Vous êtes sur la page 1sur 34

Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales

ote d’analyse n° 13, septembre 2012


P age |1

MENACE TERRORISTE EN AFRIQUE DE L’OUEST: ETAT DES


REPONSES NATIONALES, REGIONALES ET INTERNATIONALES
Par William Assanvo

Septembre 2012

Résumé
Le terrorisme représente sans doute la menace la plus sérieuse à la sécurité et à la stabilité en
Afrique de l’Ouest, particulièrement dans sa bande sahélo-saharienne. Ainsi, pour faire face à cette
menace, de nature complexe, transnationale, sournoise et évolutive, un certain nombre d’efforts et
d’initiatives (politique, socioéconomique et sécuritaire) ont été mises en œuvre par les différents
pays qui y sont confrontés. Ces efforts se sont également accompagnés d’une coopération
régionale plus que nécessaire, mais quelque peu laborieuse et poussive. Les initiatives africaines
ont bénéficié de l’assistance apportée par des partenaires internationaux bilatéraux et
multilatéraux. Au moment où l’évolution de la menace terroriste et dans une certaine mesure son
ancrage dans cette partie du continent est source de préoccupation, notamment avec la situation
dans le Nord du Mali, il est nécessaire de procéder à une revue et analyse des différentes réponses
qui ont à ce jour été apportées. D’emblée, il ressort de ces initiatives qu’une coopération régionale
sincère et effective revêt une importance encore plus accrue, ainsi que le renforcement des
capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité des pays concernés. On pourrait
également s’interroger sur l’efficacité et l’effectivité qu’ont eues les différentes actions
d’assistance militaire et sécuritaire. Autant de facteurs qui, en plus ou justement du fait de la
complexité du phénomène, limitent l’impact de la lutte contre le terrorisme.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |2

L’Afrique de l’Ouest, particulièrement au menace1 tend à conclure à l’impact limité qu’ont


niveau de la façade Sud de la bande sahélo- eu certains des efforts mis sen œuvre.
saharienne qui traverse l’Afrique d’Est en
Ouest, est confrontée à une multitude de défis Un certain nombre de mesures légales et
d’ordre sécuritaire: montée de l’extrémisme
institutionnelles2 ont été prises par la plupart des
religieux, de l’islamisme radical et le terrorisme
s’en inspirant, trafics en tout genre – êtres différents pays concernés. Ces mesures visaient
humains, drogue, armes, etc.-, circulation et à se doter ou à renforcer les dispositifs de
prolifération des armes légères et de petit prévention, répression et de lutte contre le
calibre, criminalité transfrontalière organisée, terrorisme et certains de ses aspects (notamment
etc.; défis se nourrissant également de réalités et celui de son financement). Bien qu’il faille
considérations socioéconomiques et reconnaître à cette dimension un rôle important
environnementales. Le terrorisme représente
dans les efforts visant à lutter contre le
sans doute l’une des menaces les plus sérieuses,
compte tenu notamment de sa nature, souvent terrorisme, précisément à doter cette entreprise
sournoise, et de son évolution actuelle. du cadre légal adéquat, nous ne l’aborderons
pas3; un certain nombre de recherches apportent
Face à l’évolution significative qu’a connue déjà des éléments d’appréciation et des analyses
cette menace sur cette partie du continent et au utiles4. Aussi, l’accession ou la ratification de
risque de déstabilisation qu’elle fait peser sur
1
l’Afrique de l’Ouest et dans une certaine mesure Voir William Assanvo, Etat de la menace terroriste en
sur le Maghreb et même au-delà, des réponses Afrique de l’Ouest, Observatoire de la Vie Diplomatique
en Afrique (OVIDA), ote d’analyse n° 12, juillet 2012.
doivent plus que jamais être y être apportées, http://www.ovida-afrido.org/fr/ovida-
repensées ou tout au moins renforcées. Un pdf/Menace_Terroriste_AfriqueOuest_12_Juillet12_.pdf.
2
Pour avoir un aperçu des mesures prises par le Mali, la
certain nombre d’initiatives ont à cet effet été Mauritanie, le Niger et le Nigeria afin d’être en
conçues et mises en œuvre à cette fin. conformité avec les recommandations internationales en
matière de dispositifs législatifs, de lutte contre le
financement du terrorisme, de répression, de contrôle des
La présente analyse a ainsi pour objectif de
frontières et de coopération internationale voir: Letter
présenter certaines de ces initiatives. Toutefois, dated 26 December 2006 from Permanent Representative
cette analyse n’a pas pour ambition de procéder of Mali to the United Nations addressed to the Chairman
of the Security Council Counter-terrorism Committee,
à une évaluation détaillée et approfondie de leur S/2006/1038, 28 December 2006; Note verbale dated 31
impact. Tout au plus s’agira-t-il d’apporter des March 2003 from the Permanent Mission of Mauritania to
éléments d’appréciation de leur effectivité et the UN addressed to the Chairman of the Security Council
Committee established pursuant to resolution 1373 (2001)
efficacité et de l’impact qu’ils ont eu sur concerning counter-terrorism, S/2003/484, 28 April 2003;
l’évolution ou la persistance de la menace 2007 National Report of the Niger to the Counter-
Terrorism Committee, S/2008/121, 25 March 2008; Letter
terroriste. dated 27 September 2006 from the Permanent
Representative of Nigeria to the UN addressed to the
Cela étant, au vue de la situation actuelle et de Chairman of the Counter-Terrorism Committee,
S/2007/65, 8 February 2007
certains récents évènements survenus dans la 3
Aussi, tout en notant leur existence, nous ne nous
sous-région, force est de constater que appesantirons pas sur les efforts visant à renforcer les
l’évolution qu’a connu le terroriste sur le systèmes judiciaires d’investigation, de poursuite et de
jugement des actes terroristes ou suspectés de rentrer dans
continent de manière globale et dans cette ce cadre.
4
région en particulier et l’état actuel de la Voir notamment Jolyon Ford, African counter-terrorism
legal frameworks a decade after 2001, Institute for
Security Studies, Monograph 177, March 2011.
http://www.issafrica.org/uploads/Mono177.pdf; United
Nations Office on Drugs and Crime (UNODC), A Review
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |3

conventions, la mise en place et l’existence de convaincu la communauté internationale et les


dispositifs légaux ne représentent au final pays de la sous-région du risque que son
qu’une étape formelle, n’ayant souvent eu à elle ancrage et son évolution sont susceptibles de
seule que peu de conséquence dans les faits5. faire peser sur la sécurité, la stabilité et le
développement socio-économique de l’Afrique
Pour être véritablement effective et efficace, en de l’Ouest.
fonction précisément des causes et facteurs6
contribuant à l’émergence et au développement Cette prise de conscience a été renouvelée à
de ce fléau, la lutte contre le terrorisme doit plusieurs occasions; ce fut notamment le cas
s’appuyer sur une pluralité d’initiatives et lors du débat général traditionnel, introduisant
d’aspects de nature politique (volonté politique chaque session de l’Assemblée générale de
notamment), diplomatique (en matière de l’ONU, qui s’est tenu à New York du 21 au 27
coopération, de coordination et de cohérence septembre 2011; plusieurs dirigeants africains
des initiatives), socioéconomique (lutte contre le ayant exprimé leur crainte quant à l’évolution de
chômage, l’exclusion sociale, la radicalisme et le menace terroriste7. C’est ainsi que le
l’extrémisme religieux, etc.) et sécuritaire Président tanzanien, Jakaya Kikwete, déclarait
(renforcement des capacités opérationnelles des "plus nous tarderons, plus le terrorisme
forces de sécurité et de défense notamment). international deviendra plus sophistiqué dans
C’est précisément sur certains de ces éléments, ses stratégies et tactiques"8. Ce constat est plus
particulièrement sur ceux plus pratiques, que que d’actualité en Afrique de l’Ouest et pousse à
nous allons nous appesantir. jeter un regard sur les réponses qui ont été
apportées aux niveaux national, sous-régional et
La menace terroriste a, au fil des années, et international (à travers notamment la
particulièrement depuis les récents évènements coopération bilatérale avec des partenaires
survenus en Libye et au Mali, progressivement internationaux) pour prévenir et combattre ce
fléau.
of the Legal Regime Against Terrorism in West and
Central Africa: Angola, Benin, Burkina Faso, Burundi,
Cameroon, Cape Verde, Central African Republic, Chad,
DES REPOSES ATIOALES A
Congo, Côte d’Ivoire, Democratic Republic of the Congo, L’EFFECTIVITE ET A
Equatorial Guinea, Gabon, Gambia, Ghana, Guinea,
Guinea-Bissau, Liberia, Mali, Mauritania, Niger, Nigeria, L’EFFICACITE VARIABLES
Rwanda, Sao Tome and Principe, Senegal, Sierra Leone
and Togo., Terrorism Prevention Branch, Working Il est difficile d’évoquer la problématique du
Document, October 2008.
http://www.unodc.org/documents/terrorism/Publications/ terrorisme, particulièrement celui d’inspiration
Review_West_African_CT_Legal_Regime/A_Review_of islamiste, salafiste et djihadiste, dans un espace
_the_Legal_Regime_Ag_Terr_in_W_and_C_Africa_V09
837531.pdf; et US State Department Country Report on
incluant uniquement l’Afrique de l’Ouest telle
Terrorism 2011, Africa Overview.
http://www.state.gov/j/ct/rls/crt/2011/195541.htm.
5 7
Jolyon Ford, Op. Cit., p. viii. En effet, l’adoption en William Assanvo, L’Afrique exprime ses
juillet 2008 par le Mali d’une loi portant répression du préoccupations lors du débat général de la 66ème session
terrorisme n’a pas à elle seule permis de prévenir la de l’Assemblée Générale de l’ONU, Observatoire de la
situation actuelle dans le Nord. Vie Diplomatique en Afrique (OVIDA), ote de synthèse
6
Voir William Assanvo, Etat de la menace terroriste en n°23, octobre 2011, pp. 8-10. http://www.ovida-
Afrique de l’Ouest, Observatoire de la Vie Diplomatique afrido.org/fr/ovida-
en Afrique (OVIDA), ote d’analyse n° 12, juillet 2012, pdf/Synth%C3%A8se_D%C3%A9batG%C3%A9n%C3
p. 17. http://www.ovida-afrido.org/fr/ovida- %A9ralAGONU_23_Octobre11.pdf.
8
pdf/Menace_Terroriste_AfriqueOuest_12_Juillet12_.pdf. William Assanvo, Op. Cit., p. 9.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |4

qu’il est généralement approché, à savoir celui Mali


englobant les pays membres de la Communauté
des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), L’attitude du Mali, notamment sa volonté et sa
sans prendre en compte sa réalité et ses liens, détermination à s’impliquer dans une lutte
souvent politique, historique, culturel et effective contre la menace terroriste opérant
idéologique, avec le Maghreb et précisément dans son septentrion a plusieurs fois fait l’objet
l’Algérie. Pour ce faire, force est de reconnaître de doutes de la part de ses voisins et partenaires
que l’Algérie occupe une place de premier plan internationaux11.
dans la lutte contre cette menace, étant à
l’origine de la plupart des efforts de coopération Il a ainsi pendant longtemps été présenté comme
régionale et étant de loin le pays disposant, le maillon faible de la coopération régionale
comparativement aux autres pays concernés, des devant nécessairement se mettre en place pour
moyens humains, matériels et financiers les plus affronter de manière aussi efficace que possible
importants. la menace terroriste posée par Al-Qaïda au
Maghreb Islamique (AQMI) et les autres
Lors d’une réunion ministérielle tenue à Alger groupes islamistes dans la région; menace
(Algérie) le 16 mars 2010, sept pays riverains de pourtant présente et active dans et à partir de
la région sahélo-saharienne (Algérie, Burkina son septentrion et dont l’installation et la
Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Libye et Tchad) prolifération trouverait une partie de son origine
ont rappelé la responsabilité première qui repose dans la faible présence de l’Etat malien dans
sur eux et la nécessité de s’approprier les efforts cette partie du pays.
visant à résoudre les défis auxquels est
confrontée la région9. Il faut dire qu’à la différence de certains de ses
voisins: l’Algérie, la Mauritanie ou encore le
En abordant certaines des réponses nationales, Niger, qui favorisaient la main forte contre
cette analyse se limitera à quelques pays AQMI, l’ancien Président malien, Amadou
d’Afrique de l’Ouest, notamment ceux qui ont Toumani Touré (ATT), "prônait plutôt [une]
pour le moment, dans des conditions et gestion politique"12 et refusait de se laisser
circonstances variables, été directement dépasser par les appels des "va-t’en-guerre", de
confrontés à cette menace, à savoir le Mali militariser la réponse à apporter à la situation
(notamment dans son septentrion, devenu le dans le Nord et d’entraîner son pays dans une
véritable foyer et épicentre de la menace10), la guerre qu’on voulait le voir mener, donnant la
Mauritanie, le Niger et le Nigeria. priorité au dialogue13. Il se pourrait aussi que

11
Luis Simon, Alexander Mattelaer, and Amelia
Hadfield, A Coherent EU Strategy for the Sahel,
European Parliament, Directorate-General for External
Policies, Policy Department, 11 May 2012, p. 28.
http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/studiesdow
nload.html?languageDocument=EN&file=73859.
9 12
Communiqué issued by the Ministerial Meeting of the Issa Doumbia, "Paix et sécurité au Nord-Mali: Le
Countries of the Sahel-Sahara Region, Algiers, March 16, président ATT explique le PSPSDN à l’Ecole de Maintien
2010, point 11. de la Paix", L’Indicateur du Renouveau, 18 juillet 2011.
http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2009_2014/docu http://www.maliweb.net/news/securite/2011/07/18/article,
ments/sede/dv/sede130910minmeetingsahelregion_/sede1 26095.html.
13
30910minmeetingsahelregion_en.pdf. Cf. Interview d’ATT dans l’émission le "Débat
10
Idem, p. 21. africain" du 26 février 2012 sur RFI sur le thème:
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |5

l’ancien Président malien ait eu à l’esprit la Cette attitude a également pu, selon certains,
réaction que pouvait susciter une présence en résulter d’une analyse du coût politique et
nombre de troupes venues du Sud du pays parmi militaire qu’impliquerait une action
les populations du Nord. véritablement déterminée pour reprendre le
contrôle, notamment en engageant une lutte
Toujours par rapport au recours à la force active contre AQMI, d’un Nord loin du centre
militaire, ATT déclarait encore en octobre 2011: du pouvoir politique et militaire, en proie
"nous ne sommes pas pour des actions historiquement à des tensions et revendications
spectaculaires inutiles qui sont juste bonnes centrifuges, pendant assez longtemps négligé,
pour amuser la galerie où pour faire plaisir à voire abandonné entre les mains de groupes
certains, nous sommes pour des actions bien criminels et terroristes, bénéficiant de multiples
réfléchies, pour des opérations bien organisées. complicités, notamment de responsables locaux,
Ce n’est pas en demandant d’aller le matin, de politique et sécuritaire, et difficile à sécuriser,
revenir l’après midi et que le surlendemain, les compte tenu de sa géographie, pour un bénéfice
gens reviennent là où ils étaient, cela n’est pas économique limité15. Ce qu’a démenti l’ancien
conforme. Raison pour laquelle nous avons Président malien ATT16, soulignant que depuis
demandé à l’ensemble de nos partenaires qu’il près de cinquante ans, le Nord du Mali, compte
faut une vision commune face à une menace tenu de ses vulnérabilités et de son retard
commune"14. socioéconomique, bénéficiait de la solidarité du
reste du pays17.
L’attitude du Mali a également été interprétée
par certains comme résultant d’une sorte Il faudrait également relativiser cette attitude
d’entente, un "pacte" de non agression entre les quelque peu passive reprochée au Mali et la
autorités maliennes qui ne s’attaquaient pas à mettre en parallèle avec les faibles capacités
AQMI qui, à son tour ne faisait pas des forces financières et sécuritaires du Mali et le caractère
de défense et de sécurité malienne la cible de transnational, donc impossible à juguler pour un
leur djihad, contrairement à ce qui était le cas seul pays, de la plupart des menaces auquel est
avec les forces de sécurité algériennes et confronté le Mali dans son septentrion.
mauritaniennes. Toutefois, malgré ce "pacte",
quelques accrochages entre forces armées L’ancien président malien avait aussi milité
maliennes et AQMI ont été enregistrés. C’est fut depuis 2006 pour la tenue d’une conférence de
notamment le cas avec l’assassinat par des
15
hommes d’AQMI d’un officier de Rapport d’information de la Commission des Affaires
étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
renseignement militaire le 10 juin 2009 à situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
Tombouctou qui a entraîné une riposte de 6 mars 2012, p. 65. http://www.assemblee-
l’armée malienne qui fut ponctuelle et très peu nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
16
Voir aussi le discours prononcé le 20 janvier 2012 de
déterminante au final. l’ancien Président malien, Amadou Toumani Toure, à
l’occasion du 49ème anniversaire de l’armée malienne;
discours évoquant en partie les efforts mis en œuvre par
"Insécurité au Nord Mali". son pays pour faire face aux problèmes sécuritaires.
http://www.rfi.fr/emission/20120226-1-interview-att- http://maliatt2002-2012.net/spip.php?article2059.
17
insecurite-nord-mali. Cf. Interview d’ATT dans l’émission le "Débat
14
B. Daou, "Sécurité: Le Comité d’état-major africain" du 26 février 2012 sur RFI sur le thème:
opérationnel ?", Le Républicain, 22 novembre 2011. "Insécurité au Nord Mali".
http://www.afriquejet.com/situation-securitaire-dans- http://www.rfi.fr/emission/20120226-1-interview-att-
lespace-sahelo-saharien-2011112227825.html. insecurite-nord-mali.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |6

