Vous êtes sur la page 1sur 4

Quelques commandes réseaux

• généralités
• uname
• ping
• netstat
• nslookup
• traceroute
• arp

I. Généralités
Le fichier /etc/hosts contient l'adresse IP, le nom et les alias possibles des machines du
réseau. La syntaxe d'une ligne du fichier est la suivante :

<adresse_IP> <nom_machine> [alias]

Le fichier /etc/services contient les différents services réseaux ainsi que le numéro de port et
le protocole associer à chacun des services. La syntaxe d'une ligne du fichier est la suivante :

<nom_du_service> <numero_port>/<protocole>

Le fichier /etc/resolv.conf contient les différentes adresses des DNS à interroger pour
résoudre les adresses IP. La syntaxe d'une ligne du fichier est la suivante :

<nom_du_serveur> <adresse_IP_du_serveur>

Le fichier /etc/inetd.conf donne des informations de configuration pour les services de bases
du système. La syntaxe d'une ligne du fichier est la suivante :

<nom_service> <type_socket> <protocole> <type_attente> <user> <pathname>


<args>

• nom_service : le nom du service (p.e. ftp, telnet, rlogin ...)


• type_socket : dgram (UDP)ou stream (TCP)
• protocole : tcp ou udp
• type_attente : wait ou nowait pour le mode datagram sinon toujours nowait
• user : pour affecter des droits qui peuvent être inférieurs à root
• pathname : absolu pour atteindre l'exécutable
• args : arguments pour l'exécutable
II. Uname
Cette commande permet de connaître des informations sur la machine et le système
d'exploitation. Les options remarquables sont :

• -m (ou --machine) : afficher le type (matériel) de machine


• -n (ou --nodename) : afficher le nom d'hôte de la machine sur le réseau
• -r (ou --release) : afficher le numéro de version du système d'exploitation
• -s (ou --sysname) : afficher le nom du système d'exploitation
• -v : afficher la version du système d'exploitation.
• -a (ou --all) : afficher toutes les informations décrites ci-dessus dans l'ordre "snrvm"

III. Ping
Ping utilise le datagramme obligatoire ECHO_REQUEST du protocole ICMP pour requérir
une réponse ICMP ECHO_RESPONSE d'un hôte ou d'une passerelle. Les datagrammes
ECHO_REQUEST comportent les en-têtes IP et ICMP, suivis d'une "struct timeval" et d'un
nombre arbitraire d'octets de bourrage utilisés pour remplir le paquet. Cette commande permet
de savoir si une machine est accessible de notre machine. De plus, elle nous donne également
des statistiques sommaires sur le temps de réponse ainsi que la qualité des envois.

• -b : permet de tester une adresse de diffusion


• -i <valeur> : valeur donne l'intervalle en secondes entre chaque envoi de paquet. Le
délai par défaut est normalement d'une seconde. Seul le super-utilisateur peut fixer
l'intervalle à des valeurs inférieures à 0.2 secondes
• -l <valeur> : si valeur est spécifié, ping envoie ce nombre de paquets sans attendre de
réponse. Seul le super-utilisateur peut sélectionner un préchargement supérieur à 3
• -n : sortie numérique uniquement, ping n'essaye pasde trouver les noms symboliques
correspondant aux adresses d'hôtes
• -p <motif> : on peut spécifier jusqu'à 16 octets de bourrage pour remplir entièrement
le paquet à envoyer, ce qui peut être utile pour diagnostiquer des problèmes dépendant
des données dans un réseau. Par exemple, -p ff forcera le remplissage du paquet
envoyé avec des un
• -q : la sortie est silencieuse : rien n'est affiché à part les lignes de résumé au démarrage
et à la fin de l'exécution
• -R : enregistre la route en inclut l'option RECORD_ROUTE dans le paquet
ECHO_REQUEST et affiche la route dans les paquets retournés (remarque : l'en-tête
IP ne peut contenir qu'au plus neuf de ces routes). Beaucoup d'hôtes ignorent ou
désactivent cette option
• -t <ttl> : spécifie le champ IP time-to-live avec la valeur de ttl

IV. Netstat
Cette commande affiche des informations sur le réseau et les protocoles utilisés sur ce réseau.
Par défaut, netstat résoud les adresses IP.
• -a : toutes les connexions
• -r : les tables de routage
• -s : statistiques par protocole
• -n : affiche les adresses IP tel quelles sans les résoudre
• -i : l'état des interfaces réseaux
• -p <protocole> : pour un protocole donné

V. Nslookup
Cette commande permet de résoudre des noms de machines et des adresses IP. De plus, elle
donne des informations à propos du nom ou de l'adresse recherché (p.e. si le nom de machine
ou de domaine est un alias).

• <adresse_IP> : donne le nom de la machine associé à cette adresse IP


• <nom_de_machine> : l'adresses IP associé à cette machine
• <nom_de_domaine> : la (ou les) adresse(s) IP associée(s) à ce nom de domaine

On peut également, lorsqu'on lance la commande nslookup seule, l'utiliser en mode interactif.

VI. Traceroute
Traceroute permet d'afficher la liste des routeurs entre notre machine et une machine distante.

• -f <valeur> : initialiser le time-to-live utilisé par traceroute


• -I : utilise des messages ICMP à la place des messages UDP
• -m : initialise le time-to-live à la valeur maximale autorisée (généralement 30)
• -w : initialise le temps d'attente d'une réponse

VII. Arp
Cette commande permet de récupérer les adresses réseaux des machines du réseau local.

• <nom_de_machine> : donne l'adresse IP et l'adresse ethernet de la machine dont le


nom est donné en argument
• <adresse_ip> : donne l'adresse IP et l'adresse ethernet de la machine dont l'adresse IP
est donnée en argument
• -a : donne des informations sur toutes les machines présentes dans le cache arp de
notre machine
• -d <nom_de_machine> : efface, dans le cache arp, l'entrée correspondant au nom de
machine donné en argument (réservé au super utilisateur)
• -s <nom_de_machine> <adresse_ethernet> : ajoute la machine et son adresse
ethernet dans le cache arp