Vous êtes sur la page 1sur 12

Machine Translated by Google

Journal des sciences de l'Université de Gazi


GUJ Sci
29(3):503-514 (2016)

L'analyse de la forme, du modèle de règlement et de l'enveloppe

Alternatives aux charges de refroidissement des bâtiments en mode traditionnel

Yazd Maisons d'Iran

1
ÿdil AYÇAM1, ÿ , Niloufar Varshabi

1Gazi University Faculty of Architecture, Department of Architecture, Maltepe, Ankara Turquie

Reçuÿ: 27/03/2016 Réviséÿ: 06/06/2016 Acceptéÿ: 15/06/2016

ABSTRAIT

Les problèmes environnementaux et énergétiques ont atteint un point globalement dangereux ces dernières années. Prendre en considération

de ces problèmes dans la conception des bâtiments pourrait aider à développer des perspectives durables sur l'environnement bâti. Il y a

été diverses solutions architecturales traditionnelles concernant les conditions bioclimatiques de règlement. Architecture traditionnelle

dans différentes zones climatiques prouvent que le choix des valeurs appropriées pour les paramètres de conception écoénergétiques donne des résultats

dans les bâtiments basse énergie. Cette étude vise à étudier l'effet du modèle de peuplement, de la forme et de l'enveloppe du bâtiment

alternatives sur les charges de refroidissement à Yazd en tant que ville représentative de la zone climatique chaude et sèche de l'Iran au moyen de

Logiciel de simulation énergétique des bâtiments Design Builder V.3.

Mots clés : forme, modèle de peuplement, enveloppe, charge de refroidissement, maisons traditionnelles de Yazd

1. INTRODUCTION

La croissance démographique, l'augmentation de la demande de logements a été pendant la période d'exploitation. Tenant compte de
conduit à privilégier les techniques de construction rapides et les conditions microclimatiques, afin de concevoir et d'assurer
technologies à haute énergie dans le bâtiment. Créer l'environnement les conditions de confort de l'environnement intérieur sont une
de construction et fournir les conditions de confort sans remarquer exigence importante. Dans ce contexte, la détermination de la forme
les éléments bioclimatiques est un facteur important à la fois pour la des caractéristiques climatiques des établissements habités de la
consommation d'énergie et les questions environnementales dans la région « conception climatique », devrait constituer la base de la
conception des bâtiments [1]. Étant donné le grand potentiel conception des bâtiments aujourd'hui comme par le passé [2]. Ces
d'économies d'énergie importantes, les mesures les plus importantes derniers jours, la plupart des constructions modernes font confiance
en matière d'économie d'énergie sont prises dans le secteur de la aux systèmes de refroidissement mécaniques dans la région climatique
construction. La majorité de la consommation d'énergie dans les chaude et sèche de l'Iran. Pratiquement, l'électricité est la seule source d'énergie pour
bâtiments est utilisée pour fournir des conditions de confort intérieur refroidissement. Surtout dans les régions de l'Iran où l'extrême

ÿAuteur correspondant, e-mailÿ: iaycam@gazi.edu.tr


Machine Translated by Google

504 GU J Sci, 29(3):503-514 (2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI

conditions climatiques, cette matière entraîne une forte demande en énergie Climat chaud et sec (chaud et aride) de la région centrale du pays. La
électrique pour obtenir le confort intérieur [3]. La forte consommation région chaude et sèche comprend la majeure partie de la zone centrale de
d'électricité entraîne des problèmes importants tels que des coupures l'Iran. Pendant la saison hivernale, il fait froid et sec et chaud et sec pendant
d'alimentation en raison d'une demande élevée l'été. La ville de Yazd est établie dans cette zone
d'énergie pour le refroidissement dans des régions similaires [4]. Augmenté [9]. De nombreuses villes anciennes avec une conception architecturale
la consommation d'énergie de refroidissement signifie que les systèmes de précieuse sont situées dans la région chaude et aride de l'Iran. Malgré les
refroidissement basés sur la technologie électromécanique ne sont pas bâtiments modernes en Iran, la conception des constructions dans cette
crédibles en eux-mêmes pour de nombreux bâtiments, en particulier région est intégrée à la nature et présente une corrélation harmonieuse
pendant les étés chauds [5]. Contrairement à la plupart des constructions avec les conditions naturelles. Les déserts les plus autoritaires du monde
modernes, il a été suggéré que les constructions traditionnelles sont établis dans la partie centrale de l'Iran, près du centre de Yazd. Des
architecture, avec des principes développés au fil de nombreuses années, déserts comme Loot et Dashte Kavir ont entouré la province de Yazd. D'où
est plus adaptable dans les régions chaudes et sèches de l'Iran [6].
L'architecture traditionnelle émerge des variétés de technologies régionales Yazd est située dans le désert, l'architecture de cette ville ressemble à la
et vernaculaires sensibles au climat [7]. La plupart des constructions conception architecturale de plusieurs parties désertiques (Fig. 2) [10].
traditionnelles de la région centrale de l'Iran sont mises en œuvre avec des
capteurs de vent, des cours au centre, des bassins d'eau, des loggias et
des pièces saisonnières placées séparément. Un système de refroidissement
passif traditionnel pourrait être réalisé avec toutes ces caractéristiques qui
pourraient modifier les effets des conditions extérieures (Fig. 1)

[8].

Fig. 2. Carte de l'Iran et localisation de Yazd [5].

