)
Bonneannée au magazineTOPSECRFr,à tous
ses rédacteurset aussià tous ses lecteurs....j'es-
père sincèrementque ce mag survivraà la crise
économiouede 2009 |
"Entrevoisin" J'espèreaussique la censurequi devientde plus
Bonjour, en plus oppressantedans ce pays vous laissera
Voustrouverez ci-jointun fichiercontenantun continuer à nous aveftir des complots,décou-
scand'uncourrier deslecteurs du journal"Entre verteset autres"anomalies"!
Voisins",édité par la sociétéADP,AéroportDe J'ai cherchédes heureset des heuresles anoma-
Paris,
destiné auxhabitants desvilleslimitrophes liesdu désertdAtacamasur GoogleEarth !
desaéroports parisiens, Avez-vousvolontairementoublié d'indiquer les
Joseph 8.,'Jesu*asnorortr coordonnées?
trkileur ltJt Plf. dc!
J'ai oar contredécouvertune structuresimilaireà
tuilfts à obreruù le .Ll.
Lc () aril
',
2002 lt 20 I' 'J0 /|.J j'ni !ù .es photos. celle en damier ; elle se situe à quelque km a
L'atiot srhnit une nrjeûoifr oileil-.il. S.lon ùo't, I'ouestde la grandepyramide en Egypte!
à quo; cottttpoul h pct;t. hkl'c Ll,ù'l,e qil I'a-tt! Peut être votre amie Gigal pourra nous dire de
nàs ùe près tu l\a,ion ?"
quoi il s'agit?
EIEI r . r p l , . , , . i (r t ! , . r o ! . x \ ( / fl,r,i,,g,.4,J:,., \rir Parcontre sur GoogleEarth,quelqu'unsait-ilpour-
ljGEl ,l.,rri{,.t.i1li,,,,.l,, i,l.iir .r r. .,',r,,.t.
. l , v a . . 1 . 1 , r . i , , ) { 1 .( 1 . , o , , J c r " i t * , n ,lcrti.n' i... .' ,, '.1,". ,,r
quoi les pôlessont représentés"en rayon" rendant
impossibletoute visiond'ensemblecorrecte?
(Je sais pour le complotde la terre creuse)
Voiladonc longuevie à TOPSECRET!
Et merci de nous faire croire qu'il existe autre
chose que la vanité, la cruauté, l'égoisme et le
culte de I'argentdans ce monde !
Il y a aussice qui fait avancerles hommesavant
tout : la recherchede la vérité !
Il s'agitd'un ancienNo, le 53 de juil/aoÛt2002.
Bonneréception. B. Jean-Philippe
Cordialement.
Réponse de la rédadion : pour répondre à la
JF L. question sur le pôle : (II sbgit en fait d'images
mosai\ues réalisées à partir d'un grand nombre
VoÊex ? d'images du pôle)
Bonjour,suiteà votre adiclesur le Numéro39 de En ce qui concerne les coordonnées Google de
TOP SECREI page 35, sur les Vortex, je vous lArticle sur le désert dAtacama, il s'agit d'un
envoieune photo similaireprisedepuisla villede oubli. Les voici donc :
Veft le petit,dansl'Essonne.
Prisede vue faite en photo 7 et 2: 19.570853s 69.373520 W
octobre1997. photo3 : 19.5651555 69.374372W
DanielP. photo (7-7 et 7.2) : 20.004629 S 69.373566 W
photo 70-7: 19.575984S 69.325932 W
photo 77: 20.010191S 69.370661W
photo 72 : 21.581573S 69.361389 W
photosdiverses : 20.000047S 69.381376 W
20.003170s 69.410268 W
19.585853S 69.400488W
Orb GoogleEarth Cequi m'a interloqué. c'estl'alignement
de tous
Bonjour En recherchant sur GoogleEarth les sites de cespointsentreeux.
Jesuisun lecteur trèsrégulierdevotremagazine votrearticlesur le déseddAtacama(TS n'40), Une autre remarque, tous les pointsmultiples
queje trouveexcellent. j'ai trouvéun pointbrillant(coordonnées: 27.27 sontorientéssur un mêmeaxeEst-Ouest
Suiteaux différents articleset exDlications
don- 3189S - 69.565180 W).Aprèsquoij'en ai trouvé d'env.110-115 o.
néessurlesartéfactset orbs,je suisdevenuplus un autre.Parcalculsur les coordonnées, jhi pu Est-cedes points géodésiquespour quelque
attentiflorsqueje visionnemes photosprisesà retrouverun troisièmeendroitplus bas et avec chosequi nouséchappe ?
partirde monnumérique. beaucoup plusde phénomènes. En extrapolant Oun'est-cequ'undéfautsurGoogleEarthou issu
Et,j'ai découvertdeuxphotosqui pourraient cor- versle hautde la carte,on arriveraitsur l'îlequi de satellite?
respondre à cesmanifestations. setrouvesur le lacTiticaca.Bizarrenon? À ouoi Je n'ai pas encoretrouvéd'autresendroits,ail-
Je me permetsdoncde vouslesenvoyer, la pre- correspondent cespointsbrillants? leurs,contenant de tellesimages.
mièrea été priseau MontSaintMichelen 2008 Voiciquelques imagesprisessur GoogleEarth
dansun des couloirsde la crypte.J'ai éclairci avecdesrepèrespoursituerlesendroits,
légèrement cettephotoafin de mieuxdistinguer Surchaqueimage,on trouvelescoordonnées et
l'échelle.
À vouslire,si vousavezdâutresnouvelles.
Gilbert.

Navette secrète
CherMonsieuI
Je nevoleplusdepuisquelques années, maisje
continue de le fairesurflightSimulator", un "jeu
"de MicrosoftsousWindows. Ce logicielcom-
poftedes "volslibres"et des "missions". Parmi
ces dernières il y en a une qui a retenumon
attention,(voilace quec'estde lireTopSecret)l,
intitulée"navettesecrète".
Onpeutmêmeapercevoir uneformede pètitêtre Il s'agitd'acheminer depuisLasVegas,à bord
ou d'étoile
à l'intérieur
d'unorb. d'unB 737-800, desemployés du gouvernement
La secondephotoa été priseà PuntaCanaen versunebasesecrètede la zone51.Il fautatter-
républiqueDominicaine en 2007lorsd'unesoirée rir à GroomLake.Il s'agitd'un vol VFRpour
de I'hôtel. qu'aucune traceécriten'existe,Au coursdu vol le
"copilote"virtuels'occupe de la radioet voit "des
chosesbizarres"qui volentextrêmement vite et
vousdemande de nejamaisrévélerce quevous
auriezvu au coursde ce vol. Il v a différents
échanges entre le contrôlede navigation, qui
sont"édifiants"!

On y constate une bouleorangée(aprèséclair-


cissementde la photo)dansle dosd'undesspec-
tateursentee-shirtrouge; sousla nuquecomme
un symbiote.Je souhaitaisvousen faire part et
vousféliciteet encouragepourvos recherches.
Cordialement
Mickael F

Le jour où la terre s'arrêta


Bonjour,
Avez-vous vu le film"Quandla terres'arrêta?".Si
oui, qu'enpensez-vous ? Au niveau"trame"on
resteun peu sur sa fin en tant que cinéphile ;
cependant, on abordele problème des boules
gigantesques lumineuses envahissantla terre,
quelques symboles : le M de"Macdonald", l'obé- Je ne saispassi on vousa déjàsignalé "cejeu",
lisqueet la coupole,desavionspassantentre2 mais je pensequecommevousl'écriviez parle
buildings; que pensentles ufologuesde votre passé dans votre revue TOP SECRET, nous
entourage ? sommesentourésde "messages" qu'il faut
décrypter.J'estime qu'ils'agitlà d'un exemple
supplémentaire !
J'espèreque d'autreslecteursde Top Secret
connaissent ce logicielet vousont déjàfait part
de cetteréflexion.
Il n'ya pasâgepoursepassionner, 64anset tou-
jours à la recherche de connaissances, qui ne
manquent pasen ce moment....
Il setrouvequ'ily a unepossibilité nonnégligea-
blede "prendre desphotos"pendant la "mission"
en appuyant surla lettreV du clavierde l'ordina-
teur,en coursde vol.
Lesphotosprisescomportentle textequi appa-
Simpledivertissement
ou message caché? Pour raîten transparence dansle postede pilotage,et
on peutfairel'analogie
lesboules, aveccellesen c'esten mêmetempsoralde la paft du copilote
pierres
disséminéesdansle monde. et du contrôleur: on peutlirelesmessages et les
Biensincèrement. entendre dansle casque.
Celaétantdit,je n'aipasvu au traversdu cockpit

I0Pttcltl5 13
I

Svalbard : Arche de NcÉ ou pæcrdle vers Derrière la porte du frigo se cache peut-être un
la Terre Creuse ? cheminvers le MondeIntérieur ? Ne dit-on pas
Le 26 février 2007 'r:. -a-;--: ::-; :-:- æl que le chemin vers l'enfer est pavé de bonnes
norvégiendu Svalbe'a-^€ :ê-,:-t :.:-e-: ons intentions? Et où se situe l'enferpour bon nom-
de semences,caoe: a : a::-Ê ' : ! - :-s de bre de gens ?
soécimensvécéta-' Notonsaussi,qubutre le gouvernementnorvé-
gien, qui a participéà ce projet a hauteurde 6
millionsd'euros,les frais de fonctionnement sont
assurésDar la FondationBill et MelindaGates,
oui, 14.Microsoft!Ce cher grandfrère auraitdonc
la main verte (allusion aux reptiliens...)?
Monsantoaussia mis la main à la pâte, le début
des remordsou simplementle désir d'accéderà
ces semencesqui seront entreposéesmais qui
n'existent Das SURTerre ?
Ainsi,bien des chosesbizarresnousfont dresser
l'appareilqui est censévolerà très grandevitesse
un sourcilquand nousanalysonsles informations
et au même niveauoue le 737.
AvantI'atterrissage à GroomLakeil y a un trian-
gle noir qui fait un passageà grandevitessede
droite à gauche devant le poste de pilotage, il va
effectivementtrès vite et il ne m'a pas été possi-
ble de déclencher"V".
D'aprèsmoi ce triangle noir sans aspérité,uni-
formément noir, avec son extrémité formant un
angle de 30o, mesureapproximativement deux
Ces semences--:-: 3 3:,- ::-s --e chambre
fois un "Concorde",mais c'est un jeu !
forte, dont ,e : -,:.];€ i: ë --T en beton
"faventure continue,le meilleurest à venir"
çêrônt .ânâh +
Biensincèrement
Jean trophes nat-'s :s { -+-ë : :€5 e\ploslons
nucléaires.Cc^=--:= i:'--< a :€--e''ost, cette
chambreforte _? a _a_a :a _e _191rlesspé_
Orb et pluie .imênç .ôn.P x -Ft t- - :<
OU 0e
:€ 3^1e
Bonjour, relativesà ce poet! La localisation,le but, la
des ledeurs", c o u D u r ed e c o - = - : S : , = - : , - : € 3 : e 1 0 0 ma u -
Dansvotre no39,"/e rendez-vous
deuxphotographies dessusdu n\e3- :t z -z z e se.a à l'abri conceptionmême du bâtiment,les padicipants,
Danielnousprésente intitu-
d'une montéea- - ,:è- :. . -a' tant de détailsqui chagrinent...
lées"orbdanslesgenêts".Jejoinsà ce courriel
Certes, ce o-c-i: :r"=-:: :t- E' effet, à Dernière petite information, Svalbard abrite un
unephotographiequej'ai priserécemment d'une
l'heuredes OG\' 'è'€ -- :à:q-: :es espèces animal protégé,l'ours polaire.Cet animal est si
amieunjouroù la pluiecommençait à tomber, à
emblématique dans cette ré9ion que Philip
numérique basique ouverture existantesserN:€ {-a ? i:--.3: € Ceændant,
l'aided'unappareil
c o m m e n ç o n9sê ' ' . : 1 2 . : - e : : : : e : t é d ' a c c u e i l Pullmanavait fait de Svalbardle royaume.de
2,8mm,focale6mm, iso 200, tempsde pose 'A /a
et flash. de 4,5 millionsce saÊ:-â-s 'È:.€s€lte le dou- Lorek Byrnison,l'ours héroiquede la saga
1/40èmede seconde
ble des escÈces-- €--: a. =^: sur Terre croisée des mondes".
Itnnnnr rec à ca ,^ . MathieuK.
esoècesartificie,e-€-: :-:€€-<-:e-eJrement 5e
v e r r o n t a c c o r d e -: : ' : : : = ' : ^ - g ' o s s t r l e s X-Men et le 11 septembre
stocksde semences'sè-.e;a'::€s' e^ ceslieux? Bonjour,
O u c e s o l a c e s\ ê : a ^ : 5 s 3 : - 5 - : - e l l e a d e s Un jeune homme a découvertdans le numéro
-€'-: -a;s
esDècesn'existarr:]: -: S-i DANSla 189 de la célèbre revue de bande dessinée
terre / Marvel,datée de janvier 1984 et consacréeaux
X-lulen,des élémentsqui I'ont renduquelquepeu
perplexe.Il s'agit d'un passageexplicitedans
lequel I'héroïne,Rachel Summers, une "télé-
pathe",fait état de ses "flashs"pour le 21èresiè-
cle. Elleraconte,en particulier,"voif' le bas côté
de Manhattanen flammes, avant de préciser
ceci,le regardsombre:
"Les tours jumelles du World Trade Center sont
en ruines. Des milliers sont morts, davantage
sont blessés"
Un lecteur
Vousremarquerezles similitudesavecles photos Un€. ô€@r'f., p'. rya æ <ûltgt
æ!ær(69ç7\È.Q!r t aMt<
de Daniel(bien que ce dernierne nous dise pas en prevrsrr t ]5;€ ffa a -J3:æ "ilr.iirs
si son flashs'est déclenché!) : on a l'impression Co6trud b,: ? l.atx.
de voir des petites sphères lumineusesqui Muc en betc. t t a=a :
remontentrapidementvers le ciel ! fexplication
est la suivante:le flash dont la durée est bien
plus courte que le temps de pose a fixé les
gouttes de pluie défocalisées.La petite queue
sous chaquegoutte de pluie est due à la trace
laisséepar la goutte qui chute à grandevitesse
durant 1/40 ème de secondeet cela donne l'im-
pressionde voir les objets remonter.Je ne pré- Lesprécautionsprisescontred'éventuelles terro-
tends pas que tout le phénomènedes orbs se ristes(béton,blindage,ours polaires(sic)...)sont
réduiseà des gouttesde pluieou des poussières destinéesà les mettreà l'abrid'espritsmal inten-
maisje penseque oui dansla majo- tionnés...On voit mal l'intérêtpour un terroriste
défocalisées,
rité des cas, sachantque les conditionsde prise aussimaladesoit-ilde s'en prendreà un congé-
lateur plein de graines,alors qu'll est bien plus
de vue et les réglagesde l'appareilsont détermF
nants.... simplede dissimulerune bomb€atomiquedans
un fourgon et de le garer dans une ruelle de
Quatre autres photos ont été prises avec le
même réglage(vitessedbbturation 1/40èmede W a s h i n g t oD
n .C....
La raisond'être de ce super congélateurloin de
secondeavecflash).
Cordialement. tout et situé près du Pôle Nord serait-elleplus
qu'unesimplesauvegardede semences?
Evelvne.

4r' IllP $ffnfl


{ Dl0D0f
N LTt|Ï{|JI
C'est avec un grand plaisir que nous retrouvonsune nouvellefois devenirune référencedans le
FabriceBonvindans les colonnesdè TOPSECREIaprès ses deux milieu ufologique, sympa-
précédentsdossiers"l.es morts cluprogrammeStar Wars"TS n'19 thique, et d'une intelligence
et "Lesovnis etl'écoloêie"TSn"24. FabriceBonvinfait partie de la rare, FabriceBonvinest cité de plus en plus sou-
nouvelleEénérationd'ufologuesaux réflexionstoujours très perti- vent en exemplepar les chercheurs.Les lecteursqui le
nentes.Noussommes très fiers de sa collaborationà TOPSECREL découvrentpourront se procurerses deux ouvtages parus
Unecollaboratlonfldèle pulsqu'll nous soutient et nous a donné sa chez JMG: "Ovnis,Les aEentsdu changement"et "Ovnis,,e secret
confiancedès le premiernuméro,il y a malntenant7 ans. Appeléà des secrets"que nous recommandonsà tous.

epuisle débutdes années90,de d'être chargésen produit chimiques,


nombreux obseruateurssigna- peuvent rester plusieursheures sus-
lentd'étrangestraînéesdansles penduesdans le ciel et semblentinter-
cieux, d'abord aux Etats-Unispuis à férer avec le climat.De plus, elles dif-
travers le monde. En Franceles pre- fèrent des traînées conventionnelles
miers témoignagesremontentà 1997 par une épaisseuraccrue et par une
(TSn'5). ll ne s'agit pas de simples configuration spatiale singulière.
traînées de condensation(contrails) Depuisplusieursannées,une somme
dégagéespar les réacteursd'avions considérablede comptes-rendus,de
qui se dispersent en quelques photographieset de vidéosalimentent
secondes,voire minutes.Les traÎnées la controversesur les "chemtrails",
que les Américainsont surnommées que ce soit aux Etats-Unis,au Ganada,
"chemtrails" parce que suspectés en Franceou en Allemagne.

Les Chemtrails stratosphère pourcontrerle réchauffement Au milieu d'un champ de "Chemtrails"


qui s'étendent à I'infini, le passage
Selondes analysesindépendantes effec- climatiquea étésoutenueparde nombreux d'un avion laissant un "Contrail"
tuées en laboratoire,des substances chi- scientifiquescommeEdwardTeller,le père
miquesseraientprésentesdansles chem- de la bombeH ou PaulCruEen,PrixNobel
trails,en particulier
du selde baryumet de de chimie.Ellefigureégalement dansde
la poudred'aluminium. Or,cesdeuxagents prestigieuses revuesscientifiques,
comme
chimiquesont la propriétéde filtrer les dansun volumineuxrapportde 994 pages
rayonsultra-violetet de contenirles émis- sponsorisépar le NationalAcademyof
sionsde gazà effetde serre.Eneffet,ces Sciencepubliéen 1992.Cerappoftintitulé
agentsneutralisent le dioxydede carbone. "Policy Implications of Greenhouse
Est-celà un indiceque la questionsensi- Warming"etsponsorisé par une multitude
bledu réchauffement climatiqueseraitau d'institutions (laboratoires Livermore,
centrede cesopérations dépandage? Harvard, Cambridge,MIf, Oxford,Brookings
L'idéede répandredessubstances dansla Institution,PrincetonUniversity),conclue

ilPtrcftr 5 15
GrilInilH H 0uilt. lt 3ilIril ttUll0llllEllulltlt

que lépandagechimiquedans l'atmo-


sphèreest la méthodela plus efficacede
lutte contre le réchauffement global.Cet
épandageaugmenterait la propriétéréflé-
chissantede la planète(l?lbédo),créant
une "couchede protection"artificielleen
substitutionà la couchedbzoneet dimÈ
nueraitainsile réchauffement planétaire.
Lesopérations dépandages de substances
chimiques viseraient à fournirunealterna-
tive (Pensezà 'Alternative 3J efficace,
économiquement viable et rapidement
opérationnelle aux engagements de réduc-
tion desémissions de gazà effetde serre,
tels que proposéspar le Protocolede
Kyoto.Depuisla signaturedu Protocole,
force est de constaterque les engage-
mentsdesgouvernants sesontheuftésaux
intérêtsdes industriespolluanteset aux
principeséconomiques de notresociétéde
consommation. Pour preuve,un . rapport
du GlobalCarbonProjectde septembre lci, d€s cherntrails à différents stades de développement comme
2008affirmeque les émissionsdes gaz à on peut les voir par beau temps un peu pariout en France
effet de serreexcèdentlargementles pré- et sur le long Enne, por.rrraitbien être la dansle ciel,nY voyantplusrien d'anormal.
visionslespluspessimistes et rappelleque moinspire <tesréporaesà la criseclima- Parailleurs,HervéLe Treutajoutequ"'en
I'intenseactivitédiDlomatique de ces der- tique, L'OTAI{polnait se ôarger de super- laboratoire,leseffets de cesaérosolssou-
nièresannéessur le front climatique n? viser,coordonneret orchesûerles aspects frés sont multiples et pas complètement
eu,jusquâprésent,aucunimpact. opérationneb deseparxtæesdandestins. compriso.En laboratoire? Quoi qu'il en
Eneffet,lesobjectifsviséspar le Protocole Or, cette Éatbn d'{randage aurait soit, en milieu naturel, les observations
de Kyoto-à savoiruneréductiondesémis- générétouEs sEs d€ffi secondaires empiriquessemblentindiquerdes effets
sionsde gaz à effet de serrede 5 o/od'ici sur la santédes pogJdbns exposéesaux excessivement néfastessur la santé des
2008-20L2 parrapportau populations.
1 1
niveauatteint en 1990- Des citoyens
I t L e s opér ationsd' épandagesde
relèventd'untel minima- et acteurs
lisme qu'ils constituent
su b sta n ce schimiquesviser aientà four nir une politiquesont
une réponseinadéquate a l te rn a ti vee fficaceaux engagem entsde r éduction interpellé les
aux défis posés par la d e s é mi ssi onsde gaz à effet de ser r e,tels que plus hautes
crise écologique qui p ro p o séspar le Pr otocolede Kyoto instances gou-
secouela planète.Pour ,, vernementales
les décideurspolitiques,une opération substances ôin*fs, avecdes cas d'irri- et agencesétatiquessur le sujet des
dépandageclandestine, à grandeéchelle tationsoculaires,bro.tdtiEs, mauxde tête, "chemtrails". Aux Etats-Unis, c'estd?bord
état de fafrgue, p€tE æ l'âluilibre,nau- lhrméede l?ir américaine, lUnitedStates
Trainéesde chemtrailscaractéristiques
qui bientôtcouvrironttout séeset douleursmlgqJair€s. Air Force(USAF),qui fut miseà l'index.
le ciel d'un voile poisseux HeruéLeTretrLtlrecEr du Laboratoirede Elleréfutavigoureusement les accusations
météodynam[æ ôr O{RS,a récemment d'expérimentations clandestines. Alorsque
fait le comrnentaiesdvilt $r l'ideed'in- lesobservations se multipliaient plusieurs
jecter desagentsdft*I.Es dansla strato- agencesgouvernementales ont publiéune
sphère pour co.tËte le rÉJrauffement déclarationcommuneréfutant l'existence
climatique: ^E peoblàrce q.reæ aéro- deschemtrails en 2000.
sols finissentFr rûoÛrr après un ou PourI'EPA,la FAA,la NOAAet la NASA,ce
deuxans.Il fa.tdr.rithrc an rânûre très quecertainsinterprètentà tort commedes
régulièremaft Et æ p*E an plæ, ær les chemtrailssont de banalestraînéesde
concentationsde Cæà elfet de æne aug- condensation (contrails).
menteron(. Cest précÈernentæ que les L'augmentation conséquentedu trafic
adeptes de la thôrie des 'dpmbails" aérienet lesdiversesconditions atmosphé-
dénoncent depuas le malaeudesannês 90 : riquesmalcomprises (température, niveau
un épandageregulieret exponentiel,qui d'humidité,ensoleillemenÇ directiondes
est tel que les pçul*ixs se sont familiari- vents)expliqueraient les mauvaises inter-
séesavecla présencede æs rÉfangeûacê prétations.
Giftlnlllt H 0u]ilt.n 80ll]ltil0llHrn0ililEttllïil.t

En Europe,lesdéputésItalo Sandiet Piero quantitéd?cteurs,allantde l'ensemble de


Ruzzante ont interpellé le Parlement italien la chaîne du personnel aéronautique aux
en 2005.En Grèce,les politiques Asimina météorologues et de l'industrie médiatique,
Xirotiriet FotisKouvelisont fait de même. en passant par les gouvernements et les
Devantle Parlementeuropéenen mai institutionssupra-gouvernementales. Avec
2007,le politiciennéerlandais ErikMeijera autant de personnes impliquées, lesfuites
demandé d'éclaircirla questiondeschem- sont inévitables. Or, jusqu'ici,les seules
trailsdansun texte suggérantla présence fuites ont plutôt pris l?llure de témoi-
de baryumet d?luminium danslestraînées gnages anonymes de rumeursinvérifia-
et
de condensation. La commission de l'envi- bles,C'estlégeret cela ne parlepas en
ronnement, la voixde StavrosDimas, faveurde la réalitédu phénomène.
par
réponditqu' "e//ea pris connaissance d'al- L'affairedeschemtrails auraitpu s'arrêterà
légations sur I'existencedes chemtrails. ce stadede développement. Et voilàqu'un
Cependant,la commissionn'a pas connais- nouveau phénomène fait son apparition.
mnce de preuvesétayant cesallégations, Depuisenviron5 ans, les observateurs
ni celles concernant des particules de attentifs aux chemtrailssignalentdes
baryum, aluminiumou de fer émisesde sphères de lumièreà proximité de ceux-ci.
manièredélibéreeou non". En Suisse, Que peuvent nousapprendre cesovnissurla
c'est I'homme politique Luc Recordon, réalitédeschemtrails ? En quoi l'irruption
de
conseiller auxEtats,quia interpellé lesplus ce ohénomène dans I'actualitédes chem-
hautesinstances du gouvernemen( suisse trailsnousoermettrait de trancherle nceud
enjuin 2007,Laréponse du ConseilFédéral gordiende cettecontroverse ?
fut la suivante: "En Europedu moins, Ia
thèsedeschemtrailsestdépourvuede tout Les sphères de lumière
fondement. D'une part, la pulvérisation Observésurtouslescontinents à toutesles
systématiqueet clandestinede produiE époques,ce phénomène se présentesous
chimiquesest interdite; d'autre part, Ia la forme d'un artefactrond, voire ovale,
surveillance.permanentedont fait I'objet souventluminescent, et d'unetailleesti-
l'espacerend ce type d'opérationsprati- méeentre50 centimètres à 2 mètres.
quement impossibles.Tous les aéroneE Cesartefactssont fréquemment observés,
sillonnantle ciel européendoiventrespecter photographiés et filmésà proximitédes
un plan de vol détaillé,qui plus estcontrôlé agroglyphes anglais.Certainscommenta-
par les servicesde la navigationaérienne. teursleurattribuentla paternitédes crop
En Suisse,I'espaceaériencontrôlés'étend circles,tandisque d?utresy voientpêle-
vefticalementjusqu'à 20 kilomètres de
Phénomène de halo observé de plus en plus fréquemment, autour de la pleine
hauteun Tout avion non identifié qui y
lune, le soir venu, après une journée entière de forte accumulation de Ghemtrails
pénétreraitdéclencheraitune missiond'in-
terceptiondesForcesaériennessuisses.Le
ConseilFédéralignore si des opérations
"chemtrail"ont eu lieu hors d'Europe".
La réponsedes gouvernements est una-
nime : les chemtrails n'existentpas. Du
moinsofficiellement. Il s'agitd'un mythe
urbain,d'undélireparanoi'aque, d'unevue
de l'esprit.Pourtant,unechoseestsûre: le
ciel a changé.Du bleu,il est passéà un
blanclaiteux.Lestraînées d'avionsouadril-
lent l'atmosphère et se dispersent longue-
ment,recouvrant I'azurd'unvoileblanc.
Cependant, plusieurs argumentsde taille
sbpposent à la réalitédeschemtrails. L'un
deuxconcerne la gestiondu secretd'une
telle opération,Celle-ci,à léchellemon-
diale,est peuconcevable. Elleimpliquerait
des centainesd'avionsen constantemis-
sion dépandage,se ravitaillant incognito
surlesbasesaériennes du mondeentier,et
en oarticuliersur cellesde I'OTAN,Elle
nécessiterait également la complicitéd'une

',ii
I0PSIGIH 17
Gfl[ililill$ H 0UIrt.tt c0tttilo]l ilul0lltEtttlrLI

mêledesdronessecretsde I'arméeou des Cetteaffairefournit un portrait-robotpro- que l'avion s'éloignait,un objet sphérique
phénomènes géophysiques rares. totyphue de ce type dbvni : un objet de apparut et restastationnaire.Je I'ai filmé
Quoiqu'il en soit,ce phénomène montreun formeoralede petitetaille,dégageant une durant90 secondes'iCliffordaiouteque "la
comportement intelligentdansses dépla- forme d'âvgie, capabled'interagir avec taiile et lbrigine de lbbjet ne peuventêtre
cementspuisqulla suivides individuset son environnement,au comportement déterminés. Je dirais qu'il s'agit dtune
des véhiculesà de nombreuses reprises. intelligentet probablement "piloté"à dis- "boule de lumière'i Les mouvementsde
Durantla SecondeGuerremondiale,ce tance un ovni par plus imposant. I'objetdéfient touteexplication.Il n'y a pas
phénomènepoursuivaitles avions de de systèmede propulsion visible et les
chassedes belligérants et fut surnommé La connexion chemtrails-ovnis mouvementsde lbbjet sont nonlinéaires".
"foofighterst'par lesAlliés. Ces dernÈes années,les obseruateurs Un autreoionnierde la recherche sur les
Cesartefactsont également en attentiEar.crdremtrailsont été de
été signalés plusen chemtrails, lejournalisteWilliam Thomas, a
présenced'ovnisplus grands,desquelsils plus rnmbretrxà signalerla présence de finalement reconnu l'existence des
semblententreret softir.Plusieurs observa- "sphères<b lumière",semblantinteragir "sphères de lumière"fin 2003.Selonlui, il
teursont alorsémisI'hypothèse quece phé- aveclesb-æê célestes.Au début,les afi- shgit de drones militairesdéveloppés dans
nomènefonctionne en qualitéde "sonde'l cionadæcb dremtrailsn'y ont guère prêté le cadre d'un énigmatique "Projet Cipher".
J'aimoi-même enouêtésur un casfaisant attention.Tcrtefois,devant la multiplica- Impossible d'en savoirplussur ce projet
intervenirce type militaireitalien.
dbvni. En pleine Quelleque soit lbri-
journéede novem- gine attribuéeà ce
bre2003,un ovnide phénomène, il conti-
la forme et de la nue à se présenter
tailled'un"ballonde de manièrede plus
rugbyvolant"rouge en plusrégulière aux
orangéest signalé alentours des chem-
au-dessus du village trails et des avions
de Froideville, dans impliqués.
la campagnevau- Lesphotographies et
doise,en Suisse. les films de ces
Une coupuregéné- apparitionsexistent
raledélectricitésur- par dizaines.C'est
vientau momentoù en ltalie,et pluspré-
lbvni survolele vil- cisément à San
lage.Il est d'abord Remo,le 13 octobre
observéau norddu 2002 qu'unvidéaste
village, puis se amateurimmortalise
déplaceen direction l'une des meilleures
d'une autre localité séquences jamais
avantde rebrousser prises: on y voit un
cheminet de sillon- ovnivolantparallèle-
ner les ruesdu vil- ment à un chemtrail
Extrait du fameux document filmé à San Remo.
lage.Le phénomène Une sphère blanche vola parallèlement à un chemtrail fraîchement dispersé
s'est ensuite intro- par un avion.
duit à I'intérieurd'unemaisonet a tourné tion desrapportsd'obenations,ils ont fini Notonségalementque ces sphèresont
plusieurs foisautourd'un petitgarçonqui parreconnaîûe qull se pæsebienquelque également été filméesde nuit à I'aidede
s'est réfugié au premierétage. L'ovnia chose.Ainsi, Oifiord Camicom,l'un des caméras équipées de filtresinfrarouges.
ensuitepoursuivisa routeà l'estavantde chercheursde pclintestr les chemtrails, En raisonde la petitetaillede cessphères,
revenirlà où il était apparu.Pendantce s'estabstenu,durôntdusaeurs années,de il est courantque les observateurs ne les
temps,d'autrestémoinssignalentun objet parlerde ce ptÉrcnÈæ a\rôntqu'il en soit remarquent pasau momentde photogra-
"olusvolumineux" stationnantdansle ciel. lui-même témoinen rnars2004. phierou de filmerleschemtrails. Ce n'est
Lestémoinsque j'ai rencontréssur place Pourquoice silence,cette autocensure? qu'en développant, transférantles clichés
mbnt confirméla coupured'électricitéet Parceque con\aincrel'oçinbnpubliquede sur leurPCou en visionnant lesfilmsque
ceftainsmbnt expliquéque la batteriede la réalitédesdremtrailsest dejàun défi en lestémoinss?perçoivent de la présence de
leurvoitures'étaitcomplètement déchargée soi. Mettreun remb'onni'dessus revient cessohères.
suiteau survolde l'ovni. à ajouterun zestede difnorrc ! Si l'existence du ohénomène est indénia-
Legendarme qui a prislesdépositions de Ainsi,le 10 mars 2004,Oifford Carnicom ble,sonoriginefait lbbjet de spéculationr
3 témoinsindépendants prenaitl'affaire filme un avion susoectéd'effectuerune Certainsprétendent qu'ilestde provenance
très au sérieuxet m'a confiéque cette opérationd'épandage d'aérosolsau-dessus militaire,tandis que d?utres penchent
apparitionn'était pas sans précédent dAlbuquerque,Nouveau-Mexique. C'est pourune origineexotiquede type"extra-
dansla région! alorsqu'il observel'étarçe sphère: "a/ors terrestre".

