Vous êtes sur la page 1sur 11

Chap1 Introduction à la pathologie

Chapitre 1
Introduction à la
pathologie

1/11
Chap1 Introduction à la pathologie

Terminologie
• Pathologie : «Science qui a pour objet l’étude et la connaissance des
causes et symptômes des maladies». C'est une discipline
qui s'intéresse à l’étude statistique, systématique et
ordonnée des désordres et des sinistres.
• Désordre : «Altération, perturbation, trouble»

• Ruine : la ruine constitue l’état ultime limite ou final d’une


construction ou d’un ouvrage après destruction partielle ou
totale.
• Remède : « tout ce qui est employé au traitement d’une maladie ».
Un terme analogue utilisé est « solution ».
• Vice : défauts ou imperfection grave. Il s’applique surtout aux
ouvrages neufs.

2/11
Chap1 Introduction à la pathologie

• Sinistre : Ce terme est couramment utilisé en matière d’assurance.


C’est en fait l’aggravation des désordres qui conduit aux
sinistres et éventuellement à la ruine partielle ou totale
d’un ouvrage.
• Réparation : Ce terme correspond aux opérations nécessaires au
maintien de l’ouvrage après sa construction. On peut
distinguer trois degrés de réparations : légères, moyennes
et lourdes.
• Rénovation : opération qui concerne l’ensemble d’un quartier, ce qui
implique la démolition d’immeubles, la libération du sol,
le remembrement de parcelles, la redistribution des
utilisations du sol en voirie, logements, équipements et
reconstruction à neuf. « Rénovation urbaine»
• Restauration : les travaux de restauration visent à remettre un

3/11
Chap1 Introduction à la pathologie

bâtiment ou un ouvrage dans son état original du fait de


son intérêt architectural ou historique.
• Réhabilitation : des travaux de réhabilitation visent à la fois à
conforter un bâtiment et à le remettre en état en le
dotant des éléments de confort moderne : (1) apport
d’isolation thermique, (2) Modernisation des installations
intérieures (réseaux : électricité, chauffage, fluides,
sanitaire).

4/11
Chap1 Introduction à la pathologie

Pathologie des ouvrages


Les pathologies ont des origines diverses qui peuvent agir sur une
construction individuellement ou simultanément.

Actions mécaniques :
Les actions mécaniques peuvent avoir plusieurs formes :
1. équilibre action-réaction non vérifié,

2. dépassement des limites de résistance des structures,

3. non prise en compte de tassements différentiels entre semelles de


fondation de grandeur différentes, bien qu’exerçant sur le sol la même
pression…

5/11
Chap1 Introduction à la pathologie

Actions hygrothermiques :
L’eau, sous ses trois aspects : vapeur, liquide et glace, a une très grande
influence en pathologie :
• Les matériaux augmentent de volume avec l’augmentation de leur
teneur en eau et leur température.

• Le béton fraîchement coulé est gorgé d’eau et en séchant, il perd son


eau et accuse un retrait.

• L’humidité accompagnée de la chaleur favorise le développement


d’organismes végétal, animal ou microbien.

Actions chimiques et biologiques :

6/11
Chap1 Introduction à la pathologie

Ce phénomène entraîne pour certains matériaux des dégradations :


ƒ Aciers : corrosion des aciers...
ƒ Béton : altération par carbonation, alcali-réaction…
ƒ Peintures : les rayons ultraviolets provoquent la polymérisation des
matériaux à chaînes carbonées comme les peintures...

Actions climatiques et environnementales :


Exemple : environnement marin
ƒ Attaque par l'eau de mer (riches en sulfates)
ƒ Corrosion des aciers d'armature
ƒ Détérioration par les cycles de gel-dégel
ƒ Erosion par les courants marins en pieds des ouvrages noyés
ƒ Abrasion des piles de ponts immergés

7/11
Chap1 Introduction à la pathologie

Interactions :
La cohabitation des matériaux présentent des lois de comportement
différentes et sont capables de s’altérer les uns les autres en causant
certains désordres :
• Rupture du plus fragile quand deux matériaux mitoyens se déforment
différemment (béton et brique creuse, canalisations et gros œuvre, etc.),
• Détérioration d’un bois humidifié par le béton ou le plâtre frais.

8/11
Chap1 Introduction à la pathologie

Entretien
Nécessité de l’entretien
On distingue deux familles d'entretien :
• les travaux d’entretien courant, dont le but est la sauvegarde de la
capacité fonctionnelle minimale,
• et les travaux de modernisation qui cherchent à adapter la construction
aux exigences de l’usage et du confort moderne.

L’entretien préventif
- Les visites périodiques d’inspection permettent la détection des
désordres pathologiques dans la construction avant qu’ils ne
s’aggravent.

9/11
Chap1 Introduction à la pathologie

- la maintenance préventive limite les dégâts et les grandes dépenses des


interventions lourdes de réhabilitation ou d’entretien.

Les différents niveaux d’entretien


Le bon usage
Le bon usage constitue le premier moyen de réduire l’entretien prévu et
de prolonger la durée de vie par :
• respect de l'usage prévu de la construction.
• adaptation à un nouvel usage

La maintenance
Les différents éléments constitutifs d’une construction vieillissent
différemment :

10/11
Chap1 Introduction à la pathologie

Matériaux Dégradation Protection-entretien


Acier corrosion galvanisation
Bois pourrissement peinture

La réparation
 le dépannage peut être simple : badigeonnage, peinture…
 il nécessite l’intervention d’un spécialiste : réparation de fissures,
remplacement de conduite cassée…

La rénovation
En dépit d’une maintenance consciencieuse et malgré des réparations
effectuées en temps utile, il arrive un moment où l’usure exige la
rénovation. Il faut alors procéder au remplacement de certains éléments ou
de certains ouvrages.

11/11

Vous aimerez peut-être aussi