Vous êtes sur la page 1sur 3

PROGRAMME DE LA FORMATION

CAPACITE DE TRANSPORT LEGER


A. L’entreprise et le droit civil et commercial
Ce module consiste à connaître :

 Les différentes formes juridiques (travailleur indépendant, société en nom collectif, SARL, SAS,
EIRL…) ainsi que leurs avantages et inconvénients

 Les moyens de couverture des créances correspondant aux statuts du gérant

 Les obligations liées à la création d’une entreprise et à l’activité commerciale, notamment en ce qui
concerne la facturation et le délai de paiement

 Les effets de commerce et leur fonctionnement

 Le tribunal de commerce

 Les différents types de garanties pour les sûretés du prêteur

 Les différentes juridictions avec leur champ d’intervention et leur compétence territoriale, etc.

Les connaissances acquises durant ce programme de formation capacité de transport léger permettent de
distinguer :

 Les personnes physiques des personnes morales

 Les gages avec dépossession des gages sans dépossession

 Les difficultés qu’une entreprise de transport peut rencontrer

 Les organismes de conseils, leurs rôles et missions

 Les procédures de sauvegarde possibles, etc.

B. L’entreprise et son activité commerciale


Cette unité fournit des connaissances pour :

 Élaborer une étude de marché

 Définir une politique de prix, de produit et de distribution

 Maîtriser correctement les différents outils de prospection commerciale (les visites des clients, la
communication publicitaire, la participation à des manifestations commerciales)
C. L’entreprise et le cadre réglementaire de l’activité de transport
Cette phase sert à identifier :

 Les conditions d’accès à la profession de transporteur à respecter

 Les différents organismes administratifs, et professionnels consultatifs intervenant dans le domaine

 L’organisation du métier

 Les conditions de perte de l’honorabilité

 Les titres d’exploitation

 Les textes législatifs (contrats en usage, etc.), réglementaires et le protocole de sécurité,

 Les assurances obligatoires

 Les sanctions administratives ou pénales occasionnées par une infraction à la réglementation

 La disposition financière de la société

 Les limitations de responsabilité des transporteurs et les conditions d’exonération de


responsabilité (retards de livraison, dommages matériels)

 Les documents liés aux services, aux conducteurs et aux véhicules, ainsi qu’aux marchandises à
présenter en cas de contrôle

D. L’entreprise et son activité financière


Ce module explique toutes les notions nécessaires pour :

 Évaluer le coût de revient et la notion de marge, en identifiant les charges requises

 Réaliser le budget prévisionnel, le besoin de financement et en fonds de roulement

 Effectuer l’analyse financière et l’analyse économique

 Établir le plan de financement : apport de la société, moyens de financement, emprunt nécessaire,


etc.

 Établir un plan de remboursement

 Connaître les éléments de la trésorerie à prendre en compte pour établir un budget prévisionnel,
l’interprétation du FRNG et du BFR

 Connaître les différentes méthodes d’amortissement

 Réaliser les comptes de fin d’exercice, les notions d’actif et de passif, les notions de charges et de
produits à inclure dans le bilan

 Connaître la fiscalité : le système de la TVA applicable dans les transports de marchandises et les
processus associés

 Connaître les modes de calcul de l’impôt sur les sociétés


E. L’entreprise et ses salariés
Ce programme de la formation capacité de transport léger instruit :

 Les principales sources de la réglementation sociale adéquate à la profession

 Les formalités d’embauche, les règlements intérieurs, le Code du travail, la convention collective,
les différents contrats et accords d’entreprise, liés à l’embauche

 Les instances professionnelles

 Les durées légales et maximales du travail (horaires journaliers, hebdomadaires, mensuels ; repos),
les possibilités de diminution du repos, l’indemnité de congés payés, les compléments de salaires
(prime de repas, déplacement) et la rémunération

 Les méthodes de décompte des heures supplémentaires, les règles relatives à la majoration ou au
travail de nuit et les compensations obligatoires en repos

 Les risques et sanctions en cas de travail dissimulé

 Les droits et obligations mutuels des deux parties liées à tous les contrats (période d’essai, etc.),

 Les droits et obligations mutuels des deux parties en cas de rupture conventionnelle

 Les responsabilités et le fonctionnement des organisations sociales (sécurité sociale, Pôle emploi,
CARCEPT, Urssaf)

 Les rôles de l’inspection du travail et de la médecine du travail, ainsi que les obligations de la
société envers ces organismes

 Les responsabilités en termes de prévention des risques

F. L’entreprise et la sécurité
Ce module enseigne à l’apprenant :

 Le Code de la route

 Les techniques, les règles et les obligations de chargement

 Les règles et protocoles de sécurité (le choix de la voiture adaptée aux besoins, l'entretien du
véhicule ainsi que les visites techniques des véhicules de -3,5 T de PTAC et des motorisés de moins
de quatre roues)

 Les précautions à prendre au niveau du garage et de l’atelier

 Les consignes de conduite et la sensibilisation du conducteur routier pour une conduite rationnelle
(risques liés à la consommation de drogues, d’alcool et de médicaments avant de prendre le volant,
réduction de la consommation de carburant, etc.)

 Le permis B

Vous aimerez peut-être aussi