18 T0?
$3ntT
Gllililills fl 0uil$.lt G0ililtil0iltrun0ililttttlil.E

lumineuxsur une fuséeAtlasF équipée


d'une ogive nucléairefactice, à quatre
reprises.L'incidentest rapportépar le pre-
mier-lieutenant RobeftJacobset confirmé,
plusieursannéesplustard, par son supé-
rieurIe majorFlorenz Mansmann ;
- F,E.WarrenAFB,Wyoming,1965: plu-
sieurs incidentsont été rapportéspar
Thomas Kaminskidu 579th Strategic
MissileSquadron,le premier-lieutenant
EugeneLamb ainsi que par Barry L.
Deux sphères blanches photographiées volant côte à côte dans le ciel Krause, spécialistedesmissiles ICBM.Tous
décriventle survolde silospardesphéno-
Lessondesmilitaires auraientcommemis- Le facteur environnemental mènesaériensinconnus ;
sionde contrôlerI'efficience desooérations Laprésence de cessphèreslumineuses aux - Ellsworth AFB,Dakotadu Sud,de 1966à
en effectuantdes orélèvementssur les alentoursdes chemtrailsinterpelle.De 1992: plusieurs cas reportés.Le premier
agentschimiquesdispersés dans l'atmo- l?vis unanime,cesovnissemblentattirés incidentest révélépar le sergentAlbert
sohère. par ces tracés célestes.Pourquoile Spodnikqui a rapportéle dysfonctionne-
Quant aux sphèresdbrigine exotique,il seraient-ils ? Probablement pourdesmoti- mentd'unsiloalorsqu'unovnisurvolaitle
s'agirait,à en croirelescommentateurs, de vationsenvironnementales. périmètre,durant l'été 1966. Selon son
sondesextraterrestres en mission de surveiF Il estamplement prouvéet documenté que témoignage, un ovni, de la forme d'un
lanceou de neutralisation des substances l'histoirecontemporaine du phénomène disque et d'apparencemétallique,fut
nocivesoourl'environnement. ovni entretientune étroite relationavec mêmeaperçuà terre.Le deuxième témoi-
La thèsede la provenance militairede ces nos préoccupations environnementales, et gnageprovientdu sergentJeffGoodrich et
ovnisest peu crédiblepour plusieurs rai- en particulieraveccellesliéesau nucléaire. relateun événements'étantdérouléen
sons.D'abord,ce phénomène est observé Des "foo fighters"de la SecondeGuerre 1992durantlequelun groupede lumières
sur tous lescontinents. mondialeaux ovnis triangulaires des nonidentifiées ont survolélesinstallations.
Onvoitmalquelgouvernement s'amuserait années2000,le phénomène a déployé son - MinotAFB,Dakotadu Nord,24-25aoirt
à fairevirevolterce concentréde technolo- activité-géographiquement et temporelle- 1966: desovnissontobservésdurant3-4
giesau-dessus de paysétrangers,avecle ment- en fonctiondes facteursde risoue heuresau-dessus desinstallations
et affec-
risque que cette technologierévolution- environnementaux. Lescassontlégion.Je tent le fonctionnement des installations
nairetombeentre les mainsd'Etatsou de ne citeraisici que quelques casembléma- nucléaires. Observés parun important per-
groupuscules hostiles. tiquesdbvnissurvolant et intervenant sur sonnelmilitaire,ils sontaussidétectés par
les radars.Deuxavionsd'interceotion F-

t I
I l l e st a mp l e n .€ i ttp ro u vé et docum enté
q u e I 'h i sto i reccn t*:l tp o ra i nedu phénomène8i/,
106 sont lancésà la poursuited'un ovni
maissanssuccès.
- Malmstrom, AFB,16 mars1967: Unovni
rougeoyant methuitmissiles intercontinen-
entretientu!lr: *troite relation avec nos

,r
taux hors service,Pour le premierlieute-
p ré o ccup a ti ri ri se n vi r onnementales nantRobertSalas,qui a révélécet épisode,
"cetobjet nousa envoyéune sortede mes-
sageau sujet de nosarmesnucléaires(...),
En effet, ces sphèresont fait preuvede desinstallations et silosnucléaires : sansdoute pour nous montrer que nous
manæuvres dont nul autreaéronefn'est - WalkerAFB, Nouveau-Mexique, 1963- sommesobservésde près".Cetincidentfut
capable,tels que des arrêtsinstantanés, 1965: sulols dbvniset interventions sur confirmépar le premier-lieutenant Robert
viragesà 90 degréset autreschangements dessilosnucléaires. Selonle premier-lieu- C. Jamison, le sergentLouisD. Kenneweg
de cap. tenantJerryC. Nelson: "desobjets silen- ainsi que lbfficier de sécurité David
S'il s'agit de produits militaires,nous cieuxont survolélessiloset tiré desrayons Hughes. Plusieursdocumentsofficiels
sommesdoncen présence d'un nouveau de lumièreen leur diredion". Le oremier- confirment également lesévénements.
systèmede propulsion qui auraitle poten- lieutenantPhilipMoore,qui corroboreles - Malmstrom, Loringet WurtsmithAFB,du
tiel de transformernosvieset bouleverser incidents,a égalementobservél'un des 27 octobreau 11 novembre1975. Des
noshabitudes et qui...n?urait étrangement intrus : "lbvni provenaitdu site numéro6 ovnissurvolent cesbasesdurantplusieurs
pas trouvé dhutres applications civileset et s'est dirigé lentement en direction du jours et modifientles paramètres de gui-
militaires. sitenuméro8. Touslestémoinsdécrivirent dage d'un escadronde missilesICM
Les caractéristiques de ce phénomène le phénomènecomme une source lumi- Minuteman.Un mémorandum classifié
répondentplutôt au signalement d'wnis neusesilencieusecapablede se déplacer "secret"rapporteque lesovnissurvolantla
observésaux quatre coins du monde très rapidement'i basede Loringà Limestone, Maine"ayarbnf
depuis la SecondeGuerre mondiale, - Vandenberg, AFB,15 septembre1964. un intérêtprononcépour la zone d'entre-
commedécritplushaut. Un ovnide formediscoidale tire un rayon posagedes armesnucléaires".

nP$cnfl5 19
ilttililli fl 0rilt, 113!lttl|0t tilun0ilililIllt

Outrelesdocuments déclassifiésde IUSAf;'


du Départementde la Défenseet du
NOMD,cesévénements ont été confirmés
par le lieutenant-colonel RobertPeisheret
le sergentJosephM. ChasseY.
- Bentwaterset WoodbridgeAFB,27-30
décembre1980.Desovnisse manifestent
au-dessusde ces bases américaines
situéesdans le Suffol( Royaume-Uni. Le
lieutenant-colonel CharlesHalÇlui-même
témoin des phénomènes et auteur d'un
mémorandum à ce sujet,noteque l'undes
objets "tirait des rayons en direction du
sol". On apprit plus tard què les rayons
visaient spécifiquementles entrepôts
d'armesnucléaires de Woodbridge.
- Malmstrom,AFB, Montana,Printemps
1992: un ovnilumineux de formetriangu-
lairesurvolelessilosde missilesnucléaires,
selonle témoignage du sergentJosephM.
Browndu 343rdMissileSecuritySquadron' Dans ce contexte,obseryerdes sphères nisationde défensede l'environnement) et
à proximité des chemtrails nous I'ONG Blacksmith Institute (qui sbccupe de
Toujoursdans le registre du nucléaire,. lumineuses
pluspolluésde la pla-
signalonsque le moratoirede 1992a sus- enseignela chosesuivante: il est fot pro- recenserlessitesles
pendu quasi totalementles essaisato- bable que ces traînées soient nocives pour nète) révélaient que 25 à 40 o/odes décès
miquesdans le monde.Or, les vagueset l?nvironnement et pourla santédesêtres sont liésà desfacteursenvironnementaux
manifestations d'ovnis .. (pollutionsde l'eau,de
î l?ir et du sol)dansles
ont diminuéde faeon
f t La présenced'ovnisaux alentours pays en voie de déve-
drastique depuis1992.
La dernière grande
des traînées célestes indiquerait également loppement.
vagued'ovnisà carac- q u 'i l n e s' agit Pas de simPles Entre 1950 et 1995,
tère transcontinental traînéesde condensationmais de dans les PaYsindustria-
r r lisés, le nombreannuel
remonteà 1991,avec q u e l q u echose de bien plus sinistr e
des manifestations en t t de nouveaux Glncersa
J J

Belgique,en Russieet augmenté de 55 o/o,


au Mexique.La questiondu nucléaireest vivants.C'estjustementce que redoutent provoquéspar la pollution chimiqueet
nécessaire à la compréhension du phéno- de nombreux enquêteurs quandilsaccusent radioactive.Les industriesdu tabac, de
mèneovni, maiselle n'est pas suffisante. les chemtrailsde contenirdu bayium,de I'agrochimie,de la pétrochimieet du
Enfait, c?st I'ensemble desfacteursdépré- I'aluminiumet d'autres substanceschi- nucléaireont dégagéd'énormesprofits,
ciatifs enversl'environnement-au sens miquespathogènes pourla santépublique, avecla connivence des gouvernements et
large- qui rend compte des apparitions à lbrigine de difficultés respiratoires et des institutions académiques, aux dépens
d'ovnis. infectionsmultiPles. de la santédespopulations.
La présence d'ovnis aux Le scandale deschemtrails s'inscriraitdonc
Unesphèrelumineuseblanche alentoursdes traînées dans une logique qui fait passer lesintérêts
photographiéeà côté d'un chemtrail. célestesindiquerait{la- de décideursavant le bien-êtredes peu-
lement qu'il ne s?git pas ples,avecson coftlJe de lobbiesorches-
de simplestraînées de trant la désinformation et la dissimulation...
condensationmais de
quelquechosede bien tùtoteilh
plus sinistre. Bref, les ffiliIuff:
ovnisdonnentdu crédit ffinffinfi@mmfoun
à la réalité des chem- t'Ntuf Et rtrc h uffi Û cb htnt :
trails. Et cela, ce n'est lfiU/wwurxtnmmuos.r0/
pas une bonnenouvelle
dans un contexte où
notre environnement
planétaireestde plusen
pluspolluéet nocif.
En octobre2008,Green
CrossSuisse(une orga-
I Joici la secondepartie de notre rapportécertainstémoignagesclefs
It dossier consacré aux et nous avons expliquécommentle
t " L u m i è r e sd e S t e p h e n v i l l eu" ,n comportement de I'AirForceest venu
cas très importantsurvenuaux Etats- semer la confusiondans ce dossier.
, n ev a g u ed ' o v n i s
U n i s .P o u rr a p p e l u CNN,à traversune de ses émissions
a débuté en janvier 2008 au Texas phare, le "Larry King Show" s'est
dans la région de Stephenville, non passionné pour I'affaire. Aujourd'hui,
l o i n d u r a n c hd e l a f a m i l l eB u s h . D e l'enquêtese poursuitet de nouvelles
très nombreuxtémoinsse sont mani- observationsont eu lieu récemment.
festés et les médias nationaux se Les données de ce dossier sont
sont rapidementsaisis de I'affaire extraitesdu site de notre ami Didier
grâceà I'opiniâtreté et au profession- de Plaige: http://www.ovnis-usa.com,
n a l i s m e d ' u n e j o u r n a l i s t el o c a l e , u n s i t e d e r é f é r e n c e ,a u j o u r d ' h u i
AngeliaJoiner.Dans le numéropré- devenuincontournable pour tous les
cédentde TOPSECRETnous avons passionnésd'ufologie.
Les documentsvidéo cellede RickySorrells,et le film de Lee Roy
Le problèmede lhuthenticitédes imageset Gaitan.
documentsvidéoest un éterneldébat dans RickySorrellsa réaliséune vidéo avec son
toutes affairesufologiques,Il est à chaque portable.AngeliaJoinerne l'ayantvue que
fois très difficileen effet de faire le tri et de sur l'écrande son téléphone,elle ne peut
séparer les documents intéressantsdes pas être certaine de la nature de l'objet
faux et des mauvaisespistes. filmé. La journalistea égalementreçu des
Notre amie AngeliaJoineravec qui nous photos prises en plein jour, à Athens, au
avons pu entrer en contact grâce à I'ufo- Texas. Ces documents lui oaraissant
logue français Christian Macé, considère authentiques,elle les a montrés à Rick
oue les seulsdocumentsdont I'authenticité Sorrells lequel a déclaré que lbbjet res-
soit avérée sont la vidéo de David Caron. semblaità ce ou'il avaitvu.

Il|PSTCRTI
Par la suite RickySorrelsa pu filmerun changements de couleurs sur
autre objet avecson téléphoneportable: les imagesde Caron.Après
un triangleargentévu en pleinjour. s être livré à quelquestests,
Rebondissement dansl'affaire: I'adminis- le 14 avril 2008, avec le
trateurdu site UfoCaseBook évoqueà son même modèle de camé-
tour une vidéo inéditede I'incidentde scope,il a rendusesconclu-
Stephenville.Il est en effet entré en sions.Selonlui les effetsde
contactavecI'auteur d'unoetitfilmoù lbn tracéssontsimplement dusà
voitun ovniquisedéplace à bassealtitude. des mouvements infimesde
LetémointraversaitStephenville en voiture la main tenant la caméra.
quandil a remarquécettechosedansle Quantaux changements de
ciel,le soirdu 8 janvier2008. couleursils sont le résultat
Il se dirigeaitversI'estsur Lingleville
Road de la distorsionatmosphé-
quand il a commencéà filmer.Il était rique. Bruce Maccabee
accompagné d'un ami qui a vu lbbjet lui n'avaitpasle filmoriginalet il Extrait de la vidéo de David Caron
aussi, n'a oastestéla caméraà l'en-
Autredocumentemblématique : la vidéo droit et dansles conditions de sa réalisa- produitdeseffetslumineux.
de DavidCaronmontrantdes tracéslumi- tion.Pourtant, il estconvaincuqueCarona Il ajouteencoreque cela n'explique pas
neux.De largesextraitsde ce film ont été filméuneétoilesansfairela miseau Doint. commentle shérifGaitana pu voir de ses
diffusésun peupartoutsur le Web.Laver- Plusieurs oersonnes dansla communauté propresyeux les mêmestracés colorés
sionintégrale de la vidéode DavidCaron, ufologiqueont approuvécette analyse. dansle ciel,tandisquesafemmelesfilmait
filméele 19janvier2008,dure9 minutes. Après avoir visionnéune reconstitution avecsoncaméscooe.
DavidCaronavaitfilmé un objet avecson faiteen pointantun caméscope versSirius L'afticleinitial de "The Empire Tribune"
caméscope paramétréen modenocturne. -Matériel : JVC- GR-D770U, tenuà la main expliqueprécisément lescirconstances de
Onse souvientde la succession de "tracés- en appuisur un mur,mode: NightAlive, I'enregistrement de cette vidéo. David
hiéroglyphes" qu'ilavaitobtenue. Cethabi- Zoomoptique34x,miseau pointmanuelle Carona tenuà préciserquec'estsonpetit-
filsde 7 ans,Jeremiah, quiavaitle premier
t , signalé qu'il y avait "de drôles de trucs
I I P r i , ; r ç 1 r i i r ,f:t ; , . ; r . , ti tlr"Jfiinr*r dansle ciel" et oue lui-mêmen?vait rien
un ailtre {}t}jet aveç :t i'i'nç: g]ûrfaht.r vu cejour-là.Cétaitle soirdu vendredi18
,)l*in jq:ui' #,1ë janvier. DavidCaronest sortisur le devant
; : , l i - l e n E l :i J ; { } -
di ..4 de la maison, et le cielétaitlimpide.C'est
seulement le lendemain soir que Carona
comprisce dont son petit-filsavaitparlé.
tant de Stephenville avait tout d'abord sur l'infini-, un membredu forumOvnis- Carona racontéque,peuavant21 heures,
montréson film à SteveAllen,dont nous USAen est arrivéà la mêmeconclusion. quelque chose a attiré son attention
avonsparlédansle précédent voletde ce Pour lui "c'est le tremblementdû au lorsqu'ila regardéen directionde Selden,
dossier,SteveAllen est un entrepreneur manqued'appuien modetélé qui provoque vers le sud-ouest,Il savaitque ce n'était
localqui, avecdeuxamis,avaitassistéà cet effet". Cequi produirait les"tracés"sur Dasuneétoileet il a courudansla maison
ces manifestations. Il avait versé un peu la vidéode DavidCaron". pour attraperson caméscope. C'estcette
d'argentà Caronpourdisposerdu docu- Allen est totalementen désaccord avec nuit-là,et la suivante, que Carona réalisé
ment commeil I'entendait. Ensuite,Ken cette thèse.Sur la versiondu film qu'il la vidéoqui a été diffuséesur Channel 11.
Cherry-le responsable régionaldu Mufon- possède, on voitdistinctement quela mise Il a utilisé un JVC 32X Hyper Zoom
a servid'intermédiaire afinque léquipedu au Dointest correctesur lesarbreset les Optique,qu'il avaitachetéquelquesmois
magazine UFOHuntersd'HistoryChannel toitsdesmaisons, tandisquecette"étoile" plus tôt. Carona noté qubn voyaitplus
puisseacheterla vidéo. nettement surla caméraquâ lbeil nu.Âgé
Certaines personnes en voyantle film ont de 52 ans et ayantbeaucoup voyagé,il
penséqu'il avait en réalitéfilmé létoile nhvaitjamaisrienvu de pareil.
Arcturus,bienqu'onentendesur la vidéo Surla vidéode DavidCaron,il est curieux
lescommentaires de sonjeunefils, mon- de voir que les"symboles" se succèdent,
trant qu'ilobservaitle phénomène à lbeil sansquejamaisilsapparaissent en trainde
nu. En outre,le sergentJim Cliftonet la se former,Le membredu forum Ooen
femmedu shérifLeeRoyGaitanont éga- Mindsqui a pu recréercet effet avec la
lementdéclaréqu'ilsavaientpu observer fonctionNightMode,en pointantle camé-
le mêmephénomène avantde le filmerà scopevers Sirius,n'a pas pu démontrer
leurtour. qu'il pouvaitconserverla nettetésur des
L'analyste et physicienBruceMaccabee a pointsde référenceau sol commec'estle
reçuunecopiede la vidéode DavidCaron. Extrait de la vidéo de Lee Roy Gaitan. cas dans la vidéode Caron.Le mvstère
BruceMaccabee s'estd'abordintéressé aux Contraste et luminosité renforcés. restedoncentier.

I0P$ftnfl -l;, 25
lt$ l[iliffit DI$Tflltltvlrlr

D€tranges symboles mouvements ressemblaientà des signes


À son retourde la régionde Stephenville,sténographiques'i
LindaMoultonHowea accordéune inter- En effet, aprèsavoir comparéces signes
view de prèsde deuxheuresà la radioIci avecdes écrituresconnues,on a constaté
& Maintenant !(http://icietnaintenant.info) qu'unegrandepartiede cesfigurespour-
L'undesthèmesmajeursabordéspendant rait correspondre à d'anciens signessténo-
cetteémissionconcernelesétrangessym- graphiquesanglais,Quelquesannées
bolesobservésdansle ciel par SteveAllen auparavan!un objet semblable avaitété
et ses deux amis,symbolesqui ont pris vu et photographié sur Malte.Cessignes
momentanément la placedes immenses ayantété communiqués à un sténographe
rectangles lumineux. Pour Linda Moulton pourle gouvernement
travaillant le sténo-
Différents plans de la vidéo de David
Caron qui ont suscité bien des polé- Howeces symboles rappellent des signes graphea confirméqu'il pourrait,en effeÇ
miques dans le milieu ufologique déjà observéspar des "abductés": "On s'agirde signessténographiques,
dirait que I'objetcherchaità établirune Un ufologueamateurautrichien a envoyé
Un document clef communication, soitaveclesmilitaires, soit deuxDVDoù I'onpeutvoirun objet,appa-
Les autoritésconserventdepuisle lende- avecla population". remmentimmobile, sur lequelon peutdis-
maindu 2 février2008un film réaliséprès Dans un secondrapport,LindaMoulton tinguerégalement unesortede plasmaqui
de Stephenville avecla caméraembarquée Howea placéun très court extraitde la I'entoure, et trois repèreslumineux. A ce
de la voituredu sergentJim Clifton.Les vidéode DavidCaron,filméele 19janvier jouri lit-on, "nousn'avonspu déchiffrerles
habitantsde Stephenville et touteslesper- 2008prèsde Stephenville : signesde l'ovni de Hanovre".(Source:
sonnesoui ont été sensibilisées à cette http://www.ea rthfiles333.com/vodcast/tex Paranews.net - Lesitea disparudepuis.)
affaire,quece soitpar la télévision où par as-011908.htm1 La communauté ufologiquen'est pas una-
Internet,ont attendupatiemmentla diffu- Uneautrevidéosimilairea été tournée7 nimesurcetteaffairede symboles, loins'en
sionde cettevidéomaislesautoritésnbnt heuresplustard, soit le 20 janvier2008, faut.Beaucoup de chercheurs, commenous
plusjamaiscommuniqué surce sujet. par unehabitante de GlenRose.Cedocu- l?vonsvu plushaut,penchentpour l?xpli-
Le 22 février2008,sur Coastto CoastAM, mentmontrela manifestation de symboles cation de l'analysteBruceMaccabee,Un
LindaMoultonHowerépondait à cetteépi- identiques : membredu forumOpenMindsa d'ailleurs
neusequestion: pourquoicettevidéode http://www.earthfi les.com/news. php?ID = 1 tenté de reoroduireles svmbolesformés
16 minutesn'a-t-ellepasencoreété rendue 384&category= Environment
publique ? Un montage a été réaliséavec9 desnom- La totalitédes "tracés-hiéroglyphes"
SelonLinda"lesofficiersde policene veu- breux symbolesqui apparaissent sur la de la vidéode DavidCaron
lent pass'exprimerpubliquementcar ilsont vidéodu Texasdatéedu 19 janvier2008.
peur de perdre leur travail".Elle précise En visionnant le montage,un membredu
que le shérifLeeRoyGaitanlui a raconté forumOvnis-USA s'estsouvenu d'unarticle
que les militairesétaient préoccupés de DouglasSpalthoffconcernant les écri-
ont apprisque la vidéomontrait tures célestes.Cet article, daté du 14
lorsqu'ils
un disqueclignotant,avec des lumières décembre 2005et publiéparla créatrice du
rougeoyantes, et qui se transformaiten siteAlienEncounters
unesortede méduse. Toutau longdes16 http://rencontre.r.4,f ree.frI alienencoun-
minutesde film, l'objet ne cessepas de ters/ est intitulé : "Lesovnis réagissent-ils
changerde formes. auxsignauxlumineux?",Envoiciun extmit:
La journaliste,AngeliaJoiner,considère "Unmusiciende Hanovrem'a racontéil y a
que le shérifLeeRoyGaitansetrouvedans quelquesannéesque, en raison de pro-
une situationdélicate.De fait, il n'a per- blèmespermanentsà la nuque, il aimait
sonneau-dessus de lui ; il a été élu par la regarderle ciel étoilépar beau temps.Et il
population du Comté, a réussipar deuxfois, dans lesenvironsde
Donc,naturellement, lorsde la prochaine Hemmingem,prèsde Hanovre,à contader
électionlescitoyens ne manqueront pasde des objets volantsnon identifiés.Avec un
fairesavoirs'ilsont approuvé ou non son projecteurpuissant,il envoyaitdessignaux
compoftement. lumineuxirréguliersen directionde l'objet
Gaitans'interrogesur les possiblesretom- volanl aprèsquoi celui-ciréagissaiten fai-
béesaprèsla diffusionde la vidéo,et il santdes manoeuvresinexplicables."
tient à s?ssurerque tout le processus de Mais revenonsà l'interviewde Linda
diffusionse fait danslesrègles.Il y a des MoultonHoweà la radiolci & Maintenant,
gensquiI'attendent autournant, justement Lindaprécisequ'un examende la vidéo
parcequ'il a été élu à son poste.Il doit originalea montré"quel'objetétait formé
donc assurerses arrières,et l'enjeu est de trois lumières qui pulsaient en alter-
' . -)
d'importance carcettevidéopourraitservir nance, que celui-ci changeaitde position .
à validerle phénomène... en une fraction de secondeet aue ces ^
Trois "tracés-hiéroglyphes" isolés
et retranscrits sur papier

2 6 ' ToPslcrfl
ltt l[ilfnH !t $ItPilttilil.r

dansle cieldu Texasen pointantsoncamé- importance.Aprèsqu'il ait tout recopié,le


scopeversla planèteMars, panneaua disparudansle corpsde I'engin
À proposde ces symbolescolorés,Linda qui s'estatorsétoignéde lui à une distance
MoultonHowerappelle,à titre de compa- "raisonnable",
raison,les découvertes (à PedraPinta,au fulgurante,
puisil a disparuà une vitesse
Ludovico Granchin'avaitaucune u%^@c
Brésil)de l'archéologue

une pierre mégalithique


françaisMarcelF. idéede cequesignifiaitcequ'itavaitcopiéni
Homet.Il s?git de symbolesgravéssur pourquoic'étaittombesurlui..."
découvefteen LindaMoultonHowea fait quelques des- (r*flr#;
').
1963au norddu fleuveAmazone. (Marcel sinsà partirde la vidéode DavidCaron
F. Homet, "A la Poursuite des Dieux pour les compareraux autres symboles Ù"?" ?
Solaires"@L963- EditionsDenoë|,1972.) répertoriésici. Aucun rapport direct ne
ces inscriptions dateraient de 10 000ans. peutêtre établi,maisles similitudes
"s
pour Symboles gravés sur une pierre méga-
Le correspondant de LindaMoultonHowe ce qui estdescourbes et desboucles sont lithique découverte en 1963,au nord du
lui a indiquéle site Abduct.com qui pré- intéressantes. fleuve Amazone (Marcel F. Homet - "A
sente une riche collectionde caractères Les manifestations lumineuses oe la Poursuite des Dieux Solaires" @1963
- Editions Denoë|, 1972).Ces inscrip-
mystérieux. Il a également souhaitéattirer Stephenville ont amené Linda Moulton tions dateraient de 10 000 ans.
son attentionsur un cas dbvni de 1988, Howeà s'intéresser de nouveau à l'auteur
celuide Ludovico Granchi à Riode Janeiro et "abducté" Jim Sparks,qublleavaitren-
(Brésil): "En 1988,un immenseOvni s'est contré une premièrefois en 1995. Jim Les données radar
immobilise au-dessus de sa maison.Quand Sparksa en effet une explicationà propo- La consultation par le Mufondesdonnées
LudovicoGranchis'estmis à lbbserver,un ser pourlessymbolesqui apparaissent sur du radarmétéobaséà Abilene(en images
panneaubrillammentéclairé est apparq plusieurs vidéos.Il sait,dit-il,qu,unmoyen fixes,à des intervalles de dix minutes)a
ressemblantà une projection hologra- de communication utilisépar les extrater- montré"un écho assez puissantet très
phique.Dessymbolesnoirsy étaient ins- restresconsisteà envoyerdes flashsde curieux,sur deuxdesclichés(8 h 20 et I h
crits, et il a ressentil'impulsionde lesreco- symboles. 30 CST)". Cetéchopourraitindiquer la pré-
pier Il a couru chercherdu papieret un C'est un moyen extrêmementrapidede senced'un grandobjet dans le ciel, se
crayon,et il sbstappliquéà lestraceraussi transmettreune énormequantitéd'infor- déplaçant Est/Sud-Est...
précisémentque possible.Celalui a pris mations,en un tempstrès bref,et de les Commenousl?vonsvu dansla première
11 partie de ce dossier(TS no40), Glen
I I Après des mois de rechercheset Schultze,ingénieurélectricienet expeft
d ' étu d e sl e s d e u x h o mmes ont r ecueillides radar,et RobeftPowell,l'un desdirecteurs
d o n n é e sra d a r q u i n e cor r espondentà de recherchedu Mufon,sétaientassociés
pour lancerdes requêtesFOIAdès le 16
a u c u na v i o n c o n n u ,c i v i l o u m i l i t a i r e
janvier2008.Lesrequêtesnbnt pastoutes
,, pu aboutir.Toutefois,après des mois de
environ70 minutes.Il a racontéqu'il était enregistrer."Leur techniquedu flash per recherches et d'étudesles deux hommes
alors dans un état extrêmementfébrile, met de véhiculerune somme d'informa- ont recueilli desdonnées radarqui ne cor-
pas seulementà causede cet immense tions considérable,autant qu'un film de respondent à aucunavionconnu,civilou
Ovni au-dessusde lui, mais parce qu'il cinéma par exemple, en quelques militaire.Et surtout, ils ont démontré
avaitle sentimentquece travailde recopie, secondes.Dansce cas,il estpossiblequ'on qu'une vaste opérationmilitairesétait
et sa précision, était de la plus haute en perçoivele sensseulementpar la suite. déroulée cejour-làpendantquatreheures.

