Vous êtes sur la page 1sur 36

Dossier n°21/S1097/A7

Client : EMPRIENTE D’ARCHITECTES

Dossier : 2021/S1097/A7

Rèf-labo : 210505

Projet : CONSTRUCTION D’UNE ECOLE

PRESCOLAIRE ET PRIMAIRE

HSSAIN - SALA AL JADIDA -

Etude : GEOTECHNIQUE

Date : 24 AOUT 2021

Etude faite par Messieurs :

N.ETTALEB A. ALLA

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

SOMMAIRE

I- INTRODUCTION

II- CONTEXTEGEOLOGIQUE
& HYDROGEOLOGIQUEDE LA REGION
II.1. Contexte Géologique
II.2. Contexte Hydrogéologique

III- INVESTIGATIONS IN SITU


III.1. Contenu de la mission géotechnique
III.2. Lithologie du sous-sol
III.3. Niveau phréatique

IV- ESSAIS ET ANALYSES AU LABORATOIRE


IV.1. Les propriétés physiques
IV2. les propriétés mécaniques
IV.3. Les propriétés rhéologiques

V- PROJET DE FONDATIONS
V.1. Assise &Système de fondations
V.2. Taux de travail
V.3. Tassements
V.4. Sismicité
V.5. Terrassements
VI- CONCLUSIONS

ANNEXES

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

I- INTRODUCTION

Suite à la demande du cabinet EMPRIENTE D’ARCHITECTES, et pour le


compte du L.M.P.E (LIGUE MAROCAINE POUR LA PROTECTION DE
L’ENFANCE),le laboratoire NBR Centre a procédé à une mission
géotechnique relative au projet de construction d’une école préscolaire et
primaire à R+3 à Hssain - Sala Al Jadida.

L’objet de l’étude est de définir l’ensemble des dispositions constructives


relatives aux travaux de fondations et en particulier :
 La litho-stratigraphie des différentes formations géologiques du site,
 Le type de fondations à adopter et leur niveau d’assise,
 Les caractéristiques mécaniques et rhéologiques des sols,
 La capacité portante des sols d’assise,
 Les déformations prévisibles sous charges,
 Les paramètres sismiques selon le RPS 2000, v2011.

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

II- CONTEXTE
GEOLOGIQUE&HYDROGEOLOGIQUE DE LA REGION

II.1. Contexte Géologique


La région de SALE EL JADIDA appartient au domaine de la Méséta côtière et
qui constitue, entre le Massif central et l'Océan, un ensemble de bas plateaux
inclinés vers le littoral. Les altitudes ne dépassent 300 m que dans la partie la
plus interne, au contact de la Méséta centrale.
Les paysages au niveau de la Méséta côtière sont monotones : des plateaux
souvent parsemés de dayas (région de Benslimane) s'étendent entre des vallées
encaissées de 100 m et davantage sous leur surface. La région littorale, large de
10 à 30 km, se distingue par l'existence de cordons dunaires anciens ou récents,
plus ou moins consolidés. Des barres résiduelles de roches dures, généralement
de quartzites, formant relief au-dessus de la surface topographique, rompent la
monotonie
La ville de SALE EL JADIDA est bâti généralement sur les sables argilo-
limoneux rouges les calcarénites quaternaires. La succession des niveaux marins
quaternaires se trouve le long de la côte atlantique jusqu’à l’embouchure de
l’oued Ykem où l’on observe le Moghrebien conglomératique transgressif sur le
dévonien. Dans ce secteur, les dunes littorales consolidées du quaternaire ancien
sont parallèles et ont une direction (SW- NE) ; direction qui est celle de la côte
actuelle. A proximité d’Ain El Aouda, la plus intérieure de ces dunes atteint
250m d’altitude. Ces dunes sont souvent couvertes de sables rouge. A quelques
centaines de mètres du rivage actuel ces dunes sont brutalement interrompues
par une falaise morte (falaise ouljienne ) que l’on peut suivre facilement d’oued
Ykem à Dar Es Soltan.

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

II.2. Contexte Hydrogéologique


La topographie de la Meseta côtière beaucoup moins tourmentée permet
l'existence de véritables nappes de plateaux s'écoulant conformément à
l'inclinaison générale de la topographie, du SE vers le NW. Ces nappes sont peu
profondes et liées à la frange d'altération et aux fractures.
Il convient par contre d'insister sur un faciès peu répandu en Meseta centrale,
mais qui, largement présent en Meseta côtière, fournit à cette dernière l'essentiel
de ses ressources en eau : les calcaires détritiques plio-quaternaires. On range
sous ce vocable des sables et des grès plus ou moins consolidés, essentiellement
calcaires, qui sont soit marins (Pliocène, Moghrébien, Quaternaire), soit
dunaires ou continentaux (Villafranchien, Quaternaire). D'une épaisseur pouvant
atteindre 30 m, ils recèlent des nappes d'importance diverse qui s'écoule vers
l'W, le NW ou le N. Généralement laminaire, l'écoulement y est parfois
karstique et produit alors des débits de plusieurs dizaines de litres/seconde.

