Vous êtes sur la page 1sur 132

Cours GPA-668

Capteurs et actionneurs

Cours #1 :

samedi 11 mai 2002

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 1

1
Présentation du plan de cours

GPA-668
Session été 2002

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 2

2
Introduction aux systèmes de
mesure

Grandeur Signal de mesure


physique à ou grandeur
mesurer CAPTEUR exploitable
Définition Ex.
(MESURANDE) (ÉLECTRIQUE
Ex.
ou
Grandeurs PNEUMATIQUE)
d'influence Ex.
(PARASITES)

Domaine d’évolution des


grandeurs

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 3

3
Le mesurande

n Le capteur doit utiliser un principe


physique pour mesurer cette grandeur.

n Exemple : déformation d’une poutre


soumise à une force.
q Mesurande : force.
q Corps d’épreuve : poutre.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 4

4
Les grandeurs d’influence

n Correspondent aux grandeurs physiques


altérant la qualité de la mesure.
S = F (m)
S = F (m , p1 , p2 ,...)
n Trois solutions pour limiter les effets :
q Réduire
q Stabiliser
q Compenser

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 5

5
STABILISER
Stabilisation des grandeurs
d’influence
n Lors du design, on peut faire en sorte
que les grandeurs d’influence restent
stables.

n Exemple : pièce climatisée pour limiter


les variations de la température.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 6

6
COMPENSER
Compensation des
grandeurs d’influence
n On peut choisir un capteur équipé d’un
système de compensation pour
diminuer les effets des grandeurs
d’influence.

n Exemple : glace électronique utilisée


comme température de référence
indépendante de l’environnement.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 7

7
Les grandeurs d’influence
- Liste (1)
n Température :
q La plus fréquente en industrie ;

n La pression :
q Les variations de la pression
atmosphérique affecte certains capteurs ;

n Le temps :
q Le vieillissement des composantes ;

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 8

8
Les grandeurs d’influence
- Liste (2)
n Les vibrations :
q Affectent sévèrement certains types de
capteurs ;

n Les chocs :
q Certains capteurs sont sensibles aux chocs ;

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 9

9
Les grandeurs d’influence
- Liste (3)
n Le taux d’humidité :
q Peut varier de 5 à 100 % en industrie ;

n La corrosion :
q Accélère le vieillissement des capteurs ;

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 10

10
Les grandeurs d’influence
- Liste (4)
n L’immersion :
q Certains capteurs ne supportent pas
l’immersion ;

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 11

11
Les grandeurs d’influence
- Liste (5)
Position et
fixation

Perturbations
électromagnétiques

Rayonnement
nucléaire

Alimentation
électrique

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 12

12
Le signal de sortie
ou signal exploitable (1)
n Le signal de sortie peut être de nature
électrique :
q Courant (analogique) :
• 0 - 20 mA ; 4 - 20 mA ; -20 mA - +20 mA, ...
q Tension (analogique) :
• 0 - 5 V ; 0 - 10 V ; 1 - 5V ; -5 V - +5 V, …
q Tension (tout-ou-rien) :
• 24 V; 48 V; 120 V; 220V; 5 V (TTL), ...

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 13

13
Le signal de sortie
ou signal exploitable (2)
n Le signal de sortie peut être de nature
pneumatique :
q3 - 15 psig
q 20 à 100 kPa

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 14

14
Éléments d’un capteur
Signal de
sortie

Boitier

Module
Corps Élément de
électronique de
d'épreuve transduction
conditionnement
Définition
Ex. Et, autres ..

Mesurande Réaction Alimentation


Signal de mesure
transmissible
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 15

15
Le corps d’épreuve

n Cet élément mécanique réagit


sélectivement à la grandeur à mesurer.

n Le principe de physique choisi fait en


sorte d’éviter le plus possible d’être
sensible aux grandeurs d’influences.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 16

16
L`élément de transduction

n Cet élément mécanique transforme la


réaction du corps d’épreuve en
grandeur électrique.

n Si capteur actif
q génère un signal électrique.

n Si passif
q génère une variation d’impédance.
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 17

17
Le module électronique de
conditionnement
n Mise en forme du signal de sortie :
q Amplification d’un signal de bas niveau.

n Sert de source d’alimentation :


q Si le capteur est passif.

n TRANSMETTEUR.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 18

18
Modes de mesure (1)

n A) Mesure par déviation


q Chaînede mesure ouverte.
q Mesure directe.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 19