Fig. 1. Une maison traditionnelle dans la région centrale de l'Iran Les villes des régions chaudes et sèches pourraient être comparées aux
[8]. plantes et aux cactus des déserts. Les espaces de vie de ces régions
constitués d'espaces urbains, de voies, de cours et de bâtiments sont
complètement protégés contre les vents indésirables et en même temps
La plupart des stratégies traditionnelles de refroidissement dans les régions
les vents souhaitables et le rayonnement solaire sont utilisés avec des
centrales de l'Iran sont restées appropriées pour travailler à l'unisson et aux
dispositions spéciales. La texture de la ville est intensifiée dans les régions
besoins régionaux en raison des faibles sources d'énergie de la zone
chaudes et arides. Les murs sont bouillonnés et les frontières entre eux ne
respective [5]. En raison de cette implication, il est avancé que beaucoup
sont pas claires. Pour réduire la surface de chaque bâtiment, les
de choses doivent être apprises pour créer un design moderne et continu
constructions sont compressées, ainsi le besoin d'énergie peut être réduit
[8]. La région de l'Iran est située dans la partie géographique sèche. Le
pour chaque maison pendant une longue période. De hauts murs couverts
climat sec du Moyen-Orient et du nord de l'Afrique continue jusqu'en Iran.
d'arcs font de l'ombre sur les maisons, c'est pourquoi on peut obtenir le
La quantité moyenne de pluie en Iran est bien inférieure à la moyenne du
contrôle de la vitesse du vent de Kavir. D'habitude la texture de la ville
monde entier. L'Iran est classé comme une région sèche bien qu'il existe
construite sous la forme des voies pour obtenir les ouvertures pour les
diverses conditions en cas de climat. Il existe 4 zones climatiques en Iran :
vents désirables à côté, la direction pour les tempêtes de sable indésirables
1. Climat doux du nord, 2. Climat froid des hautes régions et des montagnes,
et les vents sont fermées [11]. Quelques exemples d'architecture
3. Climat chaud et humide du sud, 4.
traditionnelle dans le centre de l'Iran sont présentés à la Fig. 3.
Machine Translated by Google

GU J Sci, 29(3):503-514(2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI 505

Fig. 3. Architecture traditionnelle du centre de l'Iran [15-17].

On pense que la forme traditionnelle de résidence dans la partie centrale sont implantés au sud de la cour et reçoivent le plus d'ombre qui rafraîchit
de l'Iran est d'un ou deux étages entourés d'une ou deux cours. Il y a la pièce plus que l'espace d'hiver. La partie centrale de la pièce d'été, un
surtout des cours dans les maisons classiques de la ville de Yazd [12]. espace semi-ouvert, que l'on appelle « talar » ou « eyvan ». Il y a une
La forme la plus courante de maisons dans les régions centrales de l'Iran ouverture du «talar» à la cour et généralement un attrape-vent (badgir)
est celle des maisons avec une cour centrale [13]. Il s'agit généralement situé là pour le refroidissement. Les murs sont épais et composés de
d'un espace ouvert en forme de cour, bordé de loggias et de pièces sur briques ou de briques crues séchées au soleil ou cuites (Fig.4) [15].
deux, trois ou quatre côtés. Il y a une petite piscine placée au centre de Fenêtres des chambres environnantes
la cour avec des plantations autour.
les cours, sont ouvertes sur la cour et les fenêtres donnant sur l'extérieur
La plupart du temps, la maison fait face à l'intérieur et les hauts murs font de la maison sont normalement situées plus haut près du niveau du toit
face à l'extérieur et aux rues, pour protéger l'intimité en réponse aux [16]. Le vent et la poussière peuvent être tenus à l'écart de l'espace
attitudes sociales classiques [8]. La cour est placée plus bas que le intérieur en utilisant des fenêtres de petite taille, ce qui contribue
niveau de la rue. Il existe une relation entre la forme de la cour et la taille également à favoriser l'intimité [17]. Les murs attenants à la cour, font
de la zone ombragée, la plupart du temps la forme de la cour est un ressortir un visage solide vers l'extérieur comme une barrière aux intempéries, aux étrangers
rectangle [14]. Pour obtenir un rayonnement solaire, des chambres d'hiver et endommager le sable [12].
sont situées du côté nord de la cour. Chambres d'été

Fig. 4. Coupe d'une maison à cour traditionnelle dans la ville de Yazd [18].
Machine Translated by Google

506 GU J Sci, 29(3):503-514(2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI

À travers le Moyen-Orient, du Pakistan à l'Afrique du Nord, le capteur Herat, Afghanistan, capteurs de vent généralement situés sur le toit
de vent a toujours été déterminé comme une structure de déflecteur en forme de dôme de pièces d'une hauteur de 1,5 mètre (Fig.7) [21].
d'air traditionnel. Le capteur de vent, Badgir, un appareil utilisé dans Il existe un autre type de capteur de vent (Badkhor) dans la partie
la ventilation traditionnelle et fournissait une climatisation naturelle ancienne d'Hyderabad dans la province pakistanaise du Sindh, que
dans les bâtiments en temps chaud et sec l'on voit sur le toit des maisons [22].
parties de l'Iran pendant des siècles. Il y a des passages d'air Badkhor a la forme d'un carré bordé de deux feuilles verticalement
positionnés verticalement qui divisent la tour à vent, forment une de la taille des capteurs de vent en Afghanistan
ventilation au sommet dans un ou plusieurs côtés de la tête de la (Fig.8) [21]. Les capteurs de vent aux Émirats arabes unis sont
tour pour capter le vent dominant (Fig.4) [20]. Malgaf « récepteur de similaires au capteur de vent iranien dans un climat chaud et humide
vent » a longtemps été utilisé par les Égyptiens vers 1300 ans avant comme le Bandar Lengeh, Kong, Qeshm situé dans le sud de l'Iran.
J.-C. comme un critère important dans l'architecture locale. Malgaf a
été utilisé dans les régions chaudes et sèches de l'Égypte pour
Le vent cathéter aux Émirats arabes unis a la forme de carrés
obtenir une ventilation naturelle (Fig.5) [19]. Les capteurs de vent en
comme ceux de l'Iran et est placé sur le toit plat qui reçoit le vent
Irak sont similaires à Malgaf en Egypte. Ceux de l'Iraq ont une
des quatre côtés. Les dimensions de ces capteurs de vent sont
ouverture dans les épais murs de briques crues ou d'adobe sur le
d'environ 2,5 * 2,5 m et ne sont pas placés en hauteur pour obtenir
toit des salons d'été pour capturer
un souffle frais et frais de la mer [23].
vent dominant afin de refroidir l'air (Fig.6) [20]. Il y a aussi des
capteurs de vent dans les régions chaudes comme l'Afghanistan. Dans

