Vous êtes sur la page 1sur 2

GPS_8-11 ans_1_P-Q:GPS_8-11 ans_1_P-Q 05/08/13 14:20 Page11

LA GRANDE ENFANCE
A - Les caractéristiques des 8-11 ans / Fiche 2

Développement intellectuel :
du grand rêve... au tout réalité

LA FORÊT
La grande enfance est une période d’apprentissage extraordinaire.
L’enfant assimile vite et largement ce qui l’entoure et ce qu’il
découvre. Sa grande curiosité est un atout sur lequel on ne doit
pas hésiter à s’appuyer.

L’ESCAPADE
Entre 8 et 11 ans, l’intellect de l’enfant se carac- de toutes les émotions et relations humaines, éva-
térise par un esprit de compétition assez impor- cuer en douceur tensions et agressivité. C’est se
tant, le souci d’imiter et de reproduire, ainsi donner des règles acceptées par tous pour pou-
qu’un grand intérêt vers l’autre. voir se mesurer à la loi, avec le plaisir de la res-
pecter ou de la transgresser.
C’est le début de l’autoévaluation : l’enfant
devient capable de se situer par rapport aux autres. Attention, certains enfants ont des
Son autonomie est encore relative, puisqu’il a en difficultés à entrer dans l’imaginaire

LA PROGRESSION
PERSONNELLE
permanence besoin d’être cadré par un adulte. Il (voir Boîte à outils handicap sur le blog
aime prendre des risques (jouer à se faire peur), handicap/espace chefs cadres).
mais sa conscience des
L’enfant a risques corporels fait qu’il
besoin d’être a besoin de sentir que cette Le jeu est un facteur important d’ouverture,
de socialisation et d’épanouissement de
valorisé pour prise de risque est liée à
l’enfant. À tel point qu’il a été reconnu dans la
chaque petite une situation de toute Déclaration des droits de l’enfant par l’ONU (1959)
victoire. sécurité. et confirmé par la
La réussite provoque chez
Convention des Le jeu est un
l’enfant un très grand enthousiasme. Il a besoin
Nations unies (1989) facteur important
LA DÉMARCHE

d’être valorisé pour chaque petite victoire.


SPIRITUELLE
en tant que droit fon- d’ouverture, de
damental de l’enfant. socialisation et
Jouer et rêver : le langage de l’enfant Aujourd’hui, les d’épanouissement.
À l’unanimité, le jeu est l’activité préférée de enfants abandonnent
l’enfant. Il répond à un besoin spontané, voire un de plus en plus les jeux réels (poupées, jeux
réflexe naturel. Il est essentiel car il permet à l’en- manuels…) pour les jeux virtuels. 47 % des 9-10
fant de se structurer et contribue à son dévelop- ans ont la télé dans leur chambre, 88 % des 11-12
pement en lui permettant de découvrir le monde. ans jouent à la console vidéo. Cela signifie-t-il que
UNE ANNÉE À LA PEUPLADE

Jouer fait appel à l’imagination, au désir de gagner, les enfants ne jouent plus ? Non, cela veut dire
au dynamisme de l’équipe, au respect des règles, que leurs jeux évoluent. Les enfants du XXI e siècle
à la prise de responsabilité, à la gestion de l’échec… sont nés avec le numérique, il est naturel qu’ils se
Jouer, c’est expérimenter sans danger la palette tournent vers ce type de jeux.

