Vous êtes sur la page 1sur 104

Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un

projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Dédica
ce

A mes Parents.
A mon frère, A ma sœur.
A tous ceux qui ont priés pour moi.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
1
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Remerciements

Avant de commencer ce mémoire, je tiens à remercier toutes les personnes ayant


contribué de près ou de loin à l'élaboration de ce travail et au bon déroulement de ce stage,
je témoigne à l’ensemble mon profond respect.

Ainsi, mes vifs remerciements s’adressent à mon encadrant externe M.


JtfDDOUB Samir, Ingénieur Conducteur de Travaux, au sein de TGCC qui m’a
directement encadré et orienté pendant le cheminement de ce travail, sachant répondre à
toutes mes interrogations.

Je remercie également, et très vivement, Mmes. CHRAIBI Hind, SAKAMI Siham,


mes professeurs encadrants interne, pour l’aide et les conseils concernant les missions
évoquées dans ce rapport, qu’il m’a apporté.

Par la même occasion, je souhaite remercier M. Rachid BOUFtfRRA, professeur et


chef de département de Génie Civil à la FSTG pour son aide et son soutien.

Je joigne à mes remerciements, M. TAZI Mehdi, chef de projet, qui m’a permis
d’élaborer ce travail de fin d’études au sein de TGCC.

J’adresse également mes remerciements à tous les membres du jury pour leur
bienveillance à vouloir évaluer ce travail.

tfnfin, je tiens à remercier tout le corps professoral de la faculté des sciences et


techniques de l’intérêt qu’ils manifestent dans la formation des futurs ingénieurs.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
2
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Table des matières

Dédicace.....................................................................................................................................1

Remerciements.................................................................................................................................................. 2

Table des matières........................................................................................................................................... 3

Liste des figures................................................................................................................................................. 7

Liste des tableaux............................................................................................................................................. 8

Résumé.................................................................................................................................................................. 9

Abstract.............................................................................................................................................................. 10

Introduction...................................................................................................................................................... 11
Chapitre 1 : Contexte général du projet.......................................................................12

I.......................................................... Présentation de l’organisme d’accueil 13

I.1. Présentation de l’entreprise : TGCC.....................................................................13

I.2. Organigramme......................................................................................................15

II..................................Présentation du projet « Ecole AL JABR JUNIOR privée » 16

II.1. Plan de situation..................................................................................................16

II.2. Intervenants du projet..........................................................................................16

II.3. Destination architecturale....................................................................................17

III.........................................................................Conception du projet 17

III.1. Données de calcul..............................................................................................17

III.1.1. Caractéristiques des matériaux............................................................................... 17

III.1.2. Règlements en vigueur........................................................................................... 17

III.1.3. Données géotechniques.......................................................................................... 17

III.1.4. Données sismiques................................................................................................. 18

III.2. Définition des charges........................................................................................18

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
3
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR
III.2.1. Charges permanentes surfacique............................................................................ 18

III.2.2. Charges permanentes linéaires............................................................................... 18

III.2.3. Surcharges d’exploitation....................................................................................... 19

IV.................................................................................Problématique 19

Chapitre 2 : Etude dynamique et sismique.............................................................................20

I. Méthode de calcul sismique..............................................................................................................21

I.1. Choix de la méthode de calcul sismique..........................................................................21

I.2. Condition d’application de l’approche statique équivalente............................................21

I.2.1. Vérification de la régularité en plan.......................................................................... 21

I.3. Analyse modale...............................................................................................................21

I.3.1. Généralités................................................................................................................ 21

I.3.2. Principe de l’analyse modale.................................................................................... 22

I.3.3. Paramètres de l’analyse modale................................................................................ 22

II. Etudes dynamiques..........................................................................................................................23

II.1. Modélisation..................................................................................................................23

II.2. Etapes de la modélisation...............................................................................................23

III. Résultats de l’analyse modale pour la variante dalle pleine............................................................24

III.1. Vérification des déformations.......................................................................................25

III.1.1. Déplacement totale.................................................................................................................25

III.1.2. Déplacement latéraux inter-étages.........................................................................................25

III.2. Vérification de la stabilité.............................................................................................26

III.2.1. Stabilité au glissement............................................................................................................26

III.2.2. Stabilité au renversement.......................................................................................................26

Chapitre 3 : Dimensionnement des éléments structuraux.......................................................28

I. Ferraillage des poteaux.....................................................................................................................29

I.1. Ferraillage longitudinale..................................................................................................29

I.2. Ferraillage transversale....................................................................................................30

II. Semelle isolée sous poteau (25*80).................................................................................................31

II.1. Coffrage.........................................................................................................................31

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
4
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR
II.2. Ferraillage......................................................................................................................32

III. Dimensionnement du voile.............................................................................................................33

III.1. Hypothèses...................................................................................................................33

III.2. Détermination de la longueur de flambement...............................................................33

III.3. Potelets de rives............................................................................................................34

III.4. Ferraillage vertical de compression..............................................................................36

III.5. Ferraillage horizontale de l’effort tranchant..................................................................37

III.6. Justification aux sollicitations tangentes.......................................................................37

IV. Calcul des semelles filantes...........................................................................................................38

Chapitre 4 : Première variante : Dalle pleine en BA................................................................40

I. Calcul dalle pleine............................................................................................................................41

I.1. Description......................................................................................................................41

I.2. Méthode de calcul...........................................................................................................41

II. Dimensionnement de la dalle pleine................................................................................................43

II.1. pré-dimensionnement.....................................................................................................43

II.2. Calcul des charges..........................................................................................................43

II.3. Calcul des moments.......................................................................................................43

II.4. Ferraillage......................................................................................................................45

II.5. Vérification des conditions............................................................................................46

Chapitre 5 : Deuxième variante : Dalle précontrainte en post-tension....................................48

I. Généralités sur la précontrainte........................................................................................................49

I.1. Procédé de la Précontrainte.............................................................................................49

I.2. Principe du calcul et de la vérification............................................................................50

I.2.1. Dimensionnement de la dalle....................................................................................................50

II. Calcul manuel du plancher dalle précontraint.................................................................................51

II.1. Données de calcul..........................................................................................................51

II.2. Dimensions de la dalle...................................................................................................51

II.3. Effort de le précontrainte...............................................................................................52

II.4. Calcul des pertes............................................................................................................53

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
5
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR
II.4.1. Pertes instantanées...................................................................................................................53

II.4.2. Pertes différées.........................................................................................................................55

II.4.3. Pertes totales............................................................................................................................ 56

II.4.4. Contrainte finale.......................................................................................................................56

II.5. Contraintes et sollicitations............................................................................................56

II.5.1. Calcul de la flèche....................................................................................................................58

II.5.2. Vérification globale................................................................................................................. 59

II.5.3. Vérification locale....................................................................................................................59

II.5.4. Vérification du non poinçonnement.........................................................................................60

Chapitre 6 : Etude comparative de deux variantes de dalles..................................................61

I. Objectifs...........................................................................................................................................62

I.1. Critères de comparaison..................................................................................................62

I.2. Respect des contraintes architecturales et techniques......................................................62

II. Estimation du délai « Plannings »...................................................................................................63

II.1. Etablissement des plannings structure............................................................................63

II.2. Besoin de la main d’œuvre.............................................................................................65

III. Estimation du Coût.........................................................................................................................67

III.1. Coût de matière.............................................................................................................67

III.2. Coûts du coffrage..........................................................................................................68

III.3. Rotation du coffrage.....................................................................................................70

III.4. Coûts de la main d’œuvre.............................................................................................71

III.5. Coût global...................................................................................................................71

III.6. Conclusion de l’étude comparative...............................................................................71

Conclusion...........................................................................................................................................72

Références bibliographiques................................................................................................................73

ANNEXE.............................................................................................................................................74

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
6
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Liste des figures

Figure 1 : Les matériel de l'entreprise.............................................................................................. 13


Figure 2 : Quelques dates et chiffres clefs de TGCC.....................................................................15
Figure 3 : Organigramme...................................................................................................................... 15
Figure 4 : Plan de situation du projet............................................................................................... 16
Figure 13 : Modélisation de la structure dalle pleine sur ROBOT........................................23
Figure 14 : Zone critique du poteau.................................................................................................. 30
Figure 15 : Schéma de ferraillage de semelle isolée...................................................................32
Figure 16 : Dimension des potelets de rive.....................................................................................34
Figure 10 : Portées d’une dalle pleine...................................................................41
Figure 11 : Exemple de valeurs pour les moments en travée et sur appuis......................42
Figure 17 : situation de la dalle continue à calculer..................................................................43
Figure 18 : ferraillage du panneau 1................................................................................................ 46
Figure 12 : L’évolution des contraintes dans le temps..............................................50
Figure 19 : Tracé du câble dans une travée de rive....................................................................53
Figure 20 : Action du glissement à l’ancrage sur la contrainte de l’acier............54
Figure 21 : Cas de charges pour le calcul des moments et flèches..................................57
Figure 22 : Bande d'appui...................................................................................................................... 59
Figure 23 : détail de calcul pour le coffrage..................................................................................68
Figure 24 : Plan Archi RDC.............................................................................................................. 74
Figure 6 : Notions pour le voile......................................................................................................... 100
Figure 7 : longueur de flambement................................................................................................. 100
Figure 8 : Aciers minimaux..........................................................................................100
Figure 9 : paramètres de calcul d’un voile..........................................................101
Figure 5 : Régularité en plan........................................................................................................ 101

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
7
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Liste des tableaux

Tableau 1 : L’identité de l’entreprise..............................................................................14


Tableau 2 : Les différents intervenants du projet........................................................................................16
Tableau 3 : Caractéristiques des matériaux.................................................................................................. 17
Tableau 4 : Données sismiques............................................................................................................................ 18
Tableau 5 : Charges permanentes PH SS, RDC, 1ére étage......................................................................18
Tableau 6 : Charges permanentes pour la terrasse....................................................................................18
Tableau 7 : Charges permanentes linéaires des cloisons.........................................................................18
Tableau 8 : Surcharges d'exploitation.............................................................................................................. 19
Tableau 11 : Analyse modale, V. dalle pleine.................................................................................................24
Tableau 12 : le déplacement latéral total, V. dalle pleine........................................................................25
Tableau 13 : Les déplacements latéraux inter-étages, V. dalle pleine................................................26
Tableau 14 : Valeurs des coefficients de renversement dans la direction X,....................................27
Tableau 15 : Valeurs des coefficients de renversement dans la direction Y,....................................27
Tableau 16 : les caractéristiques du voile....................................................................................................... 33
Tableau 17 : calcul des armatures du voile.................................................................................................... 36
Tableau 18 : les résultats de vérification de cisaillement........................................................................38
Tableau 9 : méthode forfaitaire pour le calcul des moments.................................................................42
Tableau 19 : Ferraillage de la dalle pleine..................................................................................................... 46
Tableau 10 : Epaisseur des planchers précontraints.................................................................................50
Tableau 20 : Calcul de la précontrainte.......................................................................................................... 52
Tableau 21 : Résultats calcul des moments et contraintes......................................................................57
Tableau 22 : Calcul des armatures.................................................................................................................... 59
Tableau 23 : Durée globale de la réalisation du niveau fondation......................................................64
Tableau 24 : Durée total de la réalisation des travaux de structure..................................................65
Tableau 25 : L’effectif nécessaire pour la réalisation de niveau fondation..................................66
Tableau 26 : L’effectif nécessaire pour la réalisation de niveau Sous-sol................................67
Tableau 27 : récapitulatif du coût de matière global de chaque variante.......................................68
Tableau 28 : Quantités de coffrage par m2.................................................................................................... 69
Tableau 29 : Coût journalier de location du coffrage des dalles...........................................................69
Tableau 30 : Temps de location de coffrage de la dalle............................................................................69
Tableau 31 : Coût global de location du coffrage........................................................................................70
Tableau 32 : Coût de la main d'œuvre...........................................................................71
Tableau 33 : Coût global de réalisation de chaque variante..................................................................71

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
8
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Résumé

Dans le cadre de notre projet de fin d’études, l’entreprise TGCC nous a confié d’étudier
l’optimisation des coûts et délais de construction d’une École Privée « Sous-sol+RDC+2
étages » Le projet est d’une superficie de 11 500 m² qui fait partie du projet Ville verte
Bouskoura.

Dans ce contexte, nous avons proposé de réaliser une étude comparative entre deux
variantes : dalle pleine en BA et dalle précontrainte en post-tension. La démarche du présent
travail s’articule sur quatre axes fondamentaux :

Le premier portera sur le calcul dynamique et sismique de la structure.

Le deuxième portera sur le dimensionnement des éléments structuraux, en procédant par


le calcul manuel.

Le troisième portera sur le calcul manuel de la dalle plein, et par logiciel Robot.

Le quatrième portera sur le calcul manuel de la dalle précontrainte en post-tension, et


par logiciel SAFE.

Les différents calculs ont été menés conformément au BAEL 91 modifié 99 pour les
éléments en béton armé, le BPEL 91 pour le calcul de la précontrainte et les règlements de
construction parasismique RPS 2000 révisée 2011 pour le calcul et la vérification de la
structure vis-à-vis du séisme.

La modélisation et la descente de charge sur les éléments de la structure et les calculs


statiques et dynamiques ont été effectués manuellement pour quelques éléments et comparés
aux résultats donnés par Robot, tout en tenant compte des dispositions de ferraillage dictées
par les règlements sismiques en vigueur.

Enfin, nous allons effectuer une étude comparative entre les deux variantes de dalles,
qui a été menée afin d’aboutir à la solution la plus optimale en termes de coût, temps de
réalisation.

Après avoir établi cette étude, il s’est avéré que la variante dalle post-tension, est la
solution la plus optimale, avantageuse et adaptée aux exigences du maître d’ouvrage et de
l’architecte.
FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC
d’études
9
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Abstract

Under the final practicum project, the TGCC Company entrusted us to do a study about
the optimization of costs and construction duration for a private school « basement + ground
floor + 2 floors ». The project, which is a part of “Ville verte Bouskoura” project, has a
surface of 11 500 m².

We decided in this context to carry out a comparative analysis between two variants:
solid slab and post-tensioned slab. The approach of this work revolves around four
fundamental axes:

The first will deal with the dynamic and seismic calculation of structure.

The second will concern the dimensioning of structural elements, by manual

calculation. The third will focus on the manual calculation of the solid slab, and by

using Robot
Structural software.

The fourth will be the manual calculation of the post-tensioned slab, and by using SAFE
software.

The various calculations were carried out in accordance with BAEL 91 modified 99 for
reinforced concrete elements, the BPEL 91 for the calculation of the prestressing and the
regulations of earthquake-resistant construction, and RPS 2000 revised 2011 for the
calculation and the verification of the stability of the structure regarding the earthquake.

The modeling and the load calculation on the elements of the structure and the static and
dynamic calculations were carried out manually for some elements and compared to the
results given by Robot software, while taking into account the reinforcement patterns dictated
by the seismic regulations.

Finally, we conducted a comparative study between the two slab variants, in order to
achieve the most optimal solution in terms of cost, time of completion.

The conclusion of this study is that the post-tension slab variant is the most optimal
solution, which is advantageous and adapted to the requirements of the client and the

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
10
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR
architect.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
11
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Introduction

Dans cette perspective et afin d'approfondir et de mettre en application mes


connaissances dans ce domaine, j’ai choisi d'effectuer mon stage de fin d'étude au sein de
l'une des leaders entreprises au Maroc des constructeurs des bâtiments, TGCC.

Le travail qui nous a été confié consiste à une étude comparative technico-économique
entre deux variantes : dalle pleine en BA et dalle précontrainte en post-tension, et pour mener
à bien cette étude nous allons nous basé sur deux volets :

Le volet technique consiste à améliorer la conception du bâtiment sans en modifier


l'architecture, ainsi réduire les quantités des matériaux et matériels à utiliser pour la mise en
œuvre tout en respectant les règles de l’art.

Le volet managérial consiste à étudier la planification, et l’organisation des activités et


ressources liées au projet en phase d’exécution, afin de réduire le délai d'exécution du
bâtiment tout en respectant le budget prévisionnel.

Nous avons tout d’abord commencé par une description générale du projet, ensuite on
fait un pré-dimensionnement des éléments structuraux et la descente des charges.

Puis on enchaine avec l’étude dynamique qui a été réalisée par le logiciel Robot,

Après on fera l’étude des éléments structuraux, ensuite nous avons procéder au
dimensionnement de la dalle pleine, et la dalle précontrainte en post-tension.

Enfin on termine par l’étude économique comportant une étude managériale qui a été
réalisée par le logiciel MS Project.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
12
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Chapitre 1
Contexte général du projet

L’objectif de ce chapitre est de présenter le contexte général, dans lequel


s’est déroulé notre projet de fin d’études.

Dans le premier axe, nous présentons l’entreprise TGCC, comme étant


l’organisme qui nous a accueillis durant notre période de stage. Dans le
deuxième axe, nous allons aborder une présentation du projet de construction de
l’école. Ensuite, nous allons évoquer la problématique de ce projet dans le
dernier axe.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
13
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I. Présentation de l’organisme d’accueil


I.1. Présentation de l’entreprise : TGCC
L'équipe T.G.C.C est présente depuis 20 ans sur le marché de la construction au Maroc.
Elle capitalise de très nombreuses références à son actif à voir en détail dans la suite du
catalogue.

En 1991, Mohamed Bouzoubaa a créé l'Entreprise T.G.C.C « Travaux Généraux de


Construction de Casablanca » et depuis l'entreprise s'impose comme un leader national dans
les travaux industriels, publics et du bâtiment.

T.G.C.C construit des bâtiments industriels, des bureaux et des espaces de toutes
superficies, des plus simples aux plus prestigieux. Opérant dans tout le Maroc.

Forte de son expérience et de son professionnalisme, T.G.C.C maîtrise la qualité de ses


prestations afin de répondre parfaitement aux besoins de ses clients.

i. Points Forts de l'Entreprise :


 Encadrement et Management de projet avec des équipes hautement qualifiés avec
support de l'Ingénierie Centrale au siège.
 La T.G.C.C. possède la majeure partie du matériel nécessaire à la réalisation des
projets.
 Flexibilité dans l'organisation permettant de s'adapter au besoin de nos clients.

Figure 1 : Les matériel de l'entreprise

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
14
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ii. Points fondamentaux de notre vision :


 Croissance rentable et durable
 Établir des réseaux efficaces qui optimisent la coopération entre les clients, les
achats, les sous-traitants et les fournisseurs
 Effort permanent de rajout de valeur et réduction des coûts
 La mise en œuvre des lignes directrices, des principes et des procédures dans la
transparence et de manière unifiée.
iii. L’identité de l’entreprise :

Tableau 1 : L’identité de l’entreprise

Entreprise Travaux Généraux de Construction Casablanca


Secteur Construction
Type Société à responsabilité limitée
Siège social 4, rue al imam Mouslim, Oasis Casablanca, 20000 Maroc
Taille de l'entreprise 10 000 Employé
Date de fondation 1991
Chiffre d'affaire 2 031 863 257 DH

iv. Développement durable :

La méthodologie utilisée par TGCC dans l’exécution des travaux est basée sur
l’aspect environnemental dans le choix des matériaux et des matériels (coffrages, matériaux
de construction)

Dans toutes les phases de réalisation d’un projet La règle des « 3 R » est appliquée :

 Réduction des déchets et des ressources utilisées.


 Recyclage des matériaux.
 Réutilisation des matériaux.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
15
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

v. Quelques dates et chiffres clefs de TGCC :

Figure 2 : Quelques dates et chiffres clefs de TGCC

I.2. Organigramme :

Figure 3 : Organigramme

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
16
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II. Présentation du projet « Ecole AL JABR JUNIOR privée »


II.1. Plan de situation :
L’école, objet de notre étude, est inscrit dans le cadre de grand projet ville verte
Bouskoura, située à casa Green Town sur une superficie de 11500 m2.