19
Modes de mesure (2)

n B) Mesure par comparaison


q Chaîne de mesure fermée.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 20

20
Modes de mesure (3)

n C) Mesure par compensation


q Chaîne de mesure fermée.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 21

21
Types de capteurs en fonction de la
grandeur de sortie (1)

n Analogique

n Numérique

n Logique ou TOR

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 22

22
Types de capteurs en fonction de la
grandeur de sortie (2)
n Analogique :
q Signal électrique de bas niveau :
• CAPTEUR
q Signal électrique de haut niveau (standard) :
• CAPTEUR-TRANSMETTEUR

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 23

23
Types de capteurs en fonction de la
grandeur de sortie (3)
n Numérique :
q Signaux parallèles (absolu) :
• CODEUR
q Signaux séries (Incrémental) :
• COMPTEUR

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 24

24
Types de capteurs en fonction de la
grandeur de sortie (4)
n Logique :
q Signaux évoluant selon deux états
possibles, selon la valeur du mesurande
par rapport à un seuil (Tout-ou-Rien).
• DÉTECTEUR.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 25

25
Mode de fonctionnement des
capteurs

n Capteurs actifs

n Capteurs passifs

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 26

26
Capteurs actifs (1)

n Fonctionnent en générateurs.
n Principe fondé sur un effet physique qui
assure la conversion en énergie
électrique de la forme d’énergie propre
au mesurande.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 27

27
Capteurs actifs (2)

n Température þ Thermoélectricité
q Sortie : Tension électrique (Effet Seebeck).

n Flux de rayonnement optique þ


Pyroélectricité
q Sortie : Charge électrique.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 28

28
Capteurs actifs (3)

n Flux de rayonnement optique þ Photo


émission
q Sortie : Courant électrique.

n Flux de rayonnement optique þ Effet


photovoltaïque
q Sortie : Tension électrique.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 29

29
Capteurs actifs (4)

n Flux de rayonnement optique þ Effet


photo-électromagnétique
q Sortie : Tension électrique.

n Force/pression/couple þ Piézoélectricité
q Sortie : Charge électrique (Effet
piézoélectrique).

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 30

30
Capteurs actifs (5)

n Vitesse þ Induction électromagnétique


q Sortie : Tension électrique (Alternateur).

n Position (aimant) þ Effet Hall


q Sortie : Tension électrique.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 31

31
Capteurs passifs (1)

n Impédance dont l’un des paramètres


déterminant est sensible au mesurande

n Température þ Résistivité
q Matériaux : Platine, Nickel, Cuivre, semi-
conducteurs.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 32

32
Capteurs passifs (2)

n Très basse température þ Constante


diélectrique
q Matériaux : verres.

n Flux de rayonnement optique þ


Résistivité
q Matériaux : semi-conducteurs.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 33

33
Capteurs passifs (3)

n Déformation þ Résistivité
q Matériaux : Alliages de Nickel, Silicium dopé.

n Déformation þ Perméabilité magnétique


q Matériaux : Alliages ferromagnétiques.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 34

34
Capteurs passifs (4)

n Position (aimant) þ Résistivité


q Matériaux magnétorésistants : Bismuth,
Antimoniure d ’indium.

n Humidité þ Résistivité
q Matériaux : Chlorure de Lithium.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 35

35
Capteurs passifs (5)

n Humidité þ Constante diélectrique


q Matériaux : Alumine, polymères.

n Niveau þ Constante diélectrique


q Matériaux : Liquide isolant.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 36

36
Caractéristiques métrologiques

Elles sont importantes pour faire un bon


choix.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 37

37
Étendue de mesure
(Range)
n Intervalle entre deux mesures extrêmes
appelées :
q portée minimale
• Ex : -10 °C
q portée maximale
• Ex : 60 °C

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 38

38
Étendue de mesure à zéro décalé

n Zéro surélevé :
q Ex : Étendue de -25 °C à 200 °C

n Zéro supprimé :
q Ex : Étendue de 20 m3/h à 2000 m3/h

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 39

39
Rangeabilité
(Turn down)
n Rapport entre les valeurs minimale et
maximale assurant une précision
donnée de la mesure.

q Ex : Capteur pouvant mesurer un débit


allant jusqu’à 200 GPM et ayant une
précision de +/- 1 % sur une rangeabilité
de 100:1.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 40