17b\1eSz
Notre esprit est capablede percevoirl'en- Leschercheurs ont en Dafticulier
établila
sembledu film danscette sortede flash - preuvequ'unengins'étaitdirigétrèslente-
les émotions qu'il renferme, de quoi il ment vers le ranch de GeorgeBush à
traite, commentça commenceet se ter- Crawford, qu'iln'avaitaucunesignalisation,
mine. Nous sommeshabitués à voir se et que sa vitesseirrégulièreavait atteint
déroulerle film en tempsréel. Maisnotre une pointede 3130 km/h. De plus,des
esprit a la capacitéde recevoiret d'enre- chasseurs patrouillaient
danslesparages.
gistrer cefie information émise dans un Pourquoiles militairesne veulent-ils pas
flash. Lesintelligencesnon humainescom- qubn sachece quefaisaientleursF-16ce
muniquentde cettemanière."(J. Sparks) jour-là,au-dessus d'unerégionhabitée?
Dansle cas de Stephenville, plusencore Laréponsesembleévidente.Elleestconte-

oæT?,{-ç I
que les symboleseux-mêmes,c'est la nuedansle rapport: "Quandl'échoradarsur
méthodeutiliséequi lui fait penserà cette un objet inconnu(sansbaliseactive)appa-
méthode,
A hrr.,u, >êr nît sur lesrelevésentre18 h 51 et 20 h, on
Defait,bienqueprésentant quelques simi- constatequ'il se déplacedirectementvers
lS'.-.4=û = litudesavecdesfiguresqu'ila eu lbccasion le ranchprésidentiel."
La retranscription des symboles de voir, les symboles observés à L'unedes traces montre qu'un probable
observés par Ludovico Granchi Stephenville ne lui sontpasfamiliers. AWACSs'est égalementtrouvé dans la

ilP$rBH$ 27
u$ Luilfin$ ff $IEPlltllulLLt

NTENNÊ FlW 2M8


REILVÉSËNIRE 18H20ÊT I8H4OLE6 JANVTËR

Alrhudæ from Be6con Codcs


1462,521r,52r6
zone,faisantdesboucles à hautealtitude. 3 2 8 50000
SteveHammonds a publié un résuméde i
40000

létudesur UFODigest : 326 g **


E 20000
"lJn objet volant non identifié de très 324 A loooo
0
grandetaille a été détectéau radar Selon r16 æ1 3a6 461 576 69! 80€ 92i r0$
322 of ReùrN .20 Mftrut€ Window
le rappott, cet objet n'avaitpas de balise
de signalementet il a été suivi pendant
plus d'une heure. Il était le plus souvent
3t8
stationnaireou se déplaçit à moinsde 100
km/h. A 19 h 32, on a vu lbbjet accélérer 3 1 . 6
à 850 km/h en 30 secondes,Puis 10
3l.4
secondesplus tard ralentirà 78 km/h."
Environ500 oersonnes se sont rassem- 31.2
bléesenjanvier2008à Dublin(Texas) pour
être entenduespar les enquêteursdu 100 99 5 99 98.5
-l
Mufon,l'unedes principales organisationsh"trtFn4, GoLô 6æ0 6.10PM Longituds. D€cimal

américaines consacrées à l'étudedesovnis.


Le DallasMorningNewsraconteque le SteveHudgeons, le chefdu grouped'en- Three Oaks.Jétais donc sotti, avec une
nombrede participants avait surprisles quêteurs, a dit à Angelia Joiner(qui avait lampetorcheet mon pistolet,pour voir ce
qui
organisateurs ont dû improviser la réu- rejoint la station de radio locale "Mandatory qui se passait,parcequeje suisisolédans
nion dans des locauxde I'immeuble du FM", "la radio officielle des ovnis de la campagne,à Lake Prodor I'ai com-
Rotary.Le Mufons'étaitdonnédeux mois Stephenville') que la moisson avait été mencé par me demander s'ils aboyaient
pourproduireun premierrapportsur I'inci- bonne. Hudgeons sétait chargé d'intervie- contreun animalerrant,et c'est là quej'ai
dentde Stephenville. wer Ricky Sorrells. Son premier récit, vu les lumières.Ellesse déplaçaienttrès
SteveHudgeons, enquêteurdu Mufon,a recueilli par Angela K, Brown de rapidement. J'ai d'abordpenséque ça pou-
rencontréSteveAllen pour visionnerla lAssociated Press, le 14 janvier 2008, avait vait être des jets militairesen formation,à
vidéode 9 minutesprise par DavidCaron fait le tour du monde. C'est en particulier cause de toutes ces lumières,maisle plus
(qui ne souhaitaitpas être identifiéà ce qui avaitamenéun grand nombre de curieux c'est qubn n'entendaitaucunbruit.
lépoque).Allena fait savoir qu'une équipe médiaà se rendre à Stephenville les jours Je suis resté à regarder jusquà ce qu'elles
japonaise s'était disparaissent, et en
montrée intéresséeî î baissantles yeux j'ai
pour acheter le I I Les enquetui. , , r r ,
: ' ; : u f c ro f in t d û o r g a n i s e r vu que mes chiens
n'étaient plus là.
document. u n e s e c C I n d es é r i e e l ' i : ' r \ . , r ' . - : lduess t é m o i n s d e c e q u e
Lesenquêteurs de la Quand je suis rentré
I ' o n s u r n o m m e d é s * r j -. :.r $lus grande manifesta- dans la maison, je les
branchetexane du
Mufonontdû organi- tion d'avnis apr*, i ' s 1 . . r n j è r e s d e P h o e n i x " ai trouvés cachés der-
ser une seconde , , rière mon sac de
série d'interviews sports, comme s'ils
aveclestémoinsde ce quelbn surnomme suivants. L'enquêteur du Mufona apprécié étaientmofts de trouille."
désormais"la plus grande manifestation la droituredu témoin.Ils ont parlépendant Le Mufon a publié un rapport sur
d'ovnisaprèsles Lumières de Phoenix"en prèsd'uneheure.Hudgeons a précisé que Stephenville dansle numérode mai 2008
1997.Les huit enquêteursenvoyéssur sonorganisation avaitcollecté un peu plus de sa revue.Il évoque,sansallerplusloin,
placepar le Mufonont enregistré 17 nou- de 400 rapportsde manifestations au lesrécitsde troisofficiersde policesur l'in-
veaux témoignages sur les évènements Texas,depuis1977 jusquâ fin 2007.De cidentdu 8 janvier2008,Interrogé au télé-
survenusdansla régionde Stephenville. novembre2007 jusqu? I'interviewde phone le Muffona reconnu qu'aucun des
Sorrells, il y a eu prèsde 150 trois hommesn?vait été officiellement
lmage extraite d'une vidéo prise lors du grand témoignages, avec une cen- entendupar lesenquêteurs de lbrganisa-
évènement des "lumières de Phoenix" (1997) oblige,lorsqu'ils'agitde
tained'autresà examinersur tion...Discrétion
l'ensemble du Texas. témoinsde professions sensibles,le rap-
Voici un témoignage,qui portne précise pasnonpluscommentl'in-
concernele I janvier2008, formationet les dessinsdes trois officiers
missur le sitedu Mufon: réalisés surordinateur ont été obtenus.
"Mes chiens ne cessaient Certainsmédiasont évidemmentorofité
d'aboyercette nuit-là.En sor- des quelques faillesdu dossierpourfaire
tanl j'ai vu qu'ilsétaienttour- desraccourcis visantouvertement à étouf-
nés en direction de Dublin. fer l'affaire: la chaîneFoxNews a constaté
Aucundoute là-dessus, parce que le Mufon avait été incapablede
je
que c'estlà que vaistravail- concluresur le dossierStephenville. Le
ler à la maisonde retraitede DallasMorningNews,quantà lui, a ainsi

2g li;i t0pttc[tl
t t$ lltiiltlt$ Dt$ttPflfftutltt
f TWR.rdlr:tuirn{{h 215.225
ALTITUDE/ DISTANCE ROBERÎPOWELL

nant la singularité du niveau d'activité


aériena été envoyéeà la 10èmede lArmée
de l'Air à Fort Worth le 7 mai 2008. IJn
accuséde réceptiona été reçu, mais une
réponseformelleestencoreattendue.
ALnruDË.lilN||ru' Egfl llEE
Deuxsortiesvenantde Ia basede Carswell
totalisantquatre F-16 retournantà leur
base,ont produit une activationtardivede
ù 'i i: :{ i: ll r: ij rl la balised'identification.et les avionsont
I;@;;;t;;l
rlÛ!'ilx'"
déviéà I'improvisteen directionde l'Estau-
Les échos radar montrent que l'objet inconnu se déplaçait en direction du ranch dessusde Stephenvilleversl'aéroportDFW,
du Président Bush à Crawford. ll s'en est approché sans une indispensable balise dans la circulation aérienne civile. Il
de signalementet, semble-t-il,sans que les militairesne s'intéressentà lui.
n'existe aucune explication quant à la
résuméla situation en citantKenCherry: il mètres/heure. Cesdonnées correspondent déviationdesavionsmilitairesde leur REM
y a bieneu 200 témoins,mais"l'absence auxtémoignages. normal. Puisqu'ilsn'ont pas initialement
de preuve tangible,et la faible résolution Enfin,détailimportant, lesradarsont suivi auifuéleur baseavec des codesd'identifi-
desphotos,ne permettentpas de poursui- l'un desobjetspendantplusd'uneheure, cation, il est raisonnabled'assumerque
vre I'enquête". alorsqu'ilse dirigeaitversle Ranchprési- quelquechoses'estproduit qui a entraîné
Et pourtant...les trois officiersde police dentielde Crawford. Ieur détachementde I'avionde tête [avec
étaientsituésen des endroitsdifférents. Le rapportdu Muffonmontreque lesmili- baliselet une demandede codebaliseafin
Ceftes,ils nbnt passouhaité témoigner, et taires nbnt pas réagi clairementet de qu'ilspuissent dévierloinde leurREMstan-
on peutlescomprendre. Il n'empêche que manièresignificative à la présence de ces dard."(Glen Schulze et RobeftPowell)
l'und'euxa enregistré avecsonradarpor- objetsinconnus. Or, un objet sansbalise
tablele déplacement d'unobjetà 27 miles d'identification se trouvaitsur une route Conclusion du rapport
parheure(a3 km/h). partantdu sudde Dublinet continuant vers Le Mufonestimeque les requêtesFOIA
le RanchCrawford. Cetobjeta étésuivipar (lActesur la Libertéde l'Information) ne
Le rapport du Mufon le radarFTWsur plus d'une heure.Des sontpasconsidérées sérieusement par les
Le Mufona ultérieurement publiéun rap- avionsmilitaires sontentrésdansunezone militaires. Ellessont mêmecomplètement
porttrès importantsur lesdonnéesradar. à moinsde deuxkilomètres de l'objettan- ignoréespar la Patrouille des Douanes et
Nousallonsà présent vousen présenter les disqu'ilsallaient versl'airedbpération mili- des Frontières (une branche du
grandes lignesainsiquelesconclusions. taire (AOM)de Brownwood. LesF-16ont Département de la Sécurité Intérieure).Si
Selonle rapportdu Mufon,il est établi dû voir cet objetsur leur écranradar.En un tel méprisétaitavéré,ce seraitalorsla
qu'unobjetréelet physique est apparuet outreun AWACS orésuméfaisaitdes cer- violationd'une loi votée par le Congrès
a été observéle 8 janvier2008dansla clesdanscettezone.Lui aussidoit avoir américain. Quoiqu'il en soit, le peuple
régionde Dublin/Stephenville. De nom- détectéet enregistréla présence de l'objet. américain a le droitde savoirce qu'ils'est
breuxtémoinspostésà différents endroits Faceà de tellesdonnéesradarindiscuta- ou ne s'estpas passéle B janvier2008
ont rapportédansle détailleursobserva- bles,lArméede lAir devraitdécrirece que dansla régionde Dublin-stephenville.
tionsqui ont duré 3 heures.De plus,le leurspropresradarsont détectéle soirdu Le rapportde 76 pages,publiépar le
Mufonattestequelesdonnées radariden- B janvier2008.Lhrméedevraitégalement Mufon,confirme, parl'analyse desdonnées
tifientle mêmenombred'appareils incon- expliquerle compoftement étrangedes radar, les très nombreuxtémoignages
nusdansle cielet au mêmemomentque chasseurs présents dansla zone. recueillis.
les témoins.La orobabilité est extrême- Le rapportdu Mufonest accablant de pré- "Il démontreet apryfte la preuveque les
mentfaiblequetouslestémoinsaientfait cision.Letraficdesavionsmilitaires dansla Ovnisobseruésont laisséune trace.Ils évo-
une mauvaise appréciation d'objets zoneétaitinhabituellement chargé,et par luaientà 1900mph(3130kilomètres/heure)
connus, à desmoments différents et en dif-
férentslieux,sur unepériodede 3 heures. ::':i:iï:ii:ii:iï:i"ïîîiî:,$::,J:,y,ilti:":::::t,:::',
Il est plusraisonnable de penserque les leur route standardd'exercice avions permettant de surveiller un vaste espace
témoinsont réellement vu un objetinexpli- militairedans I'espaceaérien aérien et servant de postes de commandement pour
cable.Autrepointsoulevépar le rapport: civil. les opérationsaériennesou de lutte anti-aérienne
aucunappareilconnune correspond à la Desdocuments montrentoue
forme impressionnante de I'objet,à son 10 F-16 de la base de
silence completet à sescapacités de dépla- Carswellont ainsisurvoléla
cementà grandeou faiblevitesse ainsiquâ zone de Dublin/Stephenville
sonaptitude à demeurer stationnaire. sur une durée de deux
La taillecalculée à partirdes descriptions heures,de mêmequ'unpro-
des témoinsva de 160 mètresà 300 bableAWACSoui auraitfait
mètres.Deuxfois,lesradarsontenregistré descercles dansla zonepen-
un objet inconnuvolant à des vitesses dantquatreheures.
entre3100kilomètres/heure et 3500kilo- "Une reouête FOIA concer-

,OpglgXg1
rt; 29
ttt iltilttnB[t srililfflull.tt

ou pouvaientfairedu surplaceà l'endroitet remarquéque son parcoursformaitdes


dansla directionindiquéepar lestémoins." sériesde boucles, parcequ'ilfaisaiten per-
Ce rapportne permet pas d'identifier les manence des virages à 180degrés.
qui
engins ont traversé le ciel du Comté, Le rapport accrédite égalementles récits
maisil confirmebien la présence de ces des témoins : "/Vous ignorons si cesengins
objets. La journaliste Angelia Joiner a étaient habités. Tout ce que nous savons,
rédigéun articlede présentation pour le c'est que des objets sont apparus sur les
siteweb Stephenville Lights. Voici un pas- radars, et que de nombreux témoins lesont
sagede ce textetrès pertinent : < Les don- vus sur une période de temps très courte.
néesradarconfirment lesobservations des Selon tous les témoins, lbbiet principal
Le "larry Kng Show"consacréaux
témoins, et l'activitémilitaire dans le cielce était d'une taille considérable."
"Iumièresde StePhenviIle"
soir-làest surprenante. Parfoisil s'agitde
déplacements à grandesvitesses,mais Le rôle des médias vu. LeeRoyGaitan, a ainsidéclaré quel'ex-
ausside telsralentissements qubn ne peut Une particularité de cet évènement est qu'il plication ne tenait pas en raison de la
comprendre comment un objetaurait pu se se situe dans la région que les Américains vitesse du phénomène observé deux jours
mainteniren l'air.Celaconfirmelbbserva- nomment la "Bible Belt" ou Ceinture de la plus tôt. De son côté, lAir Force n'a pas
j'ai
tion d'unofficieraveclequel beaucoup Bible : "une zone géographique et sociolo- souhaité exploiter l'explication du pilote,
échangé cesderniers jours,et il estcomme giquedes États-Unis danslaquellevivent son pofte-parole ayantdéclaréà l'époque
noustous vivementintéressé ce par rap- un pourcentage élevé de personnes se qu'il n'y avait aucun avionen exercice ce
poft, mêmesi la naturedu Phénomène réclamant d'un protestantisme rigoriste, mardi, jour de l'évènement.
resteinconnue. > terme recevantla désignation de fonda- Une vidéo de l'ovni de Stephenville au
Robert Powell, directeur national des mentalisme chrétien dans la sphère améri- Texas a été placée sur YouTube avec ce
recherches du Mufon,et Glen Schulze, cai ne."(h@://ft wiki@ia.orglwiki/Bble-Beft). commentaire :
I'analyste radarretraitéqui ne fait paspar- Et c'estpeut-être unedesraisons qui a pu "L'objet suit le mouvementdécrit par le
tie de l'organisation, ont consacré descen- susciter I'intérêt des médias. Shérif local. Il se déplaceà très grande
tainesd'heures à lhnalyse de 2.8 millions Le 18 janvier 2008 l'émission du Larry King vitesse.L'ovnia été vu à WebsterCounty,
de donnéesradarbrutesémanantde cinq Showsur CNN invite le physicien nucléaire en Louisiane,prèsde la délimitationavec
toursde contrôlede la FAAsituéesdansla et enquêteur Stanton Friedman, des l'Arkansas. C'estlà qu'il a été filmé. Les
régionde Dublinet Stephenville, pendant témoins de Stephenville (dont Allen, pilote mêmes étranges lumièresstroboscopiques
toute la duréeconcernée. De cet étudeil privé pendant trente ans) et la journaliste sous le ventre de l'objet avaient été
ressortnotammentun élément plus que AngeliaJoiner. décrites par le shérif. Ce qui tendrait à
troublant: un objetinconnune disposant Au coursde l'émission Stanton Friedman prouver qu'il s'agissait du même Ovni."
h@//ft youtube.æm/watô?v= 7l4Frl(/tMS
cregory W. a créé pourle sitede la radio
( 3 i'1 j;r:itet ,:i
!..t-' Coastto Coastune illustration 3D de la
ei'Ârtgei i* i $l n*,, i*.âri''.. t r i j t ; : {i i. manifestation ovni au Texasobservée par
entissiôn a I'at'iî;lir , ii*iiir,, Ricky Sorrells à une centaine de mètres au-
, , dessusde lui. Uneautrevidéode CNNest
en ligneici : wwwyoutube.@m/watdtfo=oo
dhucunebalisede signalement que
s'estappro- déclare cet incidentau Texas lui rap- d35bCvc
ché jusqu'à 16 kilomètresdu ranch du oellele cassurvenu au Yukonen 1996. Les fépisodedu magazine UFOHunters,pro-
Président Bushà Crawford, et, semble-t-il, témoignages de Stephenville évoquent en duit par History Channel, et diffuséle 9
sansouelesmilitaires nes'intéressent vrai- effet pour lui la présence d'un vaisseau- avril 2008. était consacré à l'incidentde
mentà lui. mère. Stephenville. Malheureusement, lesspécia-
Plusextraordinaire encore: au mêmeins- Plussceptique, la chaîneNBC5a donnéla listes de l?ffaire déplorent I'absence de
tant,quatrejets se sonttrouvésdansl'es- parole à un pilote d'hélicoptère médicalde beaucoup déléments du dossier. Ricky
paceaériencivil aprèsavoirdéviéde la FortWorth,qui prétendsavoirce qui a été Sorrells n'a mêmepasété mentionné...
zonemilitairede Brownwood en rentrantà vu près de Stephenville. En se dirigeant Un peu plus tard, le 18 mai 2008, Ken
la baseaérienne de la Navyà Carswell. En versGranbury deux jours plus (le
tard,Chuck Cherry correspondant texandu Mufon)
outre,deuxjets se rendaient à Carswell en Muellera remarouédes lumièresinhabi- et le shérif Lee Roy Gaitan ont été invités
provenance d'une base aériennesituée tuellesdansle ciel,sur l'horizon. Il pense sur NBC Dateline.
dans l'Oklahoma, et ils ont fait un large ouec'étaitun avionen trainde lancerdes Le 11 juillet 2008,LarryKinga consacré
détourau-dessus de Comanche, Dublinet fuséesen vol. Il est vrai que Stephenvilleune seconde émissionà I'affaire de
Stephenville, avantde venirse posersur la est proche de la zone d'Opérations Steohenville sur CNN.Il avaitsollicitéla
basede FortWorth. Militaires de Brownwood, un impoftant cen- journaliste Angelia Joinerpour l'aiderà
Enfin,lesauteursdu rapportontclairement tre d'entraînement Dourlesavionsde com- constituer olateau. le Celle-ci a faiten sorte
identifié la présenced'un AWACSvenu bat. Cependant, les témoins de que le témoignage de Ricky Sorrellssoit
scruterla régionpendant toutela duréede Stephenville ont déclaré que son témoi- entendu,ainsi que celui du shérif LeeRoy
I'incident,soit quatre heures.Powella gnagene collaitpasavecce qu'ilsavaient Gaitan.LefermierRicky Sorrells a donc pu

30 r0Ptrclrl
direpubliquement qu'ilavaitsubidespres-
sions.L'astronome SethShostak,sceptique
notoire,estalléjusquâ mettreen douteles
milliersde donnéesradar exposéespar
Glen Schulzeet RobertPowell.Troisdes
producteurs du magazineUFO Hunters
Notre amie, la brillante journaliste Angelia Joiner
étaientégalement présents. Ils confirment prenant la parole lors de la "Ozark conference" en 2008.
que leurspropresrelevés,leursauditions
destémoinset lestriangulations effectuées lbccasionde cetteémissionqu'aété diffu- d'heuresà décrypter2,8 millionsde lignes
tendentà démontrerla présence d'unobjet séepourla premièrefois une interviewde de donnéesbrutes de radar obtenuesdes
au-dessus de Stephenville. "l'OfficierX". Uhommea confirméque la fondionnaires de FM. Les données de
L'animateurPeterJenningsavait présenté reconstitution numériqueétait padaite- radar ont confirméla présenced'un objet
le 24 février2005 un documentaire de mentconformeà sontémoignage. Lespro- inconnudans lescieux. Cesdonnéesvien-
deuxheurestitré 'Seerhg is Believing".ta ducteursont plusieurs fois rappelé qu'ils nent corroborerhuit rapports de témoins
chaîneABClui a proposé une suitele 16 avaienttentéd'obtenirun commentaire des aussi bien pour les heures dbbseruation
septembre2008. La journaliste Angelia autoritésmilitaireqmais que les responsa- que pour ta trajectoirede t'engin. À 20
Joinera fait partie des invités, quelques blesavaientchoiside ne pas répondre. hettres,le 8 janvier,l'objet était à moinsde
minutesayantété consacrées à I'affairede 16 kilomètres du ranch de Bush à
Stephenville. Deuxnouveaux témoinsont Conclusion Cravvford. Apparemment,il évoluait sans
figuréauxcôtésdu shérifLeeRoyGaitanet Voicice qu'ilétaitpossible de diresur l'in- être inquiété, alors qu'il ne disposaitd'au-
du piloteSteveAllen.Lesproductqurs ont cidentde Stephenville du mardi8 janvier cune balise de reconnaissance, dans une
aussi orésentéRobert Powellet Glen 2008,ainsi que sur la vagued'ovnis qui zone de haute sécurité. Des lettresont été
Schulze, les auteursdu rapportdu Mufon s'en est suivie.De nouvellesobseruations envoyées à divers fonctionnaires pour
quiont analysé lesdonnées radar. ont été rapportéesdans la région de obtenir une explication à ce mystère.
En octobre2008, le DiscoveryChannela Stephenville en octobre2008.Cequi laisse Commentun tel événementa-t-il pu se
diffusé un nouvel éoisodede sa série à penser cetteaffairen'estsansdoute produire, particulièrementaprès les nou-
que
"InvestigationX'i Il était titré : "UFO pasfinieet quenousn'avons pasfini d'en- velles mesuresde sécurité établies suite
Outbreak",et les amateurslbnt considéré tendre parlerde cettezonetouteprochedu aux attentatsdu 11 septembre?
commel'un des meilleursdocumentairesranchfamilialede GeorgesBush.Il y a Ce rappoft du Mufon est appeléà devenir
diffusésà la télévision,Pendantuneheure, notammentl'exemplede ces nombreux un documenthistoriquede I'ufologiecar il
on a présentélesenquêtesmenéessur les témoinsrassemblés dansun stade,venus prouve de façon ceftaineque les témoins
cas de Stephenville (Texas),de Kokomo assisterà un matchde footballjunior,et ont bien vu quelquechosede réel dansle
(Indiana)et de Southwick (Massachussets).qui ont pu voirceslumières étranges. ciel. IJnechoseest sûre en tout cas, dans
La présentation en 3D des donnéesradar, D?prèsles témoignages recueillispar les cette région du Texas,les yeux scrutent
ainsiquelesanimations approuvées parles reoortersde la chaînede télévisionlocale désormaisle ciel plus que jamais aupara-
témoins,ont permisde mieuxcomprendre WFM,7 avionsde combatF-16ontétévus vant. Beaucoupd'habitants voudraient
ce qui s'étaitpasséce mardi8 janvier2008 dansle ciel,maisaprèslesmanifestationsconnaîtrelbrigine de I'enginobservé,d'au-
à Stephenville. Lesenquêteurs ont démon- lumineuses. Uhistoirese répètedonc et tant que celui-cicontinuede visiterle sec-
tré pour la premièrefois une corrélation nous y reviendrons sans doute dans le teur Ainsi, nous observonstous et nous
entreles différentsévènements. Il semble détailau coursd'un prochainnuméro.En attendons."
en effetquelestémoinsaientvu desobjets attendantlaissons le mot de la fin à notre
similaires. amieAngeliaJoinersansqui lhffairedes
llahilomsu
Parmiles intervenants les plusappréciés, "lumièresde Stephenville" n'auraitjamais Pour 6orlrrù I'rut0ur,contaGt0r la rôdactlon:
signalons radarGlenSchulze, connule retentissement
le spécialiste quelbn sait. md|@mp$ocrotfr
la journaliste AngeliaJoiner,le piloteSteve Aucæurde cedossier depuisletoutdébut,
Allen,le shérifLee RoyGaitan...C'està Angelianous fait lhmitié de s'adresser
directement aux lecteursde TOPSECRET :
DeGaucheà droite: SteveAllen,
"2008 a été une année étonnante pour
GlaudetteOdomandAngeliaJoinersur
fe plateaudu "Larry King Live" cette communautédbrdinaire somnolente
du Texas. Avec trois observations RÉFÉRENcEs
majeures,impliquantà chaquefois de très SURLEWEB
nombreuxtémoins,la premièrele Bjanvier www.ovnts-usa.com
2008, et lesdeux autres les23 odobre et wwwstephenvillelights.com
78 novembre,le dossierdes lumièresde wwwEarthFiles.com
Stephenvillene serapas fermé de si tôt.
L'informationla plus concrète,à cejouç est
contenudans le rapport de radar compilé
par RobertPowellet GoergeSchulze.Ces
deux hommes ont passé des centaines

I0P$EBII t":n31
acquesPatenet,nous a accordéI'autorisation de reprendreles rappottsd'ob-
servationsd'ovnidu GEIPANafin de les fairedécouvrirà nos lecteurs.G'estce
que nous comptonsfaire désormaissur une ou plusieurspagesselonles cas,
e t e n r e m erci a n t vi ve me n t l e CNES pour son souci de tr anspar e nc e.
http ://www.cnes.frlwebl4461'geipan.ph p

Unæs inexpliqué
en Provence
L 0 I ( U({0{ ) )I q q l
O b s e r v él e : i 4 l 0 5 / 1 9 9 5 lrieussurs.-; tour 1ls'estapproche à5
Classe : D ou 6 mêtir. ,::ioin en gfossrssant de
Département : Provence AlpesCôted'Azu. r:olLrme.Lr , restétolalementsilen-
d'un cbjet en fornre aieLix.l-e .: 'lrlé de prendrel'ob1et
Résumé : Observation
d'ceufvolantprèsdu sol. en photf. '- :ssenticonrmeun choc
Description détaillée : Le 14 mai 1995, :.est bloqué.1l a alorsété
un lémornseul cn campng rsr:leobserve pris de i.-..'' : i,st ernfuiau volantde sa
près de sa tente à 5 ou 6 rnètresun oblet
lrnrineuren lonne d ocuf,volanr" a enviro't
vciturc ,
reçagr'i'
: ,c arrxgendarnles et n'a
l.;'::n leur compagnie.
k
I mctreclu>ol.L'obj.t,d cn,,irr^ 1.5nètrc L ' en q t t : : : . .tr':lis C'associercette H
de hauteursur 0,5 mètre,est de couleui otlseTi/-' :lronef quelconque. L-e
blanchetrcs tunincuse,avec dcs rayons phénl -:'. . , ,.irs|e inexpliqué.

PROCES-VERBAI, DE notre inLe:vention afin de Pou-


RENSEIGNET.{ENTADMINISTRATIF voir rega::.er sa cente qu'iJ a
Nous Soussigné : M. D. L. chef P abandonnée'
Notre Con:ândant de Compagnie a I A -Phénomêno. gsrt ibmnl
M, adjoint au commandant de Ia idêntiffér
brigade,en résidence à XXX. été tenu :::iormé du déroulement a ô -Phénomônes Ptob.bl.mnl
Henlitié!
Vu fes articles: 59 et 298 du de nos in'/.stigations
O C-FhanomÔnoanon
décret du 20 nai 1903 portant Ayant rejc::i G' A, nous f invi- Hontlt|lbles {manqucde
données)
rèqlement sur I'organisation du tons à nc'is conduire sur }es
Ct O-Phaoomàn.3non
sei,rlc. de la gendarmerie. Iieux de "-'apparition"' EIfe se ldenliné!

Rânnôr-ôns les ooérations sui- serait proj:::e, dans une pinède


vantes : isolée, quar--.:-er XXX à mi-chemin rant XxX. Aucune construction
des hameaux XXX et XXX, à XXX, à ntêqf imnlânfée à moins d un
ass.isté du gendarme P B, en
résidence à XXX environ cirq krlomètres au nord kilomètre et demi de Ià.
Le quinze mai mil neuf cent quà- du Centre de I'Agglomération' On A notre arrivée sur .l-es f ieux
qu.inze, à zéro heure y accède en empruntant fe CD rien d'anormal n'est visibfe.
tre vingt
crrinzo n^rrq qômmêsavisés XXX,en direction de XXX. Arrivé a|.Ir ôbiet vol ant ou autre
au lieu d:t XXX, on Lourne à n'attire notre attention. Aucun
fur un. communicatjon, \\ I z' jttcio
rÂtÂnhnninrra êmÂ-
\"\\.\\j\ oâllehê- avant de franchir phénomène quelconque ne se mani-
. \r.\r'\ ;
nant du sieur G. A. \'N\\iii re pont de l-a rivière xxx, feste à nous. Précisons toute-
\ ' ' . puis on utilise un chemin €nic a,.rÀ irâ\,ôrc t^ê -'hrô-
qu'iI vient $''rl\\) i . Y u q

À,arro rÂm^in \ii\:\\ communal en direction des eL dans la direction indiquée


r.\\ I -- /'
d'un phénomène . ,it\I XXX via XXX en parcourant vur
I o rÉmni n l: nl ci nc I une
' \. "';r'- une En outre
^ \/ \r r r]nrc -" une discance de trois est observable.
\'\'.
qu'il campait, i - :- - j ki romerresenviron. léoère hrrrrê est Par instalfée.
r,\ . .\ . '.'
dans ' -t\\' ;-;. La Lente de G' , est contre aucune trace d'atterris-
seul,
t.t-
une pinède tJ i m p l a n t é e a ffanc de sage n ' esc visible au so.L, Ies
\. ,:\t T ,
retirée, z !-:-'- coteau sur une place- he-haq nê nrésenfent aucune
"- '', ,\ -,i l\
-raee de forrIaoe- Arcune branche
quartier XXX, $
'ir\ '-> Un petit chemin sembfe endommagée
sur fe terri- J -.:.roche.
toire de la - - - ! co : -. " de terre, Iong d'environ lOhsêr\/ât i ons corf i rmées .Ie len-
- . . ' \
c.inquante metres en per- demain en pfein jour).
Commune de
I l. . \ .r
XXX . met l'accès. La coll.ine Mônt i ^..^^c Âô^ l êmênf
e Y s + v r ! ! ! r r e
ôrrê
Y - "
C

i' , . . .. .
.ar inrlirrirlrr \ r \:\ \ est totalement recouverte â,rr.if fontA da nhôl-ôôrânhiêr lê

qui semble ,n d'une pinède donr les nhÂnamÀna mric caInn Ir|i À na
.,\).
rerrorisé. oré- ', .\t,', \' arbres mesurent, pour les h^mên| : nt sn t: sr as i! ! 4 4
q I nhôfôôr^-
ti" \
ci se qu' j I téIé-
"\\\\ plus grands, envi ron vingt phique 24 x 36, automatique, de
, i / , / / i l' i\\ r t , ù \
nhnna d a n r ri < rrna /' li | \'\'\'. mètres de haut . Le sol esL r L L qr 9 u ç t
mnrnri e -.,+^.^^.r-
.
/ tt,f :t \\"..
cabine située dans , ' i ' . ' l l ' i ( \ltt' couvert d'herbes hautes' La cracf hlnorr Nôrrs eonStatons ce
\i
ro -ôôrrê rto I t:n- . l: I l. i parcelle concernée seraic Ia fâi ts i l nnrrc êct imnôcqihlc
f r L r F v e v ! v 4 ç
dc
v ç

t -
ô-ômêrâ-iôn êt demande propriété de monsieur G demeu- le remettre en état de marche.