Figure 4 : Plan de situation du projet

II.2. Intervenants du projet :


Tableau 2 : Les différents intervenants du projet

Maitre d’ouvrage Compagnie Générale Immobilière CGI

IMAD-EDDINE et Ariane ROUGE


Architecte
architectes

Bureau d’études techniques BETB

Bureau d’études techniques pour


FREYSSINET
le précontrainte

Laboratoire Laboratoire spécial des travaux publics

Bureau de contrôle SOCOTEC

Entreprises TGCC

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
17
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II.3. Destination architecturale :


Le projet à une superficie de 11500 m² et il a comme hauteur de 12,8m. Il comprend un
sous-sol, un rez-de-chaussée et deux étages, ont comme hauteur de 3,2m chacune. Dans sa
globalité comporte six Blocs complètements liées au fondation et séparés par des joints de
dilation dans les étages.

Sous-sol :

Réservée à des parkings, des cantines aménagée, réserve des matériels et réserve
technique de la piscine.

Rez-de-chaussée et les étages :

BLOC 1, 3 et 4 : Composés des salles d’enseignement et des bureaux.

BLOC 2 : Composé d’une Bibliothèque et un amphithéâtre.

BLOC 5 et 6 : Composés d’une piscine et des terrains de sports collectifs.

III. Conception du projet


III.1. Données de calcul :
III.1.1. Caractéristiques des matériaux :
Tableau 3 : Caractéristiques des matériaux

Résistance caractéristique du Béton Fc28=25 MPa


Limite élastique des aciers Fe= 500 MPa
Contrainte de calcul du béton à l’ELU σbc=14,17MPa
Contrainte de calcul de l’acier a L’ELU σs= fe/ 1.15 = 434.8 MPa
Fissuration pour la structure Préjudiciable
III.1.2. Règlements en vigueur :
Tous les calculs sont basés sur les règlements suivants :

 Règlement de construction parasismique RPS 2000 révisée 2011.


 Règles BAEL 91 révisée 99 : pour le dimensionnement des éléments en béton armé.
 Règles BPEL 91 : pour la précontrainte.
 Les DTU.

III.1.3. Données géotechniques :


La portance du sol déterminée par les études géotechniques est de 3 bars.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
18
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

III.1.4. Données sismiques


:
Tableau 4 : Données sismiques

Zone sismique 2
Coefficients d'accélération 0.1
Coefficients de vitesse 0.1
Type de site S2
Coefficient de site 1
Facteur de comportent K=3,5
Niveau ductilité ND2
III.2. Définition des charges :
III.2.1. Charges permanentes surfacique :
Tableau 5 : Charges permanentes PH SS, RDC, 1ére étage

Elément Charge (KG/m²)


Revêtement 30
Enduit de plâtre (faux plafond) 30
Faux plafond STAFF 30
Cloisons légères réparties 100
Somme 190

Tableau 6 : Charges permanentes pour la terrasse

Elément Charge (KG/m²)


Forme de pente 220
Enduit de plâtre (faux plafond) 30
Faux plafond STAFF 30
Protection étanchéité 80
Etanchéité +isolation thermique 50
Somme 410

III.2.2. Charges permanentes linéaires :


Tableau 7 : Charges permanentes linéaires des cloisons

ETAGE
Elément Epaisseur (cm) G(Kg/m2) Hauteur (m) G (Kg/m)
Mur 1 (Cloison Double+ enduit) 10 150 3.2 480
Mur 2 (Cloison Simple + enduit) 20 300 3.2 960

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
19
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

III.2.3. Surcharges d’exploitation :


Les valeurs non majorées des surcharges sont celles imposées par les règles AFNOR
selon l'exploitation des locaux fixés sur les plans architecte sont données dans le tableau
suivant :

Tableau 8 : Surcharges d'exploitation

Elément Charge (KG/m²)


Plancher 340
Balcon 350
Circulation d’escalier 250
Terrasse inaccessible 150

IV. Problématique
L’objet de cette étude est l’optimisation en terme du coût et délai de construction de l’école.

En effet, l’étude de cette école est effectuée par le bureau d’études BETB qui a proposé
un système du plancher en dalle précontraint en post-tension, car nous sommes face à une
école qui comporte des salles qui s’occupent 9*7m2 et 8*8m2 de surface, en vue d’éviter
d’avoir des poteaux ou de retombée de poutre aux milieux des salles.

Comme étant des membres de l’entreprise TGCC, chargée de l’exécution du projet,


nous avons analysé d’une façon approfondie la solution du BETB, nous avons conclu qu’on
peut optimiser le coût de la structure en se basant sur une nouvelle conception de la structure
en jouant sur les dimensions des éléments structuraux et des différentes variables qu’on peut
utiliser pour réduire en termes de matériau, matérielle et main d’œuvre le coût de notre projet.

Dans ce contexte, afin de répondre aux questions de faisabilité et de coût, de respecter


les marges de sécurité et de garantir une stabilité permanente de l’ouvrage en question. Nous
avons décidé de changer le système de plancher, en proposant deux variantes :

 Dalle pleine en béton armé ;


 Dalle précontrainte en post-tension.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
20
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Chapitre 2
Etude dynamique et sismique :

Après avoir choisir la méthode de calcul sismique, nous nous constatons


que le calcul des actions sismique ne peut être fait par la méthode statique
équivalente,

Dans le présent chapitre, nous allons donc lancer l’analyse modale sur
Robot pour vérifier si le modèle proposé est bien exploitable par l’approche
dynamique. Ainsi, la vérification des Déplacements latéraux totale et inter-
étages. Et la vérification de la stabilité de la structure vis-à-vis le glissement et le
renversement.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
21
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I. Méthode de calcul sismique


I.1. Choix de la méthode de calcul sismique :
Le choix de la méthode de calcul sismique dépend de la régularité ou non de notre
structure. Le RPS 2000 précise deux niveaux de vérification : en plan et en élévation.

I.2. Condition d’application de l’approche statique équivalente :


D’après l’article 6.2.1.2 du RPS 2000 ; L’approche statique équivalente, est requise dans
les conditions suivantes :

 Le bâtiment doit être régulier conformément aux critères définis dans l’article 4.3.1.
(On vérifiera ces critères par la suite)
 La hauteur du bâtiment n’excède pas 60 m et sa période fondamentale ne dépasse pas
2 sec. (Voir Annexe N° 9)

I.2.1. Vérification de la régularité en plan :


La Forme en plan : La structure présente une forme en plan irrégulier et une
distribution de masse et de rigidité sensiblement n’est pas symétrique : Critère non vérifié.

Commentaire :

Nous nous constatons que le bâtiment ne remplit pas toutes les conditions de régularité
en plan. Donc, le calcul des actions sismique ne peut être fait par la méthode statique
équivalente d’où l’utilisation de l’approche dynamique.

I.3. Analyse modale :


I.3.1. Généralités :
Etant donné que le bâtiment ne satisfait à aucun des critères de régularité formulés par le
RPS2011 et qu’il est donc à considérer comme irrégulier, aucune des méthodes simplifiées du
règlement ne peut être effectuer une analyse modale sur un modèle tridimensionnel qui
consiste à calculer les effets maximaux d’un séisme sur une structure. Pour cela, on recherche
les modes de vibration de la structure qui caractérisent son comportement au voisinage des
fréquences dites de résonance. Etant donné qu’il existe, pour une structure, autant de modes
de vibration que de degrés de liberté, il faut sélectionner le nombre de modes à extraire. La
recherche des modes doit être menée jusqu’à ce que les deux conditions suivantes soient
respectées :

 La fréquence de 33 Hz (appelée fréquence de coupure) ne doit pas être dépassée ;


 Le cumul des masses modales doit atteindre 90% de la masse vibrante totale.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
22
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

De plus, le nombre de modes retenus ne doit être inférieur à trois, car très souvent, pour
les bâtiments courants, seuls deux ou trois modes ont une influence significative sur la
réponse vis-à-vis d’une direction du séisme.

I.3.2. Principe de l’analyse modale :


L’analyse modale permet de calculer les valeurs propres et leurs valeurs connexes
(pulsations propres, fréquences propres ou périodes propres), précision, vecteurs propres de la
structure.

Les modes propres de la structure et leurs valeurs connexes sont calculées par l’équation :

(K − 𝜔𝑖 . M). 𝑈𝑖 = 0

Avec : K : Matrice de rigidité de la structure

M : Matrice des masses de la structure

𝜔𝑖 : pulsation propre (circulation propre) du mode « i »

𝑈𝑖 : Vecteur propre du mode « i »

Les facteurs de participation des masses sont définis de la façon suivante :

𝜆𝑖 = 𝑉𝑖 . 𝑇. 𝑀. 𝐷

Les masses participantes sont des masses dynamiques participant dans le mouvement de
la structure pour chaque déformée modale et pour chaque degré de liberté. Elles sont
exprimées comme masses courantes (pour le mode propre actuel) et comme masse relatives.
Une masse relative est définie comme étant la somme des masses courantes à partir du
premier mode jusqu’au mode courant.

I.3.3. Paramètres de l’analyse modale :


 Paramètres : Tolérance 0.001 (écart entre itérations à atteindre pour passe à
l’itération suivante).
 Négliger la densité : pour ne pas prendre deux fois en compte le poids propre s’il est
déjà intégré dans la déclaration des masses.
 Vérification de Sturm : permet de détecter les modes propres qui n’étaient pas prises
en compte par le logiciel dans le calcul.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
23
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II. Etudes dynamiques :


L’analyse dynamique d’une structure représente une étape primordiale dans l’étude
générale d’un ouvrage en Génie Civil dans une zone sismique (zone II dans notre cas).

La résolution de l’équation du mouvement d’une structure tridimensionnelle en


vibrations libres ne peut se faire manuellement à cause du volume de calcul. L’utilisation d’un
logiciel pré-établie en se basant sur la méthode des éléments finis (structure irrégulière) par
exemple « SAP2000, ETABS, RSA, ARCHE… » Avec une modélisation adéquate de la
structure, peut aboutir à une meilleure définition des caractéristiques dynamiques propres de
la structure.

Dans cette étude nous allons utiliser le logiciel RSA version 2018 du fait qu’il soit
disponible et présente plus de facilité d’exécution et de vérification.

II.1. Modélisation :
La modélisation est une étape primordiale et très importante dans l’étude d’une
structure. En effet, à travers cette opération, on essaie au maximum de construire un modèle
approché de la réalité pour simuler le comportement du bâtiment vis-à-vis des charges
extérieures.

II.2. Etapes de la modélisation :


La modélisation de notre structure a été réalisée en suivant les étapes suivantes :

 Pré-dimensionnement des éléments (Planchers, Voiles, Poutres, poteaux…) ;


 Modélisation de la structure, saisie des données géométriques et des charges ;
 Descente de charges, effectué manuellement suivie par modification de la géométrie
des poteaux ;
 Calcul dynamique et vérification des conditions imposées par RPS 2011 ;
 Dimensionnement des
éléments (avec
séisme).

Figure 5 : Modélisation de
la structure dalle pleine sur
ROBOT

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
24
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

III. Résultats de l’analyse modale pour la variante dalle pleine :


Avant de passer au calcul sismique, il faut vérifier si le modèle proposé est bien
exploitable par l’analyse modale. Cela est le cas si les deux premiers modes, les plus
prépondérants, sont des modes de flexion. C'est-à-dire que la masse participante selon l’une
des deux directions est plus grande par rapport à l’autre. De plus, le 3ème mode est un mode
de torsion qui présente un certain couplage des deux directions avec une participation modale
très faible.

Nous avons augmenté le nombre de modes jusqu’aux 13 modes et nous avons obtenu la
participation des masses dans les deux directions dépasse 90% :

Tableau 9 : Analyse modale, V. dalle pleine

Masse cumulée Masse cumulée


Mode Fréquence (Hz) Période (s)
suivant X (%) suivant Y (%)
1 1,84 0,54 0,87 61,89
2 2,27 0,44 52,41 63,25
3 2,41 0,41 65,52 64,49
4 5,16 0,19 65,84 74,22
5 6,55 0,15 74,62 74,24
6 7,28 0,14 76,84 74,46
7 8,01 0,12 76,84 78,23
8 10,28 0,10 79,82 78,37
9 11,74 0,09 80,73 78,75
10 13,55 0,07 80,75 85,48
11 21,94 0,05 80,75 85,48
12 23,94 0,04 80,75 85,48
13 24,25 0,04 91,68 92,88
 Le 1er mode est un mode translation selon l’axe Y avec 61,89% de participation
de masse modale.
 Le 2eme mode est un mode translation selon l’axe X avec 51,54% de
participation de masse modale.
 Le 3eme mode est un mode torsion pure.

Commentaire :

Comme montré dans le tableau, le pourcentage de masse réglementaire n’a été atteint
qu’à partir du 13ème mode selon les deux directions, avec une fréquence inférieure à 33 Hz.
Notre modèle est donc bien exploitable dans le séisme. Nous pouvons ainsi considérer les
efforts calculés dans le dimensionnement des éléments structuraux (Voir Annexe N° 8).

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
25
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

III.1. Vérification des déformations :


Le but de cette partie est de vérifier que la structure évolue dans le domaine de ses
propriétés prises en compte dans le calcul et contenir les dommages structuraux dans des
limites acceptables conformément aux exigences de RPS2011.

III.1.1. Déplacement totale :


Le déplacement latéral total du bâtiment Δ𝑔 doit être limité a :

∆𝑔 = 0,004. 𝐻
Avec :

H la hauteur totale de la structure.

Les tableaux suivants résument les déplacements latéraux totaux Ux et Uy suivant les deux
sens sismiques X et Y :

Tableau 10 : le déplacement latéral total, V. dalle pleine

Hauteur totale de Déplacement Déplacement limite


la structure (m) réels (cm) de RPS (cm)
Séisme X Ux 12,8 2,3 5,12
Uy 12,8 1,1 5,12
Séisme Y Ux 12,8 1 5,12
Uy 12,8 3 5,12
Commentaire :

Les déplacements latéraux maximales du bâtiment selon les deux directions X et Y sont
largement inférieur aux déplacements limites requis par le règlement RPS2011.

III.1.2. Déplacement latéraux inter-étages :


Les déplacements inter-étages dus au séisme ne doivent pas dépasser des valeurs limites
normatives. Le RPS 2011 limite le déplacement relatif pour les bâtiments de classe II comme
est suit :

R.P.S 2011 (8 .3)

Avec : h : la hauteur de l’étage considéré.

K : le coefficient de comportement.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
26
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Les déplacements inter-étages Δe (entre les planchers bas et haut de l’étage) sont donnés
pour toute la structure dans les tableaux suivants :

Tableau 11 : Les déplacements latéraux inter-étages, V. dalle pleine

Les déplacements latéraux inter-étages


Hauteur Séisme X Séisme Y Déplacement
Étages
(m) UX (cm) UY (cm) UX (cm) UY (cm) limité (cm)
S.sol 3,2 0,2 0,2 0,2 0,3 0,91
RDC 3,2 0,7 0,3 0,3 0,9 0,91
1er étage 3,2 0,9 0,6 0,3 0,8 0,91
2éme étage 3,2 0,6 0,3 0,2 0,9 0,91
Commentaire :

Les déplacements relatifs des étages vérifient largement la condition prescrite dans le RPS2011.

III.2. Vérification de la stabilité :


III.2.1. Stabilité au glissement :
Lorsque les constructions sont en pente, il doit être vérifié, par toute méthode
scientifique confirmée par l’expérience, que le massif défini par la surface de glissement la
plus critique reste stable. Le bâtiment doit être dimensionné pour résister à une poussée de
glissement au moins 1,5 fois supérieure aux charges agissant sur le bâtiment.

D’après le rapport géotechnique, le sol a un niveau presque constant, donc on n’est pas
amené à effectuer cette vérification.

III.2.2. Stabilité au renversement :


La structure doit être dimensionnée pour résister aux effets de renversement dus aux
combinaisons des actions de calcul. Un ancrage est exigé si l’effet des charges de calcul
tendant à provoquer ce phénomène est supérieur à l’effet de stabilisation. La stabilité est
considérée satisfaite si :

𝑾𝑲∆𝒆
𝜽= < 𝟎, 𝟏
𝑽𝒉
 L’effet du second ordre est à prendre en compte si 0.10 <   0.20
 La stabilité est considérée comme non satisfaite si  > 0.20

Avec

- K : Facteur de comportement,

- W : Masse au-dessus de l’étage considéré ;

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
27
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

- V : Action sismique au niveau considéré,

- Δe : Déplacement relatif ; h : Hauteur du niveau considéré ;

- θ : indice de stabilité.

Les tableaux ci-dessous donnent les valeurs des coefficients de renversement et les paramètres
intervenant dans leurs expressions dans les deux directions du séisme.
Tableau 12 : Valeurs des coefficients de renversement dans la direction X, V. dalle pleine

Séisme X
Étages K W (KN) Dép. Max (cm) V(KN) Hauteur (cm) θ
S.sol 3,5 4600,49 0,2 873,69 320 0,012
RDC 3,5 4089,25 0,7 818,76 320 0,038
1er étage 3,5 4060,17 0,9 665,76 320 0,060
2éme étage 3,5 3444,67 0,6 375,27 320 0,060

Tableau 13 : Valeurs des coefficients de renversement dans la direction Y, V. dalle pleine

Séisme Y
Étages K W (KN) Dép. Max (cm) V(KN) Hauteur (cm) θ
S.sol 3,5 4600,49 0,3 778,16 320 0,019
RDC 3,5 4089,25 0,9 728,98 320 0,055
1er étage 3,5 4060,17 0,8 586,9 320 0,061
2éme étage 3,5 3444,67 0,9 382,18 320 0,089

Commentaire :

Tous les étages vérifient largement le niveau requis de stabilité au renversement dans les deux
directions. Par conséquent la structure est stable pour les deux variantes (Voir Annexe N° 8).
Récapitulation :

Le bâtiment répond à toutes les exigences de vérification imposé par RPS2011, notamment la
masse participante qui a dépassé 90% avec une fréquence de coupure inférieure à 33Hz, les
déformations et la stabilité au renversement et ce pour les deux variantes.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
28
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Chapitre 3
Dimensionnement des éléments structuraux :

Dans cette partie, on procède au dimensionnement des éléments


structuraux (Poteau, semelle, voile, et semelle filante) suivant le règlement de
calcul : BAEL 91 modifié 99.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
29
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I. Ferraillage des poteaux :


On va traiter le cas du poteau le plus sollicité P5 au niveau du sous-sol (variante dalle
pleine), le calcul sera similaire pour les autres niveaux. L’ensemble des poteaux seront
calculés en supposant qu’ils sont sollicités en compression simple.

Le poteau P5 a une section transversale est de (25*80), situé au sous-sol du bâtiment,

La descente de charge de ce poteau est Nu=3148,28 KN. (Voir Annexe N° 2, tab.35)

I.1. Ferraillage longitudinale :


 La longueur du flambement lf :

Comme le poteau est encastré dans les fondations.

Alors : 𝑙𝑓 = 0,7 ∗ 𝑙0 = 0,7 ∗ 3,2 = 2,24m


 L’élancement du poteau :

Pour les poteaux rectangulaires l’élancement λ a pour expression :

𝐿𝑓
λ = ∗ 2√3 = 31.038 < 50
𝑎
donc
0,85
𝜆 ≤ 50 𝛼=
𝜆
Si : 1 + 0,2( )²
3
50 2
50 < 𝜆 ≤ 70 𝛼 = 0,60 ( )
{ 𝜆
0.85
α= λ = 0.734
1 + 0.2 × ( )²
35
 La section d’aciers est calculée en utilisant la relation suivante :

𝑁𝑢 𝐵𝑟 × 𝑓𝑐28 γs

𝐴𝑡ℎ ≥ ( − 0.9 × γb 𝑓𝑒
𝛼
Br = (a-0.02) (b-0.02) = 1794 cm²
On trouve 𝐴𝑡ℎ ≥ 22,23 𝑐𝑚²
Il faut que cette section soit comprise entre :

𝐴𝑚𝑎𝑥 = 5% 𝐵 = 100 𝑐𝑚2


{ 4𝑐𝑚2
𝐴𝑚𝑖𝑛 = max ( 𝑑𝑢 𝑝é𝑟𝑖𝑚è𝑡𝑟𝑒 ; 0,2% 𝐵) = max( 8,4𝑐𝑚² ; 4𝑐𝑚²)
𝑚
D’où Ast =22,23cm² On utilise alors 8 HA 20

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
30
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I.2. Ferraillage transversale :


D’après l’article A.8.13 (page 68) du BAEL, le diamètre des armatures transversales :
Φlmax
𝛷𝑡 ≥ = 6,67 𝑚𝑚
3
On prend donc : 𝜙𝑡 = 8𝑚𝑚 soit des cadres HA8
 La longueur de scellement :
∅𝑙 𝑓𝑒
𝐿𝑠 = ∗
4 𝜏 𝑠𝑢

∅𝒍 ∶ le diamètre longitudinal en (m)


𝝉𝒔𝒖 ∶ Contrainte d’adhésion des aciers (MPa)
Avec : 𝝉𝒔𝒖 = 𝟎, 𝟔 ∗ 𝝍𝒔 ² ∗ 𝒇𝒕𝟐𝟖 = 2,835 MPa.
𝝍𝒔 ∶ Un coefficient qui est égal à 1,5 pour les armatures
{ à haute adhérence (HA)et 1 pour les ronds lisses

 La longueur de recouvrement est définie forfaitairement comme suit :


Lr =0,6* Ls=0,6*88,2 = 53 cm.