40
Étendue d’échelle
(span ou full scale)
n Différence algébrique entre les portées
maximale et minimale.
q Ex : Si portée minimale = -20 °C et portée
maximale = 180 °C, donc étendue
d’échelle = 200 °C.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 41

41
Caractéristiques métrologiques

Grandeur
d'influence

Grandeur
Étendue de physique à
mesure mesurer
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 42

42
Domaine nominal d’utilisation

n Utilisation normale du capteur.

n Définit par l’étendue de mesure


q0 à 2000 psi
q -50 à +200 °C

n Définit par la plage d’opération


q0 à 55 °C

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 43

43
Domaine de non-détérioration

n Altérations réversibles sur le capteur.

n Définit par la surcharge admissible


q 150 % E.M. ou 1.5 E.M.

n S’applique aux grandeurs d’influences.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 44

44
Domaine de non-destruction

n Altérations irréversibles sur le capteur.

n Nécessite un étalonnage complet.

n Les caractéristiques du manufacturier


ne tiennent plus.

n Ex. : capteur de force, ..


11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 45

45
La sensibilité (1)

n Rapport de la variation du signal de


sortie VS le signal d’entrée pour une
valeur donnée du mesurande.

∆ Sortie
S=
∆ Entrée
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 46

46
La sensibilité (2)

n Exemples :
q 10 Volts/mètres
q 0.05 mV/°C

n Pente de la caractéristique du capteur.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 47

47
La sensibilité réduite

n Utilisé pour les capteurs dont le signal


de sortie dépend de la tension
d’alimentation.
q Exemple : Pont de Wheatstone

n Exemples :
q2 mV/V
q Si excitation de 10 Volts, sortie maximale =
20 Volts.
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 48

48
Linéarité

n Définit la constance du rapport entre le


signal de sortie et celui d ’entrée.

n Se définit en % de l’étendue de
mesure.
q Si écart de linéarité = 0.5 % E.M.
q Erreur de 25 lbs pour un capteur 0 - 5000
lbs.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 49

49
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (1)
n Soit un capteur de distance ayant la
caractéristique suivante :
X 0,00 0,10 0,20 0,30 0,40 0,50 0,60 0,70
Y 0,00 0,25 0,51 0,75 1,01 1,24 1,51 1,74
X 0,80 0,90 1,00 1,10 1,20 1,30 1,40 1,50
Y 2,01 2,26 2,51 2,76 3,02 3,24 3,51 3,75
X 1,60 1,70 1,80 1,90 2,00 pouces
Y 4,00 4,26 4,51 4,75 5,00 Vol t s
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 50

50
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (2)
n On trouve l’équation de la droite par la
méthode des moindres carrés.

n Il faut calculer la pente M et l’ordonnée


à l’origine b.

y = Mx + b
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 51

51
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (3)
n Calcul de la pente M :

∑ xi ∑ yi

M=
∑ xi yi − n
(∑ x )
2

∑x i
2
− n
i

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 52

52
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (4)
n Calcul de l’ordonnée à l’origine b :

b=
∑ y i
− M
∑ x i

n n

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 53

53
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (5)
nn = nombre de points = 21
n xi = entrée du capteur (position)
n yi = sortie du capteur (tension)

∑ x = 21po
i ∑y i = 52.59V
∑ x y = 71848
i i. po.V ∑ x 2
i = 28.7 po 2

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 54

54
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (6)
n Calcul de M et de b :

M = 2.5010 V / po
b = 0.0032 V

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 55

55
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (7)
n En calculant la sortie théorique en
utilisant avec l’équation obtenue, il est
possible de calculer l’erreur de linéarité.

n Cette erreur le maximum de l’ensemble


des erreurs entre la sortie théorique et
la sortie réelle.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 56

56
Exemple :
Comment calculer la linéarité ? (8)
n Liste des erreurs relative en % ∆y :
X 0,00 0,10 0,20 0,30 0,40 0,50 0,60 0,70
e% 0,07% 0,07% 0,13% 0,07% 0,13% 0,28% 0,12% 0,28%
X 0,80 0,90 1,00 1,10 1,20 1,30 1,40 1,50
e% 0,12% 0,12% 0,12% 0,11% 0,11% 0,31% 0,29% 0,11%
X 1,60 1,70 1,80 1,90 2,00 pouces
e% 0,10% 0,10% 0,10% 0,10% 0,10%

n Erreur de linéarité = +/- 0.31 %


11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 57

57
La rapidité ou le temps de réponse

n Aptitude à suivre dans le temps les


variations de la grandeur à mesurer.
q Temps de réponse
q Bande passante
q Fréquence de coupure ou fréquence propre

n Fonction de transfert du capteur.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 58

