Vous êtes sur la page 1sur 77

CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE

BIPOUTRE METALLIQUE

Encadreur : Dr AMBA J C

Rédigé par
NANFA TIOTSIA Ulrich Fabrice 14G00164
MOUSTAFA HAMAN ADAMA DAOUD 13G00182
NAGA AYISSI Gervais Franck 16G03307
FOE FOUDA Gauthier 13G15876

GCI5 Année académique 2018 - 2019


CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

LISTES DES ABREVIATIONS

SETRA Service d'Etude sur les Transports, les Routes et Autoroutes

PRS Profiler Reconstituer Souder

TS Tandem System

UDL Uniformly Directory Loads

ANP Axe Neutre Plastique

BOA Bulletin d'Ouvrage d'ART

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
1
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

SOMMAIRE

Chapitre I ....................................................................................................... 4
I.1 Morphologie du site ................................................................................................................ 5
I.2 Données de l’ouvrage .............................................................................................................. 5
Trace en plan ..................................................................................................................... 5
Profil en long ...................................................................................................................... 6
Profil en travers ................................................................................................................. 6
I.3 Données relatives à l’environnement ..................................................................................... 7
I.4 Matériaux à utiliser ................................................................................................................. 7
I.4.1 Béton ................................................................................................................................. 7
I.4.2 Armatures passives ............................................................................................................ 8
I.5 Normes et Logiciels utilisés .................................................................................................... 8
Chapitre II ................................................................................ 9
II. 1 Superstructure........................................................................................................................ 10
Tablier .............................................................................................................................. 10
Poutres ............................................................................................................................. 11
Entretoises ....................................................................................................................... 12
Dalle de transition ............................................................................................................ 12
II. 2 Infrastructure ......................................................................................................................... 13
Piles ................................................................................................................................. 13
Culées .............................................................................................................................. 13
1. Sommier ............................................................................................................... 14
2. Mur de garde-grève.............................................................................................. 14
3. Dalle de transition ................................................................................................ 14
4. Mur de retour ........................................................................................................ 14
Fondations ....................................................................................................................... 14
Chapitre III .................................................................................................... 15
III.1 Généralités sur les bipoutres a entretoises........................................................................... 16
III.2 Répartition des matières (Poutres, éléments transversaux)................................................. 16
III.3 Descente de charges ............................................................................................................. 17
Descente de charges sur la dalle ................................................................................. 17
Descente de charges sur le bipoutre ........................................................................... 23
III.4 Justification de la section mixte ............................................................................................ 29

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
2
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE
III.5 Dimensionnement de la dalle en béton armé ......................................................................... 33
III.5.1 Fonctionnement .............................................................................................................. 33
III.5.2 Calcul des moments......................................................................................................... 33
III.5.3 Ferraillage de la dalle ....................................................................................................... 47
III.6 Dimensionnement de futs de piles........................................................................................ 48
Chapitre IV ................................................................................................................... 49
IV.1 Calcul des souplesses ............................................................................................................ 50
IV.1.1 Culée Co ........................................................................................................................... 50
IV.1.2 Pile P1 .............................................................................................................................. 50
IV.1.3 Pile p2 .............................................................................................................................. 52
IV.1.4 Culée C3 ........................................................................................................................... 53
IV.2 Détermination des charges horizontales et des déplacements provoques .......................... 54
IV.2.1 Variation linéique sous fluage + retrait ........................................................................... 54
IV.2.2 Variation linéique sous ∆T (variation uniforme de la température) ............................... 55
IV.3 Effort longitudinal instantané (freinage) ............................................................................... 56
IV.4 Dimensionnement des fondations ........................................................................................ 57
IV.4.1 Semelle de Liaison ...................................................................................................... 58
IV.4.2 Pieux ............................................................................................................................ 59
Chapitre V ......................................................................................................... 60
V.1 Dalle de transition ................................................................................................................. 61
V.2 Etanchéité .............................................................................................................................. 61
V.3 Joints de chaussée .................................................................................................................. 61
V.4 Appareils d’appui .................................................................................................................. 62
Description....................................................................................................................... 62
Dimensionnement ............................................................................................................ 63
V.5 Dispositif de retenue .............................................................................................................. 64
V.6 Assainissement ...................................................................................................................... 64
65

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
3
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Chapitre I

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
4
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

I.1 Morphologie du site

Le présent travail porte sur la réalisation d'un ouvrage d'art, ce projet relie la WUM et
l’évitement de la ville de NKAMBE et est constitué de plusieurs brèche. Celle soumise à notre
analyse est situé précisément entre le Pk742 (début) et Pk744 (fin).

I.2 Données de l’ouvrage

Trace en plan
Le pont ne comporte pas de rayons dont c’est un pont droit avec une longueur totale de 75m

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
5
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Profil en long

La structure du pont est celle d'un bipoutre mixte à 3 travées de 22,5 m aux extrémités et
30m en centrale (soit une longueur totale entre culées de 75 m).
 Le tracé en plan est rectiligne
 L’extrados est plat
 L’ouvrage est droit
Pente longitudinale est de 0.04%constante sur toute la langueur

Profil en travers

Le pont à une largeur de 10,5m dont deux trottoirs de sécurité de 1.5m chacun
 Largeur Chargeable : ℓC =7.5m ;
 Largeur du Trottoir : ℓTrot=1.5m ;
 Largeur roulable :10.5m ;
 Nombre de voies : N = 2voies

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
6
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

I.3 Données relatives à l’environnement


Le tablier est situé dans une zone d’humidité modéré. Les classes d'exposition choisies pour
le hourdis (XC), utiles pour le calcul des enrobages, sont données ci-dessous :
 Sous la chape d'étanchéité, la classe d'exposition est XC3 car milieu humide modéré
et protégé par ladite chape.
 Pour la face inférieure du hourdis, elle devient XC4 car la surface de béton est
alternativement humide et sèche.
 Classe structurale : S4
 En application des « Recommandations pour la durabilité des bétons durcis » le
béton choisi est de classe C35/45.
 L'humidité relative (HR) est supposée égale à 80 %

I.4 Matériaux à utiliser

I.4.1 Béton
D’après L’eurocode, le type de béton choisi est fonction de la destination et des sollicitations
prévisible de la structure porteuse ainsi des performances requises.

1. Béton C35/45
Ce béton sera utilisé pour la dalle du tablier
 Dosage : 400 kg/m3
 Résistance à la compression du béton a 28jours fck = 35MPa
 Résistance à la compression du béton fcd = 23,33 MPa
 Résistance moyenne à la traction fctm = 3,209 MPa
 Coefficient pareil de sécurité pour béton
ϒc = 1,5 situation durable
ϒc = 1,2 situation accidentelle
2. Béton C40/50
Ce béton sera utilisé pour les culées, piles et fondations
 Dosage : 350 kg/m3
 Résistance à la compression du béton a 28jours fck = 40MPa
 Résistance à la compression du béton fcd = 26,66 MPa
 Résistance moyenne à la traction fctm = 3,5 MPa
 Coefficient pareil de sécurité pour béton
ϒc = 1,5 situation durable
ϒc = 1,2 situation accidentelle

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
7
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

I.4.2 Armatures passives


Les aciers S500 ayant les caractéristiques suivantes
 Limite d’élasticité caractéristiques des aciers passifs fyk = 500 MPa
 Module d’élasticité : 210 KN/mm2

I.5 Normes et Logiciels utilisés

Nous emploierons durant le dimensionnement de notre ouvrage les normes françaises à savoir
les normes et guides de conception issues des études du SETRA soit les fascicules et les
prescriptions du Eurocode.
 Les logiciels qui seront employés sont :
 Autodesk Autocad 2015 pour les taches de dessins techniques
 Autodesk Autocad Structural Detailing 2015 pour les plans de ferraillage
 Matlab pour les lignes d’influences sous différents chargements
 Microsoft Excel pour certains dimensionnements

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
8
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Chapitre II

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
9
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Le pré dimensionnement se base sur des normes déjà établies et publiées par le SETRA pour
la détermination des dimensions économiques des ouvrages d’art dits courants.

II. 1 Superstructure

Tablier
La coupe droite de la dalle et des superstructures est symétrique par rapport à l’axe de l’ouvrage.
La dalle présente un profil en toit avec un dévers de 2,5 % de part et d’autre de l’axe du pont
(voir figure ci-dessous). De 0,4 m d'épaisseur au droit des poutres principales, elle passe à 0,25
m d'épaisseur à ses extrémités libres, et à 0,3075 m à l'axe du tablier.
La largeur totale de la dalle atteint 10.50 m. L'entraxe des poutres vaut 5.80 m pour 2,35 m
d'encorbellement de dalle de part et d'autre.

La dalle est modélisée comme étant un rectangle unique dont l’épaisseur est donnée ci-dessous
 Au centre
𝜀𝑡
𝑒𝑑1 ≥ 0,12 +
50
5,8
≥ 0,12 +
50
≥ 0,236
Soit 𝑒𝑑1 = 0.28 𝑚
 Au niveau des poutres
(𝐿𝑢 − 𝜀𝑡 )
𝑒𝑑2 ≥ 0,13 +
26
10,5 − 5,8
≥ 0,13 +
26
≥ 0,31
Soit 𝑒𝑑 = 0,40𝑚

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
10
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Poutres

 La hauteur des poutres 𝑯𝒘 : Dans le système hyperstatique, le moment fléchissant maximal


sur la pile, ainsi que l’effort tranchant, ce qui nous amène au pré dimensionnement suivant :
La hauteur de la poutre est déterminée par le rapport
𝐿 45
𝐻𝑤 = = = 2,04
22 22

Prenons 𝐻𝑤 = 2𝑚
 Entraxe des poutres
𝐸𝑡 = 0,55 × 𝐿𝑢 = 0,55 × 10,5 = 5,775
Soit 𝐸𝑡 = 5,8m
 Largeur de la semelle
Largeur de la semelle inferieures
𝐿𝑢 𝐿𝑟𝑒𝑓 𝐿𝑢
𝑏𝑖 ≥ (0,25 + + ) (0,92 + )
40 125 130
10,5 42,5 10,5
≥ (0,25 + + ) (0,92 + )
40 125 130
≥ 0,843
Soit 𝑏𝑖 = 1𝑚

Largeur des semelles supérieures


Tablier à 2 voies ⇒ 𝑏𝑠 = 𝑏𝑖 − 0,10𝑚 = 0,90 𝑚
Soit 𝑏𝑠 = 0.90𝑚

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
11
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Epaisseur des semelles


𝑏𝑓𝑖
𝑡𝑖 = = 0,1 𝑚
10
𝑡𝑠 = 𝑡𝑓𝑖 = 0,1 𝑚

 Epaisseur de l’âme 𝑡𝑤
𝐸𝑛 𝑎𝑝𝑝𝑢𝑖 𝑡𝑤 𝜖 [25 ; 28] 𝑚𝑚
Soit 𝑡𝑤 = 0,027m
En travée 𝑡𝑤 𝜖 [16 ; 18] 𝑚𝑚
Soit 𝑡𝑤 = 0,018m
 Entraxe des goujons
Soit 𝑏𝑢 = 𝑏𝑠 − 0,2 = 0,9 − 0,2 = 0,7𝑚

Entretoises
Les entretoises sont généralement espacées de 6 à 8 m. les entretoises courantes sont constituées
de profilés laminés (IPE ou HEA en général) de 400 à 700 mm de hauteur. On rencontre le plus
souvent les IPE 600. Les entretoises sur appui sont généralement des Profilés Reconstitués
soudés (PRS) de plus grande dimension. Les entretoises sont soudées aux semelles des montants
verticaux (en Té) des âmes des poutres principales. Dans le cas de ce projet, nous choisissons
comme entretoises :
IPE 600

