Vous êtes sur la page 1sur 2

Paris, le 26 mars 2022

LA MINISTRE DELEGUEE

Mesdames et Messieurs les membres du Collectif de victimes du Mediator,

J’ai pris connaissance de votre courrier du 8 mars 2022 adressé à Bruno Le Maire, Ministre de
l’Economie, des Finances et de la Relance, qui m’a chargé de vous répondre.

Dans ce courrier, vous attirez notre attention sur le soutien de 800 000 euros accordé dans le
cadre de l’appel à projets « Résilience » du plan France Relance, au site de Gidy des Laboratoires
Servier Industrie dans le Loiret. Ce soutien concerne le financement de divers équipements
permettant de développer la production de plusieurs spécialités pharmaceutiques importantes,
et ainsi de contribuer au renforcement du potentiel de notre industrie de santé, dans un contexte
où la crise de la Covid-19 a souligné certaines de ses faiblesses.

C’est en effet l’un des objectifs prioritaires du Gouvernement, depuis cinq ans, de développer,
au bénéfice de nos concitoyens, la capacité de notre pays en matière de production de produits
de santé, sur l’ensemble de leurs typologies. Qu’il s’agisse de médicaments biologiques très
innovants, ou de produits anciens mais à la contribution établie dans des stratégies
thérapeutiques, la France se doit de disposer de capacité de productions flexibles et modernes
pour assurer la sécurité d’approvisionnement des patients face à la multiplication des risques de
ruptures.

La reconstruction du tissu industriel français et la réappropriation de notre souveraineté


industrielle sont indispensables pour répondre aux besoins des patients qui, aujourd’hui,
dépendent largement d’importations extra-européennes. Cette politique requiert
nécessairement de rattraper le sous-investissement, voire le désinvestissement, dans certaines
industries de santé. C’est pour cette raison que le Gouvernement soutient les projets industriels
dans des domaines prioritaires ou innovants, projets portés par les industriels déjà présents en
France pour l’essentiel.

1/2

Madame Lisa BOUSSINOT


Collectif de victimes du mediator
14 rue du Mont Saint Jean
06 600 Antibes
139 rue de Bercy – 75572 Paris
Cedex 12
Depuis 2020, le Gouvernement a ainsi soutenu 180 projets de relocalisation ou d’augmentation
de capacité de production sur le territoire national. Cela concerne notamment la production de
principes actifs et de composants entrant dans la fabrication de médicaments critiques ou de
vaccins. Au total, ce sont plus de 6 000 emplois qui ont été créés ou confortés en France, ce qui
permet de garder des compétences critiques sur notre territoire.

Cependant, vous nous faites part de votre vive émotion concernant l’octroi de cette subvention
au site de Gidy où, historiquement, s’est déroulée la production du Mediator – produit qui fait
encore l’objet de procédures judicaires.

Aussi, compte tenu de cette émotion que nous entendons, et dans un esprit d’apaisement, je
tenais à vous informer que nous avons décidé d’annuler cette subvention au bénéfice du site de
Gidy.

Je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs les membres du Collectif de victimes du Mediator,
à l’assurance de ma considération distinguée.

Agnès PANNIER-RUNACHER
Ministre déléguée auprès
du ministre de l’Economie,
des Finances et de la Relance,
chargée de l’Industrie

2/2

Vous aimerez peut-être aussi