58
Capteur du premier ordre

Temps de
réponse à 5%
est égal à 3τ

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 59

59
Capteur du deuxième ordre

Temps de
réponse à 5%
est égal à 3..5/ωn,
pour 0.7 ≤ ζ ≤ 1.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 60

60
La répétabilité

n Correspond à la concordance entre les


résultats consécutifs obtenus à court
terme pour la même grandeur (et le
même opérateur)

n En pourcentage de l’étendue de mesure

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 61

61
Exemple : Comment calculer la
répétabilité ? (1)
n Soit un capteur de distance ayant fait
les 15 mesures suivantes sur un objet
fixe :
20.0 cm, 20.2 cm, 20.1 cm, 19.9 cm,
22.2 cm, 19.9 cm, 20.0 cm, 20.3 cm,
19.8 cm, 19.9 cm, 20.5 cm, 18.8 cm,
20.1 cm, 20.3 cm, 19.9 cm.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 62

62
Solution : Comment calculer la
répétabilité ? (2)
n Calcul de la moyenne :

∑X i
i =1
X =
N
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 63

63
Solution : Comment calculer la
répétabilité ? (3)
n Calcul de l’écart type :

∑ (X ) 2
i −X
i =1
s=
N −1
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 64

64
Exemple : Comment calculer la
répétabilité ? (4)
n La moyenne des 15 mesures est :
q 20,13 cm ;
n L’écart-type des 15 mesures est :
q 0,69 cm ;

n Pour s’assurer que de mauvaises


mesures n’altèrent pas l’évaluation de la
répétabilité, on utilise le critère de
Chauvenet.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 65

65
Exemple : Comment calculer la
répétabilité ? (5)
n Le critère de Chauvenet :
q On peut rejeter toute donnée dont la
probabilité est inférieure à 1/(2N).
q 15 données => 0.03333

q Avec une table des probabilités d’une


distribution gaussienne, on trouve que l ’on
doit rejeter toute donnée à + de 2.13
écart-type de la moyenne.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 66

66
Exemple : Comment calculer la
répétabilité ? (6)
n Critère de Chauvenet:
Nombre de mesures n ratio dmax/σ

2 1,15
3 1,38
4 1,54
5 1,65
6 1,73
7 1,80
10 1,96
15 2,13
25 2,33
50 2,57
100 2,81
300 3,14
11/05/2002 500 GPA-668 - © Guy Gauthier 3,29 67
1000 3,48

67
Exemple : Comment calculer la
répétabilité ? (7)
n Donc toute mesure à plus de 2.13
écart-type de la moyenne peut être
retirée de la liste.

20.0 cm, 20.2 cm, 20.1 cm, 19.9 cm,


22.2 cm, 19.9 cm, 20.0 cm, 20.3 cm,
19.8 cm, 19.9 cm, 20.5 cm, 18.8 cm,
20.1 cm, 20.3 cm, 19.9 cm.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 68

68
Exemple : Comment calculer la
répétabilité ? (8)
n Nouvellemoyenne = 19.99 cm
n Valeur maximale = 20.5 cm
q 19.99 cm + 0.51 cm
n Valeur minimale = 18.8 cm
q 19.99 cm - 1.19 cm

n Répétabilité = +/- 1.19 cm

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 69

69
La reproductibilité

n Correspond à la concordance entre les


résultats consécutifs obtenus à long
terme pour la même grandeur (et
différents opérateurs)

n En pourcentage de l’étendue de mesure

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 70

70
La résolution et le seuil

n Résolution :
q Correspond à la granularité de la mesure,
i.e. à la plus petite variation discernable
par le capteur.

n Seuil :
q Correspond à la résolution à l ’origine, au
voisinage de la valeur 0 de la grandeur
d’entrée (mesurande).