1 Fiche 2 - A 1/2
GPS Louveteaux/Jeannettes/Moussaillons - 2e édition 11
GPS_8-11 ans_1_P-Q:GPS_8-11 ans_1_P-Q 05/08/13 14:20 Page12

Pour autant, l’enfant a toujours besoin de créer, d’un côté, elle est une source formidable de
de bâtir, d’inventer des histoires, de relever des connaissances et de découvertes, permettant des
défis, de se dépasser et de rêver. apprentissages individuels jusque-là impossibles.
D’un autre côté, elle expose l’enfant à de multi-
Le conte : une place importante ples risques : violence, pornographie, idéologies…
dans l’imaginaire de l’enfant L’enfant, trop jeune pour prendre du recul par
Pour les enfants de 8-11 ans, le conte et le mythe lui-même, peut être victime de ces sites, s’il y est
ont un rôle très important. Confrontés à des ten- exposé sans filtre ou décodage pédagogique.
sions et difficultés intérieures qu’ils ne savent pas C’est là que l’adulte doit intervenir en limitant
encore maîtriser, ils peuvent, grâce au conte, s’iden- l’accès de l’enfant au contenu du Web ou
tifier à des héros qui ont les mêmes problèmes a posteriori, le cas échéant, décrypter et verba-
qu’eux et auxquels, eux, savent trouver des solu- liser avec lui les infos qui le nécessitent.
tions. Au bout du compte, une fin heureuse récom-
pensera le héros courageux : « Ils se marièrent et Découvrir l’autonomie
eurent beaucoup d’enfants.» L’autonomie nécessite des moyens et du temps.
De nombreux travaux de disciplines variées – Le guidage, l’accompagnement, la sécurité for-
histoire, littérature, sociologie, psychanalyse – l’at- ment l’étayage indispensable à la confiance et à
testent : la force des la vraie maturité.
Les contes délivrent contes tient à ce qu’ils Le risque est parfois de placer l’enfant en posi-
des messages touchent l’inconscient tion de « petit adulte susceptible de tout entendre
universels qui individuel et collectif, et de tout comprendre ». L’autre risque est de le
aident l’enfant là où s’affrontent de considérer comme un incapable, une personne
façon primaire le totalement assistée (cela peut être renforcé
à grandir.
« bien » et le « mal » et si l’enfant est porteur de handicap). La vérité n’est
où se cherche et se construit le sens de la vie. À dans aucune de ces deux tendances.
travers images et situations symboliques, les contes De 8 à 11 ans, l’enfant n’est pas autonome.
délivrent des messages universels qui aident l’en- Par contre, c’est à cet âge qu’il va prendre confiance
fant à grandir. en lui, grâce au regard de ceux qui l’entourent :
il va se rassurer en se sen-
Un enfant très informé tant aimé et capable d’aimer. C’est à cet âge
Les 8-11 ans sont la première génération à être C’est parce que les adultes qu’il va prendre
née avec Internet : aujourd’hui, 48 % des 9-10 ans lui balisent le chemin qu’il
confiance en
et 68 % des 11-12 ans surfent régulièrement sur ne craint pas d’avancer.
L’associant peu à peu à la
lui, grâce au
Internet. Gratuité de l’info, de l’image, de la
musique : l’enfant a l’habitude de communiquer décision, l’enfant se risque regard de ceux
sans intermédiaire, dans un monde de relations à prendre des initiatives, puis qui l’entourent.
interpersonnelles instantanées et dématérialisées, plus tard à l’autonomie.
de nouvelles façons d’être ensemble qui échap- Mais, quand les fondations affectives ne per-
pent souvent au contrôle parental (peer-to-peer, mettent pas à l’enfant d’acquérir l’assurance que
textos, forums, blogs…). Cette très forte ouver- le monde extérieur est bon, il éprouve plus diffi-
ture à l’information et à la communication pré- cilement un sentiment de confiance en lui.
sente une conséquence à double tranchant :

Les priorités que nous identifions face à ces constats


◗ Donner aux enfants les moyens de découvrir une autonomie à leur mesure,
◗ Leur apprendre à prendre du recul sur ce qu’ils voient, lisent, entendent,
◗ Leur permettre de s’évader du quotidien par l’imaginaire et le rêve en insistant sur la différence,
◗ Les aider à progresser, à se découvrir capables, dans le cadre d’une méthode ludique et motivante,
sans pression ni compétition.

1 Fiche 2 - A 2/2
12 GPS Louveteaux/Jeannettes/Moussaillons - 2e édition

Vous aimerez peut-être aussi