Vous êtes sur la page 1sur 1

L’ACCORD DU PARTICIPE PASSE

Participe passé employé avec l’auxilaire être :


Le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.
Ex : Elle est venue. Ils sont venus.

Participe passé employé avec l’auxiliaire avoir :


- Le participe passé ne s’accorde jamais avec le sujet.
- Le participe passé s’accorde en genre et en nombre avec le COD, si le COD est placé avant le verbe
Ex : Elles ont lu ces livres. (pas d’accord avec le sujet, pas d’accord avec le COD car le COD « ces livres »
est placé après le verbe)
Les livres qu’elles ont lus sont nombreux. (accord avec le COD « les livres » repris par le pronom
relatif « que »)

- Le participe passé ne s’accorde pas avec le COD placé avant le verbe, si ce COD est « en ».
Ex : Elles possèdent de nombreux livres et elles en ont lu pendant les vacances.

Participe passé des verbes pronominaux (se rencontrer, se dire…) :


Le participe passé des verbes pronominaux se conjugue avec l’auxiliaire être, mais ne s’accorde pas
toujours avec le sujet.

- verbe n’existant qu’à la forme pronominale (s’évanouir, se souvenir) : accord avec le sujet.
Ex : Elle s’est souvenue. Ils se sont évanouis. Nous nous sommes chamaillés.

- verbe pronominal de sens passif (se vendre signifiant être vendu) : accord avec le sujet.
Ex : Les manteaux se sont très bien vendus. La chose s’est faite tout naturellement.

- autres verbes pronominaux (verbes existant aussi à la forme non pronominale) : application de la
règle de l’auxilaire avoir (même si l’auxiliaire employé = être), càd accord avec le COD s’il est placé
avant le verbe.
Ex : La dame s’est regardée dans la glace. (accord avec le COD, le pronom réfléchi « se » représentant
« la dame »).
Elle s’est offert un gâteau. (le pronom réfléchi « se » n’est pas COD, mais COS – elle a offert à elle-
même un gâteau- le COD, ici, est « un gâteau », et il est placé après le verbe)
Ils se sont lavé les cheveux. (le pronom réfléchi « se » n’est pas COD, mais COS – ils ont lavé les
cheveux à eux-mêmes - le COD, ici, est « les cheveux », et il est placé après le verbe)
Ils se sont succédé. (le pronom réfléchi « se » n’est pas COD, mais COI cf « succéder à »)
Les honneurs qu’il s’est accordés sont importants. (accord avec le COD « les honneurs » placé avant
le verbe)

Participe passé suivi d’un infinitif :


- Le participe passé s’accorde avec le COD placé avant le verbe, uniquement si ce COD est le sujet -
l’auteur de l’action - de l’infinitif.
Ex : Les acteurs que j’ai vus jouer hier sont très connus. (« les acteurs », COD placé avant « j’ai vus » est
aussi le sujet de « jouer », ce qui explique l’accord)
La pièce que j’ai vu jouer hier est une comédie de Molière. (« la pièce », COD de « j’ai vu », n’est
pas le sujet de « jouer », ce qui explique l’absence d’accord)

- Quand les verbes laisser, faire, devoir, vouloir, pouvoir sont suivis d’un infinitif, leur participe passé
est invariable, quelle que soit la place du COD.
Ex : Je les ai laissé faire. Les plaisanteries qu’ils ont pu faire n’avaient rien de drôle.

Vous aimerez peut-être aussi