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

III - INVESTIGATIONS IN SITU

III.1. Contenu de la mission géotechnique


Le déroulement de notre mission d’investigation in situ a consisté en l’exécution
de 4 sondages carottés de 6m de profondeur, implantés in situ de telle manière à
couvrir la totalité de la parcelle. Ces sondages ont fait l’objet d’une part de
relevé de la lithologie mise à jour et d’autre part de prélèvement d’échantillons
représentatifs des sols en présence, dans le but de les soumettre aux analyses et
essais de laboratoire (cf. plan d’implantation des sondages joint en annexe 1).

III.2. Lithologie du sous-sol


Les sondages entrepris ont révélé un sous-sol comportant une lithologie assez
homogène. Il renferme une couche de remblai et de terre végétale d’une
épaisseur qui varie entre 0.50 et 1.50m, surmontant un limon sableux brunâtre.
A partir de 4.50m sous le niveau du terrain actuel, nous trouvons des alluvions à
matrice limono-sableuse.
(cf. logs stratigraphiques des sondages en annexe 2).

III.3. Niveau phréatique


Aucune trace de nappe phréatique n’a été décelée aux fonds des sondages
entrepris. Ce paramètre n’intéressera donc pas les travaux de terrassements et de
fondations.

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

IV- ESSAIS ET ANALYSES AU LABORATOIRE

Sur des échantillons des sols prélevés aux droits des différents sondages, nous
avons procédé à des essais au laboratoire en vue de déterminer leurs
caractéristiques physiques, mécaniques et rhéologiques. Les résultats obtenus
sont représentés graphiquement en annexe 4 et rappelés dans les tableaux ci-
après.

IV.1. Les propriétés physiques


Les analyses granulométriques et les essais de détermination des limites
d’Atterberg (NF P 94-051 et NF P 94-052-2) nous ont permis de ressortir les
valeurs dressées dans le tableau ci-dessous :
Limites
Sols rencontrés Granulométrie Classification
d’Atterberg
% % % WL IP LPC
<0.08mm 0.08mm<<2mm >2mm % %

SC1 38 62 0 31 6
limon sableux Sable
brunâtre SC3 39 61 0 31 7 limoneux
SC4 37 62 1 32 7
Avec
 : Diamètre des grains,
WL : limite de liquidité,
IP : indice de plasticité,

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

IV.2. les propriétés mécaniques


Les paramètres mécaniques issus des essais de cisaillement rectiligne, réalisés
sur des échantillons des formations rencontrées, se résument aux valeurs
présentées dans le tableau ci-après :
Caractéristiques mécaniques
Sols rencontrés
Angle de frottement en ° Cohésion en bar
SC1 29 0.30
limon sableux
brunâtre SC3 29 0.28
SC4 28 0.30

La cohésion trouvée est élevée par rapport à la nature du sol testé, elle est
certainement due au réarrangement des grains dans le plan de cisaillement à
l’échelle de l’éprouvette ; réarrangement qui ne saurait avoir lieu à l’échelle
d’une fondation. Par sécurité, nous considérerons dans le calcul de la portance
une cohésion de 0,1 bar et un angle de frottement de 29°.

IV.3. Les propriétés rhéologiques


Afin d’apprécier la déformabilité sous charges des limons sableux brunâtres,
nous avons réalisé trois essais œdométriques sur des échantillons
représentatifs de ces formations. Les résultats de ces essais sont donnés dans
le tableau suivant :
(cf. œdogrammes joints en annexe 4)
Indice de compression Indice de gonflement
Sols
(Cc) en bar (Cg) en bar
SC1 0.008 0.001
limon sableux
SC3 0.006 0.001
brunâtre
SC4 0.007 0.001

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

V–PROJETDEFONDATIONS

Compte tenu de la nature du projet tel qu’il nous a été décrit et de la


configuration du terrain mise en évidence par les sondages de reconnaissance in
situ, nous recommandons le système de fondations suivant ;

V.1. Assise &Système de fondations


Que ce soit pour les ouvrages avec un seul sous-sol ou sans sous-sol, les limons
sableux brunâtres, rencontrés à partir de 1.50m de profondeur par rapport au
niveau du terrain actuel, s’imposent comme horizon porteur optimal des futures
fondations.
Le système de fondations sera constitué de semelles isolées pour les poteaux
centraux et de semelles filantes sous les voiles, ancrées dans la formation
d’assise.

V.2. Taux de travail


La surpression admissible au sens ELS sur le sol d’assiseest donnée par
l'expression suivante :

Sp= (0.34B+1.58) bars


(B étant la largeur de la semelle en mètre)
V.3. Tassements
Pour estimer les tassements des limons sableux brunâtres sous charges, nous
avons réalisé des essais œdométriques. Sur la base des résultats de ces essais et
moyennant la méthode des tranches, nous avons estimé les tassements des sols
en prenant l’hypothèse de semelles carrées ayant 1 à 3m de côté et soumises à
des surcharges de 1.4 à 2.2 bars.