Le dessrn de l'objet remis


à la gendarmerie par le témoin
32 r||Pttcntl
sxeuÊrE PROCÈS VERBAI. D'ÀI'DTTION à bouger en s'approchant de moi.
Entendu, G. A nous donne fa ,T'ai nric âf i,ai <attfé

|nhiaf
.lê<1rinfian da | vô1anf. Déclaration du ténoin dans ma voiture et je me sujs
If s'agirait d'une sorte Nous trouvant au bureau de notre enfui. L'objet m'a suivi pendant
d'oeuf, vofant à environ 7 m unité, entendons G.A.44 ans, né quelques secordes puis je ne
au-dessus du so7, très brillant Ie XXX â XXX/ demeurant 1 'a
XXX, i nl tte vtt ia na -- yse eç

de couJ-eur bJ-anche en son cen- céfibataire, sans profess.ion, qu'i1 a fait. Pendant tout -le
tre, If était entouré de sortes nationafité française, qui nous fêm6< nù itai
J "-
ah<arv6 1'ahlaf

de pointes de coufeur bfeue déclare Ie L6/05/L995 à lOh : ceLui-ci est toujours resté en
très briffantes. Le centre "Le dimanche 14 nai l-995, vers f'air. Il n'a janais fait de
était totalement Lisse. Ses 23 heures 30, je campais dans un bruit. Je suis certain qu'iL ne
dimensions étaient d'environ bois retiré sur fa commune du <'aaiqcaif n:e
rvv
àa la nlaina

XXX Lieu-dit XXX sur un terrain l-une. Arrivé à XXX, j'ai té1é-
appartenant à Mr G demeurant phoné à vos services, yous étes
XXX. J' avais insta.f .Ié ma toiLe arrivés vers minuit et demi et
de tente vers 20 heures 30, en vous m'avez acconpagné sur -Zes
retrait du chemin d'accès, sur J-ieux. Les recherches que vous
une pLate-forme se trouvant dans avez aJ-ors effectuées en ma com-
1a hni < êf an nl ai na aanf a .rê naani a <ê <ônf avârâa< nÂna-

nréai sc otta )'éf ai c a-lors seu-l LrY eJ. L UP JeL


----;
dva!ç f à i c n a rt t
v lë y e L u

eÊ qu'à proximité i] n'existe sans avoir -laissé de trace. Je


aucune habitation. Je me trou- n'ai pas réparé mon appareif
vais dans ma tente, occupé â
fire un journal, Torsque j'ai
entendu, à f'extérieur conme un
souffLement, pas très lort. J'ai
pensé qu' i7 s'agissait d'un
chasseur et ie suis sorti. C'est
à ce ,o^.rl que j'ai aperçu,
Vue Photographique du lieu où le phé- ânfra lêc arhrac -i c T n q o u s t x
nomène aurait été observé par le
mètres de moi, en direction du
témoin. La tente du témoin était plantée
somnet de 1a côte, eË en susper-
sur la terrasse au premier plan, ados-
sion â environ un mètre au-des-
sée contre la paroi rocheuse. qrrc.lrr <ô7 trn nhial ËrèS bri_l-
L'apparition aurait eu lieu entre les
Tant de coufeur bl-anche et bfeue
arbres, à droite du tas de pierre visible
qui sentbfait être en verre ou
au centre du cliché.
quefque chose dtapprochant. Yue Photographique du fieu où se
IL ffottait dans L'air mais ne trouvait le phénomène.Aucune trace
1,50 nètre de haut et de 0,50 faisait aucun bruit. If avait La
particulière n'est visible au sol.
nètre de farge, Il se dépldÇait forme d'un oeuf. Son centre
Les herbes et les branches d'arbres
sans bruit. pur
sont intactes,
était bLanc très et très
À un moment iJ- a gonflé aTors bril7ant, tout autour étaient nhnfa ia na c: i c pas
r poutquor
qu'i7 stapprochait du ténoin visibfe des sortes de pointes i 1 na fnnrf i nnne nTrrc rian,ri c 7ac

qui dit s'étre trouvé à environ alfumées de cou.Ieur bLeue, très faits.
cinq à sjx mètres de distance. brillantes égafement, Rien d'au- Je n'ai rien d'autre à ajouter
G âaôrtf ê otte l arqatt'if a vOuJ,u tre n'était visibTe, fe centre sur ceÈte affaire sinon que je
nranàra àôe hh^f^a àè l'^h;ôf était totaiement -Zisse. C'était vous remets ur dessi, qui repré-
r - 6 h â , ^ i
i 1 - , ^ - - ^ ^ r i , - - ^
!
l
dPPdLCTL
?
frèc inii à vair în ntri
Ye' serte l'objet observé, Je
photographique un choc. Pris de f a i 1 l a - è f ^ h ; à r
V Y J ç ç n'avais pas consonmé d'aJ-coof ce
panique G.s'est afors enfui. devait avoir environ 1,50 mètre soir-Là et je ne m'adonne â
G A nous remet un dessin dressé de haut et cinquante centimètres aucun produit haffucinogène. Je
de sa main de l'objet décrit. rla laraa ,Ta nrâriqa artt;1 Af'if ^râ-; èà ^11frà
-/ue Je su-ls
L'enquête effectuée sur -Ze ter- alors totaJ-ement immobiLe. assistart moine au monastère
ritoire de fa Commune eË des Je me suis précipité irlrnédiate- orthodoxe de XXX.
Communes avoisinantes rte nous a ment dans non véhicuLe qui
pas permis de recueiffir de sc frônvâif à nroxjmité
témoignage concernant une autre inmâài afa êf ia .re su_zs
observation de ce phénomène. saisi de mon appareiT photo
Contact pris avec 1es autorités 24x36 motorisé autofocus, de
mifitaires de XXX au XXX. Nous marque Njkon automatique.
avons appris qu'aucun vo7 d'ap- J'ai voufu prendre un cfiché
pareiT militaire ntavait eu mais mafheureusement â cet
fieu Le soir des faiËs sur -la inaf:nf it ai ra<<anf: i-É^

zone concernée. 1'appareil, corùrÊ un choc et


Aucun renseignement infj-rxlant i 7 e'êcf ph Ll v Ya ua Lt t  .Ta n'-a
i L ^-^
Pa-
ou confirmart -Zes dires de G.A été en mesure de réafiser de
Ce témoignage n'est pas sans rappeler
ntayant été recuei.ffi au ccurs photôgraphie de l-'objet. A
I'ovni de fa récente version du film "Le jour où
de notre enquête, cfôtt:cns r ê f i n < f â n f 1 t n h i a f â
la terre s'arrêtau, De par la forme sphérique, la
+ v y J v c

celfe-ci en état. grossa énormément. Son brillance, I'apparence,et l'aptitude à grandir,


Fait et c.f os à XXX J-e 9 '.tin voLume s'esÈ mu-ltiplié pJu- les deux ovnis présentent en effet
7995. sieurs f o i s e t i l a c o m m e n c é de grandes similitudes, Et je ne parlerais même
pas du "Betyle d'Eusebe" (voir TS 19 p.23)

r0P$ftnrr$ 33
GHAS$EUR$
DES YEUX ET NE VOIENT PAS"
Crédit Photo : http://terraserver-us.com

-ttffiffiffinn,
ult 0RA$H llAll$
ll'0ulll lt DÉ$:nT p_
DI_[UU[
certainsufologuesaméricains
P...
ffi##10810ut
tRpRlGffi
pensentqu'unovnitriangulaire s'estécraséici, dansle désertde l'utahen 1953,prèsde la petiteville
de Garrison.Le vaisseauétait si grandque les autoritésauraientrenoncéà le transporter. La zonese situedansun périmètrequi
restaclassifiédepuiscetteépoquejusquâ récemment. Plusde 50 ansplustard, la zoneest désormais déclassifiée'
qui retrouvé des images du site dans la base de données terraserver-usa.com pensent que lbvni à été tout
Leschercheurs ont
bonnement enseveli.Au sol,nul ne peutdevinersa présence qui restecependant décelabledepuisle ciel.'.
Pouren savoirplus : http://www'aliendave.com/UF0crash-Utah1953'html
ItI m tA0t GICHIIff LA1ul{t
lts SIGBITS
Crédit Photo : NASA

'1 .t
de publier le

,,'iâilÇ'
:;ri,.l;..
;,
ætsst'l
"ei

I orsqu'en 1991 j'ai visité le I'abandon lunaireétait


de I'exploration
I Kennedy Space Center de la symboliquementdécriteset ostensi-
hNASA, j'étais très loin de me blementexposéessur la planchedes
douter que cette visite allait me per- insignesde Ia Galleryof spaceflight,
mettre,presque15 ans plus tard, de précisant que chacun d'entre eux
me rendrecompteque les raisonsde racontaitsa proprehistoire...

Les anomalies symboliqued'uneétoilefilante.Il suffitde ristes passionnés par


Il est intéressantde se souvenirque I'in- comparerle logoet l'imagede la navettese I'aventurelunaire, j'ai
signe de chaquemissionétait dessiné désintégrant dansl'atmosphère pourcom- observé,écouté,ques-
avantle départde celle-ci, je
commesi ceux prendrede quoi parle.Et quepenserdu tionnéet surtoutpho-
qui lesavaientconçussavaient,avanttout coucher ou leverde soleilqui ressemble en tographié, rapporté
le monde,ce quiallaitarriverà chacune de réalitéà uneexplosion. des souvenirset,
celle-ciet I'avaitsymboliséde façonobs- Maisrevenons à présentaux insignes des parmiceux-ci, celui
cure et incompréhensible Apolloque lbn peut admirerau
au non initié... missions par qui le scan-
Loinde moiI'idéede croirequej'appartiens Kennedy SpaceCenterde la NASA.Il est dale arrive : le
à ce petit monde,maisil suffit à tout un bienévidentquecommebeaucoup de tou- fabuleuxécus-
chacunde lire, d'observer et de réfléchir son dApollo
lmage du drame, la navette
pourcomprendre qu'envéritérienne nous II (onze).
Columbia se désintégrant
estcaché... Il m'a
Un exempleprobantde ce que j'avance
nousa été donnéà lbccasion du tragique
accidentde la navetteColumbia (mission
STS107)le 1"'février2003.Eneffet,le logo
de la missionSTS102 montred'unefaçon
orémonitoire et mêmevisionnaire le crash
de la navetteà traversla reorésentation

36 ''. T0P
$tcltT
fallu encorequelquesannéesavant de et XIII, ne compoftentpas les nomsde connaîtredans tous les domainesune
m'interrogersur la bizarrerie du marquage leurséquipages...Pourquoi? Deplus,seul amorcede déclin,lent et progressif, qui
de cet insigne.Cechiffreonze,en effet,ne ApolloXIII estgratifié
d'unedeviselatine: n'aurade cessed?ccélérer.Commesi nous
me semblaitpas très orthodoxe, car par Ex LunaScientia.Ce qui peut signifier: venionsde quitterl€gedbr,soudain punis,
rapportaux autreschiffresdesinsignes, il depuisla Lune,le ou châtiésd'avoirosé fouler le territoire
n'appartenaitni aux chiffres desDieux.
arabes, ni aux chiffres Maisrevenons à notreétudede I'apparence
romains.., Quelles générale de cesinsignes.Notonsquedix
pouvaient bien ont uneformerondeet quedeuxsonten
être les raisons formed'écusson : ApolloI est un trian-
0e cette gleà basearrondie avecpointeen haut,
étrangeté ? alorsquApolloX est un véritableécus-
Et pour- son,à doublearrondisupérieur en creux
quoi juste- et avecla pointeen bas.
ment pour
la mission Les messages des insignes
fatidique,celle Examinons à présentce que représente le
despremiers pasde graphismede chacundes écussonset
l'Homme surla Lune?... tachonsd'encomprendre le sens.
Enconsultanttoutessoftes Apollo VII représente le premieressaidu
d'ouvrages et mêmedesjour- s a v ori modulede service,moteurallumé,survo-
nauxde l'époque, j'ai pu consta- que l'on a lantlAmérique du norden orbiteterrestre
ter quenul n'évoquait cetteparticula- des choses... basse.L'écussonsuivant,Apollo VIII
rité,éludantsimplement la questionet écri- Autrementdit dans des représentela Terreet la Lune,chacuneà
vant à leur convenance les numérosdes termesplussimples et pluscontemporains : demi enserréedansla doubleboucledu
vols.Or,uneévidence s'impose au premier "celui qui accèdeà la Lune, accèdeà la numéroB de la mission consistant au pre-
couod'ceil: vérité,découvreI'enversdu décor; la réa- mier contournement de la LunesansLM
Sur lesonzeinsignes de la plaquette offi- lité de la matrice...La connaissanceDer- (modulelunaire).Notonsque pour ces
cielleconsacréeauxvolsApollo,sixsonten mettantde se libérer" deux missions,les insignesne portent
chiffresromainsaffirméset quatresonten Il estvraiquecespremiers passurla Lune mêmepasle termeApollomaisse conten-
chiffresarabes,seullénigmatique ApolloII ont dÛ être un véritablechoc pour tout tent simDlement d'inscrirele chiffrede la
(onze)n'appartient à aucund'entreeux... ceuxquiétaientau cceurdu secret.Il n'ya mission.Curieusement, c'est seulement
Surcetteplanche officielle,le premierd'en- quâ voir le comportement destroismem- aprèsla mission ApolloVIII, et le contour-
tre euxestApolloWI, le secondApolloB, le bresdéquipageaprèsla mission,et plus nementde la Lunequi permità I'Homme
troisièmeApolloIX,lequatrième ApolloX, le généralement lévolutiondu monde.On de voir pour la premièrefois la "face
cinquième ApolloIl (onze),lesixième Apollo constateen effet que c'est l'histoiredes cachée"de la Lune,que le nom Apollo
XII, le septièmeApolloXIII, le huitième Hommesqui basculeà compterde cette figurasurtouslesautresinsignes desmis-
Apollo14,le neuvième Apollo15,le dixième date. Après cette aventurelunairequi sionsqui suivirent. C'estdoncaprèsavoir
Apollo16et le onzième ApolloXVII... marqueen quelquesorteun apogéede la vu et filméla facecachée de la Luneouele
Seconde oarticularitéobservable immédia- civilisation,
le mondeva changer. À partir termeApollorevienten force...
tement: seulslesinsignes ApolloIl (onze) du début des années70, I Occidentva Apollo IX représente pourla premièrefois
Tous les insignes d'Apollo Insignia
tp0t10tltsElilt lt l||!t ttSltT llt$ ilt$011EtP01t0

la fuséeSaturnV et le premierrendez-vous serres,emportantce symbolede paix uni- oas innocentcar souvenons-nous en effet
du LMavecle CM (module de commande) verselle de la Tene à la Lune." de : Exode 19.4 et 19,5 :
en orbiteautourde la Terre.Jusquâpré- Voyonsà présentceuxdu naifArmstrong: "Vousavezvu ce quej'ai fait à I'Egypte,et
sent, les messages des écussons ont tou- "la paternitéde cetteréussiterevient aux je vousai portés sur des ailesd'aiglepour
joursété simpleset limpides. Ils décrivent géantsde la xience qui nousont précédés, vousfaire venirjusqu'à moi. Maintenant,si
clairementles objectifsdes missionsqui au peuple améicain qui a exprimé sa vous entendez ma voix et gardez mon
consistentà rendre possibleles vols volonté,indiquéæn désir,aux administra- pade, vousm'appartiendrez entre tous |es
lunaires. tions et au Parlement qui a tranærit cette peuples, car toute la terre est à moi..,"
Ainsi,la partiesupérieure du X d'ApolloX volonté,à la l,lASAet aux équipes indus- Or, les lecteurs de TOP SECRET connais-
est traverséeoar le CMorbitantautourde trielles qui ont réalisé les vaisseaux spa- sent bien la thèse selon laquelle les
la Lune,dont on aperçoitles cratères,et tiaux, le lanceuçle scaphandre spatial anciens Dieux (extraterrestres),
verslequelmontele LMmoteurallumé,Il et le petit sc à dos qui était pour nbnt pasrenoncé à leurdroitde
s'agitde la dernièreopérationde certifica- nous une sorte de véhicule indivi- propriété sur la Terreet sur
tion avantI'atterrissage prévuavecApollo duelsur la Lune.le remercie tous les humains. S'ils se sont
II (onze).Il convientaussidbbserver que cesgens, cettenuit, personneh fait plus discrets quâ
chacundes modulesde chaquemission, Iement. À chacun d'eux et l'époque des récits
qu'ilsoit de commande ou lunaire,possé- ausg a ceuxqu,nousecou- d'Homère,et s'ils
dait un nom qui lui était propre.Ce nom tent et nousrqardent ce ont déléguéleur
n'étaitévidemment passanssignification, soir,DieuvoustÉnisse, pouvoir, ils
Notonsici que si le CMse nommeCharly bonne nuit depuis c o n tn
i uent
Brown,c'estle petitchienSnoopy(LM)qui Apollo II". c e pen-
estalléreniflerla Luneà moinsde 15 Km, Nous compren- d a n t
sanstoutefoiss'y poser. dronsolustard d e
Nousvoicidoncarrivésà l'instantoù tout ce qui diffê
est prêt pourI'opération décisive: l'accom- rencie ces
plissementdu rêve de Von Braunet de d e u x
(presque)toute l'humanité,I'atterrissage d é c l a -
de l'hommesur la Lunequi doit avoirlieu rations,
le 20juillet1969.
Maisqu'a donc de si particulierI'insigne
dApolloII (onze),ne comportantaucun
nom d'hommeet ne représentant qu'un venons-en à nosbrefsrappelshistoriques : tirerlesficellesde la destinée humaine par
aigletenantdans ses serresun rameau les premierscolonsaméricains sont des l'intermédiaire de gardiens du troupeau
d'oliviersurvolant la mer de la Tranquillité puritainsprotestants fidèlesà la bibles'exi- auxquels ilsont momentanément confiéles
surfondde demiclairde Terre? lant d'Europe verscettenouvelleTerrepro- clefsdu monde.Je recommande à tous
Ici, il nousfaut faireun rap- miseafind'y exercerlibrementleurs ceux qui souhaitentse rafraîchir la
pel historique,et nous pratiquesreligieuses. Parmices mémoireà ce propos,la lecturedesarticles
reponer aussr aux nouveaux colons, il y a aussi de TS no6 p.58,TS no13p,59,TS no18
textes bibliques des communautés juives p.59,TS no19p.45,TS na20p.46et TS
afin de mieux chassées d'Eurooe cen- no22p.60.Il està présenttempsde reve-
c o mp r e n dr e trale par d'incessants nirà ce pygargue, figurantseulsurI'insigne
le symbo- pogroms.Ceci per- dApolloII (onze).Bienquecelui-cienserre
lisme de met de mieuxcom- pour I'occasion un rameaud'olivier,il est
cette aus- prendrel'impoftance aussiceluiouienserreleséclairsdu foudre
tère repré- de la religiondansle de Jupiterdansle symbole du SAC,chargé
sentation, Nouveau monde, de la riposteatomiqueaux Etats-Unis. En
Mais avant Lorsde la déclaration réalité,commenousI'avonsappris,l'aigle
cela,pour nous d'Indépendance,les 13 estjustementle symbole du DieuApollon,
mettredansl'am- colonies envisagèrent et l'Olivierest précisément un autre des
biance, lisons les d'abordde prendrepoursym- symboles quile désigne. Cettemission cru-
déclarations desdeuxpre- bolele passage de la mer Rouge cialeest doncdoublement souslégidedu
miershommes ayantmarchésurla par les Hébreux,mais les Pèresfonda- DieuApollon,soussa protectiondevrais-je
Lune,en commençant parcellesde I'initié teurs, dont une partie était des initiés dire, I'insigneinvoquantsa bienveillance.
Aldrin.Rappelons que BuzzAldrinétaitun Francs-maçons, ne souhaitaient pas don- J'ajouteque le LM,Eagle(aigle)s'estjus-
membreélevéde la FrancMaçonnerie : neruneapparence tropjudaiqueau nouvel tement posé dans la mer de la
"J'ai été très touchépar lesnoms donnés Etat.Ils choisirent finalement le pygargue, Tranquillité...Gageons sansfaired'humour,
aux vaisseauxnpollo II : Columbia et ce rapaceà tête et queueblanche,comme que certainsresponsables de la mission
Eagle.J'ai été heureuxde notre emblème, représentation symboliquedes nouveaux espéraient ne pastropfairede vagues...
un aigleavecunebranched'olivierdans les Etats-UnisdAmérique.Or, ce choix n'est

38 5 r0Psffnrr
rP||il.0
il$clilt ]t c0[tffEnH|tt llls$10il$
rp0u.0

La mission Apollo II (onze) dispersersur la Terrepourleurfairecesser cacha.Il y fut accueillipar Janus,le dieu
Passonsà présentà cet énigmatique II de réaliserleur embarrassant projet.Ne auxdeuxvisages, pèredesaborigènes, et
(onze)dont le graphismeest incontesta- retrouvons-nous pasici un symbolisme qui que
il fut si heureux ce fut lAged'Or.
blementplus prochedu chiffreromain2 demande-fort de I'expérience passé-à ce Si le module lunaire s?ppelle Eagle
quedu chiffrearabe11,et posonsnousla même Dieu de laisser cette fois les (Apollon), le modulede commande quantà
questionde savoirquellessont hommes venirà lui,et de mêmeleurfacili- lui se nommeColumbia. Columbian'est-
ter ce pro- elle pas une émanationde la déesse
jet. Après Vénus/Isis, que lbn retrouveà la fondation
tout, on ne de presquetoutes les nationssousdiffé-
tire pas sur rentesappellations ? C'estla statuede la
une ambas- liberté pofteusede lumièreà New-York,
sa0e. c'est Britaniaet son phareen Angleterre,
Parlerà pré- c'est Marianne semant le blé en
sent cles France...c'estenfin la déesse mère
noms des dApollonen personne qui a toujourspré-
véhicules spa- sidéà la destinée deshommes.
tiaux dont Ainsi,ApolloII (onze)marquela réussite
Aldrindit être totalede ce projetdont tout sembleavoir
heureux du été dit, maisdont nousévoquerons peut-
choix. Y a-t-il être un jour les véritables raisonsd'être,
une raison à qui n'onten véritépasgrand-chose à voir
cela ? Le pre- aveccettestupidecompétition avecI'URSS,
mier d'entre donton nousrebatlesoreilles.
eux est la fusée De ce succèsnous ne retiendronsque
Saturne V. Dansla quelques motsprononcés parArmstrong, en
mythologie grecque, commençant parcettephraseambiguë: un
Saturnen'est-iloas le petit pas pour l'homme, un bond
titan assimiléà Chronos de géantpourI'humanité. par
Qu'entendait-il
qui mangeaitses enfants là ? Souvenons nousou'ila attribuéle succès
p o u r totalde I'opération auxgéantsde la science
qui les avaientprecédés... Maisles géants
lesraisons de cettebizarrerieapparente ? liit7"* étaient aussi les fils des Néphilim.
Commentne Das voir ici les deux .\ Nétaient-ilspas ces déchusqui vou-
colonnes du temolede Salomonsi laientse fuirereconnaftre de leurs
cher aux francs-maçons, et qui pèresà Babelet qui demeurent,
signifie: Il eststableet Dansla invisibles sur Terre,dansces
force. Ces deux barresfigu- mystérieuses "Louz"dont les
raient d?illeursencoreà Américains ont activement
l'époquesur le symboleS recherchéles poftes en
du dollaraméricain devenu Irak sous prétexte d'y
aujourd'hui$. Notonsau découvrirdes armesde
passage quele dollar,avec destruction massive ?
toussessymboles, la pyra- Peut-être aurons-nous
mide tronquée,l'æil, les I I'occasiond'enreoarlerun
clefs, l'aigle, les étoiles, jour ? Souvenons-nous
etc...est oar excellence le ausside sonaffirmation de
I'existence du PèreNoë|,de
sa frusffationde ne paspou-
voir fuiretout ce qu'ilsauraient
Finalement, derrièrelhpparente ryt aiméfaire et d'être redevenuun
'.1
austéritédu logode cettemission,ne petit garçon dans une confiserie,
devons-nous pas voir justementune devant un étalage de bonbons...
volontéde faire profilebasen s'adressant Commentdire les chosesen disantautre
directement à celuiqui,commeen Egypte, choseque ce que I'on dit ? Allégorie!
a le pouvoirde les portersur ses ailes ne pasêtre détrônépar eux selonla pré- AllégorieI Maisil nousresteà évoquerla
dAiglejusqu'àla Lune.Souvenons-nous ici diction? Souvenons-nous quelorsquezeus longuesériedetraclations parles
entreprises
de la tour de Babeloù c'estl'Eternellui- le détrôna,il fut précipitédu haut de hommesoourtâcherde bire fléchirI'irrévo-
mêmequi "descend" voir ce que font les I'Olympe dans cabledécision
sur le Capitole,
et s'installa deceuxquide là-haut,comme
hommeset s'en inquièteau pointde les le Latium,ainsi appelé parce qu'il s'y dit la chanson, tiennent laTerreenjoue...

!:T 39
T||P$TGIEI
rp0r.r.I $ttffir I|r$Mrs8r0118
l1{$rt]ilttt G0Dt lP0Lt0

De lGmancipationspatiale... en chiffres romains dont les deux barres


Continuonsdonc avecApollo XII dont l'in- vedicalessymbolisentune fois encore les
signe représenteune vue partielle de la colonnesdu templede Salomon.
Lune autour de laquelle gravite Yankee Cela dit, nous passeronsau vol le plus
Clippertoutes voilesdehors,dont le sillage étrangede la sériequi est lancéle 11 avril
de feu, sur fond bleu foncé, encerclequa- 1970et dont nous n'avonsaucuneindica-
tre étoilessur fond de Voie Lactéeet sur tion sur la destinationfinale.
lequel le drapeauaméricainflotte perpen- Apollo XIII, nous I'avons vu, est avec
diculairement au sommetdu Dremiermat. Apollo II (11), le seul écussonà ne pas
Notons en passant que les étoiles font donner les noms de l'équipageet surtout à
davantage penser à des ovnis en orbite être oourvu d'une devise latine : Ex Luna étrangement la représentation de l'insigne
autour de la Terre.Cesvaisseauxà grande Scientia,pouvantsignifier: du fond de la AoolloXIII ?
voiluresfont d'ailleurspenseraux premiersLune, le savoirque I'on a des choses...le Cet écussonévoquepour nous : soit les
ovnis observépar des témoins à la fin du savoirdébouchantsur la liberté.Cet écus- jumentsde Diomède, homonyme du com-
xIXè'" siècle. son représentetrois chevaux indomptés pagnond'Ulysse, quiavaitcoutumede leur
Nous nous souvenonsque les clippers sur fond de soleil rayonnant, galopant faire dévorerles étrangersabordantson
étaientdesvoiliersrapidesse livrantà la entre Terre et Lune. Nous sommes ici en pays.Soitleschevaux desquatrecavaliers
coursedu thé. Maisnoussavonsaussique plein symbole de I'Apocalypse. Soitplutôtleschevaux du
c'estunenouvelle taxesurle thé, imposée Soleildont les nomsévoquenttous I'idée
par le roi dAngleterrequi déclenchala de flammeset de lumièreceftes,mais
révolteaboutissant à l'indépendance des aussila malheureuse expérience
Etats-Unis dAmérique. Sansdouteest- de Phaéton qui ne sut pasles
ce la raisonpourlaquelle le drapeau tenir en mainet provoqua
américain est ostensiblement une catastrophe dansle
exposéici? ciel. La présencedu
D'autre part nous savons soleil rayonnant
qu'Apollo II (onze)a authen- évoqueaussi pour
tifié I'existencedu "Père nous Apollon
Noël'iquoi doncde plus Phébus, mais
pacifique qu'unclipperde aussi I'idée de
courseet de plusantino- fusionthermonu-
miqueà la guerreque ce cléaireet la pré-
symbolede commerce, sencede la troi-
maisaussid'indépendance sième barre du
ostensible pources Filsde XIII auprès de
Dieuque penseêtre le peu- celles représentant
pleaméricain, biendécidés à lescolonnes du tem-
volerde leurspropresailes? plesuggère I'idéede la
Ce secondvoyagene semble-t-il 7 ,:y' présenceà bord d'une
pas être une revendication ou du {f (- .',,r "puissance"surnuméraire,
4.}
moinsune affirmation d'émancipation qui n'a pas échappéà ceux
,/
spatiale,sansdouteencouragée et légiti- auxquels elleétaitpeut-être des-
mée par le succèsdu premiervoyage? tinée? Enclair,la mission ApolloXIII
Notonsoue cette missionavaitofficielle- était-elle Dorteused'une bombe à tête
ment pour but de récupérerquelques m y t h o l o g i q u e . nucléaire
? Je vousrappelle
les
piècesde la sondeautomatique Surveyor Souvenez-vous d'ail- Q}r-- reverdLrunsoe Ldr Jdgdn
III, poséesur le site, 31 mois plus tôt. leurs,page 9 TOP ù., qrl affirma que les
Léquipagedevait égalementinstallerla SECRETNO38, \n.éricains
stationApolloLunarSurfaceExperiments des commen- . Et , avaient envi-
Package (ALSEP),alimentée parun géné- tairessur le sagé de tes-
rateurau plutoniumet capablede fournir dessin "Le }fr : ter une
des informations durantplusieurs années. char de .. I bombe ato-
7.
Chacune des missions suivantes en déoo- Diane"que l.t{'. i miquesurla
serauneaprèsApolloXII. Notonsaussique l ' a u t e u r Luneà la fin
si le CMse nommaitYankee Clipper,
le LM comparaità ,' des années
quantà lui se nommaitIntrepid,ce qui un ovni. Ce
n'estpaspeudire.ApolloXII se posedans dessin avec le 1 idées qui sont
I'océandesTempêtes. Est-celà une sorte soleilen arrière-plan'\i a c e s . . .I l n o u s
de défilancéau père? Sanumérotation est ne vous rappelle pas faut impérativement