Dalle de transition

 Longueur : 𝐿 = min(6𝑚 ; max(3𝑚; 0.6ℎ))


H est la hauteur du remblai sous la dalle de transition soit 5,40 m
On obtient : 𝐿 = 3,24𝑚

 Epaisseur 𝑒 = max(0.30 ; 8) avec h : hauteur du tablier 0,25m

L’épaisseur nous donne 𝑒 = 0.30𝑚


 La largeur : elle dépend de celle de la culée, elle va du nu d’un mur en retour à l’autre
On a 𝑙 = 11.40𝑚

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
12
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

II. 2 Infrastructure

Piles

1- Futs
Nous optons pour des piles de type colonnes pour les raisons suivantes :
 La simplicité de coffrage et de ferraillage ;
 Solution moins couteuse.
On choisit un diamètre de colonne D=1,00m

2- Chevêtre
Un dévers de 2,5% (celui du profil en travers) sera réalisé et donnera ainsi une forme telle que
la figure
La hauteur H et l’épaisseur b doivent vérifier les conditions suivantes :
L/30 ≤ H ≤ L/5 et H/b ≤ 10.
 Le chevêtre a les dimensions suivantes :
 Largeur 𝑙 = 𝑑 + 10 = 120 𝑐𝑚 soit 𝑙𝑐 = 1.20𝑚
 Longueur 𝐿𝑐 = 9m ( fonction de la ligne d’appui)
 Hauteur ℎ𝑐 = 1.25𝐻𝑡
Petite hauteur 0,5 m
Grande hauteur 0,3 m
Le plan de pré dimensionnement se trouve dans l’annexe 5

Culées
Le pré dimensionnement des culées à l’aide du document « Projet Et Construction Des Ponts
Calgaro Tome 1 » de J.A. Calgaro et leurs dimensionnement se fera suivant les
recommandations du PP 73 du SETRA. On obtiendra comme dimensions

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
13
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

1. Sommier
𝑙𝑜𝑛𝑔𝑒𝑢𝑟 𝐿 = 12𝑚
𝑙𝑎𝑟𝑔𝑒𝑢𝑟 𝑙 = 1.4𝑚
𝐻𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 ℎ = 1𝑚

2. Mur de garde-grève
𝑙𝑜𝑛𝑔𝑒𝑢𝑟 𝐿 = 12𝑚
𝑙𝑎𝑟𝑔𝑒𝑢𝑟 𝑙 = 0.3𝑚
𝐻𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 ℎ = 1.3𝑚

3. Dalle de transition
𝑙𝑜𝑛𝑔𝑒𝑢𝑟 𝐿 = 11.40𝑚
𝑙𝑎𝑟𝑔𝑒𝑢𝑟 𝑙 = 2.85𝑚
𝐻𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 ℎ = 0.3𝑚

4. Mur de retour
𝑙𝑜𝑛𝑔𝑒𝑢𝑟 𝐿 = 12𝑚
𝑙𝑎𝑟𝑔𝑒𝑢𝑟 𝑙 = 1.35𝑚
𝐻𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 ℎ = 0.30𝑚

Fondations

1. Semelles (Piles)
A définir après dimensionnement

2. Pieux
𝑙𝑎𝑟𝑔𝑒𝑢𝑟 𝐿 = 0.8𝑚
𝐻𝑎𝑢𝑡𝑒𝑢𝑟 ℎ = 10𝑚 (Pour garantir une sécurité par rapport au sondage)

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
14
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Chapitre III

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
15
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

III.1 Généralités sur les bipoutres a entretoises

Les bipoutres à entretoises constituent la grande majorité des ouvrages mixtes à poutres. Leur
tablier est composé d’une dalle en béton, en général simplement armée, et d’une charpente
métallique constituée de deux poutres principales connectées à la dalle et reliées par des poutres
secondaires appelées « entretoises », ne présentant aucun contact avec la dalle comme le montre
la figure

Les poutres principales sont des profilés en acier reconstitués avec profil en I soudés en usine
sauf pour quelques ponts de portées modestes ou elles peuvent être des profilés laminés à
chaud du commerce. Longitudinalement, la largeur des semelles est en général constante,
l’épaisseur des semelles, la hauteur et l’épaisseur des âmes étant au contraire variables. Un
exemple de ces variations sera illustré au chapitre 4 sous forme de répartition de la matière.
Les semelles supérieures reçoivent sur leur face supérieure des connecteurs, en général des
goujons. Ces derniers permettent de bloquer les déplacements de la dalle vis-à-vis de la
charpente (glissement et soulèvement), assurant ainsi le fonctionnement mixte de
l’ensemble.

III.2 Répartition des matières (Poutres, éléments transversaux)

La répartition des matières pour une poutre principale, présentée sur la figure suivante, a été
dimensionnée à partir de l'expérience acquise lors de la construction de ponts bipoutre en
France. Les Eurocodes étant des normes de vérification
Chaque poutre principale a une hauteur constante de 2000 mm et les variations d'épaisseur des
semelles supérieures et inférieures s'effectuent vers l'intérieur de la poutre. La semelle inférieure
à une largeur de 1000 mm contre 900 mm pour la semelle supérieure.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
16
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

III.3 Descente de charges

Descente de charges sur la dalle

1. Calcul des sollicitations en flexion transversale

1.1 Sollicitation sous charges permanentes

Les sollicitations sous charges permanentes relèvent de la flexion simple et peuvent être
calculées à partir d’un modèle à barres. On considère une bande transversale de dalle, d’une
largeur égale à un (01) mètre transversal de tablier modélisé comme une poutre isostatique
reposant sur deux (02) appuis simples au niveau des âmes métalliques. Cette hypothèse est
défavorable par rapport à l’appui partiellement encastré que constitue la semelle supérieure
de la charpente. Cette poutre isostatique est soumise aux charges réparties variables. La
force générée par la corniche et les gardes corps est supposée ponctuelle. Celles créés par
les trottoirs, l’étanchéité, les revêtements (enrobés) et le poids propre sont supposées
réparties.
Nous rappelons que l’on dimensionne l’ouvrage par rapport à deux sections
critiques, d’une part la section au centre de la dalle et d’autre part celle au droit de l’appui.
Les charges permanentes induisent un moment Mx, mais pas de moment My.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
17
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Superstructures

Les valeurs caractéristiques utilisées pour le projet et les différentes pondérations sont
mentionnées dans le tableau
types caractéristiques Pondération max Pondération min
Garde-corps 50 Kg/ml 1.0 1.0
Corniches 150Kg/ml 1.0 1.0
Étanchéité Épaisseur 3 cm 1.2 0.8
Enrobé Épaisseur 8 cm 1.4 0.8
Le poids volumique de l’étanchéité et de l’enrobé est pris égal à 25 KN/m3.

Les valeurs des différentes charges de la superstructure par mètre linéaire sont représentées
dans le tableau
types qnom (KN/ml) qmax (KN/ml) qmin (KN/ml)
Garde-corps 0.50 0.50 0.50
Corniche 1.50 1.50 1.50
Étanchéité 0.75 0.90 0.60
Enrobé 2.00 2.80 1.60
Trottoir 5.00 5.00 5.00
Total 9.75 10.70 9.20

Modélisation des charges de la superstructure

Nous rappelons que l’on dimensionne la dalle au niveau des deux sections critiques (S1) et
(S2).

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
18
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Principe de ferraillage

Tableau récapitulatif des moments sous poids propre

section S1 section S2

Mxmin Mxmin
Mxmax (KN.m) Mxmax (KN.m)
(KN.m) (KN.m)

Calcul
-36,02 -35,9 6,57 1,32
automatique

i. Sollicitations sous charges d’exploitations (charges de trafic)

Le modèle LM1 est dimensionnant dans tous les cas.

 Pour la section (S1)

On place les voies de la manière la plus défavorable. On fait de même pour les charges du
modèle LM1 à l’intérieur des voies.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
19
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Cas de charge TS

On place TS de la voie 1 le plus proche que possible de l’appui

Position la plus défavorable de TS pour le moment dans la section (S1)

 Cas de charge UDL

On place UDL de la voie 1 le plus proche que possible de l’appui

Position la plus défavorable de UDL pour le moment dans la section (S1)

 Pour la section (S2)

On place les voies de la manière la plus défavorable. On fait de même pour les
charges du modèle LM1 à l’intérieur des voies.

 Cas de charge TS

On place TS de la voie 1 le plus proche que possible du milieu de la travée

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
20
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Position la plus défavorable de TS pour le moment dans la section (S2)

 Cas de charge UDL

On place UDL de la voie 1 le plus proche que possible du milieu de la travée

Figure III-1: Position la plus défavorable de UDL pour le moment dans la section (S2)

Les sollicitations sont obtenues à l’aide des abaques qui ont été établis par le SETRA dans le
bulletin d’ouvrage d’art N° 54 (BOA N°54) pour la flexion locale de la dalle d’un bipoutre à
entretoises. Ces abaques sont mis en annexe D, Les valeurs que nous avons lues dans ces
abaques sont les suivantes :
Pour la section au droit de l’âme métallique, le moment de flexion transversale vaut
MLM1= -130 KN.m/ml en valeur caractéristique, et MLM1=- 92KN.m/ml en valeur fréquente.
Pour la section au centre de la dalle, le moment de flexion transversale vaut
MLM1=115KN.m/ml en valeur caractéristique, et MLM1= 80 KN.m/ml en valeur fréquente.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
21
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ii. Combinaison d’action pour la flexion transversale de la dalle

Récapitulatif de combinaisons sous flexion transversale de la dalle

M (KN.m/ml) ELS QP ELS fréquent ELS Caractéristique ELU


Section au droit de l'âme -35.79 -127.79 -165.79 -223.82
Section à mi- portée 6.59 86.60 121.60 164.15

2. Calcul des sollicitations en flexion longitudinale de la dalle

i. Sollicitations sous charges permanentes

Les charges permanentes sont supposées n’avoir aucune contribution sur la flexion longitudinale.
ii. Sollicitations sous charges de trafic

Les sollicitations dans ce cas sont également obtenues à partir des abaques du SETRA dans le bulletin
d’ouvrage d’art N°54 (BOA N°54).
Le moment de flexion longitudinale vaut MLM1= 55 KN.m/ml en valeur caractéristique, et MLM1= 40
KN.m/ml en valeur fréquente.
iii. Combinaison d’action pour la flexion longitudinale

M (KN.m/ml) ELS QP ELS fréquent ELS Caractéristique ELU


Section au centre 0 40 55 74.25

Récapitulatif de combinaison pour la flexion longitudinale de la dalle

On note que pour la flexion longitudinale on doit tenir compte d’un pourcentage minimal d’acier pour
satisfaire aux exigences de l’Eurocode 4 vis-à-vis de la maitrise de la fissuration de la dalle. Ce
ferraillage minimal est le plus souvent contraignant. Le tableau 4-9 Tiré du guide de dimensionnement
SETRA des ponts bipoutres à entretoises donne à titre indicatif certaines valeurs.

Diamètre des ≤ 14 16 20 25
Aciers (mm)

Pourcentage 0,80 0,86 1.00 1,10


minimal

Pourcentage minimal en fonction des diamètres d'acier.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
22
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Descente de charges sur le bipoutre

Pour l’analyse globale de la flexion longitudinale, les actions variables les plus courantes ont
été envisagées. Il s’agit du modèle de charge 1 (LM1) et du modèle de charge 2 (LM2).