 La longueur critique est la plus grande valeur de :

Donc : Lc = max (he/6 ; hc ; 0.45) = max (3,2/6 ; 0.80 ; 0.45) = 0.80 m.

 L’espacement des cadres selon le RPS2000 :

 En zone critique : S = min (8øl ; 0.25 Lc ; 15 cm) = 15 cm.


 En zone courante : S = min (12øl ; 0.5 Lc ; 30 cm) = 24 cm.

Figure 6 : Zone critique du poteau

Niveau Longueur(m) Amin (cm²) Ast (cm²) Section (cm²) Disposition


Sous-sol 3.2 8,4 22,23 12 8T20

Le plan de ferraillage par Robot est présenté en Annexe N°3, fig.27.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
31
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II. Semelle isolée sous poteau (25*80) :


Pour les semelles isolées le dimensionnement sera calculé et à L’ELU et à L’ELS.
L’effort normal applique à la semelle est celle transmis par le poteau déjà étudié, donnée par la
descente de charges (Voir Annexe N° 2, tab.35)

II.1. Coffrage :
Nser = 2274,27KN σ̅̅s̅sol = 3bars = 0.3MPa Nu=3148,28 KN σ̅̅̅u̅sol = 4,5bars
On doit vérifier que :
𝑏 𝑁𝑢 𝑏 𝑁𝑠𝑒𝑟
𝐵 ≥ 𝑚𝑎𝑥 (√ × = 4,73𝑚 ; √ × = 4,93𝑚)
𝑎 𝜎̅̅̅𝑢̅𝑠 ̅𝜎̅𝑠̅𝑠
𝑜𝑙 𝑜𝑙

On prend 𝐵 = 5,3𝑚
𝑎∗𝐵
𝐴= = 1,66𝑚
𝑏
Soit :

𝐴 = 1,8 A
On détermine db, da et h :
−a
da ≥ = 0,412m
4
La hauteur utile doit
respecter :
𝐵−𝑏
= 1,125𝑚 ≤ 𝑑𝑎 𝑒𝑡 𝑑𝑏 ≤ 𝐴 − 𝑎 = 1,55𝑚
4
Donc on prend
:
𝑑𝑎 = 1,13𝑚 𝑑𝑏 = 𝑑𝑎 + 0,02 = 1,15𝑚

ℎ = 𝑚𝑎𝑥( 𝑑𝑎 ; 𝑑𝑏 ) + 0.05 = 1,2𝑚 ℎ

Donc on prend
= 1,2𝑚
:
Le poids propre de la semelle :
𝑃𝑃𝑠 = 25 × 5,3 × 1,8 × 1,2 = 0.2862 𝑀𝑁
𝑁′𝑢 = 𝑁𝑢 + 1.35 × 𝑃𝑃𝑠 = 3,53𝑀𝑁
𝑁′𝑠 = 𝑁𝑠 + 𝑃𝑃𝑠 = 2,557 𝑀𝑁
On recalcule B on trouve :
𝑏 𝑁𝑢
(√ 𝑏 𝑁𝑠𝑒𝑟
𝐵 ≥ 𝑚𝑎𝑥 = 5,01𝑚 ; √
× ̅ ̅̅𝑢̅ 𝑠𝑜𝑙 𝑎
𝑎 𝑠

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
32
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR
=
5,779𝑚
× ) =
̅𝜎̅𝑠̅ 5,223𝑚
........................................................

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
33
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II.2. Ferraillage :
Les sections des armatures ont pour valeurs :

 𝐴
𝑠𝐵 𝑁′𝑢 ×(𝐵−𝑏 ) Parallèles au côté B
= 8×𝑑𝑏×𝜎𝑠
 𝐴
𝑠𝐴 𝑁′𝑢 ×(𝐴−𝑎 ) Parallèles au côté A
= 8×𝑑𝑎×𝜎𝑠

 Exemple de ferraillage de la semelle :

∥ 𝐵: 3,53 (5,3−0.8)
𝑁′ 𝑢 𝐵−𝑏 = ∗ = 39,71 𝑐𝑚 2 13HA20 esp13cm
𝑠𝐵 = ∗ 𝑓 8 1,15∗
500
8 𝑑 ∗ �𝑒1,15 1,15

Espacement : Esp= (A-2xe -13x2) /15 = 12,84cm

∥ 𝐴: 𝐴 3,53 (1,8−0.25)
𝑁′ 𝑢 𝐴−𝑎 =( ∗ ) = 14,405 𝑐𝑚² 10HA14 esp56cm
𝑠𝐴 = 8 ∗ 𝑑 𝑓𝑒 8 1,12∗
500
𝑎 ∗ 1,15 1,15

Espacement : Esp= (B-2xe -10x1,4) /9 = 56,22 cm


 Hauteur du borde :
𝑒𝑠𝑝 ≥ 𝑚𝑎𝑥(15 𝑐𝑚; 12 × Ø + 6) = 30 𝑐𝑚 ==> 𝑒𝑠𝑝 = 70𝑐𝑚
 Longueur d’ancrage
𝑙𝑠𝐵 = 50 ∗ Ø = 100𝑐𝑚
𝐵/8 = 66,25𝑐𝑚 < 𝑙𝑠𝐵 < 𝐵/4 = 132,4𝑐𝑚
L’ancrage droit des barres est suffisant (sur tout B)
lsA = 50 ∗ Ø = 70cm > A/4 = 45cm
Il faut prévoir des crochets d’ancrage dans le sens de A.

25cm

13HA20/e13

10HA14/e56
1,2 m
70 cm

A=1,8 m

Figure 7 : Schéma de ferraillage de semelle isolée

Le plan de ferraillage Robot est joint dans l’Annexe N°3, fig.28.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
34
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

III. Dimensionnement du voile :


Dans ce paragraphe on s’intéressera au calcul du voile au niveau Sous-sol qu’on a fait
selon le DTU 23.1, le règlement RPS 2011.
III.1. Hypothèses :
D’après l’analyse sismique, le Voile est soumis aux efforts réduits suivants (obtenus par la
combinaison la plus défavorable ACC) à partir de Robot :
N(KN) M(KN.m) H (KN)
1247,44 85,63 115,6
 N : L’effort normal appliquées au voile.
 H : L’effort tranchant étant la somme des efforts horizontaux sollicitant le voile.

Tableau 14 : les caractéristiques du voile

Epaisseur 20 cm
Longueur 7,78 m
Hauteur 3,2 m
Fc28 25 MPa
Coefficient de comportement K=3,5

III.2. Détermination de la longueur de flambement :


Dans notre cas le mur est armé, encastré en pied et en tête et il est rigidifié à ses deux
extrémités, donc :
𝐿′𝑓 = 0.85 ∗ 𝑙 = 0.85 ∗ 3.2 = 2,72𝑚
Le mur étant raidi à ses deux extrémités, on doit chercher lf :
On a : b = c = 7,78 − 0,2 = 7,58 m
Le mur étant armé horizontalement et 𝒍’𝒇 = 𝟐. 𝟕𝟐𝒎 ≤ 𝑏, on a d’après le DTU 23.1
𝐿𝑓 = 𝐿′𝑓 /(1 + (𝑙𝑓’/𝑏)²) = 2,41𝑚
 Elancement mécanique :

√12
𝜆 = 𝑙𝑓 ∗ = 46,38
𝑎 − 0.02
0.85
𝛼= = 0,629
𝜆
1 + 0.2( )²
3

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
35
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

En premier lieu, il faut s’assurer que l’effort normal pondéré Nu sollicitant le mur à
l’état limite ultime est inférieur à N ultime résistant équilibré par la section du béton et
éventuellement par la section d’armatures.
L’effort limite ultime est, dans le cas d’un mur armé, donné par la formule suivante :
𝐵𝑟 ∗ 𝑓𝑐28 𝐴𝑣 ∗ 𝑓𝑒
𝑁𝑢, = 𝛼 ( + )
0.9 ∗ 𝛾𝑏 γs
Avec :
A est la section d’acier qu’on prendra égale à la section minimale Amin.
𝐴𝑣, 𝑚𝑖𝑛 = 𝜌𝑣 ∗ ℎ ∗ 𝑎 = 0.001 ∗ 778 ∗ 20 = 𝟏𝟓, 𝟓𝟔𝒄𝒎²
Br : la section réduite = l*(a - 2cm) = 7,76*0,18= 1.4 m2
𝑵𝒖,𝒍𝒊𝒎 16,73 MN
On trouve :
𝑁𝑢,𝑙𝑖𝑚
𝜎𝑢,𝑙𝑖𝑚 = = 10,75𝑀𝑃𝑎
𝑙∗𝑎
On vérifie que :

 𝜎𝑢
= 𝑎∗𝑙 = 0,8𝑀𝑝𝑎 < 𝜎𝑢,𝑙𝑖𝑚 à mi − hauteur ;
𝑁

 𝜎𝑢 𝜎𝑢,𝑙𝑖𝑚
𝑁 = 0,8𝑀𝑝𝑎 < = 17,09𝑀𝑝𝑎 à 𝑙 ′ é𝑡𝑎𝑔𝑒 ;
= 𝑎∗𝑙 𝛼

Le ferraillage classique d’un voile est composé d’armatures verticales concentrées


aux deux extrémités du voile (potelets de rives), d’armatures verticales uniformément
réparties et d’armatures horizontales elles aussi uniformément réparties.
Enfin, les armatures verticales et horizontales de l’âme ont pour rôle d’assurer la
résistance à l’effort tranchant et à l’effort normal.
III.3. Potelets de rives :
Soit « d’ » la longueur du raidisseur, on a :
𝒏
𝒅’𝒎𝒊𝒏 = 𝒎𝒂𝒙 (𝒂 ; 𝒂𝒌 𝒍𝒇 𝒏
)
�𝒃𝒄 ; 𝒌 𝝈𝒃𝒄
𝟏𝟓

Figure 8 : Dimension des potelets de rive

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
36
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

n = 𝜎𝑢 = 0,8MPa
Avec :
𝜎𝑏𝑐 = min (𝜎𝑢,𝑙𝑖𝑚 ; 0,85fc28/1,5) = 10,75MPa.
{

𝑑’𝑚𝑖𝑛 = 0.2 𝑚
Et on peut aller jusqu’à :
𝑙
𝑑’𝑚𝑎𝑥 = = 0,9 𝑚
8
Nous allons prendre d’= 90 cm en premier lieu
Les voiles sont calculés en flexion composée sous un effort normal de compression N et un
moment de flexion M.
La section en flexion composée peut être :
 Partiellement comprimée ;
 Entièrement comprimée ;
 Entièrement tendue.
La section est rectangulaire de largeur b = 20 cm et de hauteur l=7,78m; d=l-d’/2=7,33m.
 208,67 > 80,1 MNm
C’est à dire que la section est partiellement comprimée.
L’effort normal de calcul N>0, il y a donc un problème de flambement.
 Vérification du flambement :
𝑙𝑓 𝑒1
≤ 𝑚𝑎 𝑥 (15 ; 15 ) (1)
𝑙 ℎ
𝑀 𝑙 85,63
)
𝑒1 = 𝑒0 + 𝑒𝑎 = + 𝑚𝑎𝑥 (2𝑐𝑚; = 250 1247,44 + 0.02 = 0,0886 𝑚
𝑁
Si l’inégalité (1) est vérifiée, la section est calculée en flexion composée sinon un calcul de
flambement s’impose.
Où :
e0 ∶ un majorant de l’excentricité initiale
{e1 ∶ excentricité additionnelle tenant en compte des imperfections géométriques, forfaitaire
Dans notre cas :
𝑙𝑓
= 0,3097 ≤ 15
𝑙
Donc l’inégalité est
vérifiée.
Pour tenir compte du flambement une excentricité additionnelle est prise en compte :
𝟔 𝐥𝟐
𝐞 = 𝐟 (𝟏 + 𝛂) = 𝟎. 𝟎𝟎𝟎𝟕𝟐𝟗𝐦 𝑒
𝟐 𝟏𝟎𝟒𝐡 Très négligeable devant
Le moment en flexion composé :

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
37
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

𝐡
𝐌𝐚 = 𝐍 ∗ ( 𝐞𝟏 + (𝐝 − )) = 𝟒, 𝟒𝐌𝐍. 𝐦
𝟐
En déduire
:
 Le calcul des armatures :

Armature longitudinale :

Tableau 15 : calcul des armatures du voile

Voile N° μ α Z (m) Af (cm2)


V1 0,0289 0,0366 7,22 -14,67
La section est négative, on se contentera donc des dispositions minimales de ferraillage dans
les extrémités du voile, et ce pour tous les voiles.
A=Amin=15,56 cm² Soit 8T16 avec un espacement de 10 cm.
Armatures transversales :
ф
 Diamètre Φt : ф𝑡 < 𝑚𝑎𝑥 ( 𝑙 ; 6𝑚𝑚) = 6𝑚𝑚
3

 Espacement St : 𝑆𝑡 < 𝑚𝑖𝑛(10ф𝑙 ; 20𝑐𝑚) = 16 𝑐𝑚


Disposition sismique :
La longueur critique « Lc » est définie comme suit :
𝐻𝑛
𝐿𝑐 = 𝑀𝑎𝑥 ( ; 𝐿)
6
Avec : Hn : La hauteur nette du voile.
L : La largeur du voile.
Donc :

𝟑. 𝟐
𝑳𝒄 = 𝑴𝒂𝒙 ( ; 𝟎. 𝟐) = 𝟓𝟓𝒄𝒎
Espacement maximale : 𝟔

 Zone critique : S= min (20 ; a x 15cm) = min (20 ; 20 x 1,5cm) = 20cm


 Zone courante : S= min (30 ; a x 1,5) = min (30 ; 20 x 1,5) = 30cm
III.4. Ferraillage vertical de compression :
Le DTU. 23.1 précise que le pourcentage minimal doit être au moins égal à la plus grande des
deux valeurs :

𝜌𝑣 > 𝑚𝑎𝑥(0.001; 0.0015 ∗ 400𝜃 𝜎𝑢


(3 − 1)
𝑓𝑒 �𝑏𝑐
Avec : θ = 1.4 pour un voile de rive et θ = 1 pour voile intermédiaire

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
38
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Donc : ρv = 1. 10−3
Le pourcentage minimal exigé par RPS2011 est :
2.10−3 Donc :
𝐴𝑣 = 2. 10−3 ∗ 𝑎 = 4𝑐𝑚 2 à 𝑟é𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑟 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑒𝑢𝑥 𝑓𝑎𝑐𝑒𝑠 𝑑𝑢 𝑣𝑜𝑖𝑙𝑒/𝑚𝑙
4 cm² sur chaque face  2*5HA8/ml ; esp=18 cm.
III.5. Ferraillage horizontale de l’effort tranchant :
Le DTU 23.1 précise que le pourcentage minimal doit être au moins égal à la plus grande des
deux valeurs :
2 −3 −3

Donc :
𝐴ℎ = 2. 10−3 ∗ 𝑎 = 4𝑐𝑚 2 à 𝑟é𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑟 𝑠𝑢𝑟 𝑙𝑒𝑠 𝑑𝑒𝑢𝑥 𝑓𝑎𝑐𝑒𝑠  2*5HA8/ ml ; esp=18 cm.

Le calcul par ROBOT est joint dans l’Annexe N°3, fig.29.


III.6. Justification aux sollicitations tangentes :
 Vérification de cisaillement :

On définit le pourcentage des armatures de flexion :


Af
ωf = 100 ∗
a∗d
On définit par ailleurs :
N
 La contrainte normale de compression : σ =
ad

 Le paramètre d’excentricité : M
αN = l∗N
1+K
 L’effort tranchant de calcul :V∗ = V ∗
2
V∗
 Le cisaillement conventionnel de calcul associé : τ∗ =
ad
M
 Le paramètre d’élancement de calcul : α =
V∗ l

 Le moment limite 𝑀𝑙𝑖𝑚 de fissuration systématique en flexion composée, est déterminé


à partir de la condition de non fissuration systématique :
al2 ft28
Mlim =
∗ (σ + )
6 1.5
 Le cisaillement conventionnel associé : Mlim
τ1 = τ∗ ∗ M

2
 La contrainte limite de résistance à l’effort tranchant : = 0.45√ft28 ∗ (ft28 + σ )
τ2 3

 La contrainte limite de résistance à l'effort tranchant après fissuration, compte tenu des

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
39
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

armatures longitudinales : τ3 = min(τ1 ; τ2 ) ∗ (1 + 3ωf) + 0.15σ


Tableau 16 : les résultats de vérification de cisaillement

𝛚𝐟 (%) 0,106
𝝈(MPa) 0,4
𝜶𝑵 0,0088
𝑽∗ 0,1156
𝝉∗ 0,079
𝜶 0,095
𝝉𝟏 4,095
𝝉𝟐 1,058
𝝉𝟑 1,18
 Détermination des armatures transversales :

Il n’est pas nécessaire de prévoir des armatures d’effort tranchant si la condition suivante est
satisfaite : 𝜏∗ = 0,079 < 𝜏𝑙𝑖𝑚
Avec : 𝜏𝑙𝑖𝑚 = 𝑚𝑎𝑥(𝜏3 ; 0,5𝑓𝑡28 ) = 1,76𝑀𝑃𝑎
La condition étant vérifiée, ce qui implique qu’on peut se passer des armatures transversales de
cisaillement.

IV. Calcul des semelles filantes :


Concernant le dimensionnement et le calcul de ferraillage, la méthode de calcul d’une
semelle filante est la même que pour une semelle isolée sauf que le calcul se fait dans un seul
sens qui est le sens transversal. Ainsi, on considère un mètre de longueur sur lequel la charge
uniforme précédemment calculée est appliquée et on suit la démarche suivante pour
déterminer les dimensions de la semelle

IV.1. Pré-dimensionnement de la semelle :


 Données :

Epaisseur du voile est de 20 cm, la longueur L=7,78m

La contrainte à l’ELS et à l’ELU du sol d’après le rapport géotechnique :

σ̅̅̅ssol = 3bars = 0.3MPa ; σ̅̅̅u̅sol = 0.45MPa ; FEe500 et FP.