Fig. 5. Plan et section de la salle de Muhib Ad-Din Ash-Shaf'i AI-Muwaqqi, Le Caire, Égypte , montrant comment le malqaf
produire un mouvement d'air à l'intérieur. Les flèches indiquent la direction du flux d'airÿ; la longueur de la flèche correspond à la vitesse [19].

Fig. 6. Plans d'étage et coupe d'une maison avec un sous-sol à Al-Kufa, en Irak, avec un malqaf étroit
(attrape-vent) et des évents de plafond pour la ventilation [19].

Fig. 7. Capteur de vent Afghanistan [21].


Machine Translated by Google

GU J Sci, 29(3):503-514 (2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI 507

Fig. 8. Capteurs de vent en bois situés au sommet des bâtiments à Hyderabad, Pakistan [22].

Alors que les cathéters du vent sont importants dans l'architecture orientale, 2.2. Hypothèses et limites
les effets de la forme, de la texture de tassement et de l'enveloppe des
Dans cette étude, des formes de construction de référence et des modèles
constructions sur la charge de refroidissement sont particulièrement
de peuplement ont été développés sur la base des maisons traditionnelles
essentiels à évaluer en climat chaud et sec. Par conséquent, ces paramètres
de Yazd. Afin de comparer les performances énergétiques de refroidissement
ont été étudiés dans cette étude, sur la base des données de conception
de différents types et orientations d'enveloppes, des simulations énergétiques
pertinentes des maisons traditionnelles de Yazd. À cette fin, des paramètres
ont été réalisées au moyen du logiciel DesignBuilder. Dans ce contexte,
alternatifs développés ont été évalués à l'aide de Design Builder V3., la
l'impact de la ventilation naturelle a été négligé sur les charges de
simulation énergétique des bâtiments.
refroidissement. Lors de la simulation de la consommation d'énergie de
refroidissement des formes sélectionnées, seul l'effet des alternatives
2. MATERIEL ET METHODES d'enveloppe et d'orientation a été calculé selon les valeurs de la
réglementation préparée par l'Iran Building & Housing Research Center
2.1. But et cibles
(BHRC) [26].
En substance, il existe un grand potentiel pour construire des bâtiments
modernes sensibles au climat afin de tenir compte des exigences actuelles
2.3. Détermination des données relatives aux paramètres de conception
des utilisateurs au moyen d'une conception bioclimatique. Il a une importance
significative pour les applications futures sur l'environnement bâti basées
sur des solutions traditionnelles. Dans ce contexte, premièrement, l'impact Dans le cadre de l'étude, les paramètres mentionnés ci-dessus ont été
des paramètres de conception utilisés dans les maisons Yazd traditionnelles évalués au moyen de calculs de simulation.
sur la conservation de l'énergie doit être évalué. Il existe quatre climats en En conséquence, pour obtenir les données requises, des schémas de
Iran et la plus grande partie du centre de l'Iran est couverte par un climat peuplement et des formes de construction traditionnels ont été utilisés et
chaud et sec. des alternatives d'enveloppe spécifiques ont été développées. Les données
Sur la base du rapport "Climate Change and Climate Data" de la Banque pour les alternatives de simulation et les modèles générés sont décrites ci-
mondiale, la zone chaude et sèche sera étendue à travers le monde en dessous.

raison des échanges climatiques mondiaux [24].


2.3.1. Formulaire de construction
Par conséquent, les caractéristiques de la conception architecturale dans
les régions au climat chaud et sec doivent être évaluées très clairement et L'étude de cas vise à déterminer les alternatives de forme de construction
en détail, en tenant compte des scénarios d'échange climatique pour appropriées pour la région chaude et sèche en Iran, les maisons
l'avenir. En Iran, 40 % de la consommation finale d'énergie est détenue par traditionnelles de Yazd ont été analysées pour étudier les types de plans
le secteur résidentiel et tertiaire, selon les statistiques de 2006 [25]. De ce [14]. Quatre types de plan de référence sont définis en fonction de la
point de vue, la ville de Yazd a été choisie comme ville prescriptive de la localisation des cours dans les bâtiments : L, U, I et plan de cour centrale
région chaude et sèche d'Iran pour étudier l'effet de paramètres tels que la (Fig.9). Différentes configurations de ces plans dans des schémas
forme du bâtiment, le modèle de peuplement et les types d'enveloppe de traditionnels ont été observées. Ces formulaires ont été utilisés dans cette
construction sur l'économie d'énergie de refroidissement. étude.

