Vous êtes sur la page 1sur 5

UGIMA® 4460

C Si Mn Ni Cr Mo N P S
Analyse Chimique
≤0.03  0.75  1,0 4,5 - 5 26 - 27 1,3 – 1,8 0,05 – 0,20  0.035 0,02 – 0,03

19-12-2009 – REV03

®
Présentation UGIMA 4460 est un acier inoxydable à usinabilité améliorée élaboré uniquement par UGITECH.
Générale
Il est en tout point identique aux caractéristiques du 1.4460 excepté l’usinabilité qui est tout à fait
exceptionnelle:
®
 UGIMA 4460 apporte une nouvelle avancée technologique qui
procure des avantages quelles que soient les conditions d’usinage,
la machine ou l’outillage utilisé.
 Par rapport à la nuance 1.4460 standard du marché, des gains de productivité de 10
à 30 % ont été obtenus.

Classification Acier Inoxydable Austéno-ferritique (DUPLEX) à Usinabilité Améliorée

Désignation N° Matière
Europe USA Japon
EN ASTM SUS
10088-3 329J1
X3CrNiMoN 27-5-2

Autre Désignation Matière


USA France Allemagne UK Suède
AISI AFNOR DIN BS S.S
329 1.4460 2324

Propriétés A température ambiante


Mécaniques Rm (MPa) Rp0.2 A (%) Z (%) K (J)
(MPa)
TAF issu d’une gamme avec laminage en
barre (pas d’étirage) 655 530 31 77 120/220

TAF de petites sections issus d’une gamme


avec laminage en couronne suivi d’un 920 810 20 64 60/120
étirage avec réduction de section  10 %
(valeurs indicatives)
NB : A noter le niveau de Caractéristiques Mécaniques élevé obtenu sur produits étirés (nuance à
fort Azote donc très écrouissable)
A chaud
Rappelons tout d’abord que l’emploi des nuances austéno-ferritiques est déconseillé au dessus de 300°C suite
à la formation de phases fragilisantes qui détériorent la résilience et affectent les propriétés de tenue à la
corrosion (phases alpha’, chi, et sigma à plus haute température)
Ceci dit, les niveaux de Caractéristiques Mécaniques obtenus dans cette plage de basses températures sont
très nettement supérieurs à ceux des nuances austénitiques (voir tableau comparatif ci-après).
®
UGI et UGIMA 4404
Température
100°C 150°C 200°C 250°C 300°C 350°C
d’essai
Rm (MPa) min 430 410 390 385 380 380
Rp0.2 ( MPa) min 165 150 137 127 119 113

®
UGIMA 4460
Température
100°C 150°C 200°C 250°C 300°C 350°C
d’essai
Rm (MPa) min 610 580 565 550 - -
Rp0.2 (MPa) min 360 335 310 295 - -

Bien qu’UGITECH porte une attention particulière à vérifier l'exactitude des informations ci-imprimées, elle ne saurait garantir que ces informations sont exactes, fiables, complètes et reproductibles en l’état chez
ses clients. UGITECH décline toute responsabilité à raison de l’utilisation des données ci-dessus et vous invite à contacter son Service d’Assistance Technique pour une étude spécifique de vos besoins.
UGIMA® 4460
C Si Mn Ni Cr Mo N P S
Analyse Chimique
≤0.03  0.75  1,0 4,5 - 5 26 - 27 1,3 – 1,8 0,05 – 0,20  0.035 0,02 – 0,03

19-12-2009 – REV03

Evolution de Rm (mini) en fonction de la températur e Evolution de Rp 0.2 en fonction de la température


700 500

650 450

600 400

550 350

Rp0.2 Mpa
Ugima 4460
Rm Mpa

500 300
Ugima 4460

450 250

400 Ugima 4404 200

350 150
Ugima 4404

300 100
100°C 150°C 200°C 250°C 300°C 350°C 100°C 150°C 200°C 250°C 300°C 350°C

Température °C Température °C

Propriétés Cryogéniques (résilience)


De bons résultats sont obtenus jusqu’à –40°C, ce qui correspond à peu près au point de transition
ductile/fragile.
Propriétés magnétiques et électriques
Les nuances DUPLEX ou AUSTENO-FERRITIQUES sont comme leurs noms l’indiquent, constituées en partie
de phase austénitique (amagnétique) et en partie de phase ferritique (ferromagnétique).
Ci-après, quelques valeurs indicatives obtenues sur un bout de barre issue d’une gamme ne comportant pas
d’opération d’étirage.