D’après la descente de charge sur le voile


1:
𝑁𝑢 = 1,25𝑀𝑁/𝑚
𝐺 = 543,35𝐾𝑁/𝑚 {𝑁𝑠 = 0,886𝑀𝑁/𝑚
{𝑄 = 342,61𝐾𝑁/𝑚

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
40
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

On doit vérifier
que :
𝑁𝑢 𝑁𝑠𝑒𝑟
; ) = 𝑚𝑎𝑥(2,78𝑚 ; 2,95𝑚)
𝐵 ≥ 𝑚𝑎𝑥 ( ̅𝜎̅𝑠̅𝑠𝑜𝑙
̅𝜎̅̅𝑢̅ 𝑠

On prend B=3,2m

B−b
𝑑≥ = 0.75m
4
On prend d=0,75 m

ℎ ≥ 𝑑 + 0.05 = 0.8𝑚
Le poids propre de la semelle :

𝑃𝑃𝑠 = 25 × 3,2 × 0,8 = 64 𝐾𝑁/𝑚


On recalcule les efforts normaux

𝑁𝑢 = 1,336𝑀𝑁/𝑚
{
𝑁𝑠 = 0,95𝑀𝑁/𝑚

On refait la vérification

𝑁𝑢 𝑁𝑠𝑒𝑟
𝐵 ≥ 𝑚𝑎 𝑥 ( ; ) = 𝑚𝑎 𝑥(2,97𝑚 ; 3,17𝑚) .................................................𝑣é𝑟𝑖𝑓𝑖é𝑒
𝜎̅̅̅𝑢̅ 𝑠 𝜎̅̅𝑠̅𝑠𝑜𝑙
 Aciers transversaux
:
𝑁′𝑢 × (𝐵 − 𝑏)
𝐴𝑠𝐵 = 𝑑𝑏 × 𝜎𝑠 = 15,36 𝑐𝑚2/𝑚 8 ×

Nous avons une majoration de 10% parce qu’il s’agit d’une FP

𝐴𝑠𝐵 = 15,36 × 1,1 = 16,9 𝑐𝑚 2 /𝑚 𝟏𝟐𝐇𝐀𝟏𝟒 𝐞𝐬𝐩𝟕𝐜𝐦


 Aciers longitudinaux :
𝐴𝑠 × 𝐵
𝐴𝑠𝐴 = = 13,52 𝑐𝑚 2 /𝑚 𝟏𝟐𝐇𝐀𝟏𝟐 𝐞𝐬𝐩𝟐𝟕𝐜𝐦 4

 Hauteur du borde

𝑒𝑠𝑝 ≥ 𝑚𝑎𝑥(15 𝑐𝑚 ; 12 × Ø + 6) = 22,8𝑐𝑚 ==> 𝑒𝑠𝑝 = 23𝑐𝑚


 Longueur d’ancrage :

𝑙𝑠𝐵 = 50 ∗ Ø = 70𝑐𝑚
𝐵/8 = 40𝑐𝑚 < 𝑙𝑠𝐵 < 𝐵/4 = 80𝑐𝑚
L’ancrage droit des barres est suffisant (sur tout B)

Le plan de ferraillage par Robot est présenté en Annexe N°3, fig.32.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
41
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Chapitre 4
Première variante : Dalle pleine en BA

Dans le présent chapitre, nous entamons la phase de dimensionnement de la


dalle pleine qui portera sur trois volets essentiels :

Conception des plans de coffrage, dimensionnement manuel et


modélisation sur le logiciel Robot.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
42
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I. Calcul dalle pleine


I.1. Description
Une dalle pleine est un élément à contour généralement rectangulaire dont les appuis
peuvent être continus (poutres, voiles ou murs maçonnés) ou ponctuels (poteaux). Les
dalles pleines sur appuis continus peuvent porter dans deux directions ou bien dans une
seule.

Figure 9 : Portées d’une dalle pleine

Les portées lx et ly d'un « panneau » de dalle sont mesurées entre les nus des appuis :
𝐿𝑥
Si 0,4 ≤ 𝛼 = ≤ 1 , la dalle est considérée comme portant dans deux directions.
�𝑦

Si, 𝛼 ≤ 0,4 la dalle est considérée comme portant uniquement dans le sens de sa petite portée.

I.2. Méthode de calcul


Les moments fléchissant développés au centre du panneau ont pour expression :
 Dans le sens de la petite portée lx : 𝑀0𝑥 = µ𝑥 𝑝 𝑙 𝑥 ²
 Dans le sens de la grande portée ly : 𝑀0𝑦 = µ𝑦 𝑀0𝑥
Où les coefficients µ𝑥 et µ𝑦 sont des fonctions du rapport des portées 𝑙𝑥⁄𝑙𝑦 et du type d’état
limite considéré (puisque la valeur du coefficient de Poisson n’est pas identique à l’ELU et
l’ELS).

Le rapport de la section la moins sollicitée sur celle armant la direction la plus sollicitée
doit être supérieur à ¼, la valeur du coefficient µ𝑦 est limitée à 0,25.

Prise en compte de la continuité :

Dans la réalité, les dalles en BA ne sont pas articulées sur leurs contours. On prend en
compte un moment d’encastrement, qui permet de diminuer dans une certaine mesure la
valeur des moments en travée déterminés pour la dalle articulée.
FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC
d’études
43
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

 Les moments en travée peuvent être réduits de 25% au maximum par rapport
aux moments de la dalle articulée, selon les conditions de continuité aux appuis,
 Les moments d’encastrement sur les grands cotés sont évalués à au moins 40 ou 50%
du moment de la dalle articulée M0x,
 Les moments d’encastrement sur les petits côtés prennent des valeurs du même ordre
que sur les grands côtés,
 Dans la portée principale lx, on doit respecter :
𝑀𝑤𝑥 + 𝑀𝑤𝑦
𝑀𝑡𝑥 + > 1,25𝑀0𝑥 𝑒𝑡 𝑀𝑡𝑥 ≤ 𝑀0𝑥
2
Ce qui conduit à adopter les valeurs suivantes pour le moment en travée 𝑀𝑡𝑥, en
fonction des valeurs des moments sur appuis :
Tableau 17 : méthode forfaitaire pour le calcul des moments pour les planchers dalles

Ce même tableau est utilisé pour d´déterminer les moments dans la direction y.

Lorsque deux dalles ont un appui commun, on garde la plus grande des deux valeurs
des moments calculés sur l’appui, sans changer la valeur des moments en travée.

Figure 10 : Exemple de valeurs pour les moments en travée et sur appuis

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
44
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II. Dimensionnement de la dalle pleine

Figure 11 : situation de la dalle continue à calculer

II.1. pré-dimensionnement
 𝛂 > 𝟎, 𝟒 Vérifier pour tous les panneaux

La dalle porte dans les deux sens et continue donc :


𝐿𝑥 788 𝐿𝑥 788
= = 15,76 𝑐𝑚 ≤ ℎ ≤ = = 19,7 𝑐𝑚
50 50 40 40

On prendra donc h = 18 cm pour toute la dalle.

II.2. Calcul des charges :


Poids propre de la dalle pleine (18cm) : 𝑃𝑝 = 0,18 × 25 = 4,5 𝐾𝑁/𝑚²
Charge permanente sur la dalle : 𝑔 = 1,9 𝐾𝑁/𝑚²
Charge permanente totale : 𝐺 = 6,4 𝐾𝑁/𝑚²
Charge d’exploitation : 𝑄 = 3,5 𝐾𝑁/𝑚²
II.3. Calcul des moments
 Etat limite ultime (ELU)
𝑃𝑢 = 1,35𝐺 + 1,5𝑄 = 13,89 𝐾𝑁/𝑚²
Le tableau suivant présente le calcul des moments des différents panneaux du plancher
considéré :
Panneau lx(m) ly(m) α x(Abaque) y(Abaque) p(KN/m²) M0x(KN.m/ml) M0y(KN.m/ml)
1 7,33 8,25 0,888 0,0466 0,7635 13,89 34,78 26,55
2 7,78 8,25 0,943 0,0419 0,8661 13,89 35,23 30,51
3 7,78 8,25 0,943 0,0419 0,8661 13,89 35,23 30,51
4 4,46 8,65 0,52 0,0937 0,2500 13,89 25,89 6,47

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
45
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Suivant la direction X :
 Les moments sur appuis :

7,33 m 7,78 m 7,78 m 4,46 m


𝑀𝑥𝑎𝑝1 = 0,3 𝑀𝑥1 = 0,3 × 34,78 = 10,43 𝑘𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑥𝑎𝑝2 = 0,5 𝑚𝑎𝑥 (𝑀𝑥1 ; 𝑀𝑥2 ) = 0,5 × 35,23 = 17,62 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑥𝑎𝑝3 = 0,5 𝑚𝑎𝑥 (𝑀𝑥2 ; 𝑀𝑥3 ) = 0,5 × 3,523 = 17,62𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑥𝑎𝑝4 = 0,5 𝑚𝑎𝑥 (𝑀𝑥3 ; 𝑀𝑥4 ) = 0,5 × 3,523 = 17,62𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑥𝑎𝑝5 = 0,3 𝑀𝑥4 = 7,77𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
 Les moments en travées :
Pour les deux premières travées, le moment en travées doit vérifier les deux conditions
suivantes :
𝑀𝑡 + 𝑀𝑒 + 𝑀𝑤
> 1, 25 𝑀0
𝑀𝑡2 < 𝑀0
Travée M0x(KN.m/ml) Mtx(KN.m/ml) Mtx<M0
1 34,78 29,45 Vérifiée
2 35,23 26,42 Vérifiée
3 35,23 26,42 Vérifiée
4 25,89 19,67 Vérifiée

Suivant la direction Y :
 Les moments sur appuis :

8,25m
𝑀𝑦𝑎𝑝11 = 0,3 𝑀𝑦1 = 0,3 × 26,55 = 7,97 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑦𝑎𝑝12 = 0,5 𝑚𝑎𝑥 (𝑀𝑦1 ; 𝑀𝑦6 ) = 0,5 × 26,55 = 13,28 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑦𝑎𝑝21 = 0,3 𝑀𝑦2 = 0,3 × 30,51 = 9,15 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑦𝑎𝑝22 = 0,5 max(𝑀𝑦2 ; 𝑀𝑦7 ) = 0,5 × 30,51 = 15,26 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑦𝑎𝑝31 = 0,3 𝑀𝑦3 = 0,3 × 30,51 = 9,15 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑦𝑎𝑝32 = 0,5 𝑚𝑎𝑥 (𝑀𝑦3 ; 𝑀𝑦8 ) = 0,5 × 30,51 = 15,26 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑦𝑎𝑝41 = 0,3 𝑀𝑦4 = 0,3 × 6,47 = 1,94 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙
𝑀𝑦𝑎𝑝42 = 0,5 max(𝑀𝑦4 ; 𝑀𝑦9 ) = 0,5 × 6,47 = 3,24 𝐾𝑁. 𝑚/𝑚𝑙

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
46
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

 Les moments en travées :


Panneau M0y(KN.m/ml) Mty(KN.m/ml) Mty<M0y
1 26,55 22,563 Vérifiée
2 30,51 25,933 Vérifiée
3 30,51 25,933 Vérifiée
4 6,47 5,498 Vérifiée

II.4. Ferraillage
 Exemple Panneau 1 :
8,25m

Mx= 29,45KNm/ml
My=22,563KNm/
7,33

On prend pour enrobage 3cm


𝑑 = 0,18 − 0,03 = 0,15𝑚
Suivant la direction X :
 Ferraillage inferieur de la dalle (en travées) :
𝑀𝑡 = 29,45 𝐾𝑁𝑚/𝑚𝑙Mtx
µ= = 0,0924
b ∗ d² ∗
Armatures simples : σbc
𝛼 = 1,25(1 − (1 − 2µ)0.5) = 0,1214
𝑍 = 𝑑(1 − 0,4𝛼) = 0,1427𝑚
𝑀𝑡𝑥
𝐴𝑠𝑡 = = 𝟒, 𝟕𝟒𝟔𝟏𝒄𝒎²/𝑚𝑙
𝑧 ∗ 𝜎𝑠
 Ferraillage supérieur de la dalle (sur appuis) :
Appui 1 :
𝑀𝑥𝑎𝑝1 = 10,43𝐾𝑁𝑚/𝑚𝑙
 = 0,0327 ; 𝛼 = 0,0416 ; 𝑍 = 0,1475𝑚
𝐴𝑠𝑡 = 1,6263 𝑐𝑚²/𝑚𝑙
Appui2
:
𝑀𝑥𝑎𝑝2 = 17,62𝐾𝑁𝑚/𝑚𝑙
 = 0,0553 ; 𝛼 = 0,0711 ; 𝑍 = 0,1457𝑚
𝐴𝑠𝑡 = 2,7808 𝑐𝑚²/𝑚𝑙

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
47
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau
récapitulatif
Tableau 18 : Ferraillage de la dalle pleine

FERRAILLAGE ELU
Panneau 1
x y
Appui1 Travée Appui 1.1 Travée Appui1.2
Moment(KN.m/ml) 10,43 29,45 7,97 22,563 13,28

L (m) 7,33 8,25

μ 0,0327 0,0924 0,0250 0,0708 0,0417


α 0,0416 0,1214 0,0316 0,0918 0,0532
Z(m) 0,1475 0,1427 0,1481 0,1445 0,1468
Ast(cm²/ml) 1,6263 4,7461 1,2377 3,5916 2,0806
Ast(cm²/ml) 34,789 29,631
Acier(cm²/ml) 3HA10 5HA12 2HA10 5HA12 3HA10

Les tableaux des autres panneaux sont présentés en Annexe N°4, tab.38.

2HA10
3HA10
5HA12

8,25m
5HA12

7,33m
3HA10
Figure 12 : ferraillage du panneau 1
8,2
II.5. Vérification des conditions :
 Non emploi d’armature comprimé :
MR= 𝜇1∗b∗d²* σbc

FeE500 : εes=2.175  α1=0.617  𝜇1=0.372

MR=0.119 MNm/ml > Mtx

Donc la Condition est vérifiée.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
48
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

 Non emploi d’armature d’effort tranchant :


Les valeurs maximales (sur appui) de l’effort tranchant sont données par :
Selon x :
𝑝 𝑙𝑦 4
𝑉𝑥 = ∗ 𝑙𝑥 ∗ 4 = 31,36 𝑘𝑁
2 𝑙𝑥 + 𝑙𝑦 4
Tu = V/bd = 0.209 MPa < 0.05*fc28= 1.25MPa

Selon y :
𝑝 𝑙𝑥 4
𝑉𝑦 = ∗ 𝑙𝑦 ∗ 4 = 25,3 𝑘𝑁
2 𝑙𝑥 + 𝑙𝑦 4
Tu = V/bd = 0.169MPa < 0.05*fc28= 1.25MPa

Condition vérifiée.

 Condition de non fragilité


:
3−∝
𝑃𝑥 > 𝑃𝑜 ∗
2
On a des aciers en FeE500  Po=0.0006
Donc Px = 7,44 ∗ 10−4
Py=0.0006
Axmin=Px*1*d =1.116 cm²/ml
Aymin=Py*1*d=0.9 cm²/ml
Conclusion :
Axmin < Ax et Aymin > Ay
Finalement :
Ax=3,115cm²/ml  4HA12= 4,52 cm²/ml
Ay=0,9cm²/ml  2HA10= 1,57 cm²/ml
 Condition de la flèche :
ρ=Ax/(b*d)=0,00301 < 2/f=0.004  Bien vérifié

Calcul et exploitation des résultats par logiciel Robot : (Voir Annexe N° 4).

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
49
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Chapitre 5
Deuxième variante : Dalle précontrainte en post-
tension

Dans ce chapitre, nous étudierons le bâtiment avec la variante dalle


précontrainte en post-tension, qui portera sur trois volets essentiels :

Conception des plans de coffrage, dimensionnement manuel et


modélisation sur le logiciel SAFE.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
50
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I. Généralités sur la précontrainte :

Précontrainte : Procédé qui consiste à comprimer le béton par des câbles tendus entre les
deux extrémités d’une poutre ou d’une dalle, avant application des charges
(poids propre et charges d’exploitation) et avant décoffrage et désétaiement.

Pré-tension : Procédé de précontrainte par mise en tension de câbles avant coulage du béton
(en préfabrication).

Post-tension : Procédé de précontrainte par mise en tension de câbles après coulage du béton
(sur place).

Vu les contraintes architecturales imposant le type de plancher et la difficulté de


réalisation de la dalle précontrainte en pré-tension (présentant de grandes dimensions), nous
choisiras la dalle précontrainte en post-tension.

I.1. Procédé de la Précontrainte :


Soit une pièce en béton armé reposant sur deux appuis, la section transversale, au droit
de l’application de la charge, se trouve comprimée à la fibre supérieure, et tendue à la fibre
inférieure.

Si l’on remplace les armatures de traction par les câbles, en tirant sur les câbles, on
comprime la pièce. Dans la section transversale, la fibre supérieure se trouve tendue et la fibre
inférieure comprimée. Si l'on applique une charge au centre de la pièce, la fibre inférieure va
se tendre et la fibre supérieure se comprimer mais toutes les fibres restent comprimées.

On peut déterminer l'effort de précontrainte nécessaire pour que la pièce soit toujours
comprimée quelles que soient les charges appliquées (pas de fissure de béton).

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
51
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Figure 13 : L’évolution des contraintes dans le temps

La précontrainte par post-tension dans les dalles de bâtiment offre les avantages suivants :

 Le procédé par post- tension est utilisé dans les structures coulées sur place ;
 La période d’attente du banc de précontrainte inférieure à celle de la pré-tension ;
 Le transfert de la précontrainte est indépendant de la longueur de transfert
(longueur de frottement).

I.2. Principe du calcul et de la vérification


I.2.1. Dimensionnement de la dalle :
La première étape du calcul consiste à choisir a priori l’épaisseur de la dalle. Pour un
plancher de bâtiment courant, l’élancement de la dalle (rapport portée/épaisseur) peut être
déterminé à partir du tableau ci-dessous. Ces valeurs s’entendent pour un béton d’une
résistance caractéristique de 25 à 35 MPa.

Tableau 19 : Epaisseur des planchers précontraints

Type de dalle Nature de la charge Rapport portée/ épaisseur

Légère 40-48
Pleine Normale 34-42
Lourde 28-36
Normale 26-32
Gaufrée
Lourde 20-28

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
52
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II. Calcul manuel du plancher dalle précontraint :


Dans notre structure, le plancher-dalle présente une certaine irrégularité, donc on ne
peut pas calculer la distribution de la précontrainte manuellement pour toute la dalle.

Cependant, on va choisir un panneau (le même exemple étudié précédemment dans la


partie Dalle pleine) qui satisfait les conditions d’application du BPEL 91 afin de pouvoir
illustrer la méthode de calcul :

q= 350 kg/m²
g = 190 kg/m²

7,33 m 7,78 m 7,78 m 4,46 m

II.1. Données de calcul :


Béton 𝑓𝑐28 = 35 𝑀𝑃𝑎
Acier passif 𝑓𝑒 = 500 𝑀𝑃𝑎
Câbles de précontrainte T13S de classe 1860 TBR
𝑓peg 1600𝑀𝑃𝑎
𝑓prg 1860𝑀𝑃𝑎
Section 100𝑚𝑚2
Ep 195000MPa

II.2. Dimensions de la dalle :


Avec une dalle précontrainte, on peut aller jusqu’à des portées de 11m. L’épaisseur de la
dalle est égale à L/34 à L/42 de la plus grande portée.

Dans notre cas, on a une portée maximale de 8,45 m dans les deux directions, h doit être
comprise entre :
𝐿𝑚𝑎𝑥 9,17 𝐿𝑚𝑎𝑥 9,17
= = 21,13 𝑐𝑚 ≤ ℎ ≤ = = 26,97 𝑐𝑚
34 42 34 34

On prendra donc h = 25 cm.

On aura donc, la charge permanente 𝑔 = 190 + 2500 ∗ 0,25 = 815 𝑘𝑔/𝑚 2

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
53
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II.3. Effort de le précontrainte :


On souhaite limiter au maximum les déformations de la dalle, pour cela on équilibre les
charges permanentes g par l’action de la précontrainte p.

• 8𝑃𝛿
𝑔= 𝐿2 Travée intermédiaire ;
• 8𝑃×0,75𝛿 6𝑃𝛿
𝑔= = Travée de rive.
𝐿2 𝐿2

Avec 𝛿 = ℎ − 2𝑑 ′ = 0,19𝑚

Donc :

𝑔𝐿2
• Intermédiaire 𝑃= ;
8𝛿
𝑔𝐿2
• En rive 𝑃= .
6𝛿

Ce qui donne :

Tableau 20 : Calcul de la précontrainte

Précontrainte 𝐀 𝐩 (𝐦𝐦𝟐 ) Nombre


Travée L(m) g(kN) P (kN)
P (kN) torons/ml

1 Rive 7,33 8,15 384,11 295,01 2,95 3 391


2 Intermédiaire 7,78 8,15 324,54 249,26 2,49 3 391
3 Intermédiaire 7,78 8,15 324,54 249,26 2,49 3 391
4 Rive 4,46 8,15 142,21 109,22 1,09 2 260,4

Câble

On suppose une contrainte finale après pertes de 70% de fprg. Soit 𝜎𝑃 = 1302𝑀𝑃𝑎 .