Chefs d’Etat, rencontre qui était censée Développement au ord-Mali (PSPSD), conçu
permettre l’affirmation d’une volonté politique comme un programme d’urgence censé réduire
ainsi que l’émergence d’une vision et d’intérêt l’insécurité et lutter contre le terrorisme et
communs dans la lutte contre le terrorisme. d’autres crimes transfrontaliers et
Cette réunion n’a jamais pu se tenir. particulièrement comme la traduction de la
"ferme détermination du Gouvernement à faire
Cela étant, en plus de la trentaine de militaires face aux nombreuses menaces dans la zone afin
maliens qui ont perdu la vie dans la lutte contre que des solutions urgentes y soient apportées
AQMI18, le Mali a également participé à des pour le rétablissement de la paix et de la
actions sécuritaires collectives, notamment avec sécurité dans cette partie du pays"22.
la Mauritanie, à qui l’autorisation a été accordée
de mener des actions militaires dans le Nord- L’ancien Président malien, ATT, résumait ainsi
Mali, mettant en œuvre une sorte de droit de la vision sous-tendant le PSPSDN en matière de
poursuite des terroristes qui viendraient à se lutte contre le terrorisme, à savoir celle du
réfugier dans les zones frontalières entre les "binôme Sécurité-Paix, comme socle de tout
deux pays. Selon le Général Gabriel Développement"23, déclarant également que:
Poudiougou, Chef d’état major général des "(…) sa colonne vertébrale sera le
Armées maliennes, les forces armées maliennes développement local pour offrir des alternatives
auraient aussi menées des patrouilles à aux communautés des zones concernées,
l’intérieur des "grandes étendues désertiques et singulièrement la jeunesse".
[des] axes routiers pour la sécurisation des
chantiers et autres projets"19 entrepris dans Salué par la plupart des observateurs nationaux
l’optique de marquer le retour de l’Etat malien. et internationaux, le PSPSDN a consacré la prise
de conscience de l’interaction entre les
En plus de l’option privilégiée pour le dialogue, problèmes de développement et de sécurité et
le compromis, la compromission20 ou encore les par conséquent la nécessité d’oeuvrer sur ces
"concessions politiques et économiques"21, deux volets afin d’apporter une réponse aussi
selon les interprétations et les cas, qui a adéquate et durable que possible aux défis
caractérisé la posture du Mali face aux défis auxquels le septentrion malien est confronté.
socioéconomiques et sécuritaires, un certain
nombre d’initiatives ont aussi été menées afin Le PSPSDN, s’inscrivant dans la stratégie
de lutter contre le terrorisme. C’est précisément nationale de sécurité adoptée en 2009, a été créé
dans cette optique qu’a été initié le Programme par un décret présidentiel signé le 20 juillet
Spécial pour la Paix, la Sécurité et le

18 22
Idem. S. Konate, "Paix, sécurité et développement dans le
19
B. Daou, Idem. Nord-Mali: même combat", L’Essor, 18 juillet 2011.
20
Baba Ahmed, "Ce que Bamako proposait au MNLA http://www.primature.gov.ml/index.php?option=com_con
avant la rébellion", Jeune Afrique, 31 janvier 2012. tent&view=article&id=7258:paix-securite-et-
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120 developpement-dans-le-nord-mali-meme-
131174153/. combat&catid=28&Itemid=100104.
21 23
Jean-François Bayart, "Le piège de la lutte anti- "Mali-USA: l’octroi de matériels militaires dans le
terroriste en Afrique de l’Ouest", Blogs Médiapart, 28 cadre de la lutte contre le terrorisme et autres défis
juillet 2010. http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-francois- transsahariens", Xinhua, 29 octobre 2011.
bayart/280710/le-piege-de-la-lutte-anti-terroriste-en- http://www.afriquinfos.com/articles/2011/10/29/brevesdaf
afrique-de-louest. rique-189826.asp.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |7

201024 et officiellement lancé le 9 août 201125. Le PSPSDN avait été adjoint à une précédente
Il s’inscrivait dans une dynamique qui s’était initiative, le Programme d’Urgence pour la
déjà illustrée par l’adoption en juin 2010 d’une réduction de l’insécurité dans le nord du Mali
Politique nationale de lutte contre l’insécurité et (PIRI), lancée courant 2010, censé être
le terrorisme dans le Nord du Mali26. exécuté entre 2010 et 2012 dans le but de
"réduire de manière significative, voire de
Ce programme a été doté d’un budget de 32 supprimer complètement les causes de
milliards de FCFA (près de 49 millions l’insécurité dans le ord Mali"29. Le PIRIN
d’euros)27 et avait pour "objectif global la devait être mis en œuvre à travers "la
réduction de l’insécurité et du terrorisme au construction ou la réhabilitation de casernes, de
ord Mali par le rétablissement de la présence postes avancés de sécurité, de brigades de
sécuritaire et administrative de l’État"28. Sa gendarmerie et de commissariats de police,
mise en oeuvre qui devait se faire sur deux ans mais aussi la réalisation d’infrastructures au
(2010-2012) s’articulait autour de cinq profit des communautés locales, telles que les
domaines: sécurité, gouvernance, centres de santé, les écoles, les forages équipés,
développement, communication et gestion. les logements d’astreinte et bureaux
30
administratifs" . Il traduisait également la
Sur le plan de la sécurité, le programme volonté de rétablir l’autorité effective de l’Etat
prévoyait, à travers notamment la construction malien dans le Nord du pays.
d’infrastructures et des équipements pour les
forces de sécurité, le renforcement du dispositif Pour l’heure, il n’y a pas eu d’évaluation de la
national de sécurité dans les régions du Nord. mise en œuvre du PSPSDN. Au cours d’une
réunion de son Comité d’orientation tenue à la
Présidence malienne le 2 décembre 2011, visant
à faire le point de l’exécution de la première
24
Décret du Président de la République du Mail n° 10- phase du projet (2010-2011), son Coordinateur,
381/PRM du 20 juillet 2010. Mohamed Ag Erlaf, a déclaré qu’elle avait ainsi
25
Adam Thiam, "Mali: ATT lance sa stratégie anti-AQMI
de développement du nord", Jeune Afrique, 10 août 2011.
permis la réalisation de plusieurs projets dans la
http://www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20110 Région de Kidal. Les projets de nature
810085636/. sécuritaire ont notamment porté sur
26
Les axes stratégiques de cette politique avaient été
validés en février 2010 lors d’un Comité de Défense, Cf. l’équipement et la construction d’infrastructures
Discours de Son Excellence Monsieur Amadou Toumani pour les forces armées opérant dans ces zones
TOURE, Président de la République, Chef de l’Etat, à ainsi que sur le renforcement des capacités des
l’occasion de la réunion du Programme d’Intervention et
d’Eradication de l’Insécurité au Nord/Mali (Koulouba, 04 forces armées, notamment leur formation et leur
juin 2010), http://maliatt2002- mobilité31.
2012.net/spip.php?article2165.
27
35% du budget du PSPSDN revenait à la sécurité, 45%
au développement, 15% à la gouvernance et environ 7% à
29
la communication. Cf. Paul Mben, "ESSAKANE 2012: Kalilou Sidibé, Security Management in Northern Mali:
La contribution de taille du PSPSDN", 18 janvier 2012. Criminal Networks and Conflict Resolution Mechanisms,
http://www.diasporaction.com/index.php?option=com_co Institute of Development Studies, IDS Research Report
ntent&view=article&id=5421:essakane-2012-la- 77, August 2012, p. 56.
contribution-de-taille-du- http://www.ids.ac.uk/files/dmfile/RR77.pdf.
30
pspsdn&catid=7:culture&Itemid=12. Idem.
28 31
Cf. Prospectus du PSPSDN, "Régions du Nord: les bons comptes du Programme
http://eeas.europa.eu/delegations/mali/documents/projects Spécial pour la Paix, la Sécurité et le Développement",
/paix_et_securite_fr.pdf. L’Essor, 3 décembre 2011.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |8

Alors que côté Gouvernement malien le flux de combattants et d’armes que le Mali n’a
satisfecit semblait prédominer, un certain certainement pas su maîtriser ou gérer.
nombre de dysfonctionnements et de
vicissitudes32 propres au PSPSDN, qui sans L’action du Mali en matière de lutte contre le
expliquer totalement l’impact limité qu’il a eu terrorisme s’est également inscrite dans sa
sur le retour effectif de l’autorité de l’Etat participation à la coopération régionale entre les
malien dans les régions du Nord, illustrent tout pays dits du "champ", à savoir l’Algérie, la
de même certaines de ses faiblesses et limites, et Mauritanie et le Niger, dans le cadre notamment
plus particulièrement l’importance de facteurs du Comité d’état-major opérationnel conjoint
externes. Toujours est-il que le PSPSDN n’a pas (CEMOC) sur lequel nous reviendrons, ainsi
empêché la résurgence de l’irrédentisme touareg que dans le cadre de la coopération bilatérale
dès octobre 2011, et l’éclatement mi-janvier avec des partenaires33 tels que les Etats-Unis et
2012 d’une nouvelle rébellion armée. la France.

Il faut à cet effet reconnaître que ce programme Mauritanie


n’a pas eu le temps d’être mis en œuvre dans sa
totalité et de générer les effets qui en étaient La Mauritanie représente, avec l’Algérie, l’un
attendus. Le PSPSDN a ainsi été interrompu à la des pays contre lesquels les groupes terroristes
suite de l’éclatement de la nouvelle rébellion présents dans la bande sahélo-saharienne,
touareg; le coup d’état du 22 mars 2012 a sans précisément AQMI et le Mouvement pour
doute marqué le coup de grâce pour le l’Unicité et le Djihad en Afrique de l’Ouest
programme. Au registre des facteurs externes, il (MUJAO), ont explicitement exprimé des griefs
faudrait évoquer le rôle particulièrement et contre les forces de sécurité et de défense
déstabilisateur qu’a représenté le conflit en
Libye et tout ce qui en a résulté en termes de 33
Une coopération a été initiée avec la Russie à l’issue de
la signature le 27 mai 2009 à Moscou du Mémorandum
32
Cf. International Crisis Group, Mali: éviter l’escalade, d’Entente sur le partenariat dans le domaine de la lutte
Rapport Afrique n° 189, 18 juillet 2012, p. 7. contre le terrorisme et la criminalité transnationale
http://www.crisisgroup.org/~/media/Files/africa/west- organisée. Cette coopération a pris la forme d’un groupe
africa/mali/189-mali-eviter-l-escalade. Sont notamment de travail sur la lutte contre le terrorisme et le crime
évoqués un rôle trop important et exclusif même de la organisé. Ce groupe de travail s’est déjà réuni à deux
Présidence au détriment d’une implication des Ministères reprises; la deuxième et dernière réunion s’étant tenue à
de tutelle des forces de sécurité, l’importance trop grande Bamako (Mali) en décembre 2011. Cette rencontre a
du volet "sécurité" sur celui de "développement" avec en principalement permis "de se pencher sur des sujets
filigrane la défiance des populations vis-à-vis d’une comme l’impact des évènements en Libye sur la situation
présence militaire jugée nuisible, et l’absence de dans la sous-région [et] les perspectives de la coopération
consultation et de participation des populations au en matière de lutte contre le terrorisme". Cf.
programme. Voir aussi M’pè, "Le PSPSDN: Koulouba Houleymatou Diallo, "SEM Soumeylou Boubeye
indexé pour amateurisme", Lafia Révélateur, 2 septembre MAIGA rencontre le groupe de travail Russo-malien sur
2011. la lutte contre le terrorisme et le crime organisé",
http://www.afribone.com/index.php/IMG/flash/spip.php?a BIP/MAECI, 23 décembre 2011.
rticle35815. Certaines activités du PSPSDN ont http://www.diplomatie.gouv.ml/voir_actu.aspx?lactu=293
également fait l’objet d’autres vicissitudes dans leur mise ; Discours de la Secrétaire Générale du Ministère des
en œuvre; ce fut notamment le cas avec une caserne en Affaires étrangères et de la Coopération internationale du
construction dans la région de Kidal qui aurait fait l’objet Mali, Madame Traore Rokiatou Guikine lors de la
d’actes de vandalisme, conduisant à un arrêt des travaux, Rencontre du Groupe de travail Russo-malien sur la lutte
Cf. Sékou Tamboura, "La caserne en chantier de Abeïbara contre le terrorisme et le crime organisé, 21 décembre
attaquée: Banditisme ou sabotage ?", L’Aube, 7 octobre 2011.
2011. http://www.laube.ml/2011/10/07/la-caserne-en- http://www.diplomatie.gouv.ml/voir_actu.aspx?lactu=292
chantier-de-abeibara-attaquee-banditisme-ou-sabotage/. .
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P age |9