4C) r0P8tclrl
$tt[tTllls ilts]0llt tP0110
tp0u.0llt$Extttt G0Dl

noterque le CM se nommeOdYssée Wright effectuèrentleur premier vol


et alorscommentne paspenser certes,maisn'oublions pas non plusque
ici au long et dangereux l'expression signifieaussi:Cagnotte, par-
péripled'Ulysse, le plus tagedes fraiset démarcheur. Notons
rusé des Achéenset aussiquele LMse nommeAntarès,
oèredu fameuxche- à I'instarde l'étoilede la constel-
val cause de la lation du Scorpiondont nous
pertede Troie... reparlerons..,
Les "négocia- Le momentfort de cettemis-
teurs"avaient-ils sionfut la paniquequi saisit
pourmissionde les deux astronautesse
déposer discrè- croyant perdus et qui
tement ce clan- rebroussèrent cheminà dix
gereux paquet mètres du bord du cratère
cadeauà destina- Cone, près de Fra Mauro,
tion de leursinter- qu'ils avaient pour mission
locuteurs si peu d'inspecter.
compréhensifs ? Le graphisme d'Apollo 15 rePré-
E s p é r a i e n t - i lesn c o r e sentele sol lunaireen grosplansur-
pouvoir s'imposersur la volé par trois pairesd'ailesstylisées en
Lune Dar la force ?.... Est-ce formationsuperposée et du genrefaucon
pourcetteraisonquApolloXIII, lancé puisquele LM se nommeFalcon.La plus
le 11 avril,tombaen pannele L3,à 322 prochede la Luneest rougeet situéeà
000 Kmde la Terre? droite,la suivanteest bleueet à gauche,
Souvenons nousaussiaue le MLse nom- celledu centreest blancheau-dessus des
maitAquarius (Verseau), ...à la désillusion
signedu
onzième deuxautres.Nousne connaissons malheu-
zodiaque et qu'il fut le refugeultimequi
Avec Apollo 14 recommence curieuse- reusement pas le nom du CM,maisnous
sauvala vie destroishommesd'âluipage ment la série des chiffresarabesqui savonsque le faucon passe pour être:
secomparant à desgrenouilles avaientdisparudepuisApollo B, et la adroit,puissantet rapide.Lestrois ailes
geléesdans
découverte brutalede la facecachéede auxcouleursaméricaines symbolisent assu-
la Lune.Est-celà unefaçonde rémentles trois grandsdieuxde la terre,
marquer une nouvelle Osiris,Isis,et Apollon,évoquant sansdoute
façon d?border les un témoignagede respect,de soumission
negocrauon pour dansunetentativede réconciliation. À noter,
lbccuoation de la et celaa sonimportance, lbmniprésence du
Lune? chiffre3 dansde nombreux insignes,le trois
Que voyons- étant la reorésentation de la triadedivine
nous au que TOPSECRET a déjà largementabordé
juste sur le dansd'autresarticles.
g r a p h i s m e Noussavons quele fauconestaussile nom
de ce vol donnéaux partisans de la guerre.S'agit-il
lunaire ? d'unaveud'infériorité et d'impuissance de
La Lune la partdeshommesqui tententencorede
t o u t e se frotteraux dieuxdesarmées?
prochevers La réponsene se fait pas attendreavec
laquelle se Apollo16...
dirige, venant En effet,le graphisme dApollo16, cerclé
de la Terreloin- de 16 étoiles,est particulièrement signifi-
taine, catif. Sur fond rapprochéde cratères
étrange représenta- lunaires, nousretrouvons le pygargue aux
tionforméed'uneétoile ailesdéployées ne tenantplusun rameau
à cinq branchesde laquelle d'olivierdanssesserres,maisposécette
oartenttroistraitscrachantle feu, fois,tel un prédateur, non seulement sur
le tout réunipar un cercleaplatipar la un blasonauxcouleursaméricaines, mais
un aquarium,prouvantainsila magnani- perspective et semblantsymboliser lespro- aussisur la fourchesymbolisant la NASA
mité de ceuxque l'on espéraitnaivement jets MercuryGeminiet Apollo,premiers qui, commenousle savons,s'estconsti-
tromper certes,mais aussi la redoutable pasde I'hommedansI'espace? Notonsici tuée à partir de deux foyers de
précisionaveclaquelleceux-ciprovoquè- que le CMse nommeKittyHawk,nomde recherches. C'estle vaincuici qui recon-
rentcettepannequeI'ondit intempestive
... la ville de Caroline du Nordoù les frères naîtson maîtreet sa défaite.Ici non plus

',5i 41
I||Pffinfl
il$st0ltt tP0110
tp0110tlt$t8]iltlt t0tt ttttH DE$

nousne connaissons pas le nom du CM, l'orgueilde tes flots. Job Qui donc a comprisla
maisnoussavonsque le LM se nomme 38.11. démesuredu projet
Orion.Noussavons aussiquepouravoirfait En résumé,il nous Apollo qul
violence à Artémis, sæurjumelledApollon, semblequesi tous demeure le
la déesseenvoyacontre le chasseurun les vols lunaires plus fantas-
scorpion quile piquaau talon... furent impor- tique évé-
Ainsivoit-onla constellation d'Orionsem- tants, nous nement
blant toujours fuir devant celle du devons faire te rrestre
Scorpion ... une place à depuisla
Nousvoicidoncarrivéau tout derniervol part à Apollo mythique
lunairequi se termineavecApollo XV'II. II, le dia- Tour de
Leshommesne shventureront plus.C?stle logueamorcé, Babel ?
renoncement ; c'estla signatured'unecapi- mais aussi à Qui a com-
tulationdéfinitive.Cettemissionreprendle ApolloXIII, I'at- pris qu'il
marquageen chiffresromainset retrouve taque éventée,et était le seulet
donc les deux colonnesdu temple de surtout à Apollo unique projet
Salomondont le jugementici seradéfinitif. XVII, le jugementpro- humain auquel
Voyons que représentele graphisme noncé.Jugementqui n'a "Ceux venus des ciels'
dApollo)0/II lancéle 7 décembre 1972,3L jamais été se soientfermementopposés
ans aorèsPearlHarbor.Nousne connais- comme ils s'étaientopposésaux
sonspas le nom du CM, maisle LM se ambitionsd'Icare? Souvenons-
nomme Challenger,N'est-cepas, en nouset lisons: Genèse11 -
matièresportive, le nomdonnéà celui 6 et 7 : Et l'Éterneldit :
qui prétenddéfier un champion Voici, ils forment un
dansl'espoirun jour de lui ravir seul peuple et ont
son titre ? Au premierplan sur tous une même
l'insigne,à gauche,la tête de langue,et c'estlà
l'éponyme du projet: Apollon, ce qu'ils ont
le maître incontestédont entrepris;main-
lbmbresousla formed'un tenant rien ne
aigle, s'étendsur la Lune lesempêcherait
aussibien que sur tout le de fairetout ce
systèmesolaire.La messe qu'ils auraient
est dite. La propriétédu projeté.AllonsI
domaineest reconnuetout descendons,et
entière.Au-dessus et derrière là confondons
Apollon, les trois étoiles leur langage,afin
blanches de la triade.En hautà ou'ils n'entendent
droite,surfonddecielnoir,la Lune plusla langue, lesuns
en premier plan, avec au loin desautres.
Saturne, le vieuxChronos, éponyme de Les Chinoisoui viennent
la fusée,et dont lesanneauxcaractérisent d'effectuerune oremièresor-
bienle système solaireeÇplusloinencore, tie dansl'espace, dansune sorte
une galaxiespiralesymbolisant I'infinide de remakedes missionsaméricaines
I'espace. des années60, ne s'y sont dhilleurspas
rompudepuispresqueun demi-siècle, car trompés, baptisantl'engin de I'exploit
Conclusion ceftainesaffaires,cellede Minotparexem- Shenzhou VII - qui signifielittéralement
Le profil dApollon,stylisé,matérialisépar ple, étaientlà pour rappelerà I'ordrela "Vaisseau divin".Histoired?madouerles
un trait blanc,marqueI'omniprésence de puissante Amériquequi n'en restapas là grandsmaîtresdu ciel ?... Cettenouvelle
l?igle pygargueayantprononcéle juge- pourautant,dépensant dessommestou- tentativede décrocher la Lunesera-t-elle
mentcontraignant I'hommedes nationsà jours plus faramineusespour ses mieuxacceotée?
secantonner définitivement
dansle monde recherches I'unequi a Sictransitgloriamundi...
scientifiques...dont
sublunaire et à nejamaispouvoirs'aventu- Dournom"StarWars"...
rer au-delà.DepuisApollo XVII aucun Cap Kennedy,qui devait être pour les tmtr'llutlon lnonymo
hommenes'estplusjamaisaventuré à une Etats-Unis la porte des Etoiles,la Corne GontlGtor lr rÉdactlon
:
distance de plusde 1000kilomètres de la d'abondance, est aujourd'huidevenuun rud|@topsocrutfr
terre.ToutcommedansJob,I'Eternelavait musée,un lieu de mémoireoù reposeà
dit à la Mer : Quandje dis : Tu viendras tout jamaisle rêveavortéde l'humanité
jusqu'ici,tu n'iraspasau-delà; Ici s'arrêtera asoirantà la liberté.

42 li nPsEc[rr
Dr Patchi Pourles doigts....cétait
quoi aloÆ?
Arthur : Ofr...T'esencoreun de ces
garçonsbrillantsqui croit détenirla
vérité,hein ? Maisla
réalitéestditrércnte.
(prenantla maindu Dr Patchet écar-
tantquatrede sesdoigts.)Y a com-
biende doigts?
Dr Patch i Y a quatredoigts.
Arthurf : Non,non,non...Regarde-
moi.
Dr Patch: Quol?
Arthurl : Tute concentressurle
problème.Si tu te concenûessurle
problèmetu ratesla solution.Ne
reslepas coller surle problème,
regarde-moi.
(Un temps)Tuvoiscombiende
doigts? (Untemps) Non...c'esf p/us
loin qu'il faut chercher...Combiende
doigts?...
Dr Patch: (regardantArthur, au-dêlà
d6 sa main)Euh...huit...
Arthurf : Huit?...Oh,huit,c'estbien
huit! C'estla bonneréponse.Tâche
de voir ce que personnane voit. Vois
ce que les autreschoisiss€nfde ne
pasvoir...par peunconformisme et
paressementale.Changeton regard
surle monde.Découvre-le.Oui,la
véité c'estque tu os bienpafti. Si tu
n'avaispasregardéplusloin que le
drôlede vieillardmalade...tu ne serais
jamais venume voir.

"DocteurPatch"réaliséparTom
Shadyacen 1999.

Je souhaitem'abonnerau magazinepapierseul pour 1 an et 6 numéros: 36 eutos


Règlement d'unmontant de ............

Je souhaitem'abonnerau magazinepapierseul pour 2 ans et 12 numéros: 69 euros
à lbrdred'EdenEdition.
tr parchèque
le mhbonne aussiau câlércm (FC) pour 1an et 6 CDrom,et j'aioub 37 eurcs tr par cartebancaire (CB,Visa,Eurocard, Mastercar
Node carte: LLLIJ
Je m'abonneaussiau cÉlércm (FC) pour 2 ans et 12 CDrorn,jâjouh 72 eurcs
Dated?xpiration: LIJ LLI
ïrois dernierschiffresau dosde la carte:LLIJ
Signature
:

N O M: . . . . . . , . , . .
PRENOM : ...,.,.,...........
A D R E S S:E ,..................
C O D EP O S T A:L. . . . , . . . . . . . . . . . . . .
V I L L E :. . . . . . . . . .
TEL(faoiltatifl :,.........,........
B 4 p C I g e s u/ n f o r m o td i f f é r e n tu, n e p o gi n o t i o nl u x u e u s e!

Cochez
l'(les)
étoile(s)
OU OU
#
oesmogq-
zines
désiré(s)
sutll ÉsPnÉulrts

i I':.i,:
'- - nt
E rolr l'i'tnr
It.q

1=
4=
4-
/,\
-#
l,\
1-
i Éi p{}Lrr ch;lqu* Cilftr}m si.Ipplérnênteirê
i'-l.j'iLilri11

R è g l e m e ndt' u n m o n t a n dt e . . . . . . . . . .€. .
à l'ordred'EdenEdition.

J parchèque
I par carte bancaire(CB,Visa,Eurocard,Mastercard)
Node carte:
h-l^ it^.,6i--Ti^h.
udLg u E^Pil oLrur | .

Troisdernierschiffresau dos de la cafte :


' i :
a

N O M: , . . . . . . . . . .

P R E N O :M, . , . . . . . . . . . . . . . . . .

A D R E S S: E
.....,...,.,.....,.

C O D EP O S T A:L. . . , . , . , . . . . . . . . . .
{
6 *+

ùj
dqnsI'Ancien
le NouvequTê

Ancien Testament - Daniel sont jetés dans une fournaisecar,selonce sept fois plus qu'on avait I'habitude de la
Danielse trouveà la cour de Babylone, en qu'avaitpromulguéle roi, toute personne chauffer" La fournaiseen question doit
qualitéde Juif exiléde Juda.Il a précédé refusantd'adorercette statue serait ietée être un four à faire cuire les briques ou
de quelquesannéesI'arrivéed'Ezéchiel en dansune fournaise. objets de céramique,ou bien alors une
ce pays, car il faisait partie du premier - 3,19 'Alors Nabuchodonosorfut rempli de sorte de haut fourneau pour faire fondre
contingentdes exilés,en -617,Il est israé- colère et l'aspect de son visage changea les minerais.Le haut en était ouvert et sur
litede famillenoble,et appartientà la tribu envers Shadraq, Méshak et Abed-Négo. Il le côté se trouvaientdes conduitsd'air,des
de Juda. Après la défaite de I'Egypteà prit la parole et dit de chauffer la fournaise évents,pour attiser Ia combustion,et une
Karkemish, Nabuchodonosor attaque porte par laquelleon enfournaitles briques
Jérusalem. Danielet ses amis sont pris en crues ou autres matériaux.C'est par cette
otageainsique le roi Yoyaqimqui avait été porte que le roi put regarderce qui se pas-
placésur le trône par le pharaonégyptien. sait à I'intérieur.
Il arrivedoncà Babyloneen compagnie de - 3,20 "Et aux hommes lesplus forts de son
trois amis avec lesquelsil va étudierpen- armée, il dit de lier Shadraq, Méshak et
dant trois ans. Ious seront honorés de Abed-Négopour lesjeter dans la fournaise
diolômesde l'écolerovale. de feu brûlant'i
Le premier chapitrede ce livre indique la - 3,21 "Alors ces hommes furent lies avec
date de Ia 3è'" année du règne du roi leurs pantalons, leurs tuniques, leurs coif-
Yoyaqim,c'est-à-dire606 avant J.C. Cette fures et leurs vêtements et ils furent jetés
date aurait été celle de la prise de au milieu de la fournaisede feu brûlant."
Jérusalempar Nabuchodonosor. En fait, il y - 3,22 "Là-dessus,comme l'ordre du roi
a eu confusionentre les noms des rois était sévère et que Ia fournaise était extrê-
Yoyaqinet Yoyaqim. mement chauffée,ces hommes qui avaient
emmené Shadraq, Méshak et Abed-Négo,
La fournaise. Cet épisode concerne les la flamme du feu les tua." Yoici nos trois
trois amis de Daniel: Shadraq,N4éshak et HébreuxdÛmentliésen l'état où ils ont été
Danielfut lui aussi sauvé par
Abed-Négo.Commeils refusaientd'adorer I'intervention des célestes trouvés, encore vêtus de leurs habits de
la statue d'or faite par Nabuchodonosor,
ils "Le prophèteDaniel", jour, et conduitsà la fournaisechaufféeau
Jules Ziegler 1838

I0PStCRtT 45
n'avaientpasété brûlés; que leurs panta- Nouveau Testament : Pierre est
lons n'avaient pas été abîmés et que conduit horc de sa Prison
I'odeurdu feu ne s'étaitpas attachéesur Unautrecasflagrantde visited'unCéleste
eux."it l'évidence,ces trois hommesont se trouvedanslesActesdesApôtres.C'est
été sauvésgrâceà l'immixtiond'unCéleste l'un des cas les plusfrappantsde ce type
car lescontingences terrestreslescondam- d'apparition et d'aidedue à un ange.La
naientà une mort ceftaine par brûlure. Or scène décrite est I'unedes plus nettesen
Nabuchodonosor lui-même, regardant par ce qui concerne l'intervention d'un Céleste
I'undes orifices ménagés pour la surveil- venant à l'aide d'un Terrestre, dans le
lancede la cuisson des briques se rend Nouveau Testament. Elle est extrêmement
comptede visu de la présenced'un qua- richeen détailssignificatifs. Ellenouslivre
trièmeacteur dans cette étrange scène. De toute une série de renseignements précis
GravureillustrationGustaveDoré surcroît,à y mieux regarder, il reconnaît sur les capacités des Célestes.
septuple de sondegréhabituel. La chaleur danscet interuenant miraculeux un fils des Leroi HérodeAgrippa1"'(filsdAristobule et
qui les dieux,c'est-à-dire I'un des membres de la de Bérénice, petit-fils d'Hérode 1"' le grand
est si intense,que les Babyloniens
conduisent pourlesexécuteren meurent! Missioncéleste. Donc, Nabuchodonosor,et frèred'Hérodiade) a decidéde s'enpren-
Maislestroiscondamnés, eux,ne sontpas bien que non Juif, avait connaissance de dre aux membres de I'Eglise naissante' Il
tués dès l'entréedans la fournaiseainsi I'existence des Célestes et de leur aspect commence par faire décapiter Jacques le
,14), frère de Jean, fils de
qu'ilsle devraientselontoute logiquephy- physique,puisquedans la tourmentede Majeur (en
sique terrestre. Dès l'abord leur statut feude la fournaise il estcapable d'en iden- Zébédée, pour se concilier les bonnes
apparaîtdifférentde celui des accompa- tifier un. Il savaitde quels pouvoirs extra- grâces des Juift. Puis il fait incarcérer Pierre
gnateurs. ordinaires étaient pourvus ces "gens" qui au jour des Azymes et le commet à la garde
- 3,24 "Alors le roi Nabuchodonosor, étaientaptesà soustraire un être humain à de soldats. Il est destiné à être jugé et
condamné aorèsla semaine pascale.
- Actes 12,5 "Pierreétait donc gardé dans
la prison maisl'églisepriait Dieu pour lui
C e p a ssa g en o u s p ro u ve à l' év,ilr - ficê intensément.Or la nuit avant qu'Hérodele
q u e l a p r é se n cee t I'a cti o nd e s Célc:,1"'étaient s fasse comparaître, Pierre lié de deux
c o n n u e sd e b e a u co u pa u Moyt' r rur - r eilt chaînes,dormaitentre deuxsoldats,et des
sentinellesdevantla porte gardaientla pri-
son."Voicidonc le cadrede I'actionbien
effrayé,se leva en hâte. Il prit la paroleet la destructiond'unfeu violent. défini.Pasmoinsde quatresoldatscompo-
dit à sesconseillers : N'avons-nous pasieté Cepassage nous prouve à l'évidence que la saientla gardedu prisonnier : deuxà I'in-
trois hommes,tous liés, au milieu de Ia présenceet I'actiondes célestesétaient térieur, deux à I'extérieur.
foumaise?- Prenantla parole, ils dirent : connues de beaucoup au Moyen-Orient. Ils Et voiciensuitece qui se Passe:
Certainement,ô roi!" n'étaientpas "réservésau seul usagedes - 12,7 "Et voilà que survint un ange du
- 3,25 "11prit la paroleet dit : Ah ! Je vois Hébreux". Seulement ce sontcesderniers Seigneuret qu'une lumière brilla dans la
quatrehommesqui marchentlibrementau seulsqui nousont fait parvenirun corpus prison.L'angeréveillaPierreen le frappant
milieu de la fournaiseet qui n'ont aucun abondantet suividesévénements de cette au côtéet lui dit : Lève-toivite. Leschaînes
mal, et l'aspectdu quatrièmeressembleà époqueen ces lieux. Ce sont ces chro- tombèrentde sesmains."
celuid'un filsdesdieux."Il evar'elàhin"(en niquesqui constituentles différentslivres Sansambages, le narrateur nousannonce
araméen).' un fils desElohiml. de la Bible.Si les autrespeuplesde la que c'estun Céleste qui vient s'occuperde
Troishumainssont entrésdansle four à Mésopotamie avaienteu un usageaussi Pierre pour le faire s'échapper. Vulescondi-
briques,et un quatrième s'y trouveaussi. conséquent et régulierde l'écriture, il y a tions d'internemenL cette mission semble
Nabuchodonosor sanshésitation aucune, le fort à parierqu'ilsauraientdonnénais- une gageure, et
Fournaise. Les trois condam-
reconnaît commeun membrede l'équipe sanceà desrécitsdu mêmetypeque ceux pourtantI'inter- nés et le Géleste.
desElohim. que nousconnaissons sousla plumedes prétationtradi- Peinture contemporaine,
- 3,26'Alors Nabuchodonosor s'approcha scribeshébreux.Cettepremièrescènehors tionnelle pro- Source : free bible pictures
de I'ouverturede la fournaisede feu brû- du commun,nousmontreen outrequeles pose'. "un ange,
lanl prit la paroleet dit : Shadraq,Meshak Elohimconservaient un æil vigilantsur trompantla vigi-
et Abed-Négo,serviteursdu Dieu Très- leursouailles où qu'elles fussent.Soitilsse Iance des geô-
-
Haut, sortez et venez! C'estalors que trouvaientà proximitéde la cour de liers postésaux
softirent Shadraq,Meshaket Abed-Négo Nabuchodonosor, soit ils avaientun moyen portes, pénétra
du milieudu feu." de vision à distanceou de traçagepour dansle cachotet
- 3,27"Les satrapes,lespréfets,Iesgou- localiser ceuxdont ils assuraient un suivi l'illumina de
verneurset les conseillersdu roi, s'étant particulier.En tout cas, ils étaient prêts, célestesclartés."
rassemblés,virent que, pour ceshommes, pourcertainsd'entreeux,à intervenirper- MEB,
Ie feu n'avait eu aucun pouvoir sur leur sonnellement en casde dangermortel,et à L'angesurvient:
corps ; que les cheveux de leur tête lessoustraireà la menace, noussavonsdéjà

46 5 ilPsftlrr
Itt lililwililttt tts 3tlltfts

queI'unedesparti- torpeur,d'inconscience, qui va permettreà soldatsaussise trouvaienten état de som-


cularités des Pierrede s'évadersansrisques.Lasuitedu meil plusou moinshypnotique : ils n'en-
Célestes consiste récitnousle confirmera. tendentrien, ils ne remarquent rien, La
en la possibilité de - 8 L'angelui dit : 'Cerhs-toiet chaussetes puissance suggestive du Célestelespousse
déplacementins- sandales;il Ie fit. Il lui dit encore: Revêts à une torpeurnon naturelle,provoquéeà
tantané avec la ton manteauet suis-moi.9 Pierresortit et l'évidence oarce dernier.
capacité de se Ie suivit sanssavoirque ce qui arrivaitpar Lesdeuxfuyardsatteignentla portede fer
matérialiser en I'ange était vrai : il lui semblait voir une qui marquela limitede la prisonet donne
quelquelieuquece vision." accèsà la liberté: la ruede la ville,Parun
Hagetmâu.Grypte de soit.Jésus I'a déjà Sur l'injonction de son sauveur, Pierre met quelconquenouveau"miracle"(mais le
Saint-Girons.Chapitre fait. sa ceinture,enfilesessandales et se vêt de passagen'est constituéque d'éléments
représentant la libération Les contrainteset son manteau.Ou le Célesteest olein de prodigieux), l'angequi avait si bien su
de Pierre par I'ange qui
obstacles phy- prévenances envers Pierre, ou il exécute délierles chaînes va faire s'ouvrirde la
au contraire de ce qui
est dit dans le texte siques ne les des ordres précis comme le feraient des même manière la porte de fer qui devait
utilise ici une lance gênent pas. Cette commandos en pleineopération de libéra- être cadenassée et bouclée.Le pouvoirde
faculté a déjà été tion d'otages.Commele prisonnierest à I'angesur tout ce qui est métallique est
étudiéedansun développement antérieur peinesofti des limbesdu sommeil,il faut grand,Rienne lui résiste: la portes'ouvre
à cetteoarution... lui dictertoussesactespourqu'iln'oublie d'elle-même !
Cetteapparition est accompagnée d'unvif rien.Pierrese soumetsansregimber. Il est Et voicinotrefine équipequi se retrouveà
éclatlumineux. Cettelumièreest-elle émise lui aussien état secondet tout ce qui lui l'extérieur de la prison.Pierreest libre.
par le vêtementdu Céleste (plusou moins arrivelui sembleavoirlieucommedansun Unefoisqu'ilssontrendusdansla rue, la
phosphorescent)? ou biendispose-t-il d'un songe.Subit-illa mêmetorpeurque les missionde I'envoyéest achevée.Il quitte
querconque moyen celuiqu'ila libérésans
d'éclairage ? En tout N o us savons déjà que I' une s'attarder outre
cas, elle est directe- mesure, sans un moÇ
d e s p a rti cular itésdes Célestesr c,r siste
ment liée à sa pré- sans un signe. Ce
e n l a p o ssi bilitéde déplacem e!tiir r :,' .;:ntané déoart nous confirme
senceet éclairealen-
tour, ce qui semble a ve c Ia capacitéde se m atér iil!eer dans I'idéeque I'ange
bien pratiquedansun e n q u e l q u el i e u q u e c ê s o i l commisà cette tâche
cul-de-basse-fosse où I'exécute,sansplus.Il
la lumièrene doitpasabonder. gardes? Dansce cas les célestesont-ils n'entreriende personnel dansI'ensemble
Pierredormaità poingsferméscar I'ange utiliséun gazou un rayonnement particu- de sesactions.Ni sollicitude, ni attention.
doit lui donnerun couo dans les côtes lierquifrappelesvictimes dansun périmè- La missionde libérationdevaitêtre accom-
(sansdouteun coupde pied,vu lesposi- tre déterminé.C'estlà en tout casun détail pliesanspréjudices pourle prisonnier. Elle
tionsrelativesdes deuxpersonnages : le qui donnetout sonréalisme au récitet qui l'est.Il entraitdansle plan des Célestes
prisonnier estallongé, l'angeestdebout).À nous permetde penserque les célestes que Pierrefût libérésansdommage.Cette
ce momentI'anges'adresse à Pierrepour nbnt oasutiliséune armeciblantlesvic- libération fait partied'undessein plusvaste
lui dire de se lever. timesune à une maisplutôtun procédé qu'ilsont à menerà bien.
tombentdesmains plusglobal.C'estd'ailleurs pourquoiPierre Une nouvelleremarque
I
Cefaisant,leschaînes
de Pierre sans qu'aucune intervention doit être réveillésans ménagement car il s'impose: le Célestea su
ne
directe soit évoouée. Or des chaînes faut le sortir de sa léthargie. Dans un état se matérialiser à I'inté-
dûmentcadenassées n'ont pas pour cou- second, il ne sait pas si ce qui se passe est rieurde la prison, maisil LIPÈI,
tume de se défairede leur propre chef. Il vrai ou non. Il le reconnaît lui-même. En n'a pas la capacité de Saint Pien'e
libéré de sa
est certainqu'uneactionprécisede la paft dépit du flottementdans les penséesde transmettrecette faculté prison, (Ac 12)
de I'angeest à la basede ce détachement Pierre,tout se passebel et biendansla au prisonnier, En effeÇil
desliensde fers.Riend'autrene peut pré- réalité.Entout cas,tout est bien vrai, qui eût été tellement plus
tendreI'expliquer. est décritici. simple que le groupe des
Quantaux gardes, nouscomprenons tout Enfinlesvoicisortisde la cellule. deux hommes s'évanouit
de suitequ'ilsne sontpasdansun étatde - L2,10"Ils passèrent une premièregarde horsde la prisoncomme
sommeilnaturel,sans quoi ils auraient puis une deuxièmeet vinrentà la porte de I'avaitfait I'angepour y
perçul'arrivéede I'angeet la lumièrequi fer,qui donnesur la ville.Elles'ouvrità eux pénétrer.Il semblequ'il
irradiede lui. Ils auraientvu I'angelui- d'elle-même.Ils sortirent et s'avancèrent ne puisse pas conférer
même,Ils auraiententendula voix de dansune rue, et aussitôtl'angele quitta." cette facultéde translo-
ce derniers'adressant au prisonnier. Ils Nouscontinuons cettedescription pourle cation à quelqu'unqui
auraiententenduaussile bruit provoqué moinsextraordinaire : Lesdeuxhommes I'accompagne, surtout à
par la chute des doubles chaînes passentdevantdeuxgroupesde gardiens un Terrestre.C'estla rai-
lorsqu'elles viennentà quitterses mains. commisà la surveillance extérieurede la son pour laquelleils
Toutcecinouspofte à croireque la garde celluledu prisonnier. Riende mauvaisne emoruntenttouslesdeux
rapprochée a été plongéedansun état de se produit,ce qui nousconfirmeque ces le chemin normal pour
us ilrnuilil0rsrrsctulrlt