1. Positionnement des voies de circulation (pour la flexion longitudinale)

Le positionnement longitudinal et transversal sur le tablier, des charges UDL et TS du modèle


LM1 est réalisé de façon à obtenir l’effet le plus défavorable pour la poutre maitresse étudiée.
Pour la flexion longitudinale du demi-tablier modélisé, on utilise une ligne d’influence
transversale rectiligne, appelé « ligne d’influence de Courbon ». Une charge placée au droit
d’une poutre passe entièrement dans cette poutre. Cette hypothèse place en sécurité dans les cas
courants puisqu’elle néglige la résistance en torsion mixte de la section. Un calcul plus précis
tenant compte du gauchissement des sections reste possible. La ligne d’influence à charger dans
le sens longitudinal est définie classiquement par la position de la section étudiée dans la
longueur du tablier et par le type de sollicitation calculée.
La largeur de la chaussée entre nu des trottoirs atteint 7,5 m, centrée sur l’axe de l’ouvrage. On
peut y loger 2 voies de circulations de 3 m de large et une aire résiduelle de 1,5 m de large.
Compte tenu de la symétrie transversale de l’ouvrage, on n’étudie que la poutre n°1 pour
laquelle les voies sont alors disposées de la façon la plus défavorable selon le schéma

1.5 m 3m 3m 1.5 m 1.5 m

5.8 m

Disposition des voies de circulation pour le calcul de la poutre n°1 en flexion longitudinale
 Tandem system TS

Pour la flexion longitudinale, l’EN1991-2 admet que chaque essieu du tandem TS soit centré
dans sa voie de circulation

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
23
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

La figure suivante indique la position de chacun des 2 tandems (un par voie) considérés par
rapport aux poutres principales de la charpente métallique.

1.5 m 3m 3m 1.5 m 1.5 m

5.8 m

Chargement du tablier par le tandem TS

Le système ainsi constitué sur la figure précédente est isostatique comme le montre la figure

Modélisation des tandems TS sur la poutre isostatique

Les réactions sur chaque poutre valent donc :


 𝑹𝒎𝒂𝒙 =299 KN
 𝑹𝒎𝒊𝒏 =131 KN

Dans le sens longitudinal, chaque voie ne peut supporter qu’un seul tandem TS. Il est à noter
que les deux tandems TS envisagés (1 par voie) pourraient ne pas se situer forcement dans la
même section transversale.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
24
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Charge uniformément repartie UDL

Compte tenu de la ligne d’influence transversale envisagée, on charge avec UDL (Uniformly
Distributed Loads) les voies de circulation jusqu’à l’axe de la poutre n°2 (voir figure 4), c’est à
dire la zone positive de la ligne d’influence. Dans le sens longitudinal, chaque voie est chargée
sur une longueur correspondante à la zone défavorable de la ligne d’influence longitudinale
définie par la sollicitation et la section étudiée.
La ligne d’influence transversale est représentée sur la figure

1.5 m 1.5 m 1.5 m

5.8 m

Chargement du tablier par les charges uniformément reparties UDL

De la même façon que pour les tandems TS, le système de la figure 4 étant isostatique on
détermine les réactions R1 et R2.

Modélisation des charges uniformément reparties UDL sur la poutre isostatique

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
25
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Les réactions sur chaque poutre valent donc :


 𝑹𝒎𝒂𝒙 =19KN/m
 𝑹𝒎𝒊𝒏 =8.3KN/m

Il est à noter que pour se placer dans la situation la plus défavorable, on ne charge pas les
zones négatives de la ligne d’influence.

Bilan des charges de trafic LM1

Le modèle filaire à deux dimensions correspondant à un demi-tablier, est donc chargé avec une
charge uniformément repartie 19 KN/ml et un système de deux charges concentrées de 299 KN
(par charge) espacées longitudinalement de 1.2 m.

2. Présentation des lignes d’influence des moments et des efforts tranchants aux
points critiques

Les points du pont à étudier en priorité sont : la section à mi- portée P1-P2 et la section au
droit de l’appui P1 compte tenu de la symétrie du pont.

 Section a mis travée P1-P2

Ligne d’influence du moment à mi- travée P1-P2

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
26
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Ligne d’influence de l’effort tranchant à mi- travée P1-P2

 Sections sur appui P1

Ligne d’influence du moment sur appui P1 et appui P2

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
27
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Ligne d’influence de l’effort tranchant sur appui P1

3. Calcul de la largeur efficace de la dalle pour le projet

 Au droit de la poutre (appui P1)

𝑏𝑒𝑓𝑓 = 5 𝑚

 A mi- travée (P1-P2)


𝑏𝑒𝑓𝑓 = 5 𝑚

4. Détermination des moments et des efforts tranchants longitudinaux

Courbe enveloppes des moments sous tandem TS en KN.m ; Mmax 4300 ; Mmin 2408

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
28
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Courbe enveloppe des efforts tranchants sous tandem TS en KN

III.4 Justification de la section mixte

a) Justification de la section sur appui (P1)

Sur l’appui intermédiaire P1, la dalle en béton est tendue sur toute sa hauteur. Sa
participation est donc négligée dans la résistance de la section. Les contraintes de la figure 4-
36 Sont calculées en conséquence et obtenues par sommation des différents états en respectant
le phasage de la construction.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
29
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Figure III-2: Contraintes à l’ELU dans la section sur P1

𝑀𝐸𝑑 = 29.3413 𝑀𝑁. 𝑚


𝑉𝐸𝑑 = 0.4661 𝑀𝑁
 Justification en flexion

On vérifie successivement :
𝑓 𝑓
𝜎 𝑠,𝑖𝑛𝑓 = 232.87 𝑀𝑃𝑎 ≤ 𝑦𝑓⁄𝛾𝑀𝑜 = 315 𝑀𝑃𝑎𝜎 𝑠,𝑠𝑢𝑝 = 232.87𝑀𝑃𝑎 ≥ 𝑦𝑓⁄𝛾𝑀𝑜 = 315 𝑀𝑃𝑎

𝑓𝑆𝑘⁄
𝜎𝑎𝑟𝑚𝑎 = 232.87𝑀𝑃𝑎 ≥ 𝛾𝑆 = 434.8 𝑀𝑃𝑎 OK

⟹ Donc la section sur P1 est justifiée en flexion


 Justification à l’effort tranchant

Conclusion
𝑉𝐸𝑑 = 0.4661 ≤ 𝑉𝑅𝑑 = 9.346 𝑀𝑁 OK

⟹ Donc la section sur P1 résiste à l’effort tranchant

b) Justification de la section à mi- travée P1-P2

Le béton étant comprimé sur toute la hauteur du hourdis à mi- travée (P1-P2), on tient
compte de sa participation dans la résistance de la section. Les contraintes sont donc calculées

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
30
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

en tenant compte du béton dans les caractéristiques mécaniques mixtes et en respectant le


phasage de la construction du tablier.
𝑀𝐸𝑑 = 29.3413 𝑀𝑁. 𝑚
𝑉𝐸𝑑 = 0.4661 𝑀𝑁
 Justification en plasticité

 𝑀𝐸𝑑 = 29.3413 𝑀𝑁. 𝑚 ≤ 𝑀𝑝𝑙,𝑅𝑑 = 59.3384 𝑀𝑁. 𝑚 OK

⟹D’où la section à mi- travée (P1-P2) est justifiée par l’analyse plastique
 Justification à l’effort tranchant

Conclusion 𝑉𝐸𝑑 = 0.4661 ≤ 𝑉𝑅𝑑 = 4.4355 𝑀𝑁 OK

⟹Donc la section à mi- travée P1-P2 résiste à l’effort tranchant


 Justification sous l’interaction M-V (Moment, Effort tranchant)

On a :
𝑉𝐸𝑑 = 0.4661 𝑀𝑁 ≤ 0.5𝑉𝑅𝑑 = 2.2177 𝑀𝑁
Donc il n’est pas nécessaire de vérifier l’interaction M-V pour la section en travée.

c) Vérification de la rigidité des montants verticaux

1. Rigidité minimale pour l’effort tranchant


𝑎
ℎ𝑤
= 2.479 ≥ √2⟹𝐼𝑠𝑡 = 888.4 × 10−6 ≥ 0.75ℎ𝑤 𝑡𝑤 3 = 10.58508 × 10−6 OK

Les raidisseurs résistent à l’effort tranchant.

2. Résistance au flambement par torsion


𝐼 𝑓𝑦
D’où : 𝐼𝑇 = 1.883 × 10−3 < 5.3 𝐸 = 8.70 × 10−3 NON VERIFIE
𝑃 𝑎

Puisque le premier critère n’est pas vérifié, on vérifie par conséquent le second

𝜎𝑐𝑟,𝑇 = 2160.9 𝑀𝑃𝑎 ≥ 6𝑓𝑦 = 2070 𝑀𝑃𝑎 OK

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
31
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

d) Déversement de la membrure inférieure comprimée pour l’appui le plus


sollicité
1. Rigidité Cd des cadres d’entretoisement

On obtient via l’outil la valeur mentionnée ci-après : 𝐶𝑑 = 30.4374 𝑀𝑁/𝑚

2. Vérification du déversement par la « méthode simplifiée »


𝑓
Ainsi 𝜎𝑚𝑎𝑥 = 182.24 𝑀𝑃𝑎 ≤ 𝛾 𝑦𝑓 𝜒𝐿𝑇 = 254.36 𝑀𝑃𝑎 OK
𝑀1

Conclusion : la membrure inférieure résiste au déversement.

e) Dimensionnement de la connexion

 Résistance caractéristique d’un goujon en tête

𝑑 = 22 mm

ℎ = 200 mm

𝑓𝑢 = 450 MPa

𝑓𝑐𝑘 = 35 MPa

𝐸𝑐𝑚 = 34077.15 MPa

𝛼 = 1.

La résistance caractéristique du goujon est : 𝑷𝑹𝒌 = 𝟎. 𝟏𝟑𝟔𝟖 𝑴𝑵


Résistance de calcul 𝑷𝑹𝒅

 À l’ELS : 𝑷𝑹𝒅 𝑬𝑳𝑺 = 𝟎. 𝟎𝟔𝟓𝟕 𝑴𝑵

 À l’ELU : 𝑷𝑹𝒅 𝑬𝑳𝑼 = 𝟎. 𝟏𝟎𝟗𝟓 𝑴𝑵

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
32
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

III.5 Dimensionnement de la dalle en béton armé

III.5.1 Fonctionnement

Le rôle de la dalle de couverture est de transmettre des charges aux poutres : il s’agit
de la flexion locale ou flexion transversale. (On parle de flexion générale lorsque les
poutres transmettent à leur tour les efforts aux appuis).
On supposera que le béton transmet les charges des essieux aux poutres métalliques et
qu’elles participent à la flexion d’ensemble de l’ouvrage.
On cherchera ici à déterminer les moments transversaux Mx et My en vue du dimensionnement
des armatures transversales.

Mx : Moment transversal permettant le calcul des armatures transversales, AT


My : Moment longitudinal permettant le calcul des armatures longitudinales, AL
On a généralement Mx >> My.

On prendra comme convention que le moment est négatif lorsque la fibre supérieure est
tendue.

III.5.2 Calcul des moments

On considèrera deux sections pour les calculs des moments :


 Section S1, encorbellement, au droit de l’appui où les effets de l’effort tranchant
sont les plus importants
 Section S2, travée, les moments fléchissant y sont les plus élevés en valeur absolue

De plus, pour faire face au moment de flexion longitudinal nous aurons recours à des
inférieures et supérieures. Ces dernières seront plus fines que les précédents comptes tenus
du fait que les moments transversaux sont très supérieurs aux moments longitudinaux.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
33
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Charges permanentes :

Les charges permanentes induisent un moment Mx mais pas de moment My.