desquels ils ont mené le plus grand nombre offensive", a sans doute contribué à faire de la
d’actes34. Mauritanie "le pays qui a été le plus efficace et
le plus actif militairement contre la menace que
Face à cette menace, les autorités représente AQMI"38, conduisant même son
mauritaniennes ont sans ambiguïté opté pour la Président à décrire la situation sécuritaire
manière forte, érigeant la lutte contre AQMI en comme "maîtrisée" et à ajouter "nous avons
priorité nationale. C’est cette détermination repoussé la terreur hors du territoire national
qu’exprimait le Président mauritanien, (…)"39.
Mohamed Ould Abdel Aziz, lorsque, lors d’un
débat télévisé le 5 août 2011, lui donnant En ce qui concerne l’action militaire, les forces
également l’occasion de tirer un bilan de ses de défense mauritaniennes sont ainsi
deux premières années de présidence. Au cours intervenues plusieurs fois en territoire malien
de cette intervention il déclarait ainsi: "ous ne (en collaboration notamment avec l’armée
sommes pas prêts à subir le diktat du terrorisme malienne) afin de déloger les terroristes
(…)"35. d’AQMI qui s’y étaient réfugiés, notamment
dans la zone frontalière de la forêt du Wagadou.
Cette posture, sous-tendue par la définition
d’une Stratégie nationale de lutte contre le Afin d’arriver à ce résultat la Mauritanie a "(…)
terrorisme (SNLT)36 s’est articulée autour de renforcé [ses] capacités militaires en nombre,
quatre composantes: doctrinale et religieuse, en qualité et en quantité",40 multipliant "par 300
culturelle et académique, communication, à 400 ses capacités logistiques, renforcé
politique, et justice, défense et sécurité37. Cette d’autant la qualité de son armement", avec
stratégie globale qualifiée de "dynamique et notamment l’achat d’avions militaires. Le pays
disposerait ainsi de trois Embraer 312 Tucano
34
servant à des missions de surveillance41.
En décembre 2007 des hommes d’AQMI assassinent
quatre Français à Aleg (Est de la Mauritanie); en
septembre 2008, douze militaires mauritaniens perdent la En novembre 2009, la Mauritanie, dans sa
vie à la suite d’accrochages avec AQMI; en juin 2009 un volonté de mieux contrôler les mouvements
citoyen américain est assassiné à Nouakchott; le 8 août
2009 un kamikaze tente et manque un attentat-suicide terroristes sur son territoire, a créé une agence
manqué à l’extérieur de l’Ambassade de France; au cours
38
du même mois d’août 2010 un attentat a lieu à l’aide d’un Rapport d’information de la Commission des Affaires
camion chargé d’explosifs contre un camp militaire à étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
Nema, 1200 km à l’Est de Nouakchott. situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
35
"Mauritanie: le président Abdel Aziz refuse le "diktat 6 mars 2012, pp. 62-63. http://www.assemblee-
du terrorisme", AFP, 6 août 2011. nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
39
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5i Amadou Seck, "Croisade antiterroriste: principale
kqdFJrJWsckM4CsZ6qADl6SyMgQ?docId=CNG.1744d satisfaction du président mauritanien, après 2 ans de
33eeff7cdbe960d07ecf6822665.61. pouvoir", Les Afriques,
36
"La Mauritanie prépare une Stratégie de lutte contre le http://www.lesafriques.com/actualite/croisade-
terrorisme", GPS, 24 octobre 2012. antiterroriste-principale-satisfaction-du-president-
www.pgs.mr/index.php/politique/1211-la-mauritaine- mauritanien-apres-2-ans-de-
prepare-une-strategie-de-lutte-contre-le-terrorisme; L.I., pou.html?Itemid=89?articleid=29748.
40
"Un document confidentiel révèle le plan antiterrorisme: "Mauritanie: le président Abdel Aziz refuse le "diktat
la stratégie mauritanienne contre Al-Qaïda", Les Débats, du terrorisme", Idem.
41
16 avril 2012. Rapport d’information de la Commission des Affaires
www.lesdebats.com/editions/160412/monde.htm. étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
37
European Union External Action Service, Strategy for situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
Security and Development in the Sahel, p. 5. 6 mars 2012, p. 72. http://www.assemblee-
www.eeas.europa.eu/africa/docs/sahel_strategy_en.pdf. nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 10

de sécurité routière chargée de suivre les ses zones sahalo-sahariennes, notamment


activités terroristes et toutes les formes de trafic d’ordre politique, socioéconomique et
sur les routes nationales42. sécuritaire: pauvreté chronique, sous-
développement, enracinement et consolidation
Outre l’aspect sécuritaire, les autorités de la paix et de la démocratie, environnement
mauritaniennes ont initié un dialogue avec les physique austère, vulnérabilité aux aléas
salafistes et djihadistes qui avaient été climatiques (sècheresse, inondation, invasion de
appréhendés. Ce dialogue a pris la forme d’une criquets, etc.), chômage des jeunes, insécurité
proposition d’amnistie au profit des djihadistes alimentaire, menace terroriste (principalement
qui se repentaient et de rencontres entre ceux posée par AQMI), trafic de drogue, criminalité
encore en prisons et des dignitaires religieux du transfrontalière, banditisme, tensions
pays; l’objectif étant semble-t-il d’initier des intercommunautaires, rapatriés de Libye,
efforts de dé-radicalisation ou visant à contrer circulation d’armes en provenance de Libye, etc.
les discours extrémistes. A cet effet, le A la menace terroriste par le Nord, il faudrait
Gouvernement a notamment procédé à un également ajouter celle provenant du Sud, du
recensement des mosquées (y compris ceux au fait des agissements du groupe Boko Haram
sein desquelles un Islam radical serait professé) actif dans le Nord du Nigeria, et qui semble-t-il
et ouvert une station de radio coranique43. exerce une pression de plus en plus croissante
dans les régions Sud du Niger45.
Le dialogue s’est aussi accompagné de
propositions de réinsertion dans la vie civile Toute comme le Mali, les autorités nigériennes
pour les salafistes qui abandonnaient le djihad; ont également abordées la situation dans ses
ceux-là devaient ainsi bénéficier de prêts zones septentrionales sous le prisme de
individuels censés les aider à monter des l’équation développement-sécurité. C’est dans
projets44. ceyye optique qu’a été définie une Stratégie
pour le Développement et la Sécurité des zones
iger Sahélo-sahariennes (SDS Sahel-Niger)46 dont
l’objectif est "de contribuer au développement
Le Niger est confronté, toutes proportions
économique et social au iger en général et
gardées, à des défis similaires que le Mali dans
dans les zones sahariennes et sahélo-
sahariennes en particulier, en créant les
42
US State Department, Country Reports on Terrorism conditions durables de paix et de sécurité". Le
2009, August 2010, p. 26. renforcement de la sécurité des biens et des
43
US State Department, Country Reports on Terrorism
2010, August 2011, p. 20. personnes est le premier des cinq axes
44
Mohamed Mohamedou Khattat, "L’expérience d’intervention de cette stratégie; il porte
mauritanienne: un bon exmple", Zawaya,
www.zawaya.magharebia.com/fr/zawaya/opinion/502;
"La stratégie mauritanienne en matière de lutte contre le
terrorisme a enregistré des ‘résultats positifs’ (Analyste)",
marocjournal.net, 25 janvier 2011.
45
www.leveridique.info/article1521.html; Madjid Makedhi, Sudarsan Raghavan, “Niger struggles against Islamist
"Le terrorisme sème la peur dans le pays: Le militants”, Washington Post, August 17, 2012.
Gouvernement mauritanien s’engage à lutter fermement http://www.washingtonpost.com/world/niger-struggles-
contre le phénomène", El Watan, 28 octobre 2010. against-militant-islam/2012/08/16/9b712956-d7f4-11e1-
www.algerie- 98c0-31f6f55bdc4a_story.html.
46
watch.org/fr/article/pol/geopolitique/mauritanie_engagem La SDS a été adoptée en Conseil des Ministres le 26
ent.htm. octobre 2011.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 11

particulièrement sur l’amélioration de la sécurité parvenant parfois à intercepter des convois et à


des frontières47. assurer, malgré tout, une certaine présence dans
le Nord du pays, contribuant au final "à éviter
Conscient du contexte "marqué par: la toute installation permanente de groupes liés à
recrudescence de l’insécurité liée à l’activisme AQMI même si les katibas terroristes continuent
des groupes terroristes transfrontaliers et la encore d’utiliser son territoire pour circuler, en
persistance du banditisme armé"48, le Niger particulier du nord du Mali vers la Libye"51 ou
s’est distingué par la fermeté49 et la encore de tenter des incursions pour y mener des
détermination affichée par ses autorités; la lutte enlèvements52.
contre l’insécurité et les trafics divers a ainsi été
érigée au rang de priorité nationale. En matière d’antiterrorisme, cette posture s’est
articulée autour d’une réponse militaire et
Cette détermination s’est caractérisée par un sécuritaire, précisément par des efforts visant à
certain nombre de succès50, l’armée nigérienne renforcer les moyens des forces de défense et de
sécurité. Cet objectif s’inscrivait dans un
47
Gouvernement du Niger, Stratégie pour la sécurité et le contexte caractérisé, entre autres, par des
développement des zones sahélo-sahariennes, 2011, pp. 5- faiblesses telles que les ressources inadéquates à
6.
48
Cabinet du Premier Ministre, "Déclaration de Politique la disposition de ces forces et du Comité
Générale" présentée par SEM Brigi Rafini Premier National contre le Terrorisme53.
Ministre nigérien, 16 juin 2011.
49
Le Ministre des Affaires étrangères du Niger, Mohamed
Bazoum, réaffirmait encore récemment cette posture en Pour ce faire, une augmentation des dépenses de
déclarant que "l’option militaire est la seule qu’il y a lieu défense, notamment pour l’année 2012, a été
de retenir lorsqu’il s’agit de se battre contre AQMI, et
décidée, afin de mettre plus de ressources à la
tous ceux qui accepteraient d’être avec cette organisation
jusqu’au bout" Invité matin de RFI, 4 juin 2012. disposition des forces de défense et de sécurité
http://www.rfi.fr/emission/20120604-mohamed-bazoum- nigériennes et de renforcer leurs capacités
ministre-nigerien-affaires-etrangeres.
50
Notamment la neutralisation en août dernier par la d’intervention54. Depuis le mois de mars 2012,
police nigérienne de quatre individus armés suspectés
d’être en repérage dans l’optique d’un enlèvement (Cf.
"Niger: accrochage entre des bandits armés et les forces www.rfi.fr/afrique/20110618-succes-nouvelles-autorites-
de sécurité", PAA, 9 août 2012. nigeriennes. Depuis mars 2012, les forces de sécurité
www.afriquejet.com/niger-accrochage-entre-des-bandits- nigériennes auraient aussi intercepté au moins 13
armes-et-les-forces-de-securite-2012080943013.html) ou sympathisants ou combattants de Boko Haram tentant de
encore l’accrochage qui aurait eu lieu en septembre 2011 se rendre dans le Nord-Mali (Cf. Sudarsan Raghavan,
dans les montagnes de l’Aïr, au Nord du Niger entre des Idem.).
51
militaires nigériens et des membres supposés d’AQMI. Rapport d’information de la Commission des Affaires
Cette opération aurait également permis l’arrestation de étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
plusieurs dizaines de jeunes recrues (Cf. Mansour Guéro, situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
"Recrutement des mercenaires par AQMI: 59 jeunes 6 mars 2012, p. 64. http://www.assemblee-
recrues terroristes interceptés au Niger, Le Démocrate, 19 nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
52
septembre 2011. Il faut à cet effet évoquer plusieurs enlèvements
www.nigerdiaspora.info/index.php/nigerdiaspora-la- survenus sur le sol nigérien, tels que celui en septembre
communaute-virtuelle-du-niger/politique/8255- 2010 à Arlit, dans le Nord du pays, de sept employés
recrutement-des-mercenaires-par-aqmi-59-jeunes-recrues- (cinq Français, un Togolais et un Malgache) de la société
terroristes-interceptes-au-niger). En juin 2012, l’armée française Areva et celui de deux jeunes français enlevé en
nigérienne a eu des accrochages avec des bandits armés à janvier 2011 dans un restaurant à Niamey, la capitale
bord de 3 véhicules 4x4 à 80 km au Nord d’Arlit; à sa nigérienne.
53
suite, elle a saisi 640 explosifs et 435 détonateurs en plus 2007 National Report of the Niger to the Counter-
de 90.000 dollars laissés par les bandits. Voir notamment Terrorism Committee, S/2008/121, 25 March 2008, p. 21.
54
"Niger: AQMI traquée, succès pour les nouvelles "Niger: Le budget en hausse de 139 milliards de franc
autorités", RFI, 18 juin 2011. CFA après deux modifications", Xinhua, 26 juillet 2012.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 12

ce seraient plus de 80 millions de dollars US du avec ces deux pays et de limiter les
budget national qui auraient été réalloués aux déplacements ou intrusions de terroristes ainsi
besoins militaires et sécuritaires55; près de 44 que la contrebande d’armes.
milliards de FCFA supplémentaires auraient été
alloués au budget de la défense pour l’année igeria
2012, destinés principalement à l’achat de
d’équipement, le faisant passer de 35 à 73 Le Nigeria est depuis plusieurs années,
milliards de FCFA56. particulièrement depuis 2009, confronté à une
insurrection menée par le mouvement
L’acquisition par le Niger de deux avions communément dénommé Boko Haram, agissant
d’observation bimoteurs DA42, afin d’accroître et frappant principalement le Nord-Est du pays.
ses moyens de surveillance, s’est également Les agissements de ce groupe ont fortement
inscrite dans cette perspective; un effort déstabilisé le septentrion nigérian ainsi que les
toutefois jugé insuffisant compte tenu de zones frontalières avec le Niger et le Cameroun
l’immensité de son territoire57. notamment, y compris du point de vue
socioéconomique. Les actions particulièrement
Les efforts du Niger ont également porté sur la violentes de Boko Haram ont aussi entraîné la
mise sur pied et le déploiement dans certaines mort de plusieurs centaines de personnes; pour
zones sensibles du Nord d’éléments militaires, la seule année 2012 on approche les 900
spécialement dédiées à la lutte contre le victimes.
terrorisme et dans des actions de surveillance.
Un objectif avait à cet effet été fixé de mettre Comme dans les autres pays, la lutte contre
sur pied, d’ici 2012, deux bataillons d’environ Boko Haram doit emprunter une approche
1200 hommes dédiés à la lutte contre AQMI58. globale et la mise en oeuvre d’une pluralité de
Cela étant, environ 2500 militaires ont été mesures politique, socioéconomique, religieuse
déployés aux frontières avec le Mali et la et sécuritaire.
Libye59, afin de sécuriser les points passage
La disparition éventuelle de Boko Haram se fera
par le biais d’une combinaison d’actions
http://issikta.blogspot.com/2012/07/niger-le-budget-en- incluant le recours à la force, le maintien de
hausse-de-139.html. l’ordre, le renseignement local et des efforts
55
Sudarsan Raghavan, Idem.
56
Hassane Boukar, "Première rectification de la Loi des visant à diminuer la résonance de l’idéologie du
Finances 2012. Le budget de la Défense doublé !", groupe auprès des communautés locales60.
Alternative iger, 7 juin 2012.
www.alternativeniger.org/spip.php?article570; "Niger:
polémique autour de 44 milliards de FCFA pour l’achat Cela étant, jusqu’à présent, la réponse des
d’armement", Xinhua, 3 juin 2012. autorités Fédérales nigériennes a principalement
www.afriscoop.net/journal/spip.php?article5592. été sécuritaire et militaire. Pour d’aucuns, elle
57
Rapport d’information de la Commission des Affaires
étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
6 mars 2012, p. 64. http://www.assemblee-
nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
58
Idem. niger-5-menaces-pesent-sur-le-pays-les-objectifs-de-la-
59
Nicolas Gros-Verheyde, "L’opération PSDC Niger: 5 mission.html.
60
menaces pèsent sur le pays. Les objectifs de la mission", James J.F. Forest, Confronting the Terrorism of Boko
Bruxelles 2, 19 mars 2012. Haram in Nigeria, Joint Special Operations University
http://www.bruxelles2.eu/zones/sahel/loperation-psdc- Report, May 2012, p. 90.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 13