ALTERNATIVES AU FORMULAIRE DU BÂTIMENT DE RÉFÉRENCE

Plan de la cour centrale Je tape le plan Plan de type U Plan type L

Fig. 9. Orientations utilisées selon les types de plans de logement à Yazd, Iran.
Machine Translated by Google

508 GU J Sci, 29(3):503-514 (2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI

Le rapport surface/volume (A/V) a été utilisé pour identifier les alternatives pour la forme du bâtiment et la surface extérieure totale (A) comprend le
plancher et la surface du toit. Afin d'étudier l'effet de la forme sur la forme du bâtiment, six alternatives A/V différentes sont déterminées. Ces alternatives
sont respectivement A/V= 0,50, 0,60, 0,70, 0,80, 0,90 et 1,00 (Tableau 1.).

Tableau 1.Dimensions du bâtiment et rapports A/V.

A/V un b c h A/V un b c h
(m) (m) (m) (m) plan
tape
je
(m) (m) (m) (m)

0,5 27 27 8 8 0,5 27 27 10,5 8


centrale
cour
Plan
de
la

0,6 22 22 5,7 8 0,6 22 22 7,70 8

0,7 18 18 4,40 8 0,7 18 18 5,90 8

0,8 15 15 3,65 8 0,8 15 15 4,80 8

0,9 13 13 3.10 8 0,9 13 13 4.00 8

1 10 10 2,65 8 1 10 10 3,15 8
type
Plan
de
U

0,5 27 27 9,00 8 type


Plan
L
0,5 27 27 10 8

0,6 22 22 6,40 8 0,6 22 22 6,70 8

0,7 18 18 4,90 8 0,7 18 18 5.20 8

0,8 15 15 4,00 8 0,8 15 15 4,20 8

0,9 13 13 3,40 8 0,9 13 13 3,55 8

1 10 10 3,00 8 1 10 10 3,15 8

2.3.2. Modèle de règlement

À cet égard, un modèle de peuplement dense a été observé lors de l'étude de la ville traditionnelle de Yazd. Les rues étroites et la quantité
minimale de rayonnement solaire sur la surface extérieure des bâtiments ont été prises en compte dans la conception des bâtiments.
Les constructions ont été construites denses pour fournir une zone plus ombragée pendant la journée. Dans l'étude de cas, basée sur le schéma de
peuplement traditionnel de Yazd, la largeur des rues a été considérée comme étant de 1 m et 5 m. (Fig.10). [12].

N N

Cas 1 : deux côtés du bâtiment entourés de bâtiments Cas 3 : trois côtés du bâtiment entourés de bâtiments
contigus et 5 m. rue espacée contigus et rue espacée de 5 m.

N
N

Cas 2 : deux côtés du bâtiment entourés de Cas 4 : trois côtés du bâtiment entourés de
bâtiments contigus et 1 m. rue espacée. bâtiments contigus et 1 m. rue espacée.

Fig. 10. Différents types de modèles de peuplement utilisés dans l'étude.


Machine Translated by Google

509
GU J Sci, 29(3):503-514 (2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI

2.3.3 Types d'enveloppe du bâtiment pour l'étude

La construction traditionnelle de l'enveloppe du bâtiment a été choisie pour créer des composants muraux des bâtiments de référence, comme illustré à la Fig.11
[27]. La boue et la brique d'adobe ont été utilisées comme principaux composants opaques des murs qui sont des matériaux courants dans le Yazd traditionnel
maisons comme matériau local. Des matériaux organiques et durables (chaume) sont également présents dans l'enveloppe du bâtiment [12].

Plâtre extérieur 1,5 cm Enduit extérieur 3 mm


Chaume 2,5 cm
XPS 3cm
Brique de boue 42 cm
Brique creuse 22 cm
Chaume 2,5 cm
Plâtre interne 3 cm
Plâtre interne 1,5 cm

Enveloppe du bâtiment traditionnel Enveloppe du bâtiment principalement utilisée

Le coefficient de transfert de chaleur thermique (valeur U) des composants de construction opaques a été déterminé sur la base de la norme nationale iranienne.
Code du bâtiment, illustré au tableau 2.

Tableau 2. Valeur U requise selon le chapitre 19 du code national du bâtiment iranien [28].

Chapitre 19 du Code national du bâtiment, Iran - Bâtiments du 2e groupe

Valeur U (W/M²k)

Mur extérieur 0,66

Rez-de-chaussée 0,66

Toit 0,40

2.3.4. Orientation des bâtiments dans différentes alternatives de plan

Dans ce travail, il s'agit de comparer les performances de quatre types de plans différents, en termes de charges de refroidissement dépendant de la forme du
bâtiment. Dans les maisons traditionnelles de Yazd, l'espace d'été appelé "Talar" est la partie la plus importante du bâtiment. Il est établi au sud et face au nord,
donc, dans tous les types de plans, les volumes d'espace d'été sont situés au sud de la cour face au nord. Deux masses de construction sont situées dans le
sens nord-sud dans la cour centrale et le plan de type I.
Cependant, le statut d'orientation le plus approprié des plans de type L et U a été déterminé en comparant les alternatives actuelles
en utilisant la simulation. Dans ce cas, en simulant différentes situations d'orientation d'un bâtiment de référence de type L et U avec un taux de A/V de 0,50, les
alternatives avec la valeur la plus faible de dépense énergétique annuelle de refroidissement ont été choisies (tableau 3).

Tableau 3. Statut de l'orientation dans les plans de type U et de type L.