On établira les efforts pour une tranche de dalle de 1 m dans le sens de la longueur et de 0,25m
d’épaisseur.

Les moments seront évalués principalement au droit de l’appui (S1) et au milieu de la


dalle (S2) où les valeurs sont les plus élevées en valeur absolue. On notera M1 et M2 les
moments correspondants.

Bilan des charges qui s’appliquent à la dalle de béton armé :


 0.5 kN/ml du au gardes corps
 4 kN/ml dus aux corniches
 8.6 kN/ml dus aux trottoirs
 25 kN/m3 dus au poids propre de la dalle béton
 24 kN/m3 dus au poids de la couche d’étanchéité (épaisseur 3 cm)
 24 kn/m3 dus au poids du revêtement de chaussée (épaisseur 8 cm)

Pour tenir compte des éventuels écarts entre les valeurs supposées pour le dimensionnement
du pont et les valeurs réelles lors de la réalisation, on applique les coefficients suivants :

Valeur caractéristique
Charges permanentes
Valeur minimale Valeur maximale

Garde corps 0,5 kN/ml 0.96 1.06


Corniche 4,0 kN/ml 0.96 1.06
Trottoir 8,6 kN/ml 0.96 1.06
Poids propre 25 kN/m 3 Valeur unique
3
Etanchéité 24 kN/m 0.80 1.20
3
Revêtement 24 kN/m 0.80 1.40

La valeur caractéristique du poids propre est unique dans la mesure ou le


dimensionnement de la dalle permet de calculer précisément son poids propre (la densité
du béton est connue avec certitude).
Nous rappelons que l’on dimensionne l’ouvrage par rapport aux deux sections de travées
les plus sollicitées : le milieu de la dalle (S2) où les efforts de moments fléchissant sont
les plus importants et les sections d’appuis (S1) où les effets de l’effort tranchant sont les
plus importants

Le détail des calculs est présenté ci-dessous.


Nous noterons M1 le moment sur appui, et M2 le moment en milieu de travée. Interviendront
pour le calcul des moments maximal et minimal.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
34
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Poids propre de la dalle g1

 Calcul de g1
g1 = 0,25*1*25 = 6,25 kN /m
 Calculs des moments
x < 2,35m M(x) = −g1 *x²/2
x > 2,35m M(x) =−g1 *x²/ 2+ g1 *(x − 2,35)*l / 2
M1 = −6,25*2,35²/2 = −17, 25kN.m
M2 = -6,25*5,252 /2 + 6,25(5,25 − 2,35) *10,5/2 = 4,49 kN.m
M1= −17,25kN.m et M2= 4,49 kN.m
Ces valeurs sont les seules valeurs caractéristiques pour le poids propre.

 Corniches et garde-corps

x< 2,35m M(x) = −(g 2 + g 3) * x

x> 2,35m M(x) =M1 =−(4+ 0,5) *2,35 =−10,575 kN.m = M2

M1max = M 2max = −10,575 *1,06 = −11,209 kN.m

M1min = M 2min = −10,575 *0,96 = −10,761 kN.m

M1max = M2max = - 11,209 kN.m et M1min = M2min= - 10,761 kN.m

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
35
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Etanchéité

x<1,5m M(x) = 0

2,5 m>x>1,5m M(x) =−g5 *(x −1,5) *(x−1,5) /2

(𝑥−1,5)(𝑥−1,5) 7,5(𝑥−1,5)
x> 2,5m M(x) =−g5 + 𝑔5
2 2

𝑀1 = −0,36 𝐾𝑁. 𝑚
𝑀2 = 2,362 𝐾𝑁. 𝑚

𝑀1𝑚𝑎𝑥 = −0,36 × 1,2 = −0,432 𝐾𝑁. 𝑚


𝑀1𝑚𝑖𝑛 = −0,36 × 0,8 = −0,288 𝐾𝑁. 𝑚
𝑀2𝑚𝑎𝑥 = 2,3625 × 1,2 = 2,835 𝐾𝑁. 𝑚
𝑀2𝑚𝑖𝑛 = 2,3625 × 0,8 = 1,89 𝐾𝑁. 𝑚

M1max = - 0,43 kN.m M1min = - 0,29 kN.m


M2max = 2,84 kN.m M2min = 1,89 kN.m

 Revêtement de la chaussée

L’enrobé se présente dans la même configuration que l’étanchéité, avec une densité linéique
g6 =1,92 kN / m et d’autres coefficients caractéristiques (voir tableau ci-dessus).
(2,5 − 1,5)2
𝑀1 = −1,92 × = −0,96 𝐾𝑁. 𝑚
2

(5,25 − 1,5)2 7,5 × (5,25 − 2,5)


𝑀2 = −1,92 × + 1,92 × = 6,3 𝐾𝑁. 𝑚
2 2

M1max = − 0,96 *1,40= −1,344 kN.m


M1min = − 0,96*0,80 = − 0,768 kN.m
M 2max = 6,30*1,40 = 8,82 kN.m
M 2min = 6,30*0,80 = 5,04kN.m

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
36
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

M1max = - 1,34 kN.m M1min = - 0,77 kN.m


M2max = 8,82 kN.m M2min = 5,04 kN.m

 Trottoirs

x < 1,5 m M(x) = 0


x > 1,5 m M(x) =−g4 *(x − 0,75)
M1 = M 2 = −1,6*8,6= −13,76 kN.m
M1max = M 2max = −13,76*1,06 = −14,06 kN.m
M1min = M 2min = −13,76*0,96 = −13, 21kN.m
M1max = M2max = - 14,06 kN.m , M1min = M2min= - 13,21 kN.m

Bilan des charges permanentes

Section S1 Section S2
Chargement MXmax MXmin Mmax MXmin
Poids propre de la dalle
- 17,25 kN.m -17,25 kN.m 4,49 kN.m 4,49 kN.m

Garde corps et corniches - 10,761


- 11,209 kN.m - 11,209 kN.m - 10,761 kN.m
kN.m
Etanchéité - 0,43 kN.m - 0,29 kN.m 2,84 kN.m 1,89 kN.m
Revêtement de chaussée
- 1,34 kN.m - 0,77 kN.m 8,82 kN.m 5,04 kN.m

- 13,21 kN.m
Trottoir - 14,59 kN.m - 13,21 kN.m - 14,6 kN.m
M1max = - 44,819 kN.m M2max = - 9,211 kN.m
BILAN
M1min = - 42,729 kN.m M2min = - 12,551 kN.m

 Charges d’exploitation

Les valeurs du moment au centre de la dalle et aux appuis dû aux charges d’exploitation sont
obtenu pour les systèmes de charges de l’eurocode 2 grâce à l’abaque du SETRA représenté en
annexe 1

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
37
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

On a E la hauteur de répartition de la dalle, e l’épaisseur de revêtement, et b celle de la dalle,


on a alors E=e+b/2
E=11+30/2=26 on prendra l’abaque pour E=20 cette valeur inférieure nous permet d’être dans
la sécurité et trafic de classe 2
L’encorbellement est de 2.36 m

Nous avons donc d’après les abaques du SETRA (Voir annexe 1)


 Valeur des moments longitudinaux au centre de la dalle
McLM1 caractéristique = 55,5KNm/m
McLM1 fréquent = 40KNm/m
 Valeur des moments transversaux au centre de la dalle
McLM1 caractéristique = 118KNm/m
McLM1 fréquent = 79KNm/m

 Sollicitations de calcul ELS et ELU


Appuis S1
Combinaison ELU fondamentale
MELUs1=1.35M1max+1.5 MpLM1 caractéristique=1.35x (-44.819) +1.5x (-130) =-255.505KNm/m

Centre de la dalle S2
Moment transversal
MELUs2=1.35M2min+1.5 McLM1 caractéristique=1.35x (-12.551) +(1.5x118) =160.056KNm/m
Moment longitudinal
MELUs2=1.5 McLM1 caractéristique=(1.5x55,5) =83.25KNm/m

Combinaison ELS caractéristique


Appuis S1
MELSs1=M1max+ MpLM1 caractéristique= (-44.819-130) =-174.819KNm/m

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
38
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Centre de la dalle S2
Moment transversal
MELUs2=M2min+ McLM1 caractéristique= (-12.551) +(118) =105.449KNm/m

Moment longitudinal
MELUs2= McLM1 caractéristique=(1x55,5) =55.5KNm/m

 Calcul de la section d’acier transversale en section S1 appuis


Dimensionnement des armatures à l’ELU
On considère une bande de largeur de dalle de 1m qui nous amène à calculer le ferraillage
d’une poutre de section 1*0.3
Classe d’exposition : XC4
Diagramme des aciers à palier horizontal
Béton C35/45
𝑓 500
fyd= 𝛾𝑦𝑘 = 1,15 = 437,78 et acier de classe de ductilité C
𝑠

𝑓𝑐𝑘 35
fck≤50 𝜆 = 0,8 𝜂 = 1,0 𝑓𝑐𝑢 = 𝜂𝛼𝑐𝑐 = 0,8 1,5 = 18,66
𝛾𝑐

259.557
𝛾= = 1,46
177.82
𝑀𝐸𝑑 0,26
𝜇𝑐𝑢 = = = 0,21
𝑏𝑤 𝑑 𝑓𝑐𝑢 0,2552 × 18,66
2

𝑓𝑐𝑘
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 𝑘
(4,62 − 1,66𝛾)𝑓𝑐𝑘 + (165,69 − 79,62𝛾)
𝐸𝑆
𝛼𝑒 = 𝐸 = ?
𝐶,𝑒𝑓𝑓

𝑐𝑚 𝑜 𝐸 (𝑡 )
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 = 1+𝜑(∞,𝑡 = ?
) 𝑜

𝑓𝑐𝑚 0,3 43 0,3


𝐸𝑐𝑚 (𝑡𝑜 ) = 𝐸𝑐𝑚 (24) = 𝐸𝑐𝑚 = 22000 [ ] = 22000 [ ] = 34077𝑀𝑝𝑎
10 10
𝜑(∞, 𝑡𝑜 ) = 1,5
34077
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 = = 13630,9𝑀𝑝𝑎
1 + 1,5
𝐸𝑆 210000
𝛼𝑒 = = = 15,4
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 13630,9

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
39
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

𝐾 = (𝐴 + 𝐵𝛼𝑒 + 𝐶𝛼𝑒 2 )10−4

A=2445,7; B=678,5; C=-11,6

𝐾 = (2445,7 + 678,5 × 15,4 − 11 × 15,42 )10−4 = 1,03


35
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 𝑘
(4,62 − 1,66𝛾)𝑓𝑐𝑘 + (165,69 − 79,62𝛾)

35
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 1,03 = 0,29
(4,62 − 1,66 × 1,46)35 + (165,69 − 79,62 × 1,46)

𝑜𝑛 𝑎 𝜇𝑐𝑢 = 0,21 < 𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 0,29 donc pas d’acier comprimés
1
𝛼𝑢 = 𝜆 [1 − √1 − 2𝜇𝑐𝑢 ] = 0,3 𝜇𝐴𝐵 = 0,0387 Car acier de ductilité C