s’est résumée en une réponse violente à la droits humains, avec des arrestations et
violence du mouvement fondamentaliste61. détentions arbitraires, des exécutions sommaires
et extrajudiciaires, des extorsions et actes
Ainsi, en juin 2011, a été mis sur pied dans la d’intimidations64. Les actions des forces de
ville de Maiduguri (capitale de l’état de Borno sécurité nigérianes auraient également pris la
dans le Nord-Est du Nigeria), fief de Boko forme de destruction de biens privés,
Haram et épicentre de son insurrection, une particulièrement lors des interventions dans des
unité militaire spéciale, dénommé Joint Military domiciles, sous couvert des opérations de
Task Force (JTF), composée d’éléments de recherches de cages d’armes du mouvement;
l’armée62, de la marine, de l’armée de l’air, du pratiques qui leur a aliéné une partie
Département de la Sécurité d’Etat et de la significative de la population.
police63.
L’approche sécuritaire a été globalement
Ce déploiement militaire s’est accompagné de reconnue comme n’ayant eu que peu d’effet65 et
mesures allant de l’établissement de postes de ayant même été contreproductive, conduisant à
contrôle routiers à l’instauration de l’état l’exacerbation des tensions déjà existantes66
d’urgence dans plusieurs Etats du Nord, dont
ceux de Borno, Niger, Plateau et de Yobe. Un En 2007, un Point Focal National sur le
couvre-feu a également été instauré dans Terrorisme a été créé; il se présentait comme
d’autres Etats tels que celui d’Adamaoua. une Task Force inter-agence composé du State
Security Service (les services de renseignement
Ce déploiement a été critiqué par son caractère du pays), des services des douanes et des
particulièrement excessif et non respectueux Ministères des Affaires étrangères et de
d’un certain nombre de règles légales et des l’Immigration). Ce mécanisme a toutefois été
61
reporté comme inopérant en 201167.
Hussein Solomon, “Counter-Terrorism in Nigeria.
Responding to Boko Haram”, The RUSI Journal,
August/September 2012, Vol. 157, n° 4, p. 6.
64
http://dx.doi.org/10.1080/03071847.2012.714183; James Amnesty International, “Nigeria: Human Rights
J.F. Forest, Confronting the Terrorism of Boko Haram in Agenda 2011-2015”, 2011, p. 30.
Nigeria, Joint Special Operations University Report, May www.amnesty.org/en/library/asset/AFR44/014/2011/en/5
2012, p. 90; Alex Thurston, “The state response to a1b7540-3afc-43ec-978c-
violence in Northern Nigeria”, 13 June 2011. 3eab4c10d9ff/afr440142011en.pdf.
65
http://thewasat.wordpress.com/2011/06/13/the-state- Ibrahim Garba, “Nigerian government enters talks with
response-to-violence-in-northern-nigeria/. Boko Haram”, Christian Science Monitor, 21 August
62
Lors d’une rencontre qui aurait eu lieu le 8 février 2010 2012.
entre l’Assistant Secrétaire d’Etat américain aux Affaires http://m.csmonitor.com/World/Africa/2012/0821/Nigerian
africaines, Johnnie Carson, et le Chef d’Etat-major de -government-enters-talks-with-Boko-
l’armée nigériane, le Lieutenant General Abdulrahman Haram?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&ut
Bello Dambazau, ce dernier aurait fait état, selon un câble m_campaign=Feed:+feeds/csm+%28Christian+Science+
diplomatique américain révélé par Wikileak, de son Monitor+|+All+Stories%29.
66
intention de convertir un de ses bataillons de parachutistes Hussein Solomon, “Counter-Terrorism in Nigeria.
en une unité de forces spéciales et de contre-terrorisme, Responding to Boko Haram”, The RUSI Journal,
Cf. Cable 10ABUJA181, Nigerian Army Chief of Staff: August/September 2012, Vol. 157, n° 4, p. 6.
we believe in Democracy http://dx.doi.org/10.1080/03071847.2012.714183.
67
,http://wikileaks.org/cable/2010/02/10ABUJA181.html#. US Steate Department, Country Reports on Terrorism
63
Amnesty International, “Nigeria: Human Rights 2011, July 2012, pp. 24-25. L’occasion d’évoquer
Agenda 2011-2015”, 2011, p. 30. également une réalité mise en lumière par un câble
www.amnesty.org/en/library/asset/AFR44/014/2011/en/5 diplomatique américain révélé par Wikileak et qui fait état
a1b7540-3afc-43ec-978c- du fait que jusqu’à une période récente le Ministre des
3eab4c10d9ff/afr440142011en.pdf. Affaires étrangères nigérian ne bénéficiait pas des
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 14

En 2011, une Commission composée de huit Camerounais et de Tchadiens dans ses rangs70),
personnalités a été mis sur pied par le Président de son recrutement71, la provenance de ses
nigérian Goodluck Jonathan afin réfléchir sur armes72, le rôle que les pays voisins ont joué ou
les défis sécuritaires dans le Nord-Est du pays et continuent à jouer comme lieu de refuge des
de recommander des solutions68 susceptibles de membres du mouvement (notamment le
mettre un terme à l’insurrection menée par Boko Cameroun et le Niger) ou de passage,
Haram. Son rapport remis au Président en août notamment pour établir des liens avec d’autres
2011; il revient notamment sur les facteurs groupes terroristes actifs sur le continent (AQMI
historiques, religieux, politiques, et les Shebab somaliens notamment)73 ou au-
socioéconomiques et sécuritaires qui sont à la delà74.
base du mouvement et de la crise sécuritaire que
ses agissements ont engendré (services de Pour l’heure, malgré ces nombreuses
renseignement et judiciaires ineffectifs, indications, rien de véritablement significatif n’a
pauvreté, faible présence du Gouvernement été entrepris attestant de la prise en compte de
Fédéral)69. Des doutes ont été émis sur la cette réalité. Il est vrai que le gros des actions du
considération qui serait apporté à ce rapport groupe fondamentaliste a lieu à l’intérieur du
ainsi qu’à ses recommandations, et plus Nigeria, et qu’il est considéré comme un
globalement sur l’utilité que l’exercice aura "problème" nigérian, mais, comme cela a déjà
représenté au final. Cela étant, plusieurs mois
plus un "White Paper" gouvernemental a été 70
“Foreigners from Niger, Chad, Cameroon responsible
publié sur la ase de ce rapport. Il reste encore à for bombings — Kaduna CP”, Leadership ews, 22 June
savoir dans quelle mesure il conduira à des 2012.
http://www.informationnigeria.org/2012/06/foreigners-
actions concrètes. from-niger-chad-cameroon-responsible-for-bombings-
kaduna-cp.html; “Boko Haram and the Cameroonian
Un autre facteur source de préoccupation porte connection: How Cameroon’s tradition of non-
interference may be boosting terrorism”, Inkerman
sur le grand nombre d’éléments attestant de la Insights, 23 January 2012.
dimension transfrontalière de Boko Haram, http://blog.inkerman.com/index.php/2012/01/23/boko-
haram-and-the-cameroonian-connection-cameroons-
dimension également soulevée par le rapport du tradition-of-non-interference-may-be-boosting-terrorism/.
Commission ci-dessus évoquée. Il s’agit entre 71
Solomon Tembang Mforgham, “Boko Haram infiltrates
autres du caractère multinational de ses Cameroon”, Africaews, 11 January 2012.
http://www.africanews.com/site/Boko_Haram_infiltrates_
membres (avec la présence de Nigériens, Cameroon/list_messages/40827.
72
Chimezie Enyiocha, “Boko Haram’s Sources of Arms”,
ewswatch, 22 July 2012.
http://www.newswatchngr.com/index.php?option=com_c
ontent&task=view&id=4348&Itemid=48.
73
informations sur un certain nombre de réalités portant William Assanvo, Etat de la menace terroriste en
notamment sur les liens entre son pays et le terrorisme Afrique de l’Ouest. Observatoire de la Vie Diplomatique
international, Cf. Cable 10ABUJA38, Foreign Minister en Afrique (OVIDA), ote d’analyse n° 12, juillet 2012,
receives no intel or security briefings, pp. 18-19, http://www.ovida-afrido.org/fr/ovida-
http://wikileaks.org/cable/2010/01/10ABUJA38.html#. pdf/Menace_Terroriste_AfriqueOuest_12_Juillet12_.pdf.
68 74
Theophilus Abbah, “White paper on insecurity: Report En juillet 2012 un procès s’est ouvert au Nigeria
Links Boko Haram with London Scholar”, Sunday Trust, impliquant deux Nigérians suspectés d’avoir reçu des
3 June 2012, milliers de dollars US d’Al-Qaïda dans la Péninsule
http://sundaytrust.com.ng/index.php?option=com_content Arabique (AQPA) afin de recruter de potentiels terroristes
&view=article&id=10372:white-paper-on-insecurity-- à envoyer au Yémen, Cf. Dina Temple-Raston, "Al-Qaida
report-links-boko-haram-with-london- Arm in Yemen Flexes its Muscles in Nigeria", PR, 12
scholar&catid=54:lead-stories&Itemid=127. July 2012. http://www.npr.org/2012/07/12/156641658/al-
69
Idem. qaida-arm-in-yemen-flexes-its-muscles-in-nigeria.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 15

été vu précédemment, il n’est pas dit que dans existent ou sont censés se mettre en place entre
l’avenir la menace qu’il pose ne traversera pas le Nigeria et ses autres voisins.
les frontières pour toucher certains pays voisins.
UE REPOSE REGIOALE QUI
Quelques initiatives devraient toutefois être PEIE À SE METTRE E PLACE
signalées. Ainsi, le Président tchadien, Idriss
Deby, conscient du danger potentiel que La prise en compte de la menace terroriste par
représentait Boko Haram pour les voisins du certains pays d’Afrique de l’Ouest, y compris au
Nigeria, a proposé, lors du 14ème Sommet des niveau régional, n’est pas une réalité récente.
Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Ainsi, bien que la sous-région n’avait pas,
Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) jusqu’à ces dernières années, été la victime et le
qui s’est tenu à N’Djamena (Tchad) le 30 avril théâtre de la menace avec l’importance qu’on
2012, la constitution d’une Force de sécurité lui connaît actuellement, elle devrait tout de
conjointe chargée de faire face à la menace même trouver dans le fait qu’"aucun pays n’est
posée par le groupe. Cette Force est prévue être à l’abris"76 (fait qui met encore du temps à
composée de membres des forces armées des s’inscrire dans l’esprit des dirigeants de certains
pays membres de la CBLT: Cameroun, Niger, pays77) une motivation suffisante pour s’y
Nigeria, République Centrafricaine et Tchad; prémunir et s’y attaquer.
chaque pays devant fournir au moins un
bataillon équipé. Cela étant, un certain nombre d’initiatives ont
tout de même été entreprises afin de prendre
La question a également été gérée sur le plan conscience de la réalité de la menace, de
bilatéral. Le 29 décembre 2011 les Présidents du sensibiliser les pays et acteurs nationaux
Cameroun et du Tchad se sont rencontrés à concernés ainsi que sur les moyens susceptibles
Yaoundé (Cameroun) afin d’évoquer la menace d’être mise en œuvre pour y faire face.
posé par le groupe nigérian à la sécurité
régionale75. Le 29 février 2012, le Cameroun et Ce fut notamment le cas avec la stratégie
le Nigeria ont signé un accord-cadre établissant commune de lutte contre le terrorisme et la
une Commission bilatérale de sécurité criminalité en Afrique qui aurait été élaborée à
transfrontalière ayant pour objectif d’intensifier l’issue d’un colloque qui s’est tenue à
la coopération sur les questions Nouakchott (Mauritanie) les 20 et 21 septembre
transfrontalières. A travers cet accord les deux
76
pays se sont engagés à échanger des Le Président nigérien, Mahamadou Issoufou, et l’ancien
Premier ministre malien, Cisse Mariam Kaïdama Sidibe le
informations et expériences sur les questions de notaient à juste titre lors du débat général à l’Assemblée
sécurité, à mener des enquêtes, et études sur Générale de l’ONU en septembre 2011. Cf. William
l’insécurité transfrontalière ainsi que des Assanvo, L’Afrique exprime ses préoccupations lors du
débat général de la 66ème session de l’Assemblée Générale
opérations de surveillance conjointe. Des de l’ONU, Observatoire de la Vie Diplomatique en
mécanismes de coopération bilatérale similaires Afrique (OVIDA), ote de synthèse n°23, octobre 2011,
p. 8. http://www.ovida-afrido.org/fr/ovida-
pdf/Synth%C3%A8se_D%C3%A9batG%C3%A9n%C3
%A9ralAGONU_23_Octobre11.pdf.
75 77
Bisong Etahoben, “Chad, Cameroon to discuss Boko Selon des câbles diplomatiques américains révélés, tel
Haram menace”, Africa Review, 29 December 2012, était, jusqu’à récemment encore, l’état d’esprit de
http://www.africareview.com/News/Chad+Cameroon+to+ certaines autorités nigérianes qui n’avaient pas conscience
discuss+Boko+Haram+menace/-/979180/1297080/- de la possibilité pour leur pays d’être exposé et à plus
/151w02jz/-/index.html. forte raison victime du terrorisme international.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 16

2004 rassemblant, dans le cadre d’Interpol, des 2005 à Ouagadougou (Burkina Faso) avec la
experts policiers de dix-neuf pays, parmi participation de dix pays d’Afrique: Algérie,
lesquels plusieurs d’Afrique de l’Ouest, à savoir Bénin, Ghana, Guinée, Mali, Maroc, Niger,
du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, Tchad et Sénégal, et des Etats-Unis et de la
de la Mauritanie, du Sénégal et du Togo78. France. Au cours de ce séminaire, plusieurs
thèmes, parmi lesquels la situation du terrorisme
Par cette stratégie, ces pays s’engageaient à en Afrique subsaharienne, les techniques
mener des "opérations conjointes d’investigation, les mesures de lutte et la
transfrontalières pour lutter plus efficacement coopération entre les acteurs impliqués, ont été
contre les menaces terroristes et criminelles". abordés80.
L’échange d’informations figurait également au
registre des actions à entreprendre. Les pays Lors du débat général introduisant la 66ème
étaient ainsi encouragés "à recueillir et à session de l’Assemblée générale de l’ONU qui
envoyer toutes les informations et s’est tenu à New York du 21 au 27 septembre
renseignements utiles (…) concernant les 2011, le Président de la Côte d’Ivoire, Alassane
groupes terroristes" actifs sur le continent. Ouattara, avait fait état de discussions en cours
avec certains partenaires occidentaux visant à
A cette époque, la zone frontalière située entre faire de la Côte d’Ivoire "une plateforme de
l’Algérie, la Mauritanie, le Mali et le Niger était défense et de sécurité au niveau régional, dans
déjà présentée comme constituant l’une des la perspective de la lutte anti-terroriste"81. Il
zones de repli de groupes terroristes, reste à voir si cette annonce reste d’actualité et
précisément du Groupe Salafiste pour la quand, et sous quelle forme, elle se
Prédication et le Combat (GSPC), "ancêtre" matérialisera. Pour l’heure, la coopération
d’AQMI, qui s’était illustré par des actes de entreprise par les "pays du champ" demeure le
terrorisme, notamment de prises d’otage79 et des cadre à l’intérieur duquel s’est initiée une
accrochages avec les forces de sécurité réponse régionale contre le terrorisme.
maliennes, nigériennes et tchadiennes, dans
cette région désertique échappant ou La coopération poussive des "pays du
difficilement contrôlable par les autorités des champ"
pays concernés.
"(…) Le succès [du] combat [contre le
Il faudrait également évoquer le séminaire de terrorisme international] dépendra dans une
formation aux techniques policières grande mesure de notre capacité collective à
d’investigation en matière de lutte contre le renforcer l’arsenal juridique, à améliorer nos
terrorisme qui s’est tenu les 14 et 15 février
80
Issa K. Barry, "Lutte contre le terrorisme: Les méthodes
78
Les autres pays participant comprenaient l’Algérie, le Zarqaoui disséquées à Ouaga ?", L’Observateur, 15
Burundi, le Cambodge, l’Egypte, les Etats-Unis, la février 2005. http://www.lefaso.net/spip.php?article6046.
81
France, le Lesotho, le Maroc, le Royaume-Uni, le Soudan, William Assanvo, L’Afrique exprime ses
le Tchad, le Turquie et le Zimbabwe. Cf. Z.M, "Lutte préoccupations lors du débat général de la 66ème session
contre le terrorisme en Afrique: Dix-neuf pays élaborent de l’Assemblée Générale de l’ONU, Observatoire de la
une stratégie", Le Jeune Indépendant, 23 septembre 2004. Vie Diplomatique en Afrique (OVIDA), ote de synthèse
http://www.algeria- n°23, octobre 2011, p. 9. http://www.ovida-
watch.org/fr/article/pol/us/19_pays.htm. afrido.org/fr/ovida-
79
Précisément celle de 32 touristes européens entre pdf/Synth%C3%A8se_D%C3%A9batG%C3%A9n%C3
février et août 2003. %A9ralAGONU_23_Octobre11.pdf.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 17