Orientation

Plan de type U Plan type L

N N

ÿ ÿ

Afin d'étudier l'effet des espaces utilisés saisonniers sur les charges de refroidissement, une caractéristique des maisons de Yazd, le zonage des pièces
saisonnières a été établi avec les types de plans (Fig.12). La charge de refroidissement des pièces d'été et d'hiver positionnées conformément aux applications
des maisons traditionnelles a été calculée sur la base des résultats des simulations selon les types de plans alternatifs.

Chambre d'hiver Chambre d'hiver Chambre d'hiver

Chambre d'été Chambre d'été Chambre d'été Chambre d'été

Fig.12. Le positionnement des espaces saisonniers.


Machine Translated by Google

510 GU J Sci, 29(3):503-514 (2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI

3. RÉSULTATS, COMPARÿSON ET ÉVALUATION

Dans le contexte de l'étude de cas, plusieurs simulations ont été analysées pour les paramètres de la forme du bâtiment, du modèle de peuplement et des
alternatives d'enveloppe. Différentes formes de bâtiment, qui ont été développées en utilisant différentes combinaisons de taux A/V, ont été évaluées pour
réduire les charges de refroidissement. Il vise également à déterminer l'impact de la forme et du modèle de peuplement sur la conservation de l'énergie.
L'objectif est d'identifier l'alternative avec la plus faible consommation d'énergie pour la période de refroidissement. Des simulations ont été effectuées, en
utilisant des alternatives de construction indépendantes du modèle de tassement et des alternatives insérées dans chaque texture de tassement déterminée,
puis une consommation annuelle d'énergie de refroidissement du bâtiment a été calculée. Afin de comparer les résultats des alternatives, les données
,
obtenues ont été converties en quantité annuelle d'énergie par unité de surface (kWh/m²)
.

3.1. Évaluation de la forme du bâtiment sur les charges de refroidissement

Au cours de l'évaluation des résultats, il a été observé que l'augmentation du rapport A/V de différents types de plans augmente également proportionnellement
la quantité de charges d'énergie de refroidissement. Dans tous les schémas de peuplement, le rapport A/V de 0,5 a la charge de refroidissement totale
annuelle la plus faible et la charge de refroidissement totale annuelle la plus élevée était dans le rapport A/V de 1,00. La charge de refroidissement la plus
faible a été déterminée sur les plans de type I et la charge de refroidissement la plus élevée sur le plan de type L.

160
140
120
100
80
60
40
20
0
0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1

je tape plan 47,48 63,6 78,39 93,6 112,44 122,01

Plan de la cour centrale 48,24 63,77 79,68 93,74 114,78 123

Plan de type U 48,77 67,81 79,84 96,25 115,12 126,62

Plan type L 52,74 71,96 94,73 117,64 133,42 151,42

Fig. 13. Comparaison de la charge de refroidissement totale annuelle en fonction de la forme du bâtiment.

La position des blocs de construction, selon les types de plans, a un 3.2. Évaluation de l'effet du modèle de peuplement sur la
effet majeur sur la consommation d'énergie. En raison de l'énergie de consommation d'énergie
rayonnement solaire incontrôlée reçue, dans la direction est-ouest
Les alternatives de simulation ont été analysées au moyen de différents
pendant l'été, l'emplacement de la chambre d'hiver dans la direction
modèles de tassement et de charges d'énergie de refroidissement
ouest au type L augmente la température intérieure.
comparées respectivement. Ces évaluations ont été réalisées pour le
Placer la masse du bâtiment au nord et au sud permet d'obtenir une
plan de type I qui a la charge de refroidissement la plus faible.
forme plus proche et plus compacte lorsqu'ils sont orientés l'un vers l'autre.
Avec cette étude, l'effet des bâtiments voisins et la largeur des rues sur
Dans un climat chaud et sec, les formes de construction sont compactes
afin que les conditions météorologiques extérieures affectent moins la conception des agglomérations ont été étudiés. Les résultats de
performance et l'évaluation des modèles de tassement ont été présentés
l'environnement intérieur, ce qui contribue à améliorer le confort grâce à
à la Fig. 14. Selon les résultats obtenus, l'augmentation du taux de zones
une conception bioclimatique passive. Dans ces structures, la compacité
ombragées fournies par les bâtiments environnants entraîne une
est définie comme le rapport A/V rapporté à la surface extérieure /
diminution significative des charges de refroidissement. Dans ce contexte,
volume du bâtiment. Emplacement de la cour et montant de la zone
la charge de refroidissement la plus faible est fournie par les alternatives
ombragée de la façade
du bâtiment situé dans le cas 4. Les blocs de construction étaient situés
affecter les performances de refroidissement. Au niveau de la cour
centrale et des plans de type I, la cour est située au centre des blocs de
parallèle à la rue et trois côtés différents du bâtiment simulé étaient
construction. Au type U et L, la cour est située en bordure.
entourés de bâtiments voisins.
Dans les plans de cour centrale et de type I, la consommation d'énergie
La protection solaire n'a été fournie qu'à partir d'une façade à travers
est inférieure aux autres alternatives de plan (Fig.
l'interstice étroit des rues, de sorte que l'effet total du rayonnement
13). Les résultats ont montré que, dans le cas d'une cour entourée par
solaire sur le bâtiment diminue au cas 4. La consommation annuelle
la masse du bâtiment, l'effet d'acclimatation était important, ce qui
totale d'énergie de refroidissement pour différents taux A/V du plan de
rendait la cour plus protégée contre les conditions météorologiques
type I est illustrée à la Fig. 14. Parmi
extérieures.
ces différents taux d'A/V du plan de type I, la charge de refroidissement
Les dimensions des cours sont également efficaces dans la création de
la plus faible a été obtenue dans le cas 4 et la plus élevée
zones ombragées, donc les deux configurations de cour appropriées ont
la charge de refroidissement était dans le cas 0 (bâtiment de référence).
des solutions efficaces pour
Le gain de chaleur solaire maximal est le résultat de la position ouverte
réduire la charge d'énergie de refroidissement dans la ville de Yazd.
du bâtiment de référence sans élément de blocage qui entraîne des
charges de refroidissement plus élevées.
Machine Translated by Google