𝑜𝑛 𝑎 𝜇𝑐𝑢 = 0,21 > 𝜇𝐴𝐵 = 0,0387 => pivot B


3,5 1−𝛼𝑢 3,5 1−0,3
𝜀𝑐 = 1000 𝜀𝑠1 = 𝜀𝑐 = 1000 × = 0,008
𝛼𝑢 0,3

𝑓𝑦𝑑 437,78
𝜀𝑦𝑑 = = = 0,0020
𝐸𝑠 210000
on a 𝜀𝑠1 > 𝜀𝑦𝑑 donc 𝜎𝑠1 = 432,84 + 895,52 × 𝜀𝑠1 = 440𝑀𝑝𝑎 pour les S 500 de ductilité C

on a 𝜇𝑐𝑢 = 0,21 < 0,225


donc 𝑍𝑐 = 𝑑(1 − 0,6𝜇𝑐𝑢 ) = 0,85 × 0,3(1 − 0,6 × 0,21) = 0,222m
donc 𝐴𝑠𝑡ℎ = soit soit 9 HA 20/m = 28,27 𝑐𝑚2
ASmax= 0,04AC
on a Asréelle=28,27 cm2 < ASmax
Enrobage 𝑐𝑛𝑜𝑚 = 𝑐𝑚𝑖𝑛 + ∆𝑐𝑑𝑒𝑣

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
40
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Contrôle de la fissuration
Charge de longue durée
𝜑(∞, 𝑡𝑜 ) = 1,5
𝑀𝐸𝑑 260
= = 1,46
𝑀𝑠𝑒𝑟 178

Enrobage nominal cnom=35mm


Ouverture maximale calculée des fissures 𝑊𝑚𝑎𝑥 = 0,3mm

Vérification de la résistance dans la section du béton


 Caractéristique des matériaux :

𝜆 = 0,8
𝑓𝐶𝐾 = 35 𝑀𝑃𝑎 => {
𝜂=1
𝑓𝑐𝑘 35
𝑓𝑐𝑢 = 𝜂𝛼𝑐𝑐 = 1,1 = 26,36𝑀𝑃𝑎
𝛾𝑐 1,46
𝑓 500
fyd= 𝛾𝑦𝑘 = 1,15 = 437,78 MPa
𝑠

 Position de l’axe neutre :


𝐴𝑠1𝑓𝑦𝑑 0,02827×437,78
En écrivant l’égalité des forces dans la section on a 𝑋𝑢 = 𝜆𝑏 = = 0,058𝑚
𝑤𝑓𝑐𝑢 0,8×26,36

 Moment ultime équilibré par la section

𝜆
𝑍𝐶 = 𝑑 − 𝑋𝑢
2
0,8
𝑍𝑐 = 0,60 − 0,058 = 0,57𝑚
2
𝑀𝑅𝑑 = 𝐴𝑠1 𝑓𝑦𝑑 𝑍𝑐 = 0,002827 × 437,78 × 0,57 = 0,705MNm

et 𝑀𝐸𝑑 = 0,26𝑀𝑁𝑚 on a 𝑀𝑅𝑑 > 𝑀𝐸𝑑 ok

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
41
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 CONTRAINTE DES ACIERS TENDUS

 Section non fissurée immédiatement avant fissuration

𝐴𝑆1 = 28,27𝑐𝑚2
𝐴𝑠1 28,27
𝜌= = = 0,0110
𝑏𝑤 𝑑 100 × 25,5
ℎ 30
𝜂= = = 1,17
𝑑 25,5
 Hauteur de l’axe neutre

𝑏𝑤 ℎ2 𝜂2 1,172
+𝛼𝑒 𝐴𝑆1 𝑑 +𝛼𝑒 𝜌 +15,4×0,0110
′ 2 2 2
𝑋=𝑣 = = 𝑑= × 25,5 = 16,25𝑐𝑚
𝑏𝑤 ℎ+𝛼𝑒 𝐴𝑠1 𝜂+𝛼𝑒 𝜌 1,17+15,4×0,0110

 Moment d’inertie de la section droite homogène par rapport à l’axe neutre

𝐴𝑐ℎ = 𝑏𝑤 ℎ + 𝛼𝑒 𝐴𝑠1 =0,3+15,4×0,002827=0,01306 m2


𝑏𝑤 ℎ3
𝐼𝑐ℎ = + 𝛼𝑒 𝐴𝑠1 𝑑 2 − 𝐴𝑐ℎ 𝑋 2
3
0,33
𝐼𝑐ℎ = + 15,4 × 0,002827 × 0, 2552 − 0,01306 × 0,16252 = 0,01149𝑚4
3
 Moment fléchissant provoquant l’apparition de la première fissure

𝑐ℎ𝐼 0,01149
𝑀𝑐𝑟 = ℎ−𝑋 𝑓𝑐𝑡𝑚 = 0,3−0,1625 3,5 = 0,29𝑀𝑁𝑚

 Contrainte de l’acier au moment de la fissuration

𝑀𝑐𝑟 (𝑑 − 𝑋) 0,29 × (0,255 − 0,1625)


𝜎𝑠𝑟 = 𝛼𝑒 = 15,4 = 35,95𝑀𝑝𝑎
𝐼𝑐ℎ 0,01149

 Section fissurée sous chargement appliqué

 Hauteur de l’axe neutre

−𝛼𝑒 𝐴𝑠1 +√𝛼𝑒2 𝐴2𝑠1 +2𝑏𝑤 𝛼𝑒 𝐴𝑠1 𝑑


𝑋1 = =
𝑏𝑤
−15,4×0,002827+√15,42 ×0,0028272 +2×15,4×0,002827×0,255
= 0,111m
1

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
42
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Contrainte dans les armatures


𝑋1 0,111 𝑀 0,177
𝑧𝑐 = 𝑑 − = 0,255 − = 0,218𝑚 𝜎𝑠2 = 𝐴 𝑠𝑒𝑟 = 0,002827×0,218 = 287,20 𝑀𝑃𝑎
3 3 𝑍 𝑠1 𝑐
 Diamètre max des armatures

Ouverture maximale des fissures vaut 𝑊𝑚𝑎𝑥 = 0,3mm ℎ𝑐𝑟 = ℎ − 𝑋 = 0,3 −


0,1625 = 0,1375𝑚
Diamètre maximal𝜙𝑠∗ correspondant à la contrainte 𝜎𝑠
𝜎 = 280𝑀𝑃𝑎
𝜙𝑠∗ = 16𝑚𝑚 => { 𝑠
𝑊𝑘 = 0,4𝑚𝑚

𝜎𝑠 = 320𝑀𝑃𝑎
𝜙𝑠∗ = 12𝑚𝑚 => {
𝑊𝑘 = 0,4𝑚𝑚

 Diamètre maximal 𝜙𝑠∗ corrigé


𝑓𝑐𝑡,𝑒𝑓𝑓 𝑘𝑐 ℎ𝑐𝑟
∅𝑠 = 𝜙𝑠∗ 𝑘𝑐 = 0,4 car section rectangulaire sollicitée en flexion simple
2,9 8(ℎ−𝑑)

𝑓𝑐𝑡𝑚 = 𝑓𝑐𝑡,𝑒𝑓𝑓 = 3,5𝑀𝑃𝑎


3,5 0,4×0,1375
Pour 𝜎𝑠 = 280𝑀𝑃𝑎 ∅𝑠 = 16 × 2,9 8(0,3−0,255) = 2,44 𝑚𝑚

3,5 0,4×0,1375
Pour 𝜎𝑠 = 320𝑀𝑃𝑎 ∅𝑠 = 12 × 2,9 8(0,3−0,255) = 2,21 𝑚𝑚

Évidemment on n’aura ∅𝑟é𝑒𝑙 > ∅𝑠 donc condition non vérifiée sur le diamètre maximal des
armatures
La fissuration étant causée par les charges, on peut vérifier l’espacement maximal des
armatures (au lieux de leur diamètre maximal)
 Espacement maximal des armatures

L’ouverture maximale des fissures vaut 𝑊𝑚𝑎𝑥 = 0, 4mm


La contrainte des armatures vaut 𝜎𝑠 = 287,20𝑀𝑃𝑎 sous charge de longue durée d’application
dans le béton fissuré
Le tableau nous donne les valeurs suivantes
𝜎𝑠 = 280𝑀𝑃𝑎 𝜎𝑠 = 320𝑀𝑃𝑎
{ => 𝑎 = 200𝑚𝑚 { => 𝑎 = 150𝑚𝑚
𝑊𝑘 = 0,4𝑚𝑚 𝑊𝑘 = 0,4𝑚𝑚

𝜎𝑠 = 287,20 𝑀𝑃𝑎
{ => 𝑎 = 191𝑚𝑚
𝑊𝑘 = 0,4𝑚𝑚
Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
43
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

𝑏𝑤 −9∅ 100−9×2
l’espacement réel des armatures vaut 𝑎𝑟é𝑒𝑙 = = = 91𝑚𝑚 on a 𝑎𝑟é𝑒𝑙 =
9 9
91𝑚𝑚 < 191𝑚𝑚 OK
 Section minimal d’armature

𝑁𝐸𝑑 = 0 𝑀𝑁 (𝑓𝑙𝑒𝑥𝑖𝑜𝑛 𝑠𝑖𝑚𝑝𝑙𝑒) donc 𝜎𝑐 = 0 pour une section rectangulaire sollicitée en


flexion simple 𝐾𝑐 = 0,4

𝑊𝑘 ≤ 𝑊𝑚𝑎𝑥 𝑊𝑚𝑎𝑥 = 0, 3mm

 Calcul de la section d’acier transversale en section S2 au centre de la dalle

 Dimensionnement des armatures à l’ELU


On considère une bande de largeur de dalle de 1m qui nous amène à calculer le ferraillage
d’une poutre de section 1*0.3
Classe d’exposition : XC4

Diagramme des aciers à palier horizontal


Béton C35/45
𝑓𝑦𝑘 500
fyd= = = 437,78 et acier de classe de ductilité C
𝛾𝑠 1,15

fck≤50 𝜆 = 0,8 𝜂 = 1,0


𝑓𝑐𝑘 35
𝑓𝑐𝑢 = 𝜂𝛼𝑐𝑐 = 0,8 = 18,66
𝛾𝑐 1,5
259.557
𝛾= = 1,46
177.82
𝑀𝐸𝑑 0,16
𝜇𝑐𝑢 = = = 0,131
𝑏𝑤 𝑑 𝑓𝑐𝑢 0,2552 × 18,66
2

𝑓𝑐𝑘
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 𝑘
(4,62 − 1,66𝛾)𝑓𝑐𝑘 + (165,69 − 79,62𝛾)
𝐸𝑆
𝛼𝑒 = 𝐸 = ?
𝐶,𝑒𝑓𝑓

𝐸𝑐𝑚 𝑜 (𝑡 )
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 = 1+𝜑(∞,𝑡 )
= ?
𝑜

𝑓 0,3 43 0,3
𝑐𝑚
𝐸𝑐𝑚 (𝑡𝑜 ) = 𝐸𝑐𝑚 (24) = 𝐸𝑐𝑚 = 22000 [ 10 ] = 22000 [10] = 34077𝑀𝑝𝑎

𝜑(∞, 𝑡𝑜 ) = 1,5

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
44
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

34077
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 = = 13630,9𝑀𝑝𝑎
1 + 1,5
𝐸𝑆 210000
𝛼𝑒 = = = 15,4
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 13630,9

𝐾 = (𝐴 + 𝐵𝛼𝑒 + 𝐶𝛼𝑒 2 )10−4


A=2445,7; B=678,5; C=-11,6

𝐾 = (2445,7 + 678,5 × 15,4 − 11 × 15,42 )10−4 = 1,03


35
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 𝑘
(4,62 − 1,66𝛾)𝑓𝑐𝑘 + (165,69 − 79,62𝛾)