Or 𝐴𝑝 = 𝑃 .  𝐴
= 295,01𝑚𝑚 2 . Soit 3T13S / mètre de largeur
𝜎𝑃 �

On a donc :

𝐴𝑝 = 3 × 100 = 300𝑚𝑚 2 Soit donc 𝑃 = 300 × 1302 × 10−6 = 0,391𝑀𝑁. On

prendra la précontrainte sur toutes les longueurs de travées : 𝑷 = 𝟎, 𝟑𝟗𝟏𝑴𝑵.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
54
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II.4. Calcul des pertes :


II.4.1. Pertes instantanées :
i. Pertes dues au frottement :

Figure 14 : Tracé du câble dans


une travée de rive

La variation d’angle en travée de rive est égale à 𝛼1


+ 2𝛼2 , avec à 𝛼1 = 2,5𝛿 et 𝛼 𝛿
𝐿1 2= 0,3𝐿1

La variation d’angle en travée intermédiaire est égale à


4𝛿
4𝛼3 = 𝐿2

La variation d’angle à mi- longueur : ∑ 𝛼𝑖 = 𝛼1 + 2𝛼2 + 4𝛼3

∑𝛼 𝛿
2,5𝛿 +4 =0,335rad
𝑖 = 𝐿1
+2 0,3𝐿1 𝐿2

Pertes par frottement : ∆𝜎𝑓(𝑥) = 𝜎𝑃0(𝑓𝛼 + 𝜑𝑥)

x : la distance de la section considérée à celle des sorties des organes de mise en tension ;
α : la déviation angulaire totale du câble sur la distance x ;
f : le coefficient de frottement en courbe (rd-1) ;
φ : le coefficient de perte de tension par unité de longueur (m-1).
Or 𝜎𝑃0 = 0,8 × 𝑓𝑝𝑟𝑔 = 0,8 × 1860 = 1488𝑀𝑃𝑎

Et on a f = 0,05 rad-1 ; φ = 0,001 m-1 (art. 3.3.11 et annexe 3 du BPEL)

∆𝜎𝑓 (𝑥) = 1488(0,05 × 0,335 + 0,001 × 11,22)

∆𝜎𝑓 (𝑥) = 41,61 𝑀𝑃𝑎

ii. Pertes dues au raccourcissement élastique du béton

∆𝜎𝑛
0,5𝐸𝑝 𝜎𝑏𝑐0
= 𝐸𝑏𝑖

Avec 𝐸𝑝 = 195000𝑀𝑃𝑎 pour les torons. (art.2.2.5, BPEL)

𝜎𝑏𝑐0 Contrainte moyenne du béton au niveau du câble sous charge permanente.


𝑃0 𝜎𝑝0𝐴𝑝
𝜎 = = = 1488 × 300 × 10−6 /0,25 = 1,786𝑀𝑃𝑎
𝑏𝑐0 𝑆 𝑆
FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC
d’études
55
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

𝐸𝑏𝑖 Module d’Young du béton le jour de la mise en tension, lorsque celui-ci aura une
résistance au moins égale à 26,8 MPa, soit à 10 j pour un béton de 𝑓𝑐28 = 35𝑀𝑃𝑎
3
E = 11000 f = 11000 3√26,8
bi √ cj

= 32918,31MPa

D’où : 0,5×195000×1,786
= 32918,31 = 5,29 MPa
∆𝜎𝑛
iii. Pertes par recul d’ancrage :

Le recul des clavettes lors du blocage des câbles est de l’ordre de 5 à 7mm, l’entreprise
qui s’est chargé des câbles a pris g = 6mm.

La longueur de répercussion du recul à l’ancrage peut être déterminée par la relation


suivante : λ = √𝑔𝐸𝑝/𝑝𝑓

Avec pf = perte due au frottement par unité de longueur.

Soit : pf = 41,61/11,22=3,7MPa/m

D’où : λ = √0,006 × 195000/3,7 = 17,78 𝑚 > 11,22𝑚  l’influence de recul d’ancrage


s’exerce jusqu’à l’autre extrémité.
Or on a Aire = 𝑙 2 × 𝑝𝑒𝑛𝑡𝑒 + 𝑙 × (𝜎1 − 𝜎3 ) = 𝑔𝐸𝑝 = 0,006 × 195000 = 1170MPa/m

Figure 15 : Action du glissement à l’ancrage sur la contrainte de l’acier

Or pente = 3,7MPa/m

Donc 𝜎1 2
− 𝜎3 = 1170−3,7×11,22 = 62,76
11,22

D’où 𝜎0 = 1488 𝑀𝑃𝑎

𝜎1 = 1488 − 𝑙 × 𝑝𝑒𝑛𝑡𝑒 = 1446,39 𝑀𝑃𝑎


𝜎3 = 1446,39 − 64,49 = 1383,9 𝑀𝑃𝑎
𝜎2 = 1446,39 − 𝑙 × 𝑝𝑒𝑛𝑡𝑒 = 1404,78 𝑀𝑃𝑎
Donc la valeur moyenne après pertes par recul d’ancrage est :
FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC
d’études
56
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

1446,39 + 1383,9 + 1404,78


1488 − = 76,31𝑀𝑃𝑎
3
iv. La perte instantanée totale est :

∆𝜎𝑖 = 41,61 + 5,29 + 76,31 = 123,21𝑀𝑃𝑎

II.4.2. Pertes différées :


i. Pertes dues au retrait :

∆𝜎𝑟 = 𝜀𝑟𝐸𝑝 = 2 10−4 × 195000 = 39𝑀𝑃𝑎

ii. Pertes dues au fluage :

∆𝜎𝑓𝑙 = 2,5𝜎𝑏 (𝐸𝑝 /𝐸𝑖𝑗 )

Avec 𝜎𝑏 = représente la contrainte moyenne du béton au niveau du câble supposée


calculée à un temps infini.

𝑃 0,391
𝜎𝑏 = = = 1,564 𝑀𝑃𝑎
𝑆 0,25 × 1

𝐸𝑖𝑗 = 11000 √35


3 = 35982 𝑀𝑃𝑎

∆𝜎𝑓𝑙 = 2,5 × 1,564(195000/35982) = 21,19 𝑀𝑃𝑎

iii. Pertes par relaxation :

Pour les aciers classe TBR, on a ; 𝜇0 = 0,43 et 𝜌1000 = 2,5 ; d’où


∆𝜎 𝜎𝑝𝑖
= 0,06 𝜎( −𝜇)
𝜌 1000 𝑝𝑖 0
𝑓𝑝𝑟𝑔

Avec 𝜎𝑝𝑖 = 𝜎𝑝0 − ∆𝜎𝑖 = 1488 − 123,21 = 1364,79𝑀𝑃𝑎


1364,79
∆𝜎𝜌 = 0,06 × 2,5 × 1364,79( − 0,43) = 62,18𝑀𝑃𝑎
1860
iv. Pertes totales différées :

5
∆𝜎𝑑 = ∆𝜎𝑟 + ∆𝜎𝑓𝑙 + ∆𝜎𝜌
6
Le coefficient 5 tient compte de la non-indépendance des pertes. La perte par relaxation
6

diminue sous l’effet du retrait et du fluage du béton.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
57
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

5
∆𝜎𝑑 = 39 + 21,19 + × 62,18 = 112𝑀𝑃𝑎
6

II.4.3. Pertes totales :


∆𝜎 = ∆𝜎𝑖 + ∆𝜎𝑑 = 123,21 + 112 = 235,21𝑀𝑃𝑎

II.4.4. Contrainte finale :


La contrainte finale à prendre en compte est :

𝜎𝑝 = 𝜎𝑝0 + ∆𝜎𝑝 = 1488 − 235,21 = 1252,78 𝑀𝑃𝑎

1252,78 MPa au lieu de 1302 MPa prise en première approximation. Procédons donc à une
2ème et une 3ème itération en prenant en compte les pertes calculées. Tout calcul fait on obtient
une contrainte finale convergente égale à 𝜎𝑝 =1264,8MPa donc une perte de 68%. Dans ce
cas, l’effort final de précontrainte vaut : 𝑃 = 3 × 100 × 1264,8 × 10−6 = 0,379𝑀𝑁.

II.5. Contraintes et sollicitations :


Les charges permanentes valent 𝑔 = 8,15 𝑘𝑁/𝑚 2

L’action de la précontrainte se traduit par une charge répartie négative


8𝑃𝛿 8×379,44×0,19
𝑔 =− =− = −9,53 𝑘𝑁/𝑚 2 en travée intermédiaire
𝑝 𝐿2 7,782

9,53
 = 1,17 Compensation totale.
8,15

 La charge d’exploitation 𝑄 = 3,5 𝑘𝑁/𝑚 2 < 5 𝑘𝑁/𝑚 2 , on aura donc une combinaison
quasi permanente avec q’= 0 et une combinaison rare 𝑄 = 3,5 𝑘𝑁/𝑚 2.
 Les moments sur appuis et en travées sont calculés par la méthode des trois moments.
 Les flèches aussi sont calculées pour une section non fissurée en ELS avec E=35982MPa
pour les charges variables et E/3 pour les charges permanentes et la précontrainte.

On calcule les moments et les flèches maximaux pour les différents cas de charges suivants
: Avec, C : Travée chargée ;
D : Travée déchargée.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
58
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Cas Charge
1 CCCC P

2 CCCC G

q CCCC q
3 CDCD q
4 DCDC q

5 CCDC q

6 DDCD q

7 CDDC q

8 DCCD q

9 DCDD q

Figure 16 : Cas de charges pour le calcul des moments et flèches

On considère donc les combinaisons nécessaires afin de trouver la sollicitation la plus


défavorable sur chaque appui et travée.
Les contraintes maximales et minimales dans les fibres supérieures et inférieures sont
𝑃 𝑀
calculées à l’aide de la formule suivante : 𝜎 = ± 6 .
𝑆 ℎ2

Les résultats obtenus sont les suivants : (Voir Annexe N° 5, tab.39-41).

Tableau 21 : Résultats calcul des moments et contraintes

Moments en kNm Travée 1 Appui 2 Travée 2 Appui 3 Travée 3 Appui 4 Travée 4


Moment max ELS kNm 8,01 9,27 5,35 6,96 5,35 6,96 2,96

Moment min ELS kNm -5,21 -14,24 -3,48 -10,69 -3,48 -10,69 -1,93

Moment maximum ELU


Coefficient 1;1,35;1,5 1;1,35;1,5 1;1,35;1,5 1;1,35;1,5 1;1,35;1,5 1;1,35;1,5 1;1,35;1,5
Moment kNm 25,39 -45,15 16,95 -33,91 16,95 -33,91 9,4

Moment minimum ELU


Coefficient 1;1;1,5 1;1;1,5 1;1;1,5 1;1;1,5 1;1;1,5 1;1;1,5 1;1;1,5
Moment kNm 14,62 -25,99 9,76 -19,52 9,76 -19,52 5,41

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
59
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR
𝑷 𝑴
Contrainte ELS = ± 𝟔
𝑺 𝒉𝟐

Fibre supérieure
MPa 2,287 2,408 2,031 2,186 2,031 2,186 1,802
max
mini MPa 1,018 0,151 1,184 0,492 1,184 0,492 1,332
Fibre inférieure
MPa 0,749 0,628 1,004 0,850 1,004 0,850 1,234
maxi
mini MPa 2,018 2,885 1,852 2,544 1,852 2,544 1,703

Lors de la mise en tension, la résistance caractéristique de traction du béton vaut :

𝑓𝑡𝑗 = 0,06 × 35 + 0,6 = 2,7𝑀𝑃𝑎

On vérifie bien
:
𝜎𝑏𝑚𝑎𝑥 = 2,885 𝑀𝑃𝑎 < 0,6 𝑓𝑐𝑗 = 21𝑀𝑃𝑎

𝜎𝑏𝑚𝑖𝑛 = 0,151 MPa > −1,5𝑓𝑡𝑗 = −4,15MPa

La vérification de la contrainte avant la mise en tension n’est pas nécessaire, du fait que l’on
ne décoffre pas avant cette mise en tension.
II.5.1. Calcul de la flèche :
Les flèches sont calculées avec la formule suivante issue de la RDM en considérant le
module de Young de valeur 35 982MPa.
Tout en considérant le tiers du module pour les charges permanentes et précontraint et le
module en entier pour les charges variables.
𝑀𝑡,𝑚𝑎𝑥 𝑀𝑤 + 𝑀𝑒 2
𝑓 = ( 10𝐸𝐼 + 16𝐸𝐼 ) × 𝐿
L’article B.6.5.3 du BAEL fixe la flèche admissible pour les éléments de planchers, et la
𝐿/500 𝑠𝑖 𝐿 ≤ 5𝑚
définit comme suit : fadm= {
0,5 𝑐𝑚 + 𝐿/1000 𝑠𝑖 𝐿 > 5𝑚
733
Pour la 1-ère travée : f = 0,136 𝑐𝑚 < 0,5 +
1000 = 1,233𝑐𝑚
778
Pour la 2-ème, 3-ème travée : 𝑓 = 0,154 𝑐𝑚 < 0,5 +
1000 = 1,278 𝑐𝑚
446
Pour la 4-ème travée : 𝑓 = 0,0505 𝑐𝑚 < = 0,892 𝑐𝑚 (vers le bas)
500

(Voir Annexe N° 5, tab.42).

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
60
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II.5.2. Vérification globale


Tableau 22 : Calcul des armatures

Calcul acier Travée 1 Appui 2 Travée 2 Appui 3 Travée 3 Appui 4 Travée 4


Acier ELU
Moment/acier tendu
M1= M+P'(h/2-d') (*) kNm 64,29 -6,25 55,85 4,99 55,85 4,99 48,3
μ1=M1/(d²σbu)<0,39 0,0670 0,0065 0,0582 0,0052 0,0582 0,0052 0,0503
m 0,1481 0,2207 0,2134 0,2194 0,2134 0,2194 0,2143
As= (M1/z-P)/σsu cm² -2,577 -13,209 -6,539 -12,035 -6,539 -12,035 -7,375

Acier ELS
Moment/acier tendu
M1= M+P (h/2-d') (*) kNm 44,06 21,81 41,4 25,36 41,4 25,36 39,01
β=M1/ (d²) < 3MPa MPa 0,9103 0,4506 0,8554 0,5240 0,8554 0,5240 0,8060
Z =d(0,856+ σs/3800- β /38) m 0,1963 0,1989 0,1966 0,1985 0,1966 0,1985 0,1969
As=(M1/z-P)/σs cm² -12,314 -17,337 -12,922 -16,544 -12,922 -16,544 -13,466

Acier passif retenu cm² 0,00 0,00 0,00 0,00 0,00 0,916 0,00
(*) On prendra la surtension forfaitaire du BPEL (annexe.9.4.2) de 100 MPa, soit P' =P + 100 Ap, D'autre part
h=0,25m et d'=0,03 m


𝑃 = 0,379𝑀𝑁 𝑃( − 𝑑 ′ ) = 36,05𝐾𝑁𝑚
2

𝑃 ′ = 0,409𝑀𝑁 𝑃 ′ ( − 𝑑 ′ ) = 38,9𝐾𝑁𝑚
𝑓𝑐28 2
Avec 𝜎 = 0,85 = 19,84𝑀𝑃𝑎 ; 𝜎 = 434,78𝑀𝑃𝑎 ; 𝜎 = 110√𝜂𝑓 = 228,63𝑀𝑃𝑎
𝑏𝑢 1,5 𝑠𝑢 𝑠 𝑡28

II.5.3. Vérification locale


On définit pour chaque bande générale de largeur « d » une bande d’appui de largeur

« 𝑑𝑟 𝑑
» au droit de l’appui : 𝑑𝑟 = 𝑀𝑖𝑛(𝑑 + ; 𝛼𝑑)
10

Figure 17 : Bande d'appui

Avec : 𝑑𝑎 = b + 3h(𝑙𝑎𝑟𝑔𝑒𝑢𝑟 𝑑′𝑎𝑝𝑝𝑢𝑖 + 3 épaisseur de la dalle)

𝑑𝑎 𝐺+4𝑄
:𝛼= 𝑑 𝐺+𝑄

Les armatures à prendre en compte dans le calcul de résistance sont celles situées à moins
de 𝑑𝑎 de part et d’autre de l’appui. Les sollicitations appliquées à cette bande d’appui sont :
2

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
61
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR
𝑑𝑟
𝑃′ = 𝑃 et 𝑀′
𝑑 = α𝑀𝑢

On a: 𝑑𝑎 = b + 3h = 0,7 + 3 × 0,25 = 1,45 m


1,45
𝛼= 1,9 + 4 × 3,5
0,5(7,73 + 7,78) = 0,55
1,9 + 3,5

𝑑𝑟 = 𝑀𝑖𝑛(1,45 + 0,7755; 0,55 × 7,755) = 2,225𝑚


2,225
D’où : 𝑃 ′ = × 0,379 = 0,109𝑀𝑁
7,755

𝑀′𝑢 = −0,55 × 45,15 = −15,68𝐾𝑁. 𝑚

On calcul les aciers par la méthode de la flexion composée et on trouve une section
négative d’acier, donc on n’aura pas besoins d’armature passive.

II.5.4. Vérification du non poinçonnement


D’après les règles de l’article 9.6.2 du BPEL, on calcule l’effort tranchant réduit au
poinçonnement au voisinage du poteau P5 par la formule suivante :

𝑉𝑟é𝑑 = 𝑝𝑢𝑆𝑖𝑛𝑓

Avec 𝑝𝑢 = 6,72 𝑘𝑁/𝑚 2 est la charge à l’ELU en tenant compte de l’effort de la précontrainte ;
𝑆𝑖𝑛𝑓 = 54,45 𝑚 2 est la surface d’influence du poteau P5.
𝑉𝑟é𝑑 = 0,366𝑀𝑁

Ainsi la contrainte tangente est égale à :

𝜏𝑟é𝑑 𝑉𝑟é𝑑
= = 0,0378𝑀𝑃𝑎
𝑑(𝑏+ℎ)

0,57√𝑓𝑐28
Or on a 1,5 𝑟é𝑑
= 0,0566𝑀𝑃𝑎 ≤ = 2,25𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑏

On aura donc pas d’armatures de poinçonnement.

Calcul et exploitation des résultats par logiciel SAFE : (Voir Annexe N° 5).

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
62
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Chapitre 6
Etude comparative de deux variantes de dalles

Dans ce chapitre, nous calculons d’abord le métré de la structure du bloc1


pour les deux variantes de plancher.

Ensuite, nous allons définir le délai et le coût de la structure, en se basant


sur le métré, cadences journalières et les temps unitaires proposés par
l’entreprise TGCC, pour faire une estimation financière des deux solutions
retenues, ainsi pour déduire la variante la plus économique en terme du coût et
délai.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
63
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I. Objectifs :
Notre objectif étant d’optimiser les couts et les délais de réalisation du projet, avec une
meilleure performance technique. Dans ce sens, nous avons été amenés à réaliser une étude
comparative entre les deux variantes de dalles, dalle pleine et dalle précontraint en post-
tension, étudiés techniquement dans les chapitres précédents.

Afin de déterminer la variante la plus optimale en termes de satisfaction client, respect


des contraintes architecturales et techniques, coût et délai.

I.1. Critères de comparaison :


Pour la comparaison des deux variantes étudiées, nous allons se baser sur les différents
critères qui respectent les différentes préoccupations du maitre d’ouvrage et de l’architecte
dans un projet de construction, à savoir :

 Respect des contraintes architecturales et techniques : L’ouvrage doit être le plus


proche possible des attentes de l’architecte et du maître d’ouvrage. Tout en ayant des
avantages techniques qui faciliteront les études techniques et l’exécution. Pour cela, la
variante à mettre en place doit aussi être le plus simple possible ;
 Temps de réalisation : L’entreprise de construction du bâtiment doit livrer ses
travaux dans des délais réduits ;
 Coût :

I.2. Respect des contraintes architecturales et techniques


:
I.2.1. Sur le plan architectural :
 La post-tension est la seule variante qui s’opposent au problème de retombées ;
 Les deux variantes permettent d’atteindre une portée de 8m si l’on garde la
même conception. La post-tension offre la possibilité d’augmenter encore plus
la portée jusqu’à 11m si nécessaire. Cela offrirait plus de surfaces exploitables
et permettrait de faciliter le passage des véhicules dans le parking, et les grandes
surfaces pour les salles et bureaux.