capacités logistiques et techniques et à asseoir effet, ce depuis ses débuts, l’objet de critiques
une coopération internationale plus déterminée quant à son effectivité85 et même quant à la
dans cette lutte", ainsi s’exprimait le Ministre réelle volonté et disponibilité des pays
des Affaires étrangères d’Algérie (pays qui concernés à s’y investir.
ambitionne d’assurer le leadership de la lutte
antiterroriste dans la région), Mourad Medelci, à Un rapport d’information de l’Assemblée
la tribune de la 66ème session de l’Assemblée française concluait également que "la
générale de l’ONU qui s’est tenu à New York coopération régionale dans la lutte contre le
en septembre 201182. terrorisme au Sahel est un processus difficile.
Elle butte sur les faibles moyens des Etats de la
Il semblerait que la réalité fut tout autre. La région, mais aussi sur des méfiances
communauté internationale n’a pas su faire face historiques, culturelles et politiques, ainsi que
à la menace d’AQMI lorsqu’il était encore sur d’inévitables rivalités territoriales et les
temps, "maintenant la situation est devenue plus craintes d’atteinte à la souveraineté
86
difficile. Il va falloir plus d’efforts à la nationale."
communauté internationale et au gouvernement
malien pour y faire face", résumait ainsi le Cette coopération régionale87 s’est matérialisée
Général Carter Ham, Commandant de par l’installation le 21 avril 2010 à Tamanrasset
l’AFRICOM, lors d’une visite au Sénégal fin (Sud de l’Algérie) d’un commandement
juillet dernier, évoquant la situation actuelle83. militaire conjoint, plus connu sous le nom de
Comité d’état-major opérationnel conjoint
C’est un peu le sentiment qui prédomine (CEMOC), chargé de coordonner les actions
concernant les insuffisances, suspicions84 et militaires antiterroristes des quatre pays et, le 29
atermoiements observés dans la mise en œuvre septembre 2010, par celle d’un centre de
effective de la coopération censée s’initier à la renseignement contre le terrorisme dans le
suite du mémorandum de coopération et de Sahel, dénommé Unité de Fusion et Liaison
coordination des actions de lutte contre le (UFL), basé à Alger (Algérie), ayant pour
terrorisme et la criminalité organisée signé à mission de collecter et d’échanger des
Tamanrasset en 2009 entre les "pays du champ", informations sur les terroristes en activité dans
ceux-là même qui sont au premier plan de la
menace et les plus concernés par cette dernière, 85
B. Daou, Idem.
à savoir l’Algérie, le Mali, la Mauritanie et le 86
Rapport d’information de la Commission des Affaires
Niger. La coopération entre ces pays est en étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
6 mars 2012, p. 67. http://www.assemblee-
82
Idem. nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
83 87
"Mali: l’essor d’AQMI aurait pu être évité", Al Qarra, Cette coopération s’est également illustrée à l’occasion
30 juillet 2012. www.alqarra.tv/2012/reportages/mali- de la réunion ministérielle qui s’est tenue à Alger
l’essor-d’aqmi-aurait-pu-etre-evite/. (Algérie) le 16 mars 2010 entre sept pays de la région
84
Luis Simon, Alexander Mattelaer, and Amelia sahélo-saharienne (Algérie, Burkina Faso, Mali,
Hadfield, Op. Cit., p. 30. Mauritanie, Niger, Libye et Tchad) dans une volonté
http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/studiesdow d’inclure les autres pays dans l’effort de mobilisation, Cf.
nload.html?languageDocument=EN&file=73859. Les Communiqué issued by the Ministerial Meeting of the
auteurs de ce rapport qui propose une analyse critique de Countries of the Sahel-Sahara Region, Algiers, March 16,
la Stratégie de l’UE pour le Sahel, ainsi que de sa mise en 2010, point 11.
œuvre, citant un officiel de l’UE, évoquent l’absence de http://www.europarl.europa.eu/meetdocs/2009_2014/docu
confiance politique entre les pays du Sahel, ments/sede/dv/sede130910minmeetingsahelregion_/sede1
particulièrement entre la Mauritanie et le Mali. 30910minmeetingsahelregion_en.pdf.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 18

la région88. Dans le cadre du CEMOC, les pays lui, ces efforts avaient aussi "permis de conduire
du champ sont censés se réunir tous les six des travaux de planification d’un état-major
mois. multinational, de collecter et gérer des
renseignements opérationnels, de tester les
Il faudrait évoquer la rencontre des Chefs d’état- réseaux de communication radio mis en place
major des quatre pays qui s’est tenue le 12 août dans chacun des quatre pays et la mise en
2009 à Alger (Algérie) avec pour but de œuvre de la procédure radio du réseau Ténéré".
formuler une stratégie de lutte contre le "L’élaboration et l’adoption des textes de base"
terrorisme dans le Sahara. A la suite de cette du CEMOC a également été évoquée au registre
rencontre, il aurait notamment été décidé que la des réalisations91.
Mauritanie déploie 4000 soldats afin de
sécuriser ses frontières avec l’Algérie et le Toutefois, en droite ligne des critiques déjà
Mali89. évoquées, l’action du CEMOC contre AQMI a
été jugée "très limitée" et "principalement
Si l’on s’en tient à une partie de la version concentré sur la frontière entre l’Algérie et le
officielle, la coopération dans ce cadre se serait Mali"92 ou entre l’Algérie et la Mauritanie. Par
caractérisée par une "détermination affichée ailleurs, cette coopération semble s’être
dans la lutte commune contre le terrorisme et caractérisée par le grand nombre des rencontres
les organisations criminelles transfrontalières"; qui, de l’avis de plusieurs observateurs, ne se
détermination que se serait notamment illustrée sont limitées qu’à des occasions de discuter93,
par des "patrouilles nationales, conjointes et/ou avec très peu d’actions94, à fortiori d’impact réel
simultanées (…) fréquentes le long des sur le terrain. C’est cette réalité que soulignait le
frontières"90. C’est le bilan qu’en faisait le Ministre des Affaires étrangères nigérienne,
Général Gabriel Poudiougou, Chef d’état major Mohamed Bazoum, lors de la Conférence
général des Armées maliennes, lors de la
cérémonie de passation à la tête du Conseil des 91
S. Konate, "Présidence du CEMOC: le Mali passe le
chefs d’état-major des pays membres du témoin à la Mauritanie", L’Essor, 22 Novembre 2011,
CEMOC entre le Mali et la Mauritanie qui s’est http://www.primature.gov.ml/index.php?option=com_con
tent&view=article&id=8025:presidence-du-cemoc-le-
déroulée en novembre 2011. Le haut mali-passe-le-temoin-a-la-
responsable militaire malien notait également mauritanie&catid=29&Itemid=100110.
92
Nicolas Gros-Verheyde, "L’opération PSDC Niger: 5
"l’amélioration des communications qui a menaces pèsent sur le pays. Les objectifs de la mission",
permis une grande avancée dans la mise en Bruxelles 2, 19 mars 2012.
synergie des efforts communs de lutte contre les http://www.bruxelles2.eu/zones/sahel/loperation-psdc-
niger-5-menaces-pesent-sur-le-pays-les-objectifs-de-la-
menaces transnationales (…)". Toujours selon mission.html.
93
A titre d’illustration, mentionnons la rencontre le 20
mai 2011 à Bamako (Mali) des Ministres des Affaires
88
"Un centre du renseignement pour lutter contre le étrangères d’Algérie, du Burkina Faso, du Niger et de
terrorisme au Sahel", RFI, 30 septembre 2010. Mauritanie pour discuter de la sécurité dans la bande
http://www.rfi.fr/afrique/20100930-centre- sahélo-saharienne et la tenue du 7 au 8 septembre 2011 à
renseignementlutter-contre-le-terrorisme-sahel. Alger (Algérie) d’une conférence internationale sur la
89
US State Department, Country Reports on Terrorism, lutte contre le terrorisme et le crime organisé dans les
August 2010, p. 26. pays du Sahel.
90 94
L’Opération "Benkan" conjointement conduite du 20 Hamid A., Y a-t-il une cohésion régionale dans la lutte
mai au 29 juillet 2011 entre les troupes maliennes et contre Aqmi au Sahel ?", Le Matin DZ, 7 août 2012.
mauritaniennes et dont la planification et la conduite ont http://www.lematindz.net/news/8937-reunion-a-niamey-
été menées dans le cadre de la coopération initiée dans le y-a-t-il-une-cohesion-dans-la-lutte-contre-aqmi-au-
cadre du CEMOC est évoquée. Cf. B. Daou, Idem. sahel.html.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 19

internationale sur le développement et la lutte comme le genre d’actions que nécessiterait une
antiterroriste dans le Sahel95 tenue à Alger coopération régionale véritablement effective.
(Algérie) les 7 et 8 septembre 2011 lorsqu’il
déclarait: "Mon vœu, c’est que le CEMOC, tel Lutte contre le terrorisme dans le cadre
qu’il a été conçu, ne doit pas nous servir de la Communauté Economique des Etats
uniquement à faire des exposés à l’occasion de de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)
conférences, mais (il faut) qu’il soit
opérationnel (…). Il doit pouvoir mener des "L’absence de plan d’action contre le
opérations conjointes. Jusqu’à présent, ça n’a terrorisme au niveau sous-régional entrave les
pas été le cas. Il faut que nous définissions les efforts collectifs menés pour faire face à la
conditions de son opérationnalité, sinon cette menace terroriste", concluait ainsi l’enquête sur
réunion ne servirait à rien"96. la mise en œuvre par les Etats Membres de
l’ONU de la Résolution 1373 (2001) du Conseil
La décisions prise par les pays du CEMOC à de sécurité évoquant la situation en Afrique de
l’issue d’une réunion tenue à Bamako (Mali) en l’Ouest et en Afrique Centrale97.
mai 2011 de former dans les 18 mois jusqu’à
75.000 membres de leurs forces de défense et de La coopération au niveau des pays de la
sécurité respectives afin de constituer une force CEDEAO98 en matière de lutte contre le
commune chargée de lutter contre AQMI et les terrorisme est quelque peu récente, peu
autres groupes terroristes est sans doute à saluer institutionnalisée, assez embryonnaire dans sa
forme collective. Elle s’est notamment illustrée
95
par un certain nombre de rencontres, telles que
Cette rencontre avait déjà pour objectif "d’organiser le
partenariat à travers, entre autres, la création de synergie celle tenue le 23 septembre 2004 à Abuja
entre les partenaires des pays de la région et d’une plus (Nigeria), siège de la CEDEAO, et rassemblant
grande complémentarité entre les différentes stratégies et les responsables des polices de la sous-région
partenariats en direction du Sahel" (Cf. "L’Algérie
organise une conférence régionale sur la crise libyenne et avec pour objectif de renforcer la collaboration
la sécurité dans le Sahel", AFP, 4 septembre 2011. sécuritaire dans la lutte contre les crimes
http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP201109041
74252/?utm_source=feedburner&utm_medium=twitter&u
transfrontaliers et le terrorisme et celles tenus à
tm_campaign=Feed%3A+jeune_afrique_Politique+%28J Abuja en avril et en juin 2006 rassemblant les
eune+Afrique+Politique%29). Aux dires du Ministre responsables ouest africains de la sécurité
algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci, elle
visait à "de prendre d’importantes décisions visant à
97
contenir le phénomène du terrorisme [dans le Sahel et] de Enquête sur la mise en œuvre par les Etats Membres de
réduire ses nuisances et de s’attaquer à ses causes l’ONU de la Résolution 1373 (2001) du Conseil de
profondes". Cf. William Assanvo, L’Afrique exprime ses sécurité S/2011/463, 1er septembre 2011, para. 63, p. 22.
préoccupations lors du débat général de la 66ème session 98
Lors d’une rencontre survenue le 23 avril (il n’est pas
de l’Assemblée Générale de l’ONU, Observatoire de la possible de déterminer avec exactitude l’année; il pourrait
Vie Diplomatique en Afrique (OVIDA), ote de synthèse s’agir de 2003) entre l’Ambassadeur américaine au
n°23, octobre 2011, p. 9. http://www.ovida- Nigeria et le Directeur général des services de
afrido.org/fr/ovida- renseignement nigérian de l’époque, dont un compte
pdf/Synth%C3%A8se_D%C3%A9batG%C3%A9n%C3 rendu a été révélé par Wikileak, le responsable nigérian,
%A9ralAGONU_23_Octobre11.pdf. évoquant la coopération au niveau de la CEDEAO en
96
"Difficile coopération des pays du Sahel dans la lutte matière de renseignement, déclarait que cette dernière
antiterroriste", RFI, 8 septembre 2011. "n’était pas allée très loin"; il a également évoqué le cas
http://www.rfi.fr/afrique/20110908-difficile-cooperation- d’une rencontre des responsables du renseignement de la
pays-sahel-lutte- région qui avait été conviée, mais à laquelle seuls quatre
antiterroriste?ns_campaign=nl_MONDE080911&ns_mch ou cinq avait effectivement participé. Cf. 01ABUJA962,
annel=newsletter&ns_source=emailvision&ns_linkname= Courtesy call on Nigerian SSS Chief Are
lire-4&ns_fee=0. http://wikileaks.org/cable/2001/05/01ABUJA962.html#.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 20

intérieure afin de renforcer leur coopération en efforts des groupes actifs dans la sous-région et
matière de partage de renseignements, au-delà (AQMI, MUJAO, Boko Haram et
notamment sur le terrorisme99. Shebab) pour créer un sanctuaire et un centre de
coordination de leurs actions dans le Nord du
Comme on peut le voir, ces efforts, bien que Mali; instruction a été donnée à la Commission
pouvant servir à la lutte contre le terrorisme, ne de la CEDEAO de "participer aux efforts visant
portaient pas spécifiquement sur elle; il faut dire à stopper l’agression terroriste" de Boko
qu’à ce moment, le terrorisme et la perception Haram100.
de la menace qu’elle représente n’étaient pas ce
qu’ils sont aujourd’hui. Cette propension des acteurs régionaux africains
à être peu réactifs ou concrets face aux défis
Pour l’heure la menace terroriste a auxquels leurs régions ou pays sont confrontés,
principalement fait l’objet de discussions ou notamment en matière de sécurité, a de manière
tout au moins d’évocation lors de réunions de répétée fait l’objet de critiques101.
responsables politiques, militaires et
sécuritaires. A cet effet, au-delà des La CEDEAO a récemment entrepris de définir
déclarations, préoccupations exprimées face à une Stratégie de lutte contre le terrorisme, un
l’évolution de la menace, des condamnations Plan d’action et un Projet de Déclaration
traditionnelles des actes terroristes et des appels politique contre le terrorisme. Ces instruments
à une coopération renforcée, peu de décisions et sont censés s’inscrire dans la volonté de
d’avancées significatives ont été opérées sur la l’organisation de "renforcer sa capacité de
question. surveillance, d’harmonisation, de coordination
et de réglementation des politiques et pratiques
Ainsi, lors de la réunion du Comité des Chefs des Etats en matière de prévention et de
d’état-major de la CEDEAO qui s’est tenue le
23 février 2012 à Abuja (Nigeria), les liens entre
AQMI et Boko Haram ont simplement été
100
évoqués. Lors du 41ème Sommet des Chefs Final Communiqué of the 41st Ordinary Session of the
ECOWAS Authority of Heads of States and Government,
d’Etat et de Gouvernement qui s’est tenu le 28 Yamoussoukro (Cote d’Ivoire), 28 June 2012, point 23
juin 2012 à Abidjan (Côte d’Ivoire), les and 43, http://news.ecowas.int/.
101
dirigeants de la sous-région ont condamné les Interrogé sur la réaction de la CEDEAO face à
l’insurrection de Boko Haram au Nigeria, le Dr
actes terroristes de Boko Haram et appelé les Emmanuel Kwesi Aning, Directeur de la Recherche au
Etats Membres ainsi que la communauté Kofi Annan International Peacekeeping Training Centre
(KAIPTC), déclarait: “Sadly ECOWAS is a joke. Its
internationale à fournir une assistance au
response to political crisis in West Africa is awful, our
Nigeria dans ses efforts visant à mettre un terme sub-regional leaders are quick to sign conventions and
aux agissements violents du groupe. Au cours pass resolution but inept in implementation”, Cf. “Boko
Haram is a threat to ECOWAS sub-regional security”,
de ce Sommet, les dirigeants de la CEDEAO ont GhanaWeb, 25 January 2012,
également exprimé leur préoccupation face aux http://www.ghanaweb.com/GhanaHomePage/NewsArchi
ve/artikel.php?ID=228518. Lors d’une réunion tenue en
décembre 2011 à Chatham House sur le thème: “Growing
99
Gani Yoroms, Counter-Terrorism Measures in West Instability in the Western Sahel: Experiences and
Africa, in Wafula Okumu and Anneli Botha (eds.), Responses”, un des intervenants a déclaré qu’aucune
Understanding Terrorism in Africa: building bridges in "institution ne fournissait pour le moment de cadre clair
preventing and combating terrorism in Africa, 19-20 May et idéal" pour faire face à la situation dans le Sahel et
2007, Cairo (Egypt), Tswane: Institute for Security décrit la CEDEAO comme une organisation "non
Studies, 2008, p. 94. fonctionnelle" de ce point de vue.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 21

répression du terrorisme en Afrique de organisée en août 2011 à Dakar (Sénégal) et à


l’Ouest"102. laquelle ont participé des représentants de la
société civile et des médias de la sous-région.
Cette dynamique s’inscrit dans la prise de
conscience du fait que le terrorisme apparaît de Malgré cet effort appréciable, qui devrait doter
plus en plus comme une menace grave à la paix, la sous-région d’un cadre politique et d’un
à la sécurité et à la stabilité en Afrique de certain nombre d’actions à entreprendre en vue
l’Ouest. de lutter contre le terrorisme, il est nécessaire de
signaler d’emblée qu’ils ne seront pas à eux
La capitale malienne, Bamako, a à cet effet seuls suffisants pour faire face à un défi aussi
accueilli du 11 au 13 octobre 2011 une réunion complexe. Ici encore, il sera nécessaire que
d’experts gouvernementaux (des Ministères de soient menées des actions concrètes.
la Justice, de la Défense, de la Sécurité et des
Affaires étrangères des Etats membres de la
CEDEAO) qui ont tablé sur les projets de ces
différents textes. Cette réunion avait pour
objectif "d’examiner tous les contours de ces
différents documents en vue de faire des
recommandations au Conseil des Ministres. Les
participants [devaient] également analyser la
menace terroriste en Afrique de l’Ouest et les
mesures prises par leurs pays respectifs et la
CEDEAO pour lutter efficacement contre ce
fléau".