St Pierreen prison
GustaveDoré

softir et usentde différentsartificespour droit : au Seigneuret à son envoyé,un


ce faire. ange.Ceen quoiil a parfaitement raison.
Le lendemain, la surpriseest grandechez Les rapportsCélestes-humains existaient
lessoldats: doncencorepour que la paternitéd'une
- L2,t8 "Lejour venlLon ne fut pas Peu telle action fût immédiatement attribuée
troublé, chez les soldats. Qu'était donc aux Célestes.Tout lien n'étaitpas encore
devenuPierre? rompucommecelaarriveraplustard.
- 19 Hérodele fit rechercheret, ne le trou- "Ceà quoi s'attendaitle peupledes Juift'
vant pas, il interrogea les sentinelleset il est un euphémisme pourdésigner la mise
ordonnade lesfaire passerenjustice;" à mort du prisonnier. Pierredevaiten effet trouverunedimension théologique plusou
Cesdeuxversetsnousconfirmentbienque subirle sort de Jacquesqui avaitété exé- moinscompliquée : elle n'y est pas. Ce
lessoldatsontétésoumisà uneforceincon- cutépar l'épée. n'estpas un afticlede foi, lisonssimple-
nue.Est-ceun tr:aitement hypnotique ? un Aussitôtlibéré,Pierresongeà se cacher mentce qui est rapporté.
gaz soporifique? Un rayonou un champ pour se soustraireaux recherches qui ne
magnétiqueincapacitant? Toujoursest-il manqueront pas d'être lancées à son Autre cas de libération
qu'unetechnologie avancéeles a empê- encontre : effectivement,Hérode va tenter Cet épisodesur Pierre,qui relateI'ouver-
chésde se rendrecomptede ce qui se pas- de le retrouver, ceciest dit au verset pré- ture de la ported'uneprisonpourlibérer
saità côtéd'eux.Nousne devonspasêtre Il
cédent, se reoère donc et se rend à la un chrétienau nez et à la barbede ses
surpris de cette faculté des Célestesà maisonde Marie, mère de Jean surnommé geôliersn'estpasun fait uniquedansles
l'égarddes humains.LAT nousa montré Marc.La servantemandatéepourouvrirla récits du NouveauTestament.Nous en
plusieursautrescas semblables ou des porte vient rapporterà ceux qui se trou- trouvonsdeux autrescas dans les récits
Terrestressont devenusaveugles,muets, vent à I'intérieur que c'estPierrequi est rapportéspar lesActes:
malades...temporairement, pour laisser devantI'huis. - Actes5,17 "Le grandprêtre et tous ceux
auxElohimle tempsde se livrerà uneopé- - 12,15Ils lui dirent: "Iu ès folle.Maiselle qui étaient avec lui, c'est-à-direla secte
des sadducéens,se levèrent emplis de
jalousie, 78 mirent la main sur lesapôtres
et les retinrent à la prison publique. 19
U n e te ch n o l o g i ea va ncéeles a
Maispendantla nuit un ange du Seigneur
empêchésde se rendre compte de ce leur ouvrit les poftes de la prison, les fit
q u i se p a ssa i tà cô té d' eux sortir
C'est la même action libératricedes
Célestesà l'égardde Chrétiensincarcérés
ration précise.Hérodecroit tout simple- insistait.Mais eux disaient : C'est son pourdélitd'opinion."
mentà unefauteprofessionnelle ou à une ange," ll faut comprendre,dans le Le lendemainde cette incarcération, des
complicitéactivede la part des soldats. contexte,que I'angeici, signifiequelque gardessont expédiésà la prisonoù les
C'estla raisonpour laquelleil lesfait pas- chosecomme : esprit,fantôme.C'est-à- apôtresavaientété enfermés,avecmission
ser en justicecar rien ne peut expliquer dire ce qui restede quelqu'unaprèsla de lesramener devantle Sanhédrin :
cetteévasion. moft. Lesgensprésentsdansla maisonne 5,22 "Les gardes, en arrivantdevantla pri-
- lz,tt "Pierre revenu à lui, se dit : pouvaientcroireque Pierre,en chairet en son, ne les trouvèrentpas et revinrent
y
Maintenant je sais vraiment que le os fût revenuparmieux. l'annoncer; 23 ils dirent : Nous avons
Seigneura envoyéson ange et qu'il m'a Pierrefinalementintroduitdansla maison trouvé la prison solidementfermée et les
arrachéde la maind'Hérodeet de ce à quoi narreson évasionmiraculeuse et en rend sentinellesdebout aux portes; mais en
s'attendaitle peupledesJuifs." le Seigneur responsable. Puisil s'enva se ouvrant nous n'avons trouvé personne
Pierrereorendconscience et se rendalors cacheren un autrelieupourne pasmettre dedans.24 En entendantcesparoles,l'of-
comptequ'onvientde le tirerd'unmauvais en dangersesamis. ficier du temple et les grands prêtres
pas fatal. Cetteinterventionprovidentielle VoiciI'histoire
merveilleuse de l'évasionde étaient trèsembarrassés au sujet des apô-
ne peut être le fait que d'un envoyédes Pierrehorsdesgeôlesd'Hérode.Enfoncés tres et de ce que l'affairedeviendrait.'
Elohim.C'estla raisonoour laouelleil en Zorroet ses pairs ! Et ce qui est le plus Nousretrouvons exactement le mêmetype
imputeimmédiatement le crédità qui de extraordinaire,c'estqu'il est certainque de récit que celuiexposéprécédemment,
St Jacques, Pierre conduit en prison. Jean Mansel toute l'histoire avecun peu moinsde détailscar les évé-
s'estdérouléede nements de la libérationne sontpasexplÈ
la façon décrite, citementrapportés.Ici encoreun envoyé
Il suffit simple- des Célestess'investitdans une affaire
ment de lire le Durementterrestre. Il fait s'évaderles
récit et de I'ac- Apôtres de la prisonpublique et berneainsi
cepter comme le grand prêtre et les sadducéens. Cette
tel. Ce n'est pas fois-ci,lesgardestrouventles portesde la
plus fantastique prisoncadenassées. Quantaux sentinelles
que de vouloiry en factiondevantces poftes,elles n'ont
strictementrien vu et continuentd'effec- d'elles-mêmes et les liens se détachent l'humanité;
tuer leur tour de gardeen n'ayantrien tout seuls. C'est exactementce qui est soit I'on
remarqué.De mêmeque dans l'épisode arrivéà Pierredanssaprisonlorsque I'ange reconnaîtune
précédent,il faut concevoirune "torpeur" est venule délivrer.Ici le Célesten'estpas r é a l i t é
qui a saisi tous ces gens de façon fort citénommément maistouslesingrédients concrète à
opportunepour libérerles prévenussans de sa venueet de son action libératrice ces récits,
qu'ilsrisquentquoiquece soit, figurentdansle verset26. Nousvoicidonc réalitédontle
"L'angedu seigneur" poursuitun but précis en présence d'unenouvelleactionponc- sentimentest
en opérantcet élargissement des prison- tuelle des Célestes.CependanÇla "tor- renforcépar
niers. Il leur demanded'aller dans le peur" qui a présidéaux évasionsprécé- le réalisme, le
Templepoury raconter tout ce dontilsont dentesn'a pasété utiliséecettefois-ci.Les souci du
été les témoins.Doncles Célestesconti- célestesn'emploient pasici cettetechnolo- détailset la Gustave Doré, St Paul sur le che-
nuaientde garderun æil aigusur tout ce giecarlbbjectifde la mission estdifférent. l o g i q u e min de Damas, I'intervention bru-
qui survenaitaux prochesde lésus... Le geôlierest réveilléen raisondu grand même de la tale des célestes va bouleverser
son destin
Ils n'hésitaientpasà mettrela mainà la bruit. narration.
-
pâtepour infléchirle soft desévénements 16,27"Legeôlierfut réveillé,vit lespoftes Dansce cas, les textesn'étantni philoso-
dans la direction qui leur convenait. de la prisonouverteset dégainasonsabre: phiques, ni symboliques, ni théologiques, il
Malheureusement, il est bien difficilede il allaitse supprimeçen croyantque lespri- nousfaut bienconvenirquecesangesexis-
oercevoirle desseinultimede toutesces sonnierss'étaientenfuis." tent et qu'ilssontpardéfinition,de par leur
libérations,de touscessoinsconcrets. Lepauvrehommequi répondsursa viede comportement et de par leur nature,des
Une autre interventionest rappoftéeun la bonnegardede ceuxconfiésà lui va créaturesextraterrestres.
peuplusloin,maiscettefois,n'enest pas pourse suicider car,ayantfaillià sa tâche, Par conséquent, accorderà ces textes le
I'issueimmédiate.Les versets 22 à 24 il était passible de mort et sessupérieurs créditqu'ilsméritentrevientà reconnaître
exposentla situationqui va conduiredes l'auraient fait occire.Dansun descasoré- qu'unegrandepartiede la population mon-
hommesen prison.Ils y serontenchaînés cédents,Hérodefait passeren justiceles dialecroitauxextraterrestres sansle savoir
et sérieusement gardésà la demande geôliersqui n'avaientpas su menerleur et sansmêmeoserse l?vouer.Difficilede
expresse des pré- comorendredonc les
teurs: sourires goguenards
- Actes16,22"Lafoule
Dr:nc i*r:eeélestês ç.,* ' ' que ces mêmes per-
s'enprit à eux, et les sonnes nous oPPose
d e g a ri i :i ( :eilaigu :- iUi
'
préteurs, après leur lorsquenous leur par-
S [ ; r . : j. ,l ;itiX pl"ûe l:'
avoir arraché leurs lonsd'ovnis... Encore un
vêtements,ordonnè- paradoxe. Quoiqu'il en
rent la trique; 23 et soit, ces Célestes,ces
quand ils leseurent couvertsde plaies, ils gardeà bien.Le gardiensait bience qui extraterrestres, quellequesoitleurmotiva-
les jetèrent en prison, et ordonnèrentau I'attend pour sa "faute" et il préfère y tion,s'immisçaient à lépoquedansle des-
geôlierde lesbiengarder 24 Celui-ci,rece- échapper en recourant au suicide. tin deshommesprofitantd'unesupériorité
vant un tel ordre, lesjeta dans la prison Heureusement, Paulintervienten lui disant technologique que nous commençons à
intérieure avec de solides entraves aux que tous les prisonnierssont présentset peineà soupçonner et à expérimenter : la
pieds."lciencorenoustrouvonslesmêmes qu'iln'apasà tenterquoiquecesoitcontre téléportation, les rayonsinca-
I'invisibilité,
conditionsd'incarcération aveccependant lui-même. La suitedu textenousapprend pacitants, autantde technologies qui sont
un préalable supplémentaire : ils sontfus- quelejour suivant,ilsserontlibérés, carils désormais à oortéedétudede l'homme.
tigésà la trique;puisilssontmisdansune sontdescitoyens romains.
celluleprofonde, pasunede cellesqui bor- Voicidoncquatremagnifiques casd'immix- llillolllolmm
dent la cour; et enfin,pour faire bonne tion des Célestesen faveur d'humains P0ur Écrir0 àI'rutrur, G0[t[Gt0r larÉdrctlon:
mesure,leurs piedssont entravéssolide- emprisonnés, menésà la manièred'action m@mnsocrrtlr
mentpourlesempêcher de marcher. de commandos. Lestextesn'ontpasà être
- t6,25 "Vers minuit, Paul et Silas,en glosésà pertede vue pourcomprendre ce
prière, chantaientleslouangesde Dieu,et qui y est dit en toutesimplicité, tout y est
RÉFÉRENCES
lesprisonniersécoutaient26 quandil y eut clairet net.Ainside deuxchoses l'une.Soit - Le textehébreude I'AncienTestamentest celuide :
soudainunegrandesecousset en softeque lbn considèrecesdifférentsrécitscomme BibliaHebraicaStuttgartensia,Editioquarta emen-
data, DeutscheBibelgesellschaft,SuttEart,1990
les fondationsde la prison s'agitèrent,et de vulgairescontesde fées pour enfants - Le texte de la traductionen françaisest celui de :
tout de suite toutes les poftess'ouvrirent, auquelcas c'est reconnaîtreque tout ou EdouardDhorme,
UAncienTestament- TomeI, EditionsGallimard-
tous les liensse détachèrent.' partiedu Nouveau Testament est composé Bibliothèquede la Pléiade,Paris,1959
Nousretrouvonslesélémentshabituelsde d'historiettes simplistesreposant sur l'ima- - Tome ll, EditionsGallimard- Bibliothèquede la
Pléiade,Paris,1959
ce genre d'interventiondes Célestes.La ginaire débridé des auteurs de - Le NouveauTestament,EditionsGallimard -
grandesecousse est souventannonciatrice l'époque...dela science-fictionavant Bibliothèquede la Pléiade,Paris,1960
- NouveauTestament interlinéaireGrec/Français.
de I'arrivée du véhiculed'undesmembres l'heureen somme,celarevientà réduireà MauriceCarrez,AllianceBibliqueUniverselle, 1992
de la Mission. Puisles portess'ouvrent néantlescroyances d'unegrandepartiede - MEB- Manueld'EtudesBibliques.

IoP$EnHr"!n49
* f f i
J# Ë_
g"l
"ENE
3 r
RGIELIBRE
.t,
ry*-qiÉ:P

es sujetstraitéspar Quant'Homme, libre


e t i n d é p e n d a n t c, o n c e r n e n tl e s Érurncre- DEssoluroNs PouRPRoDUTRE
S c i e n c e se t T e c h n o l o g i e lsi é e s a u x I'ET{\'IRONNEMENT
SANSDETRUIRE
énergiesnon polluanteset particulièrement à "Il n'y a pas de crise de I'Energie,mais
simplement une crise d'Ignorance"
l'ÉnergieLibre.
B. Fuller
http://quanthomme.org
-iG0]lffil$Hln
Éucmory$a|R
Etp[HMs{rAt
$y$rËMr llEGARBURAI
pAR AlllllrAÏtn
snl$$I0Gl(A$t:
llYlln08Ènr
[$$$In]lGt
Vouspourrez trouverle montage à la page:
completdu systèmesurle siteQuant'homme
hsuite/AddWateM
http://quanthomme.free.frlq 1.htm

Christian Fetter et Gérard Froussart tenuspourresponsables desincidents qui rentequi pourraitse résumeren quelques
travaillent maintenant en commun pourraient survenir dans le cas d'une mau- mots : se faire plaisirdansla recherche,
sur le système AddWater. Unissant vaiseapplication de la marche à suivre indi- l'amélioration et la divulgation de nostra-
leurs compétences et leur enthou- quée sur les pages du site. vaux afin que cela profite au plus grand
siasme,voici la version V.1. de ce sys- genius-france@orange,fr répondra aux nomDre.
tème permettant de produireà moin- demandes de renseignements des expéri- Biensûr,nousavonsprotégénotretravail,
dres frais une assistance hydrogène mentateurs. et le documentci-aprèsa été déposéà
et de réduire la pollution des moteurs I'INPI; maisnotreobjectiÇ en publiantce
thermiques qui, rappelons-lef restent PREAMBULE document, est de donner la possibilitéà qui
inchangéset gardent leurs carburants Il est bien de savoir que ce type de 9éné- le souhaite de construireson propre géné-
d'origine. rateurexistedepuisplusd'unsiècle,qu'ila rateuret surtoutde contribuerà sonamé-
AddWater V.1serasuivid'autresversionset étécopié,modifié, amélioré un grandnom- liorationmaisaussid'échanger les expé-
options qui compléteront ce système que bre de fois. riences avec les amis et de trouver des
leslecteurs pourront construire eux-mêmes De multiples brevets ont été déposés applications pratiques,
grâceauxexplications disponible sur notre qui, aujourd'hui,sont pour un grand Et puis,pourceuxqui n'ontpasle temps,
site.Il est bienentendu que ce générateur nombredans le domainepublic(préci- la placeou les compétences, nouspropo-
ne doit être mis en marche que lorsque le sion importante : tous ces brevets ont serons dans le courant de I'année 2009un
moteurtourne, et coupéavant I'arrêt du coûté des fortunes à leurs inventeurs, en kit afin de leur permettre d'assembler leur
moteur.Tout montageet expérimentation pure perte, leurseul espoirétait de trouver générateur...
sontsousI'entièreresponsabilité desexpé- un acheteur). Suivrontaussiun opuscule explicatifpourle
rimentateurs,et ni Mr Fetter et Mr Quant à nous, petit groupe de chercheurs montage, avec DVD et des stages de forma-
Froussart, ni Quanthomme ne peuvent être indépendants, nous avons une visiondiffâ tion sur deux jours

I
"{ .ï
t I

1
;
È
t:
'Ël
, l
t
I

50 '"irilP $Erfl
PremiÈre du
np[roshe
ûfl{IRATIUI u.l
A0I|IïÀI[R I
i

I
ï,
t

'.i
*l

ÀddU{ater
V.1-Pièces
Les composantsdu générateurAddwaterV.ldans sa version simple

Le générateurAddwater V.1
2 - Filtre pour retenir les parti-
Il se compose dans sa version culesd'eau
simplede :
1 - un bac à électrolyse(tube PVC
de 10 cm de diamètre, 2 bou-
ffi4,
chons PVCà vis)
2 - un filtre pour retenir les pafti-
a
cules d'eau (type potte filtre pour
filtration d'eau, 10 "ou 5 ")
3 - une cellule d'électrolyse(4
plaquesd'acierinox ; 2 tiges file- Son rôle sera d'éviter que des particules
tées en inox) d'eau puissentpasserdans le tube de 10 5 - Tuyau PVCsouple pour le pas-
-
4 un câble électriqueavec fusi- mm qui recevra les gaz ; il est composé sage du gaz
ble de protection, interrupteur et d'un filtre de type filtrationd'eau mais dont 'ry
#">*"
relais on aura retiré la cartoucheflltrante.Ce fil-
5 - un tuyau en PVCsouplede 10 tre peut être de petite dimension.
mm de diamètre avec un clapet
pare flamme 3 - Cellule à électrolyse

t[TAII iir ;.;.Â;iiii itiMfilT 0U


$tf{tl{*iiiifi ;itr:*liirft ',iI \
.c.'
7-Bacàélectrolyse 90 Cetuyausouplereliele générateur à gaz
aufiltre,puisdu filtreà l'admission
d'airdu
moteur que nous souhaitonséquiper
ts
là' (groupeélectrogène ou autre).
,**"r.r:O Nousne oourrions terminersansciter ce
grandchercheur quefut YullBrownquiest
père de ces travaux,mais aussiStanley
Cettecelluleva se placerdansle bac à élec- Meyeret puisvous,et puisnous...
I trolyse.Sa réalisationest délicate; il faudra Voustrouverez lesdétailsdu montage com-
être précis.Maislà aussià chacund'appor- plet sur le site Quant'Homme aux pages
Âdfl.t r V.l- ÂÈârôll 8rd.tP.lil
ter sa touche oersonnelleet sa créativité... indiquées. Pourconclurenousvouspréci-
sonsquetout montageet expérimentation
Il est le coeur du système.Les cotes que 4 - Câble électrique sont sousvotre entièreresDonsabilité et
nousdonnonspeuventêtre modifiéesselon Un câbleélectriquede 2X 4 mm2 serafixé que nousdéclinons touteresponsabilitéen
la destination du générateur, maisaussien sur les tiges filetées; si possiblechoisirle casd'incident."
fonctionde la placedisponible dans I'habi- rouge pour l'anodequi va au + de la batte- Pourtout renseignement écrireà
tacle oui le recevra. rie et le bleu pour la cathodequi va au - de genius-france@orange.fr

T0P
$tcnfl 5'l
lechnologies
fiaser fer un deuxièmeliquidequi bout à plus oublicitéau centre-villede Los-Angeles
que pendantle Salonde I'auto.
Exempleréiouissant qui montre bassetempérature
du 7 nov.2008surle sited'EV
une des nombreusesPossibilités I'eauet dontla vapeuractionneuneturbine VoirI'afticle
de produire de l'énergie sans coupléeà un générateur électrique' C?st Worldà :
ce qu'onappelle un système binaire.Les 50 http://www.evworld. com/news.cfm?new-
détruire I'environnement
générateurs sont sid=19637 dontvoiciun extrait(traduitpar
couplés ensemble et PierreLanglois):
gérés par un sys- "La suppressionpar les fabricantsd'auto-
tèmede contrôle qui mobilesde I'informationsur les technolo-
peut moduler la gies tettesque celle-cisoulèvede graves
puissancegénérée guestionsau suiet du jugemenl de la
en fonction de la vision,des intentionset descapacitésde la
demande en fer- direction de ces entreprises>,a déclaré
mant un plus ou Edward W Furia, Présidentet chef de Ia
moins grand nom- diredion de I'AFSTrini|' "Ce compofte-
:$:i
'o' ri-"! i bred'unités.
ment des fabricants d'automobilesqui
* Leau chaudesou- recherchentprésentementdes dizainesde
tr terrainedemeureconstamment dans un mittiardsde dottarsà même lesimpôtsdes
On estimeque ce site a un potentielde
réinjectéesous citoyens,pour ostensiblementdévelopper
238Mégawattsde ressourcegéother- circuitferméet est ensuite
miquesi on le déveloPPe comPlète- terre pour être chauffée à nouveau.Elle destechnologies de véhiculeséconomesen
ment : il produiraitalors 1/3de l'éner- n'entredonc Dasen contactavecI'airet carburant,estla preuvequ'ilssont réticents
gie des foYersde I'Utah. La à adopter des solutions qu'ils n'ont pas
n'entraînedoncaucunecontamination.
La mobilitéélectrique est intimementliée superficie deterrainoccupée parla centrale inventées."
de génération d'électri- en suface est d'environ 5 MW par hectare -$olarTrxi'
aux technologies
que cesder- (100m x 100m), ce qui s'apparente aux Untaxisolairs
cité. et on a tout intérêtà ce
nièressoientle plusproprepossible' éoliennes mais avec une visibilitétrès
Et bien,voici une bonnenouvelleà cet réduite à distance contrairementaux
égard.Débutnovembre 2008la compagnie éoliennes.
RaserTechnologies vient d'inaugureren "C'estfrès stimulantde voir la progression
Utahun nouveau typede centrale géother- des énergiesrenouvelables /" dit Pierre
mique qui peut utiliserde I'eau moins Langlois et nous sommes biend'accord.
chaudeque ce que requieftnormalement
une centralegéothermique traditionnelle'Et en France?
régionvolcanique,il y a Un peuencombrant et pasfacileà gareren
Cette nouvelletechnologiepermettrait,à Déjàen Auvergne,
parexemple et versVichy, villemaisdémonstration intéressante !
terme,de fournirjusqu'à30o/ode l'électricité Chaudes-Aigues
Untaxià l'énergie solairedébarque chezPSA
des États-Unis, et 10o/od'ici 2020, si la prèsdessourcesdu Dôme,du Lys(60 et
volontépolitiqueestde la partie. quelquesdegrésau griffon)quede poten- Peugeot Citroën!
géothermique quipourraitalimenter la Quelestle lienentreun taxiélectrique fonc-
L'avantage des centralesgéothermiques,tiel
régionavec ce système! tionnantà l'énergie solaireet le Groupefran-
çis PSAPeugeotCitroên? Le Solartaxidu
SuisseLouisPalmer, un professeur â9éde 36
AtsÏrinity ans,qui réaliseun tour du monde! Eneffet,
Où il est montré que l'annoncede PSAPeugeot Citroëna accueilli aujourd'hui à
la réduction de consommation Paris cet aventurier écolo pour qu'il lui fasse
d'hydrocarburene Plaît Pasà tout découvrirce prototypede véhiculesolaire'
le monde... Au programme: des discussions aveccles
24 heuressur AFS (http://www.afstrinity'com/)
Trinity qui experts sur ce projet très intéressant. Les
c'estqu'ellesfonctionnent
qui pro- a développé un VUS capable de faire 150 constructeurs françaiss'intéressent ainsi à la
24, contrairement aux éoliennes
s'estvu refuser I'autorisation propulsion électriquemais aussiaux techno-
duisenten moyenne à 25olode leurcapa- miles/gallon
du vent. d'annoncercette consommation de leur logiesenvironnementales novatrices et aux
cité en raisondesfluctuations
au Salonde l'auto de LosAngeles énergies renouvelables qui sortent du lot.
La centralede 10 MWest constituéede 50 véhicule
modules beau- (21-30novembre
qui s'installent
préfabriqués 2008), sous prétextequ'il C'estbon à savoir!
coupplus rapidement qu'unecentrale9â)- n'a pasétévalidéparI'EPA(EnvironmentalSource: http://ecologie.caradisiac'com/Un-
Il est prévudhjou- Protection
thermiquetraditionnelle. Agency).Or I'EPAne certifiepas taxi-a-l-energie-solaire-debarque-chez-PSA-
Séverine Alibeu
ter d'autressections,aprèsavoirtesté les les véhiculesconceptsou prototype.De Peugeot-Citroen-059
modulesactuelspendantdeuxans,jusqu'à plus le Salonvoulait les envoyer dans le
de 150MWet Plus. sous-sol,horsde vue I Pour Écrlro J.ot [. $0ffùs
unepuissance
de retirerson [uanthûmmo@wanadoo.f r
L'eauchaudepompéedu sous-solpasse AFSTrinitya donc décidé
et d'en faire la
htt0://qurrthommo.Dom
parun échangeur de chaleurpourréchauf- véhiculede I'exposition

',r,,
52 nP$$RlI
Le poltergeist aftisan sur internetà la pagehttp://pagesperso-
Voici une affaire de "poltergeist"(Le mot orange.fr/chum/LIVRE.htm ou sur notre
poltergeist,"espritfrappeur"vient de l'alle- cédéromvenduséparément, mérited'être
mand, et signifie littéralement"esprit miseen réserveau cas orl des éléments
bruyant'J extrêmementintéressante,sus- scientifiques permettraient
convergents de
ceptiblede faire avancerla recherchedans lui apporterplusde crédibilité.
le domainedu paranormal. Un jour, une jeune femmese rend chez
Ce témoignage n'a pas de valeur intrin- GuyGruaisphotographe professionnel ins-
sèque, car il reposesur un facteur d'éva- tallé rue de la Michodière, à Paris,pour
luation qui n'a pas cours dans le monde quelques travaux.
scientifique: la sincéritédu témoin. Au cours de leur conversation, le sujet
Ici c'est le côté fortuit aveclequelces infor- tournaautourdu paranormal. La jeune
mationssont arrivéesaux oreillesde Guv femme,constatantque MonsieurGruais
Gruais qui nous fait penser que cette avaituneouverture d'espritsurce sujetet
affaireest sérieuse.Dansle pire des cas, la qu'il ne jugeaitpas ceuxqui s'y intéres-
bande audio, unique pièceà convictionde saient,luiconfiauneincroyable histoirequi
cette affaire,et que vous pourrezdécouvrir l'avaitprofondément marquée, elleet son

Célèbrephoto montrant une silhouette


de femme qui descend un escalier
compagnon. Il y avaitdanssavoixunetelle outils.Et lbn percevaitégalementle tic-tac poursavoirqui avaitvécuavanteux dans
émotionet une telle sincéritéqu'il ne put d'unehorloge. ce pavillon;Aussitôtellelui réponditi "Bien
jamaismettreen doutesontémoignage. Interpelé,le couple renouvelarégulière- sûr, nous avons eu cexe idée, et nous
Lesévénements qu'ilsvécurentlesavaient ment l'expériencedans l'espoirde com- eûmes l'extrême surprise d'apprendre
âge avait vécu
vraimenttraumatiséset perturbés,Voici prendre,Un jour, et c'est là que l'histoire qu'un hommed'un cerbin
doncleur histoire: devientincroyable, une voix forte s'estfait dans cette maison. Cétait un artisan qui
le grenier,oit
Cejeune couplehabitaiten locationdans entendre.Et là le couplea cru qu'ilétaiten avait instaltéson atelierdans
en cuir avec des
un pavillonde banlieue.Tout se passait trainde vivredansun vraifilm d'horreur; it fabriquait des sacs
bienau débuÇjusqu'au jour où ilsentendi- ils entendaient en effetunevoix manifeste- machines.Cet homme, décédé quelques
de menthumainequi marmonnait deschoses annéesavantI'emménagement de ceieune
rent des bruitsbizarresen provenance
grenier pensèrent qu'un animal quasi-incompréhensibles, se mettant en couple, possédait un mainate qu'il aimait
leur ; ils
avaitdû s'y introduireet se trouvaitcoincé, colèreparfois. beaucoup'i
Touscesbruitscurieux les empêchaient de Une autre fois, ils ont entendu tourner des Guy Gruais,senUtque la jeunefemmeétait
s'endormir, si bienquele lendemain matin, machinesdansun vacarmeassourdissant. sincèreet honnête; il lui demandasi elle
d?ller inspecter le grenier'Ils Et par-dessusle bruit, ils distinguaientla accepterait de lui confiersescassettes d?n-
ils décidèrent
ni autres élé- voix du fantôme qui fredonnait un air de registrements pour en hire une copie. Elle
ne trouvèrentaucunanimal
de générer ces bruits musique. accepta bien volontiers mais en lui deman-
mentssusceptibles
bizarres. Surl'enregistrement, on entendaitpafaite- dantsuftoutde ne Pascitersonnom.
Ils commencèrent alors à se poser des
questions... Lesjourssuivants, lesbruitsse
renouvelèrentde temPs en temPs, et Sur I'enregistrement,on entendait
chaquefois ils montèrent au grenier pour parfaitementun homme qui chantait
fairela mêmeconstatation : aucun animal, les paroles d'une chanson :
personne.
"Je t' aim e...toute la semaine..' "
Un soir,pourtenter de mieuxcomprendre
ce qui se passait,ils eurentl'idéed'installer
dansle grenierun magnétophone en mode ment un hommequi chantaitles paroles Ce que Gruaisentenditsur la cassettefut
pour
enregistrement capterles sons émis. d'une chanson : "le t'aime'., toute la extraordinaire. Tout ce quhvait racontéla
Lesbruitsse firententendrede nouveau"'. semaine,,,", jeune femme était bien là, enregistré,tel
La bandemagnétique avaitbien enregistré Ce sera d'ailleurs les rares mots que lbn qu'elle l'avait raconté, sansaucuneexagé-
preuve pourracomprenore. ration. Le tout parfaitement audible!
ces bruits réels et très étranges,
pas
qu'ilsn'étaient victimes d'hallucinations Une autre fois, la voix semble chercher un Après avoir réalisé une copie, il rendit la
auditiveset qu'ils pas
n'avaient "rêvé" tout oiseau puisquâ plusieurs reprises il dit à orécieuse cassette. Ensuite, il ne revîtplus
qualité, on pou- hautevoix : "Coco ? Où il estcoco ? C.oco ?.'. jamais cette cliente. De ce faiÇ on ne saura
ça. Quoiquede mauvaise
vait distinguernettementdanslênregistre- Coco ?". jamais si ces manifestations auditives ont
ment, un bruit ambiant, comme si Guy Gruais demanda à son interlocutrice si continué et pendant combien de temps.
quelqu'un bricolaitdansun atelieravecdes elle s'étaitrenseignée auprèsdu voisinage GuyGruaisfut très marquélui-mêmepar
ce témoignage qui respiraitla sincérité.
Il fit souventécoutercette cassettedans
son entourage,à ses amis et à des per-
sonnespassionnées par le paranormal,
mais les gens se montraienttrès scep-
tiques,jugeant ce documenttrop beau
pourêtrevrai.
À l'instar des témoins d'apparitions
mariales ou d'wnis,on se méfiade lui,on
le prit pour un na'tf, prêt à croiretout et
n'importe quoi.
La jeune femmelhvait pouftantbien pré-
venuquepersonnene pourraitcroireà une
telle histoireet qu?lle-mêmen'y aurait
jamaiscru si ellen'avaitpasété confrontée
à cesfaitsincroyables,..
Pouftant,ce n'est pas parceque I'on n'a
pas la preuveimmédiate d'unechoseou
d'unphénomène qu'ilfauten conclure hâti-
vementque cettechoseou ce phénomène
n'existentpas,Souvenons-nous toujoursde
lllustration : montage. lmaginez une usine toute entière, désaffectée,et habitée à
jamais générations d'ouvriers qui se sont succédé. ces deux proverbes de sagesse :
tout par la vie des

54 5 ilP$GTTI
llûtls t'Ûtnt-ilttt tu fftEFInIffilt

des machines qui tournent,un artisanqui bataille-clé de la 1*" révolution anglaise.


pousse la chansonnetteou encore qui Durantl?xplorationdes lieuxils prirentde
s'adresseà son mainate"Coco"; rien de nombreusesphotos.Asseztard dans la
plus. nuiÇils entendirent desbruitsmétalliques,
On ne peuten aucuncasalfirmerque cet des sortesde cliquetis,et aussides sons
hommechercheà rentreren communica- similaires à ceuxde tirs de canons.
tion aveclesvivants,commecelase passe Ils continuèrentà prendredes clichéset
avecles messages décryptéspar la trans- eurentl'étrangesurprisede voir apparaître
communication. sur l'und'euxune silhouette de soldatqui
Je penseque cette affairetend à prouver sembleporterunelanceou un mousquet,
simplementque dansceftainsendroitset Enjanvier1964,lorsd'unepromenade en
dans certainesconditionsfavorablesou'il Sologne,un couple s'est soudainement
resteà déterminer,les sonssont enregis- retrouvédans un paysageprintanier,au
trés dansla matièreenvironnante. cæurd'unvillagedu Moyen-Age. Toutétait
Egalement danscertaines conditionsincon- calme.Lesfeuillesdesarbres,lesfleurs,les
nues,cessonssonten partierestituésdans nuages; tout étaitfigé,Au boutd'unquart
l'environnement initial.Ces manifestations d'heurede promenadedans cet univers
sontsuftoutaudibles la nuitlorsquela pol- étrange, tout a disparu subitement.Le
lution phoniqueest pratiquement nulle, froid, le givre: tout était redevenunormal.
maisdoiventexisteraussidansla iournée Centfois, le couplea refaitle mêmetrajet
où ils passent inaperçus. sans revoir le paysagesurgi d'un autre
Lejour,il existede nombreux témoignages temps,d'uneautredimension...
Détaild'une photo prise en 2fl18
de bruits très élevésdont lbrigine reste Cetteexpériencerarissimen'est pas sans
sur les lieuxde la batailbde Naseby
(1645).On peut reconnailrela inconnue. Cesbruitspeuventêtrecomplè- rappelerlétrangeaventurevécue le 10
silhouetted'un soldat tement anachroniques, commeceux de août 1901(anniversaire de la chutede la
batailles à l'armeblanche,perçuspar des royauté)par deuxtouristesanglaises, Miss
"La Terreétait déjà ronde ttial auant que habitantsd'un petitvillage,ou des bruits Moberlyet MissJourdain, danslesjardins
nousen ayons lespreuvæ.' industrielsentendus à desdizaines de kilo- du GrandTrianon, à Versailles,
"L'électricité existait déjà avant même mètresd'usinessusceptibles de lesgénérer. Il fait cejour-làun tempslourdet orageux,
qu'on la fassesurgir" Destémoinsparlentaussitrès souventde Ellesse sont retrouvéessubitementtrans-
GuyGruaisa finalementacceptéde metûe coupsrépétésdansles murs,que certains portéesau tempsde Marie-Antoinette. Elles
des extraitsde cettecassettesur intemet expliquent par lhctiond?spritsfrappeurs. aussiont eu l'impression de se retrouverà
sur l'excellentsite de PatriceArment Cegenrede bruitsemblele plusfacileà se l'intérieurd'unetapisserie de cetteépoque;
http://pagesperso-orange.frlcfrum/. Vous retrouvergravédansl'environnement. un paysagefigé, un silence absolu et
pourrezainsivous faire rcùe propreopi- Sansbienentendurejeterla possibilité que impressionnant... Un orage magnétique
nionsurcesdocuments. ceftainesmanifestations auditivesouissent aurait peut-êtrerassembléles conditions
La scienceauramaintenantla lourdetâche être le fait de tentativesde communication favorables à ce genrede phénomène.
d'expliquer le procédépsydo/phfique qui en provenance de lAu-delà,il est bon de Il règneparfois,aux alentours du Trianon,
estici en cause. différencier cesdeuxphénomènes, comme des conditionsatmosphériques inhabi-
il est importantde savoirquela plupartdes tuelles,lesquelles pourraientprovenir,non
Que penser de cette affair€ ? observations dbvnis sont en fait d'oriqine du ciel,maisdescourants telluriques,
ces
Celan'engage que moi,évidemmenÇ mais naturelle et explicables, courantsqui auraientpeut-êtrefait choisir
aprèsavoirécoutéplusieursfois cet enre- Versailles par LouisXIV poury édifiersa
gistrement, je ne suispasconvaincu qu'il L'image aussi villeroyale.
s'agissed'un cas de "maisonhantée",de Il estfort probable quelessonsfossiles soient En 1953,à Yor( en Angleterre,un ceftain
fantôme,ni mêmed'unepreuvede trans- accompagnés d'images en 3 dimensions qu'il Harry Martindale,apprenti plombierqui
communication (communication avecl'au- serait possiblede saisir à
Fantômes ou émanation furtive
delà, avec les défunts)dont Guy Gruais, l'aide de caméras infra- d'un monde ou d'une dimension différente ?
rappelons-le, est un desspécialistes. rouges.
Selonmoi, il ne stgit pasnon plusd'une Un témoignage récent
manifestationpsychiquehumaine non semblel'attester:
contrôlée. J'aienvieen effetde défendreet Enjuillet2008une equipe
de voussoumettreune troisièmethèse,et Anglaisede chercheurs
qui seraen quelquesorteunesuitede mon dansle paranormal sétait
article"À la recherchedu son perdu"paru renduedansle villagede
dansTOPSECRET no35.En effeÇcomme Nas@ (Norfnam@nshirc),
le constatenteux-mêmes la jeunefemme. où s'était dérouléele 14
témoin et Guy Gruais,l'enregisûementjuin L645 la célèbre
révèleles bruitsd'ambiance d'un atelier bataille de Naseby,