Induction rémanente 1500 Gauss


Champ coercitif 8,5 Oe (soit  680 A/m)
Perméabilité magnétique à 100 Oe <100
Perméabilité magnétique à 200 Oe <100

Propriétés
Physiques Symbole Unité Température Valeur
Densité d - 20°C 7,8
Chaleur spécifique c J/kg.°C 20°C 500
Conductivité thermique k W/m.°C 20°C 16
20 à 100°C 13
Coefficient de dilatation linéaire  10-6 /°C 20 à 200°C 13,5
20 à 300°C 14
Résistivité électrique  µ.cm 20°C 80
20°C 200
100°C 194
Module d’élasticité longitudinale E MPa.103
200°C 186
300°C 180
Coefficient de Poisson  - 20°C 0,30
(à titre indicatif)
NB : Une des particularités des aciers auténo ferritiques est de cumuler une bonne conductivité thermique avec un
faible coefficient de dilatation.

Avenue Paul Girod


73403 UGINE Cedex - France
www.ugitech.com
2
Bien qu’UGITECH porte une attention particulière à vérifier l'exactitude des informations ci-imprimées, elle ne saurait garantir que ces informations sont exactes, fiables, complètes et reproductibles en l’état
chez ses clients. UGITECH décline toute responsabilité à raison de l’utilisation des données ci-dessus et vous invite à contacter son Service d’Assistance Technique pour une étude spécifique de vos besoins.
UGIMA® 4460
C Si Mn Ni Cr Mo N P S
Analyse Chimique
≤0.03  0.75  1,0 4,5 - 5 26 - 27 1,3 – 1,8 0,05 – 0,20  0.035 0,02 – 0,03

19-12-2009 – REV03

Comparaison 1.4404 /1.4460

1.4404 1.4460
Conductivité Thermique 15 16
(W/m.°C)
6
Coefficient de dilation (10- 19 13
/°C)
Ce point sera à prendre en compte pour les mises en oeuvre à hautes températures comme le
forgeage ou l’estampage (le coefficient de dilatation étant un facteur déterminant pour le calcul du
remplissage des matrices ainsi que pour le retreint des pièces en cours de refroidissement).

®
Résistance à la L’UGIMA 4460 présente une excellente résistance à la corrosion en milieu phosphorique et en milieux
corrosion chlorurés. Cette nuance offre une résistance nettement supérieure à celle du 316 dans les milieux
générateurs de piqûres, de corrosion caverneuse ou de corrosion sous tension.
Le tableau ci-dessous donne à titre indicatif une échelle de comportement dans différents milieux :

milieu comportement

Acide nitrique
BON
Acide phosphorique BON

Acide sulfurique Modéré

Acide acétique BON

Soude BON

NaCl (Brouillard salin) EXCELLENT

Humidité EXCELLENT

Eau de mer
BON
Pétrole/gaz BON

Transformation à Forgeage
chaud ®
La forgeabilité de l’UGIMA 4460 est inférieure à celle des aciers austénitiques courants type
1.4307/1.4404.

Quelques règles pratiques d’emploi :


 Préchauffage : le préchauffage n’est pas nécessaire sauf peut-être pour les
grosses pièces à seule fin d’homogénéisation (T° > 900°C)
 Forgeage : se pratique entre 1200 et 900°C mais les meilleurs résultats
sont obtenus entre 1200 et 1100°C (tendance plus ferritique et métal plus
malléable à haute température)
 Refroidissement : il est conseillé d’effectuer un refroidissement rapide à
l’eau ou à l’huile, afin d’éviter la formation de phases fragilisantes,
notamment de la phase sigma entre 900 et 600°C.