Au menu des discussions figuraient le rôle des


acteurs dans la mise en œuvre de ces documents
ainsi que "le renforcement de la coordination
régionale et de la coopération sur les questions
de contre-terrorisme ainsi que l’identification
des ressources et des zones de renforcement des
capacités dans la mise en œuvre de la Stratégie
antiterroriste" dans la région.

Les documents soumis à l’appréciation des


participants sont les résultats de deux réunions
consultatives; la première ayant eu lieu en mai
2011 à Abuja (Nigeria), avec des experts
internationaux représentant des organisations
régionales et internationales, et la deuxième,

102
CEDEAO, "une nouvelle consultation régionale sur le
projet de stratégie de contre-terrorisme de la CEDEAO",
Communiqué de presse, 3 octobre 2011.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 22

UE REPOSE REPOSAT d’initiatives tels qu’Interpol et le Forum Global


SIGIFICATIVEMET SUR de Lutte contre le Terrorisme (Global
Counterterrorism Forum -GCTF).
L’ASSISTACE
ITERATIOALE
ITERPOL
Interpol est également actif dans la coopération
Sans évoquer les problèmes relatifs à la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme.
adoptée par chacun des pays de la sous-région Son action s’opère particulièrement dans le domaine
concernés par le terrorisme, force est de de la coordination et s’illustre par le recueil, le
reconnaître que la plupart d’entre eux se stockage, l’analyse et l’échange d’informations sur
des individus et des groupes soupçonnés d’activités
caractérisent par les ressources limitées dont ils terroristes avec les pays membres d’Interpol. Interpol
disposent et par la relative faiblesse de leurs peut également prêter une assistance en matière
dispositifs militaires et sécuritaires. Cela à pour d’enquête et de recherche de suspects lorsque des
actes terroristes ont été commis. L’organisation a créé
conséquence que leurs efforts visant à faire face
en 2002 le Groupe Fusion (Fusion Task Force) qui
aux défis sécuritaires de la région du Sahel "joue un rôle de premier plan en ce qui concerne les
reposent dans une proportion significative sur le activités menées par ITERPOL pour lutter contre le
soutien financier et technique dont ils terrorisme". Un projet régional, dénommé "Projet
Baobab", a également été mis en place pour l’Afrique
bénéficient ou sont susceptibles de bénéficier de
Orientale, Occidentale et Australe, avec pour but de
la part de partenaires extérieurs. Parmi les "d’identifier les groupes terroristes et leurs membres
acteurs dont la contribution est la plus opérant dans une région donnée; de demander, de
significative, on peut citer la France, les Etats- recueillir et d’échanger des informations et des
renseignements; d’apporter un appui en matière
Unis et l’Union européenne (UE). On pourrait
d’analyse; de renforcer la capacité des pays membres
également évoquer le rôle d’acteurs103 et à faire face à la menace du terrorisme; et de recenser
les officiers de contact des pays membres afin de
103
L’Office des Nations Unies contre la Drogue et le pouvoir solliciter leur concours." Les pays participant
Crime (UNODC) joue également un rôle dans la lutte à ce projet se réunissent une fois par an afin
contre le terrorisme, notamment contre son financement et "d’échanger des informations, d’examiner les
sa prévention, dans le cadre plus global de son action tendances et les problèmes qui se posent dans leurs
contre le crime organisé, la piraterie et les trafics illicites régions respectives et de se pencher sur des études de
(drogue, migrants, personnes, produits commerciaux). Ce cas."
rôle porte précisément sur l’existence et le renforcement
de cadres juridiques et institutionnels, le renforcement des Cf. Fiche pratique d’INTERPOL, le terrorisme,
capacités des responsables de la justice pénale et http://www.interpol.int/content/download/791/98172/versio
l’assistance technique en matière de renforcement de la n/14/file/FactsheetsPST01_FR_04-2012web.pdf.
coopération internationale dans les affaires touchant à des
actes de terrorisme. Cf. UNODC, Programme régional
pour l’Afrique de l’Ouest 2010-2014, New York, 2011.
http://www.unodc.org/documents/westandcentralafrica//fi Union européenne (UE)
nal_e-book_FRENCH.pdf. Le UNODC dispose
également d’un Service de la prévention du terrorisme
dont la mission porte sur la fourniture d’assistance aux L’action de l’UE en soutien aux efforts
Etats membres de l’ONU sur "les aspects juridiques et nationaux et régionaux de lutte contre le
connexes de la lutte contre le terrorisme, en particulier
pour la ratification et la mise en oeuvre des instruments terrorisme s’est notamment inscrite au cours des
juridiques universels contre le terrorisme et pour dernières années dans le cadre de sa Stratégie
renforcer les moyens dont disposent les systèmes
pour la sécurité et le développement dans le
nationaux de justice pénale pour appliquer les
dispositions de ces instruments conformément aux
principes de l’état de droit." Cf. UNODC, Assistance
pour la lutte contre le terrorisme. Service de la prévention http://www.unodc.org/documents/terrorism/Publications/
du terrorisme, mars 2009, p. 4. TPB_Brochure/French.pdf.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 23

Sahel adoptée par le Conseil de l’UE en mars Ce plan, doté de 600 millions d’euros, traite
2011 (mais rendue publique en septembre donc des différents domaines dans lesquels les
2011). pays du Sahel éprouvent les plus vives
difficultés comme, par exemple, le
Cette Stratégie était censée traduire "l’attention développement et la sécurité.
et la préoccupation croissantes que suscite la
partie sahélienne d’Afrique de l’Ouest"104 ainsi Un certain nombre de limites ont été formulées
que "la solidarité de l’Union européenne avec à l’égard de la coopération sécuritaire mise en
les pays du Sahel touchés par la menace œuvre au sein de l’UE. Elles portent notamment
terroriste"105; car, faut-il le reconnaître, "c’est sa frilosité108 à aller au-delà du concept
bien la situation sécuritaire et précisément la traditionnel des formations et conseils apportés
menace terroriste, personnifiée par AQMI, qui aux secteurs de la sécurité des pays auxquels
semble avoir été le déclencheur de l’attention l’UE apporte un soutien et notamment à fournir
qui est portée à la région du Sahel et de la des équipements militaires, dont bon nombre de
grande majorité des actions nationales et pays africains ont pourtant besoin109.
internationales initiées"106.
L’opérationnalisation de la Stratégie, qui
La Stratégie européenne s’articule autour de représentait l’un de ses défis110, a tardé à se
quatre axes d’intervention, parmi lesquels la concrétiser111. Cela a eu pour conséquence
promotion d’une coopération régionale plus qu’elle a été rattrapée et même dépassée par la
étroite et le renforcement des capacités survenance ou la réalisation de facteurs
sécuritaires nationales et de l’état de droit. Trois (notamment le conflit en Libye et l’incidence
pays sahéliens et d’Afrique de l’Ouest sont qu’il a eu sur le Sahel, notamment sur la
principalement concernés par la Stratégie: Mali, situation au Mali) l’ayant rendu difficilement
Mauritanie et Niger107. applicable, précipitant quelque peu son début de
mise en œuvre. Ainsi, une Stratégie qui était
conçue comme un instrument de prévention112,
s’est retrouvée réduite à opérer dans l’urgence.
104
William Assanvo, Réflexions sur la Stratégie C’est notamment dans ce contexte que s’est
européenne pour la sécurité et le développement dans le
108
Sahel, Observatoire de la Vie Diplomatique en Afrique Luis Simon, Alexander Mattelaer, and Amelia
(OVIDA), ote d’analyse n° 5, octobre 2011, p. 2. Hadfield, Op. Cit., p. 28.
http://www.ovida-afrido.org/fr/ovida- http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/studiesdow
pdf/Strat%C3%A9gieUE_Sahel_5_Octobre11.pdf. nload.html?languageDocument=EN&file=73859.
105 109
Raby Ould Idoumou, "L’UE et le Sahel définissent une Dario Cristiani, Dustin Dehez and Joy Alemazung,
vision conjointe de la sécurité", Magharebia, 12 "The Coup in Mali – A Setback for the EU?" Global
décembre 2011, Governance Institute, 27 March 2012.
http://www.magharebia.com/cocoon/awi/xhtml1/fr/featur http://www.globalgovernance.eu/index.php/news/196-
es/awi/features/2011/12/12/feature-03. coup-in-mali.html.
106 110
William Assanvo, Op. Cit., p. 2. William Assanvo, Op. Cit., p. 6.
107 111
Bien que ces trois pays soient concernés, l’action de Rapport d’information de la Commission des Affaires
l’UE s’est progressivement recentrée et focalisée sur la étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
Mauritanie et le Niger, le Mali étant perçu, comme cela situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
l’a déjà été évoqué, comme peu coopératif et manquant de 6 mars 2012, p. 74. http://www.assemblee-
volonté politique et de détermination, Cf. Luis Simon, nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
112
Alexander Mattelaer, and Amelia Hadfield, Op. Cit., p. Luis Simon, Alexander Mattelaer, and Amelia
30. Hadfield, Idem.
http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/studiesdow http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/studiesdow
nload.html?languageDocument=EN&file=73859. nload.html?languageDocument=EN&file=73859.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 24

inscrit le lancement de l’opération


EUCAP Sahel iger. Counter Terrorism Sahel (CT Sahel)
Ce projet de l’UE, qui a récemment débuté, s’inscrit dans
EUCAP Sahel iger la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée au
niveau régional. Il porte sur trois pays de la bande
L’EUCAP Sahel iger trouve, selon sahélienne: Mali, Mauritanie et Niger et bénéficie d’un
Mme Catherine Ashton, Haute financement de 6,7 millions d’euros pendant la période
Représentante de l’UE pour les Affaires 2012-2014. CT Sahel porte sur le renforcement des
capacités des pays concernés et de la coopération régionale
étrangères et la politique de sécurité, sa dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Cette
raison d’être dans "(…) l’intensification mission sera réalisée par le biais de formations à l’endroit
de l’activité terroriste et [les] notamment des forces de sécurité intérieure dans des
conséquences du conflit en Libye, domaines tels que les techniques d’intervention et le
recueil et l’exploitation du renseignement. Ce projet
l’insécurité [s’étant] considérablement prévoit aussi la création d’un Collège Sahélien de Sécurité
aggravée dans la région du Sahel"113; (CSS). Un soutien logistique est également prévu, à travers
cette mission est censée contribuer au la mise à disposition de matériel d’intervention et de
protection non létal, de communication ou de transport. Il
renforcement des capacités des forces de
est enfin prévu des actions visant à renforcer la coopération
sécurité nigériennes dans la lutte contre régionale, à travers notamment le partage d’information.
le terrorisme et la criminalité organisée et Cf. Mieszko Dusautoy, "Les ‘autres’ programmes européens de sécurité
de la coopération régionale dans ces au Sahel", Bruxelles 2, 12 juin 2012.
http://www.bruxelles2.eu/zones/sahel/les-autres-programmes-
domaines. europeens-de-securite-au-sahel.html; L. Simon, A. Mattelaer, and A.
Hadfield, A Coherent EU Strategy for the Sahel, European Parliament,
Directorate-General for External Policies, Policy Department, 11 May
Pour l’heure la contribution effective (à 2012, p. 28.
plus forte raison son impact) de cette http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/studiesdownload.html?lan
guageDocument=EN&file=73859. Commission européenne, La
mission est encore quelque peu floue. Il coopération entre l’Union européenne et le Niger, Memo, Bruxelles, 6
semblerait que ses premiers mois seront juin 2012.
http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=MEMO/12/41
dédiés à l’identification des domaines et 0&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en.
besoins en formation; il est également
prévu qu’elle contribue au recensement de son déploiement, qui est effectivement survenu
projets dans le domaine de la sécurité pour un le 8 août 2012, quelques semaines après la
éventuel soutien financier de l’UE114. Bien que décision officielle de sa création survenue le 16
la mise sur pied de cette mission était déjà sur juillet 2012, a été précipité par les évènements
les rails115, on peut tout de même affirmer que au Nord-Mali.