35
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 1,03 = 0,29
(4,62 − 1,66 × 1,46)35 + (165,69 − 79,62 × 1,46)

𝑜𝑛 𝑎 𝜇𝑐𝑢 = 0,131 < 𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 0,29 donc pas d’acier comprimés

1
𝛼𝑢 = 𝜆 [1 − √1 − 2𝜇𝑐𝑢 ] = 0,3 𝜇𝐴𝐵 = 0,0387 car acier de ductilité C

𝑜𝑛 𝑎 𝜇𝑐𝑢 = 0,13 > 𝜇𝐴𝐵 = 0,0387


3,5 1−𝛼𝑢 3,5 1−0,3
=> pivot B 𝜀𝑐 = 𝜀𝑠1 = 𝜀𝑐 = × = 0,008
1000 𝛼𝑢 1000 0,3

𝑓𝑦𝑑 437,78
𝜀𝑦𝑑 = 𝐸𝑠
= 210000 = 0,0020 on a 𝜀𝑠1 > 𝜀𝑦𝑑

donc 𝜎𝑠1 = 432,84 + 895,52 × 𝜀𝑠1 = 440𝑀𝑝𝑎 pour les S 500 de ductilité C
on a 𝜇𝑐𝑢 = 0,13 < 0,225 donc 𝑍𝑐 = 𝑑(1 − 0,6𝜇𝑐𝑢 ) = 0,85 × 0,3(1 − 0,6 × 0,131) =
0,234m
𝑀𝐸𝑑 0,16
donc 𝐴𝑠𝑡ℎ = 𝑓𝑦𝐾 = 0,234×434,782 = 15,72 𝑐𝑚2 ∕ 𝑚 soit soit 9 HA 16/m = 18,10 𝑐𝑚2 ∕ 𝑚
𝑍
𝛾𝑠
ASmax= 0,04AC on a Asréelle=18,10 cm2 < ASmax

 Calcul de la section d’acier longitudinale en section S2 au centre de la dalle

 Dimensionnement des armatures à l’ELU


On considère une bande de largeur de dalle de 1m qui nous amène à calculer le ferraillage d’une
poutre de section 1*0.3

Classe d’exposition : XC4


Diagramme des aciers à palier horizontal

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
45
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Béton C35/45
𝑓 500
fyd= 𝛾𝑦𝑘 = 1,15 = 437,78 et acier de classe de ductilité C
𝑠

𝑓𝑐𝑘 35 259.557
fck≤50 𝜆 = 0,8 𝜂 = 1,0 𝑓𝑐𝑢 = 𝜂𝛼𝑐𝑐 = 0,8 = 18,66 𝛾 = = 1,46
𝛾𝑐 1,5 177.82

𝑀𝐸𝑑 0,083
𝜇𝑐𝑢 = = = 0,068
𝑏𝑤 𝑑 𝑓𝑐𝑢 0,2552 × 18,66
2

𝑓𝑐𝑘
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 𝑘
(4,62 − 1,66𝛾)𝑓𝑐𝑘 + (165,69 − 79,62𝛾)

𝐸𝑆
𝛼𝑒 = 𝐸 = ?
𝐶,𝑒𝑓𝑓

𝑐𝑚 𝑜 𝐸 (𝑡 )
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 = 1+𝜑(∞,𝑡 )
= ?
𝑜

𝑓 0,3 43 0,3
𝑐𝑚
𝐸𝑐𝑚 (𝑡𝑜 ) = 𝐸𝑐𝑚 (24) = 𝐸𝑐𝑚 = 22000 [ 10 ] = 22000 [10] = 34077𝑀𝑝𝑎

𝜑(∞, 𝑡𝑜 ) = 1,5

34077
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 = = 13630,9𝑀𝑝𝑎
1 + 1,5
𝐸𝑆 210000
𝛼𝑒 = = = 15,4
𝐸𝐶,𝑒𝑓𝑓 13630,9

𝐾 = (𝐴 + 𝐵𝛼𝑒 + 𝐶𝛼𝑒 2 )10−4


A=2445,7; B=678,5; C=-11,6

𝐾 = (2445,7 + 678,5 × 15,4 − 11 × 15,42 )10−4 = 1,03


35
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 𝑘
(4,62 − 1,66𝛾)𝑓𝑐𝑘 + (165,69 − 79,62𝛾)
35
𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 1,03 = 0,29
(4,62 − 1,66 × 1,46)35 + (165,69 − 79,62 × 1,46)

𝑜𝑛 𝑎 𝜇𝑐𝑢 = 0,068 < 𝜇𝑙𝑢 (𝛼𝑒 ) = 0,29 donc pas d’acier comprimés
1
𝛼𝑢 = 𝜆 [1 − √1 − 2𝜇𝑐𝑢 ] = 0,3 𝜇𝐴𝐵 = 0,0387 car acier de ductilité C

𝑜𝑛 𝑎 𝜇𝑐𝑢 = 0,068 > 𝜇𝐴𝐵 = 0,0387


3,5 1−𝛼𝑢 3,5 1−0,3
=> pivot B 𝜀𝑐 = 𝜀𝑠1 = 𝜀𝑐 = × = 0,008
1000 𝛼𝑢 1000 0,3

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
46
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

𝑓𝑦𝑑 437,78
𝜀𝑦𝑑 = = = 0,0020
𝐸𝑠 210000
on a 𝜀𝑠1 > 𝜀𝑦𝑑 donc 𝜎𝑠1 = 432,84 + 895,52 × 𝜀𝑠1 = 440𝑀𝑝𝑎 pour les S 500 de ductilité C
on a 𝜇𝑐𝑢 = 0,13 < 0,225

donc 𝑍𝑐 = 𝑑(1 − 0,6𝜇𝑐𝑢 ) = 0,85 × 0,3(1 − 0,6 × 0,068) = 0,244m


𝑀𝐸𝑑 0,083
donc 𝐴𝑠𝑡ℎ = 𝑓𝑦𝐾 = = 7,82 𝑐𝑚2 ∕ 𝑚 soit soit 7 HA 12/m = 7,92 𝑐𝑚2 ∕ 𝑚 ASmax=
𝑍 0,244×434,782
𝛾𝑠
0,04AC on a Asréelle=7,92 cm2 < ASmax

III.5.3 Ferraillage de la dalle

1. Ferraillage transversal

 Au milieu de la dalle :
HA20 avec l'espacement s = 170 mm en nappe supérieure
HA25 avec l'espacement s = 170 mm en nappe inférieure

 Au niveau des poutres métalliques :


HA20 avec l'espacement s = 170 mm en nappe supérieure
HA16 avec l'espacement s = 170 mm en nappe inférieure

2. Ferraillage longitudinal

 En partie courante des travées :


HA16 avec l'espacement s = 130 mm en nappes supérieure et inférieure
(soit au total ρs = 0,92% de la section de béton)

 En zone d'appui :
HA20 avec l'espacement s = 130 mm en nappe supérieure
HA16 avec l'espacement s = 130 mm en nappe inférieure

Le plan de ferraillage se trouve dans l’annexe 2

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
47
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

III.6 Dimensionnement de futs de piles

La section minimale d’armature verticale est normalement au moins égale à 0,2 % de la section
totale du béton avec un maximum de 5 %. Ces armatures verticales sont réparties au voisinage
des parois, et à la distance maximale de deux armatures sur une même face est plus égale à 40
cm.
Les armatures horizontales sont disposées en cours successifs plans : dans chaque cours elles
forment une ceinture continue sur le pourtour de la pièce et embrassent les armatures verticales.
La section totale d’armature horizontale est au moins égale à 0,05% de la section verticale de
béton, et la distance maximale entre deux armatures sur une même face est au plus égale à 40
cm.
Ainsi donc les sections d’armatures déterminées selon les cas sont regroupées dans le tableau
Type d’armature Hauteur du fut Diamètre du fut Section de béton Section d’acier
verticales 5 1 0.785 15.71
horizontales 5 1 4 17.50

Après cette étude de vérification nous serons donc amenés à utiliser le ferraillage suivant : 12
HA 20 pour les aciers pour les aciers verticaux espacés de 25 cm (fûts circulaires) et pour les
cerces (aciers transversaux) nous prenons 18 HA 8 espacé de 20 cm. Le plan de ferraillage se
trouve dans l’annexe 3

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
48
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Chapitre IV

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
49
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

IV.1 Calcul des souplesses

IV.1.1 Culée Co
 Appareils d’appuis

Nombre m=2 ; a=0.40m ; b=0.60m ; Tq=0.084m ; module G=0.9MPa

Termes de souplesse
𝑇𝑞
𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 ((𝑚/𝑀𝑁)) = = 0.194
𝑚𝐺𝑎𝑏
1
𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 ((𝑚/𝑀𝑁)) = 2 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.0972

 Corps d’appuis (culée sur pieu bloquée par la dalle de transition toute action)

Culée bloquée donc dCA et dFA sans conséquence


Souplesse totale ( culée bloquée toutes actions.)
𝑚
ddiff (𝑀𝑁) = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐶𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.194
𝑚
dinst ( ) = 𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑖𝑛𝑠𝑡 = 𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 = 0.0972
𝑀𝑁
𝑚
𝑑∆𝑇 ( ) = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.194
𝑀𝑁

IV.1.2 Pile P1

 Appareil d’appui

Nombre m=2 ; a=0.40m ; b=0.60m ; Tq=0.084m ; module G=0.9MPa


Termes de souplesse
𝑇𝑞
𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 ((𝑚/𝑀𝑁)) = = 0.194
𝑚𝐺𝑎𝑏
1
𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 ((𝑚/𝑀𝑁)) = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.0972
2
 Corps d’appui

Nombre de fut porteurs : K=1


Hauteur du fut h ≈ H-hs= 4m

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
50
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

𝑏3
Inertie 𝐼 = ℎ 12 = 0.117𝑚4
𝑓𝑐𝑚 0.3
Module d’élasticité courte durée ou instantané 𝐸𝑐𝑚 = 22000( )
10

Beton C35/45 alors fcm=35+8=43MPa donc Ecm=34077.2MPa


𝐸𝑐𝑚 34077.2
Module effectif du béton 𝐸𝑐𝑒𝑓𝑓 = = = 11359.1𝑀𝑃𝑎
1+𝜑 1+2

𝑚 ℎ3
𝑑𝐶𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 ( )= = 0.016
𝑀𝑁 3𝐾𝐸𝑐𝑒𝑓𝑓 ∗ 𝐼

𝑚 ℎ3
𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 ( )= = 0.00535
𝑀𝑁 3𝐾𝐸𝑐𝑚 ∗ 𝐼
 fondations

ht= 4.25m
Calcul du module de réaction à long terme du sol Kv
On sait que :
1 𝛼𝐵 2𝐵𝑂 𝐵
= 𝜆𝐶 + ( 𝜆𝑑 ) 𝛼
Kv 9𝐸𝑚 9𝐸𝑚 𝐵𝑂
BO=0.6m B=3.5m
On suppose le sol normalement consolide et on utilise le tableau pour déterminer α
L/B= 7/3.5=2 et on peut prendre λC =1.21 et λd =1.56
1
Donc = 0.10 → Kv=10 MN/m3 et Ki=2*Kv=20 MN/m3
Kv
12ℎ𝑡 3
𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 (𝑚/𝑀𝑁) = Kv𝐵3 𝐿 =0.067

12ℎ𝑡 3
𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑖𝑛𝑠𝑡 (𝑚/𝑀𝑁) = = 0.0335
Ki𝐵 3 𝐿