Avenue Paul Girod


73403 UGINE Cedex - France
www.ugitech.com
3
Bien qu’UGITECH porte une attention particulière à vérifier l'exactitude des informations ci-imprimées, elle ne saurait garantir que ces informations sont exactes, fiables, complètes et reproductibles en l’état
chez ses clients. UGITECH décline toute responsabilité à raison de l’utilisation des données ci-dessus et vous invite à contacter son Service d’Assistance Technique pour une étude spécifique de vos besoins.
UGIMA® 4460
C Si Mn Ni Cr Mo N P S
Analyse Chimique
≤0.03  0.75  1,0 4,5 - 5 26 - 27 1,3 – 1,8 0,05 – 0,20  0.035 0,02 – 0,03

19-12-2009 – REV03

Transformation à
froid Mise en oeuvre

Décapage
La faible solubilité des oxydes nécessite leur transformation – avant le décapage proprement dit – en
d’autres espèces chimiques plus facilement attaquables par les bains acides : cette opération
préalable porte le nom de « conditionnement ».
Les méthodes les plus efficaces consistent en un traitement dans des bains fortement oxydants dont
les plus courants sont à base de soude fondue.
Les compositions types sont les suivantes :

 Soude NaOH, 60 à 90%


 Nitrate de sodium NaNO3, 32 à 7%
 Chlorure de sodium NaCl, 6 à 1%
La température de fonctionnement est comprise entre 430 et 450°C avec un optimum au voisinage de
480°C.
Quelques minutes (3 à 10) suffisent pour aboutir à une transformation correcte des couches d’oxydes.
Ce type de traitement, qui ne présente aucun danger pour la structure des aciers austénitiques (UGI
4404, UGI 4539) peut cependant présenter des risques de fragilisation sur les duplex par formation de
phase ’ aux températures de traitement. Les risques deviennent certains au-delà de maintiens
supérieurs à 10 mn et il est préférable de limiter les temps de séjour à moins de 5mn ou de s’orienter
vers un conditionnement à plus basse température dans les bains aqueux.
Bains oxydants aqueux
S’ils sont en général moins efficaces, mais beaucoup plus faciles à mettre en œuvre que les
précédents, on les recommandera cependant pour les nuances austéno - ferritiques pouvant
présenter des risques de fragilisation dans les sels fondus à 480°C.
Ils sont en général constitués à partir d’une solution de soude ou de potasse additionnée de
permanganate de potassium:

 Soude NaOH ou potasse KOH, 100 à 200 g/l


 Permanganate de potassium KMnO4, 50 à 100 g/l
La température de fonctionnement est voisine de l’ébullition (90 à 95°C). La durée de traitement est
assez longue, de 30 mn à plusieurs heures, en fonction de l’épaisseur et de la compacité des couches
d’oxydes à traiter.
Décapage acide

Toutes ces nuances se décapent de façon «classique» dans des mélanges fluo - nitriques dont les
proportions peuvent varier dans les limites suivantes :

 Acide nitrique HNO3 - 20 à 25 % en volume - (densité de l’acide avant


dilution : 1.43)

Acide fluorhydrique HF - 1 à 4% en volume - (densité de l’acide avant
dilution : 1.18)
Ces bains sont utilisés de manière optimale à des températures de l’ordre de 60°C ; au-delà, il y a des
risques notables d’évaporation de l’acide fluorhydrique et un accroissement des risques pour
l’environnement.

A basse température, les temps de décapage sont considérablement augmentés au détriment de la


productivité des lignes industrielles.