Déployée au Niger pour une période de deux


113
Conseil de l’Union européenne, "Feu vert à la mission ans, avec un budget pour la première année de
PSDC civile d’assistance en matière de lutte contre le
terrorisme au Sahel", Communiqué de presse, 16 juillet 8,7 millions d’euros, la cinquantaine de
2012. personnel international et la trentaine de locaux
http://www.consilium.europa.eu/uedocs/cms_data/docs/pr
essdata/FR/foraff/131749.pdf.
qui devraient composer l’EUCAP Sahel iger
114
Idem. ont reçu une mission de conseil, d’assistance,
115
Une mission d’évaluation de la Commission de l’UE et
du Service Européen pour l’Action Extérieur (SEAE)
s’est en effet rendue au Niger en janvier 2012 et le 23 "Politique de sécurité et de défense commune: Mission
mars 2012, le Conseil de l’UE a adopté le concept de PSDC civile au Sahel", Communiqué de presse, SN
gestion de crise (ce concept avait été déposé le 9 mars 10113/12.
2012) sur lequel s’est appuyée la planification http://www.consilium.europa.eu/media/1705966/120711_
opérationnelle de la mission, Cf. Conseil de l’UE, fact_sheet_sahel_coordinated-9_july_fr.pdf.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 25

d’encadrement et de formation vis-à-vis de la Le Niger, compte tenu des intérêts économiques


police, de la gendarmerie et de la garde qui y a la France, avec particulièrement
nationale nigérienne. l’exploitation par le groupe Areva de gisements
d’uranium dans le Nord du pays, occupe une
L’idée est notamment que le Niger soit à même place de choix dans ce dispositif d’assistance.
de mieux contrôler par lui-même son territoire.
Aucune action de formation de l’armée L’assistance militaire qu’apporte la France au
nigérienne n’est prévue; tout au plus la mission Niger s’élèverait à 4 millions d’euros et devrait
devrait entretenir des relations avec les Forces passer à 12 millions118. Les dons en
armées nigériennes afin de coordonner certaines équipements à l’armée nigérienne, tels que celui
activités dont la nature n’est pas précisée116. fait le 3 novembre 2011 d’une valeur de 1,5
milliard FCFA (2,2 millions d’euros), composé
La mission EUCAP Sahel pourrait être étendue de véhicules et de matériels de transmission
au Mali et à la Mauritanie, pays dans lesquels s’inscrit dans ce cadre. Ce don constituait
seront déployés des officiers de liaison de la semble-t-il la première étape vers une
mission, traduisant la dimension régionale coopération renforcée en 2012, à travers
poursuivie dans la lutte contre le terrorisme et la notamment la fourniture de véhicules et
criminalité organisée dans le Sahel à laquelle d’hélicoptères, et un appui à la formation119.
elle est censée contribuer. Ces personnels de Des pilotes de l’aviation nigérienne chargée de
liaison auront également pour mission missions d’observation ont également bénéficié
d’identifier des actions susceptibles d’être de formations dispensées par la France120. La
menées par l’UE. Il semblerait donc que cette France disposerait enfin d’un détachement
mission marque le début effectif de opérationnel d’assistance militaire dans le Nord
l’implication de l’UE à la lutte contre le du Niger, ainsi que dans le septentrion
terrorisme dans le Sahel, rejoignant celle, au malien121.
niveau bilatérale, de certains pays, dont la
France. Le Mali et la Mauritanie ont également
bénéficié de formations antiterroristes de la
France France. Ainsi, depuis 2009 un millier de soldats
mauritaniens auraient été formés; des pilotes et
La France est présente aux côtés de certains mécaniciens de ce pays auraient également
pays de la région dans leur lutte contre le
terrorisme à travers un dispositif d’assistance 6 mars 2012, p. 69. http://www.assemblee-
qui prend la forme de formations, soutien nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
118
Nicolas Gros-Verheyde, Idem.
logistique et de conseil procuré à leurs forces de 119
"La France arme le Niger pour lutter contre AQMI",
défense et de sécurité, notamment par le biais de Le Matin DZ/AFP, 5 novembre 2011.
http://www.lematindz.net/news/6115-la-france-arme-le-
coopérants117. niger-pour-lutter-contre-aqmi.html.
120
Rapport d’information de la Commission des Affaires
étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne",
116
Cf. EUCAP Sahel Niger, 6 mars 2012, p. 72. http://www.assemblee-
www.consilium.europa.eu/eeas/security-defence/eu- nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp.
121
operations/eucap-sahel-niger?lang=fr. Luis Simon, Alexander Mattelaer, and Amelia
117
Rapport d’information de la Commission des Affaires Hadfield, Op. Cit., p. 31.
étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la http://www.europarl.europa.eu/committees/fr/studiesdow
situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne", nload.html?languageDocument=EN&file=73859.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 26

bénéficié de formations. Au Mali, ce sont 800 d’euros124. Aucune précision n’est apportée sur
militaires qui auraient reçu d’instructeurs la nature exacte des armes dont il est ici
français122 une formation susceptible de leur question et sur l’usage qui devait en être fait; ce
permettre de lutter contre AQMI123. qui ne permet pas d’affirmer avec certitude que
ces fournitures se soient inscrites dans le cadre
Les fournitures d’armes de la France à certains de la lutte antiterroriste.
des pays de la bande sahélo-saharienne
pourraient également Forum Global de Lutte contre le Terrorisme (FGCT)
s’être inscrites dans cette
Le FGCT a été lancé à New York le 22 septembre 2011. Il se présente
assistance antiterroriste. comme une plateforme diplomatique informelle ayant pour but d’offrir un
Ainsi, selon un rapport espace de partage des expériences, expertises, et stratégies et d’identifier les
au Parlement français besoins en termes de capacités et les programmes pour les renforcer. Le
Forum est composé de 30 pays fondateurs, parmi lesquels on retrouve le
sur les exportations
Nigeria pour ce qui est de l’Afrique de l’Ouest. Toutefois, certaines de ses
d’armement de la France rencontres sont ouvertes à des pays non fondateurs et membres, mais
en 2010, la France aurait confrontés à la menace terroriste. Le FCGT est composé de cinq groupes de
autorisé, au cours de travail dont celui sur le Sahel co-présidé par le Canada et l’Algérie. Les
priorités de ce groupe de travail portent sur la coopération policière, la
l’année correspondante,
coopération légale et judiciaire, la sécurité frontalière, l’action à l’endroit
des exportations de des communautés en vue de lutter contre l’extrémisme et la lutte contre le
matériels de guerre pour financement du terrorisme. Le Groupe a tenu sa première rencontre à Alger
un montant de 2,1 (Algérie) du16 au 17 novembre 2011 avec la présence de participants du
Burkina Faso, de la Guinée-Conakry, de la Libye, du Mali, de la
millions d’euros pour le
Mauritanie, du Niger, du Sénégal, du Tchad, et de la Tunisie, ainsi que
Mali et 18 millions d’Interpol, des Nations Unis et de l’Union africaine/Centre Africain
d’euros pour la d’Études et de Recherches sur le Terrorisme (CAERT). Ils ont planché sur
Mauritanie. Ces deux la menace dans le Sahel, la sécurité frontalière, la coopération et le
renforcement des moyens juridiques et judiciaires, l’implication des
pays, ainsi que le Niger communautés dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme, la lutte
se sont également vus contre le financement du terrorisme et sur la coopération entre les services
gracieusement céder du de police. Les obstacles à une lutte efficace contre le terrorisme dans le
matériel militaire. De Sahel et des recommandations (formation, équipement, coordination et
partage de l’information) pour les surmonter ont également fait l’objet
2006 à 2010 le Mali, la d’échanges.
Mauritanie, le Niger et
Cf. FGCT, Réunion du Groupe de travail sur le Sahel, 16-17 novembre 2011, Alger
le Nigeria se sont vus (Algérie), Résumé des co-Présidents,
livrer du matériel http://www.thegctf.org/documents/10162/19594/Inaugural+Sahel+WG+Meeting+Summary-
French.
militaire pour des
montants respectifs de 200.000 euros, 6,5 Enfin, la France s’est également ponctuellement
millions d’euros, 500.000 euros et 43,2 millions impliquée, souvent aux côtés des forces armées
mauritaniennes et nigériennes, dans certaines
opérations antiterroristes, notamment en lien
avec des tentatives de libération d’otages. Ce fut
122
Pascal Le Pautremat, "Un bloc sahélien dans la lutte particulièrement le cas en juin 2010 avec une
contre le jihadisme", Défense, 21 avril 2010.
http://www.european-security.com/n_index.php?id=5981. opération conjointe franco-mauritanienne dans
123
Rapport d’information de la Commission des Affaires
étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la
124
situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne", Rapport au Parlement français sur les exportations
6 mars 2012, p. 72. http://www.assemblee- d’armement de la France en 2010, Analyses et Références,
nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp. août 2011.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 27

le Nord du Mali pour tenter de libérer un allégeance, ayant été infiltrés par la mouvance
citoyen français; en juillet 2010, des forces d’Al-Qaïda ou étant influencés par son idéologie
spéciales françaises ont également tenté sans et son discours. Il s’agit de l’Afrique de l’Est
succès de libérer Michel Germaneau enlevé le avec les milices islamistes somaliennes Shebab
19 avril 2012 au Niger et détenu au Mali. Le et la bande sahélienne, caractérisée par
même schéma s’est reproduit en janvier 2011 l’influence croissante et les actions, fussent-elles
lorsque, à la suite de l’enlèvement à Niamey de faible intensité et sporadiques, d’AQMI 127.
(Niger) de deux ressortissants français, des
forces spéciales françaises ont tenté de les Le dernier Country Reports on Terrorism 2011,
libérer. publié en juillet 2012 par le Département d’Etat
américain, épouse significatiement la même
Ces différentes interventions permettent aussi de perception, identifiant également le Sahel
mettre en évidence la contribution du dispositif comme un des nombreux zones et théâtres à
de forces spéciales françaises, qui stationnerait partir desquels s’est développé une menace
au Burkina Faso, au plus près des zones terrorisme. Dans le même ordre d’idée, la
d’intervention, "dans le but d’assurer la réponse récente Stratégie américaine pour l’Afrique
la plus efficace possible contre la menace Subsaharienne, publiée en juin 2012, au registre
terroriste"125 et des autres forces présentes au de la paix et de la sécurité, place en bonne place
Tchad ou encore au Sénégal à la lutte contre le la lutte contre Al-Qaïda et les autres groupes
terrorisme dans la région. On sait aussi que terroristes; avec pour objectif de "perturber,
selon le nouvel accord de défense récemment démanteler et éventuellement vaincre Al-Qaïda
conclu entre la France et la Côte d’Ivoire, 300 et ses affiliés et adhérents"128.
militaires français devraient demeurer dans le
pays afin notamment "d’apporter une Les Etats-Unis entretiennent depuis plusieurs
contribution significative dans la lutte contre le années une coopération bilatérale, notamment
terrorisme."126 sécuritaire et militaire, avec la plupart des pays
de la bande sahélo-saharienne, particulièrement
Etats-Unis le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Nigeria;
coopération qui est mise en œuvre, à certains
La lutte contre le terrorisme représente un égards, dans le cadre particulier du Partenariat
intérêt vital pour les Etats-Unis. Cette réalité est Trans-Saharien de lutte contre le terrorisme
inscrite dans la Stratégie américaine de lutte (Trans-Sahara Counterterrorism Partnership -
contre le terrorisme publiée le 28 juin 2011 qui TSCTP), avec pour objectif de soutenir ces pays
consacre la menace que continue de représenter et de renforcer leurs capacités à assurer un
le terrorisme d’inspiration islamiste contre la
sécurité nationale des Etats-Unis. Deux régions 127
Voir William Assanvo, L’Afrique nouvelle terre de
en Afrique sont singulièrement identifiées prédilection du terrorisme islamiste ?, Observatoire de la
comme abritant des mouvements ayant prêtés Vie Diplomatique en Afrique (OVIDA), ote de synthèse
n° 19, septembre 2011. http://www.ovida-
afrido.org/fr/ovida-
125
Rapport d’information de la Commission des Affaires pdf/Synth%C3%A8se_Strat%C3%A9gie%20US%20Anti
étrangères de l’Assemblée nationale française sur "la -terrorisme_19_Septembre11.pdf.
128
situation sécuritaire dans les pays de la zone sahélienne", US Strategy Towards Sub-Saharan Africa, The White
6 mars 2012, p. 58. http://www.assemblee- House, June 2012, pp. 4-5.
nationale.fr/13/rap-info/i4431.asp. http://www.whitehouse.gov/sites/default/files/docs/africa_
126
Idem., p. 59. strategy_2.pdf.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 28

meilleur contrôle de leurs frontières, en Avec la Mauritanie, la coopération


132
améliorant le professionnalisme de leurs forces américaine a sensiblement poursuivi les
de défense et de sécurité. mêmes objectifs et emprunté les mêmes canaux.
Les Etats-Unis sont aussi actifs dans la
Avec le Mali cette coopération a pris la forme formation et le renforcement des capacités
d’assistance technique, précisément de opérationnelles (y compris en matière de
formations régulières à l’endroit des militaires sécurité des frontières) des unités de l’armée
maliens129 et de fourniture de matériels. C’est mauritanienne, particulièrement les
dans ce dernier cadre que s’est inscrit le don de "groupements spéciaux d’intervention", en
matériel militaire d’une valeur de 9 millions de première ligne lors des affrontements avec
dollars US fait le 28 octobre 2011 aux forces AQMI. Par ailleurs, le Département de la
armées maliennes dans le cadre de la lutte Défense américaine aurait dépensé 8,1 millions
contre le terrorisme; ce don était composé "de de dollars dans l’aménagement d’une base et
75 véhicules, dont 44 Pick-up, 18 camions d’une piste d’aviation en Mauritanie, près de la
Mercedes 1517A et 6 ambulances, un important frontière avec le Mali; 22,6 millions de dollars
lot d'effets d’habillements, des postes radios et auraient également été budgétés pour doter les
des pièces de recharge". Ce geste devait forces armées mauritaniennes de deux avions de
s’accompagner d’un cycle de formation sur surveillance133.
l’utilisation et la maintenance des matériels
reçus130. L’assistance américaine, y compris Pour ce qui est de la coopération militaire avec
celle de nature militaire, a été suspendue en le Niger, des informations ont fait état de la
avril 2012, à la suite du coup d’état du 22 mars présence d’éléments des forces spéciales
2012, et tout le personnel militaire américain a américaines aux côtés de militaires nigériens,
officiellement quitté le Mali131. dans le Sud du pays, à la frontière avec le
Nigeria, pour des actions de formation au
contrôle des frontières134.

En 2009, les Etats-Unis ont porté assistance au


129
Sam Graham-Felsen, “The Nature of the U.S. Military Nigeria dans la création d’une unité
Presence in Africa An Exchange between Colonel Tom antiterroriste spécialisée au sein de l’armée
Davis and Nick Turse”, Tom Dispatch Op-Ed, 27 July
2012. http://www.nationofchange.org/nature-us-military-
nigériane135. Pour la mise en place de cette
presence-africa-1343407618; Rapport d’information de la unité, le Nigeria a bénéficié d’une contribution
Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée
nationale française sur "la situation sécuritaire dans les
132
pays de la zone sahélienne", 6 mars 2012, p. 73-74. Les Voir US State Department, Country Reports on
Etats-Unis ont mené des exercices et formations conjoints Terrorism 2009, August 2010, p. 26.
133
qui auraient permis de renforcer les capacités d’unités Craig Whitlock, “U.S. expands secret intelligence
mobiles de l’armée malienne, telles que les "Echelons operations in Africa”, Washington Post, 14 June 2012.
Tactiques Inter-armées" et de les rendre plus à même de http://www.washingtonpost.com/world/national-
conduire des actions de patrouille et d’interrompre les security/us-expands-secret-intelligence-operations-in-
activités d’AQIM, Cf. US State Department Country africa/2012/06/13/gJQAHyvAbV_story.html; voir aussi
Report on Terrorism 2011, p. 18. US State Department, Congressional Budget Justification,
130
"Mali-USA: l’octroi de matériels militaires dans le Foreign Operations, Annex: Regional Perspectives, Fiscal
cadre de la lutte contre le terrorisme et autres défis Year 2012, p. 127.
transsahariens", Xinhua, 29 octobre 2011. http://www.state.gov/documents/organization/158268.pdf.
134
http://www.afriquinfos.com/articles/2011/10/29/brevesdaf Sudarsan Raghavan, Idem.
135
rique-189826.asp. US State Department, Country Reports on Terrorism
131
Sam Graham-Felsen, Idem. 2009, p. 28.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 29

du Département américain de la Défense de 8 particulier. Cette situation rend d’autant plus


millions de dollars US136. difficilement lisible la contribution américaine à
la lutte contre cette
menace.
Opérations secrètes de renseignement, de surveillance et de reconnaissance
La contribution américaine à la lutte contre le terrorisme sur le continent Cependant, le
s’illustre également, selon une récente enquête du Washington Post, par des TSCTP représente
opérations de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (Intelligence, l’un des cadres de
Surveillance and Reconnaissance –ISR), opérations qui devraient croître dans le référence dans le
futur. C’est dans ce cadre qu’ont semblent-ils été établis depuis 2007 des cadre duquel la
dispositifs secrets de surveillance des groupes terroristes en Afrique. Cette contribution
surveillance est mise en œuvre par le biais d’avions civils équipés de matériels américaine à la lutte
capables de prendre des vidéos, de détecter des sources d’émission d’infrarouge contre le terrorisme
et d’intercepter des signaux radio et de téléphones cellulaires. Ce dispositif est en Afrique de l’Ouest
opéré par des personnels militaires et des sous-traitants privés américains, sous le et plus
couvert du Commandement des Forces Spéciales. C’est notamment dans ce
particulièrement dans
cadre que s’inscrit le programme de surveillance dénommé "Creek Sand" opérant
depuis la partie militaire de l’aéroport de Ouagadougou (Burkina Faso) depuis la bande sahélo-
une autorisation des autorités burkinabé donnée en 2006 pour la mise sur pied saharienne s’inscrit
d’une base pour un détachement aérien des forces spéciales et l’accord de 2007 explicitement. Il a été
autorisant l’accès aux avions opérés par ce dernier. Le dispositif "Creek Sand" établi en 2005 par le
permet de mener des opérations de surveillance dans le Nord-Mali, en Congrès américain
Mauritanie et dans le Sahara. Toujours selon l’enquête du quotidien américain, pour une période de
cette mission de surveillance se limiterait à collecter des informations et six ans, avec un
renseignements qui sont traités par une cellule également au Burkina Faso et budget de 500
partagés avec les pays africains de la région. Un dispositif similaire était millions de dollars, à
initialement installé à Nouakchott (Mauritanie) avant d’être interrompu à la suite la suite de la Pan-
du coup d’état de 2008.
Sahel Initiative (PSI).
Cf. Craig Whitlock, “U.S. expands secret intelligence operations in Africa”, Washington La PSI a avait été
Post, 14 June 2012. http://www.washingtonpost.com/world/national-security/us-expands-
secret-intelligence-operations-in-africa/2012/06/13/gJQAHyvAbV_story.html; Câble
mis en oeuvre entre
diplomatique américain novembre 2002 et
http://www.cablegatesearch.net/cable.php?id=09OUAGADOUGOU298. décembre 2004 dans
le but de fournir une
assistance militaire au Mali, à la Mauritanie, au
Niger et au Tchad afin de soutenir leurs efforts
Partenariat Trans-Saharien de lutte contre le
de sécurisation de leurs frontières et d’interdire
terrorisme (Trans-Sahara Counterterrorism l’accès à leurs territoires à des groupes
Partnership -TSCTP) terroristes et criminels.