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 71

71
La précision

n Aptitude d’un capteur à donner une


valeur mesurée proche de la valeur
vraie d’un mesurande.
n Un capteur précis est juste et fidèle.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 72

72
La justesse

n Correspond à l’écart entre la moyenne


d’un ensemble de mesure et le
mesurande réel. Englobe les erreurs de
mesure.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 73

73
La fidélité

n Correspond à l’écart type d’un ensemble


de mesures. Englobe les incertitudes
de mesure.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 74

74
L’erreur de précision (1)

n L’erreur de précision est représentée de


trois façons différentes :

nØ Erreur absolue (εa) :


q Erreur exprimée dans le système de
mesure du mesurande.

ε a = ( Lecture) − (Vraie valeur )

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 75

75
L’erreur de précision (2)

nØ Erreur relative (εr) :


q Erreur exprimée en pourcentage par
rapport à la valeur mesurée (m).

εa
εr =
m
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 76

76
L ’erreur de précision (3)

nØ Classe de précision (CP) :


q Erreur exprimée en pourcentage par
rapport à l’étendue de mesure (EM).

εa
CP =
EM
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 77

77
Les erreurs de mesure

n Ont des causes systématiques que


l’opérateur peut corriger ou non.

n On peut corriger par :


q Compensation
q Stabilisation

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 78

78
Erreurs sur le zéro

n Décalage de la courbe

Courbe avec
Sortie

l'erreur
Courbe
étalonnée

Mesurande
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 79

79
Erreurs liées à l’étalonnage

n L’étalon de mesure utilisé pour la


calibration doit être au moins 4 x plus
précis que la précision recherchée.

q Ex : Calibrer une balance ayant une classe


de précision de +/- 1% E.M. avec un
étalon à +/- 0.25% E.M.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 80

80
Erreurs dues aux grandeurs
d’influence
n Il suffit de stabiliser les grandeurs
d’influence, à défaut de les compenser.

q Ex : Balance présentant une erreur de


+/- 0.1 % E.M. par °C de variation.
• Maintenir l’environnement à 20°C minimise
l’effet de la température.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 81

81
Erreurs dues aux conditions
d’alimentation ...
n Certains capteurs ont besoin
d ’alimentation. Leur précision peut
dépendre de la qualité de l’alimentation.

q Exemple : RTD monté dans un pont de


Wheatstone alimenté sous une tension de
15 Volts D.C.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 82

82
… et de traitement de signal

n Le module électronique de
conditionnement est constitué de pièces
d’électronique ayant des tolérances de
fabrication pouvant générer des erreurs
sur les signaux de sortie.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 83

83
Erreurs dues au mode d’utilisation

n Capteur trop lent pour l’application.

n Capteur travaillant dans un


environnement inadéquat.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 84

84
Les incertitudes de mesure

n Ont des causes accidentelles que


l’opérateur ne peut corriger.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 85

85
Erreurs liées aux indéterminations
intrinsèques
n Certaines caractéristiques des capteurs
présentent des indéterminations
intrinsèques.

n Résolution
n Réversibilité
n Hystérésis

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 86

86
Hystérésis

n Jeu dans les engrenages

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 87

87
Erreurs dues à des signaux parasites

n Bruit électrique de caractères aléatoires.

n Le milieu industriel est rempli de source


de bruit électrique (moteurs, éclairage,
..).

n Utilisationde conducteurs blindés dans


des conduites séparées.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 88

88
Erreurs dues aux grandeurs
d’influence non-contrôlées
n Local ayant une température et une
humidité non-contrôlée.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 89

89
Erreur dans une chaîne de mesure

n Le capteur fait souvent partie d’une


chaîne de mesure :
q Capteur
q Module électronique de conditionnement
q Carte d’entrée analogique

n Toutes les erreurs des différentes


composantes interagissent.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 90

90
Le calcul la propagation des erreurs

n Utilisation de la série de Taylor.

n Équation de fonctionnement de la
chaîne de mesure si tous les éléments
sont d ’une précision absolue :

M = f ( x1 , x2 ,L , xn )
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 91

91
La série de Taylor

n Équation de l’erreur de mesure :


∆ M = f ( x 1 ± ∆ x 1 , x 2 ± ∆ x 2 ,L , x n ± ∆ x n )
∂f ∂f ∂f
= ∆x1 + ∆x2 + L+ ∆ x n
∂x 1 ∂x 2 ∂xn
 ∂ 2
f ∂ 2
f 
 ∆ x 12 2 + ∆ x 1∆ x 2 +L 
1 ∂x1 ∂ x 1∂ x 2 
+  
2!
 + ∆x ∆x ∂ 2
f ∂ 2
f ∂ 2
f 
 n + L+ ∆ x 2 2
2 + L+ ∆ x n
2