Avenue Paul Girod


73403 UGINE Cedex - France
www.ugitech.com
4
Bien qu’UGITECH porte une attention particulière à vérifier l'exactitude des informations ci-imprimées, elle ne saurait garantir que ces informations sont exactes, fiables, complètes et reproductibles en l’état
chez ses clients. UGITECH décline toute responsabilité à raison de l’utilisation des données ci-dessus et vous invite à contacter son Service d’Assistance Technique pour une étude spécifique de vos besoins.
UGIMA® 4460
C Si Mn Ni Cr Mo N P S
Analyse Chimique
≤0.03  0.75  1,0 4,5 - 5 26 - 27 1,3 – 1,8 0,05 – 0,20  0.035 0,02 – 0,03

19-12-2009 – REV03

Usinabilité Ces aciers , du fait de leur structure biphasée dont chacune des phases a des performances
différentes en usinage, sont plus difficiles à usiner que les aciers inoxydables austénitiques . Elles
sollicitent beaucoup les outils (risques de vibrations, d’ écaillage du revêtement) si elles ne sont pas
usinées avec les bonnes conditions de coupe et qualité d’outils . Elles nécessitent d’ailleurs d’utiliser
des plaquettes carbure revêtues et d’utiliser de basses vitesses de coupe par rapport aux aciers
inoxydables austénitiques.
Grâce à une optimisation spécifique de la population inclusionnaire, vis à vis de l’aptitude à l’usinage
®
de la nuance, l’UGIMA 4460 offre des performances améliorées.

Soudage
®
UGIMA 4460 présente un taux de ferrite plus élevé dans les zones fondues lorsque le métal d’apport
est de même composition que le métal de base. Cette particularité est à prendre en compte lors de la
détermination des compositions optimales du métal d’apport. De plus, les zones affectées par la
chaleur sont également susceptibles de présenter plus de ferrite que le métal de base. Pour limiter
cette différence, on préfèrera des énergies linéaires de soudage élevées pour induire un
refroidissement plus lent. Il faudra cependant se limiter à des énergies n'induisant pas de formation de
phase. Il existe ainsi un domaine d'énergie linéaire de soudage minimisant les 2 risques précités. Ce
domaine est situé à d'autant plus forte énergie que les pièces à souder sont épaisses (i.e. le
refroidissement au soudage rapide).
Le préchauffage des pièces avant soudage n’est pas souhaité .
Aucun traitement thermique ne doit être effectué après soudage, à l'exception, si besoin est, d'un
traitement d'hypertrempe décrit au paragraphe "Traitements thermiques".
Dans le cas d’une soudure MIG, on pourra s’orienter vers des apports base Ni tel que le Ni 6660 pour
assurer ductilité et résistance à la corrosion en zone fondue.

Traitement Le 1.4460 est utilisé à l’état hypertrempé 1030/1100°C refroidissement HUILE ou EAU. Ce traitement
Thermique thermique permet :

 d’aboutir à un équilibre des phases en présence (ferrite + austénite),


 de garantir l’absence de phases fragilisantes indésirables telle la phase
Sigma qui viendrait à détériorer la résilience ainsi que les propriétés de
tenue à la corrosion.

Produits Produit Forme Finition Tolérance Dimensions


Disponibles (mm)
Barre Laminée, décalaminée 13
Barre transformée à froid par étirage, tournage, 6 à 11
rectification

Autres, nous consulter

Applications  Industrie chimique


 Industrie mécanique
 Industrie pétrolière et pétrochimique
 Nautisme
 Armement
 Bâtiment
 …

Avenue Paul Girod


73403 UGINE Cedex - France
www.ugitech.com
5
Bien qu’UGITECH porte une attention particulière à vérifier l'exactitude des informations ci-imprimées, elle ne saurait garantir que ces informations sont exactes, fiables, complètes et reproductibles en l’état
chez ses clients. UGITECH décline toute responsabilité à raison de l’utilisation des données ci-dessus et vous invite à contacter son Service d’Assistance Technique pour une étude spécifique de vos besoins.

Vous aimerez peut-être aussi