 Souplesse totale
m
ddiff (MN) = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐶𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.277
𝑚
dinst ( ) = 𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑖𝑛𝑠𝑡 = 0.136
𝑀𝑁
m
d∆T ( ) = dAA diff + dCA inst + dFosem diff = 0.266
MN

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
51
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

IV.1.3 Pile p2

 Appareil d’appui

Nombre m=2 ; a=0.40m ; b=0.60m ; Tq=0.084m ; module G=0.9MPa


Termes de souplesse
𝑇𝑞
𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 ((𝑚/𝑀𝑁)) = = 0.194
𝑚𝐺𝑎𝑏
1
𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 ((𝑚/𝑀𝑁)) = 2 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.0972

 Corps d’appui

Nombre de fut porteurs : K=1


Hauteur du fut h ≈ H-hs= 4m
𝑏3
Inertie 𝐼 = ℎ 12 = 0.117𝑚4
𝑓𝑐𝑚 0.3
Module d’élasticité courte durée ou instantané 𝐸𝑐𝑚 = 22000( )
10

Beton C35/45 alors fcm=35+8=43MPa donc Ecm=34077.2MPa


𝐸𝑐𝑚 34077.2
Module effectif du béton 𝐸𝑐𝑒𝑓𝑓 = = = 11359.1𝑀𝑃𝑎
1+𝜑 1+2

𝑚 ℎ3
𝑑𝐶𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 ( )= = 0.016
𝑀𝑁 3𝐾𝐸𝑐𝑒𝑓𝑓 ∗ 𝐼

𝑚 ℎ3
𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 ( )= = 0.00535
𝑀𝑁 3𝐾𝐸𝑐𝑚 ∗ 𝐼
 Fondations

ht= 4.25m
Calcul du module de réaction à long terme du sol Kv
On sait que :
1 𝛼𝐵 2𝐵𝑂 𝐵
= 𝜆𝐶 + ( 𝜆𝑑 ) 𝛼
Kv 9𝐸𝑚 9𝐸𝑚 𝐵𝑂
BO=0.6m B=3.5m
On suppose le sol normalement consolide et on utilise le tableau pour déterminer α
L/B= 7/3.5=2 et on peut prendre λC =1.21 et λd =1.56
1
Donc = 0.10 → Kv=10 MN/m3 et Ki=2*Kv=20 MN/m3
Kv

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
52
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

12ℎ𝑡 3
𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 (𝑚/𝑀𝑁) = Kv𝐵3 𝐿 =0.067

12ℎ𝑡 3
𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑖𝑛𝑠𝑡 (𝑚/𝑀𝑁) = = 0.0335
Ki𝐵 3 𝐿

 Souplesse totale
m
ddiff (MN) = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐶𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.277
𝑚
dinst ( ) = 𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑖𝑛𝑠𝑡 = 0.136
𝑀𝑁
m
d∆T ( ) = dAA diff + dCA inst + dFosem diff = 0.266
MN

IV.1.4 Culée C3

 Appareils d’appuis

Nombre m=2 ; a=0.40m ; b=0.60m ; Tq=0.084m ; module G=0.9MPa


Termes de souplesse
𝑇𝑞
𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 ((𝑚/𝑀𝑁)) = = 0.194
𝑚𝐺𝑎𝑏
1
𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 ((𝑚/𝑀𝑁)) = 2 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.0972

 Corps d’appuis (culée sur semelle superficielle non bloquée )

Hauteur pieu h=8m


𝐷4
Inertie 𝐼 = 𝜋 = 0.3215𝑚4
4
𝑓𝑐𝑚 0.3
Module d’élasticité courte durée ou instantané 𝐸𝑐𝑚 = 22000( )
10

Beton C35/45 alors fcm=35+8=43MPa donc Ecm=34077.2MPa


𝐸𝑐𝑚 34077.2
Module effectif du béton 𝐸𝑐𝑒𝑓𝑓 = = = 11359.1𝑀𝑃𝑎
1+𝜑 1+2

𝑚 ℎ3
𝑑𝐶𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 ( )= = 0.0467
𝑀𝑁 3𝐾𝐸𝑐𝑒𝑓𝑓 ∗ 𝐼

𝑚 ℎ3
𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 ( )= = 0.0155
𝑀𝑁 3𝐾𝐸𝑐𝑚 ∗ 𝐼

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
53
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Souplesse totale (culée non bloquée)


𝑚
ddiff (𝑀𝑁) = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐶𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.661
𝑚
dinst ( ) = 𝑑𝐴𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑖𝑛𝑠𝑡 = 0.1127
𝑀𝑁
𝑚
𝑑∆𝑇 ( ) = 𝑑𝐴𝐴 𝑑𝑖𝑓𝑓 + 𝑑𝐶𝐴 𝑖𝑛𝑠𝑡 + 𝑑𝐹𝑜𝑠𝑒𝑚 𝑑𝑖𝑓𝑓 = 0.2095
𝑀𝑁

IV.2 Détermination des charges horizontales et des déplacements provoques

IV.2.1 Variation linéique sous fluage + retrait

𝜀𝑑𝑖𝑓𝑓= − 6 ∗ 10−4 L1=22.5m ; L2=30m ; L3=22.5m

souplesse différées raideurs différées

appuis d𝐴𝑖 𝑑𝑖𝑓𝑓 (𝑀𝑁/𝑚) 𝑅𝐴𝑖 𝑑𝑖𝑓𝑓 (𝑀𝑁/𝑚)

culée Co : Ao 0,194 5,155


pile P1: A1 0,227 4.405
pile P2: A2 0.277 4.405
culée c3: A3 0,661 1.513
4

∑ R Ai = B = 15.478 MN/m
i=0
3
22.5
∑ 𝐿𝑗 = {52.5
𝑗=1 75

4 0
99.1125
R Ai ∗ ∑ 𝐿𝑗 = {
231.263
𝑗=0
113.475
4 4

∑ (R Ai ∗ ∑ 𝐿𝑗 ) = A = 443.85
𝑖=0 𝑗=0

𝐴
on a: X = 𝐵 = 28.68 𝑚 X est le point de déplacement nul.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
54
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE
4

𝑑𝐴𝑖 𝜀𝑑𝑖𝑓𝑓 = 𝜀𝑑𝑖𝑓𝑓 ∗ (∑ 𝐿𝑗 − 𝑋)


𝑗=0

Et 𝐻𝐴𝑖 𝜀𝑑𝑖𝑓𝑓 = 𝑅𝐴𝑖 ∗ 𝑑𝐴𝑖 𝜀𝑑𝑖𝑓𝑓

Déplacements Efforts horizontaux

appuis d𝐴𝑖 ε𝑑𝑖𝑓𝑓 (𝑚) H𝐴𝑖 ε𝑑𝑖𝑓𝑓 (𝑀𝑁)

culée Co : Ao 0,0172 0,0886


pile P1: A1 0,0037 0,0162
pile P2: A2 -0,0143 -0,0630
culée c3: A3 -0,0278 -0,042

IV.2.2 Variation linéique sous ∆T (variation uniforme


de la température)

𝜀∆T = 2.2 ∗ 10−4 L1=22.5m ; L2=30m ; L3=22.5m ;

souplesse sous ∆T Raideurs sous ∆T

Appuis d𝐴𝑖 ∆T (𝑀𝑁/𝑚) 𝑅𝐴𝑖 ∆T (𝑀𝑁/𝑚)

culée Co : Ao 0,194 5,15


pile P1: A1 0,266 3.759
pile P2: A2 0.266 3.759
culée C3: A3 0,2095 4.773

∑ R Ai = B = 17.441 MN/m
i=0
3
22.5
∑ 𝐿𝑗 = {52.5
𝑗=1 75

4 0
84.578
R Ai ∗ ∑ 𝐿𝑗 = {
197.348
𝑗=0
357.975
Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
55
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE
4 4

∑ (R Ai ∗ ∑ 𝐿𝑗 ) = A = 639.901
𝑖=0 𝑗=0

𝐴
on a: X = 𝐵 = 36.69 𝑚 X est le point de déplacement nul.

𝑑𝐴𝑖 𝜀∆T = 𝜀∆T ∗ (∑ 𝐿𝑗 − 𝑋)


𝑗=0

𝐻𝐴𝑖 𝜀∆T = 𝑅𝐴𝑖 ∗ 𝑑𝐴𝑖 𝜀∆T

déplacements Efforts horizontaux

appuis d𝐴𝑖 ε∆T (𝑚) H𝐴𝑖 ε∆T (𝑀𝑁)

culée Co : Ao 0,0081 0,0417


pile P1: A1 0,0031 0.0116
pile P2: A2 -0,0035 -0,0132
culée C3: A3 -0.0084 -0,0401

IV.3 Effort longitudinal instantané (freinage)

𝜀𝑑𝑖𝑓𝑓= − 6 ∗ 10−4 L1=22.5m ; L2=30m ; L3=22.5m ; L=75m

souplesse
raideurs instantané
instantané

appuis d𝐴𝑖 inst (𝑀𝑁/𝑚) 𝑅𝐴𝑖 inst (𝑀𝑁/𝑚)

culée Co : Ao 0,0972 10.28


pile P1: A1 0.136 7.352
pile P2: A2 0.136 7.352
culée C3: A3 0.1127 8.873

∑ R Ai = B = 33.857MN/m
i=0

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
56
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

𝑝𝑜𝑛𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑙𝑎𝑠𝑠𝑒 1
{ 𝑖𝑡𝑡𝑖𝑛𝑒𝑟𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑐𝑖𝑣𝑖𝑙 → 𝐻𝑓𝑟𝑒𝑖𝑛𝑎𝑔𝑒 = min[0.36 + 0.0027𝐿) ; 0.5] =
𝑖𝑡𝑡𝑖𝑛𝑒𝑟𝑎𝑖𝑟𝑒 𝑚𝑖𝑙𝑖𝑡𝑎𝑖𝑟𝑒
0.5 𝑀𝑁

Hfreinage
Déplacement du tablier d = = 0.0148
B
Redistribution

 1er cas : la charge se déplace de C1 vers Co

H freinage∗𝑅𝐴𝑖
HAi freinage = R Ai *d en dautre terme (HAi freinage = ∑4𝑖=0 𝑅𝐴𝑖
)

 2e cas : la charge se déplace de Co vers C1

H freinage∗𝑅𝐴𝑖
HAi freinage = R Ai *(−d) en dautre terme (HAi freinage = − ∑4𝑖=0 𝑅𝐴𝑖
)

appuis déplacements d (m ) HAi freinage (MN/m)

culée Co : Ao 0.152
pile P1: A1 0.109
0,0148
pile P2: A2 0.109
culée C3: A3 0.131

IV.4 Dimensionnement des fondations

Compte tenu de la capacité portante faible des sols nous opterons pour une semelle de liaison
unique pour les 3 piles afin de limiter les tassements différentiels. Ci-dessous le pré
dimensionnement des éléments de fondation :
 La semelle de liaison (ses dimensions caractéristiques sont données par la figure
suivante)

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
57
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

La longueur de la semelle est déterminée à l’aide de la formule suivante


𝐿𝑠 = (𝜂 − 0.6)𝑒 , Avec e : la distance entre axe des piles et le nombre de piles
Ici on aura Ls = 12,6 m avec une largeur de 4 m
La hauteur quant à elle doit respecter les conditions suivantes :
𝐵−𝑏
ℎ𝑠 = 4 (B largeur semelle, b diamètre fûts)  ℎ𝑠 = 0.5𝑚