I.2.2. Sur le plan technique :


i. Avantages techniques de la variante post-tension :

Une diminution importante des flèches due à la compensation des actions des charges
permanentes, par l’effort de précontrainte.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
64
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Pour les passages des réseaux, la suppression des retombées de poutres simplifie les
tracés et réduit le coût induit des études ;

ii. La mise en œuvre :

La précontrainte par post-tension se distingue en exigeant une technicité au niveau de la


mise en tension qui souvent doivent être réalisées par des ouvriers qualifiés et suivies par des
équipes d’entreprises spécialisées. Les études et l’assistance à la pose de la prestation de
précontrainte (torons, gaines…) peuvent aussi être assurées par ces mêmes entreprises
spécialisées « FRESSINET ».

Par contre, la dalle en béton armé, aucune formation n’est exigée, un encadrement par
les chefs d’équipes et supervision par les conducteurs de travaux suffit.

II. Estimation du délai « Plannings »


II.1. Etablissement des plannings structure :
i. Méthodologie :

Pour tracer un planning des travaux on doit suivre les étapes suivantes :

Définir un calendrier de travail propre à l’entreprise, valable dans le contexte


Marocain. On définit les dates de début de projet et les dates des jours travaillées.

Le calendrier est présenté comme suit :

 6 jours travaillés sur 7.


 9 heures par jour de travail du lundi au samedi à partir de 8 heures du matin
jusqu’au 18h, avec une heure de repos de 13h00 à 14h00.

La date de démarrage des travaux : le 05/03/2019 (le terrassement en masse n’est pas inclus).

Tracer le planning Gantt, qui est construit en portant en abscisses le temps (en jours
ouvrés) et en ordonnée les tâches suivant leur rang.

L’estimation des durées des taches exécutives se fait en prenant compte les cadences
journalières de l’entreprise cherchant à exploiter les grues au maximum. Cette cadence
nécessitera une allocation optimale de ressources, de moyens en hommes, en matériels et
aussi en argent si l’on veut la maintenir.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
65
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ii. Niveau Fondation du bloc-1-:

Tout d’abord, il faut décortiquer la tâche globale « réalisation de niveau fondation bloc-
1- » en plusieurs tâches élémentaires :

Après, on passe au calcul de la durée d’exécution de chaque tâche en utilisant les


cadences fixées et les quantités en matériaux :

Tableau 23 : Durée globale de la réalisation du niveau fondation

Niveau Fondation
Dalle pleine Dalle en post tension
Tâche Unité Quantité Cadence Durée (j) Tâche Unité Quantité Cadence Durée (j)
Béton de propreté M3 34,09 25 1,36 Béton de propreté M3 31,82 25 1,27
Ferraillage des Ferraillage des
semelles Kg 4049,19 4000 1,01 semelles Kg 2446,99 4000 0,61
Coffrage et coulage Coffrage et coulage
des semelles M3 87,04 30 2,90 des semelles M3 50,34 30 1,68
Ferraillage des futs Ferraillage des futs
de poteaux/voiles Kg 1828,23 2500 0,73 de poteaux/voiles Kg 552,59 2500 0,22
Coffrage et coulage Coffrage et coulage
des futs de des futs de
poteaux/voiles M3 9,29 20 0,46 poteaux/voiles M3 5,37 20 0,27
Ferraillage des Ferraillage des
longrines Kg 1705,84 800 2,13 longrines Kg 1705,84 800 2,13
Coffrage et coulage Coffrage et coulage
des longrines M3 21,32 55 0,39 des longrines M3 21,32 55 0,39
Ferraillage du Ferraillage du
dallage Kg 8239,77 3000 2,75 dallage Kg 8239,77 3000 2,75
Coffrage et coulage Coffrage et coulage
du dallage M3 103,00 50 2,06 du dallage M3 103,00 50 2,06
13,80
11,38

Dans le niveau fondation, les tâches sont généralement indépendantes, elles se réalisent
successivement.

Alors, la durée globale de la réalisation du niveau fondation du bloc-1- est la somme des
durées des tâches élémentaires indépendantes :

Durée Dalle pleine =13,80 jours. On prend 14 jours.


Durée post tension =11,38 jours. On prend 12 jours.
Remarque : les opérations de découpage et de façonnage des armatures ne font pas partis des
cadences de ferraillages, il s’agit uniquement de l’assemblage et la mise en place.

Les résultats des autres niveaux sont présentés en Annexe N°7, tab.51-52.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
66
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 24 : Durée total de la réalisation des travaux de structure

BLOC 1
Dalle pleine Dalle en post tension
Durée de la Durée de Durée de la Durée de la Durée de Durée de
Durée de la réalisation Durée de décoffrage réalisation réalisation décoffrage décoffrage
réalisation (jours) décoffrage (jours) (jours) (jours) (jours) (jours)
Niveau (jours) Cum (jours) Cum Cum Cum
Fondation 14 14 12 12
Sous-sol 26 40 31 71 17 29 18,5 47,5
RDC 26 66 31 97 17 46 18,5 64,5
Etage 1 26 92 31 123 17 63 18,5 81,5
Etage 2 26 118 31 149 17 80 18,5 98,5
4,538 5,731 3,077 3,788
4mois14j 5mois19j 3mois2j 3mois21j

La durée pour réaliser la totalité des travaux de structure du bloc-1- est de :

 5 mois 19 jours (Dalle pleine) ;


 3 mois 21 jours (Dalle en post-tension).

Et cela sans prise en compte du temps de terrassement en masse.

Le planning Gantt de structure pour les deux variantes est joint dans l’Annexe N°7, fig.44-47.

II.2. Besoin de la main d’œuvre :


On peut déterminer les besoins de la main-d’œuvre en prenant en considération le
bordereau des temps unitaires d’ouvrier spécifiques à l’entreprise, et des horaires de travail du
chantier.

On peut relever les temps unitaires d’exécution à partir des chantiers précédemment
accomplis. Le crédit d’heures global pour chaque lot résulte de l’addition de tous les temps
des tâches associées. On peut ainsi calculer l’effectif par équipe et par tâche selon les cas
suivant :

 Si la durée de la tâche est imposée par le calendrier des travaux :


quantité d′ouvrage élémentaire x temps unitaire
𝑁𝑜𝑚𝑏𝑟𝑒 𝑑′𝑜𝑢𝑣𝑟𝑖𝑒𝑟𝑠 =
durée fixée x temps productif par jour
 Si la main d’œuvre disponible est limitée :

quantité d′ouvrage élémentaire x temps unitaire


𝐷𝑢𝑟é𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡â𝑐ℎ𝑒 =
effectif disponible x temps productif par jour

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
67
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

 Si la durée est imposée et la main d’œuvre est limitée :


quantité d′ouvrage élémentaire x temps unitaire
𝐷𝑢𝑟é𝑒 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑡â𝑐ℎ𝑒 =
effectif disponible x temps productif par jour

Pour un ingénieur de planification, le besoin en main d’œuvre est propre à chaque tache.
Pour cela, nous allons calculer le nombre d’ouvrier pour chaque tache dans le planning.

Dans notre cas, nous avons figé les durées, donc le calcul de la main d’œuvre sera à
l’aide de la première formule 1.

iii. Niveau fondation du Bloc-1-

En appliquant la première formule, on calcule le nombre d’ouvriers pour chaque tâche


de chaque niveau du bloc-1-, en fonction du T.U et des durées des tâches fixées dans le
planning des travaux.

Tableau 25 : L’effectif nécessaire pour la réalisation de niveau fondation

Niveau Fondation
Dalle pleine Dalle en post tension
Crédit Crédit
Tâche Unité Quantité T.U heures Tâche Unité Quantité T.U heures
Béton de propreté M3 34,09 7 238,60 Béton de propreté M3 31,82 7 222,71
Ferraillage des semelles
Kg 4049,19 0,02 80,98 Ferraillage des semelles Kg 2446,99 0,02 48,94
Coffrage et coulage des
semelles Coffrage et coulage des
M3 87,04 10 870,39 semelles M3 50,34 10 503,40
Ferraillage des futs de
poteaux/voiles Ferraillage des futs de
Kg 1828,23 0,02 36,56 poteaux/voiles Kg 552,59 0,02 11,05
Coffrage et coulage des futs
de poteaux/voiles Coffrage et coulage des futs
M3 9,29 35 325,03 de poteaux/voiles M3 5,37 35 187,94
Ferraillage des longrines
Kg 1705,84 0,02 34,12 Ferraillage des longrines Kg 1705,84 0,02 34,12
Coffrage et coulage des
longrines Coffrage et coulage des
M3 21,32 17 362,49 longrines M3 21,32 17 362,49
Ferraillage du dallage Kg 8239,77 0,02 164,80 Ferraillage du dallage Kg 8239,77 0,02 164,80
Coffrage et coulage du Coffrage et coulage du
dallage dallage
M3 103,00 8 823,98 M3 103,00 8 823,98
23,31 22ouvriers

L’amplitude de travail dans le chantier est de 9h/jour.

Après, on calcule l’effectif par la formule :

Nombre d’ouvriers= 2936,954 =23,31


9×14

Ainsi, l’équipe nécessaire pour la réalisation de niveau fondation (variante dalle plein) du
bloc-1- dans la durée de 14 jours est composée par 24 ouvriers.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
68
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

iv. Niveau Sous-sol du Bloc-1- :

Tableau 26 : L’effectif nécessaire pour la réalisation de niveau Sous-sol

Niveau Sous-sol
Dalle pleine Dalle en post tension
Crédit Crédit
Tâche Unité Quantité T.U heures Tâche Unité Quantité T.U heures
Ferraillage des Ferraillage des
Kg 5844,62 0,02 116,89 5149,22 0,02 102,98
poteaux/voiles poteaux/voiles Kg
Coffrage et coulage des Coffrage et coulage des
M3 53,20 30 1596,00 51,56 30 1546,80
poteaux/voiles voiles M3
Etaiements et coffrage du Etaiements et coffrage du
M2 4548,51 0,02 90,97 M2 1537,95 0,02 30,76
plancher/poutres plancher
Ferraillage des poutres Kg 686,65 15 10299,71 Ferraillage des poutres Kg 686,65 10 6866,48

Ferraillage du plancher Kg 17303,65 0,02 346,07 Ferraillage du plancher Kg 10986,40 0,02 219,73

Coulage du plancher M3 162,32 3 486,96 Pose des gaines et des câbles ML 460,05 0,3 138,02

56ouvriers Coulage du plancher M3 188,65 3 565,96


62ouvriers
Les résultats du niveau RDC, Etages sont présentés en Annexe N°7, tab.53.

III. Estimation du Coût


III.1. Coût de matière :
L’estimation du coût de notre structure se fera sur la base de métré exactes, en se basant
sur le plan de coffrage et les ratios d’acier des éléments structuraux (poteaux, poutres, voiles,
dalles…) ainsi que les tableaux récapitulatifs de quantités données par le logiciel Robot après
vérifications des sections d’armatures.

 Pour la dalle pleine, le ratio d’acier étant calculé est de 140 Kg /mᵌ.
 Pour la dalle en post tension, le ratio dacier prescrit par l’entreprise spécialisée est
de 64Kg /mᵌ.
 Le prix de la prestation (précontraint) proposé par FRESSINET est de 130 dhs / m²,
incluant (étude et accompagnement, câbles, kits de précontraint, mise en tension et
injection des gaines).
 Le prix d’achat de l’acier est de 7,6 dhs / Kg,
 Le prix d’achat du béton B25 est de : 713 dhs /mᵌ.
 Le prix d’achat du béton B35 est de : 873 dhs /mᵌ.

Le tableau suivant récapitule le coût de matière global pour les deux variantes (Voir détails
en Annexe N°6, tab.43-50)

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
69
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 27 : récapitulatif du coût de matière global de chaque variante

Dalle pleine Dalle en post tension


Béton Aciers Béton Aciers

Nombre Nombre
Type d’objet Volume Coût Masse Coût Volume Coût Masse Coût
d’objets d’objets
[m3] [DHs] [Kg] [DHs] [m3] [DHs] [Kg] [DHs]

Poutre 195 154,88 110432,74 18194,05 138274,76 79 67,96 48453,70 6151,79 46753,63

Poteau 127 55,20 39358,49 11091,60 84296,14 127 47,41 33801,99 8013,31 60901,18

Semelle isolée 34 38,00 27093,64 1756,32 13348,03 34 13,23 9434,42 378,95 2880,00

Semelle filante 10 79,39 56607,99 2292,87 17425,79 10 65,19 46482,18 2068,05 15717,16

Longrine 38 25,05 17863,88 1705,84 12964,38 38 25,05 17863,88 1705,84 12964,38

Voile 10 46,74 33322,34 4503,10 34223,58 10 44,05 31408,86 3524,14 26783,43

Escalier 12 15,99 11400,87 1279,20 9721,92 12 15,99 11400,87 1279,20 9721,92


Plancher +
4+1 597,39 425937,02 77454,37 588653,21 4+1 789,65 672882,40 52185,37 396608,81
Dallage
Récapitulatif 722016,97 898907,82 871728,30 572330,52
Coût du Câble
- 357056,7*
de précontraint
Coût total (dhs) 1620924,79 1801115,52

(*) Le coût de la prestation précontraint prenant en compte la surface totale de planchers


de notre structure : 2746,59m² est égale à 130*2746,59=357056,7dhs.

Petite conclusion : On remarque que pour variante post-tension, le coût est nettement
plus élevé. Ceci est justifié par le coût onéreux de la prestation précontraint.

III.2. Coûts du coffrage :


i. Coûts de location du coffrage par jour :

On va faire le calcul sur un 2,6*2,6 m2 de surface parce qu’on a 1,6m de largeur pour les
pales et on va laisser 0,5 de chaque côté.

Comme la figure suivante :

Figure 18 : détail de calcul


pour le coffrage

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
70
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

On a besoin de
Tableau 28 : Quantités de coffrage par m2

Elément de coffrage Quantité Quantité /m2


Pale 12 1,77
Poutrelle en bois 8 1,18
Peau de coffrage - 1
Sabot 4 0,59
Fourche 4 0,59

Tableau 29 : Coût journalier de location du coffrage des dalles

Elément de Pu location Pu location


Quantité /m2 Totale (dhs/j/m2)
coffrage /mois (dhs) /jour
Pale 1,77 9 0,35 0,61
Poutrelle en bois 1,18 17 0,65 0,77
Peau de coffrage 1 33 1,27 1,27
Sabot 0,59 9 0,35 0,20
Fourche 0,59 9 0,35 0,20
3,06
NB : Le coût journalier de location du coffrage est presque identique pour les deux variantes.

ii. Temps de location du coffrage

Tableau 30 : Temps de location de coffrage de la dalle

Dalle pleine Dalle en post tension


Temps de coffrage ferraillage coulage (jours) 25 16
Temps de décoffrage (jours) 28+3 5+2/28+2*
Temps global d'immobilisation (jours) 56 34,5
(*) Pour la dalle post tension, on récupère 50% du coffrage sur 7 j et les 50% qui restent sur
30j, on a donc calculé le temps équivalent. (Voir tableau N° 24)

Petite conclusion : Le temps de location du coffrage est considérablement réduit si on


passe par la variante précontrainte.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
71
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

iii. Coût global de location du coffrage

Après avoir calculé le coût du coffrage journalier ainsi que le temps de location du
coffrage, nous allons maintenant calculer le cout global de location du coffrage.

Tableau 31 : Coût global de location du coffrage

Dalle pleine Dalle en post tension


Prix de location (Dhs/j/m2) 3,06 3,06
Temps de location (Jours) 56 34,5
Superficie de la dalle (m2) 2746,59 2746,59

Prix total (Dhs) 470 951,449 290 139,732

Remarque : le coût global de location du coffrage pour l’élévation n’est pas inclus pour les
deux variantes en raison du manque d'informations.

Petite conclusion : Le coût de location du coffrage global est considérablement réduit si


on passe par la variante précontrainte.

III.3. Rotation du coffrage :


On remarque très bien qu’avec l’utilisation de la variante dalle précontrainte en post-
tension, des économies potentielles ont été générées. Il faut aussi ajouter des gains en termes
de rotation de coffrage, en fait l’entreprise peut décoffrer la dalle au bout de 5 jours si la
résistance du béton atteint 𝑓𝑐5 = 25 𝑀𝑃𝑎 (qui est généralement le cas avec un B35). Cet effet
génère un gain double :

 Réduction du coffrage à plus de 50%, car 50% du coffrage d’un niveau devient
disponible pour être réutiliser au niveau suivant au bout de 5 jours.
 Optimisation et réduction des délais des travaux.

Par contre en passant par la variante dalle pleine, nous ne pouvons récupérer le coffrage
qu’après 28 jours donc on sera obligé de mobiliser 100% du coffrage pour la dalle suivante ce
qui va générer des surcoûts par rapport à l’autre variante.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
72
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

III.4. Coûts de la main d’œuvre :


Tableau 32 : Coût de la main d'œuvre

Dalle pleine Dalle en post tension


Fondation Sous-sol RDC/Etage Fondation Sous-sol RDC/Etage
Durée de réalisation(j) 14 26 26 12 17 17
Nombre d'ouvrier 24 56 50 22 62 54
Heures travaillées (h/j) 9 9 9 9 9 9
Prix horaire (dhs/h) 15 15 15 15 15 15
Coût global MO (dhs) 45360 196560 175500 35640 142290 123930
768 420 dhs 549 720 dhs
(Voir la partie précédente)

Petite conclusion : Le coût main d’œuvre est considérablement réduit si on passe par la
variante post-tension.

III.5. Coût global


:
Tableau 33 : Coût global de réalisation de chaque variante

Coût de matières Coût location coffrage Coût de la main Coût global (dhs)
(dhs) (dhs) d'œuvre (dhs) HT
Dalle pleine 1 620 924,79 470 951,449 768 420 2 860 296,239
Dalle en post tension 1 801 115,52 290 139,732 549 720 2 640 975,252
Marge -180 190,7304 180 811,717 218 700 219 320,9866

III.6. Conclusion de l’étude comparative :


Après une étude économique détaillée de notre projet (structure du bloc1) pour les deux
variantes et l’analyse des résultats obtenus, nous constatons que :

 Le cout global de la première variante en dalle pleine s’élève à 2 860 296 DHs,
dans un délai de 5 mois 19 jours.
 Le cout global de la deuxième variante en dalle post-tension s’élève à 2 640 975
DHs, dans un délai de 3 mois 21 jours.

On remarque très bien qu’avec l’utilisation de la variante post-tension, des économies


potentielles ont été générées en terme du coût et délai, avec un gain de 219 321 dhs sur le coût
total de la structure et 2 mois sur le délai.

Ceci est justifié par la rapidité de la pose des systèmes de coffrage ainsi que la durée de
décoffrage réduite qui est de 18,5 jours pour la variante post-tension. Le besoin de main
d’œuvre est réduit par rapport à la solution dalle pleine. Ainsi, un gain remarquable en termes
de rotation de coffrage.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
73
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Conclusion
Le projet de fin d’étude, réalisé sur une période de quatre mois au sein de TGCC, a porté
sur l’étude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un projet de construction
d’une école privée (R+2 avec sous-sol, bloc 1), avec deux variantes dalle pleine en BA, et
dalle précontrainte en post-tension.

Dans une première étape, nous avons opté pour une conception qui respecte les
contraintes architecturales et structurales. Le pré-dimensionnement des éléments de la
structure a été fait en tenant compte les charges appliquées. Le contreventement de la structure
est assuré par portique pour les deux variantes.

La structure ne satisfaisant pas aux critères de régularité requis par le RPS 2000, une
analyse modale à l’aide du logiciel de calcul aux éléments finis s’est avérée nécessaire afin de
déterminer les effets maximaux d’un séisme sur celle-ci.

Nous avons extrait par la suite les résultats concernant le séisme et avons effectué les
vérifications réglementaires relatives aux règles RPS 2000 et PS 92 notamment ceux
concernant la stabilité au renversement, les déplacements et les déformations. Ces derniers
étaient inférieurs aux limites prescrites par lesdits règlements.

Ensuite, nous avons traité la partie dimensionnement des éléments structuraux (Poteau,
semelle, voile, et semelle filante), la dalle pleine en BA, et la dalle précontrainte en post-
tension.