IOP 5 55
$GNH
était en train de creuserun trou dansl'an- niciensen bleude travail,sur la pisterede- reconstituer ou d'interpréterdes sonspro-
ciennetrésoreriede la ville poury installer venue étrangementpraticable.Il nota venantdu passé, et enregi5trés au cæurde
un systèmede chauffage, entenditsoudain qu?ucunpersonnel ne semblaitle remar- la matière.
le son d'unetrompette; dansla foulée,il queren train de volerau-dessus d'eux.En Leprocédémeten æuvrela résonancedes
put assisterà un spectacle surréaliste: Un quittantla zone,Goddardretrouvalbrage, ondestelluriques(et non pas les courants
centurionsur son cheval,puis toute une maisput cependantrejoindreAndover. telluriques),avecla conjonctiondesondes
pierres'
colonned'infanterieromainetraversaalors Quatreans plustard, lorsquel?éropoftde harmoniquesdes moléculesdes
le mur...Harry tombade sonéchelle, en état Dremfut remisen servicecommecentre Des fragmentsde paroles auraientainsi
de choc.Plustard HarryMaftindale apprit d'entraînement, lesavionsétaientjaunes et déjàété reproduitssur bandes.
que cet édifice était construit sur une lestechniciens poftaientpourla toute pre- De tels enregistrements accidentelspour-
ancienne voieromaine... par
mière fois des... bleus de travail. Avant raientêtre occasionnés des conditions
cettedate les mécaniciens de la RoyalAir géophysiques et géologiques particulières
:
Présence récurrente de l'orage Forceétaienthabillésen salopettes marron. qualitéde la roche,température ambiante,
Dans les années30, dans la régionde Ce jour{à, VictorGoddardcompritqu'en humidité.
Swindon,en Angleterre,unejeunefemme 1934,il avaiteu unevisionde l?éroportde Une émotion exceptionnellement forte
se rendaità vélo chezune amie,lorsqu'un Dremtel qu'il seraitquatreansplustard. occasionnée par un évènementparticuliè-
orage éclata. Elle se réfugia rapidement
dansune chaumièretoute proche,dont la --*
cheminée fumait,
H ": Gejour là, VictorGoddard
Unvieillard à barbeblanche étaitsurle pas comprltqu'en 1934,il avaiteu une vision
de la porte et la laissaentrersansréagir. de I'aéroportde Dremtel qu'il
Ellefut frappéepar quelquesdétailsillo- seraitquatreans Plustard +i î{r&
giques: elle n'entendait pas le moindre 'F csÈ
bruitdansla maison,ni la voixde l'homme
ni le bruitde lbrageà I'extérieur, Puissou- rementtragique(suicide,meurtre)pourrait
dain,elle se retrouvasur la route; lbrage la mémoire de la pierrc dégagerdu cerueauune déchargeélectro-
était passé et elle était totalement séchee. Comme je le dans
signalais mon étude "À magnétique tellement intensequ'ellepour-
Plus tard, elle retrouval?ndroit où elle la recherchedu son perdu" (Top Secret raitmarquer à jamaisl'environnement dans
avait trouvé la chaumière, mais il n'y avait no35), des recherches fondées sur le prin- lequel il s'estproduit.
plusqu'uneruine,Lesgensdesenvirons lui cipe de la désagrégation des sons, sont Et si les murs avaient vraiment des
assurèrent que cette maison était détruite effectuées depuis de nombreuses années "oreilles"? Cettethéoriede la "pierreenre-
depuis plus de 50 ans. dans les laboratoires du Couvent des gistreuse"pourrait en effet expliquer
Bénédictins de lle Saint-Georges à Venise. quelques-unes desobservations,
la mémoirc du futur ? Une équipe aurait
scientifique mis au point Nous connaissons déjà quelques"pierres
En 1934, le célèbre aviateur de la Ropl Air des appareils électroniquespermettant de enregistreuses" d'un autre type ; ce sont
Force Air Marshal Sir Victor Goddard surolait les concrétions que nous trouvonsnotam-
l'Ecosseà bordde son biplanHawkerHart
pourse rendreà Andover. Sursontnje9 il
passaau-dessusde I'aéroportdésaffecté
de Dremenrahipar la végétation, dont
les hangars sécroulaient et où les
vachesavaient remplacé les avions. Il
continuason vol mais rencontra sou-
dain un orage bizarre. Dans les
nuagesbrun-jaune, au milieudu
ventviolenÇil perditle conttôlede
qui
son avion commença à partir
en soiralevers le sol,
Evitant de justesse le crash,
Goddarddescenditrapidement
souslesnuagespourse repéreret
aperçutde nouveaul?éroportde
Drem; celui-ciparutcomplètement
différent.
Lbragedisparutsoudainement ; le
soleilétaitradieuxet il pouvait par-
faitementdistinguerautour des
hangarsbizarrementneufs,quatre
avionspeintsen jauneet des méca-

56 L5ilP $rGlrr
InuIt D'0ur[t-T0ttt
0t tmtfltI[ttttls

ment dans les grottes(stalactites,stalag-


mites).Ellesconstituentdes enregisùanrs
naturelsdes donnéesenvironnementale
existanteslorsde la formationet de l'é\o-
lutiond'unegrotte.
Laconcrétion est une"mémoiredirnati1r.rc"
de la terredepuisdesmillionsd'anrÉes,qui
enregistrelesmodifications de l'envirmne-
ment tellesque la pollutionlÉe à la prÉ
sencede l'homme: tracesde pæ, apports
de CO2,vapeurd'eauparla transçioti:net
la respiration,élévationde tenrçÉature,
perturbations à partirde la surface,@lu-
tion deseauxde ruissellernent gar eqrais
et pesticidesetc ...
lllustration: montage.lmaginezun champde bataillequi garderait
à jamaisles images,le fracas,la fureuret le sangdes combats
Tout est énergie acharnésque se livraientles arméesennemies
Selonun principebasé sur une loi phy-
sique,lesondessonoresinvisrdesunefois livretombeaccidentellement et sbuvresur salled'émission et de réception : le chæur,
émises,ne sont pas effacées..nais au une page,au hasard.C'estprobablementconstruiten chambre déchosur le modèle
contraire,sont transfonnéGet restenten ce quise produitparmoment,déstabilisantdu cercle magique.Une ou plusieurs
vie, commeétantomniprêentes. ceftainsrares humains,témoinsde ces antennes : lesclochers, obélisques ou men-
De cette façon, il est pcrd€ de les fuitesde sonsou d'images. hirs.Uneprisede terre,constituée par le
reconstruire commen'importequelleautre Si cettethéorieest séduisante pourtout ce puits,la crypte,la grotteou le labyrinthe.
forme énergétique,car ces ondes, à qui concernelessonset lesimagesémises Presquetoujourshumidifiéepar la source
I'imagedes ondes visibl€sne sont rien dansle passé,elle ne peut expliquerpar "sacrée"indispensable, cet "appareil" puise
d'autrequede lénergie. son énergiedans les
Chaque ondesonoreest courantstelluriqueset
une pure énergiequi
C ela dém ontr eque ce n' est
I'emmagasine dansdes
part d'un pointoriginel p a s par ce que I' on ne voit pas condensateurs que
émettantdu son. Cela o u n ' e n t e n dp a s q u e l q u ec h o s e q u e sont les statues,croix,
Deut être une voix ce quelquechose n' existepas arches etc...
humaineoriginaleou Les fidèles(à condi-
simplement un enregis- tion qu'ilsaientla foi)
trement. contrela visualisation de scènesqui nbnt apporteraient alorslénergiegrégaireindis-
Lbndeémisese répartitdanssa sriquence, pas encoreété, en principe,enregistrées pensable au bon fonctionnement de l'en-
en sonsharmoniques, ultra-sons,
en sous- dansl'environnement, commedansle cas semble.
sonsetc. Lbndene se détruitpas,maisau de lhviateurVictorGoddard.
contraire,va se placerdansun sdrémade IlfftyUilûLsur
dissolution,commela thârrie de l'atomea Le magnétoscope naturel Pûrcortacbr rruftn.frrir0i :
permisde le constaterpourla mabère. Il est probablequedanslessiècles passés, tuflHh-lour@laF$bJnt
Aujourd'huinoussavonsque le processus les hommesbeaucoupplus sensibles et
de désagrégation de la matièrene s'arrête réceptifsqu?ujourd'hui,égalementplus ihi àrtrr NilHry Ernb[i, lln [|l mtrrtr
pasfaceau noyaude lhtome,maisconti- prochesde la natureétaientplussouvent nalt lÛ h ttco û riltf, tus I FïÉ t
nue à s'étendre jusqu?ux éléments confrontésà ces phénomènes de résur- r*m cdbauûtrsilm h ûtd otmna
mineurs, grâceà lénergiedont la matière gencedu passéenregistré, ilthiàttuillrbffihsmû[Etl
est constituée. Il n'est pas excluqu'ilsaient cherchéà nimÈn t|s rtrtr|ui{filn mtu silaûmt
En résumé,aucuneénergiene peut être contrôlerce grand "magnétoscope" de
détruite; elle ne peutque se transformer. l'Univers,mélangede technologies natu-
Lbuiêhumaineest limitée; contrairement rellesfascinantes dontils ont pu constater
à certainsanimaux,elle est incapable de l'impressionnante efficacité.
capterlesultrasons. Celadémontre quece Poury paruenir, ilsauraient depuisdesmil-
n'est pas parceque lbn ne voit pas ou lénairessélectionné les endroitsles plus
n'èntend pas quelque chose que ce propices,les pierreset les formes plus
quelquechosen'existepas. favorables.Cette technologierassemblée SOURCES
Ainsi,riende ce quise passesurnotrepla- auraitainsidonnénaissance auxTemples, - GuyGruaiset PatrickFlamand
htF//pagespercoorangÊ.frlctrum/IJVREhùn#ARIISAN
nètene se perd.Toutestarchivénaturelle- auxéglises, etc. - ClaudeBurkel,.Mgr Casaroli,Référencepremière:
menten permanence. Cesédificesomniprésents autourde nous VSDn' 27-1984
- AlfredoErnetti,PeterKrassa
Commeparfoisdansles bibliothèques, un depuistoujours,présentent en généralune

fn 57
I0P$tcREI
elon la théorie du mécanisme les opérationsdansle cerveaupouvaient
n u m é r i q u e , I ' h o m m e e s t u n e être assimilées à des opérations
machine, c'est-à-dire un Pro- binaires,l'ordinateurle plus puissantdu
gramme.Dansle RéalismeMathématique, monde,le Blue Geneseraitdéjà 1,7fois
théorie reconnue mais discutée selon plus puissant qu'un cerveau humain.
laquelleles programmesexistenten tant Mais le cerveau humain n'étant Pas
que structure mathématique,même si binaire, un ordinateur doit, Pour en
personnene les a jamaisvus ni envisa' reproduirele fonctionnement, simulerun
gés, un code infinimentcomplexesimu- réseaude neurones,ce qui consomme
leraitla "Réalité"commesi nous étions beaucoup de puissance...
On a montré
continuellement en immersiondans un qu'un ordinateurde la taillede la Lune
immensejeu vidéo.Un ordinateursuffi- pourraitsimulerune civilisationGomme
sammentpuissantpourraitdonc copier la nôtre en donnantI'illusionaux habi'
cette informationstructurée,comme un tants d'un système planétairede vivre
programme,et simuler notre esprit. Si dans un universcommele nôtre.
Nick Bostrom(directeurdu Future of mente vertigineusement. Donc, si nous
Humanity Institute)sedemande si descivi- nouscroyonsà termecapables de simuler
lisations,qu'il appelle "posthumaines",descivilisations, nousdevonssupposer que
s?museront à simulerd'autres civilisations.nous vivons probablement nous-mêmes
Dedeuxchoses l'une,soitcetypede simu- dans une simulation. Dansce cas, il ne
lation est physiquement impossible, soit seraitpassurprenant quela loiultimerâ3is-
celaest possible. Dansle premiercas,nous santnotreuniversselimiteà quelques lignes
vtvons de pro-
néces- Nousdevonssupposerque gramme.
Et nous
saire- nous vivons probablement
m e n t vivrions
dansune simulation o o n c
dansun
univers b i e n
"réel"puisquepersonne n'a pu noussimu- dans une Matrice,Commentréaliserait-on
ler.Dansle secondcas,chaquecivilisation une simulation d'un univers? Il ne serait
"posthumaine" "réelle"peut elle aussi pas forcémentnécessaire que l'ensemble
engendrer un grand nombre de civilisations du monde soit prédéfini dans "la matrice"
virtuelles.Du coup, la probabilité est très mais seulement que ses éléments le soient
forte pour qu'une civilisationdonnée soit au moment où il est observé. llintérêt de
Et,
virtuelle. pour peu que les civilisations cettedistinctionc'estque chaque individu ne
simulées Duissent à leur tour exécuter d'au- oeuttout observer et il a le choix de l'echelle
tres simulations,cette probabilitéaug- de son observation. Il peut observerau

58 '-5IoPsEnH
choixune pièce,une planèteor me mdê le publicallaitdécouvrirune phaseau 11 du film cettepetiteapplication
pourMacet
cule mais pas l'int{1nlité de Urtes l€s Seotembre 2001...? qui a fait "commepar hasard"arrêterle
molécules qui formenttouteslesfi:ces & Vousvous dites sansdoute que cêst un "curseur de chargement desdonnées surle
toutes les planètes.È lors la quanùté peu tiré par les cheveux.Alorsvoyonsla 9 11 01 et secundo "commepar hasard",
d'information qu'il est rÉ€essaôrede rârnir suitede la démonstration. on se retrouveencoreà traverscet ordina-
oourdécrirel'universen entierest fmiteeà À b 39a* minuteet 53 secondes du film teur dans cette fameuseMatricecomme
la sommedes facultê de perceptin de "Independence Day"appamitsur lbrdina- dans l?ffaire similairedu passeportde
tous ses habitants.En ouùe il n'est pas teur de DavidLevinson(JeffGoldblum),un Néo... (Voir développement dans TOP
nécessaireque cette inbrmdin preÉ'oste phénomène désormaisbienconnudu grand SecretNo39p5) Souvenez-vous, dans le
à lbbservationcar elle peut prfaaærnent public,une"pluiedigitale"ou "MatrixRain". film"Matrix",le passeport
de Néoquiappa-
être définieau momentde fæ\ratbn. raît quelquesinstantsà lécran,à l?nvers,
Curieusement la mécanQue qrantile qui et dont la date d'expirationtombe le 11
prenden comptel'extÉrirnentahral sdn septembre 2001,justement...
de l'expérience décritdes @npûEnents
de naturesimilaire.La t'latte peut €tre
penséecommeune usineà râ,es" Ainsa,
elle peut se contenterdlndûe dtez les
individusle rêve des sibratûE drts les-
quellesils sont impliquê. Et m pqrt pen-
ser qu'ellepeut induire&s rÊr,€sqr@r-
dantssansavoirà s'ass.rrer q.e leshôril.rs
s'accordentsur une meme rterptron.
Alors matriceou pas rnatb 2 Tqrt pro- Un peu plus loin, à 41 minuteset 23
gramme informatiquea tendance à secondes,lorsquelhcteur Jeff Goldblum
"buguer".Si nousvivonsdansrre sirrula- allumeson ApplePowerbook pourvérifier
tion, il faudraittrouverdes hrgs, des kË le compteà reboursalorsque le président
physiquesqui défaillenÇdes farts qui et sa famillesontévacuésen catastropheÀ présent,observezci-dessus,en fond
à
échappent à notre co.npréhæeon. bord du 'Air ForceOne",sur cette même décran,la Matrice quia sansdouteinspiré
Justementla vie est pleinede cesbits sin- Matriceon peutvoirdéfilerle tempssur le
lescréateurs de "Matrix"...
gulierset nos existenG st frchrées 0 9 :1 1 : 0 1 . Il s'agitdesécransde contrôledessoucoupe
d'innombrablescas de synôrmiités. façon "pluie digitale"de "Matrix" dans
Enfin,dans le mênreordre d'dée b frrt Independence Day.ET.écoutez l'explication
"Matrix'i fort de sonsuqÈ pfÉiiq sern- de Davidl'informaticien ; "c'estcommeça
blejustementêtre la nraniftstatin drn bug qu'ilsæordonnentleursvaisseaux" ...
à lechellede l'humanitÉ b.t enttÊre. Decetteaffaireet de celledu passeport de
Néo,on se prendà rêver...
Les origines de la matrhe Et si en fait des êtresd'un futur lointain
Et si lbn vousdisaitque la l'latrb a une avaientessayéde nous avertir? Et si le
origineExtra-Terrestre
? seul moyenqu'ils aient de nous avertir
(sansqueleurprésentne soitperturbépar
la modificationde notre présent) était
d'agiruniquement sur notreimaginaire par
Or,curieusement, il se trouvequele 11 09 lesfilmsHollywoodiens ?
2001au Matin: le président Bushseralui Ou bien encore,si tout simplementles
aussiévacuéà bord dAir ForceOne pour mêmes personnesétaient derrière ces
rejoindreWashington... deuxscénarios ? On peut aussiimaginer
09 11 01 (en anglaisles datessont don- que les scénaristes/réalisateurs sont des
néesavecle moisen premiersuividu jour initiés laissantdes "messages"(avecces
et de lhnnée)colhcideexactement avecle films) comme faisant paftie de rituels
momentoù lesdonnées ont remplile carré occultes d'une"élited'illuminés".
en hautà droiteà leurmaximum. Le rem-
plissagese faisantde gaucheà droite
(signalépar nos soins avec le contour
Cette capture décran extraite du film rougedansl1mage ci-dessus).
"Independence Day" (1996) montre un Cequi est absolument sidérantdanscette
ovni hostilesurvolantNew-Yorkavec son affaireet qui échappeà toutelogique,c'est
ombre ooftée sur les Twin towers à mi- primo,si on comprend biencommenton a
hauteur. Cetteimageannonçait-elle un scé- filmé cettescène,qu'il y a bien un pro-
narioconnuseulement des"initiés"et dont grammeur qui a élaborépourles besoins
tT st lll|tlYilo0ll"$tulll'?

.ffi :tu"
Retour sur le passeport de Néo
Uinfoest ressoftiede la MatriceInternetil
y a quelquetemps.On a aPPrisqu'un
"'tinéohile"avaitfait une découverte sur-
prenante: aprèsagrandissement sur une
captured'écrandu film, il s'avèreque le
passeport de Néodans"Matrix"expirerait
le jour des attentats du 11 septembre
2001.Bingo! Le premiervolet de cette
Trilogieayantété réaliséen 1999,c'est-à-
dire,deuxansavantlesattentatsdu World
TradeCenter, il y avaitunechancesur des
millionsDourunetellecoincidence.
Il faut bien reconnaîtreque le passepoft
retrouvéde Néo,pirateinformatique, rap-
pelle étrangementcelui de Mohammed
Atta, chef présumédes pirates de I'air,
retrouvé dans les décombresdu WTC, Selonle Washington Postc'estaussià thlB fairedu passeport de Néoest vraieet elle
après avoir résisté à une température de oue la FM donne l?lerte à tous les contrô- I'est,ça veut dire que le message du film
2000 degrés et à 100000 tonnes de débris leurs du pays et leur demande de surveiller est une forme d'imprégnation mentale qui
lorsdu crashdu Boeingdansla tour. toutedisparition radarou changement non- insinuequele mondede Néoestaussivrai
Si cette "découverte" avait concerné un autorisé de la trajectoire d'un avion. que le nôtre et que c'est peut-êtrebien
épisodede Derrick ou une quelconque Qui est Néo alias Thomas Anderson ? C'est nousqui sommesdansla matriceet c'est
comédie à succès pour ados, nul doute que l'un des millions d€tres humains connectés ça qui est une réalitéincontournable et
le buzzserait inexistant. Or, la pépite inso- à la Matrice, inconscient que le monde dans nous jouerions alors dans un scénarioécrit
liteestextraitedu film qui a érigéle doute lequelil vit pourraitêtre autrechoseque à l'avance.
et le complotuniversel commeles bases celuiqu'ilvoit. Dansce mondesimulé,il a
narratives d'un mythe moderne de science une doublevie. Le jour, il est un citoyen L'Architecte de la Matrice
fiction. honnêtequi travaille en tant que program-
En effet,la trilogie "Matrix" traite plus ou meur pour la "respectable entreprisede
moinsd'un complot où se mêlent monde logiciels" Metacoftex.
virtuelet informatique surfondde critique Maisla nuit, Anderson est un hackerqui
de la société de consommation. Cela est pénètre illégalement dans des systèmes
d'autant plus étonnant car le film com- informatiques pour y voler des informa-
mence par une série d'aveftissements au tions, sous le pseudonyme de "Néo".
téléphone qui donne cette sensation de Le personnage de Néo pourrait être direc-
oréscience sur les évènements contenus tement lié a l'un des personnages lesplus Si lbn se réfèreau scénariodu film où
dansla Matrice. connus du Net, à savoir Tom Anderson, le toutesles imagessontviftuellement com-
y
Maisil a plus, à 11 minutes 30 secondes cofondateur de Myspace. Il s'avère que cet mandées par le Code de la Matrice, le
du film, 9 :18 est l'heure indiquée par le individu aurait été relâché sous probation à "Grand Architecte" de la Matrice (et de la
réveilde Néo. l€ge de 14 ans après avoir été le leader ville de Zion...) était au courant de tout.
d'ungroupede hackers... L'architectefait référenceà la divinitédes
Commequoidansle petitmondedu virtuel, francs-maçons...
lesapparences ne sontpastrompeuses... L'idéemêmede ce personnage de < Grand
Et lesfrèresWachowski aimentvraisembla- Architecte> remonterait à la gnosequi naît
blementse jouer de la limiteséparantle au I"'siècleaprèsJésus-Christ.
réel du virtuel.Coïncidence, "Matrix"sera Dans ce courantreligieuxfondé sur le
entrédansI'histoire commele premierfilm principede dualité,le GrandArchitecte
Dansle plansuivanton voitdeuxtours... piratésur le web. Finalement, commeles désigneun dieumauvais, qui a construit
terroristesdu septembre,en s'entraînant un universmatérielauquell'hommedoit
jour et nuit surFlightSimulator, ce geekde échapper.
Néo auraitdonc bien pu faire buggerle Le GrandArchitectede la matricerappelle
codedes2 toursjumelles. bien cette puissance créatricemalfaisante,
Bienvenue dansle monderéelI Carsi l?f- saufque les hérosdoiventéchapper à un
mondeviÉueloourretourner dansle monde
matérieldu corpset de la matièreauthen-
trque.Toutau contraire,"le mondematériel
est mauvaisdans la gnose, alors que la
matice estune constructionde l'esprit.."

60 IOP$ffNH
Oracle ou programmatin ? It a e? æ €n ràre dans le film en Maçonà droite.Ils sontflanquésd'unetête
Un "Oracle"dites-vous? lûr F ri trrrE a.c b'eirs de carreaux de La poignée
de lion,symbolede l'initiation.
ll"Oracle"nousfait tourneren oq,.Fo.t AËtrg tt qÊestdair. de maindes maçonsest appeléela "patte
Commele fameuxcodede la Btte ùË? 9t ^ rutlr crjvt qt ûade, la mère de la de lion"selonle rituelde passageau grade
les sauts équidistantsde letfe ôær € tlaùa. drrç æ ols âlalernent, sans de maîtreMaçon.
texte hébreuxet l'interprfuo dttrts- drùgÊr æ ca-. cnùe E fernier et le Et que dire de la fameusescènedu choix
tiquequi ne "détecte"quece q.r s'€f, !!. -ûÉ Éræ l|Ùù9É- entrela pilulerougeou bleue.Le bleuest
produit....Lui aussiavaitprÉff tss erç=
mentsdu 11 septembrema6 a @û lc sy*nc dc ortrôlc
En réalitéNéo a été cré pù rûæ a Câ.uqu mt regræ'Hûr-. saæntqu€
lArchitectepour équilibrerfeqræ Er le 'sysfèmede Éfu e* rn a3re grsternede
fait dansce monde,s'il y a rre tdræ cDn6le. @mrnert fu{ ) Oræue
sur l'Éluet slil y a un élu,Ce* ûr sfiË 'Ehr'est
brcé de ôrËir la pqte de ûcie,
mentparcequelesdéssontæes deg.æE h ærte qui rneneà la'Sqrce'et qr tat
début. On nous présentel'æ cgryre que I'ondortchoi$r un nornbrec!îqrrræ et
ayant comprisque I'esprittrrn-r àÊt cle femrne pour repeupler Zst- Ce q,t la couleurdu degréde I'apprenti. Le rouge
besoind'avoirle choix,d'êùe Èe. or Ét sgnifierecommencer à zéroaræcune nou- est la couleurde llnitiation,celledu degré
tôt, d'avoirI'illusiondêbe tibre rælle version de la Matrice, Cest une clucornpagnon. Quandau vert, celuide la
LArchitectese présente@.rrre €'Fe' nraniàede confôler le résultatde lÉlu et Matrice,il e* la couleur du degré du
de la Matrice,et évoquel0raé srrre les cftoixqull auraità faire dans le ftrtur. "MafoeMaçon".Morpheus est en traind'in-
étant la "Mère".Tout ce qui rrpqæ çn Cornmeç les "machines"ne perdent viterNâr à l'Initiabon...
lui, c'est que le systèrne(le nsræ æs pnuis, à moinsque l'Élufassele choixde Que fait la pyramideilluminée,un aube
machinesoù les humainsne reges€ntent passerpar la portede gauche,ce qui est symbolemaçonnique bien connu {;ale-
qu'unesourced'énergie)se stabdeete È.e uræ probabilitéinfime,car cela veut dire mentprésent surlesbilletsde 1 dollaramé-
longtemps possible. que la Maûicese crashera et tueradesmil- ricainsur I'ecrande contrôledu vaisseau ?
Il est donc bien questinn <re prerktxns hardsde gens, et les "machines"savent
informatiques. qu'unhumainne feraitjamaisune chose
Pourtantl'Oraclene preditnen. Lorade a pareille.PourtantNéo passela porte de
avouéêtre un "programrne-. gaudre...
Ceuxqui restentleurvie entièreconnectés
Les frères Wachowski à la Matriceignorentque leurréalitén'est
À h suite du film les fràes trybcfrom*i en fait pas réelle.Doncqu'estce que ça
seraientdevenusfrère et sætrr.(Les pro veutdire? Celasignifieque pourceuxqui
ducteursde "Matrix"s'appelleraient dêor- saventou prétendentsavoir,le complotne On peutvoirdans"Matrix"de nombreuses
maisAndyet LanaWachowski). seraitqu'un divertissement de leur esprit. représentations du culte solaire présent
Larryaurait en effet dedde de griwe un LaGrandeConspiration seraitlà pournous aussisurle tabliermaçonnique... Lesexem-
traitementhormonalen we de ôanger de divertir.Nousdivertirde quoi? plesdes symbolesmaçonniques présents
sexe...Entrerumeuret démenbs,le nrys- Ducomplotbiensûr... dansle film sontinnombrables à commen-
tère règne autour de cette affaire.Les cer par ceftainesposturesde Morpheus;
frères Wachowskiseraientdonc derænus Symboles Maçonniques maisaussipardesdétailscommele solen
telslesdeuxserpents du CaduceedtternÈs Progressivement Morpheus, va, tel un maî- damierde "Matrix"et l?igle qui apparaît
entrelacés,symbolisantle masculinet le [e, avec son aplombet son assurance, souventdanslesdécorsdu fi|m...
fémininou encorele Rebis,imagemythique commencer à "initier"Néoauxsecretsde la
de I'androgyne des alchimistes ou tels Matrice.Jugezen plutôt...Parexemple...
encorelestoursjumellesdu WTC... Que fait Morpheussur un fauteuilrituel
Lhrchitecte dit que Néo,quandil rétablitla Maçonnique ?
Matrice,doit choisir 7 hommeset 16
femmespour repeuplerZion. ET.dans la
Biblele mondeestrepeuplé aprèsle déluge
parNoéet sonarche.
Celafait sansdouteimplicitement référence
au versetde la Bible: Genèse 7:16 = "lJn Et enfin, le premiervolet de "Matrix",le
mâle et une femellede chaqueanimal est voletfondateurde la trilogie,se termine
allé en tant que DieuavaitcommandéNoé. sur un agrandissement de 'SysfemFailure'
Puisle Seigneura fermé la porte derrière Comparezles accoudoirsdu fauteuilde en zoomsurleslettresF et M ; MFou...FM
eux."Ainsiles frèreset sæursWachowski Morpheusà gauche,et ceux du Maître pourFranc-Maçon ?
ont-ilsensemencé le mondevirtuelde leurs Comme concepteur de la Matrice,
programmes... l^Architecte" gouvernetous les paramè-
Les frères Wachowskin'hésitentd'ailleurs tres.Enfinpresque tous.Il y en a deuxqui

r0P$tG[H.rn
61
"slullT"?
il $tm|.1Yt000

luiéchappent, la libertéhumaine et I'amour lementriend?utrequedesprogrammes...