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

Les valeurs ainsi obtenues ont été reportées sur le graphique ci-après
ci après :

Nous constatons que les tassements restent admissibles et ne constituent pas de


limitation pour le taux de travail admissible. Et pour réduire les risques de
tassements différentiels, nous conseillons de limites le taux de travail à la valeur
de 1,8 Bars.

V.4. Sismicité
Selon le règlement R.P.S.2000 version 2011publié au Bulletin
Bull Officiel N°6206,
les paramètres qui doivent être pris en considération afin de perm
permettre aux
bâtiments de résister convenablement aux secousses sismiques sont récapitulés
dans le tableau suivant :
Zonage sismique Zone des Zone des Classe de Coefficient
en vitesse vitesses accélérations site de site
7 cm/s 1 2 S2 1.2

10

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

V.5. Terrassements
Les travaux de terrassements se feront à l’aide des moyens classiques (pelles et
pioches et pelles mécaniques). Les formations en présences nous incitent à
recommander d’adopter une pente de talus des fouilles de sous-sol de l’ordre de
2H/V3.

11

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

VI – CONCLUSIONS

Au terme de notre mission qui a portée sur l’étude géotechnique du site de la


future école préscolaire et primaire en R+3 à Hssain Sala Al Jadida, nous
rappelons que nous avons identifié un sous sol doté d’une lithologie assez
homogène.
Les résultats de notre investigation in situ et les essais de laboratoire, ont permis
de ressortir les propriétés physiques des formations constituant le sous-sol, et de
formuler les dispositions de fondations appropriées aux variantes de fondations
possibles. Elles sont récapitulées ci-dessous :
Assise des Système de Taux de
Bâtiment
fondations fondation travail

Sans Semelles isolées pour


sous-sol Limons
les poteaux centraux
Sableux 1.8 bars
et semelles filantes
Avec brunâtres
sous les voiles
sous-sol

Enfin, nous recommandons vivement de prévoir des visites des fond de fouilles,
avant coulage du béton, par un ingénieur de NBR afin qu’il vérifie la
concordance de nos observations, sommes toutes ponctuelles, avec la totalité du
site. Il pourra notamment relever d’éventuels (mais peu probables)
hétérogénéités ou vices des sols que les sondages n’auraient pas détectés ---------
------------------------------------------------------FIN DE TEXTE----------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------------

12

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

ANNEXE
1.PLAN D’IMPLANTATION DES SONDAGES

2.CALCUL DE LA SURPRESSION ADMISSIBLE

3.LOGS STRATIGRAPHIQUES DES SONDAGES CAROTTES

4.RESULTATS DES ESSAIS AU LABORATOIRE

5.ROPPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE

13

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

ANNEXE 1
PLAN D’IMPLANTATION DES SONDAGES

14

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

15

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

ANNEXE 2
CALCUL DE LA SURPRESSION ADMISSIBLE

16

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

La contrainte de rupture qr, dans le cas général, est donnée par la formule
suivante :

qr=  .(1-0,2.a)B.N/2+ D(Nq-1)+(1+0,2.a).C.Nc

Où à est égal au rapport B/L,


B est la petite dimension de la semelle,
L est la grande dimension de la semelle,
D est la profondeur d’encastrement de la semelle par rapport au niveau
de la plate forme finie,
est le poids volumique du sol
C est la cohésion.

No, Nq et Nc sont des coefficients de portance dépendant de l’angle de


frottement admis.

 = 29° ET C= 0.1

On a N = 16.1, Nq = 16.86 et Nc = 28.14

A cette contrainte de rupture, on affecte un coefficient de sécurité égal à 3 pour


obtenir la surpression admissible Sp, soit :

Sp = qr/3.

17

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

ANNEXE 3
LOGS STRATIGRAPHIQUE DES SONDAGES

18

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

19

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

20

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

21

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

22

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

ANNEXE 4
RESULTATS DES ESSAIS AU LABORATOIRE

23

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

24

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

25

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

26

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

27

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

28

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

29

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

30

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

31

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

32

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

ANNEXE 5
REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE

33

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

34

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

Chantier : LMPE CASA


Sondage : SC1
Profondeur : De 0.00 à 6.0m

Chantier : LMPE SAE


Sondage : SC2
Profondeur : De 0.00 à 6.0m

35

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics


Dossier n°21/S1097/A7

Chantier : LMPE SALE


Sondage : SC3
Profondeur : De 0.00 à 6.0m

Chantier : LMPE SALE


Sondage : SC4
Profondeur : De 0.00 à 6.0m

36

Laboratoire de Bâtiment & de Travaux Publics

Vous aimerez peut-être aussi