Enfin, nous avons effectué une étude comparative en termes de coût et délai de
réalisation entre les deux variantes permettant ainsi de tirer plusieurs conclusions, les plus
importantes seront citées ci-après :

 Le prix du projet est plus économique en variante dalle précontrainte en post-


tension, les délais de réalisation sont aussi réduits.
 La dalle précontrainte permet de franchir de grandes portées sans avoir des
retombées des poutre (dans les salles d’enseignement) qui nuisent à l’aspect
architectural du bâtiment.

L’expérience acquise au sein de l’équipe de TGCC a été très enrichissante aussi bien au
niveau personnel qu’au niveau professionnel. J’ai eu cette chance de participer activement à la
réussite d’un grand projet de construction. Cela constitue une fierté pour moi en tant que futur
ingénieur.
FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC
d’études
74
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Références bibliographiques

[1] Règle BAEL 91 (DTU P 18-702). Règles techniques de conception et de calcul des
ouvrages et constructions en béton armé, suivant la méthode des états-limites.

[2] Règle BPEL 91 (DTU P 18-703). Règles techniques de conception et de calcul des
ouvrages et constructions en béton précontraint, suivant la méthode des états-limites.

[3] Règles PS 92 (DTU P 06-003). Règles parasismiques 1992.

[4] Règles RPS 2000. Règlement de construction parasismique, applicable aux bâtiments.

[5] THONIER H.- Conception et calcul des structures de bâtiment, tome 1,2,3. Paris, Presses
de l’Ecole nationale des Ponts et chaussées, (1999).

[6] SEDIP. - La précontrainte dans le bâtiment. Nancy, PEFC, (2011).

[7] Clément VALENTE. - Préparer un Chantier de Bâtiment. Paris, 176 pages, (2011).

[8] Robot Structural Analysis-Formation Calcul sismique avec robot.

[9] CHRAIBI Hind. -Cours BAEL. FSTG.

[10] CHRAIBI Hind. -Cours BPEL. FSTG.

[11] SAKAMI Siham. - Cours Calcul de structures. FSTG.

[12] SAKAMI Siham. –Cours dynamique des structures. FSTG.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
75
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 1
Plan architectural de l’ensemble du projet :
Figure 19 : Plan Archi RDC

Figure 25 : coupe c-c façade

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
74
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Plan de coffrage PH RDC :

Figure 26 : Plan de coffrage PH RDC du bloc 1 à étudier

ANNEXE 2
Descentes de charges :
 Dalle pleine :
Tableau 33 : charges du plancher de terrasse sur poteaux

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
75
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 34 : charges du plancher des étages sur poteaux

Tableau 35 : Descentes de charges, V. dalle pleine

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
76
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

 Dalle post-tension :

Tableau 36 : charges du plancher de terrasse sur poteaux

Tableau 37 : charges du plancher des étages sur poteaux

Tableau 38 : Descentes de charges, V. dalle post-tension

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
77
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 3
Relative au chapitre 3 ; Ferraillage des éléments structuraux :

Figure 27 : ferraillage du poteau P5 par Robot

Figure 28 : ferraillage de la semelle isolée sous poteau P5 par Robot

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
78
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Figure 29 : ferraillage du voile V1 par Robot

HA8/e18
8HA16/e10

HA8/e18
Figure 30 : Coupe verticale du voile

Ferraillage verticale HA8/e18 Ferraillage horizontale HA8/e18

Armatures transversales HA6/e16 Les potelets de rives HA16/e10

Figure 31 : Coupe horizontale du voile

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
79
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Figure 32 : ferraillage de la semelle filante sous voile V1 par Robot

Figure 33 : ferraillage de la poutre par Robot

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
80
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 4
Relative au chapitre 4 ; variante dalle pleine :
Tableau 38 : Ferraillage de la dalle pleine

FERRAILLAGE ELU
Panneau 2 / Panneau3
x y
Appui2 Travée Appui 2.1 Travée Appui2.2
Moment 17,62 26,42 9,15 25,933 15,26
l 7,78 8,25
μ 0,0553 0,0829 0,0287 0,0813 0,0479
α 0,0711 0,1083 0,0364 0,1062 0,0613
Z 0,1457 0,1435 0,1478 0,1436 0,1463
Ast/ml 2,7808 4,2345 1,4237 4,1528 2,3987
Ast 32,944 34,261
Acier/ml 3HA12 5HA12 3HA10 5HA12 3HA12
Panneau4
x y
Appui4 Travée Appui 4.1 Travée Appui4.2
Moment 7,77 19,67 1,94 5,498 3,24
l 4,46 8,65
μ 0,0244 0,0617 0,0061 0,0172 0,0102
α 0,0308 0,0797 0,0076 0,0217 0,0128
Z 0,1481 0,1452 0,1495 0,1487 0,1492
Ast/ml 1,2063 3,1153 0,2984 0,8504 0,4994
Ast 23,241 7,356
Acier/ml 2HA10 4HA12 2HA10 2HA10 2HA10

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
81
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Calcul et exploitation des résultats par logiciel ROBOT :


Lors de notre vérification des dalles pleines, on a choisi de calculer la dalle pleine du PH
sous-sol du bloc1 comme indiqué sur la figure ci-dessous.

Les vérifications suivantes sont faites selon les prescriptions de B.A.E.L :

 Vérification de la flèche :

Figure 34 : La flèche calculée avec le logiciel ROBOT.

On trouve une flèche maximale qui ne dépasse 0.5 cm dans toute la surface du plancher
(𝑓𝑚𝑎 = 0.5𝑐𝑚).

 Vérification de la flexion :

Moment à l’ELU suivant l’axe X : Moment à l’ELU suivant l’axe Y :

Figure 35 : Moment suivant l'axe X en KN.m/ml Figure 36 : Moment suivant l'axe Y en KN.m/ml

Le moment maximal sur appuis est 26,38 KN.m/m Le moment maximal sur appuis est 21,37 KN.m/m
Le moment maximal en travées est 16,78 KN.m/m Le moment maximal en travées est 16,51 KN.m/m

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
82
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 5
Relative au chapitre 5 ; variante dalle précontrainte en post-tension
Le calcul du moment avec le logiciel robot d’une dalle d’épaisseur = 0,25 et de largeur b = 1m
Tableau 39 : calcul du moment à ELU+

Moments ELU Max en kNm Travée 1 Appui 2 Travée 2 Appui 3 Travée 3 Appui 4 Travée 4

1x1+1,35x2+1,5x3 25,39 -45,15 3,71 -33,91 16,95 -33,91 2,06


1x1+1,35x2+1,5x4 5,56 -33,91 16,95 -33,91 3,71 -16,72 9,4
1x1+1,35x2+1,5x5 25,39 -45,15 16,95 -33,91 3,71 -16,72 9,4
1x1+1,35x2+1,5x6 5,56 -9,89 3,71 -33,91 16,95 -33,91 2,06
1x1+1,35x2+1,5x7 25,39 -45,15 3,71 -7,43 3,71 -16,72 9,4
1x1+1,35x2+1,5x8 5,56 -33,91 16,95 -33,91 16,95 -33,91 2,06
1x1+1,35x2+1,5x9 5,56 -33,91 16,95 -33,91 3,71 -7,43 2,06

Max 25,39 -9,89 16,95 -7,43 16,95 -7,43 9,4


min 5,56 -45,15 3,71 -33,91 3,71 -33,91 2,06

Tableau 40 : calcul du moment à ELU-

Moments ELU min en kNm Travée 1 Appui 2 Travée 2 Appui 3 Travée 3 Appui 4 Travée 4

1x1+1x2+1,5x3 14,62 -25,99 -3,48 -19,52 9,76 -19,52 -1,93


1x1+1x2+1,5x4 -5,21 -19,52 9,76 -19,52 -3,48 -9,62 5,41
1x1+1x2+1,5x5 14,62 -25,99 9,76 -19,52 -3,48 -9,62 5,41
1x1+1x2+1,5x6 -5,21 9,27 -3,48 -19,52 9,76 -19,52 -1,93
1x1+1x2+1,5x7 14,62 -25,99 -3,48 6,96 5,41 -9,62 5,41
1x1+1x2+1,5x8 -5,21 -19,52 9,76 -19,52 9,76 -19,52 -1,93
1x1+1x2+1,5x9 -5,21 -19,52 9,76 -19,52 -3,48 6,96 -1,93

Max 14,62 9,27 9,76 6,96 9,76 6,96 5,41


min -5,21 -25,99 -3,48 -19,52 -3,48 -19,52 -1,93

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
83
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 41 : calcul du moment à ELS

Moments ELS en kNm Travée 1 Appui 2 Travée 2 Appui 3 Travée 3 Appui 4 Travée 4

1+2+3 8,01 -14,24 -3,48 -10,69 5,35 -10,69 -1,93


1+2+4 -5,21 -10,69 5,35 -10,69 -3,48 6,96 2,96
1+2+5 8,01 -14,24 5,35 -10,69 -3,48 6,96 2,96
1+2+6 -5,21 9,27 -3,48 -10,69 5,35 -10,69 -1,93
1+2+7 8,01 -14,24 -3,48 6,96 -3,48 6,96 2,96
1+2+8 -5,21 -10,69 5,35 -10,69 5,35 -10,69 -1,93
1+2+9 -5,21 -10,69 5,35 -10,69 -3,48 6,96 -1,93

Max 8,01 9,27 5,35 6,96 5,35 6,96 2,96


min -5,21 -14,24 -3,48 -10,69 -3,48 -10,69 -1,93

Tableau 42 : Calcul de la flèche

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
84
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Calcul et exploitation des résultats par logiciel SAFE :


Ce logiciel permet de calculer les planchers, On l’utilise pour notre cas afin de calculer
les câbles de précontrainte dans le panneau précédemment calculé manuellement.

Les vérifications suivantes sont faites selon les prescriptions de l’Eurocode 2 (EC-2) :

 Plan des câbles dans les planchers :


Les câbles de précontrainte représentés sur la figure suivante sont répartis sur les
différents panneaux de sorte d’avoir des câbles précontraints uniformément répartie (3TS13 par
2.5 mètre linéaire), avec une précontrainte de P=0,759 MN.

Figure 37 : Tracé en plan des câbles du plancher étudié

Câble de précontrainte : Le logiciel SAFE donne aussi les tracés de tous les câbles dans
le plancher, la figure suivante illustre le tracé d’un câble donné par ce logiciel.

Figure 38 : Tracé d'un câble de précontrainte

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
85
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

 Vérification de la flèche :

Figure 39 : La flèche calculée avec le logiciel SAFE

La flèche maximale trouvé par SAFE à l’ELS ne dépasse pas 0.814 cm dans toute la
surface du plancher.

 Vérification du poinçonnement :

Figure 40 : Vérification du Poinçonnement

La condition du non-poinçonnement est vérifiée pour tous les poteaux, donc on n’aura
pas besoin des armatures transversales de poinçonnement ou les chapiteaux pour les poteaux,
les résultats trouvés par le calcul manuel et par logiciel sont identique.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
86
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

 Vérification de la flexion :
Moment à l’ELU suivant l’axe X : Moment à l’ELU suivant l’axe Y :

Figure 41 : Moment suivant l'axe X en KN.m/ml Figure 42 : Moment suivant l'axe Y en KN.m/ml

Le moment maximal sur appuis est 107,83 KN.m/m Le moment maximal sur appuis est 109,85 KN.m/m
Le moment maximal en travées est 87,46 KN.m/m Le moment maximal en travées est 92,43 KN.m/m

III.7. Ferraillage du plancher :


Pour le ferraillage de la dalle sur logiciel SAFE, on a opté pour les diamètres
d’armatures suivants :

 Ferraillage inférieur de la dalle : 8 mm avec un espacement de 20 cm,


 Ferraillage supérieur de la dalle : 10 mm avec un espacement de 20 cm
La figure ci-dessous, affiche les sections des renforts supérieurs et inférieurs par mètre
linéaire, nécessaire en addition du ferraillage des nappes inférieur (HA10) et supérieur
(HA12) cité précédemment.

Figure 43 : Sections
des renforts
supérieur et
inférieur

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
87
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 6

Métré (quantité du béton et de l’acier) des éléments structuraux :


Tableau 43 : Métré des poteaux

Poteaux
Dalle pleine Dalle en post tension
Hauteur Hauteur Acier
Section Nombre Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) Section Nombre Volume(m3) Ratio(kg/m3)
[m] [m] (kg)
C25x25 3 3,2 0,6 184,96 110,976 C25x25 3 3,2 0,6 172,2 103,32
C25x30 22 3,2 5,28 194,2 1025,376 C25x30 22 3,2 5,28 167,87 886,3536
C25x40 20 3,2 6,4 195,85 1253,44 C25x40 40 3,2 12,8 169,19 2165,632
C25x50 20 3,2 8 196,88 1575,04 C25x50 36 3,2 14,4 173,79 2502,576
C25x60 36 3,2 17,28 172,81 2986,1568 C25x60 20 3,2 9,6 165,69 1590,624
C25x70 20 3,2 11,2 222 2486,4 C25x70 6 3,2 3,36 158,44 532,3584
C25x80 6 3,2 3,84 292,99 1125,0816
Totaux nets: 52,6 10562,47 Totaux nets: 46,04 7780,864

Tableau 44 : Métré des Planchers/Voiles/Escaliers/Dallages

Planchers/Voiles/Escaliers/Dallages
Dalle pleine Dalle en post tension
Epaisseur Volume Epaisseur Volume Acier
TYPE Nombre Ratio(kg/m3) Acier (kg) TYPE Nombre Ratio(kg/m3)
[cm] [m3] [cm] [m3] (kg)
Planchers18 4 18 494,39 140 69214,6 Planchers25 4 25 686,65 64 43945,6
Voiles20 10 20 40,05 80 3204 Voiles20 10 20 40,05 80 3204
Escaliers15 12 15 15,99 80 1279,2 Escaliers15 12 15 15,99 80 1279,2
Dallages15 1 15 102,99713 80 8239,8 Dallages15 1 15 102,99713 80 8239,77
Totaux nets: 653,42713 81937,57 Totaux nets: 845,68713 56668,57

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
88
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 45 : Métré des Poutres

Poutres
Dalle pleine Dalle en post tension
Section Nombre Longueur [m] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) Section Nombre Longueur [m] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg)
B R25x30 8 1,25 0,75 189,8 142,35 B R25x60 3 1,09 0,4905 85,42 41,89851
B R25x30 4 2,2 0,66 189,8 125,268 B R25x60 3 1,25 0,5625 85,42 48,04875
B R25x30 8 3,27 1,962 189,8 372,3876 B R25x60 3 2,2 0,99 85,42 84,5658
B R25x30 8 3,28 1,968 189,8 373,5264 B R25x60 3 2,84 1,278 85,42 109,16676
B R25x30 4 1,25 0,4375 149,82 65,54625 B R25x60 3 3,27 1,4715 85,42 125,69553
B R25x30 4 3,7 1,295 149,82 194,0169 B R25x60 3 3,28 1,476 85,42 126,07992
B R25x30 12 3,8 3,99 149,82 597,7818 B R25x60 3 4,09 1,8405 85,42 157,21551
B R25x30 4 4,09 1,4315 149,82 214,46733 B R25x60 3 4,45 2,0025 85,42 171,05355
B R25x30 4 4,2 1,47 149,82 220,2354 B R25x60 3 4,74 2,133 85,42 182,20086
B R25x30 12 4,85 5,0925 149,82 762,95835 B R25x60 1 5,18 0,777 85,27 66,25479
B R25x50 1 1,8 0,225 123 27,675 B R25x60 1 5,56 0,834 85,27 71,11518
B R25x50 2 1,83 0,4575 123 56,2725 B R25x60 1 6,51 0,9765 85,27 83,266155
B R25x50 4 2,2 1,1 123 135,3 B R25x60 1 7,01 1,0515 85,27 89,661405
B R25x50 2 2,63 0,6575 123 80,8725 B R25x60 4 8,25 4,95 85,27 422,0865
B R25x50 1 2,66 0,3325 123 40,8975 B R25x70 3 0,41 0,21525 85,42 18,386655
B R25x50 8 4,45 4,45 123 547,35 B R25x70 2 0,83 0,2905 85,42 24,81451
B R25x50 4 4,46 2,23 123 274,29 B R25x70 1 1,8 0,315 85,42 26,9073
B R25x50 4 4,74 2,37 123 291,51 B R25x70 2 2,63 0,9205 85,42 78,62911
B R25x50 1 5,18 0,6475 123 79,6425 B R25x70 4 4,2 2,94 85,42 251,1348
B R25x50 1 6,51 0,81375 76,19 61,999613 B R25x70 3 4,46 2,3415 85,42 200,01093
B R25x50 1 7,01 0,87625 76,19 66,761488 B R25x70 3 6,14 3,2235 85,27 274,86785
B R25x60 1 5,56 0,834 139,5 116,343 B R25x70 3 7,2 3,78 83,21 314,5338
B R25x60 4 6,14 3,684 139,5 513,918 B R25x70 3 7,25 3,80625 127,9 486,81938
B R25x60 3 7,2 3,24 139,5 451,98 B R25x70 3 7,78 4,0845 107,2 437,8584
B R25x60 3 7,25 3,2625 139,5 455,11875 B R25x70 6 7,79 8,1795 107,2 876,8424
B R25x60 4 7,79 4,674 139,5 652,023 B R25x70 4 8,65 6,055 69,71 422,09405
B R25x60 4 8,25 4,95 139,5 690,525 B R25x70 3 8,66 4,5465 91,82 417,45963
B R25x60 4 8,65 5,19 139,5 724,005 B R25x70 4 9,18 6,426 84,52 543,12552

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
89
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de construction d’une École Privée AL JABR

Dalle pleine (suit)


Section Nombre Longueur [m] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg)
B R25x60 3 2,84 1,3845 82,01 113,54285
B R25x60 3 4,85 2,364375 82,01 193,90239
B R25x60 4 6,23 4,0495 82,01 332,0995
B R25x60 3 6,61 3,222375 82,01 264,26697
B R25x60 2 7,69 2,49925 82,01 204,96349
B R25x60 4 7,78 5,057 82,01 414,72457
B R25x70 4 6,14 4,298 126,4 543,2672
B R25x70 4 7,2 5,04 126,4 637,056
B R25x70 4 7,25 5,075 126,4 641,48
B R25x70 3 8,66 4,5465 91,81 417,41417
B R25x70 6 7,79 8,1795 126,4 1033,8888
B R25x70 3 7,78 4,0845 126,4 516,2808
B R25x70 4 9,18 6,426 126,4 812,2464
B R25x90 3 0,41 0,27675 94,44 26,13627
B R25x90 2 0,83 0,3735 94,44 35,27334
B R25x90 12 8,25 22,275 94,44 2103,651
B R25x90 2 8,35 3,7575 94,44 354,8583
B R25x90 6 9,18 12,393 94,44 1170,3949
Totaux nets: 154,884625 18194,04691

Tableau 46 : Métré des Longrines

Longrines
Nombre Longueur [m] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) BP
LG 25x40 3 1,25 0,375 80 30 0,065625
LG 25x40 2 3,27 0,654 80 52,32 0,11445
LG 25x40 2 3,28 0,656 80 52,48 0,1148
LG 25x40 3 3,8 1,14 80 91,2 0,1995
LG 25x40 3 4,85 1,455 80 116,4 0,254625
LG 25x40 2 4,45 0,89 80 71,2 0,15575
LG 25x40 1 5,18 0,518 80 41,44 0,09065
LG 25x40 1 6,51 0,651 80 52,08 0,113925
LG 25x40 1 7,01 0,701 80 56,08 0,122675
LG 25x40 1 7,2 0,72 80 57,6 0,126
LG 25x40 1 7,25 0,725 80 58 0,126875
LG 25x40 1 8,25 0,825 80 66 0,144375
LG 25x40 1 6,23 0,623 80 49,84 0,109025
LG 25x40 2 7,69 1,538 80 123,04 0,26915
LG 25x40 1 4,2 0,42 80 33,6 0,0735
LG 25x40 1 5,56 0,556 80 44,48 0,0973
LG 25x40 1 8,65 0,865 80 69,2 0,151375
LG 25x40 1 9,18 0,918 80 73,44 0,16065
LG 25x40 1 3,7 0,37 80 29,6 0,06475
LG 25x40 1 4,09 0,409 80 32,72 0,071575
LG 25x40 1 4,46 0,446 80 35,68 0,07805
LG 25x40 1 7,78 0,778 80 62,24 0,13615
LG 25x40 1 7,79 0,779 80 62,32 0,136325
LG 25x40 3 8,25 2,475 80 198 0,433125
LG 25x40 2 9,18 1,836 80 146,88 0,3213
Totaux nets: 21,323 1705,84 3,731525

