Vous êtes sur la page 1sur 3

1 Pensée économique et théories contemporaines (1ére séance: 27/04/2010) Dr.

Qarouach

Avertissement

• Ce document ne dispense pas de la présence au cours et ne représente pas


tout le cours.
• Les questions d'examen porteront sur le contenu de ce document et sur les
explications, compléments et actualisations donnés en amphi.

THEORIES ECONOMIQUES CONTEMPORAINES


www.ecos6.new.fr

Cette matière s'intéresse à la formation de la pensée économique.

Elle s'adresse à la naissance et l'évolution des idées économiques en mettant en


lumière les circonstances et les personnes à l'origine des idées, réflexions et
concepts fondateurs de l'économie.

Avant de se constituer en discipline distincte ayant une méthodologie et un champ


d'intérêt propres, l'économie politique devenue science économique, a fait partie
tantôt des enseignements de la logique, de la morale ou de la philosophie.

La présentation du corpus formant la pensée économique, dans sa diversité, ses


controverses et ses contradictions suivra une approche historique mais aussi
analytique, comparative et critique.

Les grandes idées ayant marqué le développement de cette discipline sont la division
du travail, la théorie de la valeur, les théories de la croissance, l'échange
international, les théories de la concurrence, les problèmes de la surproduction et
des crises, les théories monétaires, la répartition des revenus, le développement
économique etc.

Ceux qui ont été à l'origine de ces idées, de leur évolution et de leur critique se
regroupent en écoles de pensées relativement homogènes.

Les mercanlistes (16°, 17° siècle) peuvent être considérés comme la première école
bien que leur économie élémentaire, axée sur l'accumulation des métaux précieux et
le protectionnisme, n'ait pas laissé de marques durables sur la discipline.

Les physiocrates (18°), bien qu'à l'origine de travaux biaisés en faveur d'un seul
secteur économique (l'agriculture), ont développé des idées plus élaborées et ont
été les précurseurs du concept de circuit économique.

Les classiques représentent la première véritable école de pensée économique. Par


la diversité de sa couverture des différents domaines économiques et par la richesse

Le portail des étudiants d'économie et de geson s6 – www.ecos6.new.fr


2 Pensée économique et théories contemporaines (1ére séance: 27/04/2010) Dr. Qarouach

de ses analyses, cette école a constitué le socle de la science économique. Elle a


contribué à l'éclosion et au développement des écoles suivantes en particulier les
écoles socialistes et néoclassiques.

S'inspirant des concepts élaborés par les classiques, tels ceux de la théorie de la
valeur du travail, de la répartition des revenus et de l'état stationnaire, les socialistes
et les marxistes se sont embarqués dans des travaux sur l'exploitation et la lutte des
classes, les crises économiques etc. Annonçant à terme la fin du mode de production
capitaliste.

L'école néoclassique a repris l'essentiel de l'apport classique qu'elle a élargit et


enrichi. Elle a substitué le principe de l'utilité à la théorie de la valeur du travail et
www.ecos6.new.fr

s'est employée à réfuter les analyses marxistes. Elle a enfin entamé le processus de
mathématisation de l'économie.

Après le recul de l'idéologie socialiste et marxiste, et la disparition par la suite du


mode de production qui s'en réclamait, la voie était ouverte pour un règne sans
partage des néoclassiques sur la pensée économique et aussi sur le terrain des
politiques économiques.

En dehors de la parenthèse socialo-marxiste, l'orthodoxie néoclassique bâtie sur le


crédo "faites confiance au marché" a jouit d'une longue domination sur la pensée
économique. La grande dépression de 1929, et l'entrée en scène de l'analyse et des
remèdes de sore de crise, développés par Keynes en 1936, sont venues ébranler
aussi bien cette confiance que la suprématie de la vision néoclassique des
phénomènes économiques.

Puis les années 1970, marquées d'inflaon et de chômage, ont provoqué un recul
des idées de Keynes et le renouveau des néoclassiques.

Le débat entre ces deux visions n'est pas resté figé, de nouvelles variantes ayant fait
leur apparition.

Ainsi en est-il, d'une part, des nouveaux néoclassiques, qui à la limite acceptent
l'intervention de l'Etat, réduite toutefois à l'action monétaire de la Banque Centrale,
mais restent attachés à la rationalité des acteurs économiques et à l'efficience des
marchés. Ils soutiennent aussi que la demande ne peut être déficiente, que le
chômage est volontaire et qu'enfin la récession peut avoir du bien en favorisant
l'ajustement de l'économie.

Il en est d'autre part, des néo-keynésiens qui admettent l'idée du chômage


involontaire, du rôle de la demande dans la récession et de l'intervention de l'Etat
mais limitée aussi à l'action de la Banque Centrale c'est-à-dire excluant la politique
budgétaire. Niant le phénomène de bulles spéculatives et défaillance du système

Le portail des étudiants d'économie et de geson s6 – www.ecos6.new.fr


3 Pensée économique et théories contemporaines (1ére séance: 27/04/2010) Dr. Qarouach

bancaire, ils demeurent, comme les nouveaux néoclassiques fidèles aux hypothèses
de rationalité des consommateurs et des investisseurs et de l'efficience des marchés.

Avec l'avènement de la grande crise actuelle, semblable en tout à celle de 1929, sauf
sur le volume du chômage, la question se repose sur la capacité de l'économie
néoclassique à faire face? Les gouvernements ont adopté des plans de relance à la
Keynes sans trop se préoccuper de l'aval de la pensée économique dominante qui
n'a pas vu ou n'a pas voulu voir l'arrivée de la crise.

Autre similitude, le rôle de la spéculation financière et bancaire dans la crise actuelle.


Ce secteur était porté au firmament par les néoclassiques qui à la veille de la crise
assuraient que le marché remplissait son rôle. L'embarras créé par cette crise porte
www.ecos6.new.fr

un sévère coup à la crédibilité de la pensée économique, autant dans le domaine de


l'analyse que celui des politiques économiques.

Le portail des étudiants d'économie et de geson s6 – www.ecos6.new.fr