1
∂ x 1∂ x n ∂ x 2 ∂ x n
2

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 92

92
Exemple #1 :
La série de Taylor
nM =x+y
q Six = (10±0.15) et y = (5± 0.32)
q Sans erreurs, M = 15

n Erreur de la chaîne de mesure :


∂ ∂
∆M = ∆x ∂x ( x + y) + ∆ y ∂y ( x + y)
= ∆ x 1 + ∆ y 1 = ± 015
. × 1 + ± 0.32 × 1
= ± 0.47
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 93

93
Exemple #2 :
La série de Taylor
nM =x-y
q Six = (10±0.15) et y = (5± 0.32)
q Sans erreurs, M = 5

n Erreur de la chaîne de mesure :


∂ ∂
∆M = ∆x ∂x ( x − y) + ∆ y ∂y ( x − y)
= ∆ x 1 + ∆ y − 1 = ± 015
. × 1 + ± 0.32 × 1
= ± 0.47
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 94

94
Exemple #3 :
La série de Taylor
nM =x*y
q Six = (10±0.15) et y = (5± 0.32)
q Sans erreurs, M = 50

n Erreur de la chaîne de mesure :


∂ ∂ ∂2
∆M = ∆x ∂x ( xy ) + ∆ y ∂y ( xy ) + ∆ x∆ y ∂ x∂y ( xy)
= ∆ x y + ∆ y x + ∆ x∆ y 1
= ± 015
. × 5 + ± 0.32 × 10 + ± 0.15 × ± 0.32 = ± 3.998
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 95

95
Exemple #4 :
La série de Taylor
nM =x/y
q Six = (10±0.15) et y = (5± 0.32)
q Sans erreurs, M = 2

n Erreur de la chaîne de mesure :


∂ ∂ ∂2 ∆y2 ∂ 2
∆M = ∆x ∂x ( x / y) + ∆ y ∂y ( x / y ) + ∆ x∆ y ∂ x∂ y ( x / y) + 2 ∂y 2 ( x / y)
∆y 2
= ∆ x 1 / y + ∆ y − x / y + ∆ x∆ y − 1 / y +
2 2
2 2x / y3
= ± 016811
.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 96

96
Page 92

Choix d’un capteur industriel

Listes des critères à envisager

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 97

97
Choix d'un capteur industriel

n Le choix d'un capteur repose sur une


démarche en 3 points :
q Ø Définition du cahier des charges :
• Définition du type de matériel ;
• Définition des caractéristiques essentielles.
q Ø Sélection d'une technologie
q Ø Choix d'un produit

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 98

98
Définition du type de matériel

n Définir :
q La nature et le type de grandeur physique :
• Il existe généralement plusieurs types de
solutions.
q Le type de capteur recherché :
• Analogique, numérique ou logique.
q Le type de signal électrique de sortie

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 99

99
Définition des caractéristiques
essentielles (1)
n Caractéristiques métrologiques :
q L'étendue de mesure :
• Si signal analogique : les deux extrêmes ;
• Si signal logique : plage de réglage du seuil.
q La précision
q La rapidité :
• Temps de réponse (sec) ;
• Bande passante / Fréquence propre (Hz) ;
• Si logique : fréquence de commutation (Hz).

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 100

100
Définition des caractéristiques
essentielles (2)
n Conditions d'utilisation :
q Gamme de température admissible :
• Identifiée par les deux extrêmes.
q Surcharges admissibles :
• Nombre de fois l'étendue de mesure.
q Durée de vie :
• Nombre de cycles de manœuvre.
q Protections :
• Corrosion, poussière, chocs, étanchéité, ...

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 101

101
Définition des caractéristiques
essentielles (3)
n Spécifications géométriques :
q Encombrement.

n Spécifications économiques :
q Prix et délais de livraison.
n Autres caractéristiques
q Conditionsd'alimentation ;
q Consommation ;
q Masse du capteur ...

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 102

102
Schémas d’instrumentation

Représentation normalisée des


instruments de mesure.