Et 0,6 ≤ ℎ ≤ 0.8𝑚 On prendra une hauteur de 0,8 m


 Condition de non fragilité
𝐵−𝑏
Suivant la largeur ≤𝑑 ≤𝐵−𝑏 → 0.75 ≤ 0.75 ≤ 3
4
𝐵−𝑏
Suivant la longueur ≤𝑑 ≤ 𝐵−𝑏 → 0.65 ≤ 0.75 ≤ 2.6
4

La condition est vérifiée


 Pieux

Nous avons opté pour des pieux forés et moulés sur place étant donné que la partie du sol qui
possède une résistance suffisante pour supporter nos charges se situe à moins de 20 m.
Leur diamètre sera de 0,8 m. Nous disposerons 2 files de 3 pieux chacune (au droit des piles)
avec une longueur entre axe de 2 m.
On s’assure également que la semelle de liaison respecte les conditions (fascicule 72)
La largeur 𝐵 ≥𝑙+2∗𝑑 (l : entre axe ; d : 0,8)  𝐵 ≥ 3.6𝑚
2𝑙−𝑏
La hauteur ℎ≥ + 𝑑′ (d’ : enrobage)  ℎ ≥ 0.8𝑚
4

IV.4.1 Semelle de Liaison

 Charges sur semelle

A partir des dimensions des parties d’ouvrages on a calculé leur poids propres dans le tableau
XVII pour la superstructure et XVIII pour l’infrastructure avec béton=2,5 t/m 3
Dimensions Chevêtre Piles Semelles de liaison
Longueur 9 3.5 8.6
Largeur / Diamètre 1.2 1 3
Hauteur / Nombre 1 2 2
Poids propre total 43 23.67 69.23
Total 133.77

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
58
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Calcul du ferraillage

Calculons le ferraillage nécessaire pour résister à la réaction


 Ferraillage longitudinal
𝑁𝑈 (𝐵−𝑏)
Section d’acier 𝐴𝑆 = 𝑚 = 96.97𝑐𝑚2
8𝑓𝑢

 Ferraillage transversal
𝑁𝑈 (𝐵−𝑏)
Section d’acier 𝐴𝑆 = 𝑚 = 111.89𝑐𝑚2
8𝑓𝑢

 Vérifions si le ferraillage est suffisant pour transmettre la réaction aux pieux


𝑅𝑢
Il convient d’abord de calculer la charge supportée par chaque pieu 𝑅𝑝 = = 172.97𝑡
6

 Ferraillage transversal
Des armatures transversales seront disposées dans des bandes axées sur les pieux (« poutres
incorporées ») et de largeur égale à la somme du diamètre des pieux et de la hauteur hS de la
semelle (0,8+0,8 = 1,6 m)
𝑙 𝑏
𝑅𝑝 +
𝐴1 = ∗ 2 4
→ 𝐴1 = 60.81𝑐𝑚2 Pour 1,6 m de largeur
𝜎𝑆 ℎ

On retiendra donc cette valeur en disposant 8 HA 32 espacés de 25 cm


On placera des armatures de section A1’ entre les « poutres incorporées » tel que
60.81
𝐴′1 ≥ 𝐴1 = = 20.27𝑐𝑚2 Soient 7 HA 20 espacés de 35 cm
3

 Ferraillage longitudinal
Elles joueront un rôle de répartition des charges. La section A2 correspondante
60.81
𝐴2 ≥ 𝐴1 = = 20.27𝑐𝑚2
3

On prendra alors la section calculée plus haut qui correspond à 12 HA 32 espacés de 30 cm.
Le plan de ferraillage se trouve en annexe 3.

IV.4.2 Pieux

Les pieux seront exécuté en forant jusqu’à la roche puis en y injectant un béton dosé à 350
kg/m3. D’après les sondages effectués, le bon sol se trouve à une profondeur sécuritaire de 10
m en dessous du TN. Nous irons donc chercher le bon sol à cette profondeur-là. En y soustrayant
la profondeur d’encrage des semelles on aura à forer des pieux de 10 m de long et 0,80 m de
diamètre
Le plan de pré dimensionnement se trouve dans l’annexe 3

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
59
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Chapitre V

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
60
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

V.1 Dalle de transition

La dalle de transition permet d’atténuer les effets des dénivellations se produisant entre la
chaussée courante et l’ouvrage d’art, résultant d’un compactage nécessairement imparfait du
remblai proche des maçonneries ou de légers tassements de celui-ci. Elle prend appuis sur le
corbeau arrière du mur garde grève, ses dimensions sont calculées à partir de formules données
par J.A. Calgaro.

Le ferraillage de la dalle de transition est un ferraillage type donné par le PP 73 du SETRA, ce


plan de ferraillage se trouve en annexe 3

V.2 Etanchéité

Le choix du système d'étanchéité doit être compatible avec les conditions thermo –
hygrométriques dans lesquelles se trouve l'ouvrage. En général, les étanchéités de ponts sont
faites en base d'asphalte coulé, de films minces adhérents aux supports ou de feuilles
préfabriquées protégées ou non par de l'asphalte gravillonné. En fonction de plusieurs critères,
les avantages et inconvénients ont été relevés dans le guide de conception des ponts dalle du
SETRA. Ceci nous a permis de faire un choix judicieux et simple du type d’étanchéité que nous
allons adopter à savoir :
 Type : asphalte coulé
 Epaisseur : 2 mm

V.3 Joints de chaussée

Les joints de chassée sont les dispositifs qui permettent d’assurer la continuité de la
circulation au droit d’une coupure du tablier, lorsque les lèvres de la coupure se déplacent
l’une à l’autre.
Dans la plus part des cas, est inséré entre les éléments métalliques, un profil en élastomère qui
empêche la pénétration des corps étrangers. Un joint doit avoir les propriétés suivantes :
 Assurer la liberté de mouvement du pont
 Donner une continuité de la surface de roulement
 Ne pas être une source de bruit et de vibration ;
 Avoir une bonne étanchéité ou une bonne évacuation des eaux.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
61
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

 Le choix d’un type de joint de chaussée fait référence à une classification basée sur
l’intensité du trafic et le souffle, on distingue :

 Les joints lourds pour les chaussées supportant un trafic journalier supérieur à 3000
véhicules.
 Les joints semi lourds pour un trafic journalier entre 1000 et 3000 véhicules.
 Les joints légers pour un trafic journalier inférieur à 1000 véhicules.

 Dilatation thermique

La température étant considérée comme action durée. On prend dans le cas généralement un
∆𝑇
raccourcissement relatif 𝜀𝑇 = = 3‰ (pour une différence de température de 30° C). Avec
𝐿
L étant la portée de la travée et ΔL l’allongement du tablier on obtient

ΔL = L × 3‰ = 1500 ∗ 3‰ = 0,45  ΔL = 0,45 cm

 Retrait

Estimation du retrait : Δl = 3 ‰ x L. (Δl : est le raccourcissement L : est la longueur de


l’élément.)
On obtient ΔL = 0,45 cm
 Fluage

Les raccourcissements dus au fluage sont en fonction des contraintes normales appliquées. Sa
valeur tourne en général au tour de 4‰ à 5‰. Nous prendrons une valeur de 4‰. Ce qui nous
donnera ΔL = 4‰ x 1500 = 0,6 cm
On a un total de déformation de ΔL = 0,6 + 0,45 + 0,45 = 1,5 cm
Nous avons opté pour un joint de type GPE 200 (détails en annexe 3)

V.4 Appareils d’appui

Description

Pour les appuis de l’ouvrage c’est-à-dire la connexion entre les poutres et le chevêtre ou la
culée, notre choix s’est porté sur un appareil d’appui en élastomère fretté de type B (appareil
comportant au moins 2 frettes). L’adhérisation est obtenue sous presse lors de la
vulcanisation.
Ces appareils permettront
 La transmission des efforts normaux avec un ou deux degrés de liberté dans le plan
perpendiculaire ;
 La liberté des déplacements et rotations tout en garantissant la stabilité d’ensemble.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
62
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Néanmoins, pour tout pont, un appareil d’appui au moins est fixe afin d’éviter le basculement
des appareils d’appuis mobiles.

Dimensionnement

 Caractéristiques géométriques :

La figure précédente décrit la nomenclature pour les dimensions a, b, a’, b’, Les dimensions
sont a, b, a’, b’ car nos appuis sont rectangulaires. Par contre D et D’sont les diamètres pour
les appuis circulaires. A l’aide du tableau 3 de la norme NF EN 1337 – 3, on peut se fixer des
dimensions que nous allons justifier ensuite :

a = 40 cm b = 40 cm a’ = 29 cm b’ = 29 cm e = 2 mm tS = 4 mm et ti =12 mm
 Caractéristiques physiques de notre appareil sont les suivantes
 Elastomère : module de cisaillement G = 0,9 MPa et σ = 15 MPa = 150kg/cm2
 Frettes : épaisseur : 𝑡𝑠 = 2𝑚𝑚 , limite d’élasticité : Fe E 235

 Vérifions la section de l’appui


La réaction maximale 𝑅𝑚𝑎𝑥 = 78.63𝑡

𝑅𝑚𝑎𝑥 𝑅 78.63∗103
𝜎𝑚𝑎𝑥 = 𝑎 ∗ 𝑏 ≥ 𝜎𝑚𝑎𝑥 = = 524.2𝑐𝑚2
𝑎∗𝑏 𝑚𝑎𝑥 150

Et nous avons : a x b = 40*60 = 2400 > 524,2 cm2 donc nos dimensions sont bonnes. Ok

Hauteur nette de l’élastomère T

La condition à vérifier est : T ≥ U1 / 0,5.


U1 = Déformation lente (retrait, fluage, température) calculée dans la partie de joint de
chaussée.
U1 = 1,5 cm = 15 mm.
T ≥ 15 / 0,5 = 30mm.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
63
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

On prend T = 48 mm constitué de 4 feuillets de 12 mm et donc 3 frettes métalliques.


Le plan de pré dimensionnement se trouve dans l’annexe 5

V.5 Dispositif de retenue

Nous emploierons des barrières de sécurité lourdes capable de retenir les poids lourds qui
pourraient dérouter et passer au travers du trottoir. Pour ce faire, à l’aide du fascicule sur les
dispositifs de retenue des véhicules (annexe 15), nous avons choisi une barrière de type BN4.

V.6 Assainissement

I] est indispensable de bien drainer les tabliers ainsi que leurs accès, particulièrement pour les
ouvrages longs. Un bon drainage doit répondre à la fois aux critères d'efficacité et d'esthétique.
Le nombre de gargouilles nécessaires dépend de la pente longitudinale du pont. Par ailleurs, les
descentes d'eau pluviales doivent être aussi discrètes que possible pour ne pas nuire à
l'esthétique. Dans le cas où ces descentes doivent être toutefois évitées, une solution peut résider
dans le choix de corniches caniveaux. Pour notre cas, nous opterons pour des gargouilles de
150 mm placées tous les 4 m.

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
64
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
65
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ANNEXE1

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
66
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
67
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
68
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ANNEXE2

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
69
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ANNEXE 3 Ferraillage du fut de piles et de la semelle de liaisons

ANNEXE 4

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
70
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ANNEXE 4 Profils en long du pont et coupe de la poutre

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
71
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ANNEXE5 Pré dimensionnement du des appareils d’appuis, chevêtre et fut de piles

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
72
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ANNEXE 6 Pré dimensionnement de la culée

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
73
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

ANNEXE 7 Sondage

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
74
CONCEPTION ET DIMENSIONNEMENT D’UN PONT DE TYPE
BIPOUTRE METALLIQUE

Rédigé par NANFA , MOUSTAFA, NAGA et FOE FOUDA Voies et Ouvrages d’Art
75

Vous aimerez peut-être aussi