GU J Sci, 29(3):503-514(2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI 511

140
120
100
80
60
40
20
0
cas 0 cas 1 cas 2 cas 3 cas 4
0,5 47,84 44,99 44,67 44,33 44,26
0,6 63,6 54,85 54,52 54,05 53,96
0,7 78,39 66,39 65,99 65,44 65,31
0,8 93,68 79,73 78,96 78,41 78,22
0,9 112,44 94,03 93,03 92,38 92,11
1 122,01 104,24 102,89 101,9 101,52

Fig. 14. Charges de refroidissement annuelles pour le plan de type I pour différents établissements.

Lors de la comparaison de la charge de refroidissement pour chaque alternative de bâtiment dans le cas 4 et le bâtiment de référence proportionnellement, il est
conclu que les schémas de tassement ont un impact important sur la charge de refroidissement (Fig. 15).

Plan type L

Plan de type U

plan de la cour centrale

je tape plan

0 5 dix 15 20 25 30

A/V=1 A/V=0.9 A/V=0,8 A/V=0,7 A/V=0,6 A/V=0,5

Fig. 15. Comparaison des charges de refroidissement proportionnellement pour le bâtiment de référence et le cas 4.

Sur la base de l'effet des bâtiments les uns sur les autres, les charges charge de refroidissement des locaux, la consommation la plus faible
de refroidissement des formes alternatives, le bâtiment voisin à trois a été observée au rez-de-chaussée de la salle d'été.
côtés est inférieur à l'alternative de l'exemple à deux côtés. En fonction des différents taux d'A/V, la charge de refroidissement
De plus, sur la base de l'évaluation de la largeur de la rue, la quantité annuelle totale a été obtenue à la suite de simulations et a été illustrée
requise de charge de refroidissement du cas alternatif avec 1 m. à la Fig. 16. Position de la pièce d'été au rez-de-chaussée de,
largeur de rue inférieure de 1,65 % à celle de 5 m. largeur. nécessite moins d'énergie de refroidissement en restant à l'ombre de
Les résultats de ces simulations ont montré que l'agglomération qui a blocs de construction autour. De plus, en raison de l'absence de
des rues étroites et ombragées a plus de potentiel de refroidissement surface de toit, contrairement au premier étage, la surface est plus
passif. petite et il a plus de potentiel pour le contrôle solaire passif. Un
positionnement précis des lieux saisonniers, selon des critères
3.3. Évaluation de l'effet des espaces saisonniers sur les charges
d'acclimatation et en raison de l'utilisation saisonnière de l'espace,
de refroidissement du bâtiment
réduit considérablement la charge de refroidissement du bâtiment et
Les blocs de construction sont placés autour de la cour, en fonction constitue des espaces confortables. Par conséquent, la charge de
du rayonnement solaire reçu selon leur orientation, sont fonctionnalisés refroidissement est un critère de conception important pour le climat
pour un usage saisonnier. La consommation énergétique de ces lieux chaud-sec, les résultats de simulation montrent que le bâtiment fourni
devrait être faible selon l'orientation. Dans cette échelle, les charges par la pièce d'été du rez-de-chaussée dans le plan de type I a des
de refroidissement de la consommation d'énergie la plus faible et la charges de refroidissement inférieures de 20ÿ%.
plus élevée pour les lieux saisonniers sont comparées. D'après la
comparaison de
Machine Translated by Google

512 GU J Sci, 29(3):503-514(2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI

Bâtiment de référence

120 Cas 4
100
80 100
60
40
20
0 0
102030405060708090

0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1 0,5 0,6 0,7 0,8 0,9 1
salle d'été, salle d'été,
34,3 44,44 51,77 58,23 65,61 83,83 30,69 35,4 40,4 44,94 49,6 55,17
chambre d'hiver chambre d'hiver

au rez-de-chaussée, au rez-de-chaussée,
38,83 50,91 59,6 67,12 75,51 84,8 36,2 42,7 49,1 55,47 61,8 66,9
pièce d'été au pièce d'été au
rez-de-chaussée, 1er rez-de-chaussée, 1er
sol 44,31 54,55 62,93 70,48 78,8 100,33 sol 40,57 46,26 52,6 58,17 63,71 70,3

chambre d'hiver, 1er chambre d'hiver, 1er


sol 49,27 61,39 71,62 81,1 91,45105,95 sol 46,8 54,9 62,8 71,14 79,9 90,7

Fig. 16. Comparaison de la charge de refroidissement pour les pièces saisonnières, plan de type I.