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 103

103
Normes et standards en
instrumentation (1)
n ISA : Instrument Society of America

n Norme ISA S5.1


q Nomenclature de repérage

n Normes ISA S5.1 - S5.3


q Schémas de principes en instrumentation

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 104

104
Normes et standards en
instrumentation (2)
n Norme ISA S5.2
q Schémas logiques

n Norme ISA S5.4


q Schémas de boucles

n Norme ISA S5.5


q Affichages graphiques (MMI)

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 105

105
Normes et standards en
instrumentation (3)
n Norme ISA S5.20
q Fiches techniques d’instruments
n Et, autres …

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 106

106
Schémas d’instrumentation

Bulle

Signaux
Identification

Débitmètre

Conduite Valve
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 107

107
Identification des instruments
6-FRC-1B Exemples

Préfixe
Variable
mesurée
Fonctions
Numéro
de boucle
Suffixe
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 108

108
Symboles des lignes de transmission
des signaux (1)
Alimentation de l'instrument
ou connection au procédé

Signal non définit

Signal pneumatique

Signal électrique
ou

Signal hydraulique

Tube capillaire
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 109

109
Symboles des lignes de transmission
des signaux (2)
Signal ultrasonique ou
électromagnétique (guidé)
Signal ultrasonique ou
électromagnétique (non-guidé)
Lien interne du système
(logicielle ou lien de données)

Lien mécanique

Signal pneumatique binaire

Signal électrique binaire


ou

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 110

110
Bulles (1)
Instruments discrets
Localisation principale
normallement accessible
à l'opérateur

Monté sur le champ

Localisation secondaire
normallement accessible
à l'opérateur

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 111

111
Bulles (2)
Affichage/contrôle partagé
Localisation principale
normallement accessible
à l'opérateur

Monté sur le champ

Localisation secondaire
normallement accessible
à l'opérateur

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 112

112
Bulles (3)

Fonctions informatiques
Localisation principale
normallement accessible
à l'opérateur

Monté sur le champ

Localisation secondaire
normallement accessible
à l'opérateur

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 113

113
Bulles (4)

Automate programmable
Localisation principale
normallement accessible
à l'opérateur

Monté sur le champ

Localisation secondaire
normallement accessible
à l'opérateur

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 114

114
Traitement des huiles lourdes

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 115

115
Contrôle en « feedback »
(rétroaction)

TT

TCV

Carburant de
chauffage
11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 116

116
Structure en « feedback » (1)

TY

TCV

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 117

117
Structure en « feedback » (2)

Perturbation
Consigne
D(s)

R(s) +
Y(s)
TC TY TCV G(s)
+ +
-
Température
TT

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 118

118
Structure en « feedback » (3)

Contrôleur Conv. I/P


Valve D(s)

R(s) +
Y(s)
TC TY TCV G(s)
+ +
-
TT

Capteur

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 119

119
Contrôle en « feedforward »

FT

FCV

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 120

120
Structure en « feedforward »

TC

TY

TCV

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 121

121
Contrôle en « feedforward-
feedback »

FT
TT

TCV

TY

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 122

122
Structure en « feed forward-
feedback » (1)

TC

TY

TCV

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 123

123
Structure en « feedforward-
feedback » (2)

TC2

TC1
TY

TCV

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 124

124
Contrôle en « cascade »

TT

FT
TCV
TY

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 125

125
Structure en « cascade »

LCV
TCV

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 126

126
Structure en « sélecteur » (1)

Choix de la
température la
plus haute

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 127

127
Structure en « sélecteur » (2)

Sécurité

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 128

128
Structure de « contrôle de ratio »

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 129

129
FIN de la présentation

Merci de votre attention…

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 130

130
Lettre de première position

LETTRES VARIABLE MESURÉE OU DE MODIFICATION


COMMANDE
A Analytique (1)

B Brûleur

C Choix de l’utilisateur (2)

E Tension électrique

F Débit (flow) Rapport (fraction) (3)

J Énergie Scrutation (4)

K Temps ou chrono Vitesse de variation (3)

L Niveau (level)

P Pression ou dépression

T Température

(1), (2), (3), (4)

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 131

131
Lettres de positions suivantes

LETTRES FONCTION PASSIVE FONCTION DE MODIFICATION


OU INDICATION SORTIE
A Alarme

B Choix de l’utilisateur (2) Choix de l’utilisateur (2) Choix de l’utilisateur (2)

E Capteur, élément primaire

H Haut (4)

I Indicateur

L Lumière (5) Bas (4)

R Enregistreur (recorder) (6)

T Transmetteur

S Contacteur, relais (switch)

(5), (6)

11/05/2002 GPA-668 - © Guy Gauthier 132

132

Vous aimerez peut-être aussi