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
90
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 47 : Métré des semelles isolées, V. Dalle pleine

Dalle pleine
Semelles isolées Fut de Poteaux BP(SEMMELLE)
B A e H a b B' H BP
Nombre Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) h [m] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) A' [m] Volume(m3)
[m] [m] [cm] [cm] [m] [m] [m] [m]
3 0,8 0,8 25 45 0,744 63,31 47,10264 0,25 0,25 0,6 0,1125 184,96 20,808 0,9 0,9 0,05 0,1215
4 1,2 0,6 25 45 1,164 58,76 68,39664 0,25 0,5 0,6 0,3 196,88 59,064 1,3 0,7 0,05 0,182
5 1,4 1,1 25 45 2,99 46,87 140,1413 0,25 0,5 0,6 0,375 196,88 73,83 1,5 1,2 0,05 0,45
1 2,5 1,3 25 50 1,27 49,92 63,3984 0,25 0,5 0,55 0,06875 196,88 13,5355 2,6 1,4 0,05 0,182
5 1,5 0,8 25 45 2,37 50,21 118,9977 0,25 0,6 0,6 0,45 172,81 77,7645 1,6 0,9 0,05 0,36
3 2 1 25 45 2,28 51,84 118,1952 0,25 0,6 0,6 0,27 172,81 46,6587 2,1 1,1 0,05 0,3465
3 2,9 1,3 30 60 5,34 44,33 236,7222 0,25 0,6 0,45 0,2025 172,81 34,994025 3 1,4 0,05 0,63
3 2 0,9 25 45 2,091 56,81 118,78971 0,25 0,7 0,6 0,315 222 69,93 2,1 1 0,05 0,315
2 2,5 1,7 25 60 3,88 44,07 170,9916 0,25 0,7 0,45 0,1575 222 34,965 2,6 1,8 0,05 0,468
2 3,9 1,4 30 85 6,58 52,28 344,0024 0,25 0,7 0,2 0,07 222 15,54 4 1,5 0,05 0,6
2 2,5 0,7 25 45 1,37 70,51 96,5987 0,25 0,8 0,6 0,24 292,99 70,3176 2,6 0,8 0,05 0,208
1 5,3 1,8 70 120 3,72 62,63 232,9836 0,25 0,8 0,2 0,04 292,99 11,7196 4,5 1,5 0,05 0,3375
Totaux nets: 33,799 1756,3201 2,60125 529,12693 4,2005

Tableau 48 : Métré des semelles isolées, V. Dalle en post tension

Dalle en post tension


Semelles isoleés Fut de Poteaux BP(SEMMELLE)
B A e a b h B'
Nombre [m] H [cm] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) A' [m] H BP [m] Volume(m3)
[m] [cm] [m] [m] [m] [m]
3 0,7 0,7 25 45 0,19 67,89 12,8991 0,25 0,25 0,55 0,103125 172,2 17,758125 0,8 0,8 0,05 0,096
10 2,4 0,9 25 60 0,99 50,49 49,9851 0,25 0,4 0,4 0,4 169,19 67,676 2,5 1 0,05 1,25
11 2,6 1 25 60 1,19 51,17 60,8923 0,25 0,5 0,4 0,55 173,79 95,5845 2,7 1,1 0,05 1,6335
7 3,2 1,4 25 80 2,49 46,52 115,8348 0,25 0,6 0,2 0,21 165,69 34,7949 3,3 1,5 0,05 1,7325
3 3,4 1,5 25 80 2,82 49,41 139,3362 0,25 0,7 0,2 0,105 158,44 16,6362 3,5 1,6 0,05 0,84
Totaux nets: 7,68 378,9475 1,368125 232,44973 5,552

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
91
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 49 : Métré des semelles filante, V. Dalle pleine

Dalle pleine
Semelles filante Fut de voile BP(SEMMELLE)
Nombre A [m] B [m] e [cm] H [cm] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) a [m] b [m] h [m] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) A' [m] B' [m] H BP [m] Volume(m3)
2 7,78 1,2 25 45 8,4 51,43 432,012 7,78 0,2 0,6 1,8672 184,96 345,35731 7,78 1,3 0,05 1,0114
1 8,66 0,9 25 45 3,51 59,49 208,8099 8,66 0,2 0,6 1,0392 196,88 204,5977 8,66 1 0,05 0,433
1 14,45 2,3 25 60 19,94 39,41 785,8354 14,45 0,2 0,45 1,3005 196,88 256,04244 14,45 2,4 0,05 1,734
1 0,41 1,7 25 45 0,31 49,04 15,2024 0,41 0,2 0,6 0,0492 196,88 9,686496 0,41 1,8 0,05 0,0369
1 4,46 0,8 25 45 1,61 66,86 107,6446 4,46 0,2 0,6 0,5352 172,81 92,487912 4,46 0,9 0,05 0,2007
1 1,65 0,8 25 45 0,51 63,99 32,6349 1,65 0,2 0,6 0,198 172,81 34,21638 1,65 0,9 0,05 0,07425
1 3,45 1,3 25 45 2,02 48,01 96,9802 3,45 0,2 0,6 0,414 172,81 71,54334 3,45 1,4 0,05 0,2415
1 6,14 1 25 45 2,76 57,35 158,286 6,14 0,2 0,6 0,7368 222 163,5696 6,14 1,1 0,05 0,3377
1 7,79 2,6 25 70 14,18 32,12 455,4616 7,79 0,2 0,35 0,5453 223 121,6019 7,79 2,7 1,05 22,08465
Totaux nets: 53,24 2292,867 6,6854 1299,1031 26,1541

Tableau 50 : Métré des semelles filante, V. Dalle en post tension

Dalle en post tension


Semelles filante Fut de voile BP(SEMMELLE)
Nombre A [m] B [m] e [cm] H [cm] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) a [m] b [m] h [m] Volume(m3) Ratio(kg/m3) Acier (kg) A' [m] B' [m] H BP [m] Volume(m3)
2 7,78 1,1 25 45 7,7 53,13 409,101 7,78 0,2 0,35 1,0892 80 87,136 7,78 1,2 0,05 0,9336
1 8,66 1 25 45 3,9 56,88 221,832 8,66 0,2 0,35 0,6062 80 48,496 8,66 1,1 0,05 0,4763
1 14,45 1,9 25 50 13,73 46,38 636,7974 14,45 0,2 0,3 0,867 80 69,36 14,45 2 0,05 1,445
1 0,41 1,5 25 45 0,28 51,44 14,4032 0,41 0,2 0,35 0,0287 80 2,296 0,41 1,6 0,05 0,0328
1 4,46 0,7 25 45 1,4 74,58 104,412 4,46 0,2 0,35 0,3122 80 24,976 4,46 0,8 0,05 0,1784
1 1,65 0,8 25 45 0,59 63,99 37,7541 1,65 0,2 0,35 0,1155 80 9,24 1,65 0,9 0,05 0,07425
1 3,45 1,3 25 45 2,02 48,01 96,9802 3,45 0,2 0,35 0,2415 80 19,32 3,45 1,4 0,05 0,2415
1 6,14 1 25 45 2,76 57,35 158,286 6,14 0,2 0,35 0,4298 80 34,384 6,14 1,1 0,05 0,3377
1 7,79 2,2 25 60 10,28 37,79 388,4812 7,79 0,2 0,2 0,3116 80 24,928 7,79 2,3 1,05 18,81285
Totaux nets: 42,66 2068,0471 4,0017 320,136 22,5324

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
92
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 7
Planning structure :

Niveau Sous-sol du bloc -1- :

Tableau 51 : Durée globale de la réalisation du niveau Sous-sol

Niveau Sous-sol
Dalle pleine Dalle en post tension
Tâche Unité Quantité Cadence Durée (j) Tâche Unité Quantité Cadence Durée (j)
Ferraillage des Ferraillage des
Kg Kg
poteaux/voiles 5844,62 2000 2,92 poteaux/voiles 5149,22 2000 2,57
Coffrage et coulage Coffrage et coulage
M3 M3
des poteaux/voiles 53,20 60 0,89 des voiles 51,56 60 0,86
Etaiements et
coffrage du M2 Etaiements et coffrage M2
plancher/poutres 4548,51 2000 2,27 du plancher 1537,95 2000 0,77
Ferraillage des Ferraillage des
Kg Kg
poutres 686,65 50 13,73 poutres 686,65 100 6,87
Ferraillage du Ferraillage passif du
Kg Kg
plancher 17303,65 2500 6,92 plancher 10986,40 2500 4,39
Coulage du Pose des gaines et des
M3 ML
plancher 162,32 120 1,35 câbles 460,05 200 2,30
28,09 Coulage du plancher M3 188,65 120 1,57
19,34

Il faut prendre en considération le chevauchement entre les tâches :

• Un décalage entre les verticaux et les horizontaux de 1 jour.

Alors, la durée globale de la réalisation du niveau sous-sol du bloc-1- est comme suit :

Durée Dalle pleine =1+2,27+13,73+6,92+1,35=25,27 jours. On prend 26 jours.


Durée post tension =16,902 jours. Et on prend 17 jours.

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
93
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

v. Niveau RDC/Etages du bloc-1- :

Tableau 52 : Durée globale de la réalisation du niveau RDC/Etages

Niveau RDC/Etages
Dalle pleine Dalle en post tension
Tâche Unité Quantité Cadence Durée (j) Tâche Unité Quantité Cadence Durée (j)
Ferraillage des
Kg Kg
Ferraillage des poteaux 2640,62 2500 1,06 poteaux 1945,22 2500 0,78
Coffrage et coulage des Coffrage et coulage
M3 M3
poteaux 13,15 20 0,66 des poteaux 11,51 20 0,58
Etaiements et coffrage Etaiements et
M2 M2
du plancher/poutres 4548,51 2000 2,27 coffrage du plancher 1537,95 2000 0,77
Ferraillage des
Kg Kg
Ferraillage des poutres 686,65 50 13,73 poutres 686,65 100 6,87
Ferraillage passif du
Kg Kg
Ferraillage du plancher 17303,65 2500 6,92 plancher 10986,40 2500 4,39
Pose des gaines et des
M3 ML
Coulage du plancher 162,32 120 1,35 câbles 460,05 200 2,30
26,00 Coulage du plancher M3 188,65 120 1,57
17,26

La durée globale de la réalisation du niveau RDC et les étages du bloc-1- est comme suit :

Durée Dalle pleine = 26 jours.


Durée post tension = 17 jours.

Figure 44 : Dalle pleine, Fondation, Structure, Bloc 1

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
94
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Figure 45 : Dalle pleine, élévation, Structure, Bloc 1

Figure 46 : Dalle post-tension, Fondation, Structure, Bloc 1

Figure 47 : Dalle post-tension, élévation, Structure, Bloc 1

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
95
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Planning de la main d’œuvre


i. Niveau RDC/Etages du Bloc-1- :

Tableau 53 : L’effectif nécessaire pour la réalisation de niveau RDC/Etage

Niveau RDC/Etage
Dalle pleine Dalle en post tension
Tâche Unité Quantité T.U Crédit heures Tâche Unité Quantité T.U Crédit heures
Ferraillage des Ferraillage des
Kg Kg
poteaux 2640,62 0,02 52,81 poteaux 1945,22 0,02 38,90
Coffrage et Coffrage et
coulage des M3 coulage des M3
poteaux 13,15 30 394,50 poteaux 11,51 30 345,30
Etaiements et Etaiements et
coffrage du M2 coffrage du M2
plancher/poutres 4548,51 0,02 90,97 plancher 1537,95 0,02 30,76
Ferraillage des Ferraillage des
Kg Kg
poutres 686,65 15 10299,71 poutres 686,65 10 6866,48
Ferraillage
Ferraillage du Kg passif du Kg
plancher 17303,65 0,02 346,07 plancher 10986,40 0,02 219,73
Coulage du Pose des gaines
M3 ML
plancher 162,32 3 486,96 et des câbles 460,05 0,3 138,02
Coulage du
50 M3
plancher 188,65 3 565,96
54

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
96
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 8
Relative au chapitre 5 ; Etude dynamique et sismique :

Figure 48 : Mode 1, translation suivant Y, V. dalle pleine

Figure 49 : Mode 2, translation suivant X, V. dalle pleine Figure 50 : Mode 3, Torsion, V. dalle pleine

Tableau 54 : Résultat de l’analyse modale, V. dalle post-tension

Masse cumulée Masse cumulée


Mode Fréquence (Hz) Période (s)
suivant X (%) suivant Y (%)
1 1,73 0,58 1,96 64,24
2 1,96 0,51 66,72 65,34
3 2,25 0,44 66,75 66,90
4 4,85 0,21 67,16 75,94
5 5,69 0,18 77,53 75,95
6 6,55 0,15 77,55 76,08
7 7,53 0,13 77,55 79,14
8 9,08 0,11 81,58 79,53
9 10,04 0,10 81,66 79,57
10 11,88 0,08 82,20 84,97
11 21,58 0,05 82,20 84,97
12 25,10 0,04 93,32 94,02

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
97
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Tableau 55 : le déplacement latéral total, V. dalle post-tension

Hauteur totale de Déplacement Déplacement limite


la structure (m) réels (cm) de RPS (cm)
Séisme X Ux 12,8 2,3 5,12
Uy 12,8 0,5 5,12
Séisme Y Ux 12,8 1 5,12
Uy 12,8 3,1 5,12

Tableau 56 : Les déplacements latéraux inter-étages, V. dalle post-tension

Les déplacements latéraux inter-étages


Hauteur Séisme X Séisme Y Déplacement
Étages
(m) UX (cm) UY (cm) UX (cm) UY (cm) limité (cm)
S.sol 3,2 0,2 0,2 0,3 0,3 0,91
RDC 3,2 0,7 0,1 0,3 0,9 0,91
1er étage 3,2 0,8 0,2 0,3 0,9 0,91
2éme étage 3,2 0,5 0,2 0,2 0,8 0,91

Tableau 57 : Valeurs des coefficients de renversement dans la direction X, V. dalle post-tension

Séisme X
Étages K W (KN) Dép. Max (cm) V(KN) Hauteur (cm) θ
S.sol 3,5 4267,05 0,2 829,56 320 0,011
RDC 3,5 4094,60 0,7 780,72 320 0,040
1er étage 3,5 4060,46 0,8 631,4 320 0,056
2éme étage 3,5 3444,71 0,5 362,47 320 0,052

Tableau 58 : Valeurs des coefficients de renversement dans la direction Y, V. dalle post-tension

Séisme Y
Étages K W (KN) Dép. Max (cm) V(KN) Hauteur (cm) θ
S.sol 3,5 4267,05 0,3 756,21 320 0,019
RDC 3,5 4094,60 1,2 710,33 320 0,076
1er étage 3,5 4060,46 1,1 565,86 320 0,086
2éme étage 3,5 3444,71 0,6 318,27 320 0,071

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
98
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

ANNEXE 9

I. Conception et pré-dimensionnement :
I.1. Dalles pleines :
Le pré-dimensionnement de l’épaisseur de la dalle pleine se fait par les conditions
suivantes :

- La résistance à la flexion :

- L’isolation acoustique :
 h ≥ 16 cm à 20 cm
- La sécurité incendie :
 h ≥ 7 cm pour 1h de coupe-feu
 h ≥ 11 cm pour 2h de coupe-feu
Après le pré-dimensionnement de chaque dalle il est obligatoirement de vérifier la
résistance de la dalle vis-à-vis les charges appliquées sur la dalle, généralement on modélise la
dalle sur un logiciel informatique ou par un calcul RDM pour vérifier la flèche.

I.2. Poutre :
Selon les règles de pré-dimensionnement des poutres, on doit avoir : L/16≤h≤L/10

- Pour les poutres principales porteuses des deux côtés : h= L/10(avec continuité h= L/12)
- Pour les poutres principales porteuses d’un côté : h= L/12 (avec continuité h= L/14)
- Pour les poutres secondaires h= L/16.

I.3. Poteaux :
Le règlement RPS2000 exige une valeur minimale des arêtes des poteaux de l’ordre de
: 𝑎𝑚𝑖𝑛 = 25𝑐𝑚 . Les dimensions données par la descente de charge sont données dans l’annexe 2.

 La charge totale à l’ELU est connue : Nu.


 Longueur de flambement : Lf = K * L0.
 L’élancement lambda : 𝜆 = 35  ce qui donne : a
 On recalcule L’élancement : 𝜆
 On calcule b : 0.9 * b
Nu
b *  0.02.
 Fc28* (a - 0.02)

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
99
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

I.4. Voiles :
Selon le RPS2000, l’épaisseur du voile à considérer est fonction de la hauteur nette he de
l’étage. Soit
 emin = max (15 cm, he/20) pour un voile non rigidifié à ses deux extrémités.
 emin = max (15 cm, he/22) pour un voile rigidifié à une extrémité.
 emin = max (15 cm, he/25) pour un voile rigidifié à ses deux extrémités.

II. Méthode de calcul des


voiles Notations

 a : épaisseur du voile
 d : longueur du voile
 L : hauteur libre du voile
 Lf : longueur de flambement

II.1. La longueur de flambement : Figure 20 : Notions pour le voile

Figure 21 : longueur de flambement

II.2. Aciers minimaux


Pour chacun des ferraillages vertical et horizontal on a des espacements maximaux à
ne pas dépasser et aussi la section minimale qui doit être assurée suivant chaque direction
qu’on voit dans le tableau ci-dessous

Figure 22 : Aciers minimaux

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
100
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

Les sections d'armatures correspondant au pourcentage 𝜌𝑣et 𝜌ℎ doivent être réparties par moitié
sur chacune des faces de la bande de mur considérée

II.3. Effort de compression à l’ELU

Figure 23 : paramètres de calcul d’un voile

II.4. Condition d’application de l’approche statique équivalente :


II.4.1. Régularité en plan :
 Forme simple (rectangle)
 Distribution de masse et de rigidité sensiblement symétrique vis-à-vis de 2 directions
orthogonales, le long desquelles sont orientés les éléments structuraux résistant à
l’action sismique.
 Lorsque le système structural n’est pas orienté le long d’un ensemble d’axes
orthogonaux la structure est considérée irrégulière.
 A chaque niveau, la distance entre le centre de masse et le centre de rigidité, mesurée
perpendiculairement à la direction de l’action sismique, ne doit pas dépasser 0.20 fois
la racine carrée du rapport de la raideur de torsion sur la raideur de translation.
 La somme des parties saillantes ou
rentrantes a+b  0.25 B
 Élancement L/B  3.5

Figure 24 : Régularité en plan

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
101
Etude de l’optimisation des coûts et délais de réalisation d’un
projet de
construction d’une École Privée AL JABR

II.4.2. Régularité en élévation :


 Distribution de la rigidité et de la masse sensiblement régulière le long de la hauteur,
Variation de la masse, entre 2 étages successifs, inférieure à 15%
 Variation de la rigidité, entre 2 étages successifs, inférieure à 30%

 La hauteur totale du bâtiment ne doit pas dépasser pas 4 fois la plus petite dimension
de sa base,
 Un élément vertical du système structural résistant aux forces latérales ne doit pas
avoir de décalage. Le trajet de forces latérales doit être continu
 Rétrécissement graduel  0.15 dimension en plan du niveau précédent, sans que le
retrait global ne dépasse 25% de la dimension en plan au niveau du sol
 Élargissement graduel  0.10 dimension en plan du niveau précédent, sans que le
débordement global ne dépasse 25% de la dimension en plan au niveau du sol.
 La résistance au cisaillement du système structural à un niveau donné ne doit pas être
inférieure à 80% de la résistance du niveau supérieur. La résistance au cisaillement
d’un étage est constituée de la résistance totale de tous les éléments du système
structural qui partagent les efforts tranchants à l’étage pour la direction sismique
considérée

Remarque :

Si l’une des conditions précédentes n’est pas vérifiée, on va utiliser la méthode de l’analyse
modale

FSTG-Marrakech Projet de fin TGCC


d’études
102

Vous aimerez peut-être aussi