Vous êtes sur la page 1sur 8

Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

les capteurs de déplacements

Rappel

le capteur met en œuvre un phénomène par lequel la grandeur qui est l'objet de
la mesure (mesurande) détermine la valeur d'une caractéristiques électriques,
dans ce cas un conditionneur est fréquemment associé au capteur pour délivrer
un signal électrique qui sera par la suite traité par l'électronique de système.
Pour une même mesurande , il existe divers types de capteurs basés sur des
phénomènes différents et dotés de caractéristiques métrologiques spécifiques en
fonction des conditions imposés à résoudre (volume disponible, étendue de
mesure, bande passante, temps de réponse.....) il faut choisir le capteur et le
conditionneur approprié. Une fois le capteur est choisi il faut voir comment
minimiser les perturbations 'les influences' qui agissent sur le système.

Introduction

Nous essayons d'aborder dans ce cours, le fonctionnement d'un capteur de


déplacement, ce dernier son nom l'indique, il dépend de la distance quelle, soit
rectiligne (linéaire) , rotatif (angulaire, circulaire) ou les deux à la fois, dans
plusieurs documentations il est appelé aussi capteur de position

PRESENTATION
Les capteurs de positions (déplacements) sont souvent utilisés avec un corps
d’épreuve pour former d’autre type de capteur. Les capteurs de niveau à flotteur
utilisent un capteur de position pour déterminer la position du flotteur. Pour
mesurer une position linéaire, on utilise soit un capteur linéaire, soit un capteur
rotatif associé à une liaison poulie.
Généralement ces capteurs, ce sont des CAPTEURS ANALOGIQUES
ils sont basés sur la variation d'impédance d'un dipôle passifs. La variation de la
grandeur physique à mesurer peut-être liée a :
• la variation de résistance (R en Ohm) d'un résistor ;
• la variation de capacité (C en F) d'un condensateur ;
• la variation d'inductance (L en H) d'une self.
Ils existe aussi des capteurs basés sur la variation d'une mutuel inductance (M
en H) de deux selfs.
Principes physiques et fonctionnels des Capteurs de
déplacements usuels
I- 1Capteur de déplacement se basant sur un Potentiomètre résistif
(variation de résistance)

I-1.1 Principe physique


on rappelle que la résistance d'un conducteur s'écrit R= L/S
Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

 présente la résistivité, unité en .m


L la longueur du conducteur, unité en mètre
S la section du fil, unité en m2
I-1.1 Principe de fonctionnement

Le corps d'épreuve du capteur est une piste résistive constitué d'une partie fixe
et le mouvement mécanique à mesurer est accouplé à un curseur qui se déplace
sur celle-ci. Ainsi, la résistance entre un point fixe et la partie mobile du
potentiomètre est fonction de la déplacement rectiligne ou rotatif à mesurer.

RAC présente la résistance


variable du point fixe C jusqu'au point B

L’élément sensible est constitué d’un support sur lequel est déposé une pâte
résistive qui
incorpore un liant en plastique et du carbone (cas des capteurs à piste résistive)
ou un bobinage résistif (cas des capteurs à fil résistif).
L’élément sensible ainsi obtenu peut être rapporté :

• soit fixé sur un support plat pour réaliser un capteur de déplacement rectiligne.

• soit à l’intérieur d’une jupe cylindrique pour constituer un potentiomètre rotatif


Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

II-1 Capteur de déplacement se basant sur variation capacitive

un modèle de capteur de déplacement se basant sur le principe de capacité


II-1.1 Principe physique
la capacité est composée de deux armatures conductrices , une est chargée
positivement la seconde est chargé négativement voir l'image
alors son expression en fonction de la tension de sortie qui va jouer le rôle de la
mesurande ( langage de capteur); est donnée par

: permittivité du vide = 8.85 10-12


: permittivité relative de l'isolant
S: surface d'armature en m2
d: épaisseur de l'isolant en mètre

II-1.2 Principe de fonctionnement

Pour faire varier la capacité du condensateur en fonction de déplacement , la


variation se fait en surface de l'armature , soit en épaisseur "d".
Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

Domaine d'application : l'étendue ( la plage ) de mesure est faible de l'ordre


du millimètre pour la variation de l'épaisseur et ou la variation de la surface est
de 1cm pour l'armature, ils sont beaucoup utilisés dans les capteur de pression
pour mesurer le déplacement d'une membrane soumis aux forces de pressions

variation de l'épaisseur d

III-1 Capteur de déplacement se basant sur une variation d'inductance

III-1.1 Principe physique

Pour avoir une inductance L variable, une bobine de fil conducteur est parcouru par un
courant électrique, crée un champ magnétique d'induction B. On peut canaliser les
lignes de champs qui traversent la bobine aussi en ajoutant un autre circuit magnétique
, par effet de la réluctance (aptitude d'un circuit magnétique à s'opposer à sa pénétration
par un champ magnétique externe). Cette grandeur R a été créée par analogie avec la
notion de résistance. L'inverse de la réluctance est appelée perméance magnétique.

Suivant le cas ci-dessus on peut écrire l'expression physique du circuit


Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

avec :
N: nombre de spires
I: courant dans les spires en Ampère (A)
R: réluctance du circuit magnétique en H-1 (Henry)-1
: le flux du champ magnétique traversant les spires en Wb (Weber)

III-1.2Principe de fonctionnement

Un noyau magnétique se déplaçant à l'intérieur d'une bobine. Ce déplacement


entraîne une variation de l'inductance de la bobine par effet de la réluctance

Exemple Transformateur différentiel ( L.V.D.T)

Il est constitué d'un noyau magnétique cylindrique présentant l'élément sensible,


qui se déplace librement dans la bobine suivant leur axe commun. il est prolongé
par une tige reliée à l'objet mobile dont on veut mesurer le déplacement. le
déplacement du noyau autour de la position d'équilibre du pont génère deux
tensions représentatives de l'amplitude de ce déplacement et de son sens à la
fois. La valeur de déplacement est obtenue par comparaison des valeurs crêtes de
chaque signal voir image . Un autre exemple semblable à LDVT est le résolveur
qu'est un capteur rotatif
Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

Enroulement d'un LDVT

Exercice
Un capteur push-pull, de déplacement rectiligne est constitué d'un
potentiomètre linéaire schématisé sur la figure. On désigne par x la valeur du
déplacement du curseur par rapport à la position milieu que l'on prend pour
origine de l'axe x.
Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

Solution
Cours d'instrumentation: capteurs Mme LOUNIS

Vous aimerez peut-être aussi