Le dispositif américain de coopération et Le PSI s’articulait autour du renforcement des


d’assistance en matière militaire, sécuritaire, capacités des forces de sécurité des quatre pays
diplomatique, humanitaire ou de développement concernés, par le biais de formations et
repose sur plusieurs instruments, de natures d’apports en équipement (notamment de
différentes, qui contribuent, chacun à son véhicules, d’équipements de contrôle des
niveau, à la lutte contre le terrorisme de manière frontières et de communication). Il était
globale ou à certains de ses aspects en également question de constituer dans chacun de

136
Lauren Ploch, “Nigeria: Elections and Issues for
Congress,” Congressional Research Service, 17 May
2011, p. 1.
http://assets.opencrs.com/rpts/RL33964_20110401.pdf.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 30

ces pays une force de réaction rapide capable de Le TSCTP comporte un volet militaire
se lancer à la poursuite de terroristes137. dénommé Operation Enduring Freedom-Trans
Sahara (OEF-TS). Il est conduit par le
A la différence de la PSI, le TSCTP ne porte pas
Département de la Défense américain et a pour
que sur le volet militaire et plus globalement sur cible les terroristes et extrémistes. L’OEF-TS
des questions de sécurité; il englobe également poursuit plusieurs objectifs, notamment:
des actions dans des domaines aussi divers que renforcer la coopération et la communication
l’emploi des jeunes, le renforcement de la
entre les pays participant, les liens militaires
gouvernance au niveau local, le développement bilatéraux, la lutte contre le terrorisme et la
des infrastructures, l’amélioration des
sécurité frontalière. A travers ce programme, les
conditions de santé et des services d’éducation. Etats-Unis entraînent, équipent, assistent et
Cela étant, son objectif premier est la lutte conseillent les pays partenaires.
contre le terrorisme. Pour ce faire, il ambitionne
d’assister les pays partenaires, situés en Afrique Selon l’appréciation qui en a été faite côté
de l’Ouest et du Nord (Algérie, Burkina Faso, américain, le TSCTP aurait, au cours de l’année
Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, 2011, réussit à progressivement renforcer les
Sénégal, Tchad et Tunisie), à la fois au niveau capacités et la coopération entre les pays
bilatéral et régional, en leur permettant concernés et contribué à enregistrer des succès
d’accroître leurs capacités à faire face à la dans la lutte contre AQMI140. Si ce fait semble
menace terroriste; les buts étant de contenir et difficilement discutable encore faudrait établir
marginaliser les organisations terroristes ainsi un lien de causalité entre le TSCTP et ce
que les réseaux qui les soutiennent, de perturber résultat.
leurs efforts pour recruter, entraîner, fournir des
terroristes, contrecarrer les efforts des COCLUSIO: QUELQUES
organisations terroristes visant à établir des
LEÇOS TIREES DES EFFORTS
sanctuaires et déjouer les tentatives des
extrémistes d’influencer des populations
ATITERRORISTES E AFRIQUE
potentiellement vulnérable à la radicalisation138. DE L’OUEST

Pour l’année fiscale 2013, ce sont 16,1 millions Aucune évaluation à proprement parlée des
de dollars US qui ont été sollicités pour le diverses réponses et initiatives à ce jour
TSCTP, notamment pour financer des activités conçues, mises en œuvre, tentées, initiées ou
de conseil, de formation et d’équipement des planifiées afin de lutter contre le terrorisme en
unités militaires antiterroristes et pour Afrique de l’Ouest n’a été menée pour en
l’amélioration d’infrastructures139. mesurer l’impact. Cependant, l’analyse d’un
certain nombre d’enseignements permet de tirer
quelques conclusions dont certains ont transpiré
137
Jessica R. Piombo, Terrorism and U.S. Counter-
tout au long de cette analyse.
Terrorism Programs in Africa: An Overview, Center for
Contemporary Conflict, January 2007, p. 8.
http://www.gees.org/documentos/Documen-01928.pdf.
138
US Department of State, Congressional Budget
Justification, Vol 2, Foreign Operations, Fiscal Year
2013, p. 344.
140
http://transition.usaid.gov/performance/cbj/185014.pdf. US State Department Country Report on Terrorism
139
Idem., p. 146. 2011, p. 8.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 31

De la nécessité de prendre en compte la De la nécessité d’une coopération


complexité du terrorisme régionale sincère et effective

La lutte contre la menace terroriste en Afrique La lutte contre l’installation et l’ancrage


de l’Ouest et particulièrement dans la bande d’AQMI à partir du Nord du Mali, en plus de
sahélo-saharienne, est une entreprise l’incapacité et/ou de la faible détermination du
particulièrement complexe, qui doit prendre en seul Mali à y faire face, a pâti des faiblesses et
compte une multitude d’aspects: diplomatique, vicissitudes de la réponse collective et
politique, socioéconomique et sécuritaire, et les précisément de la coopération régionale entre
liens que ce fléau entretient avec d’autres les pays du champ qui a peiné à
problèmes tels que la criminalité transfrontalière s’opérationnaliser.
organisée et précisément les différents trafics
qui se sont développés dans la région. Ainsi, Certes il peut être compréhensif qu’un certain
compte tenu des liens de plus en plus étroits temps soit nécessaire pour que tous les éléments
existant entre le terrorisme et divers trafics dans d’une coopération effective et efficiente se
la région, il est plus que nécessaire d’adopter mette en place; entre le moment où la décision
une approche globale de ces problématiques, de coopérer est prise et les actions et dispositifs
non plus seulement comme des questions à idoines des mois peuvent s’écouler; il s’agit-là
aborder individuellement, mais comme deux des aléas de la coopération. Toutefois, cela
faces d’une seule et unique réalité. bénéfice en général aux groupes terroristes. Par
ailleurs, même lorsqu’il y a consensus sur un
Pour ce faire, il est important d’identifier avec problème et sur sa nature, et partant sur la nature
précision et de faire la distinction entre ce qui de la réponse à apporter, la coopération n’est
relève des causes profondes ("root causes"), des pas toujours naturelle.
moteurs ou des facteurs ("drivers") ou encore
les combinaisons qui favorisent ou ont favorisé Il faudrait en plus que les différents partenaires
l’émergence et le développement de partagent la même vision de l’approche à
l’extrémisme religieux, du radicalisme, du adopter et des moyens à mettre en œuvre; ce qui
terrorisme d’inspiration islamiste. Qu’il s’agisse n’est pas totalement le cas avec les pays du
d’une cause profonde ou de moteurs et facteurs, champ qui se caractérisent par des postures
la nature de la réponse, sa complexité et la durée différentes et souvent divergentes dans la lutte
qu’il faudra pour que l’intervention fasse ses contre AQMI. Aussi, en fonction de la nature du
effets seront bien entendues différentes. problème, il est également souvent nécessaire
que la confiance s’établisse entre les partenaires;
Il s’agira de trouver le dosage adéquat pour ce qui peut prendre un certain temps, comme on
chaque intervention sur chaque aspect et de la le voit entre les pays du champ.
mener de manière effective. Aussi, il faudrait
accorder une attention particulière aux facteurs Si l’enjeu n’était pas particulièrement important
externes ou encore à l’imprévu qui très souvent dans le cas présent, on aurait pu juger quelque
joue un rôle déterminant dans l’aggravation peu compréhensibles ces vicissitudes tant
d’une situation donnée. chacun des pays concernés a une vision et
posture qui découle notamment de son histoire
et de ses capacités (diplomatique, politique,
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 32

géopolitique, socioéconomique, militaire et particulièrement une évaluation des failles et des


financière) pour n’évoquer que ces quelques efforts constants d’adaptation et d’amélioration
éléments d’appréciation. de leurs dispositifs sécuritaires. Tout cela
demandera nécessairement des moyens
Face aux efforts et à la détermination dont font financiers, ce dont la plupart des pays concernés
preuve les groupes terroristes présents dans la manquent. A cet effet, l’assistance de
bande sahélo-saharienne et même au-delà pour partenaires (régionaux ou internationaux et
établir des liens et coopérer, malgré les moyens bilatéraux ou multilatéraux) mieux lotis
militaires et financiers significatifs dont ils financièrement et techniquement s’avèrera
disposent, et leur implication dans des activités centrale, même s’il ne pourrait s’agir d’une
criminelles, on trouverait surprenant à la longue panacée.
que les pays en première ligne, dont la sécurité,
la stabilité et même l’existence sont souvent Cela étant, ces efforts d’amélioration des
mises à rude épreuve pour un certain nombre capacités opérationnelles demanderont un
d’entre eux, ne soient pas capable de démontrer certain temps afin d’être significatives. Il
la même disponibilité à coopérer et à nouer une faudrait bien sûr préciser qu’une approche
alliance dans la lutte contre cette menace globale et intégrée, incluant également des
terroriste. réponses politiques et socioéconomiques, est la
meilleure stratégie à adopter.
Le renforcement des capacités
opérationnelles un élément clé Quelle efficacité et quel impact pour les
différentes actions d’assistance militaire
La lutte contre le terrorisme ne pourra et sécuritaire ?
véritablement marquer des points et donner des
résultats probants, particulièrement dans sa "Plusieurs années de formation dans le cadre du
dimension sécuritaire, aussi bien d’un point de programme américain de lutte anti-terroriste
vue national que régional, que lorsque les pays semble avoir eu peu d’effet sur leurs
qui y sont confrontés seront dotés de réelles capacités"141, faisait récemment remarquer une
capacités (tactiques et opérationnelles) journaliste concernant l’assistance technique
susceptibles de leur permettre non seulement dont a bénéficié l’armée malienne au cours des
d’exercer un contrôle effectif et aussi étendu dernières années. On pourrait extrapoler en
que possible de leurs territoires, mais aussi de s’interrogeant sur la valeur et l’impact réels
s’opposer de manière effective et efficace aux qu’ont apporté les différentes initiatives
divers groupes qui y sont actifs. Cependant, d’assistance technique sur les capacités
dans certains pays, compte tenu de leur opérationnelles (mais aussi stratégiques et
géographie, il serait tout de même illusoire et tactiques) des armées africaines des pays
une gageure de prétendre à un maillage et concernés dans leur lutte contre le terrorisme.
contrôle total des zones frontalières et du Dans le même ordre d’idées, le Ministre français
territoire en lui-même. des Affaires étrangères, Laurent Fabius,

Face à ces défis, cet impératif requiert tout de 141


Lindsey Hilsum, “Mali’s Islamist warlord declares war
même de la part des pays concernés une attitude on the West”, Channel 4, 18 August 2012.
véritablement proactive, qui impliquerait http://www.channel4.com/news/malis-islamist-warlord-
declares-war-on-the-west.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 33

déclarait récemment que face aux islamistes pêché par un grand nombre de problèmes
surarmées présents au Nord-Mali, il fallait des relatifs au manque ou la faible cohérence et
armées africaines "qui soient capables", coordination entre ces différentes initiatives,
"organisées, suffisantes et équipées"142. chaque acteur poursuivant généralement un
agenda (politique, diplomatique ou
Le constat de départ sur la valeur des géopolitique) et mettant en œuvre des
programmes d’assistance sécuritaires devrait instruments particuliers, et se focalisant sur un
quelque peu être relativisé; quelques résultats pays ou un groupe de pays. Ce qui a souvent
positifs ayant tout de même été enregistrés sur le conduit à la duplication des actions.
terrain militaire, comme on l’a vu tout au long
de cette analyse. Cela étant, même si on peut Cette situation est susceptible d’avoir un impact
facilement observer certaines améliorations en sur l’efficacité même de l’assistance
termes de professionnalisme ou de capacités internationale dans son ensemble.
opérationnelles, il n’est pas toujours évident
d’établir un lien de causalité entre l’assistance
militaire ou sécuritaire fournie et l’impact réel
sur l’état de la menace sur le terrain. Cela est
d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de prendre en
compte des éléments immatériels tels que
l’extrémisme violent ou encore le fanatisme qui
constitue le moteur de la plupart des groupes
terroristes.

Le lieu ici de rappeler que la lutte contre le


terrorisme demande une action déterminée sur
une combinaison de causes, de facteurs et de
réalités. La réponse ne saurait être uniquement
militaire ou sécuritaire.

Faible coordination des initiatives


d’assistance internationale

Comme nous l’avons vu, la lutte contre le


terrorisme bénéficie d’une assistance non
négligeable de partenaires internationaux
(bilatéraux et multilatéraux). Cette assistance a
bénéficié de la multiplicité des initiatives
(bilatérale et multilatérale). Malheureusement,
comme il est de tradition, elle a également

142
"Mali: Fabius estime qu’une intervention militaire
nécessité des "forces africaines capables", AFP, 28 juillet
2012.
www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP2012072818104
4/.
Menace terroriste en Afrique de l’Ouest: Etat des réponses nationales, régionales et internationales
ote d’analyse n° 13, septembre 2012
P a g e | 34

A PROPOS DES NOTES D’OVIDA


Les “otes d’OVIDA” s’inscrivent dans volonté et l’objectif de l’Observatoire de
promouvoir, rassembler et développer une expertise dans l’étude et l’analyse de certains des
enjeux s’articulant autour des questions de: Paix, Défense et Sécurité; Economie et
Commerce; Droits de l’Homme; et Environnement. Ces Notes portent également sur certains
des aspects relatifs aux canaux de la pratique diplomatique: bilatéralisme, régionalisme et
multilatéralisme.

Les contributions qui en résultent devront notamment permettre de dégager des éléments de
connaissance et de compréhension en offrant une réflexion, analyse et un décryptage sur des
thématiques ou sur des évènements et en faisant ressortir des idées maîtresses à des fins
d’information et d’amélioration de la connaissance.

NOTES D’ANALYSE
Dégager des éléments de
connaissance & de
compréhension en offrant
NOTES D’OVIDA

une réflexion, analyse &


un décryptage. • Sommets et évènements africains (UA, CEMAC, CEEAC,
CEDEAO, COMESA, SADC, Afrique-UE, Afrique-Corée,
etc.) & internationaux;
• Visites/tournées de dirigeants africains et étrangers;
• Questions ou thématiques particulières;
NOTES DE SYNTHESE • Rapports & documents divers.
Faire ressortir & présenter
des idées maîtresses à des
fins d’information &
d’amélioration de la
connaissance.

Edition: William Assanvo

Pour tous vos commentaires et suggestions, bien vouloir écrire à info@ovida-afrido.org

Vous aimerez peut-être aussi