Vous êtes sur la page 1sur 8

Apprendre le grec ancien en lisant...

L’Iliade

1/8
Apprendre le grec ancien en lisant...

L’Iliade

Mise en valeur d’un mot ou d’un groupe Tête d'Homère, type d'Épiménide.
Règle du jour Copie moderne d'après un original grec du V e s. avant notre ère.

2/8
Vers I, 8-9 : À l’origine, une maladie

τίς τ’ ἄρ σφωε θεῶν ἔριδι ξυνέηκε μάχεσθαι ;


Λητοῦς καὶ Διὸς υἱός : ὃ γὰρ βασιλῆϊ χολωθεὶς

Qui des dieux les mit donc en proie à la colère et dans une telle
lutte ? Le fils de Léto et de Zeus. En effet, courroucé contre le roi,
[...]

3/8
Vers I, 20-21 : Chrysès supplie

παῖδα δ’ ἐμοὶ λύσαιτε φίλην, τὰ δ’ ἄποινα δέχεσθαι,


ἁζόμενοι Διὸς υἱὸν ἑκηβόλον Ἀπόλλωνα.

Mais rendez-moi ma chère enfant, acceptez

sa rançon, et révérez le fils de Jupiter, Apollon,

qui lance au loin les traits.

L’ambassade de Chrysès (musée archéologique de Naples).

4/8
Vers I, 29-31 : Agamemnon inflexible

τὴν δʹ ἐγὼ οὐ λύσω : πρίν μιν καὶ γῆρας ἔπεισιν


ἡμετέρῳ ἐνὶ οἴκῳ ἐν Ἄργεϊ τηλόθι πάτρης
ἱστὸν ἐποιχομένην καὶ ἐμὸν λέχος ἀντιόωσαν :

Je ne te la rendrai point, pas avant qu'elle ait

vieilli dans mon palais, dans Argos, loin de sa patrie,

occupée à tisser la laine et destinée à partager ma couche.

Masque funéraire en or du XVIe s. avant J.-C. (découvert à Mycènes ;


5/8
musée archéologique d’Athènes).
Vers I, 106-107 : Le roi provoque Calchas

μάντι κακῶν οὐ πώ ποτέ μοι τὸ κρήγυον εἶπας :


αἰεί τοι τὰ κάκ’ ἐστὶ φίλα φρεσὶ μαντεύεσθαι,

« Prophète des malheurs, tu ne m'as jamais rien annoncé

qui me fût favorable ; tu te plais toujours à prédire les

malheurs. »

Calchas conduisant Iphigénie au sacrifice, fresque sur plâtre de Pompéi (après

62, Musée archéologique national de Naples).

6/8
Vers I, 118-119 : Agamemnon accepte
l’échange de Chryséis...
αὐτὰρ ἐμοὶ γέρας αὐτίχ᾿ ἑτοιμάσατ’ ὄφρα μὴ οἶος
Ἀργείων ἀγέραστος ἔω, ἐπεὶ οὐδὲ ἔοικε·

Mais préparez-vous aussitôt à me donner un autre prix,

afin que je ne sois pas le seul parmi les Argiens

qui reste sans récompense, cela ne saurait me convenir !

Briséis entraînée hors de la tente d'Achille, DESHAYS Jean-


7/8
Baptiste (vers 1761 ; détail).
Vers I, 120-121 : Achille prend conscience
de la menace
καὶ δή μοι γέρας αὐτὸς ἀφαιρήσεσθαι ἀπειλεῖς,
ᾧ ἔπι πολλὰ μόγησα, δόσαν δέ μοι υἷες Ἀχαιῶν.

Tu me menaces même de m'enlever la récompense que


j'ai difficilement gagnée, et que les fils de la Grèce m'ont
octroyée.

La colère d'Achille, François-Léon BENOUVILLE


(1847 ; détail ; Musée Fabre, Montpellier)
8/8

Vous aimerez peut-être aussi