3.4. L'impact des propriétés thermophysiques de l'enveloppe du bâtiment consommation. La consommation d'énergie de l'enveloppe traditionnelle est
sur la charge de refroidissement inférieure à celle de l'enveloppe alternative dans chaque type de plans, lors de
l'étude de la charge de refroidissement de deux alternatives d'enveloppe avec la
Pour assurer les conditions de confort intérieur dans un climat chaud et sec,
même valeur U, pour fournir les mêmes conditions environnementales. D'après
l'enveloppe du bâtiment doit avoir une capacité thermique élevée et un effet de
les résultats des simulations, la charge de refroidissement des enveloppes
retard plus long au moyen de la masse thermique. Par conséquent, l'enveloppe
traditionnelles, prise en compte en priorité dans la conception des bâtiments en
de la maison traditionnelle de Yazd est constituée d'éléments de construction
climat chaud-sec, est significativement plus faible ; puisque
locaux et durables (briques d'adobe, etc.) présentant ces caractéristiquesÿ;
cependant, de nos jours, les éléments de construction sont fabriqués sans tenir
l'enveloppe traditionnelle présente des caractéristiques telles qu'un effet de retard
compte de ces paramètres passifs locaux.
prolongé et une capacité thermique plus élevée de la masse. Tous ces éléments
sont des considérations de conception passives bioclimatiques nécessaires pour

Les performances des enveloppes traditionnelles et alternatives conçues un climat chaud et sec. Malgré la même valeur U d'enveloppe alternative, les

conformément à la valeur U du climat chaud et sec donnée dans le Code national charges de refroidissement

du bâtiment iranien ont été comparées dans le tableau 1. Le bâtiment de pour une enveloppe traditionnelle avec un rapport A/V de 0,50, 11,18ÿ% en plan

référence avec un taux A/V de 0,50, illustré à la Fig. 13, a été réalisé d'enveloppes de type I, 10,32ÿ% en plan de cour centrale, 7,8ÿ% en plan de type U et 4,6ÿ%

avec des matériaux traditionnels et alternatifs et simulées pour comparer la en plan de type L est inférieur à l'enveloppe alternative.

même forme avec une enveloppe différente en terme d'énergie

Plan type L

Plan de type U
enveloppe alternative
plan de la cour centrale
enveloppe traditionnelle

je tape plan

42 44 46 48 50 52 54 56

Fig. 17. La comparaison de la charge de refroidissement pour l'enveloppe du bâtiment traditionnel et alternatif avec la même valeur U pour le bâtiment de référence
(A/V=0,5).

Les valeurs de température intérieure simulées de deux enveloppes alternatives l'enveloppe traditionnelle est inférieure à celle de l'alternative. À la suite de cette
pour un plan de type I avec un taux A/V de 0,50, au 21 juillet en cas de étude, il a été obtenu que la performance de l'enveloppe traditionnelle dépendante
désactivation active du bâtiment de référence, ont été présentées à la Fig. 20. Il du matériau est meilleure que celle de l'enveloppe alternative d'environ 2,64%.
a été obtenu que la température intérieure de
Machine Translated by Google

GU J Sci, 29(3):503-514(2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI 513

45

40 Température extérieure

35

salle d'été au rez-de-chaussée


30
température intérieure
(enveloppe traditionnelle)
25
024 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24

Fig.18. Comparaison de la température intérieure pour une enveloppe de bâtiment traditionnelle et principalement utilisée avec la même valeur U En juillet
21(Je tape bâtiment de référence, A/V=0.50).

4. CONCLUSION LES RÉFÉRENCES

Dans cette étude, il vise à préciser l'importance des paramètres [1] La Roche, P., « Conception architecturale neutre en carbone »,
architecturaux traditionnels pour les maisons dans la région climatique Taylor & Francis Group, 97-136, (2012).
chaude et sèche de l'Iran. Il apparaissait que certains critères tels que
[2] Arslanoÿlu, N., L'analyse des approches bioclimatiques sur la
la forme, le schéma de peuplement, les alternatives d'enveloppe du
construction de logements multiplex contemporains à Istanbul,
bâtiment et les paramètres de conception bioclimatiques
MSc. Thèse, Institut universitaire des sciences et technologies
pourrait être efficace sur la charge de refroidissement des bâtiments.
Yÿldÿz Teknik, Istanbul, 4-19 (2008).
Des outils de simulation permettent d'évaluer l'effet de ces paramètres
et de développer une conception de bâtiment économe en énergie
de la phase de conception à la réalisation du bâtiment. Dans cette [3] Foruzanmehr, A., "Intégration des systèmes de refroidissement
étude, les alternatives de forme et de modèle de peuplement, le type passifs vernaculaires dans les bâtiments modernes en Iran",
d'enveloppes de construction obtenues à partir de maisons Actes de la conférence de mise en réseau des jeunes
traditionnelles de Yazd ont été analysés à l'aide de Design Builder V.3. scientifiques Royaume-Uni-Inde-Sri Lankaÿ: vers des technologies
Logiciel. Selon les résultats, il a été déterminé que moins d'énergie est énergétiques durables et des bâtiments à faible émission de
consommée pour obtenir un environnement confortable dans les carbone pour l'atténuation du changement climatique, Delhi,
maisons traditionnelles de Yazd. Mais aujourd'hui, en raison de
Inde, (2008).
l'urbanisation croissante, de la conception de bâtiments sans prêter
attention à l'approche bioclimatique, plus d'énergie est consommée [4] Bahadori, MN., Mazidi, M., Dehghani, AR., "Enquête expérimentale

pour maintenir le confort intérieur, il convient donc de noter la sur de nouvelles conceptions de tours éoliennes", Renew
conception de bâtiments compatibles avec les conditions climatiques Energy, 33(10), 2273-2281, (2008).
pour éviter les excès.
consommation d'énergie. Conformément aux résultats obtenus à partir [5] Foruzanmehr, A., Perception des habitants des habitations en terre
de l'étude, les bâtiments bioclimatiques économes en énergie doivent
en Iran. Journal international du développement urbain durable,
être conçus avec les bonnes étapes d'analyse et de prise de décision.
5(2), 179-199, (2013).