dbù ce"systeM(aime)Failure". Selonlui la Malgré son prétendu contrôle total
libertéest qualifiée d'illusion, à laquelle on lArchitecten?voue-t-ilpas à la toute fin
ne peutcroirequepardéfautd'intelligence, son impuissance à empêcherl'anomalie
car tout est lié par une série continue de d'apparaître dans le mondevirtuel? Est-ce
d'effets... donc pas de coinci- le cas pour toutes programmations ? Le
causeset
dences...Le rôle de l'architecte est celui bugest-ilà chaquefoisinévitable ? Etdans
d'un principe qui fabrique le ce cas faut-ily voir un parallèleavec notre
d'undémiurge,
Matrix débute avec un lapin blanc que monde où apparaissent constamment cer-
qui
monde, le construit, le tisse, le modèle, Néo devra suivre. Les frères
son intelligibilité le fai- tains "signes" intelligibles tels que coÏnci-
lui donnesabeauté, Wachowski I'ont bien compris : comme
sant et le refaisantlorsqu'ils'en trouve dans "Alice au pays des merveilles" dencesou synchronicités, telsquel'affaire
qui veut sortir un jour de la Matrice du passeport de Néo et celui de
insatisfait.Les mythologiesde différents
devra suivre impérativement le Lapin Mohammed Atta ?
peupleset relig'onsfont appel à cette Blanc. Nous reparlerons de tout cela
qui conjugue parfois L'anomalie dans le Programme n'est-elle pas
figuredu démiurge, dans un prochain Hors Série
un principeMâleet un principeFemelle (M icifinalement ce qui rendréelle viftuel?
et F), représentés symboliquement chez les Charles Lutwidge Dodgson
franc-maçons parléquerreet le compaset Un des pèresde la logiquemoderne,le Le problème du terrorisme
dans"Matrix"par lbracleet l'architecte, et ProfesseurCharlesLutwidgeDodgson, La softie de "Matrix" a coÏncidéavec la
Trinityet Néo. setait déjà intéressé à ces questionsau guerremenéepar les Américains et leurs
En réalitéle programme cherche la stabi- XIXème siècle. Un de ses confrères, le alliés en Afghanistan. Morpheus, le capi-
lité. Lhvertissement est clair. Le contrôle Professeur George Boole, tentait détudier taine du Nabuchadnezzar lance ses actions
nécessite le rechargement de la Matrice et les mécanismes de la pensée. Les résultats de guérillas depuis les couloirs souterrains
le débutd'unnouveau cycle.L'Élun'estuti- destravauxde Booleallaientdonnernais- de Zionquiévoqueétrangement lesgrottes
par
lisé le programme que pour passer d'un sance à la logique binaire (base de l'intelli- profondes de lAfghanistan.
cycleà l'autreet devientinutileparla suite. genceartificielle), selonlaquelleune pro-
Il seraitfauxde voirdans ce film un projet position est soit vraie soitfausse,et forma-
révolutionnaire où la liberté serait acquise lise les moyens de déduire de cesproposi-
dans la rébellion.Au contraire, dans tions d'autres propositions. Mais le
"Matrix"le problème estdéjà de savoir qui Professeur Charles Lutwidge Dodgson par-
est véritablement l'ennemiet donc, quelle tit dans une autre direction, en tentant de
idéede la communauté il en découle. Toute démontrer que lbn pouvait recréer un uni- À I'intérieurde la Matrice,Morpheus
partir proposition est recherchécommeterroriste
tentative de révolutionsest vouée à la vers cohérent à d'une
récupération parle Système "Matrix"... fausse.Il allaitdécouvrir, à terme,qu'un Lbppresseur est en surfaceet les rebelles
Regardezpar exemplele résultat de la univers logique entièrement basé sur une sous terre.
révolution de 1789,cettefabuleuse décla- propositionfausseétait ressentiintuitive- JeanBaudrillard nousapporteun éclaircis-
rationdesdroitsde l'hommefaitesous les ment comme cohérent, y compris par un sement intéressant sur le 11 septembre et
qui tout de la complexité le "terrorisme" '. "Quenousayonsrêvéde
auspices de "lbeil qui voittout".Comparez esprit ignore
mathématique de cetunivers. Celieninédit cet événement,que tout le monde sans
entrela pluspurelogiqueet l'intuition, le exceptionen ait rêvé, parce que nul ne
Professeur Charles Lutwidge Dodgson allait peut ne pasrêverde la destructionde n'im-
I'explorer, durantsontempslibre,en écri- porte quellepuissancedevenueà ce point
vant des ouvrages pour enfants,sousle hégémonique,cela estinacceptable pour la
pseudonyme 'At'ce consciencemorale occidentale,mais c'est
de LewisCarrolldans
'È Traversle pourtant un fait, et qui se mesureiuste'
au pays des Merveittes"et
Miroir".C'estle principed'un univers,res- ment à la violencepathétiquede tous les
sentisintuitivement commecohérents mal- discoursqui veulentl'effacer."
avec,en vignettece symboletrouvédans gré I'absurdité de leurs propositions. Un Selonlui les terroristes du 11 septembre
"Matrix'ilorsqueMorpheus explique à Néole systèmedans lequel toute justification de ressemblent à un virus, un bug,une ano-
fonctionnement de la Matrice.Notezle trian- l'incohérence devient inutile. C'est un sys- malie dans la Matrice.
gle (ou pyramide)(volontairement retourné tèmeoù l'intuitionmêmetravailledansle Il resteune autrethéoriepour expliquer
parrapportaufilm)avecun sommettronqué sensde l'incohérence...Notre monde? commentle passeport de Néoindiquejus-
séoaré de la baseet l^'oeil"au milieu... Puisquetoute la mythologie de l'Élu, la tement le 9 11 01. Les terroristes ont fait
Pour"Matrix",la seulerévolution estl'initia- rébellionde Zion ont été créées de toute un arrêt sur image du DVD "Matrix'i et c'est
tion.Cen'estpaspourrienqueNéo,aveu- pièce par l?rchitecte. On pourrait tout ainsi qu'ilsont choisi la date des attentats...
gle à la fin de la trilogiepofteun foulard aussibienpenserque lesnomsassociés à Ceci-dit, ilsn'étaient paslesseulsà connaî-
commelorsdu rituelmaçonnique. Néovit cescréationsne sont pas innocents et sont tre cette date : quelques joursavantle 11
sa dernièreInitiation,celledu viftuel,c'est révélateurs d'uneironie ultime, du pouvoir seotembre des milliards de dollarsont été
à dire I'alliancede son esprit avec les totald'un maîtresur les hommes, sur ces échangés sur les places boursières au pro-
"machines"... par
esclaves lescroyances qui ne sont fina- fit de certains "initiés".

62 ::1iilP ttG[H
"ttuilr ?
tT8t[0il.Yw000

L-- 7

- t .--

Ginémaet puissancedu virtuel selon"lulatrix",


en tant qu'Elu, il n'estriende Tout ceci nous renvoietoujours à ce
On se rappellecommentles Ïe- g= :-o- plusqu'un pion désignépar lArchitecte... schémacentral: lélu de l'humanité,le
jectionscinématographiqLres
a.:-: ::,--€ Reorenons deouisle commencement. Nous messiequi sauveleshommesest un Noir.
à la panique,les spectateu-:-:,:-: '- +- sommesau milieudes années80, une cer- L'hommequi connaîtle mondeinvisible,
ment qu'unelocomotive fo":': <-' =-' 3 taine Sophia Stewaft, femme noir améri- l'initiépar excellence, Morpheus, est un
toute allure. L'univers"l"laF' s r 3r,r'3 caine, dépose un manuscrit intitulé "Ihe Noir.La personne qui détientlesréponses
une inquiétudeet bientôtu^ ::-.:-È-.:- third eye" (le troisièmeoeil) au bureau de ultimes,la mèrede la Matrice, l'Oracle,
est
Le cinémaest désormais:e:: :-:--:e protectiondes droits d'auteurs.Le manus- unefemmenoire... Aux USA,dramatique-
invisiblequi maîtrisele te-:: :: :is:à:: crit ainsi protégé ne trouve pas d'éditeurs menttouchésparla criseboursière, depuis
qui enlève et replaceles ' ; -': -'r. : - mais il circulebeaucoupdans le milieuet lesélections présidentielles,
le sauveurde
guise. Par sa façon de -::':+t-::- e passe entre les mains de nombreux pro- la Matricequi permettra au Système de se
monde,le cinémadevienta -.:-,: :.: = :€ ducteurs.Selon SophiaStewart, en 1986, "reloader"estdésormais...un Noir.
notre époque. elle répond à une publicitédes frères Cependant tous ceuxqui espéraient sortir
\Vachowskiparue dans un magazinenatio- de la Matriceen élisantObamaoar leur
nal et sollicitantdes manuscritsde science- "choix"devrontse rendreà l'évidence : le
fictionsusceptibles
d€tre adaptésen bande film"Matrix"nousenseigne quetouteten-
dessinée.Elle ne reçoit pas de réponseet tative de révolutionest de toute façon
cet épisode tombe dans lbubli lorsqu'en vouéeà la récupération par le Système
1999,elle reconnaîtdans"Matrix"des pas- Il ne resteplusqu'àespérer
Matriciel... que
sagesde son manuscrit.L'auteurafro-amé- ce rechargement de la matricen'entrainera
lmage du film "Armageddonn"r't 998) ricainesaisitles tribunaux.S?n suit alors oasla mortde lélu.
Le compte à rebours indique 09 1'1. une bataillejuridiqueaux rebondissements
Cette image apparaitlorsque la pluie
dignesd'Hollywood,et à ce jour, à défaut
de météoritess'abat sur la yille. Au
m ê m e i n s t a n tq u e l q u ' u ns e r c l a m e d'avoir pu faire reconnaître ses droits,
"Oh, nous sommes en guerre ! SophiaStewaft n'a toujours pas baisséles
(00:07:52)Saddam Hussein bras. Son combat continue sur le web et
nous bombarde" (0:07:56t
vous pouvez découvrirtoute l'affaire sur
La suite montre le World Trade
Centerdétruit (00:09:20). son site à l'adressesuivante:
http://www.matrixthirdeye.tv/
Peuimportepour nousde savoirqui sont les
véritablesauteurs de cette oeuvre géniale.
Ce qui est indéniabledans "Matrix",c'est la Conclusion
connotationafro-centriqueévidentedu film. "Matrix"nousannonceirrésistiblement la
Il est interessantde noter en effet oue les fin d'uneère ; le "rebootage"completdu
personnagesclefs du film sont noirs : Système; la Révolution finalemenéepar
MorpheusI'initiateurde l'élu, lbracle maî- un Éluquise sacrifle poursauverle monde
tressedes mystères,et la plupartdes com- sur fond de cvber-terrorisme et de crise
mandantsde Zion.Il n'est pas anodin de économique mondiale. Apocalypsevirtuelle
Obamaest-il l'Élu ? savoir aussi qu'à l'origine,Néo devait être ou fin d'unmonded'Illusion?
Aussi incongru que la questron l- s- joue par un autre Smith,Will Smith...avant Quelsmessages sontencorecachés dansle
paraÎtre,permettez-moid'évoqueren c-o. que ce dernierne déclinela proposition. code"Matrix"?
le film "Matrix"pourraitégalement
avoiréte ilÛDITûIYO
annonciateur de la récente élection Purcontactor
lautmr,
fuTiro ù:
d Obamaà la présidence américaine. ws[ma$t0r@n00trfl
v0.c0m
Obamaest en effet décrit par les commen- ildolrouvs
sstÉ0alsmsnt
lows[mffitor
ilt slto:
tateurs comme "l'homme de Ia situation" eT htt[://www.flootrmuo.Gom
le film "Matrix" pourraitlaisserentendreen
quoi son électionpourraitmarquerun tour-
I
nant décisifdansl'histoire
Américaine...
De
fait, Obamaest un "élu" (au sens du suf-
frage universel).Mais par conséquent, WillSmithjouerafinalement
dansun autre
film (I robot)où seradéveloppé le thème
?\
de la lutte entre les machineset des
hommes et oir lesmachines et leshommes
finissentparvivreensemble à la fin et dans
Independence Dayoi.til sauvele mondeen
luttantcontredesvaisseaux alienscontrô-
léspar...laMatrice, ce qui nousramène au
débutde cetarticle.

63 ilP $ffntl ilp $ttftI rï 63


Ë
-
-
ÊL
v) Le sscret du deudàms Sphlu
ROMANde SandraDual et Erick Surcouf
Enquêtes inédites de |timpossible
Sur le point de faire, sous le plateau de Gizeh,une formidable
= de Michel Padrines découverte, un égyptologue américain, le Professeur Alan
lÈl ùtichel Padrines nous offre avec ce nouvel ouvrage des Parker, y renonce de peur de ne pas pouvoir maîtriser les
témoignagesincroyablesprésentésavec des détails saisis- énormesconséquencespolitiqueset religieusesqu'elleimplique.
= sants. Ce livre captiverales lecteursqui cherchentdes faits Désireux,malgré le danger,de continuerses recherchesà I'insu
I j récents et des connaissancesnouvellessur le phénomène des autorités, il fait appel à l'un de ses anciensélèves, Patrick
o, ovni. Ils y trouveront des enquêteseffectuéesen Frânceet Marshall,pour le seconder A son arrivéeau Caire,le professeur
ut E
_o
to
en Afrique, des témoignagesdbbservationsétonnants,des
récitsde contactés,ainsiqu'une énigmeârchéologiquepar
a mystérieusementdisparu.Commencealors une aventureexal-
tante qui plonge le lecteur dans d'étrangesintrigues.Avec l'aide
- -c ticulièrement troublante. Michel Padrines possàie une de Kim Ventura, une journaliste passionnée d'ésotérisme,

tt
I
c.)
(o
longue expérience d?nquêteur Il apporte dans cette
étude, sinon des réponsesdéfinitives,du moins des pistes
sérieusesqui permettent de considérerle phénomèneovni sous un angle neuf. LestémoÊ
gieuxoir des mystères
ierontsurface.
PatrickMarshallva s'infiltrerdans les milieuxscientifiqueset reli-
surprenantssur l'histoireancienne
Maissousla pressiond'unesociétésecrète,représentant
disparues
et lescivilisations
un ordremon-
=
tr o gnages inédits qu'il présentene feront que renforcerauprès du public l'intérêt suscité par
cette passionnanteénigme des ovnis.
retomberont
révélations
dial,lesfantastiques vitedansle secret.

Édition : les confins.com 14û pages Édition : Àlphee 334 pages

c5
I .a)
(u
q
Prix : 20 euros ISaN ; 2-9522230-4-1 Prix : 19 euros ISBN : 978-2-7538-0344-2

d o-
É o
- @
=
- Indiens : Les preniers Américains Où irons-nous ?
de FabriceDelsahut
Ê N
o)
de Pierre-MarcAnthonioz
Non,le cieln'estpasvide; non le cieln'estpas muet; c'est

u, E
'-
1492, christophe Colomb découvre I'Amérique...les
Indiens, quant à eux, découvrent l'homme blanc.
Entre rencontres et confrontations, massacres et
métissages,deux mondes vont s'entremêlerjusqu'a
nous qui ne savons plus voir, qui ne svons plus entendre.
Nous avions fermé les portes de l'Espérance.Trois jeunes
disparus,devenusdes messagerschristiques,nous aident à
= o) former I'Amériquecontemporaine.En dépassantle les rouvrir afin que nous jetions par avanceun reqardsur le
EI u
Y
mythe du Far West pour tracer le portrait d'une
Amériquemillénaire,FabriceDelsahuts'attacheà faire
monde vers lequel, infailliblement,nous allons. "On se pré'
pare toujours mieux à ce qu'on connaft qu'à ce que l'on
revivre les civilisationsPeaux-Rougeset leur mode de
- vte. ignore", rappelle l'un d'eux. Qui serons-nousdans l'autre
o,
I Il nous fait pénétrer l'univers des hommes et des monde ? Comments'effectuerale passagedans l'au-delà?
6
f femmes oui ont aimé et défendu leur terre : Sitting Bull, Geronimo,mais aussi Kateri Commenty vivra-t-on ?
ut 3
Tekakwitha,la premièresainte indienne,ou la célèbrePocahontas.Les Indiens,qu'ils
soient guerriers, conteurs, sages,artistes ou activistes,apparaissentenfin tels qu'ils sont
"vos bien-aimés, disparus à vos yeux, sont paftis vers plus de lumière mais ils ne sont
pas mofts. Comprenez donc une fois pour toutes que la mott n'existe pas'i écrit Paqui
= ô- et non tels que les colonseuropéensse sont plu à les imaginerA traverscinquantebelles
dans ses Entretienscélestes; que vos âmes restent en paix, elles sont parcellesdivines
histoires,FabriceDelsahutnous offre une immersiontotale dans la mémoireindienne.
E
I
q;
to Plusqu'un ouvrage,c'est une merueilleuse invitationà découvrirou redécouvrirune cul-
ture riche et comDlexedont l'Histoires'écritencorede nos jours
et connaîtront,à leur tour et en leur temps, la splendeurde la vraie vie, dans la lumière
de l'amouruniversel.
lr 6

FabriceDELSAHIJT est maître de conférencesen STAPSà I'IUFMde Paris.Spécialistedes Édition : Maisonde vie âliteur 237 pages
Prix : 21 euros ISBN : 2355990050
c Indiensd'Amériquedu Nord et des culturessportivesdes minorités,il a publiéde nom-
o) dans ces domaines.
E5
I
o
_9
breux ouvrageset articles
Il signe ici un livre magnifiqueque nous recommandons à tous I

qJ
IJ Édition : lmee-Êditiûns 144 pages
o
æ = Prix : 25 eutos ISBN : 29i5586217
Mystédeuse wicca
- z
- de lvlarc-LouisQuestin
La Wicca est la pratique rituelle, magiqueet spirituellede
E F la Witchcraft ou Culte des Sorcières.Ses ramifications

u)
(o
La quête de Saunière 3 De Rennes-le-Château à modernessont nombreuseset complexes,elles nous per-
E Pédllos mettent de mieux comprendre les grandes questions
de André Douzetet Philipcoppens métaphysiquessur le bien et le mal, le rôle féminin essen-
i-
À la fin du xlxesiècle,dans le villageoubliéde Rennes-le- tiel de la Divinité,les relationssubtilesentre l'hommeet la
= Château Drès de Carcassonne,l'abbé de la paroisse, nature, les mondesparallèleset les pouvoirsde la Magie.
0.)
lfl E
BérengerSaunière,engagesoudaindes dépensesexcep-
,to tionnelles.Serait-ildevenufabuleusementriche?Depuis,
-, a diverses hypothèsestenteront d'éclairer ce qui deviendra
bientôt l'Enigme de Rennes-le-château, l'une des plus
I J
q)
singulièresde ce siècle, avec ses secrets,ses assassinats,

v) U
q.,

x
ses ombres, ses lumières, ses faussesvérités et ses vrais
mensonges.
Non seulementcet ouvrage,exposantles thèses précédentes,est des plus completssur
-, le sujet, mais, dernier rebondissementde I'affaire, les auteurs y présentent une COUPONDE COMMANDEDU DVD
t3
I
o
'cl
o
maquette,commandéepar saunière peu avant sa mort, qui indiqueà l'évidenceou cheÊ
cher la source de son extraordinairefortune. Une découvertequi révolutionnetoute I'af-
"ENQUÊTESUR ALTERNATIVÊ3"
q
faire et orécisequelle fut réellementla quête de l"'abbé aux milliards". Je souhaiterecevoirle DVD
lr = Éditioil : Nimle Bussière 287 pag6 * L E SD O S S T E RTSO PS E C R E T :E N Q U Ê T S
ISEI{ | 28509û3ût0
EUR
Prix : 22 eur6
C ALTERNATIVE 3"
E3
I
a
6 Règlement d'unmontantde 17 euros
OJ
d Le secret des peuples Sans cancer à lbrdred'EdenEdition.
E
-
a
0)
L)
Wllem
de Jean-Pierre
Imaginonsune sociétéoir les cancersseraientinconnus.Ces tr Parchèoue.
- sociétésexistentà I'heureactuelle.certainescontréesparais- trCartebancaire (CB,Visa,Eurocard, Mastercard)
sent immunisées contre les maladies de nos sociétés
Ê N o d e c a r t e|: l| | | | | | | | | | | | | | | | | |

ut s,3'rttFi::
"'"'
modernes. Des faib, des tests, des arguments pathogé-
niques et pharmacologiquesorientent vere le bon chemin de
la Dréventionactiveconsistanten la mise en acidosede notre
Dated'expiration: | | | | | |
Troisdernierschiffresau dosde la carte: LLLI
?l*\to* organismeet au renforcementdes cellulessaines.Ce livre a
été conçu comme une arme offerte aux maladesatteints de Signatures:
- ce mal si terrible pour gagner ce combat. Parcequ'il existe
EI I
dans chaque phase d'évolutionde la maladiedes stratégies
thérapeutiquesappropriées.ce guide proposeun inventaire
par cas des dernièresavancéesmédicaleset tout un arsenald'armes
- au cas
mises à notre dispositionpour combattre la maladie.Cet ouvrage est destiné à tous, aux
I bien portantscomme aux patientset à leur familie, aux médecinset aux soignants.Il peut
s'adresseraussiaux chercheurset aux cliniciensqui se battent chaquejour pour faire triom-
pher l'espoirdans cette grande cause nationalequ'est le cancer
- Editions : Le ]ârd!ft des Lrvrs 240 pàges
E
I
Frix : 19.90 ars ISBi{ : 978-2914569996

tr
64 l: I0pStGnH
æ
Fl
ES
É.
EIJ
l*
iJr
t-
æ
E,
!t-
És
n-

'€*
æ.
E
Éà
' E
r'*

ûe
b ?

mt
Eui
E
Éte
ce témpslei aesociations
SainHèan+'1&lG-qte{sïaqtr{
libertés,lesautresse référantau chapitre13de I'Apocalypse"de
vres,libreset esclaves, unemarqueen leurmaindroite,ou en leursfroftsi 13tl? ' Et qu'alMn ne
prenaient s'il ntavait
nombre de la bête ; cal
Ia maroue ou le nom de Ia bête, ou le nombre de son nom. 13218- lci est ta sagesse : que celui qui a de l'intelligenen, compte le
penser de tout ça ?..' on
c,est un nombre d'homme, et sonnombre esl slx cenf soriante-six."Prophétiebien réelle, ou pure interprétation?... Que faut'il
en tout cas que de gros moyens sont mis en place pour favoriser et généraliser l'utilisationde la puce
constate
dans notre vie quotidienne.ll apparaîtaussi que de gros intérâs sont en jeu. La questionqui se pose désormais
: oeut-on encore combattre le futur ?... Voici "à froid", un "scan" de l'instant présent de I'actualitéde la techno-
logie RFID,histoirede ne pas perdretout ça de vue.

les failles RFID découveÉespournont être publiées


Éf-Linterdiction
parvoiejudiciaire pardesétudianb
dela présentation duMIT
de tmvauxsur les faillesdu systèmede ô une NouvEttELoI DECALIFoRNTE
paiementsans contact des transports INTERDIT LES PIRATAGE RFID
fétat de Californiea adoptéunemesurevisant
oublicsde Bostonvientd'êtrelevée.Maisla
pas... à protéger"l'intimité"des Tag RFIDdans le
MBTAne désarme
cadrede la loi"SB31"appeléloi31,le 1e'jan-
suiteà l?bandonde la plainte
Finalement,
vier2009.
du MBIA,lesétudiantsdu MITaidentmain- La loi a été proposéepar le sénateurJoe
tenantà colmaterlesbrkhes. Simitian et elleinterdità quiconque de lireI'in-
formationcontenudansun Tag RFIDsansy
Source: êtreautoriséparunecarted'accréditation.
htg://www.generdton-nt.com/rfid-sous-cutane-dhs-actualite-1'zl457.html LeSB31 fait partied'un packlégislatifregroupant desmesures de protec-
tiondesconsommateurs soutenues parla fédération desconsommateurs de
! la Californie.La loi concerneessentiellement les cartespubliéespar des
J sÉslueouvRE-Tor organismes gouvernementaux, les compagnies maladie,et les
d'assurance
"Microchipping" estun systèmed'identificationpourlesanimaux domes-
écoles...Selonla loi, lescontrevenanb serontpassibles d'unepeined'empri-
tiques.Cettepuceest recommandée par les organismesvétérinaireset
sonnement d'unan,et dtne amendepouvantséleverjusquâ1500dollars.
les associations de bien-êtredes animaux.Cette technologiefournit de données sensibles
Latechnologie de RFIDqui peutcontenirénormément
l'identification
Dermanente du porteuret assuredonc la sécuritéet la présenteencorebeaucoupde faillesde sécurité.finformationcontenue
santéde votreanimalfamilier. dansuntag peutêtrelueparsimplebalayage à couftedistancesansquele
SureFlapTM est un systèmede portillonde chat détenteurdu Tagne soit informéde cettelecture'Sansprotections appro-
qui fonctionneaveccespucesstandard'Le por- priées,des lecteursnon autoriséspourraientdonclire et piraterles infor-
tillonne sbuvrantque pourvos animauxfami- mationspersonnelles stockéessur le dispositifen touteimpunité.
-, liersgrâceà la reconnaissance
RFID.
SureFlapTM a été choisipar la sociétéleader Source: http://www.thepaypers.com/news/article.aspx?cid=736631
despucesRFIDau Royaume-
dansla distribution
Unis.Ce systèmedbuveftureet fermeturedes
poftillonspourchatestdonccompatible avecles J 2oo9 DU
cEcr Esr uN coMUNIeuÉDE JANVTER
* RFIDEVENT"
JOURNAL
pucesquiéquipent déjàplusde 2 millionsd'ani-
mauxdansle pays. Lesprincipauxfournisseurs de soinsde santéemploientla technologieRFID
pour améliorerconsidérablement leurs seruices.Apprenezcommentvous
Sourcei http://www.surefl ap.co.uk/microchipping.htm wuvez le faire vous aussi!
\2!æsommetRFIDannuel"qui
Le22janvie, tejournalRFIDaccueillerason
^( '
ne pLUsRrENouBLrERGRÂcE Aux PUcEsRFID serale grandévènementde t'annéeen matièrede soinsde santé,en paral-
Toujoursà la pointede l'innovation danslestechnologies RFID,la start- tèleavecle 3* sommetannuelde conduitesur la gestionde chaîned'ap-
up ThingMagic, explorela Technology Review' L'idée est très simple, provisionnements de soinsde santé.
encore fallait-ily penser. Puisque les étiquettesintelligentespeuvent Lors de cet événement RFID,vouspourrezavoirdesnouvellesdesfournis-
détecterlesobjetsdu monderéel,ellespeuventaussia contrario,détec- seursde soinsde santéet des premiersutilisateursRFIDqui paftagerons
ter leur absence. C'està ce conceptque s'estattaquéThingMagic avec leursexpériences à traverslesétudesde casréellesmontrantlesavantages
l'unedesesréalisations : ToolLink,un lecteur depuceRFIDimaginé pour inhérentsà I'utilisationde Ia technologiede RFID'
le constructeur automobile Fordet I'outilleurDeWalt'L'idée,c'estdéqui- C'estte seulévénementoit vouspourrezentendrede vnies éfudesde cas
per lesvéhicules utilitairesd'un lecteurde TagRFIDconnectéà lbrdina- descompagnies qui emploientcettetechnologie:
teurde bord.Ce - Améliorezla surueillance et la sécuritédespatients
dispositif per- - Augmentezl'utilisationdu matérielavecle cheminement en tempsréel
mettraauxtech- - Amolifiez tesbénéfices avec la facturationautomatisée
nicienset entre- - Réduisezleserreursmédicalesen dépistantlesappareilsmédicaux
preneurs ou - Augmentezl'efficacitéd'approvisionnement
bâtiment de Et encoretellementplus !
fairela check-list - Apprenezcommentréduirevos coûtset améliorerlétat despatienE!
des outilsqu'ils - Rencontrezlesprincipalescompagnies qui ont adoptécexetechnologieet
découvrezleursdernièressolutions.
en effetcheren déplacements et en temps.Si lesoutilssontéquipésde Ne manquezpas cetteoccasionuniqued'apprendrecommentleshôpitaux
pucesRFID,lescamionnettes Fordmuniesde lecteurspourrontvérifieren et les fournisseursde soins de santé emploientla technologieRFID
un instantleurDrésence à bord.Lebut: ne plusrienoublier. aujourd'hui.

Source r http://www.techno-science.neV?onglet=news&news=6129 d.orgl


Source: http://wwwfilrfi

666 5 T0P
$rcmr
ov//70-\,/oÀ

@VN[
Lundi l2 -lanvier
Jènvrer 12th,2009 oo:ted ri.

Les suites de l'inci::-'


C o n i s h o l m ed,a n s l e L ^ - ,
a v a i e n tt i t r é " U n O v n ia : +
d ' u n o b j e t v o l a n t i n c o n r- - ,
o n t e n v i s a g éq u ' u n e : - : : -
e n d o m m a g elr' a u t r e . Tr a n s l a t o r
Ed Crooks,journaliste : - i Ë - l
- l[ llf EIEE o :!
q u ' i l é t a i t p r é s e n td a - s : -F'1 i
-_ -

p r é c i s i o n sp. o u r l ' a n | r i v € -: s
Lrn ferrnier qui habite : f Video
é o l i e r r r r eD. e s f e u x d ' 2 " .'
l ' o c c a s i o nc,e Q u ie x p l i ; - . = : É r n qi : 3 e l i e v i n g -" I t C
f o r m e s d e p i e u v r e . .O . - ..,' :r':i-r:iCe:
r é c i t sd e s t é m o i n s . ' - . il i i s ' r i . :- : r ' - c n e s - 5 c r u t i n i z e
.l.rral+Çuandla-nree enqué
D e s r n o r c e a u xd e l a - . - '
li.ll.l- ln search cf Aliens"
e n v o y é se n A l l e m a c ^ + - ' : : . r - = :: ; e t e c t i !É s - E n r i s s i c n 's
:
s o c i é t é E n e r c o , rp, L r i s s =
duplastiquearméà:': - ' : . r : : F a u s s e :V l d e c S
U n e s o u r c ea u M - l.:'" 1'lcr.inncn
-i i n i s : : , - L : ' s A n g e l e s- 1 9 i l ; . i F i n a
Chris lrvine, du =
expérimenta e ln v o s - - - - : '::rt c'est de la Dette
-- , : r n g- A i r F o r c e f 8 0 7 0 8
L e T a r a t r i sp o L r r r a:i't - ' - -. ". irrg - lcc-qltlcfl-15i'05
q u i s e t r o u v eà 6 k ^ - - ' . - = . - -- ' : u l a T e i r e s ' a r " '
e s t t o u j o u r se n c c - . ' s' - . (:)i-dre tJ
:l

_ : - - - a

.- i - .::'- .

'e-
Qr
t'*c T t i t o e r : t - S c u s - t i t r ef r a n c a r :

- a r a
Pages
A prcpcs
5 l F r a i s c n sc c n t r e l a D i r , ' u l g a
S a r a c k C b a n r a& l a D i v u l g a t i
C f ' { l i- " I n s e a r c h c i A l i e n s "
C c n r n r a n d , : n tS e r g e n t - l " l a j rc-
iobert Dean
C r c p - C i r c l e s- S a i s c n? 0 C B
i l e c l a s : i i i c a t i c nb r i t a n n i q u e
l..'rnnpr - r-hrnnrlrnic

D " c n e s - C c n f r r m a t r c nC A F . E
.c Lil1eoccasion rare de poLrrsLtivreI'enquête par
.cs pales de la turbine." f i r c n È E - E x p l i c a t i c n sd ' I s a a c
D r c n e g - I n t Ê r \ , ' t e rl v, l e x u s
- d n c i e n e x p e r t d u l ' l i n i s t e r ed e l a D é f e n s ee n v i s a g eq u e l a G u e r r e Drcne: - Le F.tsÊÊcrtCA.F-ET
f r o i d e n e s o i t p a s t o t a l e r n e n t e r m i n é e: " Q u a n do n o b s e r v eo i t s e l r C r e ! - : a . C l e _dc ' e X O e r t S
situe la réqtc. ce - r -.:^ s - :r ^
- -.q
^.- r
s>r.
^,- ^ ^ ,,+
L',, L'q(/(
^ ,-,,;-
ettvt>âQêl ClUe les
l-rlr'es -::tcrv
;-: ' -r:--< !'/1:e. Les Russes
n^ltrratDnf-, a ' :,: : , - . : r ' E : - T e r l c i r d e J r r i n! 0 0 7
F -t;':': -.J-'; - -.rl-âllllllÊ.: SÊC'et:
-
El,;;r l . 1 i t , : l - : l le t l a l ; i ' ; r - r l ç a t r c
i r - rr . t ' = . i - : l - i . - : l | ] a t , : r : l L l
. : : t - : t i : - . ir--: : . j l - - : =i-: ! i l - j , l a * l
;;,- -: ,l : ,_ta -,l i t. f .f
I ; q
*
6
* P G
t I f