[6] Foruzanmehr, A., Vellinga, M., Architecture vernaculaire : questions


Comme le montrent les résultats, il est possible de créer un de confort et de praticabilité.
(2011). Construire Res Inf. 39 (3): 274-285,
environnement à faible consommation d'énergie et confortable avec
l'analyse nécessaire au moyen de simulations lors de la conception.
phase. Cependant, une conception bioclimatique compatible avec les
conditions environnementales et une analyse précise des données [7] Fardeheb F., Examen et classification des stratégies de
climatiques doivent être envisagées. Le développement d'un modèle refroidissement solaire passif dans l'architecture vernaculaire du
de règlement intégré avec des sources d'énergie renouvelables et une Moyen-Orient. Sol passif J. 4 (4): 377–
conception compatible avec le climat pour les régions chaudes et 417, (1987).
sèches, est destiné à s'appliquer dans le secteur du logement spécifique pour
[8] Foruzanmehr, A., "Confort thermique et praticité: chambres d'hiver
L'Iran. Ainsi, aujourd'hui et à l'avenir, un environnement plus sain et
et d'été séparées dans les maisons traditionnelles iraniennes",
durable sera créé pour les utilisateurs.
Architectural Science Review, 58 (3), 1-11, (2015).

CONFLIT D'INTÉRÊT [9] Hyde, R. "Logement bioclimatiqueÿ: conceptions innovantes pour


les climats chauds". Earthscan, Royaume-Uni et États-Unisÿ:
Aucun conflit d'intérêt n'a été déclaré par les auteurs. Earthscan, 173-193, (2008).

[10] Keshtkaran, P., « Harmonisation entre climat et architecture dans


le patrimoine vernaculaire : une étude de cas à Yazd », Iran.
Conférence internationale sur les bâtiments verts et les villes
durables, 21, 428-
438, (2011).
Machine Translated by Google

514 GU J Sci, 29(3):503-514 (2016) / ÿdil AYÇAM, Niloufar VARSHABI

[11] Aÿzami, A., Yasrebi, SH, Salehipoor, A., "Architecture [26] Kari, B. & Fayaz, R., Évaluation du code thermique iranien
sensible au climat dans les régions chaudes et sèches du bâtiment. Revue asiatique de génie civil (Building and
d'Iran", Conférence internationale Refroidissement passif Housing), 7(6), 675-684, (2006).
et à faible énergie pour l'environnement bâti, Santorin,
Grèce, (2005).
[27] Cho, S., Mohammadzadeh, N., "Analyse du confort thermique
[12] Ghobadian, V., «ÿAnalyse climatique des bâtiments d'une cour iranienne traditionnelle pour la conception d'un
traditionnels iraniensÿ», Téhéran, Iranÿ: Presses de bâtiment résidentiel durable en Iran", conférence IBPSA
l'Université de Téhéran, 123-158, (1998). Building Simulation, France, (2013).

[13] Memariyan, G., "Ashnaii ba Memari Maskooni Irani: Ghoone


Shenasi Darunghara (Introduction à la typologie des [28] Chapitre 19 des codes nationaux du bâtiment, ministère
maisons en Iran, Courtyard Houses)", Téhéran, Université iranien du logement et du développement urbain (2010).
des sciences et de la technologie, (1994).

[14] Pirnia, MK, « Architecture iranienne », Téhéran : Publication


Soroushe Danesh, (2008).

[15] Tolou Behbood, K. Taleghani, M., Heidari, S., "Stratégies de


conception architecturale économes en énergie dans la
zone chaude et sèche d'Iranÿ: Kashan", Emirates Journal
for Engineering Research, 15 (2), 85-91, (2010).

S.,
[16] Saljoughinejad, Rashidisharifabad, S., "Classification des
stratégies climatiques, utilisées dans les résidences
vernaculaires iraniennes sur la base des éléments
constitutifs spatiaux", Bâtiment et environnement, 92,
475-493, (2015).

[17] Monshizade, A., "La ville du désert en tant qu'ancien exemple


vivant d'écocité. Étude de cas : Yazd », Ecocity World
Summit 2008. 7th International Ecocity Conference, San
Francisco USA.

[18] Haji-Qassemi, K., Karbassi, C., « Ganjnameh »


(Cyclopaedia of Iranian Islamic Architecture), Iran: Shahid
Beheshti University Publicatin, (1998).

[19] Fathi, H., "Énergie naturelle et architecture vernaculaire",


The University Of Chicago Press, Londres, (1986).

[20] Bahadori Nezhad, M., Dehghani, AR "The Wind Catcher,


Engineering Masterpiece of Iran", Yazda:Tehran (2008).

[21] Roaf, s., « L'attrape-vent de Yazd ». Thèse de doctorat,


Département d'architecture, oxford polytechnic, (1988).

[22] Mahyari, A., « L'attrape-vent ». Thèse de doctorat, Université


de Sydney, Australie, (1996).

[23] Bahramzadeh, M., Sadeghi, B., Sabok Rou, S., Une étude
comparative pour comparer les types de capteurs de vent
dans l'architecture des pays islamiques, Journal of Basic
and Applied Scientific Research, , 3(2s), 312 -316, (2013).

[24] Internet : Résumé du rapport de synthèse 2014 sur le


changement climatique à www.ipcc.ch/pdf/assessment
l'intention des décideurs.
report/ar5/syr/
https://
AR5_SYR_FINAL_SPM.pdf

[25] Institut d'études énergétiques internationales, "Iran's


Hydrocarbons Energy Balance 2006", Ministère du pétrole
et du gaz, (2006).

Vous